Gestion de la douleur en grande croisière

Cet article ne se veut pas un livre de médecine. Il ne transformera pas un novice en urgentiste et ne prétend pas remplacer les ouvrages spécialisés que vous pourrez trouver à la vente comme les différents livres du Dr Chauve.
Le but premier est de déstresser les navigateurs perdus au milieu de nul part, sans moyen de communications et qui sont souvent démunis devant l'utilisation des médicaments.

L'ambition est de vous permettre d'appréhender les différents traitements de la douleur aigue

L'équipage
06 sept. 2005
06 sept. 2005
0

joli boulot
Merci.

Didier

06 sept. 2005
0

bravo...
fabuleux dossier, il donne presqu'envie d'avoir mal pour le mettre en pratique!

06 sept. 2005
0

tres bien
ton article.
Dan

06 sept. 200516 juin 2020
0

Douce

divinité, douce divinité s'avez vu ça où vous ???

Juste une bêtasse même pas capable de bercer un orvet alors pensé donc on cobra royal....

Dites très cher, vous parlez de papouilles, j'aime beaucoup assurément, mais vous auriez pu penser à mes gratouilles aussi... ;-(

Enfin, merci pour la boisson ambrée, j'adore être pris par les sentiments... :alavotre:

pfffzzzz

06 sept. 2005
0

Hop ! Imprimé et rangé...
... dans la pharmacie du bord ! :-)

Plus besoin de se casser la tête à décoder les notices, merci Vincent !

_/)

06 sept. 2005
0

Les médecins sont des gens bizzares...
Ils sont très orgueilleux et n'aiment pas être contredits dans la dispension de leur art
C'est pourquoi les questions-réponses sur les forums se transforment assez vite en querelles plus ou moins stériles et indigestes pour les autres .

Ce boulot-là, et c'en est un, est un superbe outil pour les autonomistes hystériques que sont les naviguants, compréhensible sans être bétifiant, et en plus pas désagréble à lire, ce qui ne gâche rien.

On attend avec impatience les articles dont tu m'as parlé, en particulier,

-l'appendicectomie au Cap Horn, effets secondaires
-Arrêt cardio-respiratoire et acupuncture
-Psychothérapie de soutien et noyade
-Effets positifs et négatifs de l'alcool dans l'initiation à la grande chirurgie d'urgence...

Encore bravo
jm

06 sept. 2005
0

ouais mais faut être sérieux !
s'agissant de problèmes médicaux, faut au moins un colloque, voire un symposium ! :alavotre:

Qui se charge de contacter le laboratoire Trois Rivières et le laboratoire Neisson pour financer le congrès ?

07 sept. 2005
0

Kezako le point 4???
Sinon pour l'article vraiment super bien fait merci beaucoup.

PS: Spot faut que tu m'expliques (j'ai pitêtre le cerveau au ralenti ce matin...) c'est quoi le point 4, l'article s'arrête au palier 3...

07 sept. 2005
0

OK je me porte volontaire...
... du moment que c'est moi qui fait l'apprenti chirurgien, pas de problème. Qu'est ce que tu veux qu'on te retire avec Bruno ;-)? Le foie de toute façon ça sert à rien, ça me paraît bien pour commencer, non?

Pour les règles de course pas de problème, je potasse... en vue du week du 15 et je me laisse un temps d'adaptation le temps de refaire la pitêtre future mienne (je reste discret tant que c'est pas fait...), et après gare à vous.... :-p

06 sept. 2005
0

je me propose pour traiter
le point n° 4 à partir d'un pnale non exhaustif mains néanmoins conséquent, le tout validé par Bruno L. assité j'en suis sur de Nouch

07 sept. 2005
0

pour l'anesthésie
locale (et c'est pas une péridurale) il faut demander une intervention des autorités écossaises (les docteurs Caol Illa et Springbank par exemple)

24 fév. 2011
0

Laboratoire Neisson ? moa moa moa, please !!!
et je me désigne cobaye.

07 sept. 2005
0

le point 4
-Effets positifs et négatifs de l'alcool dans l'initiation à la grande chirurgie d'urgence...
t'es vraiment obtu ce matin!
ps potasse bien tes règles de course...

24 fév. 2011
0

Ca c'est une bonne idée, tilikum !
Moi itou, dans la pharmacie du bord
dès que j'irai.

24 fév. 2011
0

Est-ce que quelqu'un pourrait voter pour moi ?
Parce que moi, je vais vous étonner, mais j'ai pas le droit de vote.

25 fév. 2011
0

fait ...
une *

06 sept. 2005
0

super
a ranger effectivement à bord.

06 sept. 2005
0

Merci pour ce recap ...
En effet, nos anciens reglaient tout cela avec HCOOH, bref, ici le Rhum, ça desinfecte et ça redonne du courage... en cas de rage de dents, fractures ouvertes, paniques, etc ...

06 sept. 2005
0

&ltici le Rhum, ça desinfecte&gt ?
mon medecin m'a dit un jour que le rhum contient du sucre, et que les crobes et autres bacteries s'en regalent pour se develloper. Vrai ou faux ?

06 sept. 2005
0

vrai
vrai

06 sept. 2005
0

exellent travail
Vous avez du en passer des heures à rédiger cet articles.
Pas grand chose à redire.
Bravo

06 sept. 2005
0

bravo
article enregistre et imprime.
un grand coup de chapeau
jpierre

07 sept. 2005
0

Merci Vincent
Les médecins nouveaux sont arrivé !
Ils ne sont pas condescendants, expliquent leur savoir avec des mots simples sans vous écraser de leurs années d'étude et vous parlent normalement et utilement.
Au fait, Vincent, ta capitaine est rentrée à bon port ?

07 sept. 2005
0

Pas les dents !!!!
Beau boulot pour un article très synthétique et très clair ! Merci les blouses blanches :-)

Ce que j'aime bien dans cet article, c'est que c'est une très bonne entrée en matière aussi pour celui qui veut approfondir par la suite.

En parlant de douleur, il y en a une qui peut s'inviter sournoisement sans choc ou accident particulier, et qui est très problématique en bateau: les dents !!

Pour rester dans le ton de l'article, je prends un exemple:

Freja arrive à Palerme pour retrouver son bateau, mais est très énervé parcequ'on le lui a rendu avec beaucoup de casse. Il est très énervé (mais alors très très) parcequ'il doit rejoindre son pote Pendruig dans les Eoliennes, que ses deux voiles sont déchirées, qu'il n'y a pas une seule voilerie d'ouverte à Palerme, et que le 15 aout arrivant, cela ne risque pas de s'améliorer. Comme si cela ne suffisait pas (ou peut être bien parceque Freja s'enerve trop), il lui vient un abcès dentaire très douloureux. Il commence à s'enerver encore plus car il se demande bien comment il va faire pour faire rouvrir une voilerie en ayant à parler italien avec en plus un abcés dans la bouche !!! Il prend 1 g de paracetamol tout de suite, et heureusement la douleur commence à s'estomper, et l'abcés ne gonfle pas trop. Ouf, sauvé pour cette fois, avec quelques coups de paracetamol derrière, en plus il a réussi à contacter le patron d'une voilerie qui est en vacances à Pantelleria et qui va lui envoyer un employé pour rouvrir la voilerie le temps de réparer ses deux voiles. Et Freja pourra rejoindre Pendruig à Cefalu plutôt qu'aux Eoliennes, ce qui est un moindre mal.

Seulement, cet inci-dent (ah ah) a laissé Freja dubitatif: et si cela lui prend en grande traversée, surtout que Freja n'a pas de très bonnes dents, et un foie pas très costaud non plus: un traitement au paracetamol prolongé pourrait lui causer d'autres problèmes. Plutôt que de se faire enlever toutes les dents comme traitement radical, existe il d'autres moyens ou molecules pour traiter les douleurs dentaires ?

07 sept. 2005
0

la douleur de l'abces
c'est que la collection purulente fini par compresser les nerfs et distendre les tissus. donc si on enleve la pression on enleve la douleur. Mais on risque de faire passer des mechantes bacteries ds le sang en perçant l'abces.
amha, loin de tout je te dirais perce ou fait percer, puis bains de bouche antiseptiques et surveillance de temperature en etant pret a prendre quelques antibio. si elle commence a monter.
perso je reagis mieux a l'ibuprophene qu'au dafalgan pour les douleurs dentaires mais c'est logique car la douleur est de type inflammatoire mais mef au long cours si antece-dents d'ulcere...

07 sept. 2005
0

pas forcément
le birodogyl (antibiotique) va "refroidir" l'abcès, mais pas être curatif définitivement sur la cause (dent abimée qui s'infecte).
Donc rechute quasiment assurée en quelques jours !

Mais ça permet effectivement d'attendre.
J'ai une dentiste dans le bureau d'à côté, je vais la faire plancher sur le sujet.

Détail important (surout pour spot): le birodogyl se mélange très mal avec l'alcool (effet antabuse, on devient tout rouge et tout pas bien).

07 sept. 2005
0

BI-RODOGYL
association de spiramycine + metronidazole, 3 cps par jour, 2 boites pour le traitement.
Tout ca de de mèmoire,Alzheimer ne me concerne toujours pas ;-) ;-) ;-)

07 sept. 2005
0

çà sent le vécu, çà, msieur Fréja
Pour mémoire, Jack London pour son périple pacifique avait appris à arracher les dents et avait une boîte pleine de divers daviers.

:oups:

une fiche soins dentaires serait effectivement la bienvenue (y a-t-il un dentiste dans la salle ?)

En attendant et à plus d'une semaine de la terre et sans fauteuil à roulette (sic),
je propose :
abcès (gencive rouge et tendue à la base de la dent) excision à la lame stérile puis antibio amoxicilline 3g/j 5j
pulpite (communément appelée rage de dent infection de la pulpe qui fait suite à carie)
paracetamol puis codéine puis morphine assez vite,
le salut viendra de la roulette ou de l'arrachage
desmodontite (ou arthrite alvéolodentaire) antiinflammatoire genre Nifluril 3/j

(à faire valider par un dentiste)

07 sept. 2005
0

Abcès ...
Ben comme j'ai été abonné à ça, je ne pars jamais (même pour 1 semaine) sans une boite de "biRodhogyl" (corriger l'orthographe, merci ;-) )

Dans ce genre de cas simple, c'est plus efficace de soigner la cause que le symptôme, me tromp'je ?

Robert (pas du tout médecin, au cas où ce serait faux)

07 sept. 2005
0

m'en fout
j'ai pas mal aux dents!
et puis j'anesthésie alors!

07 sept. 2005
0

C'est vrai même tout seul
Qu'antabuse, tu d'viens tout rouge

:alavotre:

24 sept. 2007
0

re
je trouve que l'[url=] est bien pire que sa... c'est meme pas tout rouge mais vomissement et tout.... je ne conseille pas l'antabuse en tout cas..

08 sept. 2005
0

coton tige
un coton tige trempé dans de l'alcool (tous les alcools forts buvables fonctionnent) mis dans l'oreille du coté de la douleur. Ca calme la douleur environ 1/2 h à 1 heure , puis il fauT retremper le machin.

Signé : un mec qui a passé des nuits la tête penchée de coté en attendant un consultation...

09 sept. 2005
0

pot au feu
Près de 6 décennies que je croyais que "piqué dans un oignon" c'était pour le gout. On en apprend de ces trucs sur HEO.

Yves.

08 sept. 2005
0

tant qu'on est dans les recettes
une tête de clou de girofle écrasé en serrant les dents sur la dent qui fait mal, et ça marche !

(vous savez, l'odeur "de chez le dentiste"... c'est dérivé du clou de girofle !)

l'autre partie du clou de girofle peut servir, piquée dans un oignon, à éviter que celui-ci se défasse dans un court-bouillon...

07 sept. 2005
0

Hextril et Biafine sont (tjrs) dans mon&ltbateau ...
Biafine indispensable aux brulures, comme celle de laisser filer une ecoute sur la paume ...
Hextril pour tous les pbs de dents, pris tot, on gagne pas mal de temps et de douleurs en moins.

Extrait de TT (partie dispo gratos sur mon site)
"Sans vouloir vous rappeler que ce n’est pas encore tout à fait l’autoroute comme certains l’appellent déjà, cette traversée, et la nôtre était agréable, n’est pas de tout repos. Pour mon Père notamment, qui en plus de se soucier de nos faibles réserves d'eau, du pilote éclopé, de la Grand Voile explosée, et j'en oublie, souffrait de plus en plus d'une rage de dents. Une fois les boîtes de calmants bien attaquées, les tentatives de soins improvisés faute de dentiste à moins de plusieurs jours, il nous demanda de l’opérer ! Personnellement, je tombe dans les pommes à la première goutte de sang et aussi à la vue d’un dentiste (j’exagère à peine), donc impossible de lui venir en aide, et pour quoi faire exactement ? Simplement lui arracher une dent de sagesse, rien que ça, en mer, ça bouge, sans le minimum nécessaire. « Demande à Maman », qui, non plus, ne put se décider à lui prêter main forte. Quand ce fut insoutenable, il prépara ses outils (pince multiprise, tournevis … comme dans un bon film d’horreur), s’envoya en plus des calmants une belle rasade de Rhum, et s’opéra. Nous, on est lâchement sortis du carré pour prendre l’air dehors …"

07 sept. 2005
0

amha...
ce genre d'opération est plutôt risqué...
complications diverses, dont hémorragie, alvéolite (un truc qui fait très très mal), et j'en passe.

C'est comme la trachéotomie avec un stylo bic...
:non:

Vaut mieux suivre les conseils de vincent !

07 sept. 2005
0

un homme à la mer !
attendre le futur article sur la noyade...

08 sept. 2005
0

appendicite
se faire enlever l'appendice "en préventif" (si c'est bien de ça que tu parles) n'est pas forcément intéressant, car ça expose au risque d'occlusion intestinale sur bride, qui est aussi fréquent voire plus chez les opérés que l'appendicite chez les non-opérés.

Je crois savoir que pour cette raison la marine a arrêté de le faire pour les sous-mariniers.
Pour la petite histoire, une des seules évacuations sanitaires (connues) d'un SNLE en patrouille l'a été pour l'appendicite... du médecin/chirurgien du bord ! Padbol... :lavache:

09 sept. 2005
0

arrache dent
Les dentistes utilise pour ce faire un truc qui ressemble à un arrache moyeu (rappelle-toi les cardans de la 4L de ta jeunesse !), en plus petit bien sur mais impressionnant tout de même

07 sept. 2005
0

sinon
un boute autour d3e la dent croché a la bome
et virement sec.
non?

07 sept. 2005
0

ca marche
mieux avec un Cross?

non, pas sur la tête

08 sept. 2005
0

c est clair ... mais il y a tjrs une difference entre la Theorie et la Pratique !
en plus du progres ... dans le cas present.
Et pourtant, on avait pris les precautions d usage, et j etais meme passé sur le billard en prevention d une appendicite (+ tous les controles chez le dentiste ;-).

09 sept. 2005
0

En moins grave ...
j'ai eu l'occasion de me retirer une belle couronne en or avec un tournevis et une pince pour libérer ce qui était dessous ... pffff ... après ça allait mieux ! Faut dire que ladite couronne ne tenait plus très bien !

02 oct. 2005
0

Tres bien faıt..
Je saıs enfin quoi mettre dans ma pharmacıe de bord.
Pour les plongeurs ıl faudraıt peut etre faıre un petit article sur les accıdents de decompression et embolies.
Peut arriver a tout plongeurs surtout amateur a tout moment.
Y a t-ıl un specıalıste a bord??

02 oct. 2005
0

Ben le problème,
C'est que l'on peut énumérer les symptomes d'alerte, que le plongeur connaît (niveau BE) mais que le traitement est strictement monolithique :
oxygénation hyperbare (à des détails accessoires près) et donc hors de portée du malheureux scaphandrier, pour le coup plus autonome du tout...

Par contre, une carte sanitaire des installations côtières de caisson, çà ce serait pas mal!

02 oct. 2005
0

y'a 2 trucs dans ta question
décompression et désaturation

décompression = lésions traumatiques des poumons =&gt prier ton dieu favori.

désaturation = gaz dans le sang avec risque d'aggégation plaquettaire =&gt si t'as pas de caisson = vite, vite aspirine (plusieurs grammes), voir HBPM en sous-cutané.
si tu es arrivé au stade des "embols" cad avec des petits caillots qui circulent partout......... prière et croisement de doigts, HBPM en forte dose, avec sexamnes biologiques réguliers (lol)
pas gai tout cela

03 oct. 2005
0

J'ai eu droit aux 2....
C'est pour cela que j'aborde tres modestement la question.
La premiere une alveole qui a "pete" petite apnee sur 1 metre, simptomes: emiplegie a la surface remede 15 aspirines et 1 h d'oxygene tout est rentre dans l'ordre.
Quand je plongeait nous avions toujours de l'oxygene a bord.

Le deuxieme 18m 20 minutes...tres loin selon les tables de la marine de tout paliers..
Arrive dans le bateau ca gratte surtout les jambes sur de ma plongee je pense a une alergie.
Le lendemain ca continue, je vais voir mon generaliste qui diagnostique un probleme de circulation sanguine..traitement(je ne me souvient plus du produit)..4 jours + tard je ne sent plus la chaleur (sous la douche) sur mes jambes. La j'en parle a mes copains qui etaient avec moi pendant la plongee (2 pompiers specialises secours sous-marins) qui ne comprennent pas et m'envoie chez le seul docteur du coin specialise dans la medecine de plongee...qui lui m'envoie a l'hopital le + proche equipe de caissons....j'y suis reste 4 semaines et je n'ai toujours pas retrouve a 100% la sensibilite de mes jambes..
Pour les non plongeurs, 18m 20mm c'est a la portee de tout les debutants ...et pourtant!!
J'oublie de preciser que c'etait il y a 30 ans.

La lecon de l'histoire est qu'il ny a pas de regles absolue en plongee, tout depend de la forme physique et de plein de parametres inconnus.
L'autre conclusion est de faire de suite appel a un docteur specialise.

Mais ce n'est pas le but de ce fil...
Que faire quand il n'y a rien comme secours..
Y a t'il un specialiste a bord pour repondre ?

Peut etre un article. Il y a souvent des bouteilles dans les bateaux tres utile pour degager l'ancre prise dans les rochers, un bout dans l'helice etc...
Et je ne suis pas sur que tout les utilisateurs maitrisent les regles elementaires.

03 oct. 2005
0

Un produit qui n'emcombre pas
et rende de grands services : une fiole de Tree tea oil (mélaleuca alternifolia pour les latinistes). Idéal pour soulager immédiatement les petites brûlure, piqures d'insecte, en gargarisme (et oui !) lors d'angine et trachéite), nettoyage de plaies (quelques gouttes dans l'eau : anti-infectieux). Ce produit australien faisait partie de la trousse de secours basique du soldat avant que les antibiotiques n'envahissent nos pharmacies, car il en a certaines propriétés...
Ceci dit, merci Vincent pour ton énorme travail : j'ai imprimé et rangé dans mon classeur.

14 nov. 2005
0

les enfants
et voila, un module rajouté sur les enfants en format PDF.

14 nov. 2005
0

Ouuuupssss ...
Plus rapide que son ombre, le Vincent ! j'avais pas fini de faire le copié-collé dans le site , que la Capucine annonce que c'est fait ! Et on ne s'est pas concerté ;-)

22 avr. 2006
0

A 75 jours du départ,
Bonjour,

Nous sommes à 75 jours du départ de notre tour du monde et cet article fera le voyage avec nous.

Bravo pour cet article particulierement bien fait et très intéressant.

L'équipage du voilier SEMEDA.

23 avr. 2006
0

bravo !
La Capucine tu es vraiment doué pour la pédagogie ! rendre un article sur les antalgiques compréhensible pour tout le monde c'est pas facile, et tu as parfaitement réussi... bravo encore, je commence à être un groupie et je te mets un étoile..
à propos d'étoile, il est où le 2° cours d'astronomie ? on l'attend depuis 2 semaines...

24 avr. 2006
0

drole de question
mettons que tu pars pour tes vacances pas trop loin navigations maxi 12h : peux tu par ex au lieu d'avoir toute la panoplie d'antidouleur : une boite de temesta ou de valium pour mettre le "blessé" dans le potage jusqu'à l'arrivée au prochain port, et combien faudrait-il en donner pour que ça marche ??

24 avr. 2006
0

à drôle de question ..
drôle de réponse :
pt'te ben que oui, pt'te ben que non !

si le but c'est déconomiser la place, alors plutôt que de prendre un risque je n'emporterai que du paracétamol, et de quoi faire des contentions.
Valium, temesta et autres sont souvent plus mal tolérés quand on est blessé. Si la blessure est cranienne, il ne faut absolument pas les prendre.

Et si la douleur n'était pas due à une blessure : mal de ventre, brulures urinaires etc ???

Si vraiment le but est de shooter le blessé, alors plutot de "l'atarax" (25 mg maximum 50mg) ou du "lexomil" 6 mg : 1/4 de comprimé à 1 comprimé entier maximum. Mais toujours en évitant d'en donner pour tout ce qui semble d'origine cranienne.

En tout cas, la pharmacie juste antidouleur ne prend pas trop de place si on ne part que pour 12-24h, il suffit de découper les blisters et de ne garder que quelques gelules (attention que soit marqué sur la gelule le nom du médicament et qu'on sache à quoi il correspond).

24 avr. 2006
0

Bonne question !
Qui se pose même aux professionnels de santé y-compris aux services d'urgences...
Les benzodiazépines que tu cites n'ont en effet aucun effet antalgiques, elles sont, de façon variée en fonction des molécules:
-anxiolytiques
-hypnotiques
-myorelaxantes
-anticonvulsivantes
-amnésiantes
Donc en théorie, et pour une douleur intense, elles ne peuvent pas être utilisées seules, mais associées à un antalgique.
Le problème est à plusieurs niveaux et en schématisant: si on "shoote" quelqu'un qui a mal, on peut avoir les effets cardiaques de la douleur (syncope voire arrêt cardiaque) sans s'en rendre compte, on peut déplacer une fracture ou déclencher une hémorragie interne idem, on peut, avec des fortes doses de benzodiazépines entraver le travail ultérieur de l'anesthésiste...
A 12h d'un abri, on peut penser que l'action la plus juste est le contact direct vhf ou téléphone avec le SAMU via le Cross pour une attitude adaptée au cas particulier, de la prise d'un comprimé jusqu'à l'hélitreuillage...
Par exemple, pour une luxtion d'épaule, cela peut être parfaitement indiqué, 1 à 2cp de valium avec 1 antiinflammatoire et une bonne immobilisation.

24 avr. 2006
0

-
comme ça en plus de s'etre fait un traumatisme cranien, ton homme se fera une intoxication medicamenteuse... Enfin bon, dans le meilleur des cas, ça lui fera une 2eme raison de passer la nuit en observation aux urgences :mdr:
Enfin bref, Catherine, ce n'est pas une solution.

Pour de la croisière cotière, tu peux, amha, te contenter d'antalgiques de pallier 1 et 2. Ca ne te fait que 2 boites à enmener.

Si jamais, la douleur etait telle qu'il faille des antalgiques de palier 3, ça a des chance d'etre grave et personne ne t'en voudras de prendre contact avec le cross pour qu'il te mette en relation avec le centre de medecine à distance de toulouse afin de decider d'une eventuelle evacuation. 12 heures à la voile, c'est moins d'une heure en helico.

24 avr. 2006
0

budget
j'ai pratiquement un peu de tout a bord quand on va en vacances mais les médics sont souvent périmés assez vite (maxi 2ans) et cela fait a nouveau un certain budget pour tout renouveler
s'il m'arrivait qq chose en navigation je me connais je vais paniquer alors y'aurait interet à me mettre dans les vaps je crois !
deja a terre c'est pas facile alors en mer surtout si on n'est que deux et si la mer est forte les problèmes doivent etre d'autant plus difficiles a gerer

12 oct. 2006
0

Comme disait Tom
Un autre pour lequel on peut remercier La Capucine ...

12 oct. 2006
0

oui !
Cet article devrait être OBLIGATOIRE à bord !

Bravo l'ami ! :pouce:

12 oct. 2006
0

risque ulcérogène

Salut
En associant du mopral avec le spasfon, ne réduit dont pas le risque ulcérogène de ce dernier ?

12 oct. 2006
0

et puis tant que j'y suis
Je ne suis pas médecin mais j'ai été hospitalisé 2 fois pour des colique néphrétiques
Je n'ose pas imaginer de telles crises en pleine mer!

Certains médecins recommandent de boire de l'eau abondamment en cas de colique nephrétique.
N'est ce pas risqué si il y a une stase

Un médecin m'a dit que la morphine était fortement contre indiquée dans un tel cas car elle est spamogène
Un autre (un interne aux urgence) m'en a fait malgré mes rouspétances en me disant que les coliques néphrétiques n'était pas un spasme.

Qui croire ?

12 oct. 2006
0

j'suis pas toubib, juste potard :-)
les coliques nephretiques sont un des trucs les plus douloureux qui existent, on parle de douleur "exquise". Leurs causes est le plus souvent des caillots de sang, voir des calculs, qui se coincent et bloquent l'urine, c'est la surtension dans la vessie qui causent cette douleur. C'est plus une grosse inflamation qu'un spasme, le traitment standard est AINS + morphine.
PS mopral OK avec les AINS, Spasfon n'est pas un AINS :-)

24 fév. 2011
0

Coliques néphrétiques : j'ai eu !
J'étais au vietnam, on m'a donné un comprimé d'aspirine que j'ai immédiatement avalé et immédiatement vomi. Après, j'ai subi, pendant quatre jours.
Et je ne le regrette pas.
Il y a une chose dont l'article ne parle pas et je l'ai regretté : c'est l'attitude face à la douleur.
J'ai eu à plusieurs reprises des douleurs fortes dues à des causes diverses (dont les coliques néphrétiques, qui n'étaient pas les pires mais pas loin quand même), et ça m'a permis de faire quelques remarques sur ce sujet.

D'abord, la douleur est d'autant plus forte qu'on a peur. Si la cause de la douleur est inconnue ou non identifiée, l'angoisse augmente la douleur, et la force de la douleur augmente l'angoisse, ça devient insoutenable. Identifier et relativiser est essentiel.
J'ai bien supporté les coliques néphrétiques parce que j'étais convaincue 1) que c'en était et 2) que ce n'était pas très grave.

Deuxième aspect important : si on subit la douleur en se révoltant, en se raidissant contre elle, on la renforce. Si on fait ce qu'on peut pour soulager, puis qu'on se dit "bon, ben maintenant, y'a plus qu'à attendre ; ça a commencé, ça se terminera", on ne lutte plus, elle s'estompe.

Pas facile à expliquer, encore moins facile à mettre en pratique, mais extrêmement utile et efficace !

12 oct. 2006
0

effectivement...
1- le spasfon n'est pas ulcérogène, aucun intérêt d'y associer du mopral (s'il n'y a pas besoin de mopral en tant qu'anti-ulcéreux)

2- coliques néphrétiques et boisson: au moment le plus aigu, peut-être ne faut-il pas boire, car on peut supposer que l'obstacle (caillou, etc...) est total, c'est ce qui se dit. Une fois la douleur levée, il faut au contraire boire abondamment, pour pisser, ce qui permet d'évacuer le caillou. (On conseille parfois de pisser dans une gaze pour récupérer le caillou.)

3- morphine et douleur aigue: la morphine a eu été déconseillée car elle pourrait "masquer les signes", en particulier abdominaux. A l'heure de l'échographie et autres examens, cette objection devient très relative. Je sais, pas d'écho à bord du bateau, mais pas de toubib non plus, alors...
L'autre objection est que la morphine déclencherait des spasmes (intestin, uretère...) mais comme le dit farfa ce n'est pas tellement un problème de spasmes.

Si la douleur est trop intense, il faut la calmer, c'est tout!
Dans le cas des coliques néphrétiques (dites frénétiques, ceux qui en ont eu comprendront), ne plus avoir mal permet de se remettre à boire...

Voili voilou.
:doc:

12 oct. 2006
0

dites docteur
c'est quoi l'intérêt de récupérer le caillou si on n'est pas géologue ou fétichiste?

21 oct. 2006
0

c'est tout sur .....
faire la difference entre un spasme et une inflammation aigué doit être, en 2006, aussi difficile que .... de prescrire un traitement curatif ou préventif de l'osmose :pouce:

12 oct. 2006
0

réponses à spot et gébé
sert à l'analyser ensuite, pour selon les cas faire un traitement préventif des récidives.

Pour Gébé, il y a effectivement un spasme, et pendant longtemps on n'a parlé que de spasme.
Mais comme le disait farfa, il y a surtout, assez rapidement, une grosse inflammation, qui prend le pas, et devient la principale voire la seule cause de blocage du caillou. D'où l'intérêt des anti-inflammatoires et antalgiques même majeurs, qui vont terminer ce que les antispasmodiques (spasfon) auront à peine commencé.

Pour la petite histoire, c'est la même chose pour l'asthme: on est passé d'une notion de spasme bronchique au 1er plan, à une notion d'inflammation bronchique au 1er plan.

Tout évolue ! (même les idées, c'est dire...) ;-)

12 oct. 2006
0

et les douanes???
Petite question récente d'une amie vétérinaire qui veut emporter en voyage sa trousse complète de soins et prévention:
"Et les douanes?"
Je pense que disposer de produit efficaces...- et potentiellement dangereux - impose d'avoir des ordonnances en rapport, explicites et lisibles et des produits le plus possible clos ou scellés!
quand on voit le destin rapidement décidé du saucisson français par les douanes américaines...
(attention aux fouilles et aux chiens dressés a rechercher les morphiniques!!!)
Et vive l'accupuncture!!!

pa molli!!!

12 oct. 2006
0

quimbé rèd
:-)

12 oct. 2006
0

douanes
- certains médicaments nécessitent une ordonannce pour les acheter, donc...
- il ne s'agit pas d'en avoir des kilos non plus
-aux usa, le paracétamol et l'ibuprofène se vendent en boites de 500 cps (oui, cinq cent!)dans les supermarchés...
- enfin, concernant l'acupuncture, actuellement interdit d'emporter des aiguilles en avion, because vigipirate !

14 oct. 2006
0

je me suis trompé
je voulais dire profenid et non spasfon
le profenid est ulcerogène et c'est pouquoi je voulais savoir si on pouvais l'associer avec le mopral

Je voulais aussi dire que par expérience je sais que le profenid est bien plus efficace que la morphine en cas de c.nephretiques.

20 oct. 2006
0

Colique néphrétique
Pour fixer les idées des curieux de physiologie:
les reins fabriquent en permanence de l'urine
jusqu'à 5 de tension artérielle.
Certains surconcentrent dans l'urine des produits
qui peuvent cristalliser.
Ces calculs peuvent bloquer l'écoulement obligatoire de l'urine. Ils peuvent en outre
blesser les parois et faire saigner. La surinfection est toujours possible à terme.
Donc au départ la douleur correspond d'abord
à une mise en surtension des cavités rénales
(cela se voit très bien en Echo ou en radiocinéma). A terme un rein bloqué sera détruit
(en quelques mois sans infection, en quelques jours avec surinfection). Le TT théorique est donc l'évacuation du calcul. Sur la zône du calcul peut se créer une inflammation avec oedème qui va localement renforcer le blocage.
Les TT proposés visent plusieures choses:
idéalement enlever l'obstacle (évacuation spontanée, lithotritie,chirurgie..). En première
intention on cherche à faciliter l'évacuation spontanée: Calmer la douleur (mais les morphiniques ont des inconvenients), réduire les spasmes très violents au début, réduire l'oedème, faciliter la migration par hydratation contrôlée. Heureusement que l'on a 2 reins.
Les calculs bloquants de l'urètre sont exceptionnels. (Une des nombreuses méthodes
de torture des romains était de lier la verge
et de faire boire le sujet!).

28 oct. 2006
0

Colliques frénétiques...
Un de mes collègues(Théo) avait une gestion des calculs assez personnelle: tu prends une cuite au whisky pour dissoudre les calculs, puis le lendemain une à la bière pour les évacuer. A part le mal de casque il ne s'est jamais plaint de collique néfertithiques.

:alavotre:

Le rire est un bon médicament

Bon vent à la route du Rhum

Athos / Raoul / F31

01 nov. 2006
0

D'ailleurs,
une faute de calcul peut se mesurer en degres...
cqfd
;-)

12 mar. 2007
0

sympa l'article
belle synthèse et bonne "vulgarisation" de la chose.

je rajouterais juste un produit ,assez peu utilisé ,et pourtant très facile d'emploi:

ACUPAN:
antalgique de palier 3 (comme la morphine) ,injectable en intramusculaire ,délivrable très simplement.
les contre indications sont peu nombreuses ,il ne faut pas en donner chez les gens qui présentent une épilepsie ou des troubles du rythme cardiaque importants .ne pas injecter en intramusculaire chez les gens sous anticoagulants.
il présente quelques effets indésirables (nausées,palpitations ,sueurs,bouffées de chaleur..)qui sont relativement supportable (comparés à la douleur) quand on l'injecte en IM.
la seule chose à ne pas faire c'est de l'injecter en intra veineux rapidement(risque de trouble du rythme cardiaque) ,il faut au moins 45 minutes de perfusion (sinon ça majore beaucoup les effets indésirables) donc à oublier sur un bateau,il faut préférer l'intramusculaire.

pour les problèmes dentaires,en l'absence de possibilités diagnostiques, la formule :
antibiotique(birodogyl ou augmentin)+antiinflammatoire (biprofénid)+antalgique de niveau 2 d'emblé permet dans la plupart des cas de régler le problème au moins de façon transitoire mais ne remplace pas à terme le traitement curatif réalisé par votre dentiste.
et bien évidement prenez toujours contact avec un médecin avant d'utiliser des produits un peu costaux,avoir des produits à bord c'est bien ,les utiliser correctement c'est mieux ,donc prenez un avis (si vous le pouvez bien sur...) parcequ'un petit bobo mal géré peu devenir une catastrophe. ;-)

il faudrait réfléchir à la trousse médicale "idéale à bord",mais peut-être que ça a déja été mainte fois fait dans des ouvrages techniques (vu que je ne les achète pas ...)

13 mar. 2007
0

pas forcément...
Comme tu le dis, l'Acupan injectable a pas mal d'effets secondaires immédiats, parfois spectaculaires et inquiétants, voire graves...

Bref, l'idée de l'article était de proposer des solutions utilisables sans trop de soucis par le "pékin lambda", et amha ça exclut l'acupan.
Même les morphiniques, tels que présentés dans l'article, posent moins de soucis.

(ceci amha toujours... :doc: )

16 mar. 2007
0

oui...
l'IV d'acupan m'a laissé de mauvais souvenirs, et pourtant j'étais du bon côté de la seringue, et c'était marqué samu sur ma blouse... Il revient à la mode en IM, après c'est effectivement une qustion d'habitude pour habitués.

amha, la morphine se justifie (et cétait le sens de l'article) en cas de gros pépin loin de tout. L'avoir en injectable sc, pour un néophyte permet de rappeler que c'est du niveau 3.

la morphine buvable c'est pas mal, mais dans ce contexte d'utilisation, attention au surdosage: le néophyte hésitera moins à avaler une autre ampoule qu'à se faire une 2e sc.

Pour une navigation côtière, le mieux reste la VHF... :heu:

16 mar. 2007
0

querelles de clochers...
boarf....,moi j'ai une bonne expérience avec ce produit que j'utilise plusieurs fois par jour dans ma pratique,surtout en IM, je n'ai jamais eu de problèmes en prenant en compte les contre indications ,tout au plus quelques nausées et palpitations chez les gens assez maigres.
Par contre ,je suis entièrement d'accord avec toi en ce qui concerne l'injection IV ,c'est a manier avec précaution et c'est probablement ce qui a fait la mauvaise presse de ce produit.

bref, c'est une histoire d'habitude et de pratique... :-D,je ne débattrais pas la dessus :-D,on en aurait pour des heures :-D....ceci dit, autour d'un verre pourquoi pas:-D

j'ai un ami qui n'utilise que de la morphine et qui se ballade toujours avec une ampoule de narcan ,au cas ou....
est ce que tu penses qu'un tel produit se justifie dans une trousse de bord ?(en même temps,si on y va doucement,y'a jamais de gros problème) et j'en profite pour soumettre un dernier produit, pour les allergiques à la seringue: l'oxycontin (morphinique per os d'action rapide et sans effet antagoniste contrairement au temgésic)
j'attend ton avis,et ,même si je me répète, bravo pour l'article.

:-p

19 mar. 2007
0

et oui encore.....
tu as certainement raison pour la morphine per os le risque de surdosage est certainement plus important qu'avec la SC, l'effet psychologique de la seringue....

24 sept. 200716 juin 2020
0

Heu..?
Pour info, quand je vois ce fil de discussion dans la liste des sujets, ya un chiffre assez démesuré en nbre de contribution. Voir image (si elle passe).

Je sais c'est hors sujet, mais c'est juste pour le signaler.

03 juin 2008
0

Site bien fait
Bonjour,

Pour compléter il y a aussi ce site qui permet de bien voir les différents type de traitement :
www.institut-upsa-douleur.org[...]ng.aspx

27 oct. 2009
0

ca tombe bien
Bonjour à tous

justement j'ai posé le probléme au douane au sujet du transport de produit comme la morphine
un des équipiers est sous traitement
durogesic en patch 25+10µg/h renouvellé tous les 3 jours et des comprimés d ' ACKISTENAN 10mg
j'ai demandé si il y avait des autorisations à demander surtout vers l' étranger
un voyage de 2 ou 3 mois représente déja une certaine quantité à transporter
les réponses ont été trés vague et je dois dire
que cela m 'ennui beaucoup de ne pas avoir une une réponse net et claire à ce sujet

28 oct. 2009
0

Effectivement
Une ordonnance pour tous les produits du tableau B, dont font partie l'Actiskenan et le Durogesic,
de préférence en 2 exemplaires au cas ou le premier soit confisqué par un douanier indélicat est nécessaire et a priori suffisant dans la langue d'origine .
Pour tous les autres médicaments, aucun justificatif à fournir, tant que les quantités ne sont pas incompatibles avec la consommation du bord .

29 sept. 2008
0

... / ...
Excellent...

Merci mille fois les gars !!!

Je vais imprimer tout ça....

28 oct. 2009
0

du médecin lors de laconstitution de la trousse à pharmacie
du bord selon le tableau pour navigation au large de la div. 224 celui à qeulques 500 Euros de dotations:

Emmener les ordonnances avec vous, normalement ça doit permettre de répondre aux autorités.

On pourrait demander aussi une lettre du médecin, en anglais, expliquant le traitement et la personne concernée...mais un médecin français qui écrit anglais...

24 fév. 2011
0

pour Carthage et les nouveaux qui ne connaissent pas
bonne lecture et :
impression ou mise en mémoire !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

dans le port de Pollenca aux Baléares

Après la pluie...

  • 4.5 (19)

dans le port de Pollenca aux Baléares

mars 2021