Fregate Herbulot 1961 en rénovation

Bonjour, je viens de faire l'acquisition d'une frégate Herbulot qui attend depuis 5 ans de retourner en mer. J'ai fait le tour des dégâts et la partie supérieure des bordés a souffert notamment je pense par le fait que les fargues ont été retirés. J'ai récupéré des morceaux et c'est du bois blanc ^^ Je compte les refaire. Est ce que quelqu'un pourrait me dire quel bois serait le plus judicieux ?
D'autre part si quelqu'un a des plans détaillés de ce voilier je serai très intéressée d'en avoir une copie.
Merci d'avance :-)

L'équipage
28 mai 2013
28 mai 2013
1

Privilegier le bois exotique, là tu es sur du résultat. L'iroko me semble tout a fait adapté ( sur mon CAROL c'est le bois utilisé ) .A l'occasion ce serait sympa de faire passer quelques photos de ton bateau
Francis

28 mai 2013
0

Je dirais plutôt, privilégier les essences locales :
Le robinier qu'on utilise si peu malgré ces grandes qualités.
Qui plus est, à des prix bien inférieurs dans les scieries.

28 mai 2013
0

Bonjour
Voilà un lien sur quelques travaux de rénovation.

brickherbulot.free.fr[...]rd.html

A+
François

28 mai 2013
0

Merci de vos réponses :-)
@Virus: merci pour le lien, ça fait déjà au moins 2 semaines que je le potasse ;-)
@Penjo Luno: oui c'est sûr que l'exotique est une valeur sûre ! Pour ce qui est des photos ça va venir. Pour l'instant je n'ai que des photos de détails de détérioration suite à mon relevé fait lors du premier jour d'acquisition, et pas de photo globale ...
@ Lorenzo: merci pour la suggestion, le robinier ça me parle car je suis au quotidien dans une démarche de vie durable, je vais voir comment m'en procurer. Ca serait peut être bien aussi de refaire le pont avec ?!?

28 mai 2013
0

On se fait braquer assez rapidement dès que l'on revêt un tant soit peu l'habit de l'écolo. N'empèche que les bois exotiques sont souvent synonymes de forêts dévastés.

Or le robinier est une alternative tout à fait crédible.

Contreplaqué bouleau, lamellé-collé frêne, pièce en robinier, tout autant de possibilité d'utiliser des bois locaux plutôt issus de l'entretien des forêts.

28 mai 2013
0

Pour ceux qui veulent creuser :
inventaire-forestier.ign.fr[...]pip.php

28 mai 2013
0

Effectivement le robinier est une alternative, également pour le pont ,KpitaineK a refait le pont de son Chassiron avec ,il est est très satisfait après 4 ans .

28 août 201316 juin 2020
0

Bonjour, me voilà de retour avec ma frégate à sec à sète ;-) J'ai un soucis car suite à mes sondages j'ai trouvé la structure en massif poupe babord complètement bouffée et je n'arrive pas à déterminer la nature du bois d'origine pour réparer et retructurer dans les règle de l'art. Est ce que quelqu'un aurait une donnée ou deux sur la nature du bois massif de la frégate herbulot ?
Et pour ceux qui aiment voir ce qui fait mal je mets quelques photos ...
Merci :-)

28 août 2013
0

y'a tu taf !!! :scie: :scie:

tu peux mettre du sapelli, se travaille et se colle bien ...

30 août 2013
0

oui y a du taf et sans doute plus que prévu en fait ...

28 août 2013
0

A l'époque de la construction de la Frégate et consorts, le grand-bassam était beaucoup utilisé. on ne doit plus en trouver des masses. le sapelli c'est bien mais plus dans les aménagements à cause de son aspect esthétique une fois vernis ou ciré. Je lui préfère pour la structure le niangon (comme le sapelli une des trentes variètés d'acajou) ou l'iroko; j'emploie aussi le movingui. Comme dit plus haut, l'emploie de variètés locales n'est pas habituelles car nous nous sommes focalisés sur les bois africains. Nos anciens utilisaient le chène, l'acacia, les résineux (pichpin, sitka, sapin rouge, etc).
On oublie trop souvent l'aération des coffres avant et arrière: le résultat sur les deux photos est peut-ètre du en partie à cela.
Kenavo Jef

28 août 2013
0

je recommande la lecture du livre des frères Gougeons "rénover son bateau en bois" et celui plus ancien de Henri Dervin "traité de construction des bateaux en bois". les chois d'essences avec les propriétés de chacune d'entre elles et même des calculs d'échantillonnage y sont traités en détails. François Vivier avait aussi écrit un bon livre mais je n'ai plus la référence

bon courage car effectivement il y a beaucoup de travail

30 août 2013
0

les frères Gougeons bien sûr ! pour l'instant c'est ma bible. Ils disent d'ailleurs qu'il faut utiliser la même essences qu'à l'origine même si on fait une pièce lamellée collée... Le soucis c'est que lorsque je vais attaquer va pas falloir que je me rate !

30 août 2013
0

un sapin du nord bien droit de fil (et sec) de qualité menuiserie peut aller aussi ... et si y'a un peu trop de courbure, ne pas hésiter à lameller plutôt que chantourner ...

30 août 2013
0

oui j'ai opté pour cette solution car la pièce la plus problématique est j'ai bien peur dans deux sens de courbe :-/

30 août 2013
0

@Jef
non mais là le bateau a pris la pluie trop longtemps avec des joints de pont fissurés au soleil. Il a aussi apparemment subit des modifs dans le passé notemment retrait des fargues d'origine qui je pense à induit un soucis de traitement au niveau des joints congés cp :-( j'ai aussi découvert des champignons surtout depuis que je l'ai fait sécher o_O ...
Merci pour vos conseils :-)

30 août 2013
1

Je vais certainement paraitre extrêmement "rabat-joie", mais quand je lis vos différentes découvertes, je me sens obligé de poser une question. Etes vous certain que le jeu en vaut la chandelle ? S’il faut refaire tout le bateau pièce par pièce à la fin l’addition financière et en temps passé risque de monter très vite. S’il s’agissait d’un bateau historique ou unique pourquoi pas mais une Frégate ne remplie (à mes yeux) pas ces conditions.

Pardonnez moi de poser cette question mais parfois il faut se poser et peser le pour et le contre avant de se lancer dans un chantier sans fin

Re-bon courage tout de même

30 août 2013
0

vous etes gentil, mais je suis comme ça une amoureuse ;-p et puis ce voilier plutot pépère nous va bien et si il est bien renové tiendra bien la mer, ce qui n'est pas si mal pour les cotes roussillonnaises où tout le monde rentre dès que la mer s'agite un peu ...

30 août 2013
0

Bravo pour vos restaurations successives !
:-)
csb est réellement rabat-joie mais privilégie l'angle de vision "rentabilité" sans imaginer le plaisir que l'on peut avoir a restaurer et améliorer un beau voilier que l'on aime et qui vit et vieillit comme nous tous...

Il y en a qui ne comprennent pas la beauté des choses et d'un engagement...

30 août 2013
0

Avant d'attaquer je demanderais à la revue "Bateaux" s'ils ont encore les croquis et essais du bateau. La construction de cette coque est spécifique: des panneaux de CP multiplis collage phénoliques pour les parties développables bordé de côté et fond) , une "banane" en bois moulé; le raccord des deux se fait sur des serres de bonne largeur. Herbulot avait mis au point cette technique sur un dériveur léger.
Avant de démarrer, bien vérifier tous les endroits où l'eau peut pénétrer par capillarité (haut de bordé-raccords des "bananes"-liaisons quille bordé de fond. Ne pas oublier que ces coques étaient collées à la résorcine; trés bonne colle mais devient cassante en vieillssant; clouage galvanisé.
Tous les bâteaux de cette époques étaient cloués et collés de la même manière. Lorsque je vois le prix demandé pour certains Muscadets, je suis assez dubitatif quant à l'état réel: cela me fait souvenir de l'état des deux bordés de fond d'un Muscadet - il y avait un défaut de raccord entre deux placages dans l'épaisseur du CP à la fabrication de celui-ci. L'eau s'est infiltrée à partir des bouchains: bâteau bien entretenu, en 30 ans les deux bordés ont dûs être changés.
Sur ce, bon courage: tout est possible; être vraiment conscient de la persévérence que cela va demander et surtout avancer pas à pas: il est trés facile de tout démonter - on ne sait souvent plus par où commencer lors de la reconstruction. kenavo Jef

31 août 2013
0

belle aventure que la restauration d un vieux bateau, bon courage Steph !

31 août 2013
0

j'ai eu une frégate Herbulot chantier Mallard à La Rochelle et j'ai vraiment beaucoup aimé
(voir mon profil) n’hésitez pas à me demander des enseignements . Pour le bois massif de la structure il me semble que c'est de l'acajou mais je ne sais pas quelle variété. En tout cas c'est le bois que j'avais utilisé pour refaire un morceau de varangue sans problème.
bon courage
Pierre

05 sept. 2013
0

Ah merci :-) il me semblait mais le bois est vieux et je n'ai pas encore coupé dedans ^^

31 août 2013
0

Avant de me faire lyncher par tout un chacun, je précise :
- J’ai été propriétaire d’un dauphin Jézéquel tout en acajou verni tant que je vivais en Bretagne et je passais chaque hiver des centaines d’heures à l’entretenir
- J’ai construit de mes mains entièrement (sans kit) une prame norvégienne ,un seil et un youkou lili
- Quand j’ai quitté la Bretagne je ne pouvais raisonnablement plus entretenir mon Dauphin et j’ai donc opté pour un voilier en fibre de verre mais j’ai choisi un bateau de 35 ans sur lequel j’ai beaucoup investi pour le remettre en état de neuvage
Je sais donc parfaitement le plaisir qu’il y a à entretenir et améliorer un voilier en bois sans une optique de rentabilité. Si je me suis permis ce message c’est justement car j’ai l’expérience du travail sur un bateau en bois. Et surtout que j’ai vu des amis se lancer dans des restaurations et découvrir les problèmes les uns après les autres, chaque fois plus grave et finalement abandonner découragés après bien des déconvenues. Je persiste donc à dire qu’il faut parfois avoir la lucidité de faire un vrai bilan avant de foncer tête baissée.

Cependant si j’ai vexé quelqu’un qu’il me pardonne

05 sept. 2013
0

Bravo ! Mais perso je ne fonce pas tête baissée. Je suis architecte DPLG j'ai passé principalement mon temps à restaurer et réhabiliter des maison et autres gros bâtiments. Pour moi le Sowilo c'est comme une habitation mobile flottante avec une âme. Merci de me mettre en garde.

31 août 2013
0

Bjr Csb,

je n'avais pas compris votre intervention précédente de cette façon, le "ton" me paraissait bien différent de ce que vous dites dans le message ci-dessus, désolé !

Félicitation à vous pour vos successives restaurations,
je vous souhaite un bon dimanche et de bonnes navigations !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (147)

Bol d'Or 2016

mars 2021