Fortune de mer

J'ai un copain qui navigue actuellement entre Puerto Rico et les Bahamas. voici un extrait du mail qu'il m'a envoyé: "Le 21 mai à 11:50 on aperçoit sur notre babord à environ 1/2 mille ce qui ressemble à un voilier désemparé; nous mettons le cap dessus et nous découvrons un voilier de 14 à 15 m démâté, le mat pendant encore dans l'eau, la grand-voile encore à poste et donc à la dérive". Il est allé à bord pour voir si à l'intérieur personne n'avait besoin d'aide, mais le bateau était vide. Le bateau, un sloop ou un cotre en fibre de verre, coque blanche, s'appelle "SIMPLE PLAY", son port d'attache est KINGSTOWN et il bat pavillon canadien. Il a essayé de le prendre en remorque, mais a été obligé d'abandonner à cause des conditions défavorables. Sa position était alors de 24°33.1N et 74°03.4W. Il a bien entendu prévenu les autorités maritimes.

Est-ce que personne d'entre vous aurait vu ou entendu quelque chose à propos de l'équipage de ce bateau?

L'équipage
25 mai 2007
25 mai 2007
0

J'ai donné l'information
à l'editeur de Latitudes 38 qui suit toutes les fortunes de mer de ces zones et du pacifique et qui habite l'hiver à St barth

sur l'equivalent HEO quebecois l'information devrait etre relayee aussi, mais j'ai pas l'adresse .

26 mai 2007
29 mai 2007
0

des nouvelles!
Les autorités maritimes des Bahamas ont prévenu mon copain que les gardes-côte US avaient repéré le radeau de survie et hélitreuillé l'équipage (2 personnes)le 16 mai. Ils recherchaient l'épave, mais au départ de la position de la survie. Voilà, je n'en sais pas plus, mais nous sommes tous soulagés de savoir que l'équipage est sain et sauf.
Merci pour vos contributions.

Martine

29 mai 2007
0

bonnes nouvelles
bonjour effectivement ce sont de bonnes nouvelles mais faut-il encore rappeller qu'il ne faut quitter le navire que lorsque l'on a de l'eau aux épaules et que l'on se trouve en haut des barres de flèches ..... C'est une mauvaise plaisanterie mais n'empèche que le bateau flottait toujours et que son confort valait certainement mieux que celui de la survie. A moins que ce ne soit les garde côtes qui leur ont demandés de quitter le bateau.

29 mai 2007
0

Ne pas quitter le navire
Tu as certainement raison, mais des marins très expérimentés tel Richard Woods qui a quitté l'année dernière son cata Eclipse de 33feet malmené dans la tempête et retrouvé quelques temps plus tard à l'endroit et quasi intact de structure . Les appréciations changent terriblement selon la fatigue , pression de l'équipage, environnement etc . . . et lorsque l'on est confortablement installé face à son micro .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (170)

novembre 2021