Gilets gonfflables

Je pars avec des gilets gonflables, genre Pilot de Plastimo (Rassure toi André, je ne cherche pas non plus à commercialiser des gilets gonfflables...).

Mon problème est au niveau de la révision. L'un de vous a-t-il déjà eu vent de problèmes au niveau du gonfflage automatique de ce genre de gilet ? Peut-on leur confier notre sécurité sans apriori ?

L'équipage
09 nov. 2008
09 nov. 2008
0

le système
Hammar, à une date de péremption et en plus un voyant qui devient rouge si il y a un défaut. Pour l'instant utilisation en permanence sur le bateau (même par très beau temps) depuis 3 ans sans soucis.
Le problème de la révision est le coût sans doute ? 50% du prix du gilet.
De plus ajouter le coût d'une sous cutale, d'un éclairage à éclat , d'un sachet de fluorescéine et d'un baton lumineux pour le repérage.
Le tout pour environ 150 Euros par personne!!!

09 nov. 2008
0

C'est
C'est la raison pour laquelle je me pose la question de savoir si le simple changement de la cartouche d'air comprimée et du petit module de percution ne serait pas suffisant.

J'utilise également ces gilets depuis plusieurs années et n'ai jamais eu aucun problème.

Mais comment aurais-je pu avoir des problème du fait que jamais personne n'était tombé à l'eau ?

Le problème est de savoir si, en cas d'homme à la mer, le gilet se gonflera bien comme prévu...

09 nov. 2008
0

la
même réponse que pour la survie, mais une chose est certaine c'est qu'avant d'avoir un gonflable je ne mettais jamais mon gilet et maintenant je le porte en permanence , alors dans mon cas pas de doute, j'ai amélioré ma sécurité, et de plus je me sangle dès gros force 3 ce que je ne faisais jamais avant.(il fallait enfiler difficilement le harnais, technique très compliqué et si vite oubliée.)
Le mieux étant d'éviter l'homme à la mer.
Maintenant, ce n'est certainement pas sur à 100 %, mais bon ...

09 nov. 2008
0

Bon sens...
Pars du principe que le gilet ne se déclenchera pas.

Tu mettras donc tout en œuvre pour que tomber à l'eau ne soit pas possible.

Si, par extraordinaire, cela arrivait, ton gilet pourra éventuellement (avec une probabilité plus que bonne)redonner une chance complémentaire.

Amha.

10 nov. 2008
0

la sous-cutale
est absolument indispensable, et ne devrait pas être proposée en option.

09 nov. 2008
0

idem
exactement comme pour la survie, si on les entretient à temps et dans les rèles, après en cas de nécessité, yapuka croiser les doigts !

09 nov. 2008
0

Pour verifier la bouteille
le poids est marqué sur la bouteille tu vas a la poste est tu pèse la bouteille au gramme prés
Il reste la pastille de sel ou la pastille hamme
on dirait du scotch enrouler a vérifier de visu ou a remplacer
yves

09 nov. 2008
0

merci Yves
enfin un service public utile..........!! et gratuit.
je pousse un peu mais l'dée est bonne
Maurice.

09 nov. 2008
0

Sel ? hydrostatique ?
Lorsque j'ai acheté mon Gilet harnais avec double sous cutale intégré, chez Certec ( petite PME lyonnaise) directement chez le fabricant, j'ai discuté longuement avec eux avant de definir si je prenais un gonflage automatique hydrostatique ou à pastille de sel

En effet ils laissent le choix.

Leur avis était, que le declechement par pastille de sel, est d'une maintenance plus simple, notamment de par le fait que l'intervention sur la bouteille et la pastille se fait sans risquer de deteriorer la vessie

La contrepartie etant qu'en cas de dissolution inopinée de la pastille, le gilet se gonfle

J'ai suivi leur avis, et le gilet m'as été livré avec une notice détaillé et un kit ( cartouche 33 gr, joint,cavalier , 2 pastilles)

09 nov. 2008
0

Déclencheur papier, le plus sur?
Dans le voile magazine de juillet 2006 N°127, il y avait un test grandeur nature sur les temps de déclenchement.
Les plus rapides sont les papiers de 4 à 6s.
Les pastilles de sel de 8 à 50s et les hydro de 12 à 221s avec quelques non déclenchement.

Pour info le Pilot de plastimo avait déclenché au bout de 64s mais qualifié de 4 étoiles en rapport qualité prix.

Personnellement je n'ai que des gilets à déclencheur papier. Hasard pour les adultes et choix volontaire pour les enfants car je ne les voit pas attendre 1min que le gilet déclenche.

J'ai déjà eu deux chutes d'enfants à l'eau et je les ai retrouvé tranquillement (en pleurs) en train de flotter tranquillement.

J'ai eu le premier gilet il y a 6 et je n'ai encore jamais eu de déclenchement intempestif.

Pour moi le choix est fait sécurité + coût = PAPIER.

Franck.

09 nov. 2008
0

Je résouds ce problème
en portant un gilet qui est confortable mais non gonflable. La meilleure solution serait peut-être d'avoir l'attitude bretonne - ceinture ET bretelles - et de trouver un gilet non-gonflable qui pourrait en plus gonfler au cas où.

09 nov. 2008
0

Vérification ?
La vérification d'un gilet est simplissime:

-peser la bouteille et la remettre en place
-ouvrir et gonfler à la bouche par l'embout prévu pour
-attendre 24h pour voir s'il tient
-replier soigneusement le gilet
-le garder au sec et au chaud en hiver: j'ai deux gilets qui se sont percutés tout seul dans le bateau un jour de grande humidité !

Coût: 0€

09 nov. 2008
0

juste un complément
comment tester le système de déclenchement auto, d'accord avec toi pour le reste

09 nov. 2008
0

De la même
manière que tu testes les airbags* de ta voiture..... ;-) ;-) ;-) :-)

  • airbag: coussin gonflable de sécurité
09 nov. 2008
0

tester le délcenchement ?
Pour les gilets adultes, je ne sais pas !

Mais pour les gilets enfant je sais: il faut toujours demander à un gamin de 4-5 ans de sauter volontairement à l'eau avec son gilet auto pour valider sa réaction quand ce machin se gonfle: c'est très impressionnant pour le gamin, et il vaut mieux qu'il expérimente en présence rassurante :heu:

09 nov. 2008
0

poids ?
quel est le poids d'une cartouche gaz, et est-ce normalisé pour toutes les marques ?

09 nov. 2008
0

30 gr ou 33 gr de CO2
Le poids est normalement indiqué sur la vessie, ainsi que sur l'étiquette du gilet

10 nov. 2008
0

bil56
regarde une cartouche et tu verras son poids ;-) C'est toujours écrit sur la cartouche elle-même.

10 nov. 2008
0

Le vrai problème des gilets gonflables...
C'est pas la fiabilité : tous les systèmes sont ultra fiables
C'est pas la révision : c'est ultra simple à faire soi même

C'est de les porter !

Voyez les anglais, ils les mettent bien plus souvent que nous.

11 nov. 2008
0

En fait
En fait, même s'il y a quelques apriori concernant ces gilets, c'est quand même avec eux que je partirai car comme le dit je ne sais plus qui sur ce fil, on n'hésite pas à les porter en permanance, surtout la nuit.

En ce qui me concerne, je pas avec des enfants. Et la nuit, ils ont leur gilet, ils sont en plus attachés avec le harnais intgégré. C'est d'une simplicité enfantine. Deux clics suffisent. Le port de ce genre de gilets n'empèche pas de dormir contrairement aux gilets classiques.

ALors effectivement, vont-il se gonfler automatiquement comme prévu en cas de chute à la mer ?

Je vais donc faire abstraction de cette possibilité de gonflage automatique et conditionner l'équipage comme si les gilets devait ne pas s'ouvrir en cas de chute à la mer.

C'est à dire que je vais briffer mes enfants au déclanchement manuel. Car il y a toujours un déclancheur manuel, un petite ficelle qu'il faut tirer.

Il y a également le gonflage à la bouche. Si le gonflage manuel ne fonctionnait pas...

En fait, la meilleur sécurité m'apparait comme celle de la forme physique. Il faut absolument au minimum savoir nager...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (74)

L'eau de l'Aude là

mars 2021