First 28 8CV trop juste?

Bonjour à tous, dans nos recherches, un First 28 retient notre attention.
Seulement, il est motorisé avec un Yanmar YSM8, j'ai cru comprendre que ce moteur est un très bon moteur, fiable et rustique.
Ce moteur a été recemment refait.
Selon le vendeur, à partir d'un bon force 6 dans le nez et 1m de houle dans le chenal, le bateau fait du 0noeuds...
alors voilà, nous avons tous nos critaires, je ne connais pas le chenal dont il parle, courant etc...
il me dit appuyer avec la GV dans ce genre de situation.
n'ayant pas une grande expérience, je cherche des avis sur ce couple YSM8 et First 28.
D'un côté, un moteur simple est une bonne chose pour nous, d'un autre côté, un moteur puissant est un gage de sécurité dans certains cas me s'emble t'il.
Je suis prenneur de tous vos avis, qui confirment ou infirment mes pensées (qui ne sont pas claires).
Pour mémoire, un First 28 pèse 2t7 et le YSM8 est un monocylindre.
J'ai lu certains avis sur le forum des First 30.
Dernier point, les montages d'origines étaient 8 ou 12CV.
merci d'avance pour votre aide.

L'équipage
13 mar. 2019
13 mar. 2019
0

J'ai lu la même chose à propos du First 27.7 équipé d'un monocylindre Yanmar. Le bicylindre est recommandé.

13 mar. 2019
1

J'ai un ys12 sur mon brin de folie, et si je me souviens bien, @jeanlittlewing a eu un ys8 sur son f30.
Ce sont des moteurs fiables, simples et solides.
Face à un fort vent et avec de la mer, la vitesse tombe, c'est sur, mais pas à 0.(après, cela dépend de plein de choses, hélice, propreté de la coque, entretien du moteur...)
Par contre, pour remonter un courant de fort coefficient en manche par exemple, c'est compliqué...
Quand il y a beaucoup de vent, il vaut mieux compter sur ses voiles.

13 mar. 2019
0

J ai remplacé le Ysm 8 par un 1 GM 10 (9 chevaux en fait)
Certains ont mis des 25 chevaux
Ensuite chacun son programme chacun son bassin de nav

14 mar. 2019
0

J'ai déjà reculé de plusieurs dizaines de mètres le long d'un ponton sur un Dufour 24 motorisé par un RC8.

13 mar. 201913 mar. 2019
8

De nos jours, un 8 CV sur un bateau de 28 pieds est considéré comme trop juste.
Mais il y a 35 ans, quand les bateaux de cette taille (Dufour 2800, Aloa 27, Aquila, Gib Sea 28...sont sortis, ils étaient proposés avec des motorisation de 8 CV (souvent des Yanmar) et on s'en sortait très bien.

13 mar. 2019
5

de toutes façons qu'il y ai du courant ou pas le voilier n'ira pas plus vite sur l'eau au moteur ,par contre avec du vent de face
s'il n'y a pas de mer ça le ralentira ,mais s'il y a la mer du vent
même en doublant la puissance ça ne changera rien ,
le mieux c'est de tirer des bord en appuyant à la voile sans dépasser 15° de gîte
un monocylindre comme le ys8 injection directe à beaucoup de couple par rapport aux moteur modernes super carrés ricardo qui tournent plus vite et sont moins bruyants .
alain

13 mar. 2019
2

Plus que la puissance la fiabilité supposée est le point clé, bon 30 ans et revise ? Refait ? Factures ?

Prevoir qd meme une remotorisation un joir ou l autre et ça coute plus cher que le bateau...

14 mar. 2019
2

c un voilier a moteur auxiliaire pas un remorqueur

14 mar. 2019
0

c'est bien pour cela que j'estime qu'un moteur de 40 ans même s'il tourne est une antiquité sympathique et je n’achèterai pas ce bateau à cause de cela.

un moteur en panne égale bateau bloqué dans une marina, éventuellement avec ta petite famille loin de tes bases.

le prix du bateau doit être très bas, sinon.

mon expérience a été de dépenser 1000 € par an pour faire durer l'agonie puis 10 000 e pour un moteur neuf

si tu n'es pas mécano ou tres bricoleur, warning.

la puissance est secondaire, la fiabilité non

14 mar. 2019
0

Oui, le moteur a été refait il y a 2ans.

beaucoup de choses ont apparemment étaient refaites sur ce moteur et il tournerait comme une horloge.
du coup, c'est vraiment sur sa puissance que je m'interroge.

14 mar. 2019
0

oui mais ayant toujours eu des voiliers avec HB, les inquiétudes ne sont pas les mêmes, les coût non plus.
Je préfère me renseigner et demander des avis avant pour ne pas rester sur ma propre opinion qui et mon trop peu d'expérience.
Mon expérience est celle de petits croiseurs cotiers légers, là, on va passer un cap, je préfère donc demander aux vieux briscards et à tout autres ayant un avis et des exemples concrets du coup.
Car le moteur est certe auxilière mais il me semble que cela t'a quand même couté un bras quand il a fallu que tu le changes et je souhaite optimiser nos chances même si nous sommes conscients qu'un bateau ça coute chere! ne cherchons pas pour autant a auggmenter les frais par des choix non raisonnables.
Tu sais, passer de 18 à 28, ça va nous faire plus d'un choc et d'un apprentissage, si le premier apprentissage peut ne pas être celui du choix à la con, ça nous ira très bien!

14 mar. 201914 mar. 2019
1

Je partage à 100% ton avis quand tu dis très justement "la puissance est secondaire, la fiabilité non".

J'ajouterais quand même que quand Arno33 dit que le moteur a été refait, ça ne veut pas dire grand chose, pour certains en effet, un changement de joint de culasse équivaut à un moteur refait. Non pour moi un moteur refait c'est un moteur qu'on a complètement ouvert et ou TOUT a été démonté, vérifié et/ou remplacé, et ceci aussi bien pour ce qui concerne les organes du moteur que les périphériques. Si c'est le cas de ce moteur, et si les opérations ont été faites par quelqu'un de soigneux et de compétent, alors on peut considérer avoir un moteur fiable pour encore très longtemps.

ps; J'ajoute que à mon avis pour refaire véritablement un moteur, on le sort du bateau et le reste se fait en atelier, c'est du moins comme ça que je conçois la chose.

13 mar. 2019
0

Si le moteur est refait, il tiendra bien quelques années.
Certaines pièces ne seraient plus disponibles, telle que la pompe à huile.

13 mar. 2019
0

Il y a refait et refait
Il est sage de préparer une cagnotte annuellement, j aurais du le faire plutot que de souscrire un emprunt a l arrache

14 mar. 2019
0

Je vous remercie pour tous ces éléments.
concernant l'aspect "refait", ça semble être une refection assez complète mis à part certains accessoires. cela fera partie des éléments a controler.
Et la fiabilité me semble également bien plus importante que la puissance.
La puissance, il me semble qu'en apprenant a connaitre son bateau, on apprend a faire avec, le manque de fiabilité lui, est un coup a se retrouver dans l'embarras autant en terme de sécurité que financièrement.

13 mar. 201916 juin 2020
0

J’ai un 13cv (yanmar 2gm) sur un Kelt 9m en Manche. Entrée et sortie de ports sans souci, par contre j’ai fait du surplace un jour en quittant Sark au moteur au mauvais moment ... Mon 2gm je l’ai entièrement refait et là je suis en train de lui greffer un échangeur ... au total j’en suis à 2500 euros mais je considère que ça valait le coup même si un 2gm20 (18 cv) serait un peu plus confort. Dans ton cas je ne sais pas ... je pense que je garderais le 8cv sans faire de frais dessus et je chercherais parallèlement un 2gm à refaire ...

14 mar. 2019
0

Le voilier n'étant pas acheté...il peut aussi chercher un autre modèle ! ;-)

14 mar. 2019
0

Expérience sympa si on sait et qu on a le temps de le faire et pdt ce temps la on ne navigue pas ...

14 mar. 2019
0

il y a longtemps sur d'autres continents je faisais tout l'entretien de mes motos et voitures, meme changement de piston etc

c'est tres interessant la mécanique mais manipuler ces masses dangereuses ...

14 mar. 2019
0

Oui mais si le bateau lui plaît et qu’il n’y a que ça à améliorer ... un bicylindre à refaire à se trouve et c’est une expérience sympa !

14 mar. 2019
1

Je n’y connaissais rien et j’ai trouvé ça sympa grâce à Goggle et hissé et oh. Du temps certes ... quelques soirées et quelques we mais le plus long c’est finalement de se faire livrer les pièces. Effectivement on ne navigue pas donc à faire en hiver ou comme le le propose sur un autre moteur d’occas

14 mar. 2019
1

De toute façon, en manche, quand c'est pas la bonne heure...

14 mar. 2019
0

C’est sûr !

14 mar. 2019
5

Bonjour, propriétaire d'un first 27, avec un 1gm10. Avant on se trainé un peu et des difficultés dans la houle. On à changer l'hélice pour une taillée sur mesure, résultat on à gagné presque 2 noeuds. Beaucoup moins honéreux que de changer de moteur. Ca vaut le coup de vérifier de ce coté là.

14 mar. 2019
0

Je vous remercie pour ces elements et avis.
ma plus grosse interrogation reste sur la puissance de ce moteur pour ce poid et type de carène.

nombreux sont les bateaux similaires de cette époque a avoir été motorisés avec ce type de puissance.
ceux qui ont ou ont eu des configurations similaires se sont ils sentis limites? voir en danger? dans quel type de situations?

14 mar. 2019
2

Bonjour,

sur mon Armagnac, j' avais un paléolithique Lombardini 8cv, avec en plus une hélice bec de canard.
C' était largement suffisant, même avec 1 t de chargement pour mon voyage au Groenland.
J' ai fais 15000M avec ce bateau, et je ne l' ai jamais trouvé sous-motorisé.

J' ai un ami qui a un First 28, et qui a viré depuis 2 ans le moteur Volvo 8cv pour le refaire, et depuis il navigue sans.
Il est basé dans le Belon (ria sud-bretonne) avec évidemment du courant, et çà ne l' empêche pas de sortir toute l' année tous les quinze jours, avec une dame de nage et un bon aviron!
Maintenant, il a quand-même hâte de remettre son moteur d' origine à bord, car c' est quand-même plus pratique.

Gorlann

14 mar. 201914 mar. 2019
3

Sur un voilier de cette taille, le moteur n'est (ne devrait être...) qu'auxiliaire, et en tant que tel il n'est pas indispensable de disposer d'une puissance importante.
Un surcroît de puissance apportera certes plus de confort et de facilité, mais en aucun cas il ne devrait être considéré comme un élément de sécurité, et si c'est le cas, il y a quelque chose qui cloche, c'est du moins mon avis.

14 mar. 2019
3

beaucoup de plaisanciers dits "modernes" s'ils n'ont pas le gps lecteur de cartes , un mat pour faire sécher le linge ,et le gros moteur qu'ils
pensent les fait avancer plus vite sur l'eau ne se sentent pas en sécurité ...
alors qu'avec un bout de chiffon bien orienté on peut aller partout
confortablement .
alain :lavache:

14 mar. 2019
2

je ne parle que selon mon expérience perso bien entendu:

-la source n° de tracas sur un voilier est le moteur donc il vaut mieux
même sur un bateau ancien ne pas avoir de doute sur ce poste qui va vite en terme de budget représenter un % trop important par rapport à la valeur du bateau (en cas de réparations continuelles ou de changement).

-Soit on a pas de moteur et on gère à la voile en naviguant en fonction. Soit on en a un, mais il faut qu'il fonctionne correctement sous peine de danger. Il n'y a rien de pire qu'un moteur qui démarre quand il veut, qui peut s'emballer dans certaines conditions (c'est le cas du YSM8), qui est sous-dimensionné pour se sortir des situations difficiles.

Perso, moi qui ne suis pas bon bricoleur, un YSM8, je n'achète pas. Sur un First 28, encore moins.

14 mar. 2019
2

le YSM 8 s'emballe quand on fait n'importe quoi, peu de temps après l'achat je l'avais démarré pour recharger les batteries avec une gite de 20 degrés , j'ai pu l’arrêter en mettant un T shirt autour du filtre à air mais méga trouille

c costaud et pas de conséquence, j'adorais ce moteur qui ne nous a jamais laissé tomber

mais meme refait il a 40 ans et peut mourir demain, bonjour l'addition

14 mar. 201914 mar. 2019
0

Hello,

Je n'ai pas d'avis sur le YSM8 mais j'ai une expérience avec un 8cv HB 2T pendant une saison sur un bateau bien plus lourd que le First 28 (presque 2 fois).

Coté puissance ça allait même si un peu juste (mais mon bateau faisait 4T5 ! ) le problème que j'avais était du au HB sur le tableau qui n'était pas bien placé et faisait sortir de l'eau l'hélice à la première occasion, donc pas top. C'était un montage provisoire en attendant de changer mon IB qui était mort. Mais tu ne sera pas dans ce cas avec une bonne hélice bien sous l'eau ton moteur devrait être beaucoup plus éfficace.

Donc, je dirais que la, avec le poids du First qui fait a moitié de celui de mon bateau de l'époque, les 8cv devrait aller.

Bon, j'étais en med, donc pas de courant violents, mais du vent pour rentrer et sortir des mouillages et ports, oui.

Juste un élément de choix de plus... le mieux serait que tu puisse faire un essai avec le bateau visé si c'est possible, dans un chenal avec du courant pour te rassurer ?

14 mar. 2019
1

Bonjour Arno 33

Premier conseil comme dit au dessus si doute ne pas acheter

Mon expérience je fais parti des rares avoir eu 3 motorisations différents sur un meme bateau.
Le bateau un Rush 9.34 3 T c 'est l'équivalent du first 30

Motorisation en origine YSM 12cv 1er remplacement par un 3GM30 avec hélice tripales, 2eme par un 2GM 20 hélice bipales.

1) YSM 12 avant qu'il me lâche, il réponde globalement mais je garde un souvenir d'un peu juste avec des épisodes à 1.5 nd.

2) Comme dit au dessus là je suis passé en mode remorqueur au ralenti
je marche à 1.5 nd très bon souvenir mais soyons sérieux il y a des chevaux en trop, et une hélice tripales pas top sous voile.

3) Le 2GM20 très bon compromis mais clairement il faut revoir l' hélice pour moi elle n'a pas assez de pas.

Si changement passe sur un bicylindres genre 14 cv tu auras de la réserve et le confort du bicylindres et surtout choisir la bonne hélice

Le Moko

14 mar. 2019
1

Je me permet de rajouter un truc. C'est qu'il y a un élément à prendre en compte lorsque l'on envisage le remplacement d'un moteur monté d'origine par un plus puissant, c'est l'encombrement, parce que si le nouveau moteur est plus encombrant que l'ancien ,l'emplacement destiné à le recevoir est toujours le même, et dans ce cas les opérations de maintenance peuvent éventuellement se révéler TRES chiantes par manque de place (j'ai donné...).

14 mar. 2019
1

c aussi une des raisons pour lesquelles je n'ai pas mis le 15 chevaux, l'acces au presse etoupe ne peut plus se faire qu'en vidant le coffre babord qui est énorme ... et il rentre au chausse pied

c etait m pas 1000 euros de plus

14 mar. 2019
0

Beaucoup d'antiques moteurs peuvent être remplacés par des bases Kubota, pour un encombrement moindre et des chevaux en plus.

14 mar. 2019
1

Mon First 28 était équipé à l'origine du ysm 8: bruyant, vibrant et poussif
Ne pas espérer plus de 5nds par mer plate. Ca ne m'a pas empêché de faire plusieurs fois Bretagne /Baléares par le canal du midi
J'ai changé pour un 1gm10: guère mieux mais moteur neuf et pas de soucis (au début)
L'année dernière une opportunité et je pose un 2ym15 de 14cv. La du changement: un bruit beaucoup plus agréable, peu de vibrations et surtout de la puissance, les 6nds atteints facilement, monte rapidement dans les tours et un sentiment de sécurité supérieur.
Mais comme deja rappellé plus haut avec un moteur de bientôt 40ans même refait on risque les soucis techniques ( pompe à eau, démarreur,alternateur,coude d'échappement...) avec la difficulté de trouver les pièces détachées...et de vous pourrir les vacances.

14 mar. 2019
0

surement une hélice inadaptée, sur le 30 on faisait 6,4 en sortie de carénage avec une magnifique BDC Martec et le ysm 8, on fait désormais 6,8 avec le 1 GM et une flexofold bdc moche mais efficace

4,5 nds en croisière avec le 8
5 noeuds désormais avec le 9 chevaux a 2200 tours, hélice un peu overdrive, ça s entend avec une carene propre

14 mar. 2019
1

Bonjour,
Un moteur doit être fiable : quand on le démarre, il démarre, quand on accélère, il monte dans les tours, quand on passe la marche arrière, il ralentit puis fait reculer le bateau.
C'est tout ce que je lui demande.
Ensuite, je suis trés content, dans la pétole, qu'il puisse me pousser avec une vitesse supérieure au courant. Je n'attend pas qu'il me pousse lorsque qu'il y a 20 nds de vents.
Ensuite, on connait les limites (il y en aura forcément), et on s'adapte - avec une petite marge :)
F

14 mar. 2019
0

si ton voilier marche à 6 noeuds par mer plate
si tu as 6.5nds de courant dans le nez tu recules sur le fond .
dans la chaussée des chevaux avec un schergui sous spi et le brave rc11d à fond on reculait jusqu'a ce que l'on trouve un contre courant sur le coté et là nous n'avions plus besoin du moteur .
alain

14 mar. 2019
0

je suis d'accord, c'est une question de limite. Sur un bateau, elle sera à 8 nœuds sur eau plate, sur un autre, ce sera 5. Faut la connaitre, et faire avec.
C'est d'ailleurs vrai aussi à la voile :)

14 mar. 2019
0

Après, tout dépend du prix du bateau en question...
Quand au fait de s'y connaitre en mécanique, un moteur de 40ans est bien plus simple qu'un moteur moderne.

14 mar. 2019
1

c'est justement parce que je suis en accord avec tout ce qui se dit (y compris les oppositions) que je réfléchis beaucoup a tout ça.
Le bateau semble très bien entretenu, le prix (se discute justement avec tous ces éléments et d'autres) et il est certains qu'à 10/12 000€ je ne me poserais pas la question.
le bateau semble sains.
la visite nous dira le reste.
et nous profitons de cette escapade pour en visiter plusieurs.

14 mar. 201914 mar. 2019
0

10-12000 ??? Il est proposé à combien ce first 28 ? On aurait peut être du commencer par là !

14 mar. 2019
0

Je viens de lire un article sur le même sujet dans une revue anglaise..
5 CV la tonne est une bonne norme.

14 mar. 2019
1

Dans les TIDAL WATERS ca peut se justifier, en med non

15 mar. 2019
0

deux moments avec le F28 et ce moteur :sortie contre le vents du goulet formé par les trois petites iles au nord de La Madalena ,quasi à 1 Nœud et encore ; puis entrée dans le golfe de santa manza est corse au début d un coup de mistral vitesse zéro puis nettement mieux avec la GV arisée ;ça confirme ce qui est dit ds les messages

Farol do Arnel, Sao Miguel, Acores

Phare du monde

  • 4.5 (177)

Farol do Arnel, Sao Miguel, Acores

2022