Formation débutant

Bonjour,

Dans le cadre d'un projet de grande croisière avec mes enfants, je voudrais engager un cycle de formation pour mon fils (19 ans), pour qu'il puisse être autonome et barrer un catamaran de 12 m d'ici un an environ. Il est complètement débutant.

J'hésite à lui faire suivre directement un cycle croisière complet sur des bateaux habitables (type Glénans, CMN, TML ou Yakapartir par exemple), ou à le faire commencer par une étape intermédiaire : un stage sur de simples petits dériveurs.

Je me trompe peut-être, mais je trouve que commencer par sentir un bateau avec ses fesses, mesurer la tension dans l'écoute de GV et le safran qui tire, dessaler suite à une survente, se prendre la bôme dans la tronche dans un empannage non prévu, ou prendre un bain en ratant son entrée dans le bateau, tout ça est est une bonne façon de prendre contact avec la mer et les voiliers.

Qu'en pensez-vous ?

Merci pour vos avis !

YinYang

L'équipage
31 juil. 2012
31 juil. 2012
0

Et lui, qu'en pense t il ? C'est je pense surtout à lui de poser la question parce que s'il est contraint ça risque de passer moins bien. Par contre s'il est vraiment partant, il est sûr que de commencer à barrer des ptits bateaux à échelle humaine, de barrer "avec les fesses", de bien comprendre les forces en présence, de sentir le travail du vent dans les voiles, dans la barre, etc, serait à mon avis un très bon exercice et quelque chose qui reste de toute façon...

31 juil. 2012
0

Bah, disons que nous nous posons la question ensemble et qu'il est ouvert a tout...

31 juil. 2012
0

Actuellement, toutes les écoles de voile ont des catas (hobby cat 16 ou équivalent pour la taille de ton fils) Si le but est de skipper un cata de 12m, c'est peut-être mieux de commencer sur un bateau de ce style, pour bien comprendre comment marche un cata et où se situe la limite? Il pourra ensuite passer à l'école de croisière pour apprendre la navigation...

31 juil. 2012
0

Le cata et dériveur léger c'est la meilleur des écoles, ça réagit vite, on règle tout à 2, on a une incidence directe des actions que l'on fait, c'est top !

Maintenant le risque c'est qu'en passant à l'habitable il trouve ça mou et ch... En rvanche, il y a d'autres interet, à commencer par la nav., la gestion de la vie à bord, les mouillages...

Donc, comme ça n'a rien à voir je lui proposerai de faire les 2

:topla:

31 juil. 2012
0

Dans l'idéal, les 2 comme dit Dagget.
Si pas possible… Pour le hobby cat il aura l'occas de sentir ça sous les fesses lors d'escales aux Caraïbes où vous pourrez en louer un à la journée.
Je pense que l'apprentissage de la navigation et des manœuvres sur du "gros" sera plus profitable. Ça le mettra dans le bain et ça collera mieux à votre projet.

31 juil. 2012
0

Merci pour vos réactions.
En fait, l'un (dériveur) n'exclu pas l'autre (l'habitable). Il souhaite et va suivre une formation complète. Mais ce que vous écrivez me conforte dans ce que j'imaginais : faire du dériveur ou du cata léger pour démarrer, je crois que c'est une bonne façon d'apprendre à sentir un bateau.

31 juil. 2012
0

Pour sentir le vent et les réglages rien ne vaut un dériveur,et plutôt qu'un cata le lazer est plus direct et il y a des écoles de voiles qui ont le choix entre plusieurs bateaux dont des quillards sportifs idéale aussi pour commencer

31 juil. 2012
0

C'est bien beau tout cela , mais votre formation à vous pour votre projet??????

31 juil. 201231 juil. 2012
0

Prévue, bien sûr... 2 mois de formation, 2 mois de nav hauturière. La question ne portait que sur la formation de mon fils !

31 juil. 2012
0

ric56, quel rapport avec la question posée ?

31 juil. 2012
0

le projet: un chef de bord doit savoir, il faut relire le projet depuis le début, naviguer sur un biloup, pour passer sur un cata de croisière necessite un apprentissage, pas que pour les gosses,

31 juil. 201231 juil. 2012
0

ça fait très longtemps qu'une formation marine valable ne passe plus obligatoirement par le "près héroïque et mouillé", les glaneurs bretons, le dessalage obligatoire dans une eau à 15° (et c'est même pas sûr, 15°), ni les souffrances inutiles infligées aux débutants... le sadisme (enfin!!!, ce qu'entendent par sadisme ceux qui n'ont jamais lu Sade, le plus grand philosophe du 18ème, le seul vrai chantre de la liberté, de l'émancipation et du féminisme), le sadisme donc n'est pas une qualité, et ne fait en rien progresser l'apprentissage, de la voile notamment... il ne sert qu'à décourager, démoraliser, dégouter, dépressionner, abandonner...

il est tout à fait possible d'apprendre la science antique des lits du vent et des voiles sur un croiseur moyen, et même sur un mauvais; il est plus délicat de faire marcher un voilier médiocre et bourré de défauts qu'un dériveur de compète, sensible au moindre frémissement de barre; et c'est même possible sur un voilier un peu affuté; encore faut-il que le professeur s'y sente à l'aise et heureux, et ne confonde pas le moteur avec un appareil de sécu, ni la vhf avec une assurance anti-panne de vent (ou anti-coup de vent).
il n'y a rien de plus instructif quant au concept de fardage et d'équilibre vélique qu'une prise de quai par l'arrière par vent debout... ni de plus vrai qu'un vieux clapot de rade par pet de lapin pour comprendre l'importance d'un bon réglage des voiles et du juste équilibre du bateau...
quant à ceux qui confondent le cul mouillé avec la quintessence du plaisir marin, que le diable rouge les malmène et fasse tomber toutes leurs dents, sauf une, bien branlante...

31 juil. 2012
0

Mort aux pisse-froid et aux peine-à-jouir!!!

31 juil. 2012
0

Moi pisser à 37% et pas de peine à...., relisez tout le projet, vous comprendrez.

31 juil. 201231 juil. 2012
0

je double.....

31 juil. 2012
0

Il est complètement fada! :reflechi: ou alors :alavotre:

Je plaisante, chacun pense ce qu'il veut. Par contre, un bateau réactif comme un dériveur ou un catamaran de sport permet d'apprendre beaucoup plus vite qu'un gros et lourd catamaran de croisière. Et surtout, c'est beaucoup plus amusant à barrer. Et si à 19 ans on n'a pas envie de naviguer sur un mouille cul, c'est qu'on est déjà bien près du dépôt de bilan!

31 juil. 2012
0

Je commencerais par les dériveurs. Le dériveur donne de très bonnes bases et est très réactif. Du coups, on apprend et comprend vite comment ça marche et dans la foulée le voilier. Les deux mais en premier les fesses sur un dériveur!

31 juil. 201231 juil. 2012
0

Pour info, les stages initiations 1 voile (débutant) des Glénans se font sur mini croiseur : le glénan 5.7 ..
J'ai commencé ainsi la 1ère semaine et effectivement pour les 1ères sensations des différentes allures et manœuvres associées, j'ai trouvé la formule assez efficace pour une semaine.. (Je pense qu'un 18-20 pieds serait bon aussi...)

www.glenans.asso.fr[...]ur.html

31 juil. 2012
0

Il me semble que vous envisagez de partir en croisiere et non de faire des ronds dans l'eau....
L'apprentissage de la croisiere est bien plus complet que celui de la voile legere
Un bateau de 7/8 m peut aussi repondre a ces apprentissages, y compris celui de la vie du bord.

31 juil. 2012
0

Tout à fait d'accord;surtout après des ronds dans l'eau dans un que l'on connait par coeur

01 août 201201 août 2012
0

de toutes façons, à 19 ans, un grand garçon est autonome, et n'attend plus les conseils de son papa pour apprendre la vie; et pour les parties de jambes en l'air, qui constituent un sport très pratiqué à cet âge, il y a plus commode qu'un vaurien dans le pool de penfret... tout le monde sait cela... bon, l'un dans l'autre, on y arrive quand même, mais enfin...

01 août 2012
0

c'est tout simple comme tout le reste .

pour apprendre ,m^me en voile il faut commencer par le debut ,ç'est plus efficace ,on apprends plus vite, et surtout on comprends comme ça marche ensuite le reste vient tout seul .

donc ,deriveur, nav sans safran, desalage ,croche-pieds vent arriere, empannage ...

et un peu de matelotge c'est pas mal ,pour ameliorer ce que l'on voit sur les pontons.

il y a un chose que l'on ne parle pas : le depannage ,la technique , un bon stage diesel ,un stage electrique ça me parrait aussi indispensable qu'un stage de voile pour ce projet

01 août 2012
0

"il y a un chose que l'on ne parle pas : le depannage ,la technique , un bon stage diesel ,un stage electrique ça me parrait aussi indispensable qu'un stage de voile pour ce projet"
(signé Calypso2)

Alors ça, c'est une grande vérité! le moteur (et surtout ses pannes) occupe 90% des conversations de pontons, même chez les voileux...
Par contre, le dériveur léger, ce n'est pas le "début" de la voile; c'est même un de ses aboutissements les plus récents... sinon, on se demanderait comment ont débuté les cap-horniers et les anciens marins ou pêcheurs, qui, de plus, n'avaient pas de moteur...

01 août 2012
0

les cap -horniers ,les marins ,et les pécheurs ont tous usé leurs fond du culotte sur des brames,canots et autre engins de plage à l'age ou d'autre apprennaient à faire de la bicycette .à 5 /6 ans ils savaient godillé , qui sait aujourd"hui ? les vieux crapes

01 août 2012
0

Un stage ou au moins des notions de premiers soins peut être utile pour soigner papa...

Des notions de météo, de VHF, du ripam, de navigation, de survie,... peuvent aussi servir si les premiers soins ne sont pas efficaces... :doc:

J'oubliais la cuisine ... :mdr:

02 août 2012
0

Formation secouriste en cours :-)

01 août 2012
0

Calypso et les autres, arrêtez de trouver des bonnes raisons de ne pas partir, je suis ancien mécano, réparateur d'équipements diesel et injection en général, électricien auto, et je n'ai jamais eu l'occasion de mettre à contribution mes quelques compétences au cours d'une navigation... et les rares fois où cela aurait pu être utile, je n'avais pas à ma disposition l'outillage nécessaire.... Donc, apprenez à purger un filtre ou à nettoyer des cosses de batterie, quelques petites choses de ce style, et pas besoin de stage pour cela... Le reste viendra tout seul au fur et à mesure des besoins... Naviguez, c'est ça l'important et c'est ça qui est formateur !

01 août 2012
0

assez d'accord avec toi!!! :bravo:

01 août 2012
0

et puis, comment dire....avant d'affronter la grande bleue et l'humidité...un petit stage d'humilité ne serait peut-être pas inutile... :reflechi:

01 août 2012
0

oui on sent que YINYANG est dans l'exaltation mais 2 ou 3 jours bien pourris et effrayants en haute mer seraient un bon "wake up call"

02 août 201202 août 2012
0

je parlais sur le plan nautique exclusivement, on se sent parfois bien seul. sinon les experts en catas sur le site sont tous d'accord sur le fait pour fixer à 40 pieds la longueur souhaitable d'un cata océanique bien que plein de 380 soient en grande croisière. sinon plutôt que d'évacuer le problème il faut intégrer qu'un cata se retourne et ne revient pas, c'est assez rare mais ça arrive et il ne faut faire l'autruche et bien intégrer cette particularité. faut respecter la mer. j'ai senti une fois une coque se lever sur mer plate dans une rafale très violente (vent de terre), le copain a eu le temps de choquer la gv. ça calme. un cata correspond bien à ton programme, mais ça demande d’être un meilleur skipper que sur un mono. enfin des débutants sont partis autour du monde sur des catas plus petits sans problemes.

02 août 201202 août 2012
0

Qu'est-ce qui te fait penser que je n'ai pas déjà rencontré des situations bien pourries ? On se connaît ?

Exalté, certainement pas, mais enthousiaste, oui.

02 août 2012
0

Je sais bien que 40 pieds est considéré comme un minimum pour un cata océanique... Même mon prof, 20 ans de grande croisière en cata, me le dit.
Le problème c'est que 1) pour des tas de raisons, je veux acheter un bateau neuf 2) les catas de 40 pieds ou plus ne sont pas dans mes moyens, ou ne me plaisent pas du tout...
Par ailleurs, effectivement, il y a quand même un bon paquet de Lagoons 380 qui ont fait la transat... sans bobo.

Enfin, au risque de me faire encore taxer, dans ce forum, de prétentieux, d'exalté ou de crétin qui ne réfléchit pas avant d'écrire, je sais bien qu'un cata peut se retourner. Mais je suis aussi un maniaque de la sécurité, en avion comme en bateau. Ca ne préviendra pas tous les risques, c'est sûr, mais à part les limiter au maximum, je ne vois pas ce que je peux faire...

02 août 2012
0

moi, j'ai commencé par le cata léger et le laser, ensuite je suis passé par l'habitable, c'est une bonne formule car on apprend à bien ressentir les choses avec un petit bateau...

02 août 201202 août 2012
0

Vu que ton fils souhaite mener un cata de 12 mètre tout seul et qu'il souhaite en être capable le plus tôt possible j'attaquerais directement par des stages croisières, histoire de maîtriser rapidement les réflexes à avoir sur un gros bateau et les manœuvres de ports.
Le but étant d'apprendre rapidement à être secure pour lui et son équipage sur un bateau qui pèse plusieurs tonnes.

La voile légère lui permettra d'apprendre à être performant à la voile mais ça il l'apprendra au fur et à mesure.

02 août 2012
0

Tout à fait d'accord avec ça

02 août 2012
0

il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises maniere pour apprendre , à lire les avis chacun suivant son parcours est persuadé de detenir la bonne methode .

l'apprentissage se fait suivant les opportunités,son temps disponible,son environnement aussi ,et on glane toute sa vie des nouvelles connaissances .

Par contre je ne croie pas beaucoup à l'apprentissage du "solitaire" . l'echange,les discussions ,l'entreaide ,les stages ,les clubs,association etc permmettent de se remettre en cause et d'avancer vite.

et finalement c'est comme dans la vie de tous les jours , on commence à l'ecole ,et on se perfectionne en pratiquant .

02 août 201202 août 2012
0

Mince j'ai dis tout seul mais dans le sens : " sans son padre mais avec des amies :) "

Mais si par autonome c'est savoir barrer alors pas besoin de beaucoup de formation :) savoir lire une carte, il y a de super ouvrages (les glenans edition 1972 ^^)

02 août 2012
0

Euh... Je veux bien que mon fils amène des amies sur le bateau. Surtout si c'est son tour d'être au poste de barre.

02 août 2012
0

C'est marrant mon père me dit la même chose à chaque fois.

02 août 2012
0

Le monocoque gite, le trimaran gite et le cata ce retourne. En course autour du monde, il n'y a que des mono, en transat que des tris. Pour la formation vite fait bien fait??, Partir 6 mois avec un pro en cours particulier, mais bjr le budget. Pour mémoire un ouvrier en réparation navale, c'est 10 ans de formation (comme un toubib!!!). Le dériveur (mono) a l'avantage d'apprendre a bien régler le moteur et le dériveur (cata), la notion d'accélération et de gite avec la conséquence du multi, le retournement.

03 août 2012
0

Bonjour,

Amha, l'initiation "peut" se faire en dériveur (1 à 2 semaines), mais ensuite il "faut" limiter l'expérience au cata ...
monocoque comme cata avance grace au vent certes mais ils ont des différences notables, donc autant prendre les bons réflexes ...

Lorsque l'on a dessalé 1 fois en solo sur hobie16 et qu'on doit le remettre à l'endroit seul on comprend très très vite l'impossibilité sur un cata de croisière ...

Lorsque l'on voit au début de formation le nombre de fois ou l'on dessale, la difficulté que l'on a à ne pas dessaler, on comprend "le couteau près de l'écoute de gv et jamais au taquet" ...

Un outremer 40 s'est retourné alors que 2 proprio à bord (ils avaient fait 2 transat avec et revenait d'une régate [donc pas des débutants...]).

un 55 pieds s'est retourné car l'équipage pensait que le bateau serait plus fort que le grain approchant (aucune prévention : ni prise de ris, ni équipiers près à larguer etc ...).

Il ne faut à mon sens pas avoir peur du cata, mais bien en cerner les risques et les prudences à mettre en face. Celà non pas que pour le skipper mais pour tout membre d'équipage devant tenir un quart ...

Après les stages en hobie cat, une fois les essentiels acquis, des sociétés sont spécialisées dans les stages de cata de croisière ...

sans aucune pub, juste pour info ...
UCPA par le biais de ucpa croisière proposais des stages caraibes sur cata punch de 12.5m.
acm catamaran s'est spécialisé dans cette activité.
Et il doit y en avoir d'autres ...

Enfin d'autres part, je suis certains qu'il y a sur ce forum des membres largement compétent (puisque proprio de leur cata) pour vous proposer des semaines à bord pour partager leur passion. Que ce soit gratuitement (hors caisse de bord), ou payant par des personnes diplômées qui vous dispenseront un vrai enseignement.

Cordialement,

Shamane

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (155)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021