First 260 entrée eau toilettes avec vannes fermées

Bonjour
La saison a repris,.. avec quelques surprises
sur mon First 260, j'ai des entrées d eau

Il semble bien que les toilettes se remplissent (parfois)
les conditions sont les suivantes :
- pas de réservoir a eau noires
- vannes fermées
- je pense que cela a lieu quand le mécanisme des toilettes est en position "remplissage"
J(ai aussi de l eau dans le fond du cabinet de toilette. Apparemment quand je fais des virement de bords .... mais je ne trouve pas de trace d' eau sur le mécanisme des toilettes

D'ou ma question : une vanne peut elle être "poreuse" ou avoir des fuites
Les miennes n'ont pas de trace de corrosion, et sont de 2014
Merci

L'équipage
02 juin 2020
03 juin 2020
0

Si un jour, ou une nuit, il a fallu forcer pour fermer une des vannes du WC, il se peut que la boule se soit désolidarisée de l'axe et ferme mal.
Il se peut aussi qu'un effort mal orienté sur le levier pour forcer le mouvement ou la bonne orientation de la vanne ait détérioré la portée en matériau de synthèse de la boule => fuite.

Pour vérifier: déconnecter le tuyau et voir si la vanne est fuyarde.


07 juin 2020
0

Bonjour
un grand merci a Polmar
je suis allé voir de plus près;
sur une des vannes la vis qui tenait le levier était desserrée. Je suppose que parfois je n'arrivais pas a fermer complètement car le levier devait taper dans la pièce de blocage de la vanne, avant que la vanne soit fermé.
Il va falloir aller naviguer pour vérifier ... c'est mieux que de sortir le yacht de l'eau


07 juin 2020
0

À bord d'un voilier sur lequel j'avais posé mon sac, le compagnon du chantier qui avait changé les vannes avait tellement bien soigné leur orientation que sur certaines l'ouverture ou la fermeture complète nécessitait de démonter le levier pour parcourir les 90°. :-(


0

Bonjour,
Il se peut peut que l’axe de la vanne soit désolidarisée de la bille en inox.
Situation vue des dizaines de fois dans mon boulot.
Comme dit Polmar, retirer le tuyau après avoir fermé la vanne. Si l’eau rentre, c’est que la vanne ne fonctionne pas.
Pour info, toutes les vannes doivent être manoeuvrées régulièrement et changées s’il y a un doute.
Comme c’est un petit bateau, si le passe-coque n’est Pas loin de la ligne de flottaison, il est possible de faire gîter le bateau à l’aide de la drisse de spi pour faire le émerger.
Une façon d’éviter une sortie d’eau.
Bonne bricole,
Patrice


07 juin 202007 juin 2020
2

Bonjour,
il faut vérifier les vannes de temps en temps...
En partant de Port Gardian, je démarre le moteur, par réflexe je regarde l'échappement qui me crache un seau d'eau, OK.
Un méchant vent d'Est, ceux qui connaissent apprécieront. Dérive baissée à moitié pour éviter de la coincer dans les pendilles, je sors en avant avec un peu de barre bâbord, un coup arrière en inversant la barre pour utiliser le couple de l'hélice, et en avant lente pil poil dans l'axe du chenal, ça le fait. Sauf qu'en arrivant au milieu de l'avant port, le moteur perd des tours, tousse, le buzzer se met à siffler, voyant de température allumé, et le moteur s'arrête. Enfer et putréfaction !!! Je dérive vers la jetée, et j'essaie de redémarrer, le moteur tousse, démarre, le buzzer buzze toujours, et le moteur s'arrête, re-démarre, ne prend pas de tours, mais ça suffit pour rejoindre l'extrémité du ponton Est auquel je m'amarre.
Bon, je pense à une obstruction de la crépine, je plonge sous le bateau, tout OK. Je remonte à bord, et je vais vérifier la cale moteur, leviers des vannes aspiration et joint tournant en l'air, c'est quoi, cette merde???
En revanche, le filtre à eau de mer est vide... Le doute me fait dévisser les colliers de la durit d'aspiration sur la vanne moteur après avoir refermé la vanne. Je débranche le tuyau et je remonte le levier très doucement jusqu'en haut. Pas une goutte d'eau. Je prend la lampe, et je vois que la boule est en position fermée. Je manoeuvre le levier plusieurs fois sans résultat. En fait, la vanne a rendu l'âme sans prévenir. Le ship local est aux abonnés absents, mais le quincailler du village a une vanne plombier du bon modèle. Là, ça devient du vrai travail d'homme: préparer le ruban téflon, contrôler que la pompe de cale fonctionne, dévisser la vanne entourée d'une serviette éponge pour limiter l'entrée d'eau, poser la pinoche - tiens, c'est la première fois que je m'en sers - le temps d'entourer le téflon autour du passe-coque, enlever la pinoche - geyser - et visser la vanne en catastrophe jusqu'à ce que l'eau cesse de rentrer. Un quart de tour de plus pour que le levier soit dans la bonne position, fin du coup.
Et l'autre abruti de marinero qui vient me dire qu'il ne faut pas rester là, le Maître de port n'étant pas content d'avoir un bateau en vrac sur son ponton VIP. J'ai expliqué poliment au marinero où son patron pouvait se carrer son ponton, ses VIP, et j'ai redémarré mon moteur qui a fonctionné encore cinq ans avant de mourir d'un cancer des chemises en phase terminale.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Piégeage des gouttes

Après la pluie...

  • 4.5 (77)

Piégeage des gouttes

mars 2021