Fleche d'étai sur un tri repliable

Bonjour
Je gamberge pour modif de mon plan de voilure et fabrication d'un nouveau foc sans enrouleur sur un Corsair F 24. J'ai ouvert par ailleurs un fil sur ce sujet.
J'ai trouvé quelques définitions et commentaires réalisés par Pascal Allain (maître voilier et prof à l'ENSAN) dont je colle ci dessous un passage qui m'intéresse pour en discuter avec la future voilerie.
xxx
"Les paramètres de chaque section :
- La cambrure : c'est ce que l'on appelle le creux, c'est une valeur exprimée en pourcentage qui est le rapport entre la profondeur de la voile et la longueur de sa corde au même niveau. ? Les profondeurs des voiles évoluent de 5% sur les plus plates à 18% pour les plus creuses. 20 à 35% pour les spis. ? La position du creux : c'est le rapport entre la position du creux maxi et la longueur de la corde. Les creux évoluent en général entre 35 et 55% selon que l'on cherche des voiles aux volumes très avancés, ou au contraire des voiles très fines d'attaque au creux reculé (grands voiles notamment) ? Après avoir déterminé l'emplacement du creux, il reste la possibilité de « remplir » plus ou moins les attaques et chutes. Nous utilisons pour cela une notion d'angle d'attaque et de coefficient de remplissage établi sur le modèle mathématique des courbes de « Béziers » ? Le dernier paramètre essentiel est le vrillage. Il détermine l'angle de chaque section par rapport à l'axe de la bordure. Ce paramètre est un paramètre à la fois aérodynamique, et mécanique. Dans le cas d'une voile d'avant il est pris en compte pour le passage des barres de flèches.
Vient ensuite la définition des supports de la voile :
- flèche d'étai pour les voiles d'avant ? cintrage du mât pour les grand-voiles
Ces paramètres sont essentiels. Il y a en effet une étroite relation entre ces paramètres et ceux précédemment choisis.
La valeur du cintre est par exemple celle que l'on a choisie en relation avec les paramètres de profil. Si l'on cintre davantage, la voile sera plus plate, ou inversement.
Idem pour la flèche d'étai.
Ex : sur un gréement fractionné sans bastaques du genre de celui du Mumm30.
Les profils de définition de la grand voile et des génois sont tous intimement liés.
Profils du génois, et sa flèche d'étai, profils de la grand voile et cintrage du mât sont choisi pour 14 noeuds apparent par exemple."
xxx
Nos petits trimarans ont le mât tenu, de chaque bord, par un seul hauban qui revient très en AR sur le flotteur. Bien que le hauban sous le vent soit lâche en nav, celui au vent sert en partie de bastaque (vu son angulation) et raidit l'étai au près.
Comment peut on qualifier nos étais au près, plus cintrés ou moins cintrés que sur un monocoque ? Faut il prendre un repère côté monocoque, par ex, 7/8, mât alu, avec bastaques par ex (?) ou sans (?) ou autre (?)
Cordialement
Yves

L'équipage
24 sept. 2016
24 sept. 2016
0

Plus cintrés sans hésiter. Les étais c'est sûr, les skippers aussi peut être...

24 sept. 2016
1

Ça dépend de la rigidité de la coque et de la tension que tu mets dans l'écoute de GV, au près c'est elle qui tend l'étai.
Pour quantifier, tu prends un bout en dresse dyneema de 1.5 mm, que tu accroches au capelage de l'étai et au point d'amure du foc et que tu tends bien, avec un gros sandow par exemple. En faisant quelques repères sur le guindant du foc, par exemple à 1/4, 1/2 et 3/4 du guindant, tu pourras avoir une idée de la flèche de l'étai.

24 sept. 2016
0

Frederici
Pour un bateau à l'eau c'est OK, ça semble une bonne méthode, merci. Le mien est démâté dans mon jardin.
L'écoute de GV participe à la tension de l'étai mais en partie seulement.
Nos bateaux ne sont pas des monstres de course avec tout ce qu'il faut partout pour avoir un étai comme une règle...lol Donc l'étai se courbe.
Il y a aussi des skippers courbés...lol
Je suis d'accord avec Triple jim, plus... que beaucoup... mais autant que lesquels ? (je parle des bateaux...)
Je n'ai jamais navigué sur des bateaux "modernes" pour avoir une idée de comparaison.
Cordialement
Yves

24 sept. 2016
1

Quel que soit le bateau et la tension, il y a forcément du dévers sur l'étai. Si tu veux en tenir compte pour couper tes voiles, je ne vois que 3 méthodes : le doigt mouillé, la mesure en situation, ou la mesure du négatif sur ton foc actuel si tu en es content.

25 sept. 2016
0
  • le doigt mouillé, non
  • en situation, pas possible le bateau ne naviguera pas d'ici la fabrication
  • oui, l'ancien foc va servir de base de réflexion bien qu'il y ait des paramètres qui changent. Le négatif c'est plutôt sur la chute, pour avoir du creux ne faut il pas du positif sur le guindant ?
25 sept. 2016
0

Sur une GV il faut du positif, sur un foc ça dépend du dévers de l'étai.

25 sept. 2016
1

La recherche d'un étai raide sur un multicoque a ses limites et peut s' avérer dangereuse.
Sur mon bateau, cela passe par la reprise des sous tensions de la poutre arrière qui doivent être blindées autant que possible. Les haubans sollicitent directement la poutre et donc ses sous tensions.
Malgré tout, dans l' absolu, le bateau reste souple et il faut éviter de transmettre trop directement au mât les efforts issus des déformations de la plateforme. Du genre, l' avant du flotteur au vent qui tape une grosse vague au près dans la brise. Il y a donc une limite à ne pas dépasser quand on reprend les haubans (je n' ai pas de ridoir sur l' étai)
Pour avoir une plateforme rigide, il faut des sous, du carbone, et encore...
Un tri repliable, par nature, ne sera jamais une plateforme rigide. Il faut se résigner à vivre avec un étai courbe.

26 sept. 2016
0

Sur le mien l'étai n'est pas courbe, ou si peu.

25 sept. 2016
0

Salut
Sur mon Astus 20, l'enrouleur courbe malgré l'ajout de bastaques.
Mais bon, le foc est modeste.

26 sept. 2016
1

Par définition, un étai droit n'existe pas. Il est, en fonction de la platte forme et des réglages/ tension des haubans/ bastaque ET de la force du vent, plus ou moins cintré. Après, est ce beaucoup plus performant, un étai très raide???

26 sept. 201626 sept. 2016
1

L'important c'est que le foc soit coupé pour le dévers de l'étai.
Sur un petit bateau, un gréement très tendu est moins tolérant dans la mer et le clapot et le bateau se bloque plus facilement.

26 sept. 2016
0

Par définition, un étai droit n'existe pas. Il est, en fonction de la platte forme et des réglages/ tension des haubans/ bastaque ET de la force du vent, plus ou moins cintré. Après, est ce beaucoup plus performant, un étai très raide???

26 sept. 2016
0

OK, je suis d'accord avec ce qui vient d'être dit.
Je n'ai pas l'intention de tirer comme un âne sur les reprises de haubans (avec palans qui vont sur le bras AR) juste ce qu'il faut pour que le hauban sous le vent soit un peu lâche, comme jusqu'à présent.
Je pense aussi que les performances avec un étai un peu souple seront bonnes si le foc est calculé en fonction.
Mais comme le paradis n'existe pas il faudra choisir une force de vent "moyenne" comme base pour la coupe, sachant qu'en dessus et en dessous le creux ou trop ou pas assez.
Cordialement
Yves

26 sept. 2016
0

Effectivement, je pense plutôt a un accord voile d'avant et cintrage de l'étai.

09 oct. 2016
0

Nous avons mesuré mon ancien foc (pas déformé) avec le voilier, il y a du négatif, 9 cm pour un guindant de 9,30m, c'est pas mal. Je trouvais que sa forme était correcte, voile assez fine, pas trop plate quand même. Il y a donc une bonne flèche de l'étai ce dont nous nous doutions. Un avantage de ce négatif est de rouler la voile très correctement (sans rattrapage de creux), ce foc avait effectivement une assez bonne tête avec 3/4 tours d'enroulement.
Le prochain sera avec mousquetons et entièrement latté.
Cordialement
Yves

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

Après la pluie...

  • 4.5 (155)

Les Cabanes de Fleury : l'orage est à terre

mars 2021