Financer son bateau avec un crédit immobilier rêve ou réalité !

Bonjour,
j'ai entendu dire qu'il était possible d'obtenir des prêts immobiliers pour l'achat d'un bateau moyennant quelques tracasseries administratives du genre hypothèque, nombreux dossiers à remplir etc.
Connaissez-vous des organismes ou banques qui pratiquent ce style de financement, je pense que celà pourra en intéresser plus d'un, d'avance merci et désolé pour ceux qui croyait dans cette page trouver une solution à leur problème, mais patience!

L'équipage
28 août 2007
28 août 2007
0

Quelles banques ?
Bonjour,

toutes les banques peuvent le faire.
Selon la loi l'achat d'une habitation, d'un bateau ou d'un camping-car sont les cas autorisés à l'ouverture d'un crédit immobilier. C'est même possible pour un bateau d'occasion.
Il reste ensuite à négocier l'apport personnel, le taux, les assurances et les garanties... comme pour une maison. Ce ne sont pas des tracasseries administratives mais banquaires !
Ca vaut vraiment l'effort, je viens de signer !

L.

29 août 2007
0

Réponse à Crésus
Crésus,
Merci pour l'info et les encouragements c'est déjà un argument juridique solide pour prendre un premier RDV avec mon banquier.Félicitation pour votre réussite!

29 août 2007
0

Quelques précisions...
- si le bateau est neuf, il vaut 10 fois mieux le financer en crédit bail (si c'est une question de durée il y a un organisme qui accepte jusqu'à 15 ans en cbail) ne serait-ce que pour des questions de récupération de tva
- si le bateau est d'occasion ce qui fera éventuellement tiquer le banquier c'est l'adéquation entre durée du financement et durée de vie percue du bien financé. La différence notable avec un crédit destiné à financer une maison réside dans ce cas dans l'éventuelle garantie qui sera un hypothèque maritime (on ne passe pas chez le notaire).
a+

29 août 2007
0

Effectivement
C'est possible, pour nous au commencement du projet, le banquier nous l'avez proposé. Banque populaire à dijon.
Si ça peut aider

29 août 2007
0

Pas tout compris
Un financement de longue durée est assorti d'une garantie (hypothèque, caution, etc,..)
Le prêteur, s'assure de la solvabilité de l'emprunteur, quelle que soit la nature du bien financé.

Quel intérêt d'adosser un prêt immobilier à un bateau ? en terme de taux, je ne pense pas que le jeu vaille la chandelle.

Par contre pour un bateau neuf, comme cela a été cité précèdemment, la LOA me semble particulièrement attractive...
Pour l'émetteur du post précèdent, la Banque populaire, dispose d'une filiale dédiée à ce type de financement (NETEXIS)

Merci de me faire part de l'intérêt du prêt immo pour ma curiosité personnelle.

Bonne journée

29 août 2007
0

Pour le taux....
Les taux des PI sont les plus interressants. Attention il faut faire vite dans 8 jours ils prennent 0,50%. De plus le tableau d'amortissement fourni par la banque indiquera un "prêt immobilier" et avec la nouvelle loi sur les réductions d'impôt....

29 août 2007
0

Déduire ses intérêts d'emprunt
pour financer un bateau....Cela, je ne m'y risquerais pas, quand bien même le tableau d'amortissement préciserait "Prêt immobilier" ce qui me semble curieux pour une banque.
A moins que la notion de résidence principale ouvre droit à cet avantage ? :-( :-(
pour un bateau..............

A voir ;-)

29 août 2007
0

Pensez-vous
Que l'on peut utiliser un PEL ou un CEL pour améliorer son bateau au même titre que l'on utilise un PEL ou un CEL pour améliorer son habitat ?

Marc

29 août 2007
0

quelques précisions sur le projet
Merci à tous pour vos contributions respectives, je tiens à préciser que dans mon cas il s'agit d'un bateau à moteur d'occaz,qui deviendra ma résidence principale.Bien entendu, l'avantage du P.Immobilier réside dans le taux que j'estime à +/- 2 points d'écart sur les prêts des organismes spécialisés,la durée 10/15 ans pour des mensualités mieux adaptées, et peut-être , mais à vérifier... des assurances plus complètes voire moins honéreuses.Par ailleurs,je pense qu'Alizéa faisait de l'humour en annonçant encore une augmentation des taux de 0.50% !!!:( Continuez à nous tuyauter sur le sujet.

29 août 2007
0

Pas du tout!
Donc dans ton cas tu dois pouvoir utiliser PEL ou CEL et certainement pouvoir déduire tes intérêts d'emprunt. A vérifier tous cas...

29 août 2007
0

Se renseigner
Il faut se renseigner sur toutes les opportunités.
En achetant un bateau avec un crédit immobilier, celui-ci n'est pas considéré comme résidence principale (donc adieu la loi Sarko) sauf si on y réside. Mais reste à négocier avec l'administration et le banquier pour l'y faire admettre. C'est pas gagné !
Pour PEL , CEL même problème de résidence principale... A demander
Quant au choix CI ou LOA, c'est évident que la LOA est plus intéressante question taux mais on n'est pas propriétaire de son bateau durant le temps de celle-ci... et ce n'était pas la question initiale.

Pour BEDAU mon intéret se trouve là :
75 000 euros sur 12 ans, TEG 3,6 % aucune hypothèque ou garantie.

L.

29 août 2007
0

Crésus - on ne prête qu'aux riches !!
Un taux et des conditions identiques je suis preneur!
Ou? quand? comment? JE SIGNE !!!!

30 août 2007
0

Etonnant de ta part, Robert
ton Ovni ne vaudrait plus rien après 10 ans ?

Non...

30 août 2007
0

Divergence
Bonjour,

Dans ton argumenation, il y plusieurs points qui sont sujet à discussion, je précise :
- valeur de remplacement : ce n'est pas le problème car si on doit revendre le bateau pour qq raison que ce soit, on ne se base pas sur cette valeur mais sur la valeur de revente. Et là tu es bien placé pour savoir que les Ovni (par exemple) se revendent plus cher qu'ils n'ont été achetés (bateau propre naturellement). On pert l'inflation et le matériel additionnel (et encore, pas pour tout)
- la maintenance : pour dépenser 5% par an de sa valeur en neuf, il faut y aller, et j'y suis pas, loin de là. Mais je n'ai pas d'anneau dans une marina hors de prix, c'est sans doute une des raisons (sans jeter la pierre à ceux qui en ont) et je soigne mon raffiot (certains diraient de trop...).
- Pour la revente du bateau avant la fin du crédit, tu parts du postulat que le prêt couvre la totalité de l'achat. Aucune banque ne te prêtera sans un apport personnel qui ici, sera au minimum de 50%, donc cet argument n'est pas si pénalisant.
C'est vrai que le remboursement d'un crédit par anticipation coute cher, mais c'est valable pour tous les crédits, il faut l'intégrer au départ.
- Si tu reprends les mêmes arguments pour une voiture, c'est encore plus vrai, elle se déprécie plus rapidement (mais c'est aussi vrai que les crédits sont moins longs) et dure moins longtemps pour rien retirer au bout de 10 ans et quant au coût d'utilisation... pourtant quand je vois le nombre de bagnoles neuves et chères, très chères, qui roulent et tout ça pour aller en procession d'un point A à un point B ...
- L'achat d'un bateau n'est pas raisonnable, mais je préfère claquer mon pognon comme tu dis dans un plaisir (et aujourd'hui) et pour ça emprunter que de me voir dans quelques années rêver à des croisières imaginaires dans la chambre d'une maison de retraite...

Comme toute chose, rien n'est mauvais, c'est l'excès qu'il faut éviter...

L.

29 août 2007
0

Prêt et bateau ...
Caprice, il ne faut pas oublier une chose importante en ce qui concerne la durée du prêt.

Le bateau ne fait que perdre de la valeur, et après 10 ans il ne vaut plus grand chose.

Un prêt de longue durée de 15 ans par exemple, est une hérésie pour un bateau, car tu continueras peut-être à rembourser un prêt pendant des années alors que l'objet du prêt tu ne l'auras plus, vendu le plus souvent !

Et si tu vends le bateau, mettons après 7-8 ans, et que veux rembourser par anticipation le relicat du prêt, tu risques que la vente du bateau n'y suffira pas pour un prêt de 15 an ou davantage ... et il faudra allonger des sous en plus de tout ce que tu auras déjà remboursé.

A mon avis, un prêt d'achat de bateau doit être calibré sur le modèle de ceux accordés pour l'achat des bateaux de location: 5 ans maximum.

Mais bon, on claque ses sous comme on aime ;-)

30 août 2007
0

Cresus ...
Portes-tu bien ton nom ;-) ?

10 ans après sa sortie de chantier, n'importe quel bateau a coûté en gros la totalité son coût d'achat:

  • il a perdu au moins la moitié de sa valeur de remplacement par un équivalent neuf.

  • il a coûté en maintenance environ la moitié de sa valeur neuve (5% par an à la louche) .

Donc en 10 ans, la totalité de la valeur du bateau est partie en fumée.

Pour notre amis qui pense faire un prêt immobilier sur 15 ans, voilà la situation:

  • dans un prêt immobilier à mensualités constantes sur 15 ans, les premières années on rembourse essentiellement les intérêts et très peu de capital. Donc 5 ans après l'achat, on a remboursé à la louche 10 à 15% du capital qui a servi à acheter le bateau.

  • Si notre ami vend son bateau après 5 ans la perte de capital est de l'ordre de 30% de la valeur neuve empruntée. Donc l'argent de la vente ne permettra pas de rembourser par anticipation le solde du capital du prêt. Et notre mais sera dans la mouise. IL devra donc faire un prêt qui lui permettra de rembourser le solde du capital. Et ce prêt là sera coûteux et douloureux: plus de bateau, et un prêt à continuer à payer.

La solution est connue: un prêt pour un bateau (ou une maison) doit être suffisamment court pour que le remboursement du capital se fasse au moins aussi rapidement que la perte de valeur du bateau (ou de la maison).

Pour la maison, le grand avantage, c'est qu'il n'y a normalement pas de perte de valeur .. du moins depuis plusieurs dizaines d'années.

30 août 2007
0

Cresus
Je suis bien d'accord sur le dernier point, le plaisir, faut bien dépenser ce qu'on gagne après avoir assuré la vie quotidienne ;-)

Le premier point, même un Ovni ne vaut guère plus de la moitié de sa valeur à 10 ans d'âge, constaté en ayant acheté le mien ... les Ovnis plus chers d'occase que neuf, c'est un fantasme qui fait du bien au moral au moment où on signe le bon de commande du neuf ;-) Pour un bateau de grande série, c'est bien pire, et d'autant pire que le bateau a été équipé "grand voyage", et ne correspond pas au "profil" initial du bateau de grande série. Vécu par expérience d'un ami qui a mis 2 ans à vendre son 44 pieds Bénéteau équipé coûteux grand voyage.

Le second point (la maintenance) , évidemment à court terme tu peux "ne rien faire" , presque zéro coût pendant quelques années. Mais après ces quelques années ce sera très douloureux, et il faudra rattraper le retard d'un seul coup. Je tiens un bilan financier très précis depuis 10 ans sur mon bateau, ça fait tout drôle quand on fait les additions sur 10 ans :-(

Troisième point, (le prêt ne couvre pas tout) heureusement que les banques limitent les dégats par l'apport personnel ! Malheureusement certaines laissent faire les acheteurs en ne demandant que peu d'apport personnel.

Mais dans le fond le point central quand on achète un objet à crédit (pour des grosse sommes), c'est qu'il ne faut pas que la durée du crédit soit supérieure au temps que ça prend pour que l'objet diminue de valeur de plus que la valeur du crédit.

Pour une voiture ou un bateau, il vaut mieux prendre des crédits courts. Après chacun évalue quel risque fiancier il peut (ou veut) prendre en mettant ou en ne mettant pas en péril l'équilibre de sa vie par ailleurs. Les "laissés pour compte" (à découvert) sur la route des Antilles, il y en a suffisamment. Pas la peine d'en rajouter ;-)

29 août 2007
0

jouet caprice
Tu as porofité que la plupart était au diner pour la faire...Elle était facile et tu m'a devancé...Pour le reste je confirme que tout est possible avec le banquier et les impôts.

30 août 2007
0

Ce matin....
taux sur 7 ans.....4,68% en immo
AH si j'étais riche (comme la chanson) ;-)
Bonne fortune

31 août 2007
0

Immobilier: qui ne bouge pas!
Retraité depuis 2 ans d'une banque, j'ai jamais vu de crédit immobilier pour financer un bateau, serait ce la résidence principale! J'ai moi même pour mon bateau un COD (crédit pour objets divers) qui sert à financer justement tout ce qui n'est pas immobilier d'une part et qui dépasse le plafond du crédit conso (21000 euros) d'autre part. Les COD peuvent aller jusque 15 ans. Bien entendu, une banque s'assurera tjs de la solvabilité de l'emprunteur et de la récupération de la dette en cas de défaillance. C'est ce que vous appelez "les tracasseries et dossiers à remplir" et que nous appelons nous "la gestion du risque"
Quant à faire valoir des crédits LEL ou PEL, je crois rêver! Et pouquoi pas déposer un dossier d'allocation logement pendant que vous y êtes!
Quand le bateau est acheté neuf ou d'occasion en hors taxe, le mieux est effectivement le leasing cause effet TVA réduite de moitié sur les loyers qui font "baisser" le taux final du crédit. A noter que les organismes mettent bien en avant ce taux final en "occultant" le taux de base auquel il vous prête et qui est plus élevé que la moyenne......

31 août 2007
1

et pourquoi pas ?
[i]Et pouquoi pas déposer un dossier d'allocation logement pendant que vous y êtes![/i]

Si il s'avére qu'effectivement le bateau du dit demandeur est réellement son logement principale, qu'il paie ces impots et que ces revenues lui donne le droit à une telle aide ?
Pourquoi n'y aurait-il pas droit ?
Qu'est-ce qu'il y a de si inconcevable et d'immorale la dedans ?
c'est original, même marginal (allons y) oui et aprés, doit-on necessairement vivre dans un habitat fait de briques ?

Excusez-moi monsieur, mais en vous lisant, c'est moi qui croit rêver mais peut-être ais-je une façon de penser ou un seuil de tolerance pas assez etroit et qu'il est bienseant pour le bon citoyen de s'installer dans le même pavillon phenix que son voisin remboursable sur 25 ans pour beneficier des mêmes aides que lui...

31 août 2007
0

Pour recentrer le débat :
dans "crédit immobilier", il y a le mot "immobilier", qui vient de "immeuble", qui signifie "qui ne bouge pas".

Ca devrait suffire pour comprendre, non ?

;-)

31 août 2007
0

la limite ?
je ne sais pas s'il y en a une juridique. Mais à tout coup, y en a une financière ;-) Un banquier qui s'informe comprendra vite ce qu'il peut espérer tirer d'une hypothèque d'un bateau 10 ans plus tard ...

31 août 2007
0

la norme
à la peau dur,

faut pas sortir des sentiers battus encore aujourd'hui ?? ....

31 août 2007
0

Marrant l'APL !.......
Il faut rappeler que le versement par la CAF d'une aide de type AL,APL ou ALS répond au moins à 2 critères :
1/La notion de résidence principale,(jamais vu de "client" logeant sur un bateau, mais bon....
2/ La notion de plafond de revenu pour être éligible à ce type d'aide (consultez les barêmes sur internet, et vous verrez....)

Ce fil est en train d'aller vers un sujet déjà abordé :
"Comment vivre en bateau avec le RMI" :-( :-(
et là ça risque de chauffer :-D

31 août 2007
0

On connait,
Certains bateaux qui ne bougent pas tout ! :-( :-( :-(

Et les péniches aménagées et les maisons flottantes ? Si je ne me trompe, elle répondent aux critères bateau pour ce qui est de leur homologation par les Aff Mar. Pourtant ce sont des maisons. Où et la limite ? Faut-il une limite ?

Marc

31 août 2007
0

Limite juridique :
voir le sens du terme juridique "immeuble" : qui ne peut être déplacé.

Ce n'est pas la même chose que "résidence" ou "domicile"...

Ce qui n'exclue en rien la limite financière décrite par Robert, et rend donc irréaliste l'obtention d'un crédit dit "immobilier" pour l'acquisition d'un bien réputé "mobile" tel qu'un bateau, ou une péniche...

Ca ne veut pas dire qu'il n'existe pas de crédit pour acheter un bateau, ça veut simplement dire que ce crédit ne sera pas "immobilier"...

31 août 2007
0

Extraterrestre ?
Je ne pense pas vivre sur une autre planète et pourtant j'ai signé en avril dernier pour un crédit immobilier, (je répète pour les distraits : immobilier) destiné à l'achat d'un bateau qui ne sera pas, (je répète : ne sera pas) ma résidence principale.
Sur le dossier était bien marqué : "destiné à l'achat d'une habitation, d'un bateau ou d'un camping-car"
Je me pince, non je ne suis pas en plein rêve...

J'ai assez expliqué et donné les détails (voir + haut). Je clos là mes interventions sur ce fil.
Celles-ci n'étaient qu'un retour d'expérience, si elles peuvent aider qq uns à réaliser leurs rêves, tant mieux. Pour les perpétuels septiques : qui ne tente rien n'a rien...

PS pour Robert : je ne fantasme pas, je viens de vendre mon Ovni (après 14 ans de bons et loyaux services) plus cher que je ne l'avais acheté neuf !

31 août 2007
0

M'est avis que c'est un abus de langage de la part de la banque,
et que les conditions générales de ce crédit ne sont pas celles d'un prêt immobilier, notamment en ce qui concerne les garanties.

Mais, pour avoir travaillé dans ce secteur (droit immobilier) pendant 13 ans, je sais aujourd'hui que la compétence juridique des banquiers modernes n'est exercée qu'en cas de recours en justice, et seulement par leurs avocats...

31 août 2007
0

heuuu ?
en francs (euros) constants ou courants ?

Et après avoir investi combien pour le maintenir en état constant ?

01 sept. 2007
0

Pas la tête!
Me tapez pas, je suis vieux maintenant! Merci à Hi d'avoir reformulé ce que je disais. Pour Sylvain29, je ne suis pas du tout étroit d'esprit et serais pour si la caf versait une apl pour l'achat d'un bateau, je voulais juste dire que le système actuel était comme cela. Au risque encore de choquer, les personnes habitant un bateau sont marginales par rapport aux propriétaires immobiliers, y compris de maisons phénix. Mais peut être qu'un jour cela évoluera.....
Les banques peuvent prêter sans problème pour acheter un bateau, un camping car, une ferrari, un instrument de musique (ne riez pas j'ai fait une fois un très gros crédit pour un stradivarius), simplement ce n'est pas un crédit immobilier.
Le problème est la garantie. Comme je l'ai lu dans ce fil, une hypothèque immobilière a beaucoup plus de valeur qu'une de bateau! Et c'est beaucoup plus facile pour une banque de courir après un immeuble qu'après un voilier!
Quant à la péniche, il est possible de la financer avec un crédit immobilier, à condition que celle ci soit une habitation bien entendu et qu'elle soit immobilisée à la terre de façon permanente (eau, électricité, tout à l'égout, téléphone.....)
Cordialement à tous

01 sept. 2007
0

Plaisantons !
Cresus tu es un sacré farceur ;-)

Pour se rassurer le plaisancier qui vend compare le prix de vente au prix d'achat neuf qu'il a payé 15 ans avant, ça fait du bien au moral. Mais si on a acheté un bateau neuf, pour savoir ce qu'on a perdu il faut comparer le prix de vente au prix du remplacement par un identique neuf au moment de la vente.

Mon Ovni à 10 ans m' a été vendu 50% de ce que valait le même neuf à cet instant (évidemment 10 ans avant le prix du neuf était deux fois plus faible).

Mon Ovni à 20 ans vaut 30% de ce que vaut le même en neuf (évidemment 20 ans avant un neuf coutait le 1/3 de maintenant).

Comme ça c'est beaucoup plus réaliste, et encore, faudrait ajouter à la perte ce qu'il a fallu remplacer pour arriver à vendre le bateau convenablement.

01 sept. 2007
0

le plaisir et la plus value ...
Il y a des gens qui prennet le même plaisir que nous à investir dans une ferme à restaurer dans un village sub-urbain. Ben, ceux là, ils ont le plaisir ET la plus value assurée ;-)

Le problème spécifique du bateau, c'est que malheureusement son coût est tel que s'il est mal géré il peut mettre en péril l'équilibre d'une famille qui ne demandait rien :reflechi:

01 sept. 2007
0

d'accord Sylvain !
le bateau c'est comme à la bourse ou l'immobilier, on ne perd ou ne gagne que le jour où on vend ;-)

Mon propos était simplement destiné remettre dans le contexte le propos trop souvent entendu: "j'ai vendu mon bateau plus cher que je l'ai acheté il y a 10 ans ".

J'ai encore les devis pour l'Ovni 39 qui est fabriqué depuis 1988 presque identique à lui-même (maintenant il s'appelle 385 ou 395), en tout cas la technologie est restée la même ainsi que les équipements:

En 1988 le 39' coutait neuf 900.000F neuf équipé
En 1998 le 39' coutait 1.200.000F neuf équipé et celui de 1988 valait encore 700.000F
En 2007 le neuf vaut environ 1.800.000F (300k€) et celui de 1988 vaut toujours 700.000F (100 k€)

Sur 20 ans ça fait exactement une augmentation moyenne de 3.5% par an pour le neuf.

Egalement l'impression fantasmagorique que celui de 1988 est presque vendu en 2007 au prix (700.000F) qu'il a couté (900.000F). Malheureusement, c'est une illusion , car les francs de 1988 ne sont pas ceux de 2007.

Entre temps celui de 1988 a "englouti" en supllément environ 1/3 de sa valeur en matériels et réparations diverses (sans parler du port ou de l'assurance).

Destiné aux éventuels néophytes du forum qui pourraient prendre pour argent comptant qu'un bateau est un "placement" ;-)

01 sept. 2007
0

retour sur investissement
mon point de vue,

est ce qu'on se pose la question quand on achète un et on mange un éclair au chocolat ???

il y a qqe temps quand j'achetait du matériel de pêche, l'aimrauté me disait , si tu prend pas de poisson, et d'autre de dire au prix du matériel par rapport au prix du poisson chez le poissonnier...

et le plaisir ???

car si on met dans la balance tout le matériel acheté pour l'entretien, faut assi mettre dans la balance tout le plaisir qu'on a eu avec le bateau, voir le plaisir à avoir eu besoin de l'entretenir

mais le plaisir ne s'achète pas en magasin, donc il n'a pas de cote, alors parler d'investissement et retour d'investissement ou dévalue d'un bateau, on achète du plaisir on entretien du plaisir,.... donc la dévalue....

01 sept. 2007
0

raisonnement impeccable
:tesur:méme s il est implacable
une étoile !! :langue2:

01 sept. 2007
0

Robert,
je suis dans les grandes lignes d'accord avec toi à un point pret, le cout moyen d'augmentation de la vie me semble inferieur a l'augmentation moyenne du cout d'un voilier neuf.

Alors biensur ce n'est pas un investissement, loin de là, un bateau c'est même plustôt un gouffre financier, plus encore qu'une auto tant ce dernier reclamme des soins (c'est aussi un loisir contrairement à une auto que je considére à titre personnel comme un outils) mais ton petit calcul n'est pas tout à fait exacte si tu ne vends pas ton bateau pour en racheter un.

22 jan. 2016
0

Bonjour
Pourquoi ce fil est il remonte ?

22 jan. 2016
0

bsr ,un prêt immobilier c'est fait pour de l'immobilier ,un bato n'est pas un bien immobilier ,même à quai il bouge .
un banque peut faire un prêt maritime avec des garanties importantes
d'ailleurs le crédit pour cela s'appelle le crédit maritime ...
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

Après la pluie...

  • 4.5 (167)

Après la pluie...la houle dégonfle tranquillement...

mars 2021