Flow 19

Le bateau transportable et habitable de rêve est-il arrivé ?

Le Flow 19 est-il LA solution ?
Léger, habitable, réactif, incoulable et 2 fois moins lourd, au moins, qu'un Blue Djinn pour la même habitabilité ...

L'équipage
19 déc. 2018
19 déc. 2018
0

Avec un lien vers le site du chantier « Atelier Interface » permettant de se rendre compte...:
archinavale.carbonmade.com[...]6600079
:topla:

PHIL

19 déc. 201819 déc. 2018
0

@PHIL en regardant ton lien 3 photos ! ils ont pas envie de vendre !! :whaou:
même là : www.facebook.com[...]/posts/ :heu:

19 déc. 2018
2

Il est particulièrement séduisant par ses caractéristiques;
bien toilé, léger, bi-safrans, mât léger donc plus facile à mâter...
De plus cerise sur la gateau à sa construction il y a une utilisation maximale de matériaux naturels, biosourcés et recyclés.

Mais il est aussi peu lesté et étant léger a peu d'aménagements, pas de balcons AV / AR, je n'ai pas remarqué qu'il ait une baille à mouillage ?
En croisière par mer formée sur un petit voilier, pas facile de se tenir ou d'aller débloquer l'enrouleur sur la pointe avant s'il n'y a pas de balcons !

19 déc. 2018
0

Le Flow 19 a été élu "voilier de l'année" dans sa catégorie (transportable) par Voile Magazine.
Il y a un petit essai de deux pages dans le VMag n°277 daté janvier 2019

J'avais été sur le précédent voilier créé par Antoine Mainfray (l'Aloes 18, cousin du Flow 19) et j'ai été séduit par la qualité des finitions et la légèreté de la barre.

19 déc. 2018
0

Pas de balcon Avant Arrière pas de baille à mouillage il semblerai qu'il n'y est pas de filière mais cela doit être confirmé....Isl sont gonflés les voileux de le nommer voilier de l'année.Tout au moins voilier de l'année pour tirer des bord sur un lac car dès que la mer va se lever gare si il faut se rendre à la plage avant . Bon avouons tout de même qu'il est assez plaisant à regarder avec sa voile à corne et ses couleurs marketing

19 déc. 2018
0

Il n'est pas prévu pour des transats non plus ! je le regarde comme une petite bas de loisirs que comme un outil pour records ...

19 déc. 2018
1

Des balcons avant arrières et des filières, ça se rajoute.

Une baille à mouillage sur ce genre de petite et lègère unité, dans laquelle il faut idéalement centrer les poids, on peut (il vaut mieux) s’en passer.
Idéalement : En navigation, on garde l’extrémité du câblot attaché en permanence au taquet avant, et on ramène tout le mouillage (dans un banal cabas) à l’avant du cockpit.
Si on doit mouiller en urgence, on jette la pioche à la baille , le reste des 20 ou 30 mètres de ligne de mouillage suit, et le canote est stoppé en quelques secondes !
Small is beautiful ! :mdr:

PHIL

19 déc. 2018
0

@ Léopold
Pas du tout en rêve, le fait de jeter la pioche dans l’urgence depuis le cockpit.
C’est ce que je fais depuis des années sur mon petit trimaran !
À la différence près que je dispose mon mouillage sur mon trampoline tribord, juste derrière la poutre avant.
Une fois le bateau à l’arrêt, il est moins dangereux d’aller à l’étrave pour le relever et le ramener dans son sac vers l’arrière (et... j’ai un balcon avant ! ;-). )

PHIL

19 déc. 201819 déc. 2018
0

Avec ma petite libellule, si la mer est suffisamment formée pour que je risque de prendre une « enfourne »...:
Soit (le plus sage) je reste à l’abri, et j’attends que ça se calme pour bouger.
Soit je redescends le mouillage lové dans son sac au fond du cockpit, ainsi que tout ce qui pourrait se trouver sur mes trampolines sans y être sanglé (sauf mon kayak gonflable, toujours ficelé contre la patte d’oie du hauban).

Avec mon chtit 22 pieds, je ne navigue qu’en côtier... et je pense que le Flow 19 (sujet de ce fil...rappelons-le) est conçu pour le même programme.
je pars du principe que si la houle dépasse 1,5 - 2 mètres, il est franchement temps que je me tanque quelquepart, si toutefois je suis encore sur l’eau.

Je ne serai jamais un « grand marin » :heu:
Je peux quand même émettre des avis lorsqu’il s’agit de petits canots ? :reflechi:

PHIL

19 déc. 2018
0

Tout ça en rêve car en urgence un mouillage sur ce petit voilier..... faut avoir le pied marin et surtout tabler sur son agileté pour se déplacer sur le pont pour mouiller.....rajouter des filière c'est pas top pour un voilier qui se dit voilier de l'année.

19 déc. 2018
0

Avec ton trimaran si tu prends une enfourne dans une mer formée....ton mouillage est à l'eau mais il est vrai que tu as un balcon avant donc avec un peu de chance :pecheur: :pecheur: :pecheur: :pecheur:

19 déc. 2018
0

Mais oui tu peux et surtout ne change rien .....to/tes avis nourrissent le site. Pour mémoire je pense que c'est toi qui a fait allusion du mouillage sur ton trimaran : ;-) ;-)

19 déc. 2018
0

bien sur bien sur.... mais tout de même voilier de l'année!!!!

19 déc. 2018
0

Voilier de l'année ....en categorie transportable.

19 déc. 2018
0

Bien sur qu'il est transportable...mais cela est d'une évidence. Pour moi l'accent n'est pas suffisamment précisé dans les revues....qui sont à la botte de certains magazines. Bin oui n'en déplaise à certain.

19 déc. 2018
0

Les concurrents du Flow 19 dans la catégorie transportable : Le Focus 7.50 x 2.50 m polonais un croiseur un peu plus habitable qu'un First 24,le Polar Bear 8.36 x2.10 m atypique,le Balkis 7.O6 x1.85 m de Frank Roy et les 2 trimarans Astus 20.5 et Tricat 20 ,pas vraiment comparable d'ailleurs, les chiffres de vente les plus élevés seront pour quel voilier ? :-)

19 déc. 2018
0

Bateau essayé lors du dernier Grand Pavois, très vivant et bien construit; sur un 19 pieds tout se gere du cockpit et l'on sait tous que le "mauvais temps arrive plus tôt" que sur un voilier plus grand. Pour du camping nautique autour de nos cotes ou ailleurs, c'est un bon compromis pour 2 personnes. C'est assurément ce qui a fait son élection au voilier transportable 2018 de la revue Voile Magazine.

19 déc. 2018
0

La comparaison des déplacements est à faire en conditions de navigation, avec l'équipage, l'avitaillement et l'armement à bord.

11 jan. 2019
3

Bonjour à tous et à toutes

je suis ravi de voir qu'un fil de discussion 'Flow 19' a éclos sur HEO, c'est donc que le sujet des petits voiliers passionne encore.

Pour répondre à quelques questions et commentaires lus ici :

Il y a bien une baille à mouillage sur le Flow 19, comme sur l' Aloes 18. Je ne conçois pas qu'un bateau destiné à la balade et la croisière en soit dépourvu, de même que de taquets d'amarrage correctement dimensionnés.

Le rapport de lest est relativement élevé (75 kg de dérive + 120 L de ballast), soit 195 kg pour un déplacement de 520 kg lorsque le ballast est vide. A comparer avec d'autres bateaux de taille similaire...
Pour information, un équipage plus ou moins aguerri navigue ballast vide et tout dessus jusqu'à 17 nds de vent, sans aucun problème, et sans avoir à faire de rappel.

Le solent peut être monté sur emmagasineur, mais reste toujours sur mousquetons. Ainsi, il peut être affalé même en cas de défaillance de l'emmag, et sans que cela ne joue sur la tension de gréement.

Enfin, ce bateau est destiné à un programme particulier (croisière cotière), nul doute qu'il ne conviendra pas à tous, il n'en a jamais eu la prétention ;-)

Si d'aventure, vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à me les poser ici, ou par mail (atelier.interface@gmail.com), c'est toujours un plaisir d'échanger avec les amateurs de petits voiliers transportables, qui plus est en dehors des standards de production des grands chantiers usant et abusant du polyester...

Amicalement

11 jan. 2019
0

Bonjour Antoine,

il faut vous identifier comme professionnel, sinon, ça va encore partir en sucette...

11 jan. 2019
0

Bonjour Antoine,

je suis très heureux que ton Flow 19 ait été élu "voilier de l'année" en transportable !

Pour autant, je pense qu'un balcon avant est très appréciable lorsque l'on doit mouiller ou changer de voile d'avant !

Nous avions eu une très agréable impression (bien que mouillée) lors de notre navigation sur l'Aloes 18 en 2017 à La Rochelle.

Bien sur que les petits bateaux passionnent toujours !
:mdr:
Et peut être bien plus que les très gros !

11 jan. 2019
0

Perso, j'ai eu un coup de cœur en voyant ce bateau!
ayant un First 18 vraiment équipé croisière (2/3 semaines au moins 1 à 2 fois par an), je pense que c'est vraiment le successeur des Corsaires, First 18 et autres Microcha!
Un bateau beau, apparemment rapide, véloce et spacieux pour sa taille!
Qui plus est léger et avec un faible tirant d'eau pour être rapidement et facilement monté et descendu de sa remorque.
si en prime il est marin alors c'est un régal!
effectivement, il est vraiment dommage qu'un tel bateau ne soit pas équipé de balcon arrière et de filières ce qui me semble plutôt un manque niveau sécurité (et pratique en croisière) bien que les Corsaires n'en étaient pas pourvus non plus.
en tous cas, j'adorerai l'essayer et le comparer à notre First 18!

11 jan. 2019
1

@misurarca et @arno33

merci ! Je me souviens bien en effet de l'essai de l' Aloes 18 l'année dernière, avec une découverte du spi asy plutôt agréable malgré la pluie il me semble...

En ce qui concerne balcon avant et arrière, il bien entendu possible d'en monter, certains propriétaires le désirent, et d'autres préfèrent que la filière ne forme qu'un simple 'dossier' en sangle au niveau du cockpit.
Encore un avantage de la construction artisanale à l'unité, chaque bateau peut être adapté à la façon de naviguer de son skipper/équipage !

11 jan. 2019
0

J'ai eu l'occasion de l'essayer à l'issue du GP de La ROCHELLE et je confirme qu'il n'y a que du bien à en dire, look et construction sérieuse, et surtout super agréable et facile à naviguer,sans oublier échouage, mise en oeuvre et transport sans aucune difficulté. C'est vraiement une initiative novatrice dans le monde du petit transportable. Moi j'aimerais bien la même chose dans une longueur autour de 23/24 pieds.

0

Le chantier continue d'innover. Atelier Interface vient de présenter son Flow 25 au Grand Pavois. Belle lignes.

04 mar. 2020
0

Ce bateau est vraiment très cool et plutôt élégant. Le rapport poids/longueur, la taille du cockpit et l'espace cabine impressionnants pour 18 pieds. Quels sont les avantages et inconvénients des construction CP epoxy? C'est le seul truc qui m'interpelle un peu...

0

Bonjour,
Avantages et inconvénients du CP epoxy, c’est une question intéressante. Dommage qu’il n’y ait pas de réponse. À mon sens un intérêt réside dans le fait que ce soit léger. Pas besoin de moule pour la construction ? Inconvénient: s’il prend l’eau le bois pourrit. Mais si la fabrication est de qualité et qu’il est bien imprégné d’époxy, normalement, il est bien protégé. Mais ce serait intéressant d’avoir l’avis d’un vrai connaisseur.

0

Le constructeur me dit que pont et coque sont entièrement stratifiés d'une couche de tissu et que les oeuvres vives en reçoivent deux. Un autre intérêt du bois/epoxy est que la finition intérieure en peinture époxy est beaucoup plus jolie que l'envers du décor des ponts et coques en fibre de verre sans vaigrages. De plus, Atelier Interface applique un tissu en fibres de bambou à l'intérieur du roof qui tout en rigidifiant la structure lui donne aussi un look assez unique.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

Après la pluie...

  • 4.5 (63)

Petit matin devant La Rochelle, pas tout à fait "après" la pluie...

mars 2021