First 35s5 opinion

Bonjour a tous,
Je suis intéressé par l'achat d'un premier 35s5 de 1989.
Le bateau est bien entretenu et régulièrement entretenu.

Quelles sont les forces et les faiblesses de ce bateau?
Que dois-je vérifier attentivement avant d'acheter?

Je l'utiliserais pour de petites croisières (nous sommes 2), mais aussi comme base pour un week-end à la mer.
Cependant, je serai souvent seul pour porter le bateau, il doit donc être sûr, navigable et facile.

Merci à tous

L'équipage
21 sept. 2020
22 sept. 2020
0

Salut,

J’en ai eu un pendant environ 8ans et globalement malgré ses quelques défauts nous avons (ma femme, mes 2 enfants et moi) aimé ce bateau.
En vrac :
Bateau qui marche bien, bien toilé, très sécurisant et Marin
Facilement maniable à 2 (ma femme barre tout le temps) ou seul avec le pilote
Intérieur (2 cabines ) très confort (version starck / acajou nous on aimait bcp même si c’est un peu foncé), la Sdb était confortable, et on avait un immense coffre dans le cockpit
Élément très appréciable de confort il y avait une table pliante dans le sol du cockpit

Sinon, bateau assez gitard et ardent, mais encore une fois très sain et agréable à la barre (franche en carbone)

Les défauts :
La jupe arrière claque au mouillage quand le clapot arrive par l’arrière, c’est franchement très désagréable certaines nuits au mouillage
Les portes coulissantes du carré sortent parfois de leur guide et globalement coulissent mal ...
La cabine arrière très grande est franchement basse sur la moitié je n’ai jamais supporté y dormir, je dormai à l’avant ou dans le carré transformable
voilà ce qui me revient, si tu as des questions supplémentaires pm moi


cowboy bebop :avec les banquettes et le plafond clair je le trouve très réussi l'intérieur acajou :-) ·le 22 sept. 2020 09:02
22 sept. 2020
0

A vérifier : les boulons de quilles qui baignent souvent dans l’eau des fonds
Ils sont souvent rouillés bien que ce soit uniquement en surface

Pour naviguer seul il faut selon moi bien revoir le circuit d’enrouleur de génois qui était pas terrible (car enrouleur dans le pont) et difficile à manœuvrer de l’arrière. Pareil pour la GV qui montait pas toujours très bien (malgré chariots à billes) , j’avais installé un taquet en pied de mât pour pouvoir hisser seul
Il faudrait ramener les prises de ris en automatique dans le cockpit


22 sept. 2020
1

Ha oui sur le mien pas d’étai largable ça manquait, à priori c’était compliqué d’en installer un


22 sept. 2020
0

J'en ai loué un en Corse. Bon bateau marin. Par contre pas confortable au mouillage si clapot, même petit. La jupe très plate, claque fort.


22 sept. 2020
0

J'ai depuis 11 ans un 32s5, un peu plus petit mais similaire. Toutes les opinions précédentes sont très justes, j'ajouterai seulement quelques détails :
Bien vérifier s'il n'y a pas de corrosion en pied de mat, les fabricants ayant plaqué des pièces inox sur l'alu sans aucune précaution.
Vérifier la bonne fixation du carré de barre sur la mèche du safran, les vis filetées de blocage rongeant peu à peu le 'becquet' de maintien.
Le haubanage en rod doit être changé par du monotoron.
Si la quille est 'à ailettes', le tirant d'eau du safran est le le même que celui de la quille, danger dans les petits fonds. Attention aussi aux grands hublots sur les côtés du roof, les protéger des UV au mouillage, leur remplacement est difficile et coûteux
Sinon c'est un bateau très sûr, performant et agréable et très robuste (pas comme certains 31.7). Un inconvénient dû à l'agencement intérieur course/ croisière, les coffres du carrés sont petits mais c'est compensé par la profusion des petits rangements.


22 sept. 2020
0

Changer le rod en monotorond je suis d’accord


Cédric 1983:Non non non... Dyform mais pas monotoron qui est trop souple.·le 22 sept. 2020 18:56
Dr Feelgood:oui dyform, moins cher, faible allongement, vieillissement plus visible que le rod·le 24 sept. 2020 12:35
23 sept. 2020
-1

Mis à part le surcoût au moment du remplacement, pourquoi remplacer le Rod par du monotoron ou du Dyform ?


23 sept. 2020
0

Le rod a une durée de vie plus courte que le dyform et est plus sensible aux chocs et autres vibrations . Il est aussi plus cher .
Sur un bon croiseur cela ne se justifie plus . Sur les bateaux de course on en est au gréement textile .
J'ai adoré mon 32 S5 et un de mes très bons amis a remplis sa cave de trophées avec son 35S5 , Vitamine .


Lepapé:Le Rod est plus cher c'est certain, sensible aux chocs et aux vibrations ?J'ai acheté mon dernier bateau à St Martin, un rescapé d'Irma. Le chantier où il était à terre stockait une soixantaine de voiliers, quille et safran dans un trou. Sur tous ces bateaux seuls 2 mâts ont tenu, un gréement pas très élancé et fortement gréé et ma perche en carbone et gréement tout en Rod.Beaucoup de bateaux étaient des modèles récents de ceux qui sont mis en location.J'ai néanmoins jugé préférable de changer le gréement mais toujours pour du Rod.Par contre le textile j'ai donné sur mon trimaran, performant mais très cher et fragile.·le 23 sept. 2020 22:48
Yammi:Bonjour Safioran, Parles-tu d'un bateau qui se trouvait sur Port Camargue ?·le 24 sept. 2020 09:34
safioran:Non , le 35S5 dont j'ai parlé était basé à St Cyr sur mer , s'appelait Vitamine et a été vendu en 2001 , destination Cassis . Après , plus de nouvelles , mais bateau impeccable .·le 24 sept. 2020 09:49
Yammi:Génial ! Ce bateau s'est ensuite appelé TAHINA et a couru en IRC sur Marseille. Il a été revendu en 2009 et s'est à nouveau appelé VITAMINE. Il a couru en OSIRIS jusqu'à ce qu'il devienne le mien l'été 2019. Ce bateau a été acheté en confiance (lien de parenté... la tromperie est encore plus belle en (belle)famille...) mais j'ai découvert tellement de chose que le bateau a subi 14 mois de travaux ou TOUT a été refait, il n'a repris la mer que le 16 août 2020 ! Si l'occasion se présente et que tu en as l'envie, tu pourras dire à ton ami que le bateau à été, pour moi, littéralement sauvé du naufrage (fils électrique qui avaient brulés, plus de 21 entrées d'eau, passe coque à la limite de la rupture - un a cassé en le retirant... à main nue..., boiserie pourrie, joint tournant tellement mort et dur qu'il a marquait l'arbre d'hélice etc....). Aujourd'hui tout l'intérieur a été refait, j'attaque l'extérieur prochainement !·le 24 sept. 2020 10:04
safioran:Je penses que tu parle du propriétaire qui a appelé le bateau TAHINA , qui était autant que je m'en souvienne , restaurateur . Mon ami est lui , particulièrement maniaque et ses bateaux sont toujours entretenus sans compter temps ou argent . Si tu as su réhabiliter ce bateau , bravo et qu'il te porte bonheur et joies .·le 24 sept. 2020 13:33
Yammi:Je n'ai pas acheté le bateau sous le nom TAHINA mais VITAMINE (le retour !). J'ai oublié une étape, entre VITAMINE et TAHINA, le bateau est passé rapidement par le nom LA GALERE, c'est certainement cette personne qui est (ou était restaurateur). Ayant été en contact avec le propriétaire de l'époque TAHINA, je ne doute pas qu'à cette période (et avant) le bateau était en très bon état (d'ailleurs j'ai toutes les factures !) et que c'est bien de 2009 à 2019 sous le nom à nouveau de VITAMINE que le bateau a souffert.J'ai passé environ 3000 heures pour que tout (re)devienne fonctionnel, sécurisé et beau. Maintenant nous naviguons avec plaisir et je suis quelques part content d'avoir "sauvé" ce bateau qui le mérite !Pour répondre au sujet, (quand même !) je ne peux pas dire grand chose sur le comportement en mer car malgré plus d'un an avec je n'ai qu'environ 200 miles au compteur ! Par contre, ayant entièrement démonté le bateau de fond en comble, je peux répondre à des questions particulières s'il y en a (et que j'ai la réponse !). ·le 24 sept. 2020 15:02
23 sept. 2020
0

Je n'ai jamais compris pourquoi un 35 se trouvait souvent au même prix que le 32...


20 oct. 2020
0

Bonjour à tous, au final je l'ai acheté et pour l'instant je suis satisfait!
Je suis toujours en train de nettoyer et de découvrir le bateau.

Le bateau est déjà en bon état, juste quelques petits travaux à faire, notamment:

1) changer les poignées de la cabine, savez-vous où elles se trouvent?

2) J'ai trouvé 3 trous, un sur la table, un à droite et un à gauche , mais je ne savais pas à quoi cela servait? Quelqu'un a quelquonque idée?

Si vous avez des suggestions, elles sont les bienvenues!

Merci encore pour votre soutien!


PT BOYUR:Bonjour, Ces trois sont prévus pour recevoir un éclairage genre lampe de Bureau déportée. Très joli en inox, connecteur type prise jack audio mais je ne l'ai jamais utilisé. Ps: attention donc au fond de ces trois il y a du 12v et donc risque de créer des court circuits·le 08 sept. 15:54
20 oct. 2020
0

Salut
Tu es dans quel coin ?


20 oct. 2020
1

Je garderai le bateau près de la frontière avec la Côte d'Azur


20 oct. 2020
0

Dommage trop loin !
Profites bien !


28 déc. 2020
0

Bonjour à tous,

j'ai acquis un 35s5 en juillet cette année. Je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de naviguer entre bricolages et confinement.
Je le trouve très ardent et j'ai l'impression qu'il faille réduire très vite. A quinze noeuds de vent et au près il commence à monter sur sa barre et il faut direct choquer la GV.
Pour les performances c'est à voir car la carène est recouverte de plusieurs couches d'antifouling, je m'y mets en février. Mais je ne retrouve pas la sensation de glisse que j'ai sur le GibSea 90+ sur lequel je cours.
J'aurai une question pour le coup.
Y en a t il certains qui ont installé un étai largable pour un solent ou un inter ?
Il y a bien la fixation du hale bas de tangon mais ce n'est pas fait pour résister au même efforts, à priori. Pour autant la structure est bien renforcée à ce niveau mais on ne voit pas la fixation sous le pont. Quelqu'un a t il déjà regardé ça ?
Je joins des photos prise sur mon bateau. Je précise que les boulons visibles sur la plaque inox sont ceux qui fixent le guindeau.
Longue vie au site.
Dominique


29 déc. 2020
0

Hs : le GS90+ c'est celui de Gerard ?


30 déc. 2020
0

Bonjour Moustic,

J'apporte une petite contribution sur la question de l'étai largable car moi-même j'y songe depuis quelques temps (précision je "reconstruis" tout le bateau depuis 18 mois et environ 3500-4000 heures...).

Pour faire simple je n'ai pas trouvé de solution ! La cadène de hale-bas de tangon n'est à mon sens absolument pas dimensionné pour recevoir un étai étarqué. J'avais trouvé une personne (je ne sais plus où) qui avait fait des modifications avec une reprise d'effort par une plaque inox dans la cabine avant, ce que je ne souhaite pas faire. De plus cette cadène est relativement loin derrière l'étrave ce qui, à creuser, ne permettra pas un solent mais uniquement une trinquette, voile que l'on utilise pas tous les jours !

J'avais pensé faire une ouverture (refermable avec un clapet quand l'étai n'y est pas) sur le capot de la baille pour que l'étai largable traverse celle-ci et frapper l'étai en dessous de l'enrouleur. Cette idée, bien qu'ayant des inconvénients a aussi des avantages et avait ma préférence. Mon gréement est en 7/8ème (normal pour ce bateau) et donc rajouter un point d'accroche sur le mat en dessous de l'enrouleur entraine, si on respecte les règles de l'art, l'ajout de bastaques (selden conseil leurs ajout lorsque le capelage de l'étai est à 10% -de mémoire- de la longueur du mat). Au delà du coût, ayant régaté longtemps sur des bateaux à bastaques et basses bastaques, je ne souhaite pas rajouter cela sur mon bateau... Ni encombrer mon gréement et mon pont (j'aime que le bateau soit épuré)... Retour à la case départ.

Mes solutions. Il y a 2 approches mais le matériel disponible et le cout répond de lui-même pour moi.

1/ Faire tailler un beau solent qui reste sur l'enrouleur + acheter un gennaker (j'ai déjà un bout-dehors). Simplifions le solent permet d'envisager le vent montant sans "stress" et le gennaker permet, dans le petit temps, d'obtenir une meilleur VMG. Finalement (toujours en simplifiant), seul le portant sans voile de portant est pénalisant... Ayant 2 symétriques, un code D ("spécial" car taillé pour de l'IRC) et un asymétrique personnellement cela ne me pose pas de problème. Reste à acheter 2 nouvelles voiles, un détail !

2/ Mon enrouleur est double gorge, j'ai déjà un génois tri-radial en bon état et un solent en état correct (je ne régate pas avec ce bateau), je reste donc sur la manœuvre de changement de voile d'avant. L'inconvénient c'est de, en rentrant à l'écurie, devoir affaler le solent et non l'enrouler en cas de réduction en cour de nav' car l’émerillon se trouve en bas. Cette manœuvre demande un peu d'entrainement mais n'est pas difficile car le risque majeur est de voir le génois passer à l'eau, ce qui dans ce cas ne doit pas se produire car la voile est à "l'intérieur" du solent.

3/ Et si un jour ? Si je change alors soit j'opterai pour l'option 1 qui coute quand même son prix soit je réfléchirai à faire tailler un génois Vortex de Delta qui, à priori, supporte de travailler partiellement enroulé... On n'y est pas !

Espérant avoir apporté un peu de vent à tes voiles,

Bonnes fêtes à tous !


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

 Ty arc en ciel au pays du Ty punch

Après la pluie...

  • 4.5 (19)

Ty arc en ciel au pays du Ty punch

mars 2021