Fonctionnement des écluses en Hollande

Bonjour à tous,

Comment fonctionne les écluses en hollande, elles s'ouvrent sur présentation du boat, par appel vhf, avec les marées ?
Y a t il un livre qui en traite en Français ou en Anglais ?

Merci, Séb

L'équipage
22 juin 2007
22 juin 2007
0

wateralmanak de l'annee obligatoire
tout depend ou car il y en a tellement. Les ecluse de Mer fonctionne en 24/24 et des que l'on se presente. maintenant au milieu de la nuit il est plus sage d'utiliser la vhf pour confimer
Les ecluses interieur (canal ou ijsselmeer, zeelande, elles ne fonctionnent pas toute 24/24 mais il y a un guide obligatoire pour naviguer sur les eau hollandaises, le Wateralmanak 1 et 2, c'est deux livres un premier avec tout la reglementation et un second avec tout les ports les ecluses, horaires et details.
attention en cas de controle les autorites verifient qu'ils sont bien a bord.
bon ce qui est stupide c'est qu'il sont en neerlandais donc pour les reglementation et bien tu ne l'ouvrira jamais. sur les port et les ecluse c'est simple a comprendre un peu comme le guide michelin avec des petits dessins et des chiffres.

22 juin 2007
0

les almanachs
le 1 est valable pour 2 ans (la règlementation), le 2, puisqu'il contient les marées, est valable pour un an.

Note que le 1, c'est à très peu de choses près, le RIPAM en néérlandais, mais il est obligatoire dans cette langue.

Les écluses, fonctionnent en permanence le jour. En saison, ne t'en fais pas, tu n'es JAMAIS seul.

La nuit ou en hiver, il y en a qui fonctionnent par appel VHF d'autres avec des téléphones installés sur les pontons d'attente.

22 juin 2007
0

Je confirme
ce qui est dit plus haut.
La VHF est en pratique très peu usitée.
Perso, sur un an et demi que j'ai passé dans le sud de la Hollande, je ne me rapelle plus l'avoir utilisé!
Aux écluses, il y a les feux et on n'est pratiquement jamais seul.
Et lorsqu'on a des ponts ouvrants à franchir, il y a des horaires à connaître mais en général, on n'attend pas très longtemps.
Très souvent, il y aura soit des pontons ou des pieux d'amarrage pour attendre gentiment les ouvertures pour le passage.
A noter tout de même qu'en juillet et août, il y a plutôt foule dans certaines écluses et ça peut bousculer un peu..beaucoup.
Par contre, au printemps et en automne, c'est le top mis à part peut-être le climat.
Cependant, mai, juin, septembre voire octobre sont très bien pour effectuer les transits en Hollande en toute quiétude.
Le matelot "écumeur" a édité, je pense, un petit memento sur la navigation en Hollande et je crois qu'il y a quelques sites sur internet qui donnent des renseignements sur la navigation aux Pays-Bas.
Sans indiscrétion, tu devrais partir de quelle région en Hollande ?

25 juin 2007
0

les ponts
d'ac avec gipsie, sauf les ponts de chemins de fer qui n'ouvrent que 2 ou 3x par jour !

Il y a aussi, si tu passes par Amsterdam, sa traversée ne se fait qu'en convoi la nuit.

La route nord-sud des Pays Bas, par les canaux est décrite dans un bouquin "standmastroute" (la route du mât debout) en vente chez les ships hollandais.

C'est quoi le boat ? Trop petit pour descendre par la mer ?

26 juin 2007
0

Ca a son charme
De toutes façons, si j'ai bien compris, il ira en mer au plus court, donc, pas par Amsterdam.

22 juin 2007
0

Oh
yes, j'ai oublié les ponts dans ma question.

J'ai vu le bouquin dont vous me parlez à bord mais comme il était en hollandais je n'y ai pas porté attention .

Le point de départ est Drachten et l'arrivée Bordeaux, bon je sais qu'il y a tellement de canaux que j'ai peut de chance que quelqu'un ai fait Drachten mais qui sait, alors quelqu'un a fait Drachten ?

Merci, Séb

PS: merci pour vos premieres réponses bien sûr

25 juin 2007
0

alors
nous n'avons pas eu de chance lorsque nous étions en fourgon car nous nous sommes payé trois pont pour les chemins de fer !
Mais c'était quand meme un plaisir de voir passer ces gros boat en pleine terre !!!

si le boat est largement suffisant pour aller en mer ( cata de 12 X 6,5 m ) mais il est dans les canaux à Drachten, donc il faut le sortir de là...

Séb

25 juin 2007
0

La traversée d'Amsterdam...
Si on traverse dans le sens est ouest ou l'inverse, c'est possible 24h/24, pad de ponts ni d'écluses.
La question se pose pour descendre vers le sud par la Standmastroute.
On a le choix entre deux solutions.
On quitte Amsterdam par le convoi de 2h du matin (être prêt au départ après avoir payé à la cabine du pont au moins 30mn avant), départ dans l'autre sens à 22h30 de l'autre côté. On passe alors comme une fleur les quelques 14 ponts.
Autre solution, on prend le canal vers Ijmuiden, première à gauche vers Haarlem et on pass de jour sans problème. Sur ce canal, toutefois, un pont d'autoroute avant Haarlem qui ouvre à la demande dans 3 fourchettes horaires simes souvenis sont bons.
Ensuite, pour traverser Haarlem, les bateaux doivent se regrouper en convois assez informels. Dame, il y a une série de ponts en ville et on ne va pas les ouvire pour un bateau unique. le service se termine à 21h, parfois avant. Je me suis ainsi trouvé ainsi obligé de faire escale à Haarlem car nous avons été immobilisés entre deux ponts jusqu'au lendemain matin!
Par Haarlem, c'est un peu plus long, mais tout le monde n'aime pas nécessairemeny naviguer en convoi entre 2 et 3 heures du matin.

22 juin 2007
0

Réglementation hollandaise
J'ai répondu directement à Tamata.
Je suis étonné de ces documents qui seraient obligatoires à bord. Sans doute pour les hollandais, mais probablement pas pour les visiteurs étrangers. Selon les conventions internationales, chaque navire est tenu d'avoir à bord les matériels et documents prévus pr les lois du pays de son pavillon, et rien d'autre.
C'est comme la VHF, en Belgique, je crois, comme en Hollande, elles sont spécifiques. Ces pays n'exigent pas que les visiteurs étrangers achètent une nouvelle VHF en franchissant la frontière!

22 juin 2007
0

Non mais si

vous n’avez pas l’atis pas question d’utiliser la vhf en eau intérieur ! :alavotre:

pfffzzzz

22 juin 2007
0

Quant aux documents,

la réglementation internationale oblige à avoir les documents relatifs à la zone de navigation dans laquelle évolue le navire !

Ce que je n’ai jamais su, c’est l’échelle de grandeur des documents obligatoires... :heu:

pfffzzzz

22 juin 2007
0

Tu serais bien inspiré Seb
de prendre le Cruising Guide to the Netherlands de Brian Navin ( guide Imray).
Assez pratique avec pas mal d'infos et de photos sur les principaux itinéraires intérieures en Hollande.

23 juin 2007
0

Brian Navis
En principe, le guide de la Hollande est en stock chez Nautistore, Avenue de la Grande Armée à Paris.
C'est vraiment le document de base indispensable pour naviguer en Hollande. Je crois qu'il coûte une quarantaine d'€.
En matière de cartes, il faut les cartes de la série 1800 du service hydrographique de la marine néerlandaise. On les trouve en France chez Bleu Marine à Dunkerque, ou sinon chez les shipchandlers en Belgique ou en Hollande ou par internet sur le site de l'ANWB (faire une recherche sur anwb). POur les canaux, l'ANWB publie des cartes pliantes genre Michelin qui couvrent l'ensemble du territoire hollandais.
:-)

26 juin 2007
0

Réponse en partie exacte,

mais tout aussi fausse...

En effet, si vous devez avoir la cartographie ainsi que les instructions nautiques relatives a la zone où vous naviguez, cela se trouve un peu partout et sous toutes les formes...
Tout comme les règles de navigation internationale.

Par contre, vous devez également avoir les règlements spécifiques à cette zone !
Et là, il y a peu de chance quelque soit votre lieu de balade que vous les trouviez sous d’autres formes que le patois local ou éventuellement en anglais. :alavotre:

pfffzzzz

22 juin 2007
0

Concernant les bouquins
1 et 2 dont on parle ci-dessus, c'est le n°2 qui est obligatoire même si cela paraît complètement illogique car il n'y a que du texte sur la législation hollandaise alors que le 1 a quand même les horaires des écluses etc...
Et il est obligatoire pour tous navires de plaisance circulant dans les eaux néerlandaises.

22 juin 2007
0

Mouè
c'est sûr que c'est zarbi cette histoire de bouquin obligatoire, mais bon je vais pas pleurer sur le prix d'un bouquin, voir de deux ou de trois ;-)

gipsie84 tu l'as ce bouqin de Brian Navin ?

Séb

23 juin 2007
0

Oui
j'avais oublié cette publication de l'ANBW qui est pas mal pour se repérer.
Pour les cartes de la série 1800 on les trouve partout en Hollande : à acheter sur place.

Pour ton parcours Seb, le plus simple : joindre Harlingen.

PS : ai envoyé un MP à ce sujet.

25 juin 2007
0

Avoir les documents....
cela signifie avoir des cartes à jour, des tables de marées ou bien le moyen de les connaitre, par exemple avec le Marin breton, je peux connaître les heures de marées à Ostende.
Je ne pense pas que cela implique d'avoir des documents spécifiques locaux. De plus, e, batave, ils ne nous sont d'aucune utilité, du moins pour la plupart d'entre nous.

23 juin 2007
0

Validité
bonjour à tous,

J'ai des cartes de la Hollande de 2000. Je m'en suis toujours contenté lorsque j'allais jusqu'à Zierikzee.

Fin août, de retour de Bretagne j'envisage de refaire une petite croisière en NL jusqu'aux iles de la Frise.

Les cartes ont-elles évolués, je pense que oui évidemment, mais sont elles vraiment nécessaires quand on possède celles de 2000 ?

Sinon, comme Ecumeur dont j'ai apprécié ces notes septentrionales, je n'étais pas non plus au courant de l'obligation d'avoir à bord les documents cités plus haut.

Dommage qu'il n'y aucun guide en français, car j'ai déjà du mal avec l'anglais, alors avec le néerlandais ...

23 juin 2007
0

Ok
merci à tous, je vais étudier tout ça et acheter les bouquins si l'achat se concretise

Encore merci, Séb

23 juin 2007
0

Des cartes 1800 un peu anciennes...
C'est ce que j'utilise. Toutefois, selon des habitués, il faut avoir celles de l'année pour les îles du nord car les bancs se déplacent et on risque d'avoir des surprises.

25 juin 2007
0

Oki
merci à tous mes petits informateurs

Séb

25 juin 2007
0

Je viens de vérifier
sur le parcours le plus rapide pour retrouver la mer du Nord, il n'y a que 2 ponts de chemin de fer entre Drachten et Harlingen et qui sont tous les 2 sur le flanc SW de Leeuwarden.

Le premier ne compte pas car ouvert en permanence (ligne désaffectée) et le 2ième qui est à proximité a le même régime horaire que les ponts ouvrants sur le début du Van Harinxmakanaal.

Donc...c'est du "tout bon". ;-)

25 juin 2007
0

Ah bon !!!
C'est seulement pour aller jusqu'à la mer !

Tu me rassures ! (j'avais compris au début Drachten-Bordeaux par les terres !)

Là, t'es pas rendu !

Mais comme ça, ça va sans problèmes.

Bonne navs

16 avr. 2009
0

Premier eclusage!
Cet été je vais pratiquer mon premier éclusage, en Hollande. De ce fait, ne serait-ce pas moins "sport" de m'amarrer à couple d'un autre voilier plutôt que demander à mon équipière débutante d'aller passer l'amarre avec la gaffe sur l'avant, sans compter le réglage des aussières par après? J'imagine que je ne serais pas seul un 20 juillet sur la route du veerse meer :-)

16 avr. 2009
0

Effectivement...
à couple, c'est le plus simple et en plus l'autre bateau t'aide.
autre "truc", : mieux vaut choisir le quai de l'écluse contre le vent pour éviter de s'y faire rabattre et pour mieux s'en déhaler en repartant

17 avr. 2009
0

chacun son truc...
mais au choix, je préfère risquer de racler mon franc bord en repartant qu'en arrivant, quitte à amarrer moins facilement.
donc tant mieux, avec toi, j'aurai toujours de la place :-)

17 avr. 2009
0

Aui contraire, Dugudu...
Mieux vaut accoster le long du bajoyer sous le vent car le bateau est plaqué contre et c'est plus simple.
En général, il vaut mieux également amarrer d'abord l'arrière si on veut éviter la mise en travers.
J'ai expliqué les méthodes de passage dans mes "Notes Septentrionales" publiées sur H&O.

17 avr. 2009
0

Pourquoi pas, mais...
c'est aussi la recommandation de l'auteur du Guide Imray.
Pour éviter de racler la coque, outre des défenses aux environs du maitre couple et chaque côté, j'en place une petite juste sur le côté de l'étrave et à l'angle du tableau. Ainsi, pas de problème.
En ce qui concerne l'ordre d'amarrage, sauf par vent de l'avant, il est préférable d'amarrer d'abord l'arrière. Je prépare l'aussière en double, de manière à avoir une boucle qui ne dépasse pas 2m de l'arrière et je passe cette boucle sur le bollard destiné à l'arrière lorsque je passe devant, en gros lorsqu'il arrive au niveau du cockpit. Cette opération se fait en portant l'aussière avec la gaffe. Il faut éviter absolument la technique du lasso qui ne marche jamais et lorsque l'on rate son coup avec "n" bataves qui poussent derrière...
En fait, on a tout son temps.
Comme je navigue en solitaire, je vais ensuite à l'avant où est préparée l'aussière, mais en simple car si je dois prendre une échelle, l'aussière préparée en double poserait problème. Là aussi, je porte la boucle avec la gaffe.
Ensuite, on règle. Si on a la chance d'avoir un équipier à l'avant, il prend le bollard avant lorsque ce dernier lui est accessible.
En solitaire, j'ai toujours le temps d'aller de l'arière à l'avant.
Ensuite, on règle rapidement.
Il faut aussi prendre en compte l'effet d'hélice car si on arrive un peut vite et que l'on doit battre arrière, il vaut mieux également que, dans ce cas, l'effet d'hélice colle l'arrière sur le bajoyer. Il est en effet assez gênant que le coup de marche arrière rende le bollard inaccessible.

Il est plus facile de s'amarrer à couple, mais encore faut il que le voisin visé soit lui même amarré et je me suis vu une fois refuser l'amarrage à couple par un skipper parce qu'il restait de la place le long du bajoyer. Je l'ai retrouvé ... à couple un peu plus tard dans le vieux port de Willemstad et il s'est excusé car il n'avait pas vu que j'étais seul.

Pour revenir au post de départ, c'est un petit sport très amusant et sans problème lorsque l'on a acquis la coordination nécessaire.

16 avr. 2009
0

Astuce amarre
d'abord part le milieu du boot si possible, une bosse au milieu du bateau afin de ne pas ce mettre en travers avec le courant. Mais cela dépend du bateau et de l'équipage.

17 avr. 2009
0

pour julien
tu as tout a fait raison
y aller en douce et entre 2 bateaux donc a couple c'est bien moins de boulot que d'etre sur le coté !
mais pas trop trainer non plus (tu vas avoir plein de monde) si tu te laisses dépasser par trop de bateaux tu vas devoir attendre le prochain éclusage.... :-D

17 avr. 2009
0

sa methode, qui varie parfois
Naviguant en couple et en equipage reduit sur un canot de plus de 50 pieds, je peux vous assurer que l'on prefere se coller au vent chaque fois que l'on peut.

La premiere raison est qu'on arrive plus en douceur mais surtout qu'on a aucun mal a en partir sans jouer sur les amarres, sans forcer sur la gaffe quand le vent forci et nous plaque.

Par vent bien etabli, le depart sous le vent, en jouant sur les amarres et le moteur ainsi que l'equipier qui deborde a la gaffe n'est vraiment pas le plus facile quand on est 2.

Ce qui marche avec un 10 metres n'est plus forcement applicable sur une taille plus importante.

Le fait de se mettre acouple dependra uniquement des places de libres au moment d'entrer et de la taille des bateaux present a ce moment la.

Pour ce qui est de savoir quelle amarre frapper en premier, et comme il n'est pas toujours possible de choisir sa place (vous verrez en hollande en ete si vous avez le choix!), la premiere amarre a frapper est celle qui sera le plus au vent de facon a immobiliser immediatement le bateau et laisser le temps a l'equipage reduit de parfaire les reste de l'amarrage...ou de regler la position de celui-ci dans l'ecluse.

Il est evident que l'amarre en cravate et au maitre bau facilite les choses pour la frapper mais encore faut'il pouvoir avoir la place libre pour ca.

Quelques exemples:

Faciles: le vent est dans l'axe de l'ecluse, rare mais possible, vous choisissez le cote qui vous arrange. si le vent est bout vous frapper l'amarre avant en 1er. si le vent est arriere, vous frappez l'amarre arriere en premier.

Le bateau restera le long du bord avec cette seule amarre, sagement.

Dans le cas ou le vent est desaxe par rapport au bassin, venir se mettre du cote au vent et porter en premier l'amarre au vent.

Dans le cas d'un vent arriere desaxe, le bateau se plaquera de lui-meme le long et ne bougera plus tout en restant suffisamment parallele au bord...quelle que soit la direction ou le desaxage du vent arriere.

Dans le cas d'un vent bout desaxe, vous portez l'amarre au vent et des qu'elle est bloquee / reglee vous battez arriere pour rester plaque le long et le temps que vous passiez votre amarre arriere.

Pour le depart, vous retirez toutes vos amarres sauf celle la plus au vent,et une fois que l'equipage est pret (avec la gaffe au cas ou) et que le bateau s'oriente tout seul correctement vous larguez et mettez en avant.

Le tout avec aussi peu de gaz que possible et en evitant de taper dans quoi que ce soit.

On utilise donc au maximum les forces naturelles pour placer et positionner le bateau a chaque manoeuvre en ne jouant que sur le reglage des amarres et avec un filet de gaz quand cela est necessaire (au vent avec le vent de travers...).

Normalement l'usage voudrait que ce soit l'eclusier qui gere le remplissage de son bassin et que l'on place les gros en premier puis que l'on remplisse les espaces vides avec les petits...normalement.

(Avant que les "petits" ne crient au scandale, je precise que l'idee est d'optimiser le remplissage et de faire passer le plus de bateaux en un minimum de temps tout au long de la journee...)

Parce qu'en ete, que ca soit en Hollande ou ailleurs on sent bien que l'homme ne s'est pas forcemment debarasse de tout son cote animal...

18 avr. 2009
0

Nous sommes dans un cadre idéal...
où l'on peut choisir le côté où on va s'amarrer.
En fait, c'est valable si l'on est dans le peloton de tête. Sinon, on s'amarre du côté où l'on peut!
Une bonne précaution consiste donc à avoir des amarres et pare battages prêts de chaque côté, "aux quatre coins du bateau"!
Dans les mois d'été, l'entrée dans les écluses est parfois plutôt du "bourrage d'écluse" et il faut se dire que les indigènes, pour hospitaliers qu'ils soient en général ne font alors pas de cadeau!
Il existe quelques écluses sans bollards, mais dotées de câbles verticaux. C'est le cas de la petite écluse de Veere dotée de bollards d'un côté et de câbles verticaux de l'autre.
Il faut donc être préparé à l'imprévu, mais n'est ce pas l'essence de la navigation?

19 avr. 2009
0

seul dans l'ecluse et si je sais
a l'echelle, un taquet dans le milieu du bateau,mon crochet avec son bout, et hop tout seul,juste bien suivre si ça monte ou descent avec le crochet frappé sur les echellons ;-)peut etre different pour un voilier:reflechi:

21 avr. 2009
0

avec des bollards flottants et coulissants
verticalement comme a Honfleur...

21 avr. 2009
0

a couple ou au vent de l'ecluse directement,
je prefere toujous me mettre au vent.

Arrivee plus douce et depart plus facile...2 bonnes raisons.

18 avr. 2009
0

merci...
...pour vos coups de pouce! Avoir compris comment les lieux sont configurés et les différents tech d'approche me suffit pour démarrer sereinement, bardé de pare-bat' amarres aux 4 coins. Pour le reste, en restant zen, un bon briefing à mon équipière aussi novice que dévouée sur les 763 éventualités d'accostage en milieu hostile devrait suffire :)

18 avr. 2009
0

Et la 764e éventualité de milieu hostile....
...sera d'avoir avec toi dans l'écluse Ecumeur, Chacun, Cath et Dugudu59.
Surtout, n'écoute plus tous leurs conseils, sinon tu sera sûr de rater ta manoeuvre ! :-D

18 avr. 2009
0

surtout te prend pas la tete mais
prend tout ton temp, en aucun cas ils ne peuvent ecluser si tout les bateaux ne sont pas ammarer, ça te prendrais meme minutes, tu t'en fou, prend tout ton temp ;-)

18 avr. 2009
0

sauf que...
en Zélande les écluses sont automatisées et gérées via caméras.
De plus j'ai déjà vu des portes se fermer alors qu'il y en avait encore au milieu du paquet qui cherchait où s'attacher...

18 avr. 2009
0

j'ai oublié....
Epona.

18 avr. 2009
0

ça te prendrais meme
trente minutes...... ;-)

19 avr. 2009
0

aboslument brufan ils peuvent fermer les portes
mais en aucun cas ils ecluseront si tout le monde n'est amarer ;-)c'est la reglementation ;-)

18 avr. 2009
0

Et si tu te fais engu...
tu réponds "IK VERSTA NIET" (je ne comprends pas)

N.B. : "niet" se prononce nîît

18 avr. 2009
0

et versta
se dit veurstaa

18 avr. 2009
0

ou alors tu dis
ik heb niets begrépen

j'ai rien compris avec le "g" qu'il faut bien gratter dans la gorge
:-D

19 avr. 2009
0

ou encore
loopt naar de pomp rotzak :-D

19 avr. 2009
0

tibitin
:mdr: là t'est sur qu'il va t'apporter une bonne biere :mdr::pouce:

20 avr. 2009
0

avec des stries bleu-balnc-rouge...
dans le sens contraires de leurs, les locaux auront compris que tu n'a rien compris.

Les mauvaises langues bataves (il y en a, si ,si) diront qu'il vaut mieux se planquer... et sortir une ou deux défenses de plus !

19 avr. 200916 juin 2020
0

S'amarrer...
quand tu es au milieu n'est pas toujours nécessaire----------&gt

19 avr. 2009
0

il y a encore place
au dessus :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

Souvenir d'été

  • 4.5 (108)

Cargèse, l'heure bleue, août 2003

novembre 2021