fuite éléctrique sur bateau alu

Bonjour tout le monde ,

je suis confronté à un problème de peinture qui cloque et s'ecaille sur le pont (et pas sur les parties immergées) de mon bateau alu qui a 5 ans . Le constructeur a dépéché un expert qui conclut que cela est dû à une fuite éléctrique .... Quelqu'un pourrait il me dire pendant combien de temps doit exister cette fuite non détéctée par le controleur de fuite installé pour que la peinture s'ecaille ..... Merci à ceux qui pourront me répondre

André

L'équipage
16 juin 2005
16 juin 2005
0

Peinture
Bonjour

Quelle explication donne ton expert quand au fait que la peinture n'ai pas de probleme sur les oeuvres vives ?

Dom

16 juin 2005
0

A Eric,
Merci pour tous ces details techniques , ils seront mis en oeuvre des samedi matin puisqu'un éléctricien de marine va venir faire un diagnostique .

Avant de demander l'expertise par le chantier , j'avais fait procéder à une 1ere expertise et celle ci concluait à un defaut d'accrochage du primaire .... Mardi, au cours de la contre expertise , l'expert n'a pas pu mettre en evidence la fuite , il est vrai que le GPS etait débranché ainsi que le recepteur Blu de meme n'etait plus branché l'alimentation du combiné feu de hune/feu de pont et c'est sur ce cable que l'expert a trouvé un point de ragage qui met à nu le fil de masse et le fil d'alim du feu de pont. Mais ces feux sont commandés par des interrupteurs bi-polaires d'origine donc , en theorie, il n'y a aucun courant qui passe dans les fils hors utilisation du feu , quand à leur utilisation qui aurait pu creer une fuite au pied de mat , elle doit se résumer peut etre à 3 ou 4 heures de marche au moteur de nuit ... D'où ma question : combien de temps faut-il à une fuite éléctrique pour avoir une action sur les peintures de pont (sans toucher les parties immergées ....)

Pour Dom , je n'ai pas pu obtenir d'explication sur le fait que les parties immergées ne sont pas touchées , l'expert du chantier a systematiquement éludé la réponse, surtout qu'il etait bien au courant que le carénage qui a été fait au mois de fevrier par des professionnels n'a rien révélé et qu'ils n'ont pas trouvé que les anodes agées de 10 mois etaient trop ou pas assez usées . Ils m'ont changé la sortie d'echappement qui etait un ancien modele en inox et qui commencait à corroder .

18 juin 2005
0

controle négatif
Bonjour Eric, bonjour tout le monde,
l'electricien vient de quitter le bateau , il n'a pas trouvé de fuite....tout concoure donc à étailler la these "mauvaise preparation"
Sur ce , bon week-end à toutes et à tous , bon vent à ceux qui peuvent naviguer ... je retourne au remontage de l'accastillage ...
André

28 sept. 2005
0

fuites electriques
e vois que tu as plein de competences sur le sujetJ ai moi meme un bateau alu sans testeur de fuite et je cpte en installer un.Des mesures ponctuelles a l aide d un amperemetre sur le circuit positif semblent indiquer qu il n y a pas de fuite
Par contre une mesure de voltage entre le positif de la batterie et la coque indique une tension faible mais permanente
Es ce normal et important??

28 sept. 2005
0

Eric
une Tension entre le positif et la masse du bateau ne peut elle vraiment pas être sachant qu'il est possible de trouver (pae ex 12 volts 10 Ma) c'est dire un courant insignifiant!!!!.
Est ce que cela à vraiment une importance capitale pour un phénomène d'électrolise?
Ceci est une question!
Cordialement.
NB y a t'il vraiment un facteur zéro entre la coque du bateau et le positif?

28 sept. 2005
0

normalement oui
si il n'y a que qq ma de fuite c'est deja trop

16 juin 2005
0

surface d'alliage d'alu !

Bonjour,
En chaudronnerie ALU et en atelier nous pratiquons:

  • dégraissage acide ou avec un solvant type acétone
  • décapage acide (fluo/nitrique) à une concentration de 50 %
  • rinçage eau de ville puis déminéralisée
  • passivation acide (nitrique) à une concentration de 50 % ; cette opération blanchit l'aluminium
  • rinçage eau de ville puis eau déminéralisée
  • séchage soigné
  • Sous-couches d'accrochages -peintures

Le contact avec les mains non gantées est prohibé après le traitement.

Les opérations peuvent s'effectuer par ruissellement ou par immersion.

Pour l'AG3 Net, la procédure alternative mise au point par l'ILL fait appel à un décapage à la soude (100 g/litre) puis à une neutralisation à l'acide nitrique (30 %).

Les rattrapages ou traitements locaux sont possibles à la pâte passivante ou à l'éponge.
Cordialment votre.

16 juin 2005
0

acide nitrique
soude, acetone, acide fluoridrique..

est-ce qu'il y a des plantes qui reussissent à pousser dans votre région ? ;-)

16 juin 2005
0

merci
merci Christian ,

une fois de plus la communauté HéO me permet de savoir quoi faire :-)
Sympa les gars

André

16 juin 2005
0

Mon vieux Brise de mer
a des cloques partout: sur le pont, le cockpit, le roof, la coque (oeuvres mortes). L'alu n'aime pas la peinture, c'est pourquoi souvent, on ne le peint même pas, puisqu'il ne rouille pas. Faut aimer.
J'ai aussi un peu de cloques d'électrolyse autour des visseries inox (fermetures de coffres, etc.).
Les parties immergées sont tous les ans recouvertes d'antifouling, d'où pas de cloques non plus sur ma coque.
En revanche, je n'ai JAMAIS entendu qu'une fuite électrique pouvait provoquer une électrolyse par l'AIR, marin ou pas, qui entoure le pont ! Une électrolyse suppose un milieu conducteur (eau salée par exemple).
C'est ton expert qui a une fuite quelquepart ! :doc:

17 juin 2005
0

Metallurgie!
Bonjour ,
Les traitements metallurgiques et les traitements de surfaces n'ont rien de romantique les acides se neutralisent avant rejet avec du carbonate de calcium ,Je déconseille l'utilisation de l'acide fluorhydrique sans précautions extrémes ;combinaison plastique,bottes,gants et solution et pommade gluconate de calcium à porté de mains si contact avec l'épiderme .
Voici une reference sur le sujet.
DANGERS DE L'ACIDE FLUORHYDRIQUE : HF
Institut Universitaire de Médecine du Travail de Rennes


1.- Mécanisme de la toxicité
2.- Circonstances d'intoxication - principes du traitement
A).- Percutanée

B).- Projection oculaire

C).- Inhalation

D).- Ingestion (accident ou suicide)
3.- Conclusion

ABREVIATIONS


L' HF a de nombreuses utilisations :
ménagère antirouille pour les vêtements, décapage des fours.
bricolage dans les décapants pour parquets : il blanchit le bois et évite le noircissement
industrielle
- il attaque le verre et donne des effets d'opaline,
- il décape les métaux (Al,...) utilisé pour nettoyer les moteurs de camions,
- il décape les pastilles de silicium pour les "puces" et grave les circuits imprimés dans l'industrie de l'electronique,
- il sert de réactif, de catalyseur dans la chimie de synthèse et dans la chimie minérale.

1.- MÉCANISME DE LA TOXICITÉ

• Effet caustique d'un acide, avec précipitation des protéines.
• Précipitation du calcium cellulaire et extracellulaire par l'action de l'atome de fluor, donc perturbation profonde des métabolismes cellulaires.
• Il diffuse rapidement vers la profondeur des tissus car il est très hydrophile (d'autant plus qu'il est concentré). Donc il y a toujours une destruction tissulaire.

2.- CIRCONSTANCES D'INTOXICATION - PRINCIPES DU TRAITEMENT

A).- Percutanée
• Très forte concentration (50%) : douleur d'apparition rapide avec malaise vagal, mais l'état local de la peau est normal au tout début .
• Concentration moindre (20 à 30% = type produit ménager) : douleur retardée jusqu'à plusieurs heures, à type de contusion mal localisée. Peau rose ou blanche, presqu' intacte pendant deux ou trois heures.

Dans les deux cas : évolution vers la phlyctène, la nécrose locale :
- risque d'hypocalcémie si la zone de contact est supérieure à 100 cm2.
- risque de décalcification osseuse en cas d'atteinte sévère des mains, avec phalangettes fantomatiques à la radiographie et nécrose sous unguéale.

Traitement : laver abondamment à l'eau, 10 minutes.
Appliquer du gluconate de calcium liquide sur des compresses sur les zones lésées. Mais cette présentation n'est pas longtemps compatible avec une quelconque activité du sujet, donc prendre le relais, dès les premières heures par du gel au gluconate de calcium (disponible dans les hôpitaux).

Faire un étalement épais, renouvelé toutes les 6 heures le premier jour, puis tous les jours ensuite, pendant 5 à 7 jours. Il permet de retarder le plus possible un éventuel geste chirugical d'exérèse, devenu très rare depuis l'emploi de ce traitement. Il persiste souvent des cicatrices.
Si contact large, il faut, selon la calcémie, en administrer per os et garder en surveillance à l'hôpital .
Certains cas graves, par large projection d'un acide très concentré, ont été mortels par troubles métaboliques d'apparition rapide et brusque.

B).- Projection oculaire
Lavage immédiat à l'eau puis au sérum physiologique (1 litre, lentement) suivi immédiatement d'un examen par ophtalmologiste (qui lavera le canal lacrymal).
Ne pas donner de collyre anesthésique. Seul l'ophtalmologiste peut en prendre la responsabilité ; car le patient, soulagé, parfois ne consulte pas : ce qui est désastreux.
C).- Inhalation
Action irritante sur les voies aériennes supérieures, éventuellement OAP retardé : donc mise en surveillance hospitalière nécessaire, au repos, 24 à 48 heures.
Vérification d'un effet systémique possible.
D).- Ingestion (accident ou suicide)
Administrer du gluconate de calcium per os, autant qu'on en dispose et hospitaliser en urgence sous contrôle d'un cardioscope, dans un établissement disposant d'un grand plateau technique pour réanimation. (L'administration de chlorure de calcium provoquerait l'apparition d'acide chlorhydrique)
3.- CONCLUSION

Il s'agit d'un toxique de rencontre fréquente mais peu connu des médecins. La symptomatologie cutanée est souvent trompeuse.
Y penser devant des douleurs des extrémités, accompagnées d'une hypocalcémie dans les cas les plus graves.
Les entreprises utilisant cet acide devraient détenir d'avance du gel au gluconate de calcium, d'autant que le coût en est faible et la conservation longue.
.Prudence donc .Cordialement votre

17 juin 2005
0

pas réjouissant ,
Merci Christian pour ces precisions. Comme je me vois mal mettre cela en oeuvre sur mon bateau dans le port des Minimes , je laisserai cela à des professionels bien équipés.

17 juin 2005
0

La voie basique !

Bonjour
Il vaut mieux prendre la methode basique de la force !!!(NaOH à 50% )(pulveristeur de jardin en plastique) avec neutralisation à l'acide Nitrique de 30 à 50% de dilution et gros rincage à l'eau de ville puis à l'eau distillé (pulverisateur de jardin ) . Nettoyage préalable avec des brosses en INOX et en Inox seulement et dégraissage !
Bon courage ,cordialement votre.

17 juin 2005
0

decaper l'alu
Juste l'avis d'un chantier pas de decage à l'acide il faut le faire par abrasion( diques sur support souple) On n'est jamais sur de bien rincer la piéce surtout sur une structure deja finie. Donc abrasion jusqu'a trouver un aspect sain dégraissage acetone immediat et prmiere couche de bicomposant époxydique qui sera couvert par un bicomposant poliuréthane. rien de compliqué vous verrez BON COURAGE

17 juin 2005
0

En pratique ...
je pense que c'est poins compliqué que cela en pratique dans le domaine grand public.

Un sablage, ou a défaut un meulage, suivi d'un dégraissage très volatile, puis Etchprimer immédiat dans l'heure qui suit, puis les N couches d'époxy, et c'est tout bon pour tenir 10 ans ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (177)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021