FUGUE 38 qui ne se vend pas.

Une initiative intéressante mais pour le moins curieuse,son bateau ne se vend pas donc il augmente le prix,allez donc ça peut marcher en tout cas on espère pour lui

www.stw.fr[...]ers.cfm

www.hisse-et-oh.com[...]a-dakar

L'équipage
31 août 2012
31 août 2012
0

P'tet le prix des travaux qu'il est en train de faire actuellement?? non?

31 août 201231 août 2012
0

Ou alors il adapte son tarif aux personnes qui consultent le site :jelaferme:

En tout cas, c'est toujours triste un beau bateau qui ne se vend pas... Je suis un sentimental ;-)

31 août 2012
0

Sur le papier très belle occasion; mais pourquoi ces travaux et maintenant, alors qu'on s'en sépare ?. Celui qui l'aurait acheté au premier prix aurait-il eu des surprises ? Chaque bateau est un cas particulier...

31 août 2012
0

Et en plus il est à Dakar, ça fait cher la visite !

31 août 2012
0

entre les deux annonces 5000€ d’écart ca coûte cher les annonces héo ho ^^

31 août 2012
0

Bonjour.

Je me sépare de mon fugue, après 13 ans de bons et loyaux services parce que j'ai en projet l'acquisition d'un 50'.

Après des échanges de vue avec des acheteurs potentiels, j'ai constaté que ceux-ci, compte tenu de la localisation du bateau, voulait faire l'acquisition d'un voilier « prêt à partir », sans travaux.
Et c'est vrai que leurs remarques au vue des photos, m'ont fait comprendre que mon bateau avait besoin d'un passage en institut de beauté.

J'ai donc décidé d'entreprendre une série de travaux, presque tous d'ordre cosmétique car la structure du bateau est saine.

Ce fugue est particulier car il s'agit du n°2, construit pour le directeur du chantier. Il est en sandwich balsa, la coque est rigidifiée par un tube en acier qui est fixé, à l'arrière sur la cale moteur, elle-même en acier, et qui va vers l'avant jusqu'à supporter l'épontille de mât . Des varangues sont reprises dessus. Il s'agit d'un renfort de rigidité appréciable autour duquel sont disposés les 28 boulons de quille (lest en plomb).
De plus, il est insubmersible (bien que non homologué comme tel).

D'abord peintures extérieures. Une fois le bateau sorti, à terre, quitte à repeindre, pourquoi ne pas mettre les œuvres vives « à vif » ? Ce qui m'a permis de constater que le traitement anti-osmose effectué par le précédent propriétaire au milieu des années 90 avait été efficace : la coque ne présente aucune cloque. Donc l'application de 2 couches d'enduit époxy bi-composant la protégera encore plus efficacement.
Plus peinture coque et pont. Et antifouling évidemment (Jotun cargo auto-érodable, vraiment excellent dans les eaux chaudes)

Pourquoi ne pas profiter pour refaire aussi l'intérieur ? Quand on vit comme moi sur son bateau depuis de nombreuses années, on s'habitue à ses petits défauts de présentation. Donc grand nettoyage des fonds, et peinture de la cale moteur et des fonds.
Pour ce faire (cale moteur), j'ai du déposer le moteur ; puisqu'il était par terre, pourquoi ne pas en profiter pour le faire sabler et repeindre (il avait été déjà repeint en 2010, mais in situ).
Afin de rendre le bateau plus attractif, n'étant pas moi-même un fanatique de ce type de matériel, j'ajoute de l'électronique neuve :
- un pilote inboard Raymarine SPX10 et sa commande ST6002.
- une nouvelle VHF ASN/AIS avec une nouvelle antenne et un nouveau câble. L'installation actuelle, bien qu'ancienne, était parfaitement opérationnelle, mais j'ai jugé préférable de renouveler l'intégralité de la chaîne.
- une antenne active GPS
Ce qui permettra de connecter GPS et AIS sur un PC avec OpenCpn par exemple.
- une pompe eau douce électrique (je préfère personnellement les pompes à pied)

Donc que des travaux d'embellissement sur un bateau datant de 1974, dont la dernière peinture de pont datait de 2006. Mais 6 années sous les tropiques.
Pour l'électronique, tout est toujours possible. On peut en ajouter encore, et encore. Je constate néanmoins, à la lecture des forums, que c'est avant tout une source de problème de connectique, de panne, etc. Il est vrai aussi que l'on n'entend jamais parler les nombreux utilisateurs chez qui tout fonctionne (?).
C'est une question de choix et de philosophie de navigation.

Quant au prix, il est difficile de l'établir sur un modèle ancien et rare à la vente.
C'est pour cela qu'au fil des mois, je l'ai baissé. Sans plus de résultats.
Pour l'ancien prix, le nouveau propriétaire aurait eu à refaire les peintures, et ajouter l'électronique de son choix.

Maintenant, moins de 20000€ pour un 38', propre comme un sou neuf, équipé d'une électronique neuve, d'un moteur ancien mais qui démarre comme un jeune marié et ronronne comme une chatte amoureuse, de 320W panneaux solaires, de voiles anciennes mais en bon état,etc., prêt à traverser, me paraît un prix raisonnable.
Le marché est défavorable aux vendeurs, mais chaque chose a son prix. Les acheteurs décideront.

Et au pire, j'oublierai le 50', je garderai mon fugue ; j'aurai un bateau tout beau, et je traverserai avec cet hiver vers « le soleil de l'autre côté de l'eau ».

0

autrefois j'avais reconstruit un cap horn et le vendais 9000 francs (prix d'achat plus matière première sans compter ma main d'oeuvre) : invendable !
Le chantier qui m'avais offert l'hospitalité pendant les travaux s'étonne, me questionne "combien tu le vends ?" et me répond le prix normal dans l'état où il est : 20 000 francs. J'ai mis en vente à 18 000 et je l'ai vendu deux jours après au premier des deux acheteurs sérieux.
Un prix trop bas inquiète. Le client pas trés technicien n'a que le prix pour se faire une idée de la qualité du produit.
Un prix trop bas = méfiance.
Hubert, de Cherbourg

31 août 2012
0

Hubert, c'était en quelle année ?? Aujourd'hui des cap horn, tu en trouves kdo et en bon état, alors un fugue a Dakar ?? Il suffira d'attendre et de suivre ce forum. Pour les reflexions des acheteurs potentiels, étaient-ce a Dakar , ou via un mel (gratuit et qui n'engage a rien ???). Je connais quelques catas a vendre depuis au minimum 2 ans(avec prix en baisse de 10%), et quand tu les contacts, c'est pas pour cela qu'ils sont polis !!!

31 août 2012
0

Les reflexions des acheteurs potentiels étaient exclusivement par email et sur la vue des photos que je leur avais adressées.
J'aurais peut-être dû utiliser PhotoShop pour les retoucher??? (Je plaisante)
Je pense que leurs remarques n'étaient pas forcément dénuées d'intérêt, d'où les travaux.

02 sept. 2012
0

Entièrement d'accord avec toi, d'où les travaux de rénovation cosmétique entrepris.
Je ne pense pas que le bateau était à Dakar quand tu es venu, car je viens de remonter de Gambie.
Quant à l'état de la baie de Hann... J'y séjourne désormais le moins possible, et uniquement pour des raisons techniques comme maintenant.

02 sept. 201202 sept. 2012
0

J'avoue, avec honte, avoir un peu négligé l'aspect de mon bateau.
Le SunShine était un bateau beaucoup plus récent et plus moderne. Si c'est celui auquel je pense, son propriétaire avait eu un très grave (et définitif) ennui de santé.

02 sept. 201202 sept. 2012
0

oui le présidant du cvd c est fait tuer a bord de son ovni

02 sept. 2012
0

Je ne parle pas d'un sun shine (que je ne connais pas) ni du bateau du directeur du club qui à été assassiné, mais d'un sun fizz, j'en ai profité pour voir un certain nombre de bateau qui avait plus l'air "d'épave" qu'autre chose...Rien que le fait de servir de perchoirs aux cormorans + l'odeur de l'air ambiant (égouts et algues vertes) ça décourage ! Quand on sait que pour faire un achat de ce genre la première impression est hyper importante! Là !! Ce n'est pas le cas, ça ne mets pas en confiance, mais avec le recul, je regrette de ne pas avoir acheté ce sun fizz qui avait une très mauvaise apparence, mais était bien équipé..
A mon avis, dés que ton "fugue" est restauré, sort le du cloaque nauséabond de Hann, tu auras de meilleures chances de conclure et l'acheteur aura une meilleure "première impression".

02 sept. 201202 sept. 2012
0

Personnellement, J'ai eu tes photos par mail, et je me suis déplacé à Dakar (pas uniquement pour toi). Si le prix était attractif, les photos l’étaient moins, et l'état de la baie de Hann (pour ceux qui connaissent) n'arrange pas les choses.....

02 sept. 2012
0

Quand je suis (re)venu .... j’étais venu voir en + un sun fizz(tchao...si je ne m'abuse) il me semble, que ton bateau était présent, mais pas toi, j'ai vu plusieurs fois ton bateau, vu que je suis resté sur Dakar qqs années et j'habitais justement la baie de Hann, nous avons du même certainement nous croiser (au CVD).

02 sept. 201202 sept. 2012
0

il y a eu un crime , non ?

02 sept. 2012
0

Mais ce n'est pas de ce bateau qu'il s'agit. Le propriétaire du SunShine (pour autant qu'il s'agisse bien du même) était malade. Il est rentré en France où il est décédé.
Quant à l'ovni de l'ancien président effectivement assassiné, il vient d'être vendu et est parti un peu plus au Sud.

02 sept. 2012
0

Autant pour moi, lapsus et tout. Il s'agissait certainement du sun fizz "Tchao Pantin" de Joël.

L'avantage de Dakar est d'être facilement accessible depuis la France.
Mais c'est sûr que l'environnement de Lamin Lodge en Gambie est plus flatteur et pas plus difficile d'accès, l'aéroport de Banjul est à 10mn en taxi, et le prix du vol A/R pratiquement identique. Et que présenter un voilier dans un bolon sur fond de mangrove est plus romantique que dans une décharge publique.

31 août 2012
0

J'ai croisé plusieurs fois ton annonce sur divers supports et ce qui m'a vraiment fait tiquer, c'est surtout où se situe ton bateau.
Pour les travaux, je mets ça un peu en second plan car chaque nouveau propriétaire aime bien mettre sa touche, que ça soit pour n'importe quel achat.

Alors si en plus ça permet de faire quelques économies...

En fait je suis sur que tu n'aurais pas trop de mal à le vendre mais en France.
Là tu as la barrière psychologique de tomber sur un bateau à vice caché après un voyage vers Dakar, où tu rentres brecouille comme on dit dans le bouchauneau.
Je te souhaite une bonne vente.

01 sept. 2012
0

De plus , une coque en sandwich balsa ! un renfort acier sous l épontille de mat !

il y aura intérêt a effectuer des mesures sérieuses d humidité de la coque ! :heu:

01 sept. 2012
0

En effet le Fugue 2 a été celui du PDG du Chantier SAPo, c'était un passionné de l'insubmersibilité et un ingénieur de haut niveau. sur le fugue un manque 500 kilos de lest

01 sept. 2012
0

ce qui est dommage est qu'ils n'aient pas pris un archi comme harlé finot ou mauric.

le bateau est assez étroit, et il a un profil agreable

01 sept. 2012
0

TRES solide en effet quand je vois le bon état structurel de ce n°2, après tant d'années.
Quelques défauts néanmoins, telle la façon dont avait été monté le teck du pont ; pont dont j'ai du refaire le sandwich en 2000 (26 ans après quand même) à cause des infiltrations par les vis de fixation. Je n'ai pas remis de teck.
Comme tout le monde, j'ai eu l'occasion d'étaler du gros temps, et je n'ai jamais éprouvé de crainte par rapport à la fiabilité du bateau.

Il est quand même regrettable que les modèles de série n'aient pas conservé toutes les caractéristiques du proto (sandwich, insubmersibilité, châssis métallique, lest en plomb). Par contre, les aménagements intérieurs de série sont supérieurs à ceux du proto.

Ce qui est aussi particulier pour un bateau de cet âge, c'est, si je me réfère à l'acte de francisation, qu'apparemment je n'en serais que le 3ème propriétaire. Le chantier, puis le précédent propriétaire (étant décédé, j'ai acheté le fugue à la succession). Quant à moi, je désire m'en séparer pour acheter plus grand, après 13 ans. Ce qui semblerait prouver que ce n'est pas un mauvais bateau.

01 sept. 2012
0

il ne s'agit pas d'un renfort d'acier sous l'épontille.
Il s'agit d'un chassis constitué d'un tube d'acier, qui part, à l'arrière de la cale moteur, elle-même constitué d'un chassis en acier, et qui va jusqu'en avant de l'épontille de mât. Les varangues sont reprises sur ce tube structurel destiné à rigidifier le bateau dans le sens longitudinal, et de reprendre les éventuels efforts de la quille.
Il ne s'agit pas d'une bidouille, mais d'une installation à la construction du bateau.
Je pensais avoir été clair dans mon précédent message, mais quand on veut voir ce que l'on a envie, et ne pas lire ce qui est écrit...

Les mesures d'humidité ont été effectuées en 1999 par l'expert à l'achat du bateau, expert qui plus est spécialiste des problèmes d'osmose. Le bateau avait reçu un traitement anti-osmose au milieu des années 90. La coque est actuellement à nu, jusqu'à l'enduit époxy de l'époque, et ne présente aucune cloque.

01 sept. 2012
0

je n'ai jamais remarqué un manque de lest dans le comportement du bateau au près, sa meilleure allure.
Il n'est pas particulièrement gitard.
Mais ce n°2 possède un lest en plomb, contrairement aux modèles de série et peut-être aussi plus lourd que la série.
Il ne faut surtout pas le confondre avec le n°1 lequel, j'ai entendu dire, n'était pas totalement réussi...
Quant à l'insubmersibilité, il est exact que le bateau est rempli de mousse, au détriment des volumes de rangement, capacité d'emport d'eau. Mais on ne peut pas tout avoir. Et c'est aussi pour cela que je n'ai pas remplacé la survie, mais ajouter des extincteurs en nombre et en taille suffisants.

01 sept. 2012
0

oui le numero 1 , j'ai navigué sur les 2, j ai fait l EDEC sur le 1 et un convoyage ouistreham perros sur le 2 avec le patron du chantier, la partie nautique était un peu la détente du patron, l'essentiel était la fabrication de maisons pre fab en béton
sont TRES solides les fugues
nous avions racheté le kitou un requin modifié moulé en sandwich et que ns avons revu renommé EXCALIBUR et avec lequel ns avons fait morlaix calvi par tanger

01 sept. 2012
0

Comment fait celui qui vend son bateau aux Antilles par exemple ? Quand j'ai acheté mon bateau, en France, je résidais en Tunisie. Je me suis déplacé plusieurs fois avant de trouver ce que je cherchais.
Pour info, un A/R en avion coûte 600€ soit 0,03% du prix du bateau, dont le remboursement peut toujours se négocier au moment de l'achat.
Mais je comprends que le marché français (européen ?) est saturé. Néanmoins, les exigences de certains acheteurs potentiels (mais l'étaient-ils réellement ?) sont parfois ahurissantes : demander, dans cette gamme de prix, un 38' avec : un gréement neuf, des voiles neuves, un moteur neuf, de l'électronique neuve... en fait un bateau neuf sortant du chantier, pour moins de 20000€. Cela me laisse rêveur.

D'autre part, un bateau à Dakar peut intéresser un expatrié dans la sous-région, et je suis bien obligé de passer par les sites d'annonces en France.
Le remonter en France ne poserait pas de problème, mais une fois rendu, il faut lui trouver une place ; cela ressort du parcours du combattant, et entrainerait des frais de stationnement non maîtrisables qui ne se justifient pas sur un bateau de ce prix.

01 sept. 2012
0

Et la Gambie et le Cap-Vert et les Bijagos, etc. Un bassin de croisière intéressant. Et le Brésil et les Antilles ne sont pas loin...bon juste un petit peu plus loin.
Mon fugue est au CVD en ce moment, sur un chariot sur la plage.

02 sept. 2012
0

à l'année 300000CFA soit moins de 460€ pour quelqu'un qui réside sur son bateau, beaucoup moins pour un bateau inoccupé sur un corps mort.

01 sept. 2012
0

de plus endroit sympa avec le saloum et la casamance en croisiére .peu cher pour le laisser au cvd

01 sept. 2012
0

bon, au fait , c est combien la location au mois et à l année au CVD ?

01 sept. 2012
0

Brocouille! Jaco...
De Broc le miroir et couilles où elles se refflettent!
LOL

01 sept. 2012
0

Hubert, aujourd'hui un prix bas n'inquiète pas du tout, il suffit de surfer un peu sur les forums, d'écouter la radio, pour comprendre que les prix sont a la baisse...Et que ce n'est pas un critère de vente???

03 sept. 201203 sept. 2012
0

bonjour
le prix reste pour beaucoup le seul indicateur à leur portée de la quélité de ce qu'ils achètent. En particulier pour les produits plus ou moins de luxe ou de loisir : TV, hi-fi, photo, vtt, bateau etc ... et souvent le modèle le moins cher à qualité comparable n'est pas choisi.
C'est moins vrai pour la consommation courante.
Hubert, de cherbourg

02 sept. 2012
0

Je suis d'accord avec le fait que les prix sont en baisse, il y a de bonne affaire a faire car certain sont presser de vendre, mais il y a des limites a tout ... Mon bateau est aussi en vente (

) et on sait très bien qu'il faut ajouter une part de négociation dans le prix, mais certain abuse dans les négociations... Bateau mis a prix 34000 € pour le vendre 29/30000 € mais certain ce sont déplacé pour en proposer 20000 € !!! Les " acheteurs " potentiel sont de plus en plus difficile ( le seul reproche qu'on m'ait sur mon bateau et son état, est qu'il n'y avait pas d'eau chaude !!! Sur un bateau de 8,40 et de 20 ans !!! )et ne regarde pas l’état du bateau ... mais juste la ristourne que vous leur faite !!! Pour ma part je continue de naviguer avec mon bateau en attendant un repreneur sérieux, il est vente pour acheter plus grand, je connais mon bateau et son état et je ne "braderais " pas sous prétexte de crise...
Henri

02 sept. 2012
0

Rien que par curiosité en fait chaque fois que j'ai l'occasion je vois pas mal de bateau pour la majorité d'entre-eux surévalués qu'on retrouve un ou deux ans après à la moitié voir au tiers du prix initial.
Il y a ce que le vendeur pense en tirer et la réalité et contraintes du marché.

02 sept. 2012
0

D'accord avec toi Richard13, mais sous prétexte de crise les gens en demande toujours plus, pour mon cas j'en ai discuter avec plusieurs personnes ( du milieu nautique ) et la réponse a toujours été la même, baisser le prix " d'appel " n'est pas la bonne solution car les gens en demanderons toujours moins !!! Chaque bateau a une valeur ( expertisé 36000 ), mais les " acheteurs " voudraient qu'on leur donne !!!! On m'a même proposé de me l'acheter moins chers en retirant tout l’équipement .... Pourquoi pas le vendre en pièce détaché. Comme je l'ai dis j'aime bien mon bateau et je connais son état, on veut juste plus grand pour d'autre projet...
Henri

02 sept. 2012
0

dur réalité . un bateau coute cher a maintenir et se vds a petit prix .tu en veux 30 000 on te propose 20 et l acheteur trouvera tj quelqu un qui dira ok

02 sept. 2012
0

et tu acheteras le prochain moins cher que l expertise

02 sept. 2012
0

Actuellement je le trouve à 19 900 des deux côtés.

02 sept. 2012
0

il y a un 3ème site que je n'ai pas encore mis à jour...

02 sept. 2012
0

Oui et je me dis que ça va être pareil pour mon Trident 80 et puis à Navy Service ou j'ai mon bateau il y a un tas de voiliers à vendre avec un prix d'appel prohibitif qui restent invendus depuis 2-3 ans alors que les bateaux se déprécient de jour en jour, les ponts se délaminent sous les UV, le gréement courant se rigidifie et que les frais de gardiennage et de maintenance sont toujours là. L'idée c'est de mettre un prix fixe ou le bateau va se vendre et ou vendeur et acheteur seront gagnants.

Parfois le prix d'appel est tel qu'il arrête toute velléité de négociation.

02 sept. 2012
0

Il ne faut pas regarder les acheteurs qui veulent au moins cher de cette façon, tout du moins pas complètement.
Quel serait l'intérêt pour quelqu'un d'acheter un bateau au-dessus (voire parfois largement) du prix auquel il pourrait espérer le vendre si nécessaire?
De plus, çà fonctionne dans les 2 sens, si on doit baisser pour vendre, çà veut dire que l'on peut aussi baisser pour acheter le bateau plus grand désiré....
On ne peut pas espérer vendre à bon prix t acheter bradé.

02 sept. 2012
0

Le problème c'est qu'on veut être gagnant sur les deux plans vendre cher et acheter pas cher. Lorsque l'acheteur est novice ça peut fonctionner mais face à quelqu'un qui a un peu d'expérience ça ne marche plus.

02 sept. 2012
0

Un bon état ou un équipement récent (voire sur-équipement) ne permet pas à mon avis d'augmenter le prix de vente mais par contre de le vendre plus vite surtout quand il s'agit de bateaux de plus de 20 ans.

02 sept. 2012
0

Je ne comprend pas la logique d'investir pour vendre un bateau qui va être très difficile à vendre d'autant plus qu'il est à Dakar ???

02 sept. 2012
0

logique !!

02 sept. 2012
0

Parce que si je ne le vends pas, je le garde et donc dans ce cas, j'investis pour moi, pour avoir un bateau encore "plus mieux".
Je vis à plein temps sur ce bateau, donc il n'y a pas de mal à se faire du bien.

02 sept. 201202 sept. 2012
0

Comme çà, oui.

02 sept. 201202 sept. 2012
0

Tiens 3 exemples de bizarreries.
A Navy Service il y a un First 32 de 1981 à 26.000€ et il est à vendre depuis 2 ans. Quant tu le visites et que tu fais l'inventaire n'importe qui d'entre nous se rendrait vite compte qu'il en vaut 12.000€ mais il est toujours proposé à 26.000€ et il n'est pas prêt à être vendu.

Un Gibsea 28 m'a été proposé l'année dernière à 12.000€ après l'avoir examiné de prêt il ne me semblait pas valoir plus de 4.000€. Je fais une proposition à 5.000€ et le propriétaire m'envoie ch.er. Au printemps il est passé à 10.000€ et maintenant à 8.000€ sans oublier que le proprio doit payer 1300€ de frais de gardiennage à la fin du mois.

Dernier petit exemple un joli Delph 32 bien entretenu, propre de 1977 ou 78. La capitainerie le propose à 19.900€ le propriétaire le met sur le bon coin à 15.000€ mais il na vaut pas plus de 8-9.000€

Alors ma question est simple ou se trouve réellement l’intérêt du vendeur dans ces trois cas? Espérer une vente hypothétique qui ne viendra certainement pas et continuer à payer les frais de gardiennage ou prier pour que le bon pigeon arrive? Pourquoi ne pas vendre ces 3 bateaux à leur valeur réelle?

02 sept. 2012
0

parceque c'est comme à la Bourse: tant que t'as pas vendu,t'as rien perdu...(sauf que là, ça risque pas de remonter :tesur:)

02 sept. 2012
0

J'ai un bateau de 5 ans acheté neuf. Dufour 385 super equipe et optimisé pour tdm. J'ai mis 5 ans à le mettre (à peine) au niveau que je souhaitais. Il n'est pas a vendre mais s'il l'était, je partirais d'une base de prix de bateau neuf actuel de la même catégorie, y ajouterais le montant des équipements et appliquerais un coefficient de "vestuste". Mais quel que soit le niveau de la crise, il ne serait pas bradé jusqu'à ce que je n'aie plus rien a filer à manger à mes gosses. Et quel que soit le niveau de la crise, le niveau de prix des bateaux neufs de la même catégorie serait le mètre étalon car celui-ci tient compte de l'état du marché.

Les acheteurs qui arguent de la crise pour acheter toujours moins cher en dessous de la valeur réelle des choses jouent leur rôle mais contrairement à eux, je dis que la valeur de mon bateau est celle que je lui accorde, pas celle que le marché est prêt à le payer.

02 sept. 2012
0

justement l acheteur qui est roi , trouvera vu l immense marché de l occasion quelqu un dans le souci et qui cherchera rapidement a vendre . la vie est injuste ..

02 sept. 2012
0

Tant qu'on ne vend pas, il n'y a pas de marché, logique.
Et çà reste vrai seulement dans ce cas.

02 sept. 2012
0

Pour moi il y a deux type de vendeur, celui dans l'urgence ou qui ne se sert plus de son bateau et la je suis d'accord avec votre raisonnement, car plus il attend plus son bateau se dégrade et plus il aura de frais ( assurance , port ... ), et celui qui change mais qui n'est pas pressé et la , les frais et l’état du bateau ne change pas , car il continue de profiter et naviguer avec son bateau et continue de l'entretenir ...

03 sept. 2012
0

Certes Ki-dour, mais dans ce cas on s'éloigne de la logique marché, car si tu vends moins cher mais au prix généralement pratiqué pour ce type de bateau, tu retrouveras l'écart lors de ton prochain achat de bateau en occase .

C'est idem pour l'immo, dans un marché en baisse, on vend dans la fourchette basse et on rachète dans cette même fourchette .

Si on cherche un acheteur en fixant un prix hors marché et que le bateau n'est pas vendu ( pour une série courante)dans un délais de 6/8 mois , c'est que l'on n'est pas vendeur au prix marché .

03 sept. 201203 sept. 2012
0

penloch@entierement d'accord avec ta dernière phrase mais ce que je ne comprends pas comment les gens acceptent de perdre de l'argent avec tous les frais qu’engendre un bateau toujours invendu après 1 ou 2 ans??
Je suis vraiment perplexe...

03 sept. 2012
0

Je vais reprendre l'exemple de ce Delph 32 de 1977. Il a été mis en vente en 2009-2010 à 19.900€ et il n'est pas vendu. Son propriétaire le met directement en vente sur le bon coin à 15.000€ et toujours pas vendu or entre 2009 et 2012 les frais de gardiennage, d'entretien sont là bien réels qu'il faut payer sans oublier une vétusté supplémentaire de 3 ans...ou est la logique là dedans et ou est l’intérêt du propriétaire du bateau?
Comme je le disais plus haut le bateau est propre et bien entretenu mais son prix réel est de 9.000€ grand maxi alors pourquoi cet entêtement?

03 sept. 2012
0

Ok, mais sur un boat ancien ( 77) la vétusté ou amortissement ne joue plus, c'est l' état du boat qui prime.

Ensuite on rencontre des individus butés qui ne veulent pas en démordre surtout lorsqu' il s'agit de leur boat, et cela échappe à toute logique rationnelle .

03 sept. 2012
0

vous avez l'air d'être bien au courant du marché, a quel prix pourrait se vendre ce bateau à votre avis? Je n'ai pas pu aller le voir car je suis loin de cherbourg en ce moment www.boats-diffusion.com[...]b1.html

03 sept. 2012
0

Ce DB 1 à Cherbourg vaut 10 à 12000 € si les voiles sont à changer rapidement à condition que le moteur soit en bon état.

Pour info, pour ce type de voilier, une Grand Voile North performante vaut 7 à 9000 €, un génois 3 à 5000 €...

03 sept. 2012
0

Merci de l'info, tu l'as vu?

03 sept. 2012
0

Si tout était logique il y aurait très peu de propriétaires de bateau, tant cet achat est un acte antiéconomique couteusement et totalement irrationel. Il est donc probable que pour beaucoup, qui poursuivent un rève de gamin, un bateau puisse ètre passé financièrement pour profits et pertes, la décision et les conditions de vente étant alors uniquement le fait de contraintes économiques insupportables.
Cela peut ètre amplifié par le fait qu'en vieillissant on voit les choses autrement, à moins d'ète effectivement devenu un vieux c...

03 sept. 2012
0

Non je ne suis pas vraiment au courant des prix du marché mais je me fait une idée après avoir vu le bateau lui même et après avoir observé ce qui se passe, ce qui se vends ou pas et à quel prix à Navy service à port Napoléon et aux environs de Marseille.

03 sept. 2012
0

Bonjour

Pour moi le probleme est trop souvent pris à l'envers par le vendeur. Le marché est fait par les acheteurs, point.
L'age d'or du marché d'occasion est malheureusement terminé :

Il y a beaucoup trop de bateaux d'occasions à vendre ce qui fait inexorablement baisser le prix du marché (et la dessus la crise n'aide pas, mais elle n'est pas la cause de la baisse des prix)
En plus le vendeur oublie trop souvent que les frais ou equipements plus récents ne font pas monter le prix du bateau mais ne sont que des arguments de ventes supplémentaires

Toutefois je comprends tout a fait des personnes comme mehnir ou kidour qui ne veulent pas vendre leur bateau en desous d'un certain prix mais ils ne sont pas reellement en "situation d'urgence".
Malheuresment bcp de vendeurs ne sont pas dans ce cas et doivent vendre leur bateau et vont mettre entre 2 à 3 ans pour comprendre "qu'à ce prix la" il ne trouvera jamais preneur.

Pour couronner le tout, beaucoup de vendeur contrairement à Ploumf, rechignent à mettre les qqs centaines d'euros pour redonner un petit coup de jeune à leur bateau (nettoyage intégrale, petite réparation), le rendre présentable et plus facile à vendre.
Mais la encore, ces dépense ne doivent pas venir s'ajouter au prix de vente, cela reste du marketing pour vendre au mieux son "jouet".

Bon courage à tous les vendeurs et aux futurs acheteurs

03 sept. 2012
0

Ce serait plutôt quelques milliers d'euros en plus, avec l'électronique neuve.
Mais je suis d'accord, il faut d'abord offrir un bateau que l'on puisse avoir envie d'acquérir.
Le prix final de la transaction n'est qu'une affaire de négociation entre un vendeur désireux de vendre et un acheteur désireux d'acheter.

03 sept. 2012
0

Je pense qu'acheter un bateau trop chère, c'est acheter un bateau qui ne convient pas à ce qu'on cherche.

Nous avions une idée précise de ce que nous cherchions, et bien que le marché est pléthorique, il n'y avait pas tant de modèle que ça qui correspondaient et dans l'état que nous souhaitions (malgré un budget cohérent).

J'ai vu 1 bateaux être vendu dans la semaine où était diffusée l'annonce ! Je n'ai même pas eu le temps d'aller le visiter...

D'ailleurs mon ancien bateau je l'ai vendu à la 2ème personne qui l'a visité. Il n'était certainement pas assez chère, car je me suis même fait engueuler par un acheteur potentiel, qui n'a pas eu le temps de le visiter.... (4 visites prévues dans le week-end).

La "bonne affaire", c'est acheter un bateau que l'on va aimer, et avec lequel on prendra du plaisir ! C'est mon cas !!

:pouce:

03 sept. 2012
0

Le problème pour la vente de son bateau est aussi la place de port, car nombreux sont ceux qui vendent avec place sinon vente difficile. Et ensuite ils doivent acheter un bateau avec place et dans le port où ils souhaitent, c'est ce qui fait le marché...d'où souvent des prix qui n'ont rien à voir avec la valeur veinale du bateau.
J'en connais quelques uns qui n'ont pas fait une affaire, car ils s'étaient limités dans un choix très étroit de bateaux dans un lieu bien précis.
Et certains vendeurs font une bonne affaire, car ils ont le bateau recherché et dans le port souhaité !

03 sept. 2012
0

On en arrive à des aberration de prix, regardons les petits voiliers échouables dans les 6m par ex: Edel 600 ou kelt 6.20 , leur cote et prix de vente n'est pas du tout affecté et ils continuent à se vendre autour de 5à 6000 euros alors que les voiliers de 8m de la même époque se vendent au même prix . La raison c'est que les petits dériveurs lestés subissent peu de charges d'entretien et peuvent s'échouer beaucoup + facilement qu'une unité quillarde de 8m, du moins en Atlantique .

03 sept. 2012
0

Vendre au plus cher son bateau actuel et acheter au plus bas le nouveau avec le mètre de plus, voilà la belle opération que nous aimerions tous réaliser. Changer de bateau ne peut pas être une bonne affaire financière.
Il y a beaucoup d'occasions mais peu de réels acheteurs. D'autant plus que pas mal d'acheteurs potentiels n'ont pas encore vendu leur précédent bateau et ne sont pas prêt de le vendre vu le prix demandé.

La seule solution pour débloquer la situation, c'est baisser.

Squid (En passe de mettre en vente).

03 sept. 2012
0

Excellent le spi ;-)

03 sept. 2012
0

Ca fait de mon voilier une véritable oeuvre d'art ! Attention ça va se répercuter sur le prix de vente :lavache:

03 sept. 2012
0

Attention , ce qui suit n'est que pure fiction, toute ressemblance avec des personnes ou des situations réelles ne serait que pure coincidence.

Reprenons, imaginons que j'un bateau valeur marché 20000
Je veux le vendre à 30000 et il ne part pas.
A côté de çà je veux acheter un voilier plus grand, prix du marché 30000.

Equation impossible, le voilier valant 20000 ne trouve pas acheteur à 30000, logique.

J'attends donc que les prix remontent (sait-on jamais....)

Cool, après 8 ans d'attente c'est remonté, j'ai un acheteur à 30000, soit, 50% de plus que le prix du marché avant.

Je vais voir les prix des voiliers plus grand que je lorgne depuis 10 ans. Merde là aussi çà a augmenté de 50%, du coup le voilier que je voulais acheter vaut 45000, soit 15000 de plus....

Résultat, je suis frustré :langue2:
En effet, je suis resté attendre 8 ans pour passer à la taille du dessus et finalement le changement de voilier me coûte plus cher....

Bon, ma façon de voir les choses est peut-être complètement débile :doc:

03 sept. 2012
0

Mais non tu as tout faux ! Il faut dans ce cas vendre l'ancien à 40000 surtout que en 8 ans tu en as fait des frais dessus :-(

03 sept. 2012
0

Le plus dur en temps que vendeur est d'estimer la valeur de son bateau, entre le prix expertisé, le prix estimer par les broker, le prix des autres bateaux équivalent, le pourcentage de négociation, sans compter que comme dis plus haut, si le prix est trop bas les personnes pensent qu'il y a " anguille sous roche " .... Donc dur dur de donner a l'heure actuel une valeur de vente a son bien ......
Henri

03 sept. 2012
0

Oui en effet ce n'est pas évident et je suis dans le même cas que toi ki-dour. Je viens de voir une mise à jour d'une annonce pour le même voilier que le mien dans la même région. Je ne sais plus à combien il était avant (entre 25 et 30 k€). Là il est à 23 donc logiquement il faudrait que je m'aligne voire mette juste en dessous. Sans pour autant être pressé pour la mise en vente, je ne veux pas que ça dure trop longtemps.

03 sept. 2012
0

non, quadruplons :-)

enfin ça dépend si tu parles de tes posts sur heo ou du prix de ton voilier :-D

03 sept. 2012
0

moi il y en a 4 a vendre identique au mien ( sauf équipement ) un a 43000, un a 34900, le mien a 34000, et un a 28000 .... Après négoce le miens se retrouve 29/30000 ... C'est sur qu'a 18000/20000 il partirait PEUT ETRE plus vite mais c'est le brader, et ce serait dommage de retirer le panneau / l'éolienne / le chauffage Wallas, l’armement etc.. Pour descendre le prix .... mais comme je continue de naviguer avec, il reste en très bonne état et ne me coute pas plus cher
Henri

03 sept. 201203 sept. 2012
0

doublons :-(

03 sept. 2012
0

Vi, c'est vrai.

03 sept. 2012
0

Les doublons et quadruplons viennent de disparaître...
Concernant l'équipement que tu sites pas sur que ce soit recherché sur un bateau de 8,50m. Ça n'a pas forcément une grande valeur pour ton futur acheteur. Par contre çà aurait peut-être plus de valeur si tu les gardes pour ton futur voilier (c'est que ça coûte cher tout ça si tu dois les racheter).
Ce n'est que mon avis très personnel.

04 sept. 2012
0

oui je me suis posé la question... mais c'est toujours dommage de désinstaller ce qui est monté ... D'autant que le chauffage (même sur un 8.5 ) est quand même très appréciable quand on part une semaine ou un week-end en Avril ou en Octobre et le panneau et l'éolienne sont pratique pour rester quelques jours au mouillage sans mettre le moteur, même si c'est un " petit " bateau, il est autonome ... Et que ça me fera toujours mal au ventre de tout lui retirer pour le remettre en version "standard" ... Un bateau a une " âme " et c'est aussi pour cela qu'il est souvent dur de s'en séparer...car même si " ce n'est qu'un bateau " on a vécu des choses ensemble ...

04 sept. 2012
0

Oui bien sûr l'âme du bateau,

Cela me rappelle l'émission de steph Plazza avec les maisons et apparts à vendre, ce sont des notions subjectives qui n'apportent aucune valeur ajoutée pour l'acheteur .
par ailleurs il faut rester dans la cohérence des acheteurs, combien d'acheteurs potentiels en France à l'instant T pour un bareau de 7m équipés pour faire le TDM ou même une transat ? sans doute très peu , donc marché très étroit .

Pour ton boat, un ou 2 élément sup de confort ou de nav sont des + à PV egal par rapport aux autres , s'il y en a trop alors tu les incorporent dans le PV et ça ne passe plus, CQFD . . .

04 sept. 201204 sept. 2012
0

Ici chez nous en méditerranée au Sud au pays du pastaga, du soleil et des icebergs il y a beaucoup de voiliers à vendre et très peu d'acheteurs...

je viens de découvrir par hasard ah que le monde est petit sur Navy Service un Arpège mis en vente en 2008 à 15.000€ et auquel j'avais fait une proposition à 5.000€.

Le propriétaire m'avait méchamment incendié, insulté, traité de tous les noms d'oiseau avec un vocabulaire digne du capitaine Haddock or aujourd'hui il est affiché à 5.000€.

Ce qui me met en colère c'est que moi je suis passé à côté d'un Arpège qui à l'époque nécessitait quelques injections de polyester au niveau du pont, un jeu de voiles, une bonne révision moteur et un peu de propreté et lui à côté de 5.000€. Vu l'état de l'Arpège aujourd'hui je ne mettrais même pas 500€.

A l'époque j'avais fais faire un devis et j'avais entre 1000 et 1500€ d'injection de polyester, 2800€ de voiles chez Jean Marc Gosset à Sail Concept, 450€ de gréement courant, 250€ de révision moteur, 180€ pour le pataras, 360€ pour les haubans et il me restait 800€ pour la propreté. Ma proposition de 5.000€ était tout à fait honnête et réaliste.

Comme quoi il y a tout un monde entre le prix proposé et la réalité du marché.

Il y a également derrière l'allée N tout au fond et contre le grillage un joli cata sain d'une dizaine de mètres que la propriétaire vendait à 12.000€ aujourd'hui il est à l'abandon et un de mes voisins lui a proposé 300€ et elle a accepté!!!!!

A une dizaine de mètres du cata et toujours contre le grillage un Karaté avec cabine arrière des travaux à faire et beaucoup d'huile de coude mais qui n'est pas une épave proposé en 2011 à 4.500€ et aujourd'hui à 500€

Ça fait mal au cœur de voir ça mais c'est malheureusement comme ça....

04 sept. 2012
0

Sont impressionnants les chantiers dans cette région.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bien fini ?

Après la pluie...

  • 4.5 (73)

Bien fini ?

mars 2021