Flash light en haut des mats

C'est inoui! je viens de lire le dernier article sur le Vendée Globe et il parle de flash light (feu scintillant en haut du mat)car j'en ai rencontré un cet été et je pensais que celà était l'oeuvre d'un farfelue.
Qui connait ce nouveau feu?
Est-ce reglementaire?
pour quel bateau?
Il faut bien reconnaitre que c'est efficace tout le monde à bord l'avait repéré et entre parentesse interrompu mon sommeil (les salauds.. :-D)
josé

L'équipage
10 jan. 2005
10 jan. 2005
0

Je donne juste mon opinion
parce que j'en ai rencontré aussi.

Disons le tout de suite, je crois que ce n'est pas réglementaire dans le ripam.

Maintenant, j'en ai vu 2 utilisations:

  • remplaçant le feu de mouillage. Je trouve que c'est irresponsable, car pouvant être confondu avec une balise. Pour économiser, une ampoule à leds est suffisante.

  • les coureurs au large l'utilisent. Là, je reconnais l'avantage, car étant par définition au large, ils ne risquent pas d'être confondus avec une balise, et ont toutes les chances d'attirer l'attention. Là dessus, si ce n'est déjà fait, je pense que le ripam devrait évoluer, avec des restrictions d'utilisation en fonction de la distance à la cote.

Si Hubert Crepy passait par là, il pourrait surement nous faire un meilleur point.

10 jan. 2005
2

Si Hubert Crepy passait par là, il pourrait surement nous faire un meilleur point.
Héhé, je sais pas si je dois être flatté d'être considéré comme le pinailleur de service sur les côtés réglementaires.

A ce que j'en sais :
- ni les flashlights des coureurs aux large
- ni les flashlights comme substitut de feu de mouillage
- ni les gyrophares jaunes de certains pêcheurs
- ni les gyrophares bleus de la SNSM (!!!)
ne sont réglementaires.
Comme tels, ils sont de nature à créer des confusions et donc à mon avis à bannir totalement, tant que la réglementation n'a pas évolué. J'ai été victime moi-même d'une telle confusion lors d'opérations de recherche en mer, je me suis dirigé plein pot vers des feux bizarres, croyant avoir trouvé le navire en détresse, c'était le canot' SNSM... J'ai peut-être eu l'air ridicule, mais c'était bien leur faute. Personne n'en a pâti cette fois-là, c'était une fausse alerte de toutes façons... :-(

Comme je l'indique sur le petit site "Pêche et Plaisance" (www.chez.com[...]aisance ), certains pêcheurs peuvent porter des feux spéciaux:
"Annexe II, règle3: les navires pêchant à la grande seine (senne) peuvent montrer 2 feux jaunes superposés alternatifs (période 1s)."

10 jan. 2005
0

il me semble...
que les clignos sont réservés aux sous marins en surface. me gourge?

10 jan. 2005
0

J'ai consulté la reglementations

mais j'ai rien trouvé pour les voiliers.
effectivement seul les sous-marins et les hydroglisseurs ont ce feu.
josé

10 jan. 2005
0

exact
tu as raison ce n'est pas le même feu
J'ai croisé une foi un sous-marin en pleine nuit c'est impressionnant.
josé

10 jan. 2005
0

attention
Flash light et gyrophares ne sont pas pareils.

Tous les hydro que j'ai croisé avaient un gyro ( :-))

Par contre, j'ai jamais croisé de sous-marin la nuit (tant mieux !)

10 jan. 2005
0

salut à tous
il y aussi les pêcheurs au filet qui ont des gyros jaunes et la SNSM qui utilise des gyros bleus

si on rajoute des flashligts en haut des mats de chacun on risque d'avoir du mal à repérer sa balise ou sa bouée préferée en nav côtière de nuit.

10 jan. 2005
0

jusqu'à l'arrivée des leds..
En nav de muit,j'utilise une flash light plastimo en tête de mat,envoyée avec la balancine!
C'est dingue,mais avec le tri-wite en tête,personne me voyait!!!
Avec le flash-light,combien de fois ai-je été gratifié de coup de projos,de pêcheurs ou de cargos!!
Mon but étant de me signaler,le résultat,bien que non règlementaire est là,et bien que je compte monter un lampe à leds la-haut,je ne vais pas remiser le flash-light pour autant,n'en déplaise aux esprits chagrin ;-)
Pour ce qui est du mouillage,j'essaye de ne pas mouiller dans des endroit tandancieux,sinon,c'est le feu de tête de mât,d'accord avec Fréja.
Par contre,sur un mouillage tranquille,là,la lampe à pétrole suffit,surtout quand on rentre de terre,et ce qui est bien pratique,le mien,c'est toujours le navire éclairé avec une petite loubarde jaunâtre!!!
Cordialement,jacquot

10 jan. 2005
3

Mon but étant de me signaler,le résultat,bien que non règlementaire est là
Non, pas d'accord (ben quoi, voui, je suis un esprit chagrin): Le but n'est pas seulement de te signaler, mais de te faire reconnaître pour ce que tu es et de donner des indications sur ta route. Le tout sans obliger les autres usagers à des interrogations métaphysiques sur la nature de ce qu'ils voient.

Les feux réglementés par le RIPAM constituent une sorte de code de communication. Si tout le monde n'en fait qu'à sa tête, le système s'effondre.

10 jan. 2005
0

c'est celui qui commence...
si les cargos avec des équipages bien formés (donc payés) commençaient par appliquer le règlement (veille en passerelle ....radar ....assistance aux bateaux éperonnés...) alors mon flash-light (largement utilisé par les américains (équipement monté en série))resterait au fond du placard...
mais pour l'instant il est en haut du mat

10 jan. 2005
0

dac avec toi
au large, si pas de confusion possible avec bouée ou balise, le flash-light est TRES efficace pour être vu des cargos

Même avant les flash-light, je n'hésitais pas a utiliser le feu blanc de tête de mat en lieu et place des feux règlementaires (sis sur mon balcon...)il se voyait mieux , de plus loin et consommait moins d'énergie....

parfois règlement et sécurité ne se connaissent pas ;-)

10 jan. 2005
0

le mélange des réponses
je suis bien sur daccord avec Jacquot mais la réponse de Hubert s'est intercallée ;-)

10 jan. 2005
0

en annexe....
Donc,selon ce que dit Pascal 11,si je navigue de nuit un coup dans le nez,je suis alors dans la règle,le flash-light étant réservé aux saoul-marins :-D :-D

11 jan. 2005
0

les feux des bouées couronne
de la royale sont équipés de flash light + piles lithium. La différence avec les loupiotes minables de la plaisance est radicale.

AMHA on prend des risques à se signaler avec ça.

11 jan. 2005
0

Bouée couronne
Si les bouées couronnes sont équipées de feux clignotants c'est pas étonnant que les flash light déclenchent un coup de projecteur.

maintenant si tout le monde a des flash light plus personne ne se dérangera pour un feux qui clignote.

MichelR

11 jan. 2005
0

Je suis d'accord avec Hubert Crepy

lorsqu'il dit que les feux sont un code permettant de connaitre la route que fait le bateau ainsi que son identité.Car le bateau que nous avons vu avec ce feu n'avait pas de feux de route et l'on était pommé, s'eloignait-il ? venait-il vers nous et de quel coté?et même s'agisait-il d'un bateau?Finalement le radar nous a permi de lever les doutes.Et il est passé pas trés loin.Enfin c'est assez chi...t
José

11 jan. 2005
0

messieurs........
bien que non règlementaire avec le flash-light,il va de soit,comme j'effectue la veille,que dès l'apparition d'un navire,j'affale le flash et allume mon feu de mât!!
En fait,il me sert plutôt à +de 20 miles des côtes,si je suis plus près,surtout l'été,je n'arrêterais pas de le hisser et de l'affaler;-)
cordialement,jacquot.

0

et je dis: pourquoi pas?
d'abord rectifions un brin:
les deux clignotants jaunes des pêcheurs à la grande senne sont bien prévus par le ripam, de même que la plupart des règlements locaux prévoient le bleu feu des policiers et autres gabelous.

tout à fait hors ripam par contre, le feu stroboscopique en tête d'un mat bien haut, et ce en plein océan n'est pas une mauvaise idée. Cela atire l'attention sur la présence d'un "objet", d'ailleurs, nombre de bouées océanographiques en portent.

Il faut savoir que les feux règlementaires d'un voilier (surtout le vert) demeurent fort peu visibles pour les cargos dans certaines conditions, même si il y a une veille efficace. Je ne sais pas si les artistes du Vendée ont un réflecteur radar actif, mais dans le cas contraire, leur repérage reste hypothétique, alors, tant que cela ne prète pas à confusion, pourquoi pas un tit flash.

pour ce qui est des feux "non maître de sa manoeuvre" je voudrais signaler que d'une part, le règlement parle de "en raison de circonstances exceptionnelles". dormir? et que d'autre part, le logique voudrait alors qu'on mette en panne, mais certainement pas continuer à faire route à 23 noeuds.

11 jan. 2005
0

ça fait mal ça......
.....parce que c'est un peu plus que; "pas sympa pour...." pour moi c'est vider de tous sens l'activité.

0

personnellement,
je serais assez partisan de cette interdiction. où alors de l'obligation de se conformer au règlement et effectivement mettre en panne.

Pour la compétition, j'avais en son temps proposé un système par lequel le "solitaire" serait accompagné d'une "vigie" neutre qui n'aurait le droit de toucher à rien, et serait uniquement là pour faire la veille ou prévenir en cas de gros pépin de santé.

Mais ça serait pas sympa pour les amateurs solitaires, je reconnais.

11 jan. 2005
0

Un avis de plus
1/ un flash light n'a pas du tout la même portée (bien plus grande) qu'un feu de route règlementaire : cela induit que le navire repérant ce feu peut potentiellement croire croiser à proximité d'un autre bateau alors qu'il en est en fait assez loin. Première source de confusion.

2/ contrairement aux feux règlementaires : pas d'indication de direction, peut provoquer une erreur dans les choix de trajectoire. Deuxième source de confusion.

Conclusions personnelles :

1/ Si je veux à tout prix m'assurer que je suis repéré par un navire croisant à proximité : je préfère donner un coup de torche dans mes voiles. Cela est cohérent avec ma priorité de voir avant d'être vu.

2/ D'accord avec un post plus haut : pour ceux que cela rassure d'être repérable, un réflecteur actif me semble plus efficace : j'ai plus confiance dans les alarmes des radars en passerelle que dans les hypothétiques veilleurs (visuels).

3/ Au mouillage, je vois pas bien le danger ... Généralement les bateaux arrivant sur ce type de zone ne sont pas sous pilote à donf ... Moi, c'est la plupart du temps lampe tempête et puis c'est tout.

... Et puis juste pour l'anecdote : m'est arrivé de croiser milieu de la manche de nuit un feu jaune clignotant, gisement constant (route de collision) ... interrogations (le cerveau ralenti par 40 h sans sommeil) ... virement (le feu change de gisement) ... puis reprend un gisement constant ... Là gros doutes !!!! Puis 1/4 h plus tard gros coup de flash illuminant notre pont puis plus rien à l'horizon.
Je n'ai su que bien plus tard que c'était effectivement à coup sur un sous marin qui nous avait choisi comme sujet d'entrainement ... Peux vous dire que ca fait drole ...

0

dans la pratique,
le cargo qui voit un "feu" inconnu va essayer de le trouver sur son radar, et ne prendra de décision qu'après avoir soit effectué un plot radar, soit au moins observé des relèvements successifs, donc relativement peu de danger de confusion quant à la route.

Autre remarque: le feu règlementaire d'un voilier de grande taille est souvent fort haut s'il est en tête de mât, et cela induit aussi facilement de la confusion pour l'observateur situé environ à la même hauteur ou pas beaucoup plus haut. Il voit effectivement un feu de faible puissance près de l'horizon. je préfére celui qui croit que je suis plus près que celui qui me passe dessus en croyant que je suis encore bien loin.

D'autant plus que de nombreuses fois, j'ai observé des voilier à l'oeil, puis j'ai essayé de modifier le règlage de mon radar pour essayer de les trouver, et souvent je n'y arrivais pas, ou alors avec des règlages pas du tout adaptés aux conditions de veille. Chaque fois, j'ai bien sur signalé au plaisancier qu'il était peu visible au radar... enfin, aux rares que j'ai réussi à contacter.. qui a dit veille?

Quand à la confusion sur la route, l'unique feu à secteur des voiliers ne donne que peu de précision supplémentaire, et compte tenu des vitesses relatives, je ne crois pas que cette information soit critique.

11 jan. 200516 juin 2020
0

parce que
c'était moi le cargo, et je voulais justement voir si ils étaient à 2 miles ou a 200 mètres.
juste histoire de pas en faire du petit bois
;-)

0

c'était en général en nocturne...
d'où mon autre constatation: le feu vert est vachtement moins visible que les autres, surtout par fort clair de lune...
Comme tu dis, dans le brouillard... mais c'est vrai que souvent la mer est plus calme, et les opérateurs plus concentrés sur leur radar... en général...?

par contre, en cas de forte pluies... restez pas dans les grains!

0

c'est p'têt un peu extrème...
mais bon, on expliquera à ta veuve que tu étais dans ton droit
;-)

0

y a du vrai;...
mais bon, on ne va pas refaire ici la polémique des feux alumés de jour, si décriés par les motards... (moi je les allume depuis des années, car j'ai eu un tit cabrio à travers les plastoches duquel on ne voyait rien par temps de pluie, sauf des feux) ;-)

QUI a dit troll? sisi, j'ai clairement entendu... dans le coin vous!

Il va de soi que ce n'est acceptable qu'en eaux ouvertes et par faible trafic... donc pour le solitaire vendéeglobuliste.
Dans la Manche à l'heure de pointe, j'espère que personne ne dort
:-)

11 jan. 2005
0

tout de même
désolé kiwi, mais le feu a secteur est destiné a appliquer les regles de route!: il distingue les voiliers des moteurs (feu blanc en plus) et definit sur quel bord on le voit ce qui permet de connaitre trés exactement la priorité à appliquer,
un feu blanc seul, est interpreté comme un "objet" non manoeuvrant: bateau mouillé

remarques sur le sujet en général:

un flash blanc est considéré comme un navire faisant des appels , donc en detresse, (il est trés difficile de distinguer un flash regulier automatique de flash irregulier d'une torche , si ça bouge)

l'usage du flash comme feu de nav est vraiment une heresie, ce qui n'empeche pas d'en avoir un en cas de danger reel.

donc personnellement, j'applique les regles , avec des feux reglementaires de bonne qualité en route, et n'utilise le coup de lampe dans les voiles ou dans la timonerie de l'approchant que trés rarement en cas de doute ou d'inquietude , et simultanement aux feux reglementaires..

11 jan. 2005
0

c'est un peu...
comme sur la route: si tous les velos mettaient de flash clignotants, c'est sûr qu'ils seraient vus! mais quel b...
le resultat probable c'est qu'on ne ferait plus gaffe aux petits feux a pile de 1,5 des velos normaux...

je pense que le compromis : feux reglementaires ET flash en cas de danger uniquement est acceptable..

11 jan. 2005
0

les choses sont parfois bien faites
il se trouve que le feu qui est le moins visible est le vert qui te donne la priorité et te demande pas de manoeuvre, ce qui est bien moins conséquent que si c'était le rouge qui t'enlève la priorité et qui t'impose une manoeuvre d'évitement

en fait, voir le feu vertde l'autre est inutile si l'autre a vu ton feu rouge

amicalement

11 jan. 2005
0

Les feux de Tilikum :

Au large : un feu tricolore en tête de mât.
Dans le trafic près des côtes : les trois feux classiques plus le vert et le rouge superposé 360° en haut du mât.

Ces deux derniers feux autorisés à partir de douze mètres se trouvent généralement sur les très grands voiliers, et font croire aux autres bateaux que je suis un très grand voilier… ;-)

J'oubliais le feu moteur…

J'ai en plus au-dessus du feu de mouillage un feu à éclats stroboscopique très puissant, pas un gadget de plaisance mais industriel, qui se voit même au soleil, qui ne sert qu'en cas d'urgence.

Ca m'a servi par exemple lors d'un dialogue en VHF avec un pétrolier qui demandait un changement de route à un voilier alors qu'il y en avait plusieurs sur zone : je lui ai signalé que j'allumais mon strobe pour confirmer s'il s'adressait à bien à moi… c'est bien pratique.

Il est hors de question de m'en servir de feu de navigation, je l'ai installé comme élément de sécurité supplémentaire... à utiliser à bon escient ! :-)

Pour les bateaux de course qui se déplacent à plus de vingt nœuds, c'est peut-être justifié ?

11 jan. 2005
0

le point de vue de l'assureur :
attention les gars ,en utilisant un feu non réglementaire , suceptible d'engendrer une certaine confusion , votre responsabilité sera automatiquement engagée , si de par ce fait vous êtes la cause d'un accident , et les risques engendrés par l'utilisation de signaux non règlementaires sont nombreux .Vous risquez donc des poursuites , et de notre coté nous assureur , nous ne répondrons pas des frais et dégats occasionnés !
A titre d'exemple :montez sur votre voiture un gyrophare à la place des feux de route règlementaires, car vous vous estimez être plus
visible sur l'autoroute.....causez un accident et ensuite venez nous voir !! vous connaissez déja notre réponse ?

11 jan. 2005
0

assureur
sans vouloir polémiquer, et en remerciant pedro, je voudrai quand meme dire que le sport favori des assureur n'est pas d'assurer mais de trouver le pretexte de ne pas le faire.
exemple personnel: circulant normalement sur une voie rapide, j'ai heurté un cone et bien l'assureur du departement me repond qu'en droit civil je suis couvert mais que comme il s'agit d'une admninistration, c'est le droit admninistratif qui s'applique et là...
bref entre une hypothetique prise en charge par un assureur et les risques qu'un feu illégal soit mais d'une efficacité importante à l'heure qu'il est (un feu bizard attire l'oeil et donc l'attention)je prefere ne payer que le minimum legal et me faire des provisions tout en prenant moins de risques...
jpierre

12 jan. 2005
0

xxxsder
xxxxxxxxxx :-) :-(

11 jan. 2005
0

Marrant tout celà...
Celà me fait un peu rigoler toutes ces polémiques "legalistes" sur le thème : flash-light ou pas.

AMHA, quand on porte les feux règlementaires, je ne vois pas ce qui m'empêcherai de porter d'autre feux en plus.
Si ce n'était pas le cas, il y aurait interdiction d'allumer les projos de pont, voire de faire de la lumière dans la cabine...
Sans parler des ferrys qui ressemblent à des sapins de noël, que c'est quand on s'approche vraiment près qu'on aperçois un feu vert ou rouge planqué au milieu des spots de la boîte de nuit... :)

Donc, je pense que si on porte les feux règlementaire, il n'y a rien qui vous empêche d'envoyer -aussi- une flash-light en tête de mât, et notamment en solitaire.

11 jan. 2005
0

COLREG
Dans les COLREG, la règle 20 précise ceci :

"Les règles concernant les feux doivent être observées du coucher au lever du soleil.
Pendant cet intervalle, on ne doit montrer aucun autre feu pouvant être confondu avec les
feux prescrits par les présentes règles et pouvant gêner la visibilité ou le caractère distinctif
de ceux-ci ou pouvant empêcher d’exercer une veille satisfaisante."

A mon avis l'utilisation d'une flash-light peut enfreindre cette regle...

12 jan. 2005
0

Rien de contradictoire
Et c'est pour ça que la SNSM a des feux bleus en plus de feux règlementaires.
Dans la mesure où le flash light n'a rien de comparable avec les autres feux, qui restent fixes, on doit considerer qu'ils n'empêchent en rien la visibilité ou le caractère distinctif.
C'est comme les toilettes handicapés :
ça ne veut pas dire qu'il faut être handicapé pour les utiliser, mais seulement qu'elles sont équipées pour accueillir les handicapés.
Les français sont toujours trop restrictifs dans leurs interprétations des écrits.

11 jan. 2005
0

Il serait intéressant
de demander l'avis (purement technique) de ceux que nous craignons le plus : les cargos et autres pétroliers que nous croisons...

0

Patrice
AMHA Swanee n'a pas tord.
le strobe en tête de mat ne prète pas à confusion à condition qu'il ne soit utilisé que bien au large en dehors des routes fréquentées.
Il atire l'attention à grande distance, et c'est à celui qui l'observe de comprendre ce qui se passe.

C'est un peu comme la boule de mouillage des pétroliers. Elle fait 60 cm de dia. Si on ne sait pas qu'il faut le chercher, on ne la voit pas.

Tilikum, dans ce fil et celui sur les réflecteurs, le kiwi, c'est le pétrolier qui parle
;-)

12 jan. 2005
0

je pense en accord avec moi meme et après en avoir délibéré très longtemps que
tout ce qui permet d'etre mieux vu et mieux détecté est forcément bon pour la sécurité

tout ce qui crée un doute dans l'esprit des autres navires est très mauvais pour la sécurité

il vaut mieux aller vivant devant un tribunal maritime expliquer qu'on a utilisé un moyen de sécurité interdit, qu'envoyer sa veuve aux pompes funebres pour retenir une place

donc, chacun fait comme il veut avec lui meme

amicalement

12 jan. 2005
0

j'ajouterai après oubli, mais mon âge avancé n'y est pas étranger
qu'il vaut mieux être détecté avec un doute sur la nature et la route du bateau détecté que ne pas être détecté du tout

pour moi c'est clair, je mets les feux règlementaires et n'importe quoi d'autre assez puissant pour me faire voir, dès lors que ce quelque chose n'est pas lui meme un feu règlementaire...

amicalement

0

tout à fait exact,
mais, personnellement, je n'ai pas souvent eu de prob avec les ferries ni les passagers. C'est comme la boule noire, si on sait ce qu'on cherche, on le trouve facilement. Très peu de situations sont comme sur les petites cartes de l'examen.

J'ai beaucoup plus souvent eu des doutes avec les feux de chateau arrière de caboteurs lents, faciles à confondre avec un bateau de pêche à l'arrêt, et encore dans ces eaux où les pecheurs n'ont jamais entendu parler du ripam.

mais je crois que le plus important est de voir de loin. Si je vois un strobe à 4 miles, j'ai largement le temps d'identifier, de plotter, de relever... Si je vois un tit feu vert à une hauteur (donc une distance) indéterminée, le risque est beaucoup plus grand que je prenne hativement une mauvaise décision.

je rappelle que le strobe blanc est souvent présent sur des bouées de collection de données océaniques (non signalées sur les cartes) et que les cargos font TOUJOURS un large tour pour ces objets.

12 jan. 2005
0

Comme JP
l'important c'est de se faire voir... j'ai deja raconté comment j'avais manqué de peu un petit voilier mal éclairé en rentrant des Baléares.

Perso j'ai un feu flottant flash light, et je vais en acheter deux petits supplémentaires pour les harnais autogonflants, c'est donc reservé aux cas graves.

Mais la nuit, en plus des feux réglementaires, d'un éclairage de pont puissant, j'ai une torche x millions de Cds qui éclaire à plusieurs centaines de métres, et c'est le meilleur moyen de voir, de se faire voir et comprendre les manoeuvres des autres.

12 jan. 2005
0

Un feu inconnu
peut attirer l'attention des navires qui peut-être se dérouteront pour voir s'il s'agit d'une embarcation en difficulté.
Et voir un gros pétrolier s'approcher alors que tout ce qu'on voudrait c'est qu'il s'éloigne...

0

difficulté-détresse
toujours rouge ou bizare.

On ne se déroutera jamais pour un strobe blanc.. d'autant plus que c'est aussi parfois des perches de filets dérivants... le dernière chose dont on veut s'approcher
;-)

12 jan. 2005
0

ça c'est inquiétant ...
pour ceux qui mettent un strobe blanc en bassard pour le cas de chute à la mer ... si personne ne se déroute pour aller voir ;-)

Bon, tu me diras qu'en général il y aura un appel VHF sur zône pour signaler le cas ...

12 jan. 2005
0

m'étonnerait
qu'un "gros pétrolier" s'amuse à se détourner pour reconnaitre un feu...et en admettant qu'il bouge,amha il s'éloignera plutôt :-)

12 jan. 2005
0

question à mic
hello,
sans vouloir t'offenser qui sais le mieux ce que fera un petrolier, un plaisancier moyen (ne prend pas mal, c'est une image et je ne remets en aucun cas tes capacités en doute) ou un plaisancier qui fut ou est encore pacha de ce genre de barcasse?
pour ma part, au large, l'important c'est d'etre vu, apres il est toujouirs temps de voir justement.
en plus, kiwi me contredira peut etre mait un cargo a ce qu'il faut comme loupiottes pour te coller un bon coup de projo au pire et savoir de quoi il retourne.
la legende de la veille permanente en voilier est tres belle, mais comme sur les cargo, l'homme de quart n'a pas que la veille a assurer...
qui peut pretendre que 24 h/24, minutes par minutes, il sait ce qu'il y a autour de lui?
je prefere porte les feux reglementaires en tete de mat et avoir un stoboscopique au dessus ou ailleur pour ne pas les masquer et augmenter ainsi mes chances d'etre vu pendant que moi je ne regarde pas. certains navires sont tres rapides (un aviso ça marche à combien en vitesse de combat 35 40 nds, plus peut etre)et le temps de descendre reporter le point du gps sur la carte tu peux voir sa proue traverser ton carré...
bref, tant que je reste identifiable selon le code du ripam, je porte sans vergogne un feu qui augmente la visibilité de mon voilier.
jpierre

0

effectivement,
beaucoup de cargos ne gardent pas le projo de passerelle à poste (sauf ceux qui pratiquent la glace), et sa portée reste limitée à une distance peu confortable pour le voilier visé.

Par contre, une série d'éclats à la lampe ALDIS est une option fréquente.

la VHF bien sur est un des appareils de veille les plus négligeés et les plus mal utilisés (par les cargos aussi du reste)

12 jan. 2005
0

Il y a quand même
un objet utile et complémentaire aux feux de navigation : la VHF !

Bien souvent, les pétroliers et autres cargos, lorsqu'ils ont un doute, appellent en VHF, et si je crois ce que j'entend, peu de plaisanciers la veillent au large… alors que la consommation d'un appareil moderne est d'environ 30 milliampères, c'est négligeable à côté de celle des feux…

Ceux que j'ai rencontré au large et qui m'ont demandé de changer ma route de quelques degrés ont toujours été très courtois ! :-)

12 jan. 2005
0

feux flash au xenon
Petite histoire , en 2000 en arrivant à Sal au cap vert, un peu avant le lever du jour, petite brume, et d'un seul coup un feu flash qui crève la brume sur tribord, mais rien d'autre, nous surveillons, quelques temps plus tard un Vendée globe sort de la brume, contact VHF, c'est Thomas Coville qui nous dépasse, 30 mn plus tard, même scénario, et Thierry Dubois sort à son tour de la brume.

depuis au grand large, nous utilisons également ce feu flash en tête de mat.

On ne nous confond pas avec une balise, et 2 deux, aucun cargo ne s'est détourné pour nous voir de plus près!

12 jan. 2005
0

diaoulig, tu me donnes l'adresse du ministre de la défense
du pays dont l'aviso n'as pas de veille radar?

pour tout te dire, en avion, je préfère rencontrer une patrouille de Mirage que l'ULM ou le planeur local

amicalement ;-)

12 jan. 2005
0

On peut quand même supposer
qu'un pilote de Mirage est très très concentré sur ce qu'il voit devant lui, non ? ;-)

12 jan. 2005
0

Même pour "voir" un tout petit
bateau en plastique qui a paumé son réflecteur dans le dernier coup de vent ?

Encore que, il est fort possible que les militaires ont les moyens de détecter une boîte d'allumettes à la dérive... :-D

12 jan. 2005
0

tout autant qu'un des radaristes de bateau de guerre
en + ils ont des moyens de détection assez évolués

amicalement

12 jan. 2005
0

mon cher jp
il n'est pas question pour moi de remettre en cause la qualité de la veille radar et des radar de notre compagnie des bateaux gris.
si j'ai parlé d'un aviso c'est uniquement par rapport à la vitesse de l'engin, mais j'aurais aussi pu parler d'un ngv ou d'un gros yacht rapide...
en plus, malgres leur qualité, le radar de la royale sont ils capables de voir un voilier en bois, mat bois et pourvus d'un simple hors bord (cas d'un muscadet en transat par ex...)?
jpierre

12 jan. 2005
0

normalement, ils sont capable de "voir"
un zodiac camouflé et meme un sous marin, enfin je crois que..

donc........

amicalement

12 jan. 2005
0

installer
un transpondeur cette appareil amplifi 80 fois l'echo radar (prix environ: 1000€)

14 jan. 2005
0

question de néophite
transbondeur, réflecteur, amplificateur d'echo...
est- ce la même chose ?

Chantal

13 jan. 2005
0

pour jp
souvenir..il me semble que le navire amiral de la compagnie des bateaux gris n'avait pas detecté le passage du raz de sein...

13 jan. 2005
0

c'est très vrai
mais je ne suis pas vraiment sur que le radar soit le meilleur appareil pour détecter les hauts fonds ;-)

amicalement

13 jan. 2005
0

Ben mon coco!
Pour moi,
Les feux d'un flash light en tete de mat correspondent a une cardinale nord de nuit, pour foutre la merde c'est pas mal..et meme dangeureux pour les autres, si tu veux te faire reperer eclaire les voiles
a+

14 jan. 2005
0

plus de prudence les amis !
certaines des interventions précédentes me font frémir. Je m'explique : il faut avoir été de nombreuses années à la passerelle d'un cargo , pour vous dire , que le petit plaisancier n'est pas forcément détecté par le matériel électronique sophistiqué que nous possédons ,et qui malheureusement tombe en panne parfois malgré toutes les sécurités mises en place , ou alors c'est la personne chargée de la veille " qui tombe en panne " sur certaines unités , les cargos poubelles ça existe toujours ...à vous de ne pas les rencontrer!
Quelqu'un à dit :"je préfère mieux aller vivant au tribunal ,plutôt que ma veuve..." la situation peut s'avérer plus pénible que cela parait , surtout si par l'inobservance des réglements , que vous êtes tous censés connaître, vu que vous possédez un titre de navigation ,vous avez envoyé une grosses unité sur un rocher ,et que quelqu'un est resté coincé en fond de cale...Car éffectivement il arrive également à l'homme de veille de douter, surtout lorsque certains appareils sont momentanément HS ,et que la grosse
barque est près des cotes ,et que vous voyez depuis une heure un feu à éclats , non répertorié,qui sème le doute à la pâsserelle....
Par contre je ne pense pas ,que vous soyez inquiété , si dans une situation d'urgence ,par exemple en cas de collision imminente, vous mettez en route , et éclairez tout ce qui peut l'être sur votre canot , afin d'éviter la catastrophe. Je me résume à situation d'urgence, moyens d'urgence et on se démmerde comme on peut.Mais en temps normal les règlements sont faits pour éviter les imbécilités , et ils doivent être strictement respectés !!
bon vent , bonne mer à tous ! terminé

14 jan. 2005
0

bien,leçon retenue!!
Je n'imaginais pas vraiment,ce que toutes les dernières contribs,venant de pros,soulignaient comme doute,voire comme danger!!!!
J'ai au moins appris ça,dorénavent,je laisserais le tri-white,et peut être vais-je installer un strombo,pour le cas ou.....
Je rentre dans les clous ;-) ;-)
jacquot

14 jan. 2005
0

Une seule règle... le RIPAM!
Tout le reste ne peut que semer confusion et pagaille.
Donc, des feux réglementaires et un bon projecteur halogène pour éclairer les voiles, encore que cela ne semble pas apporter grand chose, car l'homme de quart sur un gros verra en fait un halo lumineux, et encore mieux un bon coup vers la passerelle. L'homme de quart, même un peu somnolent aura l'oeil attiré par cet éclat lumineux et regardera d'un peu plus près.
Nos bateaux en plastique ne sont guère visibles sur un écran radar, sauf le mat qui donne un écho assez faible, comme le réflecteur d'ailleurs.

14 jan. 2005
0

Le meilleur moyen d'etre vu est de voir veiller soi-même

Je pense que si l'on respecte les feux reglementaires et si l'on effectue une veille attentive il n'y a pas de pb tout ce passe bien.Si un bateau ne nous a pas vu et bien l'on s'ecarte de sa route et voilà.Mais crée ainsi une confusion est source d'emmerde pour les autres et pour soit.Si tout le monde fait à sa façon ou va t'on.Il y a deux ans juste aprés Groix l'on a eviter un chalutier en peche tout feu étient il était dans une zone je pense interdite à la peche.Il faut donc veiller pour soit et pour les autres.
Le bateau que j'ai croisé n'avait que ce feu en tête de mat , l'on ne savait m^me pas que s'était un bateau , venait-il sur nous ?s'éloignait-il?.il a fallu mettre le radar en route pour savoir de quoi il s'agisait.Puis l'on a aperçu qui nous croisait à qq centaine de metres.
josé

14 jan. 2005
0

José... un truc m'inquiète :
tu écris : "il a fallu mettre le radar en route pour savoir de quoi il s'agisait"

Euh... je pensais que les cargos naviguaient au radar...

14 jan. 2005
0

Ben dites donc
Voilà un sujet intéressant! D'autant plus que nous avons eu l'avis de tous!

Merci Kiwi et ferdinant, au début de la lecture de ce sujet, je ne me doutais pas une seconde des problèmes rencontrés par les cargos concernant les voiliers de plaisance!

Comme quoi la communication, peut apporter à chacun une vison souvent insoupconnée des problèmes des autres, mais surtout une ouverture d'esprit quand à ces problèmes et de la compréhension des uns pour les autres!

Des sujets comme celui-ci avec des intervenants aussi différents devraient être plus fréquent. Surtout que c'est instructif du début à la fin.

Conclusion: Nous ne sommes pas tout seul, et vive la discussion..

Bravo

Farolito ébahit!!!!!!!

Les marins pêcheurs connaissent-ils HeO? Non, sans rire?

15 jan. 2005
0

comme quoi
j'ai lancé ce sujet sans grande conviction simplement parce qu'à la lecture d'un article sur le vendée Globe il en parlait et que j'en ai rencontré un cet été qui m'avait bien perturbé.
josé

16 nov. 2016
0

Bonsoir,
d'autres avis en 1016 ?
Pour ma part la solution n'est-elle pas d'avoir les deux en fonction fixe 360° et Flash light ?

Thierry

16 nov. 2016
1

dame cunegonde et messire godefroy ne serait pas heureux ...
vive le respect des règles internationales établies depuis des décénies

17 nov. 2016
6

non non et re non ! quand on aura mis en place un code sans ambiguïté pour les plaisanciers qui n'aiment pas les feux de mouillage, par exemple un feu scintillant orange et violet en alternance, pourquoi pas, mais d'ici là, mettre en haut de son mât une cardinale nord au prétexte que c'est plus visible est tout à fait illégal et totalement irresponsable !

17 nov. 2016
4

Hello,

Je ne comprends pas ce fils où chacun re-invente la loi.
ll y a un règlement. Il faut s'y conformer en ce qui concerne le feu en tête de mat.
Après, si certains craignent de ne pas être vus, ils peuvent allumer des lampions ailleurs, mais pas en tête de mat !

Amicalement.
FX

17 nov. 2016
0

Je veux pas créer de polémique particulièrement, mais la loi n'indique pas expressément la tête de mât comme unique possibilité pour le feu de mouillage.
On doit avoir :
- soit 2 feux blancs visibles sur tout l'horizon, un à l'avant et un à l'arrière, celui de l'arrière placé plus bas.

  • soit 1 feu blanc visible sur tout l'horizon à l'endroit le plus visible (interdit si le bateau fait + de 50m)

Pour la 2ème solution qui a l'avantage de permettre d'économiser un feu, la question de savoir si la tête de mât est l'endroit le plus visible se pose : à mon avis dans un mouillage abrité voire encombré, c'est trop haut et il est bien plus visible à la poupe au dessus du carré qu'il éclaire par la même occasion.
Quant au secteur occulté par le mât, il est vraiment tout petit si le feu est bien à l'arrière ( sur un mâtereau ou sur le portique p.ex.), et de toute façon il y a toujours la lumière reflechie par le pont.

17 nov. 2016
0

Ben moi aussi je suis contre ces saloperies de feux blancs qui flashent en haut des mâts dans les mouillages. Cet été pas très loin d'un aéroport j'ai confondu un voilier avec un avion en approche.
On rencontre de plus en plus de ces trucs en Espagne et vraiment ça peut poser des problèmes.
Perso je fais comme beaucoup ici j'ai une grosse torche avec les nouvelles leds et je me signale en éclairant les voiles comme si je vérifais le réglage et quelques fois quand je vois que l'autre passera un peu trop près je lui fout un coup vers la passerelle.

17 nov. 2016
0

hello,
lors du lancement de ce fil en 2005 j'avais dit que j'etais favorable a ces flash light.
onze ans plus tard j'ai depuis longtemps retourne ma veste et ne suis plus du tout convaincu par ces stroboscopes nautiques qui n'apportent a l'usage que des inconvenients pour ceux qui les subissent, notement dans les mouillages.
cordialemement
jpierre

18 nov. 2016
0

AMHA, il faut respecter le RIPAM pour éviter les confusions. Pour la sécurité en haute mer, á la place des "stobe" utilisez un transondeur AIS, tous les gros bateaux sont obligés de l'avoir.

18 nov. 2016
0

Sans compter que le soir quand il fait beau et que tu t'installes dans le cockpit pour bouquiner ou autre dans un mouillage avec des voisins équipés de ces machins je vous souhaite du plaisir.
Pour moi la liberté s'arrête quand tu commences à emmerder les autres.
De nos jours les flashes sont réservés pour les gilets les balises de détresse en général pour tout ce qui permet de savoir que quelqu'un est à la baille.
Mettre un flash en haut du mât dans un mouillage pour faire croire aux voisins qu'un aéronef va leur tomber dessus c'est pas sympa.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (177)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021