golfe de gascogne en été...

Bonsoir,
jenvisage de rallier la corogne lété prochain depuis st nazeaire,
Cette nav comporte elle des risques particuliers?
plus de chance de la faire a force 3 ou 10?
voileusement.

L'équipage
15 déc. 2008
15 déc. 2008
0

Il est toujours possible
de rallier l'Espagne par force 10, il suffit de le choisir…

Blague à part, le golfe de Gaacogne en été, c'est relativement aisé si l'on choisit la bonne fenêtre météo (le refrain habituel, mais que dire d'autres)

j'aurais tendance à dire que c'est le retour qui pose plus problème.

Enfin, n'ayant pas les faveurs de Neptune, je ne sais pas ce qu'il prépare pour l'été prochain.

15 déc. 2008
0

pas de souci
mais la zone de La Corogne est souvent ventée.

15 déc. 2008
0

G de Gascogne
Mème en été on peut avoir des sensations, cela
depend de la météo.On est alors pas déçu du voyage. Donc il faut IMPRERATIVEMENT
le bateau et l'équipage prèts à une navigation
sérieuse avec possibilité de durer ou de dévier
vers des directions non prévues.
De rares très grosses unités à croiser
et possibilité de tomber en pleine nuit
en zône de pèche,ce qui nécessite une très grande
vigilance.
Bonne route.

15 déc. 2008
0

Si ça peut t'aider un peu,
ci-joint le lien vers mon récit de croisière en Galice en 2007.

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

Bonne lecture.

15 déc. 2008
0

transquadra
Si tu es de St Nazaire, tu as assisté, ou tu as eu des echos de la transquadra, dont le départ s'est déroulé à la fin juillet. Dans la nuit les concurents ont trouvé du force 7/8. Par principe, été au hiver le golfe, on l'évite, passe le plus à l'ouest possible, sans oublier de prendre la météo.

15 déc. 2008
0

Revoie les différents fils....
sur ce sujet recherche "Golfe de Gascogne"

15 déc. 2008
0

ugrib
tu vas sur ce site, UGRIB, tu t'inscris, c'est gratuit et la couverture météo à trois jours est excellente.
Le danger, c'est peut être surtout les cargos, les pêcheurs et ... les baleines, surtout les gros méchants cachalots qu'on croise de plus en plus souvent.
bon je déconne, ils ne sont pas méchants mais en cas de collision, je n'ai pas encore essayé...
ARF,
joyeux cauchemards
(affreux ce Aroc)

Alex

15 déc. 2008
0

danger ? ?
prévoir 3 jours de météo fiable
et un bon plein de fuel (des fois calme plat!)
attention, en aout plus souvent, aux orages possibles

sinon, comme toujours en nav de nuit, veille attentive ppour les cargos et pêcheurs, en général très éclairés mais de parcours erratique

sinon, dans ces conditions, pas de difficultés majeures

15 déc. 2008
0

ok merci
pour les conseils,plus qu' a trouver un spi et ce sera bon,voileusement.

16 déc. 2008
0

perso
je compte essayer en juin, lorient-a coruña cela fait 2.5-3 jours, en dessous de 4 noeuds je mets le moteur, je vais me mettre en attente début juin (pleine lune le 7, et les nuits durent quelques heures seulement) et dès qu'il y a 3/4 jours de météo à priori favorable on part

on verra bien :-|

16 déc. 2008
0

veinard !
alors d'avance, bonne visite de la ville de glace !

16 déc. 2008
0

merci
mais bon, d'abord il faut y arriver :oups:

16 déc. 2008
0

Roberto, j'ai fait le même trajet....
il y a 4 et 5 ans la 2ème fois méteo UGRIB + doublée par Méteo consult prévu 25N de NE donc au portant, le 2ème jour 3 ris, génois à 40% environ nous avons couché le bateau (Bavaria 41 )vent + mer et rempli le cockpit!! finalement nous avons eu des pointes 45N donc prudence la météo n'est pas une science exacte à 100%.

Maintenant sur mon océanis 423 j'ai une TRINQUETTE les même conditions je vire la grand voile et reste sous trinquette seule. Je l'ai étrennée cette année au cap Béar par 35N au près sans problème très rassurant avec 2 ris

16 déc. 2008
0

yep
oui bien sûr c'est toujours une question de probabilité, on essaye de minimiser celle du gros temps mais si cela arrive quand même on fera avec

16 déc. 2008
0

Même avec une bonne prévi...
Il faut compter avec l'imprévisible, les gros orages qui peuvent se créer et se déplacer très vite, et plus rarement la micro dépression qui se creuse sur place, et est invisible du satellite une ou 2 heures avant.
D'où préparation du skipper, et l'équipage et du bateau, même si le risque est limité.

16 déc. 2008
0

il faut être prêt :
le bateau et l'équipage

quand ça va, ça va
quand qquechose tourne mal, c'est la loi de l'emmerdement maximum (et la spirale infernale)!

donc y aller sans appréhension majeure, mais mettre tous les atouts de son côté avec une bonne préparation, on n'est plus en côtière
d'autant que faut pas trop compter sur les autres, on peut avoir personne à 40 ou 50M autour, hors portée de VHF ...

16 déc. 2008
0

c'est pour ça qu'on y va
Réponse dans le titre.
Enfin loin de ces misérables conjectures terrestres,
ça mérite de prendre le risque d'une tite brafougne.
Alex
PS, ça n'empêche pas de s'y préparer, off course.

17 déc. 2008
0

escales La Corogne - Gibraltar
Comme j'ai prévu de faire ça ce printemps mais dans l'autre sens (le mauvais !!) je collecte toutes infos sur les escales
merci d'avance de me donner en MP votre adresse e-mail afin que je vous envoie la mienne

A part ça il y a bien longtemps je me suis pris la plus belle secouée de ma vie dans le Golfe avec orages agrémentés de Feu de St Elme en haut du mat, suivi d'un coup de Noroit frais ( 7 m de creux homologués) !!!! On n'avait pas les infos météo disponibles aujourd'hui ...

17 déc. 2008
0

le golfe c est un mythe
On l' a traversé 5 fois, jamais au dessus de force 5. En été , des fenêtres météo de trois jours correctes sont fréquentes. Le problème est plutôt qu'à force de vouloir le traverser dans des conditions clémentes, on se retrouve souvent sans vent, alors brise volvo de service. il faut plutot regarder les conditions de houle après les périodes de coup de vent d'ouest et attendre un peu que celà se calme; Mais alors il y a les dauphins , les baleines, et la Corogne c est vraiment super; J'ai écrit un article sur toutes nos escales de la Corogne à Gibraltar. Si tu veux je l'envoie;
Brigitte sur bateau FLORES
&ltmétéo : UGRIB

17 déc. 2008
0

Le Gascogne....
... ou Biscay, comporte 2 points de passages plus ou moins dangereux.
Le 1er, le passage du plateau continentale sur environ 50 milles (là ou les fonds passes de 100m à plus de 1.000m)
Le 2em, l'approche du cap Finisterre sur plus de 5O milles à la ronde.
Pour le reste, ben c'est la haute mer avec ces coups de vents, ces vagues et aussi parfois des calmasses.
C'est dans les calmasses que c'est (pour moi) le plus angoissant car généralement accompagné d'un brouillard épais (et c'est plutôt encombré par les pecheurs et les cargos).
Attention, ne pas se laisser trop dériver vers l'Est, car après pour passer la pointe Ouest de l'Espagne, c'est vraiment galère, sauf si on a le temps de faire du cabotage et d'attendre de belles fenêtres météo.

Serge

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (142)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021