Fréquence d'inspection du mat

Bonjour à tous !
Je suis toujours plongé dans le cours des Glénans. Au chapitre "maintenance", il est préconisé de monter en haut du mat chaque semaine.
Ma question : Est-ce que vous suivez cette préconisation ? Si non, quelle fréquence adoptez-vous ?

(nos critères de choix pour notre premier voilier se précisent ... de 24 à 29 pieds ... moteur inboard récent ... jupe arrière (pour les enfants) ... et la précieuse place au port (hérault).)

L'équipage
24 août 2011
24 août 201124 août 2011
0

"monter en haut du mat chaque semaine"
ça n'a vraiment aucun sens, c'est comme dire ouvrir le capot de sa voiture tous les 3 jours. Ça dépend si on est Sébastien Loeb ou si on se sert de sa voiture une fois toutes les trois semaines.

24 à 29 pieds (pour de la croisière côtière) une bonne inspection en fin et début de saison devrait bien faire l'affaire.

24 août 2011
0

Je me disais aussi ... merci. :whaou:

24 août 2011
0

"Est-ce que vous suivez cette préconisation ?" : non. Et je ne connais personne, alors personne, qui adopte cette fréquence.
Je ne critique pas la Bible, mais j'aimerais savoir quelle justification ils donnent à cette fréquence de singeries.
Je ne connais personne non-plus qui monte "juste pour voir"...
Une fois par an, à la rigueur, ou après avoir essuyé un coup de vent, mais à part ça, bof...
Quand j'ai rien à faire en haut, je reste en bas.

24 août 2011
0

"je ne connais personne, alors personne, qui adopte cette fréquence"
sur des bateaux de courses fortement sollicité ça m'est déjà arrivé de se retrouver à monter (très) fréquemment. Mais l'utilisation croisière est vraiment différente.

24 août 2011
0

Certes.

24 août 2011
0

Quelques éléments de réponse, vu des Glénans :
- Les bateaux navigues 35 semaines par an.
- La responsabilité du chef de bord (bénévole) est engagé quand à l'état de navigabilité.
Pour cette raison, la préconisation est de vérifier lors de chaque départ de stage.

A l'usage, on constate : que se faire hisser en tête de mat fatigue le matériel et augmente le risque d'accident.

Dans la pratique, ce n'est pas toujours fait et pour les raisons ci-dessus, on se contente de constater que statistiquement, c'est fait toutes les 4 à 6 semaines, c'est le bon compromis.

Maintenant, pour y faire quoi... Certains voient à l’œil nu le brin criqué juste au raz du sertissage et le hauban sera de suite changé. D'autres sont bigleux et hélas ne voient que les gros défauts.

Il faut donc ajouter que les chef de bord, changent chaque semaine et quelle confiance accorder au précédent ?

Donc, un propriétaire qui à l’œil et qui fait lui même les contrôles, qui navigue 1 mois par an peu/doit le faire en début et fin de saison.

24 août 2011
0

Personnellement une inspection en tête de mat 1 à 2 fois par an.

Sinon une vérification des sertissages de temps en temps aux jumelles. Un brin cassé sur le sertissage en haut de l'étai repéré une fois aux jumelles.

Franck.

24 août 2011
0

la bible, la bible, mais c'est un recueil de fables et de mythes,la bible, même celle des glénan...
monter au mat une fois par semaine! ou même par an!
décidément, on lit vraiment de tout sur les forums...
en tous cas, attention de pas vous faire mal en grimpant là-haut, attention de tomber...

24 août 2011
0

j'y monte (trop) rarement, inspection aux jumelles; c'est pourquoi je suis en train d'installer des echelons de mat.

24 août 201116 juin 2020
0

Lorsque je monte, à chaque carénage car je me fais moins chahuter qu'au mouillage, j'inspecte mais surtout je prends des photos en macro. Après, j'ai du temps pour analyser et je remonte en cas de doute. Faut prendre le coup pour photographier l'envers des sertissages mais dans mon cas, c'est plus facile que d'y jeter un oeil. Idem pour les réas. Cela permet également de comparer avec l'aspect précédent.

24 août 2011
0

sur grenache, on grimpe au mat pour remettre une girouette qui s'est envolée, pour changer une des ces p..ain d'ampoule chin'tok , vendues par AD, big ship et consorts, qui grillent en quelques heures, etc finalement c'est assez, et même trop souvent, la semaine prochaine re-grimpette pour mettre l'étai largable...

26 août 2011
0

Si on en croît les marins, une inspection une fois par an et après chaque gros coup de vent. Si on en croît les fainéants dont je suis, une fois tous les dix ans. Si on en croit les marchands une fois toutes les cinq minutes et obligation de changer toute pièce n'ayant pas été changées la fois précédente.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (71)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021