Formation Medical 3

Bonjour.

Depuis longtemps (et l'actualité me l'a rappelé vivement) je regarde les différentes formations de secourisme avancé (à terre, en mer, etc) lorsque les secours sont très loin.

Il y en a pléthore :
- ATMSI (Apprentissage aux Techniques Médicales en Situation d'Isolement)
- Secourisme en région isolée niveau 1 (PerfSanté)
- Secourisme en région isolée niveau 2 (PerfSanté)
- Premier Intervenant en région isolée (PerfSanté)
- infirmier lors d'évènement sportif outdoor (PerfSanté)
- médecin lors d'évènement sportif outdoor (PerfSanté)
- Premier Secours en Milieu Isolé niveau 1 (UDPS13)
- Premier Secours en Milieu Isolé niveau 2 (UDPS13)
- AFGSU niveau 1 (Attestation de Formation aux Gestes et Soins d'Urgence) (le niveau 2 semble vraiment être pour le personnel hospitalier)
- Formation Océanique et Océanique Plus (Médisistance)
- ARMEN (CEPIM)
- Formation Médicale Hauturiere (CEPS Survie)
- et plein d'autres encore sûrement...

Je suppose que certaines de ces formations sont plus complètes que d'autres, et/ou que certaines sont plus spécifiques à la voile.
Pour MA part, je cherche une (des?) formation qui soit plus complète/poussée plutôt qu'une formation qui survole un peu trop... ET qui prenne aussi en compte la particularité que le blessé se trouve dans un endroit exigu qui bouge (voilier) et non un grand navire de croisière ou dans la forêt.

Mes réflexions se portent alors sur les formations Medical 1 , Medical 2, Medical 3 (CEFCM).

(1) => Est-ce que ça répondrait à mes attentes ?
(2) => Est-ce que ça englobe vraiment beaucoup de choses (notamment Medical 3) ?
(3) => Peut-on penser qu'une personne qui aurait fait les formations Medical 1+2+3 CEFCM n'apprendrait strictement rien en faisant les 12 formations que j'ai listé au début ?
(4) => Est-ce que la formation Médical 3 n'est pas plutôt pour exercer les gros navires (stable et spacieux) plutôt qu'aux voiliers de 30 à 60 pieds ?

(5) => Est-ce que l'un d'entre-vous aurait effectué cette formation Médical 3 et pourrait nous en dire d'avantage sur son contenu (et éventuellement en comparant avec d'autres formations que j'ai pu citer plus haut) ?

Questions subsidiaires :
(6) => Est-ce qu'à l'issue de la formation Medical 3 on est (totalement ou partiellement) considéré comme professionnel médical ?
(7) => IEFSanté propose une formation "Hypnoanalgésie", ouverte aux médecins et aux professionnels de santé. Pensez-vous qu'une personne ayant validé la formation "Medical 3" pourrait y avoir accès ?

L'équipage
06 mai 2020
06 mai 2020
0

Premiere réponse ... pour amorcer le fil ;-)
Mon épouse est infirmiere urgentiste, cadre de sante et a une longue experience en smur et samu (y compris secours heliportes).
De plus nous naviguons plus de 3 mois par an, elle a une experience de la mer depuis pas mal d’annees (skipper).
Donc pas mal de recul.
Elle travaille en ce moment pour passer le STCW medical 3, moi je prepare le 2 (plus modestement).

Le Medical 3 est effectivement une formation destinée a travailler sur des navires professionnels et pas vraiment destinée à la plaisance.
Mais cela effectivement ne peut pas être négatif d’avoir un niveau de compétence maximal:
- pour gérer sans paniquer des situations medicales sortant de la bobologie dans un environnement complique (bateau qui bouge, exiguité, ressources medicales limitées, délai d'intervention de secours medicalisés qui peut être long en hauturier etc.)
- pour pouvoir faire un rapport éclairé de l’état du malade au CCMM, en utilisant la fiche de diagnostic standard du CCMM et en donnant eventuellement des informations complémentaires
- en gérant au mieux les détresses vitales

Tout ceci suppose aussi d’être équipé correctement: trousse de secours bien fournie en rapport avec la compétence des personnes a bord, trousse a pharmacie complete (voir contenu conseille sur le site du CCMM en fonction du type de navigation).

Si l’équipage est réduit, dans notre cas nous naviguons mon épouse et moi tous les deux, il faut que les deux équipiers en sachent suffisamment pour venir au secours de l’autre et gérer EN PLUS le bateau (retour au port, maintien a la cape en conditions diffiles, utilisation de la radio, gestion des problemes divers etc.)

Le problème est quelque part plus complique que sur un navire “marchand” ou a passager ou celui qui intervient sur un malade (celui qui a le ME2 ou 3) n’a que le malade a gérer et la relation avec le CROSS et le CCMM, l’équipage gère quand a lui le navire, les différents problèmes et dispose de personnels deja formés à la base des secours (Forma STCW) qui peuvent aussi aider.

Vous trouverez sur le site www.cefcm.fr[...]eau-iii
Une description assez complete des modules.

Si une reflexion en profondeur vous intéresse, n'hésitez pas a nous contacter en MP pour ne pas encombrer inutilement ce fil.

Cordialement

06 mai 2020
0

J’ai passé le médical 2 a Saint Malo. Cadre absolument magnifique dans la vieille ville.
Participants uniquement composé de professionnels, soit de la voile, mais aussi équipages des ferry.
Cours absolument remarquables, en particulier les travaux pratiques.

MAIS ce n’est absolument pas un diplôme donnant des compétences médicales.

Je suis ravi de l’avoir suivi, je me sentirais bien mieux en cas d’urgence absolue. Et je reste un amateur pouvant donner quelques premiers secours..

Hervé

07 mai 2020
0

@Catamaran Horus : Pourrais-tu me détailler ta phrase «MAIS ce n’est absolument pas un diplôme donnant des compétences médicales» ? .... Ca m'interpelle beaucoup.

09 mai 2020
0

C ‘est un cours de secourisme de base.
Même si on pose des points sur un poulet, je ne me sens pas avoir les compétences d’une infirmière diplômée.

Bhervé

09 mai 2020
0

@Catamaran Horus : J'imaginais que le "cours de secourisme de base" c'était plus le "Medical 1" et non le "Medical 2".

C'est quoi le contenu du "Medical 1" ??

09 mai 2020
0

Je me dis que le problème pourrait être énoncé en le prenant par l'autre bout. Exemples :

  • Avec les formations Medical 1+2+3 , quels "bobos avancés" sait-on gérer en totalité sans avoir recours à évacuer le blesser ? Ou quels sont ceux qui nécessitent l'évacuation du blessé ?

  • même questions avec l'ATMSI

  • même questions avec les formations de UDPS13

  • même questions avec les formations de PerfSanté / SiriusMed

etc etc.

L'idée est de connaitre les limites .

10 mai 2020
0

Bon, j'ai fait quelques recherches, et je pense avoir débroussaillé le sujet

En guise de point de référence/comparaison, je suis parti de l' "AFGSU niveau 1".
=> 2 jours de formation, sorte de PSC1 beaucoup plus avancé, secours à proximité

Pour se donner une idée de contenu de la formation, j'ai trouvé le support de formation théorique ici : www.cesu04.fr[...]rs.html

...

A partir de ça, j'ai classé par durée de formation :

(SIRIUSMed) "Secourisme en région isolée niveau 1" : 2 jours, secours éloignés, milieu terrestre

(CEFCM) Medical 1 : 11 heures, secours un peu éloignés, milieu maritime

(IEFSanté) ATMSI : 28 heures, secours éloignés, milieu maritime

(SIRIUSMed) "Secourisme en région isolée niveau 2" : 40 heures, secours éloignés, milieu terrestre

(CEFCM) Medical 2 : 50 heures, secours éloignés, milieu maritime

(SIRIUSMed) "Premier intervenant en région isolée" : 80 heures, secours éloignés, milieu terrestre

(CEFCM) Medical 3 : 97 heures, secours très éloignés, milieu maritime

...

En toute logique, on peut donc se dire que l'ATMSI englobe le "Medical 1" et un peu de Medical 2 (mais pas la totalité du Medical 2).

Le "Secourisme en région isolée niveau 1" (SIRIUSMed) devrait être d'un contenu similaire au "Medical 1" , au détail près que le Medical 1 est orienté maritime alors que la formation de SIRIUSMed est orienté terrestre (montagne, forêt, etc).

Le "Medical 3" avec 97 heures de formation, semblerait être plus complet que la 3e formation de SIRIUSMed (avec 80 heures de formation).

D'ailleurs, les Medical 1+2+3 c'est 158 heures de formation.
Les 3 formations de SIRIUSMed c'est 134 heures de formations.

=>> J'en reviens donc à ma question initiale, à la recherche de retour d'expérience de personnes qui ont passé leur "Medical 3"

10 mai 2020
0

Merci Jean Louis pour cette analyse complète.
Ça peut être très utile comme base de réflexion pour les personnes désirant se former sérieusement.

Concernant l’énoncé du problème (votre avant dernier message), je vois les choses un peu autrement.

Il y a bien sûr la question « on évacue ou pas », mais cette décision doit à mon sens être prise en accord (ou par) le CCMM en fonction du problème médical et des conditions (distance Et disponibilité des secours, délais, météo ...).

Maintenant une autre approche est possible:
Compte tenu de la gravité du cas, éventuellement en urgence vitale, compte tenu des délais minimaux d’intervention des secours médicalisés (un grand minimum de 30 min, et je suis très optimiste...),
Que puis-je faire, au mieux, avec les moyens dont je dispose et compte tenu de l’environnement (gestion du bateau, état de la mer etc), pour permettre au malade de survivre et de pouvoir attendre les secours.

Je me mets donc en amont de l’alerte / intervention de secours médicalisés.
En raccourci, que dois-je faire dans les 30 min a plusieurs heures qui vont suivre ?

Et le problème (voir mon mail mis en privé), est d’arriver a gérer tout ce qui arrive et qui ne me permettra peut être pas de consacrer 100% du temps au malade, loin de là.

Et cette dimension « stratégie de gestion de la situation » n’est semble-il jamais abordé dans les formations citées.
Ce n’est d’ailleurs pas leur objectif (pas orientée spécifiquement plaisance) mais cela ne réponds pas au problème que peut rencontrer un petit équipage.

24 mai 2020

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021