gain en orientant les panneaux solaires?

Bonjour,

Est ce que quelqu'un connait le gain réel apporté par une solution qui permet de les orienter face au soleil par rapport montage fixe?

Merci bien, cordialement, Roel

L'équipage
07 août 2009
07 août 2009
0

20 %
D'après ce qui a déjà été dit ici, 20 % au moins, si bien orientés.
Et encore 20 % de plus avec un bon MPPT;

ce qui veut dire que sans ces deux configurations, les panneaux ne servent pas à grand chose ...

07 août 2009
0

merci
pour ces réponses rapides.
C'est quoi le MPPT?

07 août 2009
0

pour
améliorer le rendement des panneaux solaires.
www.solairedesign.com[...]PPT.htm

07 août 2009
0

a 90°
l'angle droit bout a 90° et le panneau solaire
quand il est perpendiculaire au rayonnement.
la perte est quasiment inversement proportionnelle en pourcentage
à l'angle d'attaque des rayons .
mais surtout il faut qu'il soit propre donc tous les matins un petit coup d'eau fraiche et un petit nettoyage s'impose pour qu'il bosse bien .
bonne journée
alain
:-)

07 août 2009
0

beaucoup
lorsque le soleil est bas (le matin et le soir), le gain peut dépasser 50% . par contre lorsqu'il est au zénit le gain est inférieur à 5%.
mais le plus important c'est de ne pas avoir d'ombre dessus (genre éolienne juste à côté au même niveau).

07 août 2009
0

Sur les balises............
les panneaux ne sont pas posé à plat .
On m'a dit qu'il y a un angle qui fait profiter de la réflexion soleil-mer . Quand il fait beau !
Ce serait pas mal de piocher sur cet apport supplementaire .

07 août 2009
0

l'angle ideal
est le meme que la latitude du lieu exposé plein sud mais sur un mobile ce n'est pas evident
surtout au mouillage ou en tiran des bords .
donc à l'equateur c'est à plat et au pole à la verticale en tournant sur 360° (ATTENTION AU FIL)
alain :mdr:

08 août 2009
0

l'angle idéal
change tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes, toutes les secondes, ..., ben oui la terre tourne !

L'angle idéal sur un bateau, c'est à plat .
Il y a le bateau et pis le soleil qu'arrêtent pas de bouger .

Sinon on peut assez facilement concevoir un système de poursuite qui consommera à peu près la production électrique du panneau .

08 août 2009
0

compliqué
Pour des raisons simplement géométriques, la surface efficace du panneau est égale à sa surface multipliée par le sinus de l'angle entre le soleil et le panneau.

Soleil perpendiculaire au panneau, 90°, sinus(90°) = 1 (100%)

Soleil à 45° du panneau, sinus(45°)= 0.7 (70%)

Mais il y a d'autres facteurs, p.ex. le rendement des cellules qui décroit avec l'intensité lumineuse, qui font que la perte est un peu plus grande que la perte géométrique géométrique ci-dessus.

En valeur moyenne si on ne veut pas "poursuivre" le soleil, il faut incliner le panneau de 45° environ sous nos latitudes ... et surtout le diriger vers le sud !

Donc si on ne peut pas garantir qu'il sera vers le sud, le mieux est de le laisser à plat.

08 août 2009
0

donc mes frères
ne faites pas comme moi .
Pour faire des économies, n'achetez pas de panneaux free energy .
Ils ne sont pas étanches à plat .

08 août 2009
0

solaire
;-)ni comme moi acheté chez les allemand et les panneaux se désagrégé en faisant de la poudre blanche :-( je vous enverrai les photos plus tard car je suis branche a internet avec mon tel portable et les photos son dessus

08 août 2009
0

Simple...
dans mon coin ! ;-) A plus de 90% du temps les bateaux sont orientés est-ouest en régime d'alizés.

En inclinant les panneaux de 30° vers l'avant le matin, puis à plat entre 10:00 et 14:00 pour finir à 30° vers l'arrière jusqu'au soir, on (je) gagne 20 à 25% de production [b]mesurée[/b] à l'aide d'un moniteur de batterie dédié.

Dans la même configuration j'ai vu un montage amusant sur un catamaran : une tige filetée de 8 mm entraînée par un moteur d'essuie-glace, où une minuterie faisait faire un tour à la tige toutes les 4 minutes... consommation négligeable pour suivre le soleil en temps réel.

En terrestre, vu un système simple et ingénieux basé sur un amortisseur d'automobile modifié : à armer le matin et une valve de fuite calibrée permettait de suivre le soleil toute la journée... sans consommation électrique ! ;-)

_/)

08 août 2009
0

Comment ça c'est pas juste !
Pendant que l'on transpire en sirotant un ti'punch glacé en rêvant d'un peu de fraîcheur, vous autres profitez gratuitement d'une climatisation à 10°C ! :tesur:

_/)

09 août 2009
0

ll faut du 3 D
avec en plus la gite ..

08 août 2009
0

Y'en a qui se creusent la tête.
Perso, j'admire.

08 août 2009
0

Tropiques ...
C'est vrai que sous les tropiques la trajectoire du soleil est la plus simple du point de vue géométrie et en plus avec un bateau orienté est-ouest, c'est encore plus simple, un seul axe de rotation suffit ... c'est pas, juste tout est bien là-bas chez-vous :langue2:

Sous les latitudes de 45° comme chez nous, c'est une trajectoire plus compliquée, et même si le bateau est orienté est-ouest il faut en plus incliner vers le sud , donc un mécanisme à deux axes de rotation ... pfff ...

09 août 2009
0

clim déréglée
en fait on crève de chaud, aujourd'hui en plein cagnard, on a 18° !!!!! :-) :-) :-D

09 août 2009
0

Et oû ??????????
Sur un cata ou tri la place ne manque pas et en plus ça ne gite presque pas ! Sur un mono , oû avez vous installé vos panneaux solaires , et avez vous un bon rendement ???

09 août 2009
0

et
la lampe à pétrole comment elle aisait pour être toujours droite .... :-D :-D

09 août 200916 juin 2020
0

il existe un système très simple mais manuel
Le bateau Yeratel m'a envoyé quelques photos de ses panneaux montés chacun sur un pied de mat de planche à voile au centre du panneau. Ce qui constitu une liaison rotule réglable dans toutes les directions par l'intermediaire de 4 petits bouts attachés aux "coins" des panneaux.

Astuchieux non?

09 août 200916 juin 2020
0

une autre photo
de la même installation

09 août 2009
0

Fixation?
Hello,

Il semblerais sur les photos, que la fixation ne soit pas tenue par le cadre alu mais par le dessous des cellules directement? Quid de la fiabilité dans les vagues? Attention à ne pas endommager le support des cellules à la longue... Si c'est bien ça, personnellement, je ne m'y risquerais pas.

A+,

09 août 2009
0

vi, moi aussi
:tesur: je vois une platine et le socle, me parait
amha trés bien construit!

09 août 200916 juin 2020
0

Fixation
En zooment l'image, il me semble bien voir une platine fixée sur les profils alu sur laquelle est vissé le diabolo... non ? ;-)

_/)

09 août 2009
0

javais pas vu la platine
si il y a une platine reprise sur le cadre, alors tout est ok. Belle installation.

09 août 2009
0

Pas mal .....
Encore faut-il avoir un portique .
J'avais pensé à les mettre de chaque coté du cockpit dans les filieres rigides( inox )ainsi , c'est assez facile de les orienter en latéral ( pres) . En traversée océanique , c'est plutot en longitudinal qu'il faudrait pouvoir les orienter. Il faut aussi pouvoir les replier durant les ammarages à quai .
Et aussi un systeme inviolable pour les petites mains habiles qui voudraient se les approprier !

09 août 2009
0

tilikum
3 mouvements nécessaires par jour pour 20 à 25% de plus, quand l'ensoleillement peut lui varier de 25 à 30% par jour !
On se demande si l'orientation des panneaux est le bon choix, en croisière, avec les mouvements du bateau, alors qu'on est censé être en ballade toute la journée.
Ce qui s'explique parfaitement dans le cadre d'une vie à bord proche du métro-boulot-dodo où il est facile de régler sa vie de façon régulière ne correspond pas vraiment à une solution viable en croisière.Peut être, en croisière, serait-il préférable d'avoir un panneau supplémentaire qui "assurera" un minimum de production dans toutes les circonstances et qui, à cout égal, éliminera les problèmes de poids et fiabilité d'installation.

A chacun de voir selon l'utilisation véritable qu'on souhaite en faire.

09 août 2009
0

?
Mais chacun fait bien comme il veut, je ne faisait que répondre à la question initiale !

A titre professionnel j'installe des panneaux solaires à longueur d'année, et le choix du fixe ou de l'orientable reste toujours la décision du client, après lui avoir bien expliqué les avantages et les inconvénients des différentes solutions.

Du coup, cela me permet non pas d'étaler des théories mais de disposer d'une véritable base de données issue de l'expérience de dizaines de bateaux, dont une partie navigue peu et l'autre beaucoup.

Une question : [i]"3 mouvements nécessaires par jour pour 20 à 25% de plus, quand l'ensoleillement peut lui varier de 25 à 30% par jour"[/i]... je ne comprend pas le sens de cette affirmation.

_/)

10 août 2009
0

exact pour une cellule cachée
Le panneau est constitué de cellules génératrice de courant montées en série.

Si une des cellules donne moins alors c'est cette cellule qui définit le courant pour toute la série.

Le courant excédentaire des cellules non cachées se refermant sur chacune d'entre elle du fait de la diode interne conceptuelle.

En général, on dispose de plusieurs montages série, eux même montés en parallèle ce qui modère le phénomène ex 3 séries de 12 cellules.

On peut faire une analogie de montage par transposition : comme des batteries montées en parallèle, si l'une d'elles s'écroule en tension, alors tout le parc s'écroule (aux phénomènes de courant interne près.)

10 août 2009
0

approche
j'ai trouvé ce lien sur un autre site français.
La compensation de la perte (voltage) due à l'inclinaison solaire est "un peu" compensée par l'approche différente du système de charge. La présence n'est pas indispensable. C'est peut être une solution plus adaptée : fiable, facile à installer, pas chère et rentable (de l'ordre de 20% de production supplémentaire).
Malheureusement, n'étant pas du tout technicien, je ne sais pas si cette réalisation ne tient pas plus du 'moteur à eau' que de la véritable innovation.

www.ananahi.org[...]tielles

PS : il faut parcourir tout le site et c'est effectivement un peu long !

10 août 2009
0

alors
vous avez raison.
PS : 18 cellules en série au lieu de 36, ou bien charger une batterie de 24 volts avec des panneaux de 12... ça me semblait une approche nouvelle interessante et je ne pensais pas qu'on assimilerait ça à la simple installation d'un mppt du commerce sur une installation classique.
Mais bon, c'est vous qui savez et vous devez avoir raison, c'est blancs bonnets et bonnets blancs

10 août 2009
0

Pfff...
Je ne vais pas me donner cette peine :

  • On en a largement discuté sur le forum et il est facile de rechercher les sujets en archive.

  • Je n'ai rien à vendre à ce monsieur ni rien à prouver.

  • Une simple recherche sur la toile permet de trouver toutes les explications, bien mieux écrites que je ne saurais le faire... certes la plupart du temps en anglais.

J'ai lu l'article cité en lien... ce n'est même pas une histoire d'eau chaude, ni même tiède mais carrément froide : ça ressemble à une traduction Google d'articles déjà indiqué sur ce forum il y a au moins deux ans ! :-D

_/)

11 août 2009
0

beaucoup
pour cette réponse précise et directe.
Et surtout pour vous être donné la peine de vous mettre au pauvre niveau auquel j'appartiens.

10 août 2009
0

En résumé ...
En orientant approximativement les panneaux on gagne environ 20-25% et en y ajoutant un MPPT du commerce on gagne encore 20-25%, ce qui fera 40 à 50% en combinant les deux ;-)

10 août 2009
0

un ptit truc...
Pour eviter de perdre trop de rendement sur un panneau:

Evitez l horizontal autant que possible ( bien qu a midi cela soit apparemment la meilleure solution si le soleil est vraiment a la verticale ) - Ou trouvez un moyen de convaincre les oiseaux de ne pas se poser dessus. C est selon.

De plus, certaines mouettes font des gateaux qui sont démesurées au vu de la taille de la bestiole.
et la disposition du paté est rarement négociable.

On m a aussi dit que lorsqu une cellule etait couverte - et les cellules etant souvent en serie( ou toujours, ou jamais ?? )- le panneau perdait beaucoup de son efficacité; l une se déchargeant dans l' autre et ainsi de suite...
éclairez moi si je dis une absurdité !

on peut peut etre le verifier lorsque l on a monté son panneau et qu on dispose d un chargeur de batterie avec les gentilles petites diodes qui indiquent le niveau de charge ( euh, moteur eteint, oui ! ).

Perso, pour ma seconde transat j avais aussi privilégié des attaches solides, pour ne surtout pas perdre mes beaux panneaux, car mon alternateur etait foutu. et puis c est vrai que ca ferait mal de se faire voler un panneau a 500 euros....hem, deux jours avant le depart, hem....

10 août 2009
0

merci
merci pour l info !

10 août 2009
0

bien d'accord
Chacun fait comme il veut.
tout d'abord réponse à la question :
Je cherche à comparer le gain apporté par une présence indispensable à une fluctuation non maitrisable. Juste pour poser la question : Peut-on dimensionner ses besoins de recharge solaire sans tenir compte des contraintes d'utilisation ?

Mon intervention tient à souligner qu'en croisière, il serait peut être inadéquat d'organiser sa journée en fonction de l'orientation des panneaux (liberté, liberté chérie,...) et de penser que la production des panneaux est une chose stable et quantifiable à coup sur : Le petit cum de brise qui ne part que vers 11h et revient vers 16h risque de détruire toutes les belles prévisions.
Ce que j'essaye de souligner c'est qu'en croisière, il est certainement plus rentable d'avoir un panneau supplémentaire qui donnera à coup sur une production plus importante.
Il est évident que l'orientation des panneaux, quand elle est bien faite, augmente la production. Ca s'applique généralement plus à des stations fixes dans un environnement connu et surtout stable. Il existe tout un tas de systèmes automatiques (pas forcement adaptables au bateau qui évite) qui permettent de "suivre" le soleil. Encore faut-il savoir où il se trouve et en l'absence de système sophistiqué, en l'absence de connaissances suffisantes ou de stabilité de l'environnement, la présence est donc indispensable.

En croisière, on cherche d'abord à avoir une installation rentable, la plus simple possible et fiable. Du fait de l'absence quasi systématique aux heures imposées (liberté, liberté chérie...), la solution la plus adaptée n'est peut être pas l'orientation.
Bien sur, si on manque de place, si on est toujours présent, si..., si..., un panneau (même orientable ;-)) c'est mieux que pas de panneaux du tout :-D

Mais comme déjà précisé, la première question à se poser c'est peut être de voir dans quelles conditions seront utilisés les panneaux.

10 août 2009
10 août 2009
0

l'eau chaude
:heu: c'est la redécouverte de l'eau chaude ... le MPPT existe depuis des décennies et on en parle intensivement sur ce forum depuis des mois . :oups:

Mais bon, on peut digresser des plombes sans répondre à la question initiale "le gain réel apporté par une solution qui permet de les orienter face au soleil" à laquelle Tilikum a heureusement répondu, 20% environ :langue2:

10 août 2009
0

MPPT
MPPT est une technique qui consiste à asservir le point de fonctionnement du panneau à son pic de puissance, que soit en abaissant ou en relevant la tension de sortie. Le paramètre qui compte c'est le rendement du convertisseur (élévateur ou abaisseur), qui doit être proche de 100%.

L'auteur de l'article fait (en 2009 !) l'hypothèse étrange que les MPPT commerciaux ne marchent que lorsque la tension des panneaux est inférieure à celle de la batterie, et la phrase clé qui justifie son "invention" est (à mon avis) fausse concernant les performances des MPPT commerciaux:

" .. Des appareils existent sur le marché qui revendiquent l'utilisation d'un système de MPPT, sans que l'on sache vraiment quels sont les dispositifs en jeu et les gains à en attendre. En tout état de cause, en partant d'un panneau solaire de 36 cellules pour charger une batterie de 12 volts, le gain ne peut être espéré que lors des ensoleillements faibles ..."

S'il veut bien, Tilikum va rappeler les vraies mesures MPPT à fort ensoleillement.

Il se pourrait que "l'invention" de ce site soit un peu comme l'eau chaude ....

10 août 2009
0

Ce n'est pas une approche nouvelle
c'est simplement pour réaliser un convertisseur économique .
C'est expliqué dans le site dans la page sur les convertisseurs .
Il a choisi un montage élévateur donc cela implique une tension de sortie des panneaux toujours inférieure à la tension des batteries .
Mais en fait c'est une démarche de bidouilleur .
Les (bons) régulateurs du commerce utilisent des montages à la fois abaisseurs et élévateurs .
Ils sont plus complexes et la mise au point en est plus laborieuse mais certainement meilleurs du point de vue rendement .

10 août 2009
0

Ouaip !
C'est en effet ce que je pratique chez moi ! :-)

_/)

12 août 200916 juin 2020
0

Inspiré des mini-transat, voici
mon montage.
Sur le plat-bord du voilier j'ai solidement fixé une plaque de CP d'1 cm d'épaisseur(vis traversantes avec grosses rondelles + époxy), découpée en son centre au diamètre du mât de planche à voile. Le mât est collé à l'époxy dans la plaque de CP et solidement arrimé au balcon. Diabolo de planche à voile emboité, collé époxy et vissé sur le mât. Réglage au moyen de coinceurs en plastique destinés à ferler la GV.
Le panneau est un mono de 50W qui alimente un batterie de servitude de 105Ah.
Aucun problème en 2 mois de nav.
Bien le bonjour à tous.

12 août 200916 juin 2020
0

Autre photo
du montage

14 jan. 2011
0

Régulateur
Je souhaite monter un petit panneau solaire de 40W de la même façon : tube + diabolo.
Question : le panneau n'étant pas destiné à rester branché en permanence, le régulateur est-il indispensable ? L'idée est de contrôler le tout manuellement : de brancher/débrancher le panneau par une prise 12V de cockpit étanche, en contrôlant la tension de batterie durant la charge.
Y a-t-il un risque malgré tout de vider la batterie dans le panneau ? ou de l'endommager d'une quelconque manière ?

Je précise que l'installation est minimum : 2 batteries de 60Ah... indépendantes l'une de l'autre.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Et il y en a encore pour un moment...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (188)

Et il y en a encore pour un moment...

février 2020