frein de bôme

J'ai un frein de bôme et j'aimerais savoir la meilleure façon de s'en servir. merci

L'équipage
15 nov. 2003
15 nov. 2003
0

prends tes lunettes !
Y a pas de bonne ou mauvaise façon de s'en servir, ça marche tout seul !
T'empannes et hop, ta bome passe de l'autre côté avec douceur s'il est adapté à ta surface de GV
Certains modèles ont une vis de réglage pour durcir le frein.
Je suis pour car je navigue souvent seul.
Take it easy!

16 nov. 2003
0

et sans lunettes
Je trouve malgré la vis de réglage à fond que la bôme passe trop vite malgré le freinage , de l'autre bord

16 nov. 2003
0

Avec ou sans lunettes ....
dont je ne vois pas la pertinence dans l'affaire, je serais aussi intéressé par l'avis d'autres utilisateurs (myopes, presbites, ou avec une vue d'aigle, peu importe, du moment que la réponse ne se limite pas à "et hop", car justement, cela ne fait pas "et hop" !).

Je suis aussi sceptique sur l'utilisation de cet accessoire, au demeurant fort utile, et des personnes utilisant notre bateau en sont même venus à le retirer: c'est donc que cela ne convaint pas tout le monde. C'est un modèle Waldner, sans vis de réglage, avec un bout faisant trois tours autour d'un gros truc à gorge. Les principaux inconvénients sont que la grand voile devient plus dure à régler (dans tous les sens du terme), et qu'il faut pousser la bome soi même lors d'un virement de bord ou d'un empannage par petit temps (pas très pratique). Si l'on relâche la tension du bout, qui revient sur un taquet coinceur, l'efficacité du frein devient quasi nulle, et j'ai essayé de ne faire que deux tours sur le "truc à gorge", mais n'en suis que moyennement satisfait. J'ai donc le problême inverse de Travers !

A un vendeur de cet accessoire à qui j'avais fait part de mes interrogations, je n'ai eu comme réponse: "de toute façon ça doit être bien puisque plein de gens en achète !"

Hum ! formule plus longue pour dire "et hop" ?

Merci pour vos conseils et chaleureuses salutations nautiques à tous

Nicolas,
qui a du mal à saisir la subtilité entre un participant qualifié d'anomyme dont on balance l'adresse IP et un inscrit qui n'indique pas son nom de famille !

16 nov. 2003
0

deux résultats les plus fréquents
ou il est pas assez serré et ça sert à rien car la bome passe à toute allure

ou il est trop serré et c'est dangereux car il devient délicat de choquer la grand voile sur une risée

enfin , il arrive parfois que le hasard fait qu'il est bien réglé, mais c'est le plus souvent dans des conditions où il est inutile

la difficulté est qu'il se serre tout seul quand le vent augmente et que la bome remonte un peu

si votre bome est au dessus de la tete, il vaut mieux acheter autre chose avec votre bel argent

amicalement

16 nov. 2003
0

C'est comme tous, faut le régler en fonction ...
Bonjour a tous,

C'est comme tous, il faut le régler en fonction des conditions de navigation.

Quant il y a pétole, je relache le boute, et des que cela forcie, je reprend le boute, et pas de problème de passage.

Pour ma part, le boute fait deux tour sur le noyau et reviens au cockpit sur un bloqueur avec le wintch derrière pour border si nécessaire.

Une autre solution consiste à prendre un frein en 8 d'escalade et de la mettre à la place d'un frein de bôme, même résultat mais 100 fois moins chère.

En tout cas, c'est recommandé pour éviter de casser le mât sur un empannage violent.

Bonne Balade,
Nono

17 nov. 2003
0

Ben oui, ça se règle comme les autres bouts à bord...
Moi je suis très satisfait de mon frein walder. Je m'en sers même dans la pétole pour éviter à la bome de trop bouger lorsque ça roule un peu et au mouillage la nuit pour dormir dans le silence... Amicalement.

17 nov. 2003
0

frein de bome
salut à tous
je n'ai pas d'action chez walder mais je puis vous dire quel le frein de bome est un accessoire tres utile sur un voilier
il faut avoir le bon diametre de bout si c'est trop gros ça coince & trop petit il ne tient pas
il n'est pas utile de le tendre à bloc juste de reprendre le mou
1/ça sert pour pendre un ris et éviter que la bôme ballote dans tous les sens (sécurité en "solitaire accompagné" ce qui est mon cas)
2/au mouillage ou au moteur idem la bôme est fixée et cela évite de fatiguer le vit-de-mulet
3/ dans le "clapot pétoleux" la GV porte mieux
4/ sécurité dans les empannages
par contre sur mon voilier -gladiateur- je ne l'ai pas fixé comme préconisé avec les points de fixation au niveau du mat mais 50 cm en arrière
au niveau des cadènes sur l' avant du rail de génois ainsi je trouve que le contrôle est meilleur
en discutant au grand pavois avec le fabricant il m'a expliqué que la doc était standart mais que selon les bateaux.......
depuis que j'y ai gouté, je ne saurais m'en passer
a+
salutations nautiques
pierre

17 nov. 2003
0

comment font-ils sur les 50 ou 60 pieds ?
je me pose la question = comment font-ils sur les monocoques de course de cette taille pour empanner (surtout seul !!!) de telles GV ??
Quelqu'un a une idée de la technique réellement employée ? Ce qui serait intéressant ce sont des infos vérifiées et non des supputations comme celles que je peux faire ...

17 nov. 2003
0

fixation Walder
C'est vrai que la taille du bout est importante et que comme dit Pierre , l'installation ne doit pas se faire comme préconisée :
- Utiliser la plus grande largeur possible
- reculer les points de fixation entre le pied de mât et l'attachemnt à la bôme.

Evidemment le regler en fonction de l'allure, la force du vent, la manoeuvre qu'on va effectuer ... naviguer quoi !

POur nautilus : en équipage, c'est une question de décomposition de la manoeuvre et de timing, sinon ca se fait comme n'importe quel empannage.
Bien sur on adapte aussi suivant le bateau.
Pour le solitaire, en convoyage (aucune expérience en course), on anticipe encore plus, on décompose encore plus et on s'engueule encore plus ;-)

17 nov. 2003
0

empannage 60 pieds
OK Evenkeel, ta remarque est juste - mais généraliste : tu peux dire ca si tu empannes un 420 !!!
Ce qui pique ma curiosité c'est de savoir - disons avec un petit 25 noeuds dans les fesses, 2 m de houle, un bateau de 60 pieds et 100 m2 de GV, comment on empanne sans tout casser !!!

17 nov. 2003
0

As ton avis
bah, on empanne pas voilà tout !

17 nov. 2003
0

j'en ai vu!!!!!!
qui amortissaient avec les bastaques........

mais etait ce voulu??????en tout cas,ça marchait.

sur les classes America ils sont tellement que l'ecoute de GV fait le boulot.........

17 nov. 2003
0

Vent apparent ...
Les bateaux de courses, malgre leur grande surface de grand-voile, empanne sans probleme si l'empannage se fait avec une bonne vitesse en entrée de la manoeuvre (il ne faut surtout pas s'arrêter au vent arriere).
Grande vitesse ==> Diminution du vent apparent !
Si tu t'arrête vent arrière, tu pers en vitesse et le vent apparent remonte et c'est là que tu casses tout !

Si la vitesse est trop faible pour lancer la manoeuvre, on peut même lofer jusqu'au travers, prendre de la vitesse, puis ré-abattre doucement en gardant la vitesse et empanner dans la foulé.

Pedant un empannage comme cela, la grand-voile passe en douceur (il faut juste veiller a bien tendre la chute de grand-voile pour ne pas faire un empannage chinois avec les lattes).

Pour résumé ..... surtout pas d'arrêt vent arrière et bonne vitesse en entrée de manoeuvre (quitte a aller jusqu'au travers avant l'empannage)

Vince

18 nov. 2003
0

Je suis aussi pour les idees simples ...
et pas cheres >

Nono peux-tu nous faire un petit croquis avec
ton 8 (un descendeur d'alpiniste ? )

J'arrive a saisir comme retenue de bome , mais ensuite tu choques comment ?(je croyais qu'il fallait tirer sur le bout( la corde lors d'une descente en rappel) ..dans ce cas n'agirait pas comme frein auto ?? j' aime bien l'idee et je suis pres a essayer avec du matos d'escalade et ma GV de 40 m2... mais j'ai besoin d'un petit croquis d'abord pour convaincre mon cerveau lent (ouais le jeu de mots !) first >

Merci mon petit Nono !

18 nov. 2003
0

ouaip,
inexpérimenté en frein d'bome, mais j'aime bien l'idée du 8 de grimpeur,
Chui p't'ête a côté d'la plaque, mais j'vois bien un bout amaré d'un côté au niveau d'une cadène de hautban passe par le 8 fixé a la bome, va vers sa cadéne jumelle sur l'ôte bord, avec retour pour réglage de la tention.... et hop!

19 nov. 2003
0

Cool...
Moi aussi je suis pour le + simple, et d'accord avec sm un petit schema serait cool....

21 nov. 2003
0

schéma simple
Il y a un schéma simple utilisant un descendeur d'alpiniste (huit) à la page 36 du numéro de juillet 2003 de VOILE MAGAZINE. Je n'ai pas de quoi le scanner mais il doit bien y avoir quelqu'un ayant ce numéro qui pourrait coller ce schéma sur le forum.
Cordialement
Jomandy

19 nov. 2003
0

chacun fait ce qu'il veut avec son matériel, mais
n'oubliez jamais qu'un frein de bome mal réglé se substitue assez vite à l'écoute de bôme avec un point d'amure pas vraiment favorable à la stabilité du bateau, mais très favorable au couple de retournement sous forte risée, ce que ne fait pas le hale-bas

en clair: un frein un petit peu serré et salut les winchs dans l'eau

amicalement

19 nov. 2003
0

Huit d'escalade
L'installation est identique à celle du frein Wlader (laurant la décrite). Sur mon bateau, le huit est tenue par un anneau de sangle (rayon escalde également).

Le bateau en est à sa deuxième saison de location et pour l'instant tout va bien, aucun locataire ne l'a dégréé...

Le freinage avec le système du huit n'est pas constant, la bôme passe assez vite pour être ensuite freinée à l'approche des haubans.

Le bout employé est du 10mm, avant j'avais mis du 14 mais cela freinait trop surtout par petit temps.

Je ne puis vous dire si cela fonctionne mieux ou moins bien que le Walder car je n'en ai jamais utilisé.

20 nov. 2003
0

Le freins en 8 ...
Bonjour,

Et bien, la réponse est au dessus, je n'ai pas de schéma, mias le principe est aussi simple.

Un bout de 8 ou 10 mm suffit et comme je l'ai déjà dit (pour jp), une retenue de bôme quelquelle soit doit être réglé en fonction du temps qu'il fait et du vent.

Personnellement, je lui fait totalement confiance, car j'ai pas envie de cassé mon mât sur un empannage intenpestif, ce qui arrive de temps en temps sous pilote ! Mais j'ai pas encore réussi à mettre les wintchs dans l'eau, et je ne sais pas le faire même avec un diplôme de voile :-))

Bonne Balade,
Nono

20 nov. 2003
0

pour mettre les winchs dans l'eau
il suffit de se retrouver en méditerrannée, quand un coup de vent arrive, avec vent de travers et frein qui te bloque la bome en position centrale alors que l'écoute est choquée à fond

pas besoin de diplome pour ça

juste une petite question pour savoir: est ce que quelqu'un a déjà vu dans sa vie un bateau de croisière dématé sur un empannage?

amicalement

20 nov. 2003
0

dematage suite empannage
oui,j'ai déjà vu un bateau de croisière démâté sur un empannage, l'an dernier, par un vent de 25 noeuds
mais je pense que l'équipage était plus en cause que le matériel

20 nov. 2003
0

frein de bôme
Bonjour à tous,

Je ne veux pas de "frein de bôme" sur mon bateau, beaucoup trop dangereux.

Moi ce que j'utilise c'est une "Retenue" de bôme, ce n'est pas la même chose.
J'ai réalisé une retenue "maison", simple économique et très efficace.
Matériel : 2 longueurs de bout de 8 ou 10mm, 6 poulies simples, 2 bloqueurs rapides plat-pont.
Principe :
- Je fixe sur le rail de fargue le début des bouts de retenue, par un simple noeud, à environ 1/4 de distance entre le mat et la longueur de la bôme, côté mat.
- Le bout va ensuite dans l'une des 2 poulies simple fixée sous la bôme à environ 1/3 de la longueur de celle-ci, côté mat.
- Il repasse ensuite dans une autre poulie fixée sur le rail de fargue entre le point de départ et celle de la bôme.
L'angle de tire doit être vers l'avant.
- Il va ensuite dans une autre poulie fixée également sur le rail de fargue à l'arrière
- Ensuite il passe dans le bloqueur plat-pont qui est fixé sur le pont à porter du barreur

En cas de problème il suffit de dégager le bloqueur, ce qui est très rapide.

Les avantages :
Empannage facilité, je règle avant le chariot de grand voile et son écoute.
Je fais mon virement et en même temps je relâche la retenue progressivement avec le virement.
L'empannage se fait en douceur, même par gros temps. Je n'ai plus alors qu'à régler ma voile et retendre la retenu de l'autre côté.
Par vent arrière la retenue me permet de bloquer la bôme pour éviter son balancement
Au port ou au mouillage je mets la bôme sur le bord que je veux, et je bloque les 2 retenues de chaque côté. Plus rien ne bouge et je dégage le cockpit.

J'ai déjà fait plusieurs milliers de mille avec et je n'ai jamais eu de problème.
Mieux mes équipiers appliquent ce système sur leur bateau après un séjour sur le mien !

20 nov. 2003
0

Surface de la GV de Clara ???
Bonjour Clara

Quelle st la surface de ta GV et éventuellement le type du canote ???

17 juin 2005
0

frein de bôme
merci beaucoup
je commence à comprendre pourquoi mon montage ne fonctionnait pas (trop en arrière)
Je m'en vais esayer le tien tout de suitye!
A bientôt

20 nov. 2003
0

Statistiques ...
Le frein de bôme ayant des avantages (éviter l'enpannage) et des inconvénients (bloquer la bôme) il faut analyser statistiquement quelles sont les situtations où l'un emporte sur l'autre !

En grande traversée de 3 semaines dans les aliséee, le risque d'empannage intempestif est sûrement le plus important, car on est au portant et sous pilote tout le temps. Frein de bôme bien utile.

En navigation de courte durée de qques jours semi-cotière, le risque de blocage intempestif de bôme est probablement le plus important, car on est rarement au portant (loi de l'emmerdement maxi), et quand on y est on est rarement au pilote. Par contre on subit les aléas de vents près des côtes, refus et adonnantes . En Méd, c'est assez dingue. Frein de bome plutôt risqué.

Robert.

20 nov. 2003
0

bof
moi j'aime pas les retenues de bôme, quand on oublie rien tout va bien, mais en situation pour peu stressante (peu importe pour quoi) , que par exemple t'es descendu rejeter un oil sur la catre que le vent monte, que l'barreur est peu expérimenté , que t'es au portant enfin bon pas besoin de beaucoup d'imagination.

Mais l'idée du 8 ça me parait extra avec de maniére très simple la possibilité de règler de puis: pas de frein du tout jusqu'a: fermement freiné. Le tout économique, moderne et inteligent quoi.

20 nov. 2003
0

frein de bôme
Mon bateau est un Océanis 350

Grand voile de 22 m²

24 nov. 2003
0

Frein de bôme
Bonjour,

J'ai installé un Walder au printemps dernier sur mon Karaté (acheté d'occase à qqu'un qui trouvait certainement celà nul).

Ben, je me demande encore pourquoi je ne l'ai pas fait avant !!!

Pour une install correcte, il faut que les points de tire du bout soient proches de la ligne médiane du mât, que le bout soit adapté au frein (du 8mm pour le miens) et renvoyer un des côtés sur un palan (3 brins mini plus coinceur) pour un réglage fin de la tension.

En fait, le frein est très utile dans la pétole+houle, au mouillage et pendant les manoeuvre.
Mais aussi quand il y a un éléphant à la barre pendant un bord de grand largue un peu musclé (je dors plus tranquille...).

Désolé pour la photo, elle est étirée en hauteur et bougée (capture vidéo), mais c'est la seule chose que j'ai trouvé pour mon frein de bome.

24 nov. 2003
0

Retenue elastique
Bonjour,

Sur mon First 32, en partance pour un grand voyage, j'envisage de gréer une retenue de bome sur chaque bord. La retenue va etre constitué d'un gros elastique en double (type d'elastique que l'on trouve sur les pontons des portes avions...) frappé à l'aide d'un mousquetons sur la bome et repris par un bout de 10 passant dans une poulie à plat pont en avant du point de la bome et revenant a hauteur du cockpit sur un coinceur à plat pont.

En reglant la tension des 2 elastiques je bloque la bome à la position voulu, évites ses mouvements intempestifs, et en cas d'empannage accidentel, le choc et amortis par les elastiques pas par le rail de fargue...

qu'en pensez vous ?

merci
a+
rv

25 nov. 2003
0

Ouaahh!!!! Kosto
Précise un peu quel genre d'élastique.
Les brins d'appontage, si ma mémoire est bonne, c'et du cable acier/textile de 14mm; quand au filets de retenue, c'est de la sangle.
Où sont les élastiques?

25 nov. 2003
0

c'est quoi tes elastocs???
vinghiou!!!j'ai passé du temps sur le pauv' Clem'

jamais vu d'elastocs,a part les fix'chaussettes du Comandant en second ,et le porte jaretelle de mon crab chef.........

25 nov. 2003
0

Portes d'avions...
On me les a vendu comme tel... maintenant je ne sais pas à quoi ils peuvent bien servir sur le ponton d'un porte avion, j'ai pas fait le clown pendant des mois avec un pompom sur la tête. Ce que je sais c'est que ces elatiques font 14mm de diametre, ils sont constitués d'une vingtaine d'elastiques de 1mm, le tout est gainé d'un tissu elastique... voila.

Le montage vous parait il correct ?

merci
rv

15 déc. 2003
0

les elastiques
salut a tous
en fait il s'agit des elastiques qui servent a retenir les avions de chasses lorsqu'ils atterissent ( faut bien les aider a s'arreter vu la taille de la piste)
sinon pour le freinde bome j'utilise egelement le huit d'escalade que je trouve top a tout niveau(facile a instaler et a utiliser,et surtout tres economique)

15 déc. 2003
0

Sur quel PA étaits tu embarqué?
Les brins d'appontage sont en cable d'acier, du moins sur les PA ou j'ai travaillé.

15 déc. 2003
0

aucun elastiques sur les P.A.
le systus de ralentissement,c'est du cable acier balaise qui passe en multiple sur des verins equipé de vannes de laminage dont la charge est reglée a la demande suivant la vitesse et le poid du piege qui vien se poser.........
rien a voir avec les fixes chaussette du pacha ou le porte jaretelle du crabe chef"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (97)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021