Génois neuf déchiré après 2 semaines

Bonjour à tous, j'aimerais des avis autorisés suite au problème suivant : mon génois neuf en carbone double taffetas s'est déchiré au point d'amure après 2 semaines d'utilisation, force de vent maxi 22/25 nds apparents au près, pas de mauvaises manips genre drisse de spi prise dans le génois à l'énroulement, pas de surtension de la drisse ou autre. Je pense à un problème de fabrication, le voilier évidemment dit le contraire, tout en acceptant une réparation sous garantie. Surtout, il pense mettre un patch en Dacron pour réparer, ce qui me laisse un peu perplexe : j'aurais pensé que la résistance de ce type de voile tient à l'âme carbone plus qu'au revêtement extérieur. Ici la trame carbone est déchirée (ce qui a sans doute causé la déchirure du taffetas). Donc mettre une pièce sans réparer la trame carbone ou la remplacer ne me paraît pas être une réparation de fond, et je crains que ce soit peu durable... voir photos jointes, merci aux sachants de me donner un avis. Bon dimanche, Pierre

L'équipage
27 août 2017
27 août 2017
0

Ca peut valoir la peine de faire une expertise par un autre voilier? Pas facile j en convient, embarrassant sans doute...

27 août 2017
0

cela fait réfléchir sur l'investissement d'une telle voile...
demander à Vega voile un avis? ils sont super sympa.

27 août 2017
0

Merci des conseils, un peu gênant pour moi de demander l'avis d'un voilier que je n'ai pas consulté pour la réalisation de la voile, et pour eux de critiquer un confrère... si vous avez un contact à qui je puisse m'adresser de votre part à la rigueur ?

27 août 2017
0

oups , quand je vois mon genois sur le cata en Hydranet après plus d un demi tour du monde , tj nickel en solidité et forme

27 août 201727 août 2017
1

Bonjour Pieterv06,
Je ne suis pas un voilier, mais j'aime bien les réparer quand elle sont abimés, et les faire durer si c'est possible.
Ce n'est de plus qu'un avis sur photo, donc sans doute pas de très grande valeur.
La déchirure visualisée est sur un raccord de 2 laizes, donc sur un collage probable de 2 membranes carbones ou patchs de fibres carbones, donc si on veut une réparation homogène, il faut absolument redonner une continuité entre ces fibres comme tu le dis, par un collage spécifique.
Ensuite recouvrir d'un patch dacron pour la protection comme le propose ton voilier.
Pour avoir une soudure ou collage de bonne qualité des fibres carbones, je demanderai personnellement que ma voile soit renvoyée à l'usine de fabrication (voile de 2 semaines!!!!) ou sinon je m'assurerai que le voilier distributeur, si j'ai bien compris, a de quoi faire une réparation de qualité.
Si la réparation consiste uniquement en un patch dacron cousu, c'est clair que ça va se redéchirer encore plus vite.
Ce n'est qu'un avis de "loin".

27 août 2017
0

Merci, ton avis confirme mes appréhensions.. en effet la déchirure est à la jonction collée de deux laizes.

27 août 2017
0

Il doit y avoir une garantie de fait supérieure à 2 semaines. As-tu repris contact avec ton fournisseur ? MM

27 août 2017
0

Bonjour

Essayes de contacter le fabricant du tissu

27 août 201727 août 2017
0

J'ai peut-être écrit des bêtises.
Les laizes ne sont peut-être qu'au niveau du taffetas, et le "squelette" carbone d'une seule pièce (difficile à voir sur les photos), donc les fibres carbone ne sont peut-être pas "recollable", il faudrait bien sûr voir sur pièces. Donc réparation très spécialisée, à discuter avec le voilier en demandant une prolongation de garantie si la réparation ne tenait pas.
A mon avis pour que cela puisse tenir un peu, il faudrait bien sûr coller le dacron sur le taffetas avant de le coudre, juste pour éviter qu'il se décolle, cela peut éventuellement fonctionner si le taffetas est bien adhérent aux fibres de carbones du squelette.

27 août 2017
0

Je partage l'avis de Sayoyan ==> il faut faire jouer la garantie.

Ce genre de produit est au moins garanti 1 an voire plus dans beaucoup de voileries sérieuses. Un avis de la couverture juridique de ton assurance devrait te conforter.

On est quand même tout proche (euphémisme) d'un défaut de fabrication qui rend impropre l'usage.

27 août 201727 août 2017
0

Bonjour,

La bonne réparation, à mon avis, c'est ré-assembler proprement les deux laizes avec un bon tape double-face bien costaud, en réalignant le fibrage qui s'est mis en pagaille, et faire une ou deux coutures six temps tout le long de la laize.

Par mesure de sérieux, ce serait pas mal de vérifier les autres laizes aussi...

Si il y a trop de défaut, un voilier sérieux préfèrera refaire une voile neuve....

27 août 201727 août 2017
0

Ta voile est couverte par la garantie légale de conformité, pendant les 24 premiers mois.
Il n'a pas le choix, il doit te délivrer un produit conforme.
Il faut le lui rappeler...
Et si je ne m'abuse, pendant les 6 premiers mois après l'achat, c'est au vendeur de prouver que l'origine de cette malfaçon est imputable au client.
(La jurisprudence a même reconnu et appliquée cette garantie légale de conformité sur des êtres vivants tels que plantes et animaux)

27 août 2017
0

Il est donné pour quel vent max ton génois ?

27 août 2017
0

J'avais posé préalablement la question par précaution au voilier pour éviter ce cas de figure ! Réponse : pas de limite en théorie mais enroulé il porte moins bien qu'une trinquette ou Solent qui seront utilisés préférentiellement..

27 août 201727 août 2017
2

Bonjour, en regardant les photos, on voit le début d'un pli vertical, en S , qui fait penser à un étarquage anormal du guindant.......ce qui n'est pas nécessaire sur un enrouleur....mais , vu sur photo......je ne pense pas que le mode de fabrication soit en cause.....je ne suis pas voilier...j'utilise ce type de voile depuis longtemps, les points faibles semblent plutôt être du coté de la chute.....

27 août 201727 août 2017
1

Je suis de l'avis de Pitalugue. Au regard de la voile, on peut dire qu'elle est trop étarquée de la drisse. De plus, vu que la déchirure est horizontale, elle a été provoquée par une tension verticale... donc la drisse.
Je me trompe peut être, mais j'ai l'impression que le génois n'est pas endraillé sur l'enrouleur (1ère photo)... en tout cas sur la partie visible... Et sur la 2ème photo, on voit une ralingue peu tendue, alors qu'à l'endroit de la déchirure, c'est trop tendu.
Mais ça n'empêche pas que la voile soit mal fabriquée... à voir.

27 août 2017
1

en effet , la voile n'est pas endraillé au niveau de la dechirure et au pieds elle est toute "tordu"

On peut peut etre pensé qu'elle a été mal monté sur l'enrouleur dans tout les cas il n'est pas normal de voir le quindant ne pas etre endraillé sur 20 ou 30cm dans la gorge de l'enrouleur ...d'ou surement la dechirure ..

27 août 201727 août 2017
0

D'accord avec vous deux, j'avais aussi pensé à un excès de tension de la drisse. Sauf que des plis horizontaux subsistaient sur le bord d'attaque du genois donc ça paraît peu plausible ? Sur l'ancien génois il y avait un bout autour de l'enrouleur pour le tenir et compenser le fait qu'il ne soit pas endraillé jusqu'en bas.

27 août 2017
0

Voir avec le service de concurrence et de la répression des fraudes pour rappeler à cette boutique les règles en vigueur. En général cela suffit...

www.economie.gouv.fr[...]mmation

27 août 2017
0

comme quoi même en faisant faire des voiles cher y a des soucis .

27 août 201727 août 2017
0

Salut,
C'est clairement la jonction entre les laizes qui a glissée.
.
A cet âge de voile, sauf s'il est évident que tu as merdé dans l'utilisation de la voile (tension de drisse trop forte, sortie par vent trop fort) ce qui d'après toi n'est pas le cas, elle doit être reprise en SAV.
.
Recoller au double-face, même un extrêmement solide, ce ne sera probablement pas suffisant. Et piquer dans une zone sans fibres horizontales les coutures vont déchirer le mylar et le taffetas en glissant le long des fibres et ce sera encore pire.
.
Pour éviter un truc trop moche, et durable il faudrait effectivement recoller la laize en conservant la pince d'origine et en espérant que la membrane ne se soit pas trop déformée.
Mettre un renfort un peu plus large que le recouvrement d'origine avec soit le même tissu (comme ça c'est plus esthétique) soit des bandes de mylar autocollantes avec des fibres de carbone (qu'on utilise pour certains renforts ou pour les rep' justement) qui seront perpendiculaires à l'effort.
Et couture en fil fin pour tenir le tout.
Les coutures s'appuient sur les fibres horizontales et ne devraient pas glisser.
.
Par contre, on peut voir qu'il n'y a pas de renforts au point d'amure, juste une densité plus forte en fibres...
C'est light comme fabrication !
.
++
.
PS: du dacron ça va faire une zone "dure" au milieu de la membrane et ça risque de la fragiliser à la limite dacron/membrane...
Il faut faire la rep' ou le renfort avec la même membrane ou une équivalente en terme de poids/résistance et en faisant un escalier (comme un scarf en strat') pour limiter les ruptures trop brutales en souplesse.
Pis c'est moche.

27 août 2017
0

Merci de ton post. J'avais aussi trouvé la finition un peu légère par rapport au précédent génois. La trame carbone semble d'une seule pièce, contrairement au taffetas découpé en laizes cousues ou collées selon les cas. La soudure a lâché parce que le carbone à lâché... bref, la réparation semble délicate et une pièce en Dacron tient de l'emplatre sur une jambe de bois... merci à tous de vos contribs.

27 août 2017
0

En plus du défaut probable de confection a cet endroit précis concernant l'adaptation des assemblages ,en fonction de l'orientation des fibres et la dissolution des efforts par des renforts dégressifs adaptés ,il y a un problème de conception .
Cette ralingue qui termine ainsi repliée crée un point dur trés néfaste et n'a pas de raison d'être prolongée ainsi des lors qu'elle est pas enraillée dans le profil . A cette endroit il devrait y avoir du droit fil ,avec une reprise possible en sangle autour du profil pour tenir le bas . Ce renfort du bas lui même soigneusement adapté et marié avec le bas de la ralingue ,en passant dessous et remontant assez pour ne pas créer de probléme . Bref pour moi copie a revoir du voiler sans hesitation aucune .

27 août 201727 août 2017
0

Une chose est certaine, la ralingue non endraillée et non tenue sur le bas de la voile (d'ailleurs c'est aussi toujours comme cela sur étai creux non enrouleur) n'est pas en cause sur ce type de déchirure.
Elle est très certainement liée, comme dit plus haut, par un excès de tension du guindant par rapport à la résistance de la voile à ce niveau, avec peut-être un défaut de résistance sur ce point dans la conception de cette voile.

27 août 2017
0

C'est un ensemble , la ralingue non endraillée sur le bas entraine un excès de tension sur la ralingue pour effacer les plis engendrés par .
Cependant , cette zone est souvent trés sollicitées et donc présente une faiblesse inadmissible de la part du concepteur de la voile .
Pourrais tu nous dire qui est le voilier qui a fait ce travail ?
Si tu veux des bons conseils sur la zone , je suis amis avec des vrais pro de la régate et des voiliers de courses croisière .
Yatching performance ( Yannick prépare beaucoup de voiliers de la course de la zone ) actuellement il est sur le TP 52 vision future
Régis , est le n°1 du Wally Margic Carpet est est gréeur professionnel , il est souvent sur St Trop et sera de bon conseil .
A noter que sur St Trop , il y a quelque zozos qui sont , aujourd'hui dépassés par la technologie des bateaux , ils font de grosses bétises qui ne pardonnent pas .

27 août 2017
0

La finition de la ralingue telle que visible ici ,juste au niveau de la déchirure ,est un non sens . Peut être est ce toujours fait ainsi ,mais ici on est sur en enrouleur (semble t il ) ,et avec un peu de soins et plus de temps on peut faire beaucoup mieux .
Excès de tension ,la voile explose rarement a l'amure qui est le point le moins sollicité en contrainte des trois extrémités . Exces de tension ,par rapport a la conception d'accord .

27 août 2017
1

et la déchirure viens du fait que la ralingue n'est pas engagé dans la gorge de l'enrouleur ..c'est un drole de montage et pourquoi cette ralingue n'est-elle pas endraillé jusqu'au pieds ?

02 sept. 2017
0

Il semblerait que l'on étarque sur le tissus et non sur le guindant, plis de traction dans la voile et guindant mou? (d'aprés les photos)

27 août 2017
0

la questions que je me pose depuis le début de ce fil qui a fait la prise de cote de la voile ? quelqu'un est il venue a ton bord pour voir comment était foutue ton installation .

27 août 2017
0

En regardant mieux ,car avec un petite photo ce n'est pas facile ,et il n'est nullement question d'imagine avoir une réponse précise au pourquoi de cette déchirure . Pour la ralingue en effet rien de trop anormal ,a par considérer qu'elle a pour mission de tenir la voile sur l'avant en apportant du renfort sur l'attaque ,renfort parfois accompagné d'autre bande pour donner un coté degressif a la répartition des forces
et éviter entre deux zones juxtaposée une cassure .
Une fois plus enraillé dans la gorge elle n'a plus rien a faire là ,mais on fabrique comme ça on la laisse jusqu'en bas par principe ,simplicité . Elle n'est pas la cause de la déchirure d'une manière directe .
La jonction est en cause .Placée en plein milieu du renfort d'amure ,les superposition d'épaisseurs qui la compose + la bande de doublure placée sous la ralingue a son extrémité ,faite pour la tenir en bout de jonction ,montée sous un seul renforts haut fait que sa résistance et 10 fois supérieure a la seule membrane qui du coup cède ,du au manque d'autres patch qui auraient pu accompagner en dégressif les efforts dans la périphérie de cette jonction en béton .
Voila mon avis ,du coup je glisse sous le vent .

27 août 2017
0

Le voilier est venu sur le bateau pour la prise de cotes et aussi pour l'installer. Donc en connaissance de cause. @Safioran : merci beaucoup. Pour le moment et en attente de la solution proposée je ne veux pas nuire au voilier en divulguant son nom. Je vais lui faire suivre ce fil pour qu'il en prenne connaissance. Je posterai les suites. Merci à tous

28 août 2017
0

Concernant les fibres de la membrane il n'y a pas de cassure, seul north fait des voiles sur des moules avec les fibres d'un seul tenant.
Les autres voiliers font des membranes avec des laizes horizontales.
Il n'y a donc pas de continuité dans les fibres.
C'est donc normal que tes fibres de carbones ne soient pas continues vu que tes dégats sont au niveau d'un raccord de laize.

28 août 2017
0

Salut.

ArVag a raoson. Garantie de 12/24 mois fonction de l'achat. La ils ne devraient pas être trop chiants pour te la refaire nickel ou changer à neuf. Apres eux s'arrangent avec l'usine qui fabrique cest leur problème ensuite. Le fait effectivement en préventive de contacter ton assurance juridique serait judicieux :))
Bon courage.

Bonne nav à ceux qui y sont.

29 août 201729 août 2017
0

Y'au comme un gros problème de collage de laize...

2 semaines en l'absence d'une grosse connerie de ta part, au prix des voiles carbone sur un Marten 49 (beau canote, soit dit en passant) et des forces en jeu, ton voilier à plutôt intérêt assurer le SAV parce que l'avarie est déja limite en soi.

Comme dit ci-dessus, il faut faire jouer la garantie et espérer que le voilier prennent ses responsabilités. A la lecture de ton post -et la propale d'un patch en dacron (WTF?) ça pue la mauvaise foi quand-même.

Tiens nous au courant de la suite.

29 août 2017
0

Merci, oui je mettrai la suite de l'histoire sur ce fil, j'imagine que ce genre de pépin n'arrive pas qu'à moi donc ca peut toujours servir...

31 août 2017
3

Un grand merci à Benjamin/Benfantasy de la voilerie Europ Sails qui est gentiment venu examinér mon génois sur le bateau aujourd'hui. Un grand pro, explications très techniques mais néanmoins claires pour le profane que je suis : renforts insuffisants, erreurs de conception de la voile et décollement de la laize inférieure qui était mal montée. Il va m'envoyer un rapport d'analyse avec des recommandations pour la réparation à effectuer au vu duquel j'espère que la voilerie prendra ses responsabilités. La technologie des voiles à membranes est finalement assez récente, très évolutive et spécifique, et beaucoup de voileries traditionnelles ont apparemment du mal à suivre.

01 sept. 2017
4

Au lu du fil, je doute qu'une réparation soit une bonne solution. Dès l'instant qu'un problème intervient dans la conception, le produit est à reprendre dans sa totalité.
JJ

01 sept. 2017
0

qui dit que ça va pas larguer autre part , a ta place je leur demanderait une garantie supplémentaire, car si tu passe ton temps a faire des réclamations ta pas finit cdt

01 sept. 2017
0

Bonjour,

Desole de lire les problemes de dechirure sur votre genois carbone.
J'ai achete chez North Sails un genois leger Medium 3DL 600 , et North a bien insiste a ne pas l'utiliser au dessus de 15 knts de vent.

Peut etre que les conditions de vent etaient trop fortes?
Bien cordialement
AK

02 sept. 2017
0

Bon, je prends 2 minutes pour expliquer correctement.

Dans l'assemblage de cette voile il y a ce que l'on appelle un Twist-Foot.

C'est à dire 2 laizes beaucoup moins larges que les autres et qui permettent d'homogénéiser le volume en bas de voile.
On le voit quasiment toujours sur les voiles Cross-Cut en Dacron, ce Twist-Foot.

Et effectivement, les membranes ( hors 3DL, qui lui est fait en une pièce sur moule souple), sont assemblées sur le mode Cross-Cut.

Sur une membrane on doit pouvoir se passer de ce Twist-Foot, un bon designer saura organiser son plan de fibre pour qu'il n'y en ai pas besoin.

Si il doit y en avoir un, il vaut mieux qu'il soit placé bien au-dessus du renfort de point d'amure, zone où la charge est assez forte. Et de préférence avec un assemblage plus costaud ( recouvrement plus large ).

Pourquoi?

On navigue au prés dans la brise, toute la pression bien dispatchée dans l'ensemble de la voile.

On vire de bord. Donc on libère la pression. A ce moment, là la charge vient se concentrer sur le guidant, et plus précisément sur la zone d'amure.

Si on a un assemblage dans cette zone, celui-ci subit un effort de cisaillement assez fort. Si l'assemblage n'est pas renforcé dans cette zone, il pète...

Voilà!

Pour ce qui est de la voile de Pierre, sa construction est largement capable de supporter les 22 noeuds, juste ce petit détail qui a causé le dégât qu'on sait.

02 sept. 2017
0

Personnellement, je contacterais mon assureur qu'il désigne un expert, la suite devrait se régler entre assureurs,

02 sept. 2017
0

Ce n'est pas ma démarche première. Je présume le voilier responsable et de bonne foi, bien qu'il ait privilégié l'hypothèse d'une faute de ma part. S'il accepte celle d'un défaut de conception et réalisation mis en évidence par Benjamin, et effectue une réparation sérieuse inutile d'aller plus loin. Dans le cas contraire, évidemment constat d'huissier, courrier de mise en demeure, sans compter la pub sur les réseaux sociaux. Je fais confiance au voilier et espère ne pas avoir à en arriver là.

1

:non: l'assurance te dira que ça concerne la garantie légale de conformité. C'est très simple...
Au plus, s'il en a une, avoir l'appui de sa protection juridique.
:litjournal:

1

Ça ne changerait rien, que j'en connaisse les termes... :litjournal:

02 sept. 2017
0

Tu ne connais pas les termes du contrat d'assurance de ce plaisancier.

02 sept. 201702 sept. 2017
0

Vu le sens des déchirures et leur localisations, c'est probablement du à une tension excessive sur la drisse lors du montage de la voile. En navigation les tensions sont perpendiculaires à la ralingue, Les déchirures sont perpendiculaires à la tension.
C'est mon avis

4

Tu as bien le droit d'avoir ton avis...
Cependant, une voile avec ces matériaux, sa conception (et son prix), pieterv06 est en droit d'avoir une qualité correspondante, surtout après l'avis de Benjamin, expliqué un peu plus haut.
Tout ramener à une tension excessive sur la drisse, me semble très excessif.
C'est quand même pas une chinoiserie à 10€...

03 sept. 2017
0

merci ! j'avais commencé à culpabiliser et chercher quelle bêtise j'avais bien pu commettre, ce qui est ma tendance naturelle (l'autocritique, pas les bêtises, encore que...), mais Benjamin m'a clairement démontré que même si j'avais un peu trop souqué la drisse, ça aurait cassé tôt ou tard vu les erreurs de conception, et de réalisation.

02 sept. 2017
0

Je m'était fait faire une trinquette, pas satisfait, le voilier me l'a modifié et toujours pas satisfait il m'en a refait une qui me donne entière satisfaction
Mon voisin de ponton s'est fait refaire son jeu de voiles en DCX, sur le génois des soucis de coutures il l'a signalé à sa voilerie qui n'a fait aucune difficulté pour lui refaire son génois
Deux voileries différentes qui n'ont pas hésité à reprendre le produit défectueux

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (47)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021