filtre eau de mer ....

salutatous !

vous êtes nombreux à avoir un filtre à eau de mer à l'entrée de votre circuit moteur ?

très utile, absolument indispensable ?
vous le nettoyez souvent ?
des risques, pb de fonctionnement, longévité ?

à vous lire ... :-p

L'équipage
04 déc. 2010
04 déc. 2010
0

inspection une fois par an
filtre vetus monté sur yanmar 1gm10 (refroidissement direct)
le mien est toujours d'origine.
de toutes facons, ca ne s'abime pas vu que c'est une grille plastique .

c'est utile car sur les nannis des grands surprises du club y'en avait pas (avec autorisation de nanni)

au bout de 3 ans les 2 moteurs etaient morts et corrodés de partout

04 déc. 2010
0

Filtre à eau de mer...
En fait son usage est dicté par différents critères :

Dans des eaux réputées très peu chargées on peut considérer que le filtre est inutile...

A l'inverse, dans des eaux réputées très chargées on peut considérer que le filtre est indispensable !

En pratique, un bon pro considérera que ne sachant pas où le bateau va naviguer installera d'office un filtre... [i]"juste au cas où"[/i], et vu le prix de l'accessoire ce n'est rien dans le budget de la motorisation.

Par contre, je ne comprends pas l'affirmation suivante :

[i]c'est utile car sur les nannis des grands surprises du club y'en avait pas (avec autorisation de nanni)

au bout de 3 ans les 2 moteurs etaient morts et corrodés de partout[/i]

L'absence de filtre n'a en effet rien à voir avec des problèmes de corrosion ! Il faut chercher ailleurs ! ;-)

_/)

04 déc. 2010
0

3 ans
Bonjour,

Je vérifie annuellement mon filtre, en 3 ans pas une particule à l'interieur, je dois avoir de la chance...

Par contre il y a tous les ans des incrustations dans la crépine de prise d'eau.

Stan

04 déc. 2010
0

Attention !
Le filtre lui-même ne semble pas vieillir, le nôtre a 28 ans, mais le joint du filtre le peut, lui. Nous avons dû charger l'eau de mer du refroidissement moteur à la main cet été.
Nous étions à l'approche de l'île d'Yeu, nuit tombante au milieu des innombrables bouées de casier contre un fort courant et avec un vent très faible. La nuit promettait d'être dangereuse et inconfortable.

Je n'ai pu identifier la panne que le lendemain matin après avoir tout démonté ou testé le circuit, vanne d'eau de mer, rouet de la pompe, radiateur d'huile et finalement joint de capot de filtre.

Sinon même en eau très chargée le filtre fonctionnait encore. Exemple, fin du canal latéral à la Garonne au milieu de milliers d'algues fines puis la Gironde très vaseuse.
Malgré une multitude de petit morceaux d'algues enduit de vase couleur brique de la Garonne, le refroidissement restait normal.

05 déc. 2010
0

La crépine
un mécano me l'a fait enlever car il a vu des cas ou la crépine obstruée a créé une surchauffe du moteur...
Bien sur en conservant le filtre à eau de mer qui pour le coup indispensable.

04 déc. 2010
0

Eau chargée ou pas,
il est quand même utile, le filtre. Je nettoie le mien régulièrement et il y a toujours quelques particules qui, si elles n'étaient pas arrêtées, iraient participer au vieillissement prématuré du rotor de pompe.
Là où c'est bien observé, c'est que le joint n'est pas éternel, et qu'il est bon d'en avoir un en rechange. Quant à celui qui est en place, il apprécie les petites attentions: ne pas serrer inconsidérément le couvercle du filtre, il suffit que ce soit étanche, et au remontage après nettoyage, un peu de graisse au silicone passée avec le doigt ne peut que prolonger sa durée de vie et faciliter le prochain démontage.

04 déc. 2010
0

montage ....
le filtre doit être monté au dessus de la flottaison,
mais la pompe est suffisamment costaude pour refouler aussi haut sans jamais de souci ??

04 déc. 2010
0

Aloha
filtre Vetus depuis 18 ans
jamais nettoyé
en fait, il me sert uniquement à vérifier le débit d'eau quand les moteurs tournent et que je suis en bas ou quand je souhaite faire passer un liquide dans le circuit

amicalement

04 déc. 2010
0

@ jp ...
tu as des modèles à grande capacité sur tes gros moulins de pas-que-beau ??

:-p

04 déc. 2010
0

non pas vraiment
c'est le Vétus standard en plastoc gris, modèle année 70/80

amicalement

05 déc. 2010
0

en etant
indiscret , quel type de liquide a la place de l'eau de mer.......?

Maurice.

05 déc. 2010
0

jp parlait probablement du liquide de refroidissement pour ....
hiverner le circuit de refroidissement du moteur.

05 déc. 2010
05 déc. 2010
0

Pour ma part ....un filtre volvo....
un poil plus gros que le vetus mais le souci est qu'il est en plastique noir et qu'on ne peut visualiser les cochonneries.

Donc nettoyage très fréquent pour nettoyage de la grille en plastique qui fait office de filtre et à chaque fois des particules d'algue, de cochonneries à l'intérieur donc pour moi le filtre n'est pas utile mais indispensable.

Sur une seconde monte, je partirai sur un vetus transparent...d'ailleurs cela fait partie des améliorations prévues sur le boat...il faut juste que je vérifie si le vetus existe bien dans un diametre d'entrée sortie identique à l'existant....quelqu'un aurait il un lien avec les différents filtres vetus ?

@+

05 déc. 2010
0

merci ...
à tous,

je sens que je vais y passer:

lien vers Vetus:
viewer.zmags.com[...]95185ae

:-p

05 déc. 2010
0

c'est une fois tout les x années,
pour passer un détartrant ou un "désembouant"

je ne mets pas d'antigel dans ce circuit que je vidange avant chaque hiver, mais je vais changer de méthode
en effet, les flasques d'échangeurs Sercq sont très couteux et très sensibles à la corrosion avec les carters

or c'est avec l'eau de mer pendant tout le temps

maintenant, je vais mettre un système permettant d'alimenter en eau douce après chaque utilisation ce qui fait que le couple électrolytique sera moins important

c'est pas encore fait

amicalement

04 fév. 2012
0

si, il y en a, chez AD par ex:
le DKL4 de MaattChem

05 déc. 2010
0

Merci pour
l'information , un detartrant doit effectivement ralentir l'encrassement des durites , tubes et faisceau de l'echangeur .

04 fév. 2012
0

Bonsoir JP
as tu fait ton choix?Tu disais dans un message que je n'ai pas retrouvé que tu te fournissais en uk pour les échangeurs Serck.As tu une adresse et des prix à me donner?J'ai les mêmes moteurs que toi 2 4236 de 1984.
Cordialement

04 fév. 2012
-1

Moi aussi je voudrais bien passer un 'désembouant' dans le circuit de refroidissement (direct) : le bas-moteur semble plein d'une vase noirâtre qui me bouche le robinet de vidange . Mais où trouver ce désembouant, il n'y en a pas chez les ships ? Un désembouant pour auto, ou chez un chauffagiste? Avez-vous une marque ? Merci

05 fév. 201205 fév. 2012
0

Désolé bil56, mais le DKL4 est un détartrant, qui change même de couleur pour authentifier son efficacité sur le tartre, mais n'est pas un désembouant.

05 déc. 2010
0

fitre eau de mer
suggestions=graisser avec de la graisse non emulssionnable le joint et ne pas serrer trop fort !pour ma part j'ai une deuxieme entrèe d'eau ( l'une à tribord l'autre a babord fermèe par une vanne (si l'entrèe principale se colmate j'ouvre l'autre vanne)ce qui evite de demonter en catastrophe la durite d'arrivèe d'eau fautive et de passer un tournevis dans le passe coque pour chasser le sac plastique ou autre cochonnerie( cela bien entendu a l'entrè chaotique d'un port de commerce encombrè et de nuit) captainwat

05 déc. 2010
0

crépine sous la coque
Bonjour,
Sur mon boat à refroidissement direct je n'ai pas de filtre à l'intérieur , montage d'origine. j'ai une grille sur la coque au niveau de l'arrivée d'eau.

Pensez vous qu'au niveau sécurité c'est meilleur d'en mettre un et faut-il enlever cette grille pour sur le passe coque soit "libre"?
Je note bien que pour le rinçage c'est plus pratique, mais pourquoi le chantier en 1983 ne mettait pas de filtre, est ce uniquement pour l'économie surtout pour un fifty JOUET 940 MS?

Cdt
JC22

05 déc. 2010
0

j'ai bien vu ton système,
mais je préfère l'éviter car je ne souhaite pas de communication physique entre la réserve d'eau douce potable du bateau et un circuit d'eau de mer pouvant polluer cette eau douce par migration bactérienne, et une vanne n'est pas une barrière suffisante garantissant toute absence de refoulement à un moment ou un autre.

en outre, mes deux moteurs pompent pas mal d'eau de mer et mes 1200 l de réserve quand c'est plein ne dureraient pas longtemps en cas de besoin

je pense à 2 méthodes et j'ai pas encore choisi

1°) mettre dans la salle machine une vanne d'eau douce prise sur le réseau de bord avec un tuyau et pistolet réglable et avant de quitter le bateau pour plusieurs jours, faire couler cette eau dans le filtre avec la vanne eau de mer fermée, moteur tournant en réglant le débit

l'hiver, faire couler du liquide de refroidissement au lieu d'eau douce

ou

2°) installer une dérivation sur le tuyau d'aspiration entre le filtre et le moteur avec vanne et raccord rapide genre Gardena

au moment de quitter le bateau pour plusieurs jours, brancher le tuyau de quai et moteur tournant, ouvrir à fond le réseau de quai pour alimenter en eau douce sans ouvrir le filtre

faire cette opération vanne eau de mer entrouverte pour laisser passer le trop plein d'eau douce à contre courant vers la mer et éviter une surpression dans le circuit

pour arrêter, la manip peut être:

stopper le moteur
laisser couler l'eau douce quelques secondes pour remplir le circuit aval d'aspiration en eau douce,
fermer l'eau douce
fermer la vanne eau de mer
pour l'hiver, mettre du liquide dans le filtre et faire aspirer comme dans le 1°

mais tout n'est pas encore gravé dans le gel coat

amicalement

05 déc. 2010
0

pour Jp
Dans un autre forum sur le site je décrivais mon système tout bête:

Entre la vanne arrivée eau de mer et le filtre à eau de mer j'ai posé une autre vanne qui va directement à mes deux tanker d'eau douce.

Aprés une sortie quand je rentre au port, je bascule pendant 10 minutes le refroidissement moteur sur l'eau douce pour bien rincer le moteur et je ferme....

De plus en cas de panne du rouet de pompe sur une arrivée de port j'ai environs 20 minutes d'autonomie en faisant tourner mon moteur sur mes tankers...

Pour hivernage tout simple et facile de déverser l'antigel à la fin directement dans le filtre en ayant enlevé le couvercle!(et fermé la vanne eau douce!!!)
Juste une petite question: certains parlent de filtre trés fin. Le miens ,un Vetus, c'est simplement une grille en plastique fine...doit on rajouter quelque chose en plus....

A bientôt
Philou

05 déc. 2010
0

La crépine
je crois qu'il ne faut pas l'enlever, j'ai eu des ennuis avec ça dans le canal du midi mais ailleurs aussi. la vanne s'est trouvée bouchée par un mélange de feuillesn de sac plastique et capotes anglaises, en mer essentiellement par un gros paquet d'algues très dense que nous venions de traverser.
J'ai remis la crépine et depuis aucun problème de ce côté là malgré les algues très serrées du canal du côté de Castet.
J'ai cherché dans quel sens l'orienter... Pas vu de différence.

05 déc. 2010
0

merci
OK si je rajoute un filtre je garderais la grille .
Cdt

09 déc. 2010
0

Pour bil
merci pour les liens vetus.

@+

09 déc. 2010
0

tu as raison et je l'ai précisé aussi
mais comme j'enverrai la pression en ouvrant aussi la vanne d'eau de mer, il n'y aura pas surpression, celle ci retournant à la mer

amicalement

09 déc. 2010
0

Pour jp,
Bonjour,

Ayant possédé avant mon inboard un bateau équipé d'un moteur hors bord que je rinçais à l'eau douce par un systeme ''d'oreilles'' équipé d'un jet ...j'avais interrogé mon concessionnaire sur le système de rinçage à l'eau douce de l'inboard que tu évoques.

Sa réponse a été formelle : ne jamais raccorder le systeme de refroidissement eau de mer à un jet d'eau, cela entraine des risques de surpression dans le circuit de refroidissement.

Selon lui, il faut démonter le tuyau qui est à la vanne et le plonger dans un seau que l'on remplit avec un jet à mesure qu'il se vide...pas fort pratique tout cela...

j'ai donc pensé à un autre systeme que je n'ai pas monté par manque de place dans la cale moteur.

On met un T sur le tuyau d'aspiration entre la vanne & le filtre à eau de mer. De ce T part un second tuyau vers une vanne elle meme reliée à un tuyau équipée d'une crépine d'aspiration.

On ferme la vanne eau de mer, on ouvre la vanne reliée au T et on plonge le tuyau avec sa crépine dans un seau que l'on peut remplir au fur et à mesure avec un jet pour éviter la surpression.

Voilà une idée mais ce n'est qu'un premier jet qui complique peut etre inutilement le circuit.

@+

09 déc. 2010
0

absolument pas d'accord avec vetus
le filtre à eau de mer doit etre monté si possible juste au dessus de la vanne de coque pour faciliter le tringlage de la durite ,
avec,quand le couvercle est enlevé le niveau d'eau à moitie de la cuve ,parce que si le joint fuit le moteur est quand meme alimenté et le filtre ne deborde pas .en plus cela permet de mettre un liquide de stokage sans problemes .
la crépine si ce n'est pas un saladier doit etre montée les rainures vers l'avant sur les motor boat et vers l'arriere sur les voilers (pourquoi en RP)
cela ne sert abqolument à rien de rincer le moteur à chaque sortie ,il n'y a qu'un detartrage avec des produits spécifiques qui sont efficaces .
un moteur s'oxydera plus avec de l'eau douce à l'interieur qu'avec de l'eau de mer.
les anodes sont la pour le proteger et l'eau douce conduit moins bien l'electricité.
evidement cela bouscule un peu les idées reçues ,
mais c'est comme ça .
alain :-) ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (146)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021