Glisse: que faut-il mettre?

Bonjour,

Quel est le (ou les) antifouling ayant la meilleur glisse (pour voiliers type croiseur 6-10m, soit entre 3 et 20nds)?
Y a-t'il des tests ou comparatifs? Du genre on remorque un corps immergé sur lequel on applique tous les antifouling du marché et on mesure la traction pour des vitesses différentes...

Plus prosaïquement, est-ce que ça vaut le coup de mettre X€ de plus pour avoir du Teflon ou du carbone, voire du silicone, dans le pot?
D'ailleurs, serait-ce efficace de passer une couche de polish téflon sur les oeuvres vives?

Volontairement je place ma question en dehors de toute tenue dans le temps de l'antifouling... c'est déjà pas évident alors je préfère séparer les variables.

Merci.

Cdlt.

Rémy

L'équipage
13 fév. 2011
13 fév. 2011
0

Des "experts" m'ont expliqué
qu'il est fort difficile d'enlever le téflon au carénage suivant et je les ai écoutés.

Maintenant, un bon truc est de légèrement poncer au 1200 l'antifouling après l'avoir passé ou ... de laisser son bateau au sec entre chaque sortie.

RV

07 jan. 2013
0

Je relance ce fil qui n'a pas eu beaucoup d'échos...... et pourtant c'est tellement agréable d'avoir un bateau qui "glisse" sur l'eau...
- connaissez vous des tests qui ont été réalisé sur les différents revêtements" ?
- les coureurs ... qu'utilisez-vous ? pour quelles raisons ?
- Que penser des additifs qui améliorent soi-disant la glisse, vendus à des prix exorbitants ?
- des essais "en peaux de requins" ont été réalisés, qu'en est-il ?
- etc etc
Quelles sont vos expériences voir expérimentations ????

07 jan. 2013
0

il faudrait s'adresser à la coupe de l'america ou peut etre à la DGA mais je ne sais pas si ils communiqueraient la formule de l'AF des sous marins ??à une époque j'en ai utilisé sur mon sylphe 2ans sans carener et super glisse .

alain

07 jan. 201307 jan. 2013
0

du temps ou je faisais du 470 de comépition (ça fait 15 ans déjà), on se contentait de poncer le gelcoat neuf avec du papier ultra fin.

Mais pour ça, il ne faut pas que le bateau reste dans l'eau entre les utilisations ...

07 jan. 2013
0

Pour l'Americe, c'est simple : rien du tout. Le bateau sort à chaque course ou presque. Mais je suppose que la coque doit être lustrée avec un produit qui doit encore améliorer la glisse.

07 jan. 2013
0

Je n’ai pas connaissance d’essais particuliers concernant la glisse, mais il existe un antifouling particulièrement performant dans ce domaine, et qui est plébiscité par beaucoup de coureurs, c’est le VC17M de chez international .
Il a par contre un inconvénient, c’est que tu es plus ou moins condamné à garder le même système, à cause de la difficulté à se débarrasser du téflon, et rien d’autre n’adhéras dessus si tu ne t’en débarrasse pas. C'est la raison qui m'a empêcher d'opter pour ce produit.

;-)

07 jan. 2013
1

vc17m : Peut être ai-je mal compris, mais ce serait un érodable ...

07 jan. 2013
0

Prendre du VC17m

Je suis toujours surpris en retournant au ponton après le carénage.
Ca va trop vite...

07 jan. 2013
0

Je rajoute une bonne poignée d'oxyde de cuivre.

07 jan. 2013
0

Le soucis du VC17, est qu'il est hyper efficace au début (1-2 mois) et ensuite j'ai plutôt l'impression que son efficacité est complètement diminuée même si la carène est passée à l'éponge.
As tu le même ressenti ?

07 jan. 2013
0

NON C EST UN MATRICE DUR

08 jan. 2013
0

si , celui là :www.svb24.com[...]dex.php
cela fait une bonne quinzaine d année que je l utilise , et si il etait erodable , je m en serais aperçu !

08 jan. 2013
0

Pas le VC17m extra

07 jan. 201307 jan. 2013
0

le vc17 n'est pas un erodable ,d'ailleurs il est préconisé de le passer à l'airless en couche très fine sur une coque préparée comme une carosserie de voiture on doit melanger un peu de poudre pour le rendre legerement toxique .si on veut revenir à une peinture classique il faut tout l'enlever ou utiliser un primaire spécial .
alain

07 jan. 2013
1

Sinon y a la peau de requin; à préparer en petits carrés genre patchwork et à coller soigneusement comme les ardoises d'un toit; je crois qu'il existe une filière avec des surfeurs de la réunion...
Bon, je m'égare, mais 3M fabrique - a fabriqué - un revêtement dit "peau de requin" qui a la même faculté que la peau dudit poisson, c'est à dire emprisonner les filets d'air pour favoriser le glissement des couches. Mais c'est pas un anti-fouling....

07 jan. 2013
0

Intéressantes toutes ces remarques...
Y a t il quelqu'un qui fait ou a fait son propre mélange ????

Pour la "peau de requin" de chez 3M, connait on le résultat au niveau "glisse" ?

07 jan. 201307 jan. 2013
0

Peau de requin : pour la dernière AC, un des concurrent a essayé ... et laissé tombé.

07 jan. 201316 juin 2020
0

@60nora, pour le VC 17 International interdit le pistolet et conseille le rouleau, mais comme je n'écoute pas ce que l'on me dit je l'ai fait au pistolet, résultat impeccable. A l'entretien, 1 lavage, 1 ponçage au 400 pour les maniaques comme moi, 2 couches de VC 17 et avant de mettre à l'eau lustrage au papier journal.
Inconvénient, quand on commence au VC 17 il vaut mieux continuer avec, sinon il faut tout virer.
www.yachtpaint.com[...]919.pdf

07 jan. 201307 jan. 2013
0

A chaque carenage, je ponce au 400 (à l'eau)avant de passer la couche suivante. Ce qui est sûr, j'ai une coque plus lisse que mes voisins.
IL faudrait éponger régulièrement pour garder un lissage.
JJ

07 jan. 2013
0

Chipolata est dans le vrai , le VC 17 appliqué au pistolet donne une glisse extraordinaire , et une tenue de quelque mois ( pas dans les eaux tièdes au dessus de 23 à 25° ) .
Sur la même carène , appliqué au rouleau , pas la même sensation et une glisse moins pure , moins fluide .
Pour l'entretien , un coup de 1200 redonne de l'efficacité .

10 jan. 2013
0

Salut, quand tu dis "tenue de quelques mois", qu'est-ce qu'il se passe concrètement au bout de x mois ? Faut tout recommencer ?
En eaux tiedes ça tient plus longtemps ou moins longtemps ?
Quid en eau douce ?
Merci pour tous les retours d'expérience, c'est très utile et vachement important, vu le prix de ces produits (et le temps qu'on passe à les appliquer)

10 jan. 2013
0

Pour ce qui est de mon expèrience vécu pendant 5 saisons ou mon bateau était traité au VC 17 passé au pistolet , je peux dire que :
Les deux premiers mois ( Mars + Avril ) aucune végétation ni concrétion , juste un petit coup d'éponge avant la régate .
Les quatre mois qui suivent ( Mai ,Juin Juillet Aout ) avec quelques régates ( mini une par mois + la croisière annuelle en Méditerrannée ) la , on passe à la gratounette , et on voit que la végétation arrive plus vite sur une semaine en eau chaude ( 24 à 28 ° ) ce qui fait que certaines parties du bateau commence à avoir une couche de plus en plus fine .
On arrive en Septembre et octobre , toujours la gratounette si besoin , mais avant Novembre à Hyères , là je sorts le bateau sur sangles et je fais un bon karcher sur la coque et je nettoie l'hélice à fond (acide + brosse métal ) .
L'hiver , on laisse le bateau tranquille , mais ça végétative à fond vu qu'il ne reste presque plus d'AF .
Le probleme du VC 17 est qu'il à trés peu d'extrait sec ( épaisseur sèche sur la coque ) surtout si on le passe au pistolet avec un rendement de 30 à 40% sur la quantité pulvérisée .
C'est pourquoi je penses que les nouveaux produits type Océoprotect ou Coppercoat , parfaitement appliqués et poncé - activé , me parraissent de bonnes alternatives .La dureté de l'époxy au grattage - ponçage apportera une durabilité suffisante .
Je m'y mets cette année .....

07 jan. 201307 jan. 2013
1

"...soit entre 3 et 20nds)?..." Si mon voilier type croiseur pouvait filer à... 20 noeuds je ne me casserais pas la tête pour trouver un antifouling qui lui donnerait plus de glisse. :heu: :alavotre:

07 jan. 2013
0

"3/20" = range de vitesse min/max pour voiliers type mini, course-croisière moderne type JPK 9,6/10.10 ou figaro2.

07 jan. 201307 jan. 2013
0

Ok pour le VC17
Qui a des infos du même style sur le Nautix A3, beaucoup utilisé en régate je crois ????
Ou bien des infos sur d'autres produits utilisés ou bien fabriqués pour la "glisse"

07 jan. 2013
0

J'ai participé à la formulation des Nautix et des Plastimo , ces antifouling , soit en matrice dure ( les plus utilisés en régate ) ou en matrice érodable , sont , AMHA , de véritables éponges à eau , ce qui les rends moins aptes à favoriser ll'écoulement des couches limites .
Mon prochain bateau sera en cuivre +époxy , le tout ponçé au 1000 .
On verra bien aprés .

07 jan. 201307 jan. 2013
0

Bonjour , le vc 17 donne une bonne glisse , même passé au rouleau en mousse , car il est très fluide , et donne donc une couche très mince.....donc , efficace , mais supporte mal les nettoyages fréquents....

lC'est d'abord l'état de surface qui apporte la glisse, c'est pourquoi les AF courants , qui sont très épais , lorsqu'on les passe au rouleau (patte de lapin), donne un résultat moyen , et ce n'est pas le téflon qui améliore la glisse, mais le soin apporté à l'application , et un ponçage fin......le téflon , fait que les salissures tiennent moins....

08 jan. 2013
0

J'utilise du VC17 depuis 2004.

Diverses choses IMPORTANTES que je n'ai pas vues abordées ici :

0) Acheter le VC au bon endroit au bon moment pour profiter de la remise spéciale si elle existe.

0 bis) Détruire sans délai les preuves du prix payé pour ne pas subir les foudres du ministre des finances domestiques.

1) Si la préparation de la carène doit être irreprochable, il ne faut pas pour autant qu'elle soit "glacée" sans quoi le VC17 va repartir très vite à l'eau. Ponçage à l'eau avec un 240, c'est bien.

2) Utiliser un rouleau laqueur format "peinture maison", les pattes de bestiole à grandes oreilles, c'est juste pour perdre son temps.

3) Les Rouleaux laqueur pour peintures salle de bain tiennent assez bien le choc, mais en prévoir 2 quand même, si possible de marques différentes car impossible de retrouver les mêmes d'une année sur l'autre.

4) D I L U E R ! ! ! ! ! C'est le secret de l'état de surface, quitte à passer 3 couches avec la même quantité. VC Thinner pour ça.

5) Trouver le meilleur sens de rotation du rouleau. Il y en a toujours un meilleur que l'autre.

6) Si on est seul, utiliser le conditionnement en pot de 0.75 l car une fois mélangé, la durée est un peu juste pour envoyer 2 l tout seul.

6 bis) le diluant spécial VC Thinner permet de retarder un peu l'utilisation, voir de ranimer un fond de pot pour faire les patins du ber.

7) S'entrainer seul au calme à adopter l'air "décontracténaturelmi_condescendant" pour répondre aux louanges des 'pôvres' lorsque :

a) ils s'extasient de l'état de surface obtenu
b) ils s'affolent du prix annoncé

08 jan. 2013
0

8) Re-mu-er souvent. Le produit a tendance à rester au fond.

Si on veut s'amuser, coller une étiquette genre 25 € sur le pot.
C'est marrant de voir les réactions...

08 jan. 2013
4

Si ma mémoire est bonne, pour un bateau :

la résistance de ?friction? est fortement liée au rapport longueur du bateau/taille des 'aspérités'.

Pour un bateau de 10m :
aspérités de moins de 1/10 de mm, la ?rugosité? vaut 10/0.0001 = 100000

aspérités de 0.1 mm, coefficient de friction 0.003
aspérités de 1mm, coefficient de friction 0.005
aspérités de 1 cm, coefficient de friction 0.008

Pour des vitesses inférieures ???au nombre de Froud??? la résistance de friction est la composante essentielle de la résistance à l'avancement du bateau.

Pour un bateau de 10 mètres, des ondulations de 1mm sur la coques multiplient par deux la puissance nécessaire pour atteindre la même vitesse par rapport à une coque 'lisse'.

... a la louche !

08 jan. 201316 juin 2020
3

Voici une estimation de la résistance pour mon bateau en fonction de la vitesse (en Noeuds) en eau calme.
Résistance en Newton (10 N = environ 1 kg)
bleu: résistance de friction (frottement sur la coque)
vert: résistance de vague
rouge : total
La résistance de friction est proportionnellement plus importante aux vitesses faibles

08 jan. 201308 jan. 2013
0

On obtiens des résultats semblables avec Freeship et Delfship, vos résultats semblent meilleurs ??? quel logiciel utilisez-vous ?

A propos de sources, les chiffres cités ci-dessus sont basés sur "Sailing theory and practice" de ??? Marchaj page 240, version années 70 :-).

08 jan. 2013
0

:bravo: :pouce:

08 jan. 2013
0

Si j'essaie de résumer :
-Quelque soit le produit mis sur la coque, c'est principalement l'état de surface de la carène qui influencera la vitesse
- l'avantage du VC17 est d'une superbe carène (surtout si passé au pistolet, mais aussi très bon résultats avec un rouleau "laqueur")
- éviter les antifoulings "poreux" dixit Safioran

Question : en imaginant pouvoir poser une "laque" sur une carène (qui pourrait tenir à l'eau de mer, bien sur), on aurait de très bon résultats de glisse (carène bien préparée), aucune aspérité visible ! ? ? ? ?

On avance, ..., il ne reste plus qu'à empêcher la coque de se salir......

08 jan. 2013
0

Autant ne rien mettre, quand c'est possible.
Ponçage au papier de verre à l'eau (Pour qu'une coque glisse bien, elle doit être poncée)

08 jan. 2013
0

Mon avis : après avoir quasi tout testé depuis 25 ans dans les solutions chère (Nautix, International...) tant en dur qu'en érodable, j'aurais un faible psychologique pour le VC17 que je trouve à la fois mieux glissant et plus toxique. En particulier, les international n'avait, pour moi, guère plus d'efficacité que de l'eau. Attention, Erendil stationne 5 mois par an au mouillage en eau claire et chaude, ce qui en fait un redoutable banc d'essai.

L'année dernière, VC17 et carène quasi propre à la sortie. Seule quelques concrétions calcaires étaient visibles. J'avais passé une fois un coup d'éponge dans la saison.

Le VC17 au pistolet compresseur, c'est effectivement un gain de temps phénoménal et un état de surface impressionnant (il "gonfle" légérement, et donne un rendu bronze du plus bel effet sur l'aire de carénage).

Mais c'est incroyablement toxique. J'ai fait l'essai l'année dernière, protégé par une combi tivek étanche, des gants caoutchouc, un masque à cartouche et des lunettes ad'hoc, . Résultat, limite oedème de quincke après un méga choc allergique.

Jacques

08 jan. 2013
0

Jacques, le vent dans le dos s.v.p. :pouce:

08 jan. 2013
0

Mauvaise experience pour ma part avec le VC17 au teflon.
Glisse, oui mais pas mieux qu avec de l A4Tspeed et surtout pour les salissures une cata.
Rayon de navigation entre bretagne Sud et Bassin d Arcachon lors de la mise en oeuvre du VC17, et a enlever la grosse galere....
Ca n engage que moi

08 jan. 2013
0

Et la propreté avec l'A4Tspeed?

08 jan. 2013
0

Ah! donc pas si bon. Je nettoyais ce samedi....

08 jan. 2013
0

pour l instant, c est le seul que j ai trouve "efficace" en glisse et contre les salissures. Mais ca ne m empeche pas de plonger avant chaque regate...

08 jan. 2013
0

Il n'y a pas de biocides dans le VC 17 , le principe actif est de la poudre de cuivre , donc on peut comprendre une légère perte de performances antifouling dans les eaux riches . Cependant ,j'estime , mais ce n'est qu'un avis personnel (même si autorisé ) que la poudre de cuivre est non polluante et donc sans impact sur notre mer , ce qui fait que la tendance à proposer des antifouling au cuivre me plait de plus en plus .

08 jan. 2013
0

Et que penser du Carbonium ? beaucoup de bateaux participants aux régates ont abandonnés le vc17 pour le carbonium de Venizia je crois.
C'est vrai que le vc17 devient de moins en moins efficace.

08 jan. 2013
0

TOUT A FAIT D'ACCORD AVEC solveig2(plus haut).
J'utilise VC17MEXTRA depuis 2004 =no problem.
Très rapide à mettre en oeuvre à deux sur notre Bavaria 32.
La couleur dorée deviendra noire à la Mise à l'O et c'est normal !
Attention aux prix! On l'achète quand c'est en promo chez ou en général à 115 € le pot de 2 L .
Attention le VC17M est moins cher que le VC17MEXTRA mais n'a pas le même pouvoir couvrant(il est moindre!)donc il en faudra plus !!!!!!!(piège).
Bon vent
gérard

08 jan. 2013
0

J'ai regardé les données techniques du Carbonium , et je n'arrive pas à piger son principe actif .
Globalement , il s'agit d'une résine bi composante (probablement époxy ) , avec de la poudre de micro carbone ( mais ce n'est pas un principe actif ) et des pigments et charges + biocides comme un antifouling normal .
D'ailleurs ils recommandent d'activer régulièrement le produit par ponçage fin .
Autant utiliser un coppercoat ou un océoprotect au cuivre , et au moins on ne pollue pas avec des biocides ?

08 jan. 2013
0

J'avais vu une coque traitée avec de la résine époxy chargée de poudre de graphite, au toucher la glisse paraissait exceptionnelle mais aucun pouvoir antifouling.

08 jan. 2013
0

c'est ce que je penses ......autant mettre de la poudre de cuivre ?

08 jan. 2013
0

Et cuivre + graphite, possible ?
Antifouling et glisse et écolo

08 jan. 2013
0

neverwet est un produit hydrophobe ( sorti il y a qq semaines aux us ) qui se met sur tout type de matériaux.
Un produit hydrophobe (spray nanoparticules) améliore t'il la glisse ? probablement

08 jan. 2013
0

Oh les gars ! pensez vous que mettre des nanoparticules de carbone , des greffons de fluor , du silicone , c'est pas un peu surdimensionné pour gagner une coupe à 10 € ?
Chipolata , on pourrait essayer cette combinaison , reste à déterminer le rapport graphite / Cuivre , mais l'idée est cohérente . Un conseil ,inutile de poser un brevet ......

08 jan. 2013
0

Je te laisse le soin de calculer le rapport, je viendrais faire les tests en mer.

08 jan. 2013
0

Sur quelle base l'antifouling ?
Un bi composant , un monocoposant ?

08 jan. 2013
0

Monocomposant, restons simple.

08 jan. 2013
0

Ok , on garde le contact .

09 jan. 2013
0

Safioran : Je suis partant pour tester ce genre de solution, ayant un petit bateau (edel 4) dont les oeuvres vives peuvent souvent être vérifiées. Toutefois, il est, cette année au moins, en eau douce.

09 jan. 2013
1

en ce moment j'essaie une pomade a base de peau de banane à passer delicatement sur les oeuvres vives et à lustrer quand elle est seche ,j'avais essayé le saindoux mais en med il fond
peut étre la graisse de phoque mais àprès je vais avoir des problemes avec la brigade des moeurs .
alain
:goodbye:

09 jan. 2013
0

60nora, lors de la préparation de l'AC 2010, BOR90 a essayé des produits de glisse diffusés en continu sur la carène des flotteurs. Efficace, MAIS :
Avec les vitesses atteintes, ces bateaux levent pas mal de flotte de partout et TOUT devenait glissant PARTOUT TRES VITE.

Assez pour rendre dangereux le moindre geste à bord.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Encore la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (110)

Encore la pluie...

mars 2021