Formule de calcul de la résistance d'un bout

Bonjour à tous,

Je ne retrouve plus la formule pour calculer la résistance à la rupture d'un bout selon la surface de la voile - Ecoute d'un spi asy en particulier -

Merci d'avance
Olivier

L'équipage
07 juil. 2012
07 juil. 2012
0

F = S . Rrt

08 juil. 2012
0

Bonjour Penn_Kalet et bonjour à tous,
www.accastillage-diffusion.com[...]s30.pdf
Cordialement

08 juil. 2012
0

Il faut juste rajouter à tout cela la diminution de résistance en fonction des noeuds utilisés.

08 juil. 2012
0

un noeud de chaise 50%

08 juil. 2012
0

Merci pour vos réponses.

L'écoute ne travail qu'à 30% maxi de sa charge théorique à rupture.
En fait, je pensais n'utiliser qu'un seul mousqueton sur lequel seront fixées l'écoute et la contre-écoute - avec des épissures bien sûr :langue2:

Y a t-il des contres indications pour ce type de montage ?
Peut être que l'angle de tire d'une des ecoutes ne sera pas correct ?

08 juil. 2012
0

Bonjour,
une contre indication annexe amha : un mousqueton au point d'écoute, c'est un danger quand la voile fasseye...
:non:

08 juil. 2012
0

Oh!! que oui MN31

08 juil. 2012
0

Donc vous mettez quoi alors ? une manille textile ou un noeud de chaise ? :tesur:

J'ai pas encore navigué avec des spi asy (et oui je suis de l'ancienne école...) mais il me semble qu'en général on met un mousqueton (d'après ce que j'en ai vu)

Le risque de prendre une "méchante claque" est vrai pour toutes les voiles d'avant qui faseyent surtout dans le vent fort

Merci d'avance de votre éclairage

08 juil. 2012
0

Soit noeuds de chaise, soit épissées direct au point d'amure. En principe, on a des écoutes "dédiées" comme on dit, plus fines que les écoutes pour les autres voiles d'avant...

Le risque est le même en effet pour toutes les voiles d'avant, c'est bien pour ça qu'on préconise de ne pas utiliser de mousqueton au point d'écoute !

08 juil. 2012
0

Hum ca me semble pas très pratique d'avoir des écoutes fixées définitivement au point d'écoute...

En plus, tu dois rentrer ton spi avec les écoutes, noeuds et compagnie, pour l'installation en mer c'est pareil...
Ecoutes qui sèchent sur la voile...

Pour la voile d'avant même sans mousqueton cela reste dangereux.

Les écoutes de spi sont plus légères (plus fine ) que les écoutes de génois de toute façon leurs longueurs sont différentes (parcours différent)

L'intérêt du noeud de chaise est de gagner encore en poids sur le point d'écoute par contre pas de possibilité de largage

08 juil. 2012
0

Sur un Spi toujours des mousquetons rapides à ouverture sous charge.
S'il faut larguer le spi à l'ancienne que ça part en c...le c'est la seule solution.

08 juil. 2012
0

A l'ancienne, on laissait filer les écoutes, au bout desquelles on ne faisait pas de noeuds en huit.. mais je parle de petits bateaux.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

Après la pluie...

  • 4.5 (192)

Après la tempête sur Toulouse, on a pu sortir la voile de notre drakkar !

mars 2021