Foc auto-vireur

Bonjour
Les différents fils à propos des focs auto-vireurs me laissent un peu sur ma faim.
J'explique: en cas de mauvais temps (je parle plus de pluie que de tempête) les virements de bord avec nos grands focs à recouvrement et autres génois supposent que l'on quitte le confort de l'abri pour brasser des tonnes d'écoutes.
Si l'on dispose d'un petit foc sans recouvrement, le transformer en "auto-vireur " permettrait de limiter les manœuvres au louvoyage.
Je serais tenté de bricoler un dispositif intelligent mais, compte tenu d'une utilisation marginale, je n'ai pas envie de l'ensemble "bôme, rail d'écoute, hale-bas, etc..."
Quelqu'un a-t-il réalisé ce genre de montage et, le cas échéant peut-il nous faire partager ses expériences?

L'équipage
18 jan. 2013
18 jan. 201316 juin 2020
0

Il semble qu'il soit quand même difficile de se passer de la barre d'écoute pour le foc auto-vireur.

18 jan. 2013
0

Tu peux te passer de la bome de foc, mais il faut un rail pour que cela marche. Et il doit être assez long (sur Erendil, de mémoire 3,5 m et j'utilise toute la longueur). Pas nécessairement courbe, le rail. S'il est droit, cela te permet de régler l'ouverture du foc juste avec l'écoute (plus tu choques, plus la voile s'ouvre).

Une bonne solution est d'utiliser un rail et un chariot de GV, et de monter sur le chariot un palan sur lequel tu frappe le point d'écoute avec un mousqueton.

C'est effectivement génial. Tu pousses la barre. Tu change de coté. Et c'est tout. Même, avec le SPX5, j'ai juste à appuyer sur deux touches à la fois sur la télécommande et je suis sur l'autre bord, bien réglé.

Jacques

18 jan. 2013
0

Nous avions ce montage (mais avec un rail courbe) sur le T7 et c'était parfait, beaucoup de croisières réussies au calme et beaucoup de régates gagnées. Mais c'est mieux quand le bateau est fait pour, question d'équilibre sous voiles.

18 jan. 2013
0

Intuitivement, j'aurais plutôt pensé qu'au contraire, que c'était la bôme l'essentiel et le rail d'écoute le superflu...
Dommage car, en avant du pied du mât, c'est là qu'est amarrée la survie en conteneur...
Bon je vais aller y faire un tour (quand les routes seront praticables) pour voir comment agencer ça mais j'aurais préféré ne pas percer le pont et, surtout, ne pas y rajouter de croche-pieds.......

18 jan. 2013
0

J'ai un foc autovireur d'origine. L'écoute est mouflée et reprise sur le rail d'écoute courbe puis remonte dans le mat.
En solo ou en équipage réduit, c'est le pied surtout avec une grande GV derrière. Tu peux enchaîner 40 virements sans fatiguer.
Autre avantage, en sortie de virement, tu relances plus vite car tu ne dois pas attendre que l'équipage (ou toi) ait reborder complètement le génois. Avec un équipage de régate, c'est sans intérêt, mais seul ou presque, ça fait la différence.

Inconvénients : au portant et dans les petits airs, il faut plus de toile mais ce sont des conditions où tu peux sortir le spi ou le code 0.

D'autre part, le réglage est moins fin qu'avec un génois classique. Il est alors intéressant d'utiliser un barber pris sur le rail de fargue à partir du bon plein.
Le top est d'avoir des lattes verticales pour mieux contrôler le rond de chute.

18 jan. 2013
0

Bonjour

Pour faire des essais à la place du rail courbe
tu peux mettre un bout tendu au travers sur des pontets avec
dessus un jeu de poulies pour simuler le "chariot"
et si cela te vas tu passes en fixe.
Perso une fois que tu y as gouté tu ne changeras plus.

Le Moko

19 jan. 2013
0

Oui, c'est le principe du "casse gambe" qu'il y avait sur les anciens bateaux de travail.

20 jan. 2013
0

Merci à tous de vos idées et @ LeMoko du tuyau, je crois que je vais le tenter comme ça...

18 jan. 2013
0

L'autovireur, c'est le top, surtout sur un gros bateau, petit manque de puissance dans les tous petits airs, mais compensé en général par une grande GV(Hanse)
Le hic, c'est la réduction du foc qui pose problème car tu ne peux pas avancer l'avale tout sauf avec un systéme de bout, de noeuds et poulies ouvrantes. Donc sur un 46 Hanse, on reduit 1 puis 2 ris et on envoye une trinquette sur étai larguable et ensuite 3 ris.Dans le petit temps, gennaker et assy sur emmagasineur et bout dehors. Pour rien au monde je changerais

20 jan. 2013
0

Le foc autovireur monté sur un enrouleur focntionne assez bien pour réduire jusqu'au 2/3 de sa surface, après la chute bat trop.

20 jan. 2013
0

Rien ne vaut un côtre!

20 jan. 2013
0

J y viendrais un de çes jours pas en côtier mais en grande croisiere

20 jan. 2013
0

Je vais probablement avoir besoin de tes lumières, en mp, je refond un cata, en cotre...
Si tu as 5 minutes...

20 jan. 2013
0

Ça dépend de la coupe du foc

12 sept. 2016
0

J'ai une question, sur cette vidéo, c'est bien une bome de foc que l'on voit à 3mn50 ? Quel est l’intérêt de ce type de montage ?

12 sept. 201612 sept. 2016
0

ç'est idéal pour le portant, du coup tu n'as pas besoin de tangon; j'avais vu ça sur un rustler à Falmouth; c'est super si tu navigues en solo

12 sept. 2016
0

J'ai installé le mien sur le Kelt...qui a le rail d'origine installé.
En solo, c'est idéal! Il est endraillé sur l'enrouleur et je peux réduire sans qu'il fasse la gueule...pas comme le grand génois...
En cas de très petit temps... j'envoie le booster sur un bord, comme un génois léger..
:pouce:

12 sept. 2016
0

Je dois avouer que j'ai supprimé l'autovireur sur l'Aphrodite pour plusieurs raisons:
- c'est un peu petit pour un foc, à tout casser 95% pour que toute la maneuvre soit devant le mat.
-çà oblige la présence d'un rail encombrant qui barre le pont.
- comme le rail et le chariot n'étaient pas tout neufs je devais aller donner un coup de pied dans le bazard par petit temps pour que ça vire.
-un foc solent á 110% passe tout aussi facilement au virement et permet un gain de surface appréciable.
Mais on n'improvise pas un autovireur ou plus généralement une voile d'avant réduite: il faut un déplacement léger, et c'est moins tolérant dans le clapot, on ne passe pas en force.
Sinon la maneuvre nécéssaire n'est pas spécialement compliquée, elle figure dans beaucoup de catalogues d'accastillage avec beaucoup de variantes.
La seule chose que je regrette de l'autovireur: pouvoir régler le foc au vent, sans lâcher la barre.

12 sept. 2016
0

Une seule écoute....

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

Après la pluie...

  • 4.5 (65)

Dun Loaghaire aout 2017 , heureux d'être arrivés!

mars 2021