gaz dans le carré

Le first sur lequel je lorgne appartient à un bon père de famille.Le frigo est à gaz, bouteille dans le carré, le réchaud deux feux également.
Le risque est il théorique??Existe t il des détecteurs de gaz fiables et pas chers plutot que stocker les bonbonnes dans le coffre de cockpit et faire passe des tuyaux etc?
Merci

L'équipage
19 sept. 2006
0

paradoxallement
le risque est moindre comme ça, car il y a un seul joint à entretenir par appareil.
les tuyaux vieillissent, les joints s'usent, les courbures frottent... Si en principe la présence des bouteilles de gaz présente un risque, il est opérationnellement plus facile à gérer comme ça qu'avec l'installation fixe traditionnelle.

Cela dit, si on ferme ét déconnecte les bouteilles après chaque utilisation, c'est plus sur à l'extérieur, mais rien ne t'empèche de ranger les bouteilles dans un coffre après utilisation (soyons pas jésuite, personne ne fait ni l'un, ni l'autre)

(en conjonction avec une bonne alarme idéalement)

19 sept. 2006
0

Et en cas de sinistre ?
J'ai aussi un First de 20 ans et comme il n'y a rien de faisable simplement dans le cockpit, j'ai monté ma bouteille de gaz dans le carré (dans un caissson étanche ad-hoc accessible même s'il y a le feu au rechaud).

Tout à fait d'accord sur les risques bien limités, mais on n'est clairement pas en règles (sachant que les vieux modèles de réchaud avec bombonne vissée au réchaud, eux le sont !!!).

Alors que se passerait-il civilement, voire pénalement (la responsabilité du skipper / propriétaire est engagée) en cas de sinistre ?

Merci d'avance

Loïc

PS : Cela dit, ça ne m'empèche pas de dormir !!!

19 sept. 2006
0

En cas de sinistre...
Même si c'est parfois absurde, tout ce qui n'est pas aux normes engage la responsabilité du proprio, et aucune assurance ne remboursera quoi que ce soit.

Et il n'y a pas que pour le gaz...

[color=blue]_/)[/color]

19 sept. 2006
0

Les anciens réchauds....
avec la bouteille vissée au dessous qui équipaient presque tous les bateaux dans les années 70 restent réglementaires dans la mesure où c'est un équipement d'origine. par contre, on ne peut en mettre un sur un bateau récent.
Quant aux bricolages avec la bouteille dans le carré, ils ne le sont absolument pas. En résumé : ou bien on conserve l'installation d'origine, ou bien on refait toute une isntallation avec la bouteille dans un coffre, dans un volume séparé avec écoulement en partie basse puisque le butane est plus lourd que l'air.
Les risques avec la bouteille suspendue : il n'y a pas de sécurité au robinet, on peut donc avoir un robinet ouvert sans être allumé, mais cela se sent tout de suite. Autre risque : fuite au raccordement bouteille/réchaud. Vérifier le joint.

19 sept. 2006
0

idem
Lorque nous avons acheté le bateau (RM800) la bouteille était à l'arrière, dans un coffre avec un accès depuis la jupe. On était donc en règle, résultat ça sentait régulièrement (légèrement)le gaz dans le carré, car il y avait des fuites à un des raccords. Le problème c'est que ceux-ci étaient très difficile d'accès. On essayait de fermer la bouteille dès qu'on ne l'utilisait plus, mais vu qu'elle était dehors, quand il pleuvait, on ne sortait pas la fermer.
Depuis on la mise à l'intérieur. Il n'y a plus qu'un seul raccord accessible et on ferme la bouteille dès qu'on éteint le gaz.
On n'est peut-être pas en règle mais je suis sûre beaucoup plus en sécurité;
Un copain qui a travaillé dans les fabriques de boutielle, nous a bien confirmé que le danger venait des raccords et des tuyaux, pas de la bouteille.

19 sept. 2006
0

A propos des bouteilles 13 kg
Peu de gens le savent, mais il ne faut JAMAIS ouvrir un robinet de bouteille à fond, un quart de tour suffit.

Il arrive en effet très souvant que le robinet se mette à fuire si ouvert à fond... ce n'est pas normal, mais c'est un fait.

[color=blue]_/)[/color]

22 sept. 2006
0

et le fuel?
Quelqu'un sait-il si il existe des cuisinières/four fonctionnant au fuel?
J'ai lu quelque part que l'on pouvait trouver une cuisinière à un feu mais pas de four, pourquoi?

22 sept. 2006
0

Merci Fred,
comme les bouteilles de 13kg sont prevues au cahier des charges , je prends note :-) ; bien que mes parents aient utilisé cela pendant des annéees et des années à partir de ces bouteilles (sous la cuisiniere) dans la cuisine , c'est une chose que je ne connaissais pas.
André

22 sept. 2006
0

le plus grand risque
si j'en crois mon expérience se situe au moment du remplacement de la bouteille ou il se produit toujours une petite perte de gaz et, il ne faut de ce faitpas rallumer le réchaud tout de suite...j'ai testé pour vous :doc:

bilan des courses : épilation de l'idiot (moi) qui a fait ça malgré 4 à 5 minutes de ventilation (on était mi décembre) des rideaux noircis et une grosse peur!

depuis je change toujours la bonbonne dans le cockpit

22 sept. 2006
0

Il y a des règles strictes...
La place de la bouteille de gaz est normallement en dehors de l'habitacle. Il est autorisé de la placer à l'intérieur de l'habitacle, mais dans ce cas, elle doit être reliée à la cuisinière ou au frigo "par un court tuyau rigide", court c'est à dire une trentaine de centimètres, et moins d'un mètres en tout cas, rigide cela exclu les tuyaux gaz caoutchouc.
C'est pour cela que les anciennes cuisinières à cardan avaient la bouteille directement fixées sous le réchaud (il n'était pas possible sinon de connecter le gaz avec un tuyau rigide sans bloquer la cuisinière).
Ca c'est la règle. Maintenant, moi, je préfère la bouteille à coté du réchaud (j'ai pas de cardan, c'est un cata), et un tuyau gaz de 50 cm, toujours apparent. Cela me permet de fermer la bouteille après chaque utilisation sans allez fouiner au fond d'un coffre au bout du monde et de surveiller mon tuyau pour le changer quand il le faut. Et si je le coupe malencontreusement, je peux immédiatement fermer la bouteille. Je me méfie des raccords nombreux aux fonds de coffres ou d'équipets., c'est évidement source d'ennuis.
Il existe effectivement des détecteurs de gaz, que tu places dans les fonds puisque le gaz est plus lourd que l'air et fini donc par "couler" au point le plus bas. Je n'en ai jamais utiliser.
Jacques

23 sept. 2006
0

Regles strictes...
Il est vrai que les regles sont strictes et si elles ne sont pas appliquées, impliquent completement le proprio en cas de sinistre... mais les anciennes regles applicables pour les bateaux construits avant 1998 n 'etaient pas tres coherentes... la bouteille etait obligatoirement située a l'exterieur..sauf cas de bouteilles de moins de 2Kg directement sur le rechaud... mais rien n'obligeait au systeme de securité du bruleur en absence de flamme.... ce qui etait encore plus dangereux en cas d'extinction due au vent....
la nouvelle directive est beaucoup plus stricte et impose cette securité sur tous les bruleurs et la bouteille dehors... avec robinet pour chaque appareil.
Dom

22 sept. 2006
0

Tuyau
Ce que dit Fred pour le 1/4 de tour est parfaitement exact, il ne sert a rien de l'ouvrir, un limiteur de debit limite la sortie de gaz de toute façon..
Certains parlent de tuyau de caoutchouc et j'attire l'attention que ces tuyaux se periment toujours plus vite que l'on croit. De plus, a terre, les raccord de type olive sont maintenant interdits et ce doit etre kif-kif sur l'eau. Pensez aux tuyaux inox souples, chers certes, mais garantis a vie pour une utilisation avec du gaz. AMHA bien sur...... ;-)

23 sept. 2006
0

1/4 de tour et...
oui bien sur le quart de tour.
on a assez vu les pompiers faire des démos la-dessus.
il y a aussi un point sur lequel il faut être absolument vigilant...c'est lors du changement de bouteille.
attention a ne surtout pas la coucher si la nouvelle est déjà reliée et SURTOUT faire la manip en ce cas avec le robinet du détendeur FERME.
des fois on ne peut pas eviter d'incliner la bouteille pour la mettre en place, et si un peu de gaz liquide a la possibilité de se répandre dans les canalisations, mauvaise surprise garantie au premier allumage: cela n'explose pas forcément, mais le gaz se répand, comme une fuite d'eau, mais sauf que là, on l'a enflammé...

jacques

23 sept. 2006
0

Il arrive.....................
.....que le détendeur "fuse" un peu comme un détendeur de plongée, c'est peu probable mais possible.
Dans ce cas de figure et sous reserve que la bouteille soit dehors et qu'aucun "serflex" ne soit sur la connextion tuyau a l'exterieur du bateau, le point faible(puisque le tuyau est sous pression élevée)sera dans le coffre ce qui a priori est préférable.

Cela dit le % de possibilité est si faible que.............

Par contre je ne sais pas pourquoi, mais j'ai constaté la présence de gaz dans le carré selon la nature des plats cuisinés a bord, ce qui peut paraitre surprenant mais vrai......a titre d'exemple ce fait se vérifie avec le cassoulet, la choucroute, le haricot de mouton........

Amis de la poésie bonjour..........
:oups:

23 sept. 2006
0

Quand on fait une installation sérieuse...
... les risques sont vraiment minimes. Sur mon Symphonie la bouteille (13 kg butane) est à l'intérieure câlée dans le fond de la couchette de navigateur. Il y a une grille de ventilation à côté. Tout le circuit principal est en cuivre. Le réchaud est un Eno avec thermocouples sur les brûleurs.

Ceci dit les détendeurs qui se mettent à fuir sans raison ne sont pas une exception, mais ça se sent tout de suite. De temps en temps il n'est pas idiot d'aller renifler du côté de la bouteille.

Pour cette raison un frigo à gaz est un risque car même si sa petite flamme est aussi protégée par un thermocouple il fonctionne 24h/24 et si par malheur il se produisait une fuite notable pendant votre absence, l'explosion du rafiot est assurée. Alors que si vous vous aprêtez à réchauffer votre pitance et que vous setez une odeur dite "de gaz" (l'indole en fait, le gaz, lui, ne sent rien), je présume que vous n'aurez pas l'imprudence d'allumer votre fourneau.

23 sept. 2006
0

tu me fait penser, captain, que...
que ça peut paraître débile de dire ça comme ça, mais on sait bien que pour certains, rien ne les arrete !:
il faut aussi éviter de chercher une fuite avec un briquet allumé.
je sais, c'est con, mais faut le dire quand même !

jacques

23 sept. 2006
0

heureusement qu'il y a peu d'accidents mais
mais le coup de la bouteille couchée et le gaz "liquide" dans la conduite qui s'enflamme en se répandant dans le carré, j'ai vu ! hola !

ça fait peur !

jacques

23 sept. 2006
0

Certes,
mais même si c'est un sur cinquante mille, c'est un de trop, et cela peut s'éviter avec une installation faite dans les règles de l'art.

Dans mon coin, il y a eu deux bateaux incendiés à cause du gaz en quinze ans, mais heureusement sans faire de victimes.

Perso, ma gazinière fonctionne au gaz, et je n'en changerais pas ! ;-)

[color=blue]_/)[/color]

23 sept. 2006
0

des
milliers de bateaux utilisent le gaz rarement entendu des accidents

23 sept. 2006
0

pareil
pareil que toi Tilikum, c'est comme ça qu'il faut le voir

jacques

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (84)

novembre 2021