girouette anémomètre à ultrason

Toujours pas résolu le pb de girouette d'Even Keel le Beau et de moins en moins de raison d'avoir confiance dans les gougnafiers qui trainent dans le coin où je suis posé en ce moment.
J'avais lancé un fil sur le pb il y a quelques temps et zéphyrlegris (qui n'est pas encore devenu blanc car il n'a pas rencontré son balrog ;-), mais ça sera pour le tome II ) avait posé une question de feedback d'utilisation à propos des girouettes de furuno (rowind je crois) à ultrason.
Je repose la question car hier j'ai appris que mon valeureux voisin de ponton en avait une depuis quelques années (4 ?) et qu'il était content de ne plus avoir à monter au mât pour des problèmes de girouette.
J'ai vu sur le net pas mal de trucs avec chauffage incorporé etc.., mais rien de transcendant pour un voilier... à part ce bidule commercialisé par furuno. Je n'ai rien, non rien de rien, trouvé sur Voilelec.

Qui connait , utilise ?
Je n'ai aucune notion des prix et l'accès à furuno.fr ne fonctionne pas.
Rapport qualité/prix, sans oublier le côté des spécialistes qui se sont peut être penché sur le problème à l'occasion.

L'équipage
05 jan. 2007
05 jan. 2007
0

girouette ultrason
Ayant un sondeur furuno, je m'étais naturellement renseigné sur l'article, excellent de principe, mais très cher, et peu modulable.
L'écran du sondeur commençant à rendre l'âme (2 ans), je ne regrette pas d'avoir pas plus pousser la chose.
Mais le principe reste excellent.

05 jan. 2007
0

Tiens mon lapin...
... ;-)
www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

Mais sorry, j'arrive pas à trouver le site !

05 jan. 2007
0

peut-être là...
...
www.dpshop.ch[...]id/1120

;-)

11 avr. 2015
0

La page que vous cherchez n'existe pas. L'adresse saisie ne correspond pas ou la page a été déplacée.

11 avr. 2015
0

404
Apologies, but the page you requested could not be found. Perhaps searching will help.

05 jan. 2007
0

J'ai eu quelques infos depuis ...
le concepteur est LCJ (Très sympa d'ailleursà voir le lien cité au dessus.

RO (furuno) est un des ditriuteurs.

Pour le tarif c'est un peu moins de 600 roros, soit plutôt un peu moins cherqu'un capteur correct NKE, Simrad, Raymarine, ...

A prioris c'est fiable et moins sensible à la gite ...

Certains bateaux sur la transquadra en etait équipé ..

Mais bon rien ne vaut un retour direct d'utilisateur ..

05 jan. 2007
0

Vétus !!
;-)En vend un également depuis 3 -4 ans !!

05 jan. 2007
0

serait-ce le truc vu au salon ?
en décembre un "truc" (un capteur) était exposé qui mesurait la vitesse et la direction du vent et ce sans pièce en mouvement.
Le prix est comparable aux modèles à pièces mobiles, il cause NMEA et/ou est raccordable aux équipements du marché. Les performances/précisions sont comparables.

Ayant éprouvé des difficultés avec la mécanique placée à 20 mètres d'altitude après un hivernage à Ostia (l'aérosol de matières organiques arrachées par le mistral au Tibre vole à cette altitude la aussi), j'ai posé le problème. Il parait que cet appareil est insensible à ces crasses là.
Ca pourait être une alternative intéressante mais je n'ai aucun ertour d'expérience vraiement vécue.

si ça peut aider, je peut scanner la pub prise sur le stand.

Ce n'est pas le matériel évoqué par les autres tarnsactions à ce jour.

05 jan. 2007
0

Et allez, vas-y
scanne-nous ça ;-)

06 jan. 2007
0

Danke beaucoup
L'idée de prix est interressante.
Je pense qu'il faut y rajouter l'afficheur.

D'ailleurs à ce propos, penses-tu que l'on puisse connecter (sans l'option ST) directement le capteur à l'entrée NMEA d'un pilote auto raymarine qui enverrait ça sur le bus seatalk et serait récuperé par l'afficheur ST50 (s'il fonctionne normalement)?
Penses-tu que dans ce cas, l'afficheur ST50 afficherait correctement la direction et la vitesse du vent apparent et SURTOUT (c'est la raison de ce montage bordelique) la vitesse du vent réel ( par l'intermédiaire du bidata ST30 qui lui fonctionne normalement) ?
Dans ce cas, je n'aurais qu'à acheter un multiplexer NMEA qui de toute façon me servirait aussi avec d'autres configs à la place du traducteur NMEA-Seatalk qui ne me sert à rien d'autre.
Bref toujours aussi tordu le lapin ;-)

07 jan. 2007
0

Ahhh, que tu me fais plaisir,
Parce que, même si c'est mon afficheur qui ne fonctionne plus, savoir que cette déduction sherlockholmesque sortie toute droit d'un pauvre cerveau de lapin malade est effectivement réalisable, me rassure sur mon "sens marin" (ça fait tellement longtemps que le bateau ne bouge plus que je me demande encore comment il fait pour flotter) :-).
Et en plus, si c'est mon capteur qui merde et que mon afficheur est bon, tu me fais certainement économiser 300 ou 500 €.
Leon mon gaspard, tu es mon melchior, mon balthazar, tu es un roi ;-).

06 jan. 2007
0

et allez, c'est fait
takari.ouain.com[...]V3F.pdf

C'est le produit CV3F de LCJ Capteurs www.lcjcapteurs.com[...]
j'ai noté 582€ TTC lors de ma visite.

06 jan. 2007
0

prego
C'est bien sur uniquement un capteur. Faut ensuite afficher.
A bord j'ai du autohelm/raymarin/raytheon/... en ST50 et ST6000. J'ai ajouté le convertisseur Z290 (aka D53) Seatalk-NMEA de Ray-chose. Il sait prendre en entrée NMEA la direction et la vitesse du vent apparent (MWV, VWR) et l'injecter dans le bus Seatalk. Que le pilote calcule ensuite le vent réel (avec les données de son speedo) ne me surprendrai pas du tout.

Par contre j'ai quelques doute sur la conversion NMEA vers SeaTalk par le pilote lui-même (j'ai un Autopilot Course Computer CC300 et un ST6000).
La doc takari.ouain.com[...]0CC.pdf
précise p. 70 et surtout 71 les phrases NMEA que ce boitier sait ingérer ou produire. En input on voit bien VWR (direction du vent, mais ça inclule peut-être aussi la vitesse). On peut imaginer (mais bon !) que cette info sera utilisée pour des calculs de pilotes (lesquels ?), sera-t-elle pour autant relayée vers le bus SeaTalk à destination de l'afficheur, je ne sais, je ne suis pas équipé de l'outil de dump/débug des trames SeaTalk ;-)

C'est sans doute une question à poser au fabriquant du capteur, il doit être motivé !

Lorsque je me suis équipé je suis arrivé à la conclusion que le Z290 ne me suffisait pas et qu'il me fallait aussi le mux NMEA (le shipmodul, avec aussi une sortie muxé vers de l'usb, pour le PC)

06 jan. 2007
0

Pour le lapin
On peut sans problème relier un instrument NMEA à un pilote Raymarine, qui le répètera sur le bus Seatalk.

Mieux: si tu as un pilote Raymarine avec commande et calculateur séparés (pilote in bord), alors tu peux connecter l'instrument (vent) au module de commande, et dans ce cas, même quand le pilote sera éteint (calculateur non alimenté), tu pouras afficher les infos vent sur le module de commande et sur les autres afficheurs Seatalk.

Ensuite, tu n'as pas forcément besoin de "multiplexeur NMEA", puisqu'avec ce type de pilote Raymarine de cokpit, tu as au moins 2 entrées NMEA: une sur le calculateur, et une sur le module de commande. Je pense que tu veux ainsi brancher un instrument vent et un GPS. C'est tout à fait faisable.

Sinon, effectivement, les réaction des pilotes pour la croisère face aux changements de vent sont en général assez lentes (je dirais 20 à 30 secondes), sauf à avoir un très bon pilote.

Enfin, dernière remarque, il semble que désormais tous les calculateurs de pilote Raymarine (à partir du S1) gèrent le mode "vent apparent" ET le mode "VENT REEL". Et ça, c'est une très bonne nouvelle!

Leon.

05 jan. 2007
0

oui c'est bien ça
ça existe depuis 4 ou 5 ans, c'est même au catlogue AD mais très mal référencé ....

Page 72 avec les sondeurs .... :reflechi:

06 jan. 2007
0

c'est bien le même truc que mon ilustre voisin
"de Ponton" (un ancien noble que vous connaissez au moins de réputation).
Il en est plus que satisfait : c'est radio ocean qui colle l'étiquette sur la boiboite et lui, il l'a connecté sur un navman 10 ou 100 ou 110 (me rappelle déjà plus... :-( ). Jamais un piti probleme depuis 4 ans. Il l'a acheté pour remplacer sa NKE qui lui avait fait un vieux pied de nez.
Ca semble bien costaud et facile à installer : un coax normal (style rg58) du sensor à la boite et après ça crache du nmea. Simple et souplesse garantie.

06 jan. 2007
0

Ici il y a Maretron...
Qui marchande un pareil truc. Je ne sais pas si c'est la même chose que Furuno. www.maretron.com[...]/

06 jan. 2007
0

j'ai lu quelque part
je ne suis pas sûr de l'endroit, mais je crois que c'est dans un numéro récent de "Course au Large" que ces capteurs sont trop lents pour commander les pilotes automatiques en mode vent. C'était peut-être dans l'article sur les pilotes automatiques, justement.

06 jan. 2007
0

Tiens bonne question :
Est-ce que le NMEA inclu des fréquences limites pour l'envoie des messages (sinon, je ne vois pas comment un multiplexer pourrait s'en sortir à moins d'avoir un HDD pour buffer :-) ?

Pour le mode vent sur les pilotes, contrairement à la majorité de ceux qui se sont exprimés là-dessus sur d'autre fil, je ne crois pas qu'avec nos réglages croisières ça puisse avoir un intérêt determinant. Je pense que la conso est équivalente et que le cap suivi est meilleur en mode compas. Mais bon, c'est pas le sujet du fil et merci de l'info que je me demande bien comment la vérifier :-). Course au large c'est sur internet ?

06 jan. 2007
0

en plus
je viens d'aller sur le site et dans la partie essai en soufflerie, l'explication de la compensation des temps de réponse est très précise. Il est ajouté que : "le temps de filtrage peut être réduit jusqu'à 0.5 seconde à la demande sur option".

Mais je ne sais pas si c'est suffisant pour un pilote auto.

06 jan. 2007
0

Mode vent ...
P. Massu qui a gagné la derniere transquadra en solo, était équipé de ce capteur ...

Donc le mode vent, ça doit le faire assez bien ...

06 jan. 2007
0

Bbbbbrrr, j'avais pas fini
je ne sais pas si c'est suffisant , disait-il donc sur le même ton ;-) , mais je me rappelle qu'en mode Vane (vent), le mien -ST500+sail- gueule s'il n'a pas reçu d'infos depuis plus de 30 secondes :
Extrait de Owner's Handbook :
" Vane mode is engaged and the autopilot has not received wind angle data for 30 seconds.
".

06 jan. 2007
0

les phrases NMEA 183 (et le vent)
sont en principe répétées tous les 0,5 à 0,8 secondes .

Elles ne doivent pas dépasser 82 caractères .

A 4800 bauds ceci limite donc en théorie le nombre de "talkers" à 3 sur un bus !

En pratique c'est un peu plus . Les phrases sont plus courtes et répétées moins souvent .
(à condition que les répéteurs/multiplexeurs en soient capables) .

En NMEA2000 c'est multiplié par x?

Avec le vent, il suffit de regarder une girouette pour se rendre compte que les variations instantanées sont rapides et importantes autant en vitesse qu'en direction .
A cela s'ajoute en navigation l'effet de la houle sur la girouette .

Il n'y a donc aucun intérêt à avoir un capteur rapide .

Si le pilote ne faisait pas lui même le calcul de la direction moyenne du vent sur 30 secondes/une minute, il s'affolerait complètement .

07 jan. 2007
0

Course au Large
Evenkeel, "Course au Large" est une vraie revue en vrai papier, ils ont un site Internet mais je crois qu'il faut payer pour voir les archives. Désolé, je suis en croisière et donc je n'ai pas ces journaux avec moi, je regarderai en rentrant.

De toute façon, si c'est bien là que je l'ai lu, l'article concernait les pilotes de 6O pieds open IMOCA et ORMA, c'est un peu cher et pas vraiment la même problématique que nos joujoux. Ils "refabriquent" le vent réel à partir de toutes les données (y compris les mouvements du bateau) et commandent le pilote avec. Vu les conditions d'utilisation, c'est très pointu et très réactif.

D'autre part je confirme ce que dit Zéphyrlegris : c'est bien LCJ qui est le concepteur et qui vend (licence ou matériel ?) aux autres. Ca fait au moins 3 ans qu'ils sont au salon nautique avec ça.

Un truc qui m'avait fait tiquer : la gamme de températures acceptables paraissait un peu juste.

07 jan. 2007
0

température
ouais 50° ça m'a fait tiquer aussi.

Pour le pilote, ça ne m'inquiète pas plus que ça car comme tu le dis nos joujoux se satisfont de bien moins pointu.

Je regarde aussi le Maretron qu'a donné PaulK, qui n'a aucun revendeur en france mais est représenté en allemagne et en angleterre. Avec le dollars qui est un peu tombé ça peu devenir compétitif.
Tu as des echos de ce matos ?

07 jan. 2007
0

je me demande ...
si le maxi de température n'est pas pour les capteurs qui font aussi mesure de température :reflechi:

08 jan. 2007
0

CV3F girouette anémomètre à ultrasons
Bonjour à tous

Succintement, je vais tenter de répondre à vos interrogations.
Nous créer le CV3F il y a 6 ans, nous comptons un peu moins de 3000 installations nautiques.
Essentiellemnt sur des bateaux tous-temps (garde-cotes; pêche; sauveteurs; etc...), balises météo-france, bouées de mesure et bateaux plaisance.
Nous utilisons la norme NMEA0183 pour assurer une large compatibilité. Nous envoyons les données vents 2 fois par seconde.
Les valeurs de vents sont moyennées dans le capteurs, ce qui permet d'annuler les lissages des indicateurs. En outre, la technique de mesure statique supprime les parasitages mécanique (effet giroscopique, déséquilibre des godets et de la plume etc..)
La gamme de température (-10°C à +50°C) concerne la température du vent.
Sur une centrale ST50 avec un pilote ST6000, le ST50 affichera les données vents comme un afficheur esclave du pilote.
Depuis quelques années, Raymarine a multiplié les entrées NMEA0183 sur le pupitre de commande et le calculateur des pilotes.
Nous avons des utilisateurs du CV3F en mode vent en autre sur Figaro1 et sur différent types de pilotes.
Pour plus de détails, merci de me contacter:
contacts@lcjcapteurs.com

09 mai 2009
0

Compatibilité avec pilote Navicontrol
Bonjour,
Je souhaiterais savoir si ce capteur est compatible avec le pilote Navicontol ?
Quel type d'affichage peut-on utiliser pour visualiser la direction du vent ?
Y a-t-il un logiciel pour décoder et afficher l'information sur un PC (sous XP) ?

Merci

18 mai 2009
0

Compatibilité Navicontrol
Bonjour,
Le CV3F & le CV7 est directement compatible avec le pilote Navicontrol via l'entrée NMEA0183 (c'est une norme Marine).
A peu près tous les logiciels de nav ont une fenêtre d'information vent, il suffit de connecter le capteur à ultrasons sur une entrée.
Pour une utilisation en station météo, il éxiste des logiciels pour PC.
Beaucoup d'indicateurs sont également compatibles NMEA0183 ;à aiguille; graphique; ou numérique, une liste non-exhaustive est téléchargeable sur le site:
La girouette anémomètre peut être connectée sur du matériel B&G, Raymarine, NKE, Nexus, Furuno, Simrad, Navico.....

Cordialement

11 avr. 201516 juin 2020
0

CV3F - CV7 c'est ty pas mieux avec une photo

. fournissant sur une ligne électrique série normalisée les valeurs du module du vent en nœuds ou en mètres par secondes, sa direction relative en degrés et sa température en degrés C.
Le capteur peut être exploité directement par ordinateur type PC, ou bien lu par les indicateurs répétiteurs modernes équipés
d’une entrée normalisée NMEA 0183.
.

un lien pour documentation

pdf.nauticexpo.fr[...]14.html
.
le site fabricant
www.lcjcapteurs.com[...]marine/

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Groix pointé des chats juillet 2020

Souvenir d'été

  • 4.5 (153)

Groix pointé des chats juillet 2020

novembre 2021