france-corse avec un voilier de 6.5m : expérience et suggestions

pour commencer, bonjour a tous et a toutes ....
j'ai fais l'acquisition d'un voilier de 6.5 metres cet ete, un style neptune 625 avec moteur hors bord de 6 cv, et je voudrais partir l ete 2009 en corse avec ma femme au depart de narbonne, a 100 km de la frontiere espagnole ...
pouvez vous me dire si cela est possible ainsi que me donner la route a prendre ainsi que des conseils afin de m eclairer sur ce projet ...
je vais profiter cet hivers de preparer mon bateau a ce grand projet ..

L'équipage
29 oct. 2008
29 oct. 2008
0

salut Manu!

Il y a un fil récent (moins de 7 jours ) sur ce sujet...avec un 8 mètres. Tu auras déjà un premier éclairage sur l'itinéraire.
Pour le reste, c'est une belle aventure!Je suis persuadé, qu'au delà des conseils de prudence, météo, rails commerciaux ect..,les matelots coutumiers de ces traversées vont alimenter ton savoir.
Amitiés

29 oct. 2008
0

traversée
ma premiere traversée je l'ai faite sur un "noroit" 5.5m en alu avec un pont en contreplaque , un roof en plastique et grement de ponant ,j'avais un moteur tomos qui me poussait à 2nds
départ de port cros arrivée a calvi 37h plus tard
toute la nuit je n'ai pas eu de vent et comme j'étais en solo j'ai mis une lampe tempéte sous la bome et j'ai dormi (à ne pas onseiller)
le reour c'est fait en 21h sur st tropez en famille .
donc je te suggererais de suivre la cote tranquillement par plusieures étapes en 4 jours tu peux etre aux iles d'hyeres et de port man à calvi il y a 92mn avec une bonne météo pas de problemes .si ton voilier est en bon état et que tu prends au sérieux la sécurité ça n'a rien de difficile
le plus interessant c'est la premiére fois à l'arrivée sur la corse on la sent avant de la voir
alain :-)

31 oct. 2008
0

cool
merci pour ta reponse, je commence a faire un parcours malgres que tout mon entourage est un peut retissant de me laisser partir en pleine mer, mais c'est un projet que je vais faire avec une tres grande envie..; un premier voyage a l aventure ... mais beaucoup de traveaux a y effectuer avant...

29 oct. 2008
0

Traversée continent - corse.
Hello,

Tu trouvera effectivement pas mal d'infos sur les précédents fils.

Je pense que les deux principaux problème que tu auras à gérer sont :

1/ Le coup de mistral
2/ L'absence de vent (autonomie)

Pour le premier, la meteo est assez fiable en été et il faudra donc que tu attendes le bon moment pour te lancer car, la mer peux devenir grosse pour un bateau de cette taille en cas de mistral.

Pour le second point, c'est plus problématique avec un hors bord (stockage de l'essence). Tu peux déjà te rapprocher en longeant la cote afin de traverser au plus court (départ de Antibe ou Nice?), ce qui limite en plus également les risques de Mistral si tu viens plus à l'est.

Bien sur, tu peux très bien te dire que en cas d'absence de vent, tu attendra au milieux que ça vienne, mais dans ce cas, la couverture météo deviens plus aléatoire.

Pour le reste, je n'ai jamais traversé avec un bateau de cette taille, donc les conseils vont venir de ceux qui l'ont déjà fait.

A+,
Harry.

31 oct. 2008
0

neptune 6.25
c'est un plan Fauroux...c'est une petite bombe qui craint pas trop la pétole ;-)

31 oct. 2008
0

il vaudrait mieux
se concentrer en priorité sur la sécurisation du bateau : tourmentin, enrouleur de foc, prise de ris au cockpit, toiles de roulis .
Un bateau de cette taille peut devenir épuisant quand le vent et la mer forcissent .
Il est important de pouvoir se reposer au sec et dans une couchette au vent .
Ne pas non plus le surcharger avec des batteries et tout un fatras électrique .

31 oct. 2008
0

bonjour
bonsoir, en fait je sais pas trop car c'est un miniton fais par un amateur en 1980. j' ai eu du mal a avoir des renseignement a ce sujet, mais j'avoue que cet ete je me suis regaler car il est tres facile a manoeuvrer et tient bien la mer .... je n ai pas encore oser le pousser mais retour de preparation je m'y attele... apres pour ce qui est avoir la petole, j avoue que oui car pour moi cela va etre un long et grand voyage lol
mais suis tres confiant ... cet hivers je vais le sortir et le remettre entierement a neuf .. enfin presque car il est en tres bon etat .. mais je vais lui rajouter des feu de route, klaxon, echelle inox, sondeur, pompe de cale auto, evier avec robinet, douche exterieure, et meme lui rajouter une voile a l avant (que je ne saurais vous dire son nom, mais elle est petite ), car j' ai recuperer une petite voile (3.5m x 1.2m )pour lui mettre a l avant avec un bout dehors, que je vais fabriquer, je pense que cela me permettra de gagner en vitesse .. mais cela reste un tres gros travail

31 oct. 2008
0

salut
merci pour tes conseils, j'en prend note, stockage d'essence !!! mais je pense a arriver a y caser un endroit ou je pourrais y en mettre asser, maintenant, je fais un tracer afin de prendre des reperes et un chemin a suivre ... j espere avoir beau temps et pas trop de mauvais temps, car c'est cela qui m engoisse le plus ..

31 oct. 2008
0

salut typhon
c'est pour quand ta balade en corse ?

31 oct. 2008
0

hhahahaha
on a dit la petole pas la petoche a mon avis le probleme c 'est pas le bateau !!!!!!

31 oct. 2008
0

petoche ...
on dit qu'il n'y a que les menteurs et les imbéciles qui n'ont jamais peur ;-)

31 oct. 2008
0

traversée Continent Corse.
Bonjour,
Si le bateau est au port de Narbonne, il est possible de se rencontrer.Dans ma jeunesse j'ai vécu cette expérience lors d'une traversée vers les Baléares sur un bateau de 7 metres.Cet été 2008, je suis allé en Corse avec un 10 métres.Je peux te raconter mes choix météo et de routes ainsi que les conditions rencontrées.Je ne fais pas un CAPRICE, dans aucun cas je t' encoura-
gerais à traverser ou pas. Le principal s'est de recoeullir le plus d' informations et seule ta décision t'appardiendras.

31 oct. 2008
1

Quelques conseils
Narbonne la Corse ? Une bonne semaine de nav avec un voilier de 6,5 mètres.

A l'aller, tu sera avantagé par les thermiques pour ta nav cotière (Jusqu'à Camarat), parce que tu sera au portant toutes les après midi dans un temps qui restera maniable.

Pour la traversée aller, tu bénéficieras de conditions météo fiables. Le Mistral se lève dans la vallée du Rhone et gagne doucement vers l'est. Il se passe une bonne journée entre le moment où il souffle à Avignon et celui où il arrive à Camarat. Par exemple, il arrive deux ou trois heures plus tard à Hyères par rapport à Bandol. Donc dans ce cas, tu ne sera normallement jamais surpris.

Tu n'as pas beaucoup de chance de traverser sans casse avec ton bateau dans un coup de mistral.

Ne tente donc pas le diable, et attend une météo claire. Fait attention, quand il tombe à Camarat, il continue de souffler à Marseille. Tu as donc encore une journée de houle.

Il te faud deux ou trois jours pour traverser dans la pétole sans moteur. Avec un moteur et l'essence qui va avec, une vingtaine d'heure entre Camarat et Calvi.

En pratique, à l'aller, en jouant bien avec les thermiques de chaque coté, tu ne feras jamais plus de la moitié au moteur. En tout cas, c'est mon expérience. Je pense donc qu'une trentaine d'heures de traversée est un maximum raisonnable. Avec un peu de chance, tu peut torcher ça en 15 heures.

Le retour est beaucoup plus critique.

Là, tu peux te prendre un coup de mistral imprévu, puisqu'il peut se lever dans la vallée du Rhone alors que tu es déja parti de Corse.

Tu as encore moins de chance de réussir à traverser vent de face avec ton bateau dans le mistral.

Cet été, en arrivant sur Camarat fin août, je me suis ramassé un coup de SW venant d'on ne sait où et qui a rapidement tourné en mistral. 30 nd dans le nez. Avec ton bateau, cela aurait clairement été difficile. La solution aurait été de partir en fuite vers St Raphaël ou la baie de Cannes. Rappelle toi de cela, si le mistral te tombe dessus, barre toi direct vers le NE. Tu seras en fuite, tu éviteras le pire du mistral, et il faiblira rapidement plus tu approcheras des cotes. Même s'il faut finir sur la Cote d'Azur...

Il y a souvent, par contre, dans la deuxième quinzaine d'août, l'établissement d'un flux de sud entre la Corse et l'Espagne. Dans ce cas, bingo pour toi.

Une dernière chose. En août il n'y a pas trop de vent en corse, mais souvent de la tramontane vers chez toi. Ce qui fait que cela génére de la houle qui traverse toute la méd jusqu'en Corse.

Tu es donc souvent dans une configuration pas trop de vent mais houle, sauf sur le littoral où tu as le thermique.

C'est un super challenge que tu fais là.

Jacques

31 oct. 2008
0

Remarquable résumé
merci !

31 oct. 2008
0

le plus court
amha c'est cannes st Florent avec un peu de chance ça fait moins de 20h avec le Fantasia entre 17et 18h mais des que ça passe sous 5nds assistance moteur

31 oct. 2008
0

attention à
Tous ces conseils sont très bons cependant pour avoir fait plusieurs fois la traversée avec un DI de 6,70 m je crois qu'il faut insister sur le moteur hb qui doit être au top, il faut aussi une pompe a main pour passer l'essence dans la nourrice because la nuit, quand il y a des vagues et pas de vent c'est pas évident, il faut aussi une alim électrique et un redresseur sur le moteur pour recharger la batterie du bord car: La nuit il y a un très grand nombre de bateaux qui traversent (sans allumer les feux) et il faut mieux être vu. La batterie est pratique aussi pour le pilote qui se doit d'être très efficace.On peut ne pas avoir l'alim mais être obligé de changer la batterie à l'arrivée est chiant.
Avoir un BON réflecteur radar est prudent car il arrive parfois que les ferries nous voient et parfois même ils se déroutent (à moins de 2 miles, émotions garanties).
Traîner une ligne durant le jour peut permettre une nourriture fraîche et saine mais c'est rare. Eviter la nuit, on a d'autres préoccupations.
Pour le reste, tout a été dit je crois.

Je connais le neptune 6,25, c'est un bon bateau de régate mais à mon avis (je me trompe sans doute) un peu trop instable en cap et à la gite pour une croisière un peu longue.
Il serait bon de se renseigner pour savoir quel serait le pilote idéal. C'est peut-être le plus important.

Bonne ballade

31 oct. 2008
0

salut
merci pour tes conseils, le moteur est quasi neuf, suzuky de 08 / 2006 environ 30 h,mais il n est pas equiper pour recharger la batterie , donc suis entrain de voir comment la recharger,soit le faire equiper si cela est possible, soit une eolienne , mais cela coute assez cher, donc je vais pour opter pour en fabriquer une avec un alternateur auto, j'espere y arriver car cela reste un assez grand point a resoudre, a moins que quelq'un ai une autre suggestion a me proposer ? il garde assez le cap, mais par contre gite beaucoup , y a t il un remede a ca ou de diminuer la gite ?

03 nov. 2008
0

salut
bien en fait je veut le faire avec ma moitie, elle est tres interesse par ce chalenge, appres j ai une batterie de 44 ah 440 A 12v
et je dois y brancher sondeur, gps, pilote auto et feux de navigation, eclairage interieur car mme voudra lire le soir :o) j' y ai installer un mini frigo mais au gaz( pris d'une caravane )ce qui me permettra de pouvoir economiser ma batterie,et avoir du frais a l interieur, alors pour l ' instant je vais voir si je peux equper mon moteur d un alternateur car je sais qu il est en option df6 de suzuki de 06 / 2006..
je suis entrain de regarder les differents panneaux solaires , mais reste tres honereux, donc la reponse reste tjs a trouver pour que mon bateau soit illuminer comme versaille pendant 15 jours...

PS : pouvons nous augmenter le lest pour diminuer le gite ?

31 oct. 2008
0

il gite
par ce que c'est un "petit bateau" .

Quand il fait beau et qu'on s'amuse, tout le monde s'installe dans les filières et on joue .

Le poids de l'équipage équivaut à la moitié du poids du lest et est beaucoup plus efficace .

Quand on est au milieu de la mer et qu'il fait noir, on ne joue plus . Il faut pouvoir :
- réduire la toile sans mettre sa vie en danger
- se reposer (je ne parle pas de dormir) dans une couchette au vent car cela fera gagner 5 à 10° de gite .

Question électricité, il faut absolument un pilote sinon on s'épuise et on avance pas car on est obligé de se mettre à la cape pour dormir ou se préparer un café (si il y a de l'eau à courir).

Une petite batterie (autour de 50Ah) peut assurer pilote + loch/sondeur + GPS pour au moins 24h . J'oublie volontairement les feux de route . Faut pas la vider pour rafraîchir la limonade, se laver les dents ou lire le dernier San Antonio .

Un moteur HB avec une bobine d'éclairage et un régulateur correct peuvent fournir jusqu'à 5A si il y a de l'essence . Donc une heure de moteur autoriseront 4 ou 5 heures de pilote .

Question annexe : tu envisages cela en solitaire ou avec un ou plusieurs équipiers . Cela change pas mal de choses . Surtout la première nuit . Même par beau temps .

31 oct. 2008
0

Attention aux caprices de la med
Cet été coup de vent et petole étaient de la partie.
je conseille, le plus court antibes calvi
une bonne couverture météo, attention aux queues de mistral!!!
Il faut compter 24 à 30 heures et une veille toute la nuit en raison de nombreux navires marchands.
L'autonomie est également de rigeur, retour mi aout cet été tout au moteur.

J'ai rencontré l'année dernière un muscadet qui avait traversé depuis hyeres tout sous spi.

Il faut prévoir une sécurité de quelques jours pour le retour pour attraper la bonne fenetre meteo.

Bonne préparation

31 oct. 2008
0

j'ai
participé au convoyage d'un first 210 (6,20m) de la gréce a port la nouvelle (france 11).
le proprio avait fait l'aller en solo.
tout a fait gérable en cabotage sauf les traversées nice-corse et italie grece.

personnellement je ne le tenterais pas en direct, mais plutot en cabotage jusqu'a nice ensuite tu t'assures bien de la météo avant de faire la traversée.

01 nov. 2008
0

bobine de charge
il est quasiment impossible de se bricoler une éolienne avec un alternateur, de toutes façon en Méditerranée la nuit c'est nul. Préférer la bobine de charge prévue dans le moteur. C'est très efficace surtout chez Suzuki mais inutile d'acheter leur régulateur trop cher. Un simple pont de diode pour voiture (environ 4 euros) et un limitateur de charge vers 5 Ampères si pas possible acheter un volt-mètre et ne pas oublier de couper la charge quand ça monte trop haut. On a fait ça pendant 20 ans.

01 nov. 2008
0

Kaj, est ce que tu peux détailler
j'ai un vieux DT 9.9 de 1981 (2 temsp) et j'ai renoncer à acheter un Kit vendu par la marque 400 roros pour charger la batterie. On m'avait dit que faire soit même l'équivalent n'était pas évident. Peux tu en dire un peu plus long pour quelqu'un qui est loin d'etre top en électricité/electronique. Merci d'avance

01 nov. 2008
0

dans les suce kiki
de cette époque, en général, la bobine est déjà installée dans le volant magnétique .
Sous le capot il doit y avoir deux fils avec des connecteurs ronds (fils jaunes à bande rouge ?)
Cela délivre du courant alternatif quil faut redresser et réguler .
A vide, la tension peut atteindre et dépasser 60volt donc il ne faut rien brancher sans que le circuit soit chargé par une batterie de 40 50 Ah . On peut obtenir jusqu'à 5 A soit env 60W .
Pour le régulateur : chercher sur eBay un régulateur de scooter ou de quad .

01 nov. 2008
0

le retour par l'Ile d'Elbe
Parti de Narbonne également, avec mon épouse en 2006, sur un First 22, après une navigation côtière jusqu'à Cavalaire, j'ai traversé sur Calvi et contourné le cap Corse pour rejoindre l'île d'Elbe et la côte toscane où il y a aussi beaucoup à visiter. Ainsi j'ai évité la traversée retour. Mais sans trop musarder il m'a fallu 5 semaines pour rentrer.
J'ai rencontré deux passages pénibles : la côte italienne presque toujours sans vent, et à partir de Marseille au retour, le mistral et pour finir la tramontane.
pour l'electricité, j'ai choisi d'installer 2 batteries de 70 AH, que je recharge (un peu) avec le moteur (Yamaha 6 CV 2T, conso 1,4l/H à 4,5 Nd) et surtout dans les ports

03 nov. 2008
0

recharge batterie
bien en fait je veut le faire avec ma moitie, elle est tres interesse par ce chalenge, appres j ai une batterie de 44 ah 440 A 12v
et je dois y brancher sondeur, gps, pilote auto et feux de navigation, eclairage interieur car mme voudra lire le soir :o) j' y ai installer un mini frigo mais au gaz( pris d'une caravane )ce qui me permettra de pouvoir economiser ma batterie,et avoir du frais a l interieur, alors pour l ' instant je vais voir si je peux equper mon moteur d un alternateur car je sais qu il est en option df6 de suzuki de 06 / 2006..
je suis entrain de regarder les differents panneaux solaires , mais reste tres honereux, donc la reponse reste tjs a trouver pour que mon bateau soit illuminer comme versaille pendant 15 jours...

PS : pouvons nous augmenter le lest pour diminuer le gite ?

03 nov. 2008
0

Pas certain que cela soit une bonne idée
d'augmenter le lest sur un voilier qui sera déja surchargé de matériel pour une longue croisière.

Il est plus sage de réfléchir à une solution pour matosser facilement. Réfléchi à un truc avec des caisses en plastiques contenant la bouffe, les bouteilles d'eaux et les trucs lourds que tu feras passer d'un bord sur l'autre.

Sur le frigo gaz, beaucoup de choses ont déja été écrites ici. La régle est évidement de surveiller particulièrement la ventilation, sachant qu'il ne marchera pas s'il le radiateur est mal refroidi. De surveiller ton installation gaz. De faire attention au CO2 dans la cabine.

Et aussi que, avec de la gite, le frigo gaz est sans doute moins performant. Il doit, en tous cas, être monté perpendiculairement à l'axe du bateau (c'est à dire que le fond arrière du frigo, où se trouve les tubulures, doit être parrallèle à l'axe de la quille).

Jacques

03 nov. 2008
0

pas cool alors
salut, donc je laisse tomber le frigo a gaz, il ne me reste plus qu'a opter pour une eolienne ou bien des panneaux solaires, suivie d'installer un alternateur sur le moteur afin de completer les panneaux solaires .... :o(

03 nov. 2008
0

pour les modifs
de lest ou autres, mieux vaut demander à l'archi ou à un archi, un bateau est un tout. par ailleurs quand tu augmentes la raideur à la toile tu augmentes les efforts sur le gréément ...
;-)

03 nov. 2008
0

J'allais le dire, Jacques,
pour le lest, une batterie supplémentaire d'une centaine d'Ah ne ferait pas de mal.

Je confirme aussi pour (ou plutôt contre) le frigo gaz. Sur un 6.5 m, je ne vois pas bien où tu pourrais le mettre convenablement sans qu'il soit trop influencé par la gîte. Je conseillerais plutôt une ou deux bonnes glacières de camping (à stocker au vent bien sûr ;-) )

03 nov. 2008
0

Pannal solaires
Tu trouves sur ebay ou par ci par là des panneaux 80 w pour moins de 400 €. Cela convient parfaitement pour tenir en charge une batterie de 70 A/H.

Pas la peine de faire une grosse installation. Tu poses le panneaux au soleil quand tu en as besoin. Ici, un panneau de 80 w te donne une 40 aine d'AH par jour. Cela devrait largement te suffire.

Avant d'avoir les pannals solaires, je n'avais rien d'autre qu'un chargeur. C'est ballot, tu dois trouver une prise pour le brancher, soit une nuit sur trois au port, si tu ne veux pas (solution possible) démonter la batterie pour la charger au camping du bout de la plage (je n'ai jamais eu de problème pour le faire, mais c'est peu pratique).

Recharger une batterie avec un 2T 6cv est une illusion. Avec le redresseur qui va bien, tu récuperera au mieux 1 ou 2 AH. Cette solution n'est viable qu'avec un 4T.

Pour le frigo, t'as raison, laisse tomber. Prend une vraie glacière bien isolée. Tu achètes des pains de glace partout où tu en trouves et tu peux aussi avoir des accumulateurs que tu laisses pour la nuit dans le congél du bistrot de la plage. Et tu t'habitue à boire tiéde sauf au bistrot.

Jacques

03 nov. 2008
0

Qui peut le plus peut le moins
Sur mon Daïmio, j'utilisais le frigo à gaz exclusivement au mouillage. comme c'était un trimixte, je le branchais aux 220v du quai au port et en nav, je ne me faisais pas fonctionner. On peut envisager de le charger avec un pain de glace pour la durée de la traversée.
Je sais que les variations de température ne sont pas terribles du point de vue sanitaire mais n'ai jamais eu à m'en plaindre. De toute façon, l'autonomie sans voir le port est réduite sur un petit voilier.

03 nov. 2008
1

Panneau solaire sur 6m50
Hello,

Effectivement, un panneau te permettras de recharger ta batterie dans la journée, mais je te conseillerais plutôt de le fixer sur le balcon arrière par exemple. Car en mobile tu ne saura pas ou le mettre. Un panneau solaire rigide de 50W fait environ 800x500 (environ 1m x 600 pour le 80W) donc c'est mieux si il est fixe.

Sinon, il faut prendre un panneau souple, mais c'est beaucoup plus cher.

pour ton bilan d'énergie, tu peux télécharger une feuille excel ici : tec-nautic.com[...]dex.php ainsi que d'autres documents sur le fonctionnement des régulateurs par exemple.

Sinon, il ne faut quand même pas trop se prendre la tête, la traversée n'est pas si longue et en cabotage, si tu va dans un port tous les deux/trois jours ça peux suffire si tu fais un peu attention a ta consommation. J'ai naviguer pas mal de temps sur un Kelt 6.20 avec pour seul moyen de recharge la bobine du moteur HB et je ne faisait pas beaucoup de moteur avec ce bateau.

Mais, bon, pas de frigo (une bonne glacière tien 2 jours), juste un pilote,2 loupiotes et un sondeur à l'intérieur + un GPS portable sur piles.

Si tu veux plus de confort, le panneau de 50W (~300 euros) devrais largement suffir pour être autonome si tu te passe de frigo.

A toi de voir.

A+,
Harry.

03 nov. 2008
0

des gros mélanges dans les réponses...
??? où l'on trouve des éoliennes et des panneaux solaires !

Dans le titre initiale on peut lire : france-corse !

Déjà sans majuscule..., et cela voudrait dire que la Corse n'est pas Française ?

Cette remarque étant pour expliquer la suite :
si tu veux aller à l'étranger, de Narbonne pourquoi ne pas mettre le cap sur l'Espagne, la Costa Brava est certainement plus bétonnée que la Corse, mais on y trouve encore de jolis coins.

Et puis si une traversée te démange, les Baléares ne sont pas très loin et un peu moins (un tout petit peu moins) sujettes aux coups de vent qui pètent entre Corse et continent assez souvent.

Et puis si tu es coincé vers le Cap Creus (situation personnellement vécue), tu peux laisser le bateau dans ue petite marina et rentrer en train vers Narbonne, ce qui sera plus difficile si tu es vers Nice ou Cannes, et pas au même tarifs.

En tout cas ben vent et bon préparatifs.

;-)

03 nov. 2008
0

Pas de melange, juste des précisions
Bonjour Duf36,

Il n'y à pas de mélange, tout le monde à répondu au début du fil sur le sujet initial, mais c'est l'auteur lui même qui parle de gestion d'énergie, c'est pourquoi le sujet dérive un peu vers la gestion d'énergie sur un petit bateau.

Quand à France - Corse, je suis d'accord avec toi, j'ai plusieurs fois sur ce Forum fait remarqué que la Corse est un département Français, mais pour ne pas me faire passer pour un intégriste, je me suis contenter ici de corriger en parlant de traversé "Continent - Corse" dans ma première réponse.
Bon, c'est pas grave, il y a pas mal de gens qui font cette erreur de langage et même des Corses...

Sinon, proposer d'aller au Baléares à quelqu'un qui demande le trajet le plus court pour la corse, la, y a un peu de dérive et une petite erreur de cap ;-) (juste pour rire, c'est pas pour polémique.)

A+,
Harry.

03 nov. 2008
0

à la suite
de ce qui vient d'être dit en 15 jours ?? je te conseille de rester sur la cote la corse à moins de 3 semaines ce n'est pas la peine, pense qu'il y a des périodes de temps pas très manœuvrable surtout avec un 6.5 et apparemment peu d'expérience de l'équipage il y a déjà beaucoup de plaisir à prendre sur la cote

03 nov. 2008
0

reponse
oups, certain dise que oui pour ce chalange, d'autre pas possible !!! donc de quel cote la balance doit pecher ? moi suis assez temeraire pour le faire, et puis il n 'y aura qu'en le fesant que je saurais si j'en suis capable ainsi que 3 mois de preparation au bateau et 5 mois de pratique supplementaire en mer, mais je compte faire quelque week end en espagne pour braver les flots pour me roder... en ce qui concerne la Corse, desole si j'ai un peu echauder certaine personne, mais pour moi elle fait partit de la france meme si ils ont leurs propres regles.. ce que j 'approuve !!! apres je l'ai ecrit avec un petit c, car mon ordi ne la pas mis en majuscule comme il la fait pour la France !!!!

donc finalite, que pensez vous de ce chalenge ????

03 nov. 2008
0

il faut
naviguer d'abord, faire de petites sorties dans la journée, d'abord par petit temps puis quand tu sentiras que tu maîtrises, tu t'aventures graduellement dans des conditions plus musclées et enfin quand tu te sentiras à l'aise pour prendre des ris et barrer dans la mer formée, tu pourras envisager d'allonger la foulée et faire des étapes cotières.
penser à aller de Narbonne en Espagne sur un WE juste pour se faire la main montre que tu n'as pas encore une idée très réaliste des capacités de ton canote et de son équipage!
mais c'est très bien d'en parler et de faire évoluer la prise en compte de ton projet en t'appuyant sur l'expérience des autres, simplement personne ne fera ton amarrinage à ta place.

03 nov. 2008
0

challenge
challenge !!!! :o) c'est pour eviter certaine petite remarques sur les fautes d'ecritures .....

03 nov. 2008
0

pour ma part
je dirais tentative de suicide avec le peu d'expérience que tu sembles avoir à moins que ce soit du 2° ou 3° degré mais cfciv, la SNSM a déjà bien à faire sans provoquer les événements

04 nov. 2008
0

Si tu rêves
d'aller jusqu'en Corse avec ton beau petit canot, alors tu le feras peut-être un jour car d'autres avant toi ont fait de grands voyages sur de petites coques.
Ce voyage, je te le souhaite mais probablement pas pour la saison prochaine.
Ce bateau est encore tout neuf pour toi et tout bateau demande plus de quelques weekends pour apprendre à le connaître avec ses atouts et ses points faibles dans différentes conditions de vent et de mer.
A la lecture de tes interventions apparait certaines confusions dans la terminologie, les principes de la voile ou ton équipement envisagé et j'ai plutôt l'impression qu'il te faut encore apprendre (ce qui n'empêche pas de te faire plaisir en naviguant!).
Je ne peux que te conseiller la "bible" , le bouquin des Glénans qui rassemble suffisamment pour techniquement pouvoir faire le tour de la planète à la voile.
Ta femme est ton équipière et tu ne dis rien de ses compétences marines?
Avoir envie d'une telle virée est bien légitime mais pour elle comme pour toi (comme pour personne) cela ne peut suffire.
Cela ne remplacera jamais l'expérience, l'endurance, la volonté farouche devant l'épreuve, l'humilité parfois à renoncer.
Un canot comme le tien est un régal par beau temps, mais se transformera vite en machine à laver avec des conditions difficiles et alors ce ne sont pas les rêves qui vous permettront de "durer".
Je ne connais pas la Med. mais j'ai lu souvent qu'elle peut être féroce alors soit un peu patient, prend ton temps, faites vous plaisir en de belles étapes de navigation à la journée au cour desquelles vous rencontrerez parfois des conditions un peu musclées. Savourez la mer sans vous faire peur, restez modestes comme doit l'être tout marin et petit à petit s'élargira naturellement votre bassin de navigation jusqu'au delà de l'horizon.
Bien amicalement.

04 nov. 2008
0

et puis
le nombre de separations du à trop d'optimisme est important as-tu remarqué le nombre d'homme qui naviguent seul?? je veux dire sans leur compagne il est plus facile de compter ceux qui naviguent avec elles

04 nov. 2008
0

:o)
pfffffffff........... dans mon metier les anciens m'ont toujours apris en disant que c'est avec les vieux et petits outils que l'on fait les meilleurs ouvrages!!!!!! et ce n'est pas par un petit canot ( comme certain le prenomme ) que je n'arriverais pas a le faire, mais plus avec tact, etude, etre rationnel et surtout le desir et l enthousiasme que j'arriverais a realiser mon challenge... je comprend que certain y arrive pas si il leur faut une mer calme ou petole pour pouvoir le realiser.... en ce qui concerne de navaguer seul, je rectifie, car aujourd'hui beaucoup de femme skipper pourrais nous apprendre a naviguer et surtout le defit d'y arriver ... en ce qui me concerne, j'ai la plus belle femme et surtout la meilleure qui me donne la raison d'y parvenir, meme si elle a un sacre caractere !!! et oui comme beaucoup !!! :-) :-) :-) et je veut tout partager avec elle , les bons et mauvais moment ... il suffit de savoir les choisirs ou bien etre a la hauteur de leur attente au risque de finir seul en derive sur un ocean sans vie... ( avis au deriveur solitaire )

04 nov. 2008
0

Eric Alésia
Est sage , il sait de quoi il parle, et a su touver àmha le juste propos, à la fois encourageant la poursuite de ton rêve, mais également en pointant du doigt ce qu'il ressentait comme faiblesses potentielles à la bonne réalisation de ce challenge

Et pourtant nombreux sont celles ou ceux qui pourraient le prendre pour un "fou" d'aller oser braver la manche, le rail, les sorlingues, sur une coque de noix, dans des conditions parfois éprouvantes, le tout sans GPS, avec un HB, et pour tout pilote un jeu de Sandows calibrés.

Pour le reste, le savoir être est une chose propre a chaque individu, les savoirs faires ne sont quant à elles que des techniques qui s'apprennent

04 nov. 2008
0

statistiques ...
En fait, typhon, les incitations à la prudence des un et des autres se résument à un problème statistique.

Ton problème est simplement de savoir jusqu'à quel point ton expérience personnelle va dégrader ou améliorer la statistique moyenne (qui n'est pas nulle) d'avoir un gros pépin en été sur ce trajet.

A toi de voir.

04 nov. 2008
0

tu as mal pris
mon intervention ou je me suis peut etre mal exprimé
1 ma femme est la plus belle la meilleur même si elle a mauvais caractère et de plus comme tu le dis elle navigue ou a navigué seule longtemps et je connais qq femmes qui sont en solitaires sur leur bateau.mais les exemples contraires sont très très nombreux. Le défit comme signalé par Erendil je crois n'est pas un terme que l'on emploi la mer est une maitresse exigeante et avec qui tu es contraint que tu le veuille ou non de composer tous ceux qui l'on défié ne sont pas là pour en parler, tu vas passer 2/3 fois et la 4° le moins mauvais c'est la snsm ou un autre bateau qui te secours, dans le pire ce sont les poissons. Comme déjà exprimé navigue, avec des anciens pour voir les choses à faire et ne pas faire et surtout prendre conscience de tes possibilités et de tes faiblesses
Amicalement

04 nov. 2008
0

une bonne école aussi,
C'est de faire au moins une saison de régates, on apprend énormément, même sur un autre bateau que le sien.
A+

04 nov. 2008
0

Challenge
Depuis une semaine, j'ai peur pour toi, Typhon, mais comme personne ne mettait en doute tes compétences jusqu'à présent, je ne disais rien.

Ne le prends pas mal, pour moi, l'incompétence n'est pas un défaut. (je préfère plutôt l'"inexpérience"). Je pense seulement qu'il faut prendre patience d'acquérir la pratique nécessaire pour ton entreprise.

L'équipement du bateau, c'est bien, mais je pense qu'il est plus dangereux de traverser sans expérience avec un bateau super-équipé que de le faire avec expérience sur un bateau "basique".

Cependant, si tu passes l'hiver à naviguer sur d'autres bateaux ou sur le tien avec un skipper comme équipier, tu te sentiras peut-être prêt l'été prochain, qui sait...
Navigue ! Navigue ! Jour et nuit s'il le faut, avec un "ancien", et tu la verras, ton Ile de Beauté.

J'ai intitulé ce post "challenge" parce que je n'aime pas ce mot (en nav du moins). Un challenge est un défi (voir dico). Or, on ne défie pas la mer, on la respecte.

Parce que si on la défie, on perd toujours.

Et c'est un bleu qui te le dit (35 ans de dériveur mais seulement 2 ans de côtier sur habitable)

Et je n'irais pas encore tout de suite en Angleterre sur mon 9 m.

04 nov. 2008
0

autre manière de voir
Si tu es là, Typhon, c'est bien parce que tu te poses des questions.

C'est, je pense, la bonne méthode. Commencer par parler et écouter les options qui te sont expliquées. Et après, tu fais ton tri, puisque c'est toi qui doit, au final, décider.

Evidemment, tu n'es peut être pas encore prét, et ton bateau non plus. C'est la vie, je suis toujours, la veille d'un départ, tournevis ou perceuse à la main en train de bricoler un truc sur Erendil, avec lequel je navigue depuis 20 ans. C'est comme ça, on n'est jamais prêt.

Sauf ceux qui le sont, et qui, souvent, ne partent jamais.

Le seul problème de cet traversée, c'est la météo qui peut sérieusement compliquer la donne.

Sinon, techniquement, il n'y a rien qui pose problème. Elle se faisait totalement à l'estime avant l'invention du GPS pour ceux qui ne supportaient pas la gonio, et il y en avait beaucoup.

Dans ton projet, tu as une longue nav cotière à faire avant d'attaquer la traversée. Tu auras le temps de comprendre beaucoup de chose avant de te lancer, et il est possible que tu trouves que les iles d'Hyères suffisamment sympa et que tu n'ai pas envie, cette année, d'aller plus loin.

C'est aussi ça, la mer, ne pas persister dans son idée quand les conditions font que cela devient irréaliste ou pénible.

Attention quand même, et c'est à cela que je faisais allusion dans mon post sur la météo. Le retour est plus délicat que l'aller. Le risque de rester coincé en Corse existe.

Jacques

04 nov. 2008
0

Narbonne Port Camargue
Narbonne peut être le point de départ de ce qui peut ressembler en plus court à la traversée Continent Corse ( 70 milles si possible jour et nuit finalement pas si loin des 100 milles Titan/Revelata, bonne couverture météo en évitant les vents d'est dans ce cas, tous les vents forts dans l'autre, éloignement de la côte, même si la distance maxi de celle-ci semble être de 6 à 7 milles en route directe, nécessité de veille permanente). Peut-être un banc d'essai à imaginer avant l'été, pour éprouver le couple et le bateau.
Il faudra ensuite imaginer: la nuit blanche (mon épouse tient les quarts, mais je ne sais pas si elles y sont toutes prêtes), l'émotion quand on ne voit plus la terre (il m'est pourtant arrivé de voir en même temps les montagnes corses et celles des Alpes maritimes sur une traverée St Florent/Cannes), les filets de pêche (je ne crois pas qu'il y en ait près de la côte languedocienne).
C'est vrai qu'une expérience suffisante peut se forger en navigant beaucoup cet hiver et au printemps.

04 nov. 2008
0

je ferai
déja une tentative de nave de 24 h en longeant les cotes,pour voir déja comment tu te comporte au niveau fatigue,et je ne met pas en dourte tes capassité,mes 24 H avec une personne en plus qui a le mal de mer ooooh putain c'est long bon c'étAit pas 24H mais 16H.
MES BEAU PROJET
TONY

04 nov. 2008
0

devis de poids
il me semble que dans le projet envisagé l'entrainement à la navigation est plus important que l'équipement "confort". Une glaciere fera l'affaire, une petite batterie pour le pilote et les feux de nav (mebon il y a des feux à pile) + un gps portable, une vhf portable.
Bien expliquer à la copine qu'une frontale petz est tres pratique pour lire le soir

ensuite soigner les prises de ris et sortir dans des vents de plus en plus forts et s'assurer que rien ne bouge à l'interieur et qu'il n'y a pas de fuites.

Viser la corse ou plutot les baleares (traversée plus courte.

je me souviens du copain co proprietaire d'excalibur qui avait emmené sa copine (qui est devenue neanmoins sa femme) de menton à calvi. Elle a tellement aimé l'aller qu'ils sont rentrés en ferry (fin aout bcp de vent persistant). Ils ont laissé le bateau sur ses ancres pour l'hiver. ledit bateau atterissant quelques mois plus tard sur la plage, cela dit c'etait du solide car il navigue encore et est en vente à martigues.

04 nov. 2008
0

il y a le batô et le matelot ...
un boat de 6.5 bien dessiné et construit était considéré, il y a quelques années, comme un solide et sur croiseur côtier, capable de traverser la manche.

Pas de problème de ce coté..

Par contre, l'équipage ? Le matelot et son skipper ?

AM(très)HA, c'est de ce coté qu'il faut chercher les forces, les faiblesses, les capacités et les menaces......

Et peaufiner l'entrainement :-)

04 nov. 2008
0

tout juste ..
les premières mini transat se courraient en Muscadet, serpentaire et cie ....

08 juil. 2017
0

Oui, à lire certains ici, disons que quand tu auras fait deux-trois Vendée-Globe tu auras l'expérience pour pouvoir tenter sans danger, à leurs yeux, une traversée Continent-Corse...
:-D

09 juil. 2017
0

Grandhans, t'as vraiment été le cherché au fond ce fil...

09 juil. 2017
0

Quel est l'intérêt de re sortir ce vieux fil s'il n'y a pas de question récente à ce sujet ?

09 juil. 2017
0

C'était juste pour faire avancer le..." Le Schmilblick " :mdr: :jelaferme:

09 juil. 2017
0

Finalement on ne saura jamais s il a fait sa traversée... 2008...

09 juil. 2017
0

oui beaucoup pose des question mais peut de retour :(

09 juil. 2017
1

De fait, ça c'est dommage, cette absence de suivi, ne serait-ce que par respect pour ceux qui ont pris la peine de lui répondre.
Par contre, ce n'est pas parcequ'une discussion est ancienne qu'elle est forcément inintéressante, non ?

09 juil. 2017
0

Il faut aussi noter que le Neptune 625, dont il est question dans le fil est un voilier léger, conçu surtout pour la régate et homologué à l'époque en 4ème catégorie (20 milles d'un abri).

Les voiliers de même taille et de la même époque (Love-Love, Edel 6, First 22...) étaient eux homologués en 3ème catégorie (100, puis 60 milles d'un abri) et beaucoup plus adaptés à une navigation semi hauturière avec traversées de 24/28h.

Quand à partir de Narbonne, pour rejoindre la Corse, pas question d'un trajet en direct. Il faut faire le tour, par étapes successives jusqu'à au moins les îles d’Hyères, ou le Cap Lardier.
De là, par météo correcte, une traversée sur Calvi 105 à 120 milles est possible.

09 juil. 2017
0

oui ! tout à fait vrai, nous on était parti de Beaulieu pour Calvi, 90 miles en 20 ou 19 heures avec un T7. Mais c'est vrai qu'on a rarement des retours quand on renseigne, c'est décevant.

09 juil. 2017
1

en 76 j'avais un syphe .i'ai fait le triangle
toulon /minorque /bonifacio/calvi/toulon
avec un navik et un moteur vire in board 2t essence .
dont je ne me suis que très peu servi
il y en a un qui a fait la première mini transat avec le ,nez coupé de 4cm.à l'époque pas de gps .
j'avais un ebco et un naviteck.et pas d'enrouleur
je ne suis jamais perdu
alain

09 juil. 2017
0

Légalement en 1976, tu étais dans les clous, puisque la 3ème catégorie autorisait une navigation à 100 milles d'un abri.

Il me semble que c'est dans les années 1980 qu'elle a été ramenée à 60 milles, ce qui ne permettait plus ces traversées, sauf Corse-continent.

De même en 1976, le Bib était devenu obligatoire, à partir de la 4ème catégorie, mais n'était pas encore disponible en nombre suffisant pour tous les plaisanciers.
Mais on était en règle si l'on pouvait présenter aux autorités....... un bon de commande !
C'était mon cas pour la croisière sur la Costa Brava avec l'Edel V....le bon de commande prenait moins de place à bord du petit bateau, qu'un Bib classe V.

09 juil. 2017
0

Bonjour,
le Sylphe est bien plus marin que le Neptune 6.25, qui a été dessiné pour la régate avec un équipage lourd au rappel. A Palavas, un gars physique 3/4 centre nourri au cassoulet était monté en tête de mât pour y faire je ne sais quoi. Le bateau s'est couché, tout le port rigolait sauf le pauvre bonhomme qui était dans l'eau cramponné à son mât. Il a fini par ouvrir le mousqueton et lâcher le mât, le bateau s'est redressé assez violemment pour tordre un bon morceau de rail de fargue en cognant le ponton.
Franchement, faudrait me payer ( et cher ) pour essayer une traversée avec ce joujou.

09 juil. 2017
0

cool ;)

09 juil. 2017
0

Trop cool :)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Face à face

Faune et Flore marine !

  • 4.5 (137)

Face à face

janvier 2021