filières et génois

Je vous explique mon (petit) problème =&gt farfa II a un genois tout neuf, signé Elvstrom, superbement taillié , il me permets même de remonter jusqu’à 28° du vent apparent !!

Sa bordure est plus basse que l’original , il est plus proche du pont et passe entre les filières et les haubans ; le blème est qu’a chaque fois que je le borde pour le près, il n’arrive pas à passer au-dessus des filières tout seul et cela malgré les « roulettes en plastique anti-ragage » ; je suis obligé de m’aventurer sur la plage avant, et de le soulever légèrement pour qu’il passe.
Un matelot a-t-il dèja eu et résolu de blème ?? Je suis sur qu’il doit y avoir une solution simple
;-) ;-)
:reflechi:
:topla:

L'équipage
27 mar. 2006
27 mar. 2006
0

J'ai le mm problème
a chaque fois il faut l'aider manuellement a passer par dessus les filières :-D

pas trouvé la solution :reflechi:

27 mar. 2006
0

oui moi
mon genois au pres va presque toucher le pont, et il faut qu il passe les chandeliers ( qui ne sont pas excessivement haut il est vrai )

La solution, tu bordes tant que tu peux, puis quand tu vois que ca commence a coincer, tu tarretes là et tu fais passer la toile a la main, ou alors quand tu vires, tu y vas tranquilou et tu bordes rapidement pendant que la voile est encore au dessus du pont.

27 mar. 2006
0

filières et génois
Bonjour,
As tu essayé de taper sur la filière lorsque le Génois est en tension dessus ? Cela réclame bien sûr d'avoir des filières bien tendues mais souvent ça marche plutot bien.
Cordialement

27 mar. 2006
0

C'est ce que j'allais dire aglaë sauf qu'il faut détendre les filières
oui , il faut détendre UN PEU les filières et taper sur la filière du haut biensûr. Il y a un coup prendre , il faut taper au bon moment et ça doit passer. A plus

27 mar. 2006
0

¨P'tite précision, taper sur la filière à hauteur du cockpit évidemment
pas à l'avant ! hi ! hi !

27 mar. 2006
0

Bruno L aurait bien une solution
en accord avec tilikum et gatsby... ;-) (souvenir d'un arbre rigolo) !

27 mar. 200616 juin 2020
0

HEO et le gif ....
non, JPG oui !

27 mar. 2006
0

facile pas cher
Remplace les roulettes par des petits floteurs de filets et si cela ne suffit pas lof avant de bordés , j'avais le même problème avec mon Sun fast 32 avec enrouleur dans la baille a mouillage et bordure a ras du pont

27 mar. 2006
0

Si tu ne le fais pas déjà...
tu peux aussi essayer de virer un peu plus doucement, c'est à dire, de rester presque bout au vent un peu plus longtemps...

L'idée est de conserver ton génois le plus longtemps possible dans "le cadre" pendant le virement, ie, à l'intérieur des filière... Sur Stemael on a un genois à très grand recouvrement et c'est vrai qu'on ne vire pas aussi rapidement qu'avec un Mumm 30 !

27 mar. 2006
0

Lou et beber , ça l'fait biensûr mais c'est plus long et ...
ça se termine souvent par un manque à virer genoea à contre, sans oublier qu'une écoute risque de se coincer dans les taquets d'amarrage et qu'il faudra envoyer quelqu'un à l'avant. Est-ce que ça vous intéresse ma combine pour justement que les écoutes ne se coincent pas dans les taquets ? je vous demande ça avant car des troublions négatifs se foutaient de ma gueule sur mon conseil bien intentionné ... lol

27 mar. 2006
0

merci pour ces premières réponses ..
qui d'un coté me rassurent (je craigais d'être le seul ignare de la terre incapable de faire passer son genois au dessus des filières ;-))
mais de l'autre, pas si facile de gérer un genois "raz le pont" !

27 mar. 2006
0

Un genoa doit être ras du pont , c'est ce qu'on appelle l'effet de pont
une histoire d'écoulement d'air et de rendement, pas spécialement pour gagner 2/3 m2 , si ça vous intéresse , je pourrai préciser, mais si ça vous intéresse lol

27 mar. 2006
0

ca m'intéresse
Avec un petit rappel sur les bômes plates qui se sont fait il y a belle lurette.

27 mar. 2006
1

Pb Etap ?
Chalut Farfa,
Mon (ex) 28I faisait pareil, jusqu'au jour ou j'ai coupé les filiéres au niveau du cockpit et mis des sangles pour le confort à la gite sur l'hiloire.

Les filieres mixtes ne se tendent pas comme du cable et ont toujours un peu de mou, et du coup le genois passe plus facilement ;-)

27 mar. 2006
0

Exact Kidd , deux solutions dans une
on résoud et le problème du genoa et le confort

27 mar. 2006
0

Manoeuvre décomposée
"Tu" es le barreur. Tu fais préparer deux équipiers au génois dont un costaud et l'autre que je baptise "gonzesse", juste comme ça pour faire plaisir aux copines d'HEO.

  • Tu commences ton virement, la gonzesse, sous le vent, largue l'écoute, le costaud se prépare en tournant un seul tour d'écoute sur son winch au vent. Pas de manivelle.

  • Tu vires assez rapidement, jusqu'à ce que le bateau soit à ~30° du vent sur l'autre bord. Le génois passe devant le mat, le costaud embraque son écoute à toute vitesse. La gonzesse fait gaffe à pas se prendre un coup de coude dans le pif et fait attention à ce que son écoute file bien.

  • Le génois vient caresser les haubans, fasseye. Tu stoppes la rotation du bateau en ramenant la barre au neutre, voire très léger coup de barre dans l'autre sens. Tu fais super gaffe, à la barre, à ne pas gonfler ton génois à contre ! Il doit fasseyer entre les haubans et les filières. Tu es à peine propulsif sur la GV. Attention à ce que son chariot d'écoute ne soit pas sous le vent, car elle freinerait au lieu de pousser.

  • Dès que possible, tu gonfles légerement le génois dans le bon sens (en abattant un chouia). Tu règles ton cap en surveillant ton génois. Ton costaud finit d'embraquer à la main.

  • Le costaud fait un ou deux tours de plus sur le winch, la gonzesse lui passe la manivelle, il la met en place. S'il n'y a pas de self tailing, la gonzesse met en tension l'écoute en sortie de winch. Le costaud winche.

  • Au fur et à mesure que le génois est bordé, tu abats doucement, en veillant justement à ce que ton génois ne repasse pas par dessus le balcon et les filières.

En régate, si c'est bien fait, tu mets deux longueurs au bateau qui vire près de toi. Si tu te rates, tu mets ton génois à contre, c'est lui qui te met dix ou vingt longueurs.

En résumé, faut trois personnes entrainées...

27 mar. 2006
0

et tout seul ? !
je l'a joue comment la triplette :-)
déja y'a roger qui gère la barre !

par contre, le truc de remettre un chti coup de lof poru ramener la bète pil poil entre filière et haubans, je note ;-)

27 mar. 2006
0

Tu joues les trois rôles :
le costaud et la gonzesse en courant d'un bord à l'autre du cockpit, et tu barres avec les pieds :)

Je plaisante, j'ai essayé solo avec un pilote. Tu largues l'écoute, tu vires, tu arrêtes ta rotation avec le génois venant friser les filières (à l'intérieur), tu appuies sur le bouton "auto" du pilote et tu vas embraquer et wincher ton génois.
Normalemement, si le pilote fait pas le con et si les haubans sont pas trop près des filières, tu y arrives. Puis tu reviens, tu dis au pilote "stp, redonne moi la barre" et tu abats un peu pour relancer.

27 mar. 2006
0

Excuse sailsoft mais passer un genoa sans qu'il passe au-dessus des filières
dans ce cas il m'étonnerait que tu mettes deux longueurs au bateau d'à côté , ta maneuvre tient la route mais ce n'est sûrement pas la plus rapide. En faisant comme tu fais , c'est à dire en faisant gaffe que ton genoa ne passe pas les filières cela t'oblige à rester quasiment bout au vent pendant un certain temps et le costaud en question va falloir qu'il soit speed , très speed, un tour au winch avec du vent ça l'fait pas , deux oui, ensuite 3 et à la manivelle bien plus tôt , à moins d'avoir des winchs très surdimensionnés.J'entends avec un genoa léger avec un inter oui.On peut commencer l'embraque à un tour mais il faut vite mettre 2 tours donc une perte de temps et pendant ça fasseye et ton genoa est déjà hors des filières. Enfin c'est comme que je le vis en régate , ne prends pas ombrage , ça n'est pas mon but. D'ailleurs c'est pas facile à expliquer sur le net , en situation réelle si. J'apprécie d'ailleurs tes interventions sailsoft , un de ceux qui ne parlent pas pour ne rien dire. Pour ce qui est en solo , j'essaierai d'expliquer ultérieurement.

27 mar. 2006
0

Ne te fâche pas Sailsoft, , tout ça dépend de la coordination de chacun
nous sommes bien d'accord que pour relancer il ne faut pas reborder à bloc trop vite . Les virements de bord réussis ça nécessite un équipage rôdé et des équipiers qui se sont donnés la peine de comprendre le schmiblick, arriver à des maneuvres nickel demandent du temps et il y a souvent des loupés même chez les plus aguerris.Expliquer ça en l'écrivant ça ne peut être parfait , je suis sur qu'à nous deux les virements seraient al dente , pas vrai sailsoft. J'aime ton speudo , voile propre , naviguer propre est une de mes expressions . Dommage qu'on ne puisse expliquer ça en naviguant ensemble. A plus

27 mar. 2006
0

Pas bien d'accord
la théorie officielle est d'abattre, relancer sur la puissance de la GV et pendant ce temps là border le génois. Ouais... sauf que tu ne peux pas, comme tu le soulignes, le border à la main et que tu dois le wincher. Donc long, très long, et pendant ce temps tu es à 45-50° du vent avec un génois qui fasseye, fait la poche... et bien que tu reprennes de la vitesse au speedo, tu perds sur la layline.

Dans la manoeuvre que j'ai décrite, costaud embraque (borde à la main) un génois qui n'est pas ou très peu gonflé par le vent. Et ça va très vite si la contre-écoute ne se bloque pas. C'est la principale difficulté. L'idéal est que Gonzesse la laisse filer sans la larguer complètement, en amortissant les à-coups, afin qu'elle ne batte pas de manière inconsidérée pour aller se coincer sur un winch de pied de mat, etc... Au pire, Gonzesse doit être prête à cavaler sur le pont et libérer la contre-écoute si elle se coinçouille quelque part.

Une fois embraqué et bordé à la main, mettre deux tours de plus sur le winch va très vite, s'il n'y a pas la manivelle dessus. Et si on met à Costaud la manivelle en main, il n'a plus qu'à l'encliqueter. Eventuellement, Gonzesse peut faire ça pour lui.

Alors je sais que je suis un peu iconoclaste, avec cette manoeuvre... pas grave, j'ai l'habitude. :)

27 mar. 2006
0

Soft =doux
pas propre ;-)

27 mar. 2006
0

un autre truc
qui fonctionne bien pour les génois: coudre un anneau dans la base du génois, plus ou moins au 2/3 de la longueur totale vers l'arrière (ex point d'écoute--1/3--anneau--2/3---amure)

accrocher à cet anneau un bout qui aille vers l'avant du bateau et puis retourne dans le cockpit; souvent le halebas du tangon peut faire l'affaire

double utilité
dans les virements de bord, on tire sur le bout, ce qui ramène la voile vers l'avant en degageant le point d'écoute du mat, la voile passe immédiatement sans se bloquer, on rélache le bout et si on est rapides le génois n'a pas le temps de passer au délà des filières qu'il est déjà bordé

puis
quand on navigue au bon près-travers sous génois, vent fort et mer formée, on peut accrocher la balancine du tangon à l'anneau, pour soulever la partie basse de la voile et ne pas lui faire embarquer des tonnes d'eau (se souvenir par contre de la décrocher avant virement de bord ) :-)

on peut aussi rélier à la balancine un élastique costaud qui aille en double d'un coté et de l'autre du génois avec les deux extremités qui s'accrochent à l'anneau, en ce cas on peut aussi virer de bord sans problèmes, on met en tension la balancine pour soulever ce qu'il faut du génois

:-)

27 mar. 2006
0

Bravo Roberto , tu m'as devancé... vesqué que je suis ! lol
En solo c'est un truc appliqué par certains .j'ai juste une petite amélioration à te suggérer, remplacer les anneaux par de la sangle ça fait moins mal quand tu t'en prends un ta tronche et ça répartit mieux les efforts sur la bordure. Autrement description parfaite et c'est pas facile d'expliquer. A plus

27 mar. 2006
0

dejà eu ce probleme

Et bien obligé de constater qu'à l'usage la voile s'abime.

D'autre part je ne suis pas certain qu'une voile trop pret du pont et de plein de choses perturbantes apporte grand chose à la vitesse du bateau.

Compte tenu que ta voile est neuve donc tu en as pour un bout de temps tout de m^me et vaut mieux en prendre soin il serait sans doute sage de reduire la longueur du quidant de quelques cm en haut te permettant ainsi de monter ta voile un petit chouhià sans reduire sa surface ou si peu.

josé

27 mar. 2006
0

oui !!! une nouvelle idée !!
une autre solution, lever le point d'amure, ne pas abimer le beau genois tout neuf (je mettrais une photo dès que ma fille m'aura rendu mon appareil ;-)) et mettre une petit bout en super textile ? De 10 à 15 cm ? Et puis le point d'écoute devrait être reculé ?

27 mar. 2006
0

si tu le lèves
d'en bas, tu vas faire un ourlet en haut??? ou alors, il est un peu court en guindant?
:reflechi:

27 mar. 2006
0

il doit ..
y avoir un peu de rab en haut, I hope ;-)

27 mar. 2006
0

tu vois

c'est pas bien sorcier :-D

josé

27 mar. 2006
0

Rideau !!! j'abandonne , c'est trop nul !
Il aurait fallu que j'eusse le temps de vous expliquer ce qu'est justement l'effet de pont , qu'on ne taille pas un genoa pour avoir plus de surface mais pour une question d'écoulement entre les 2 voiles! C'est bien la peine qu'ELVSTRÖM ,que je connais particulièrement bien, se donne de la peine à te faire un beau genoa pour que tu le massacres . Mamiyaaaaa ! quel désastre !!!
Faites comme vous voulez après tout .... Pfff ! quel dommage de ne pas vouloir s'améliorer , à quoi bon demander des conseils
Tu m'excuseras José , mais j'suis pas d'accord pour ton boat éventuellement mais pas pour le sien ; bref , on va pas se fâcher pour si peu , en tout cas moi j'suis pas fâché mais c'est décourageant . Mes amitiés tout de même

27 mar. 2006
0

une solution attacher la filiere à la base du balcon
j'ai navigue 2 ans sur le lac michigan comme cela, depuis j'ai remis la filiere a sa place, le genoa passe bien avec la fileire attachee au bas du balcon mais un equipier pourrait aussi passer par dessus bord, a retenir pour regates pas trop ventées ... ;-)

27 mar. 2006
0

merci je ne savais pas
personne n'a réclamé pourtant on a gagné quelques courses et le bateau avait bcp plus régaté avant que je l'achete. tiens je regarderai maintenant si d'autres respectent bien cette regle - justifiée sur le plan securite.
J'aime bien apprendre des trucs. :-p

27 mar. 2006
0

Bien ce que je disais
on avait garde cette config pour des regattes de vent leger sur mer plat ou presque et des que je suis parti en mer je l'ai enlevé. mais je suis scié que personne ne m'ait rien dit. il me semble d'ailleurs que toute la flotte etait comme cela. D'ailleurs le jaugeur etait venu mesurer le bateau et ne m'avait rien dit.
je susi sur que c'etait accepte / tolere à Chicago.
marins dé au douce :-)

27 mar. 2006
0

Ohh jean ! pas toi ! strictement interdit ! je t'aurai pété réclam' moi ! lol
Tu peux aussi tout détendre au max mais c'est interdit et c'est bien normal . C'est rare que je ne sois pas d'accord avec toi mais sur ce coup-là si ! lol En régate , je suis pour la rigueur sinon c'est justement des engueulades assurées à la remise des prix. Je répétais tout l'temps en réunion de club : de la rigueur sur l'eau et vous aurez de la convivialité à terre , l'inverse ne marche ou alors c'est plus de la régate autant organiser un rallye nautique avec cochon grillé sur la plage avec un trésor à trouver...Depuis le temps que j'fais comité de course , j'en sais un rayon , et c'est mon avis pas AMHA ! Hi ! Hi ! on ne se fâche pas , comme tu sais Jean c'est tjrs avec humour chez moi . A plus Jean

27 mar. 2006
0

j'ai fait disqualifier un Feeling 8.50 racing Veronika de Perros pour ça entre autre...
évidemment ça gueulait, j'étais un pinailleur , j'me prenais pour un champion du monde, etc /// Il n'empêche qu'un de ses équipiers avec les bonnes habitudes orises faisait la même chose quand il s'est acheté son 6.50 . Résultat des courses ce jeune gars est passé par-dessus bord une nuit en montant aux Anglos , on ne l'a jamais retrouvé .... C'est ce que j'appelle sans indulgence : mourir de sa connerie. Chacun en tire les conclusions qu'il veut ; absolument véridique. A plus Jean

28 mar. 200616 juin 2020
0

Suffit pas de causer, j'donne de mon temps pour organiser l'ami Jean ! lol
comme cette course destinée à faire percer des jeunes talents (voir ci-joint) . Tout petit apparté excusez ! (-) J'sais pooo si ça va passer l'truc

27 mar. 2006
0

c'est que Mr Elvstrom....(respect) ..
qui, de mémoire, a gagné les JO en Finn et en Soling, et s'il a voulu me faire (lui ou ses sucesseurs) un bô genois (rappel 28° du vent apparent, et sur un paquebot Etap 28(silence sur la VMG).. ) cela m'agace de ne pas l'utiliser ... bien ... selon les règles de l'art (tiens au fait le réglage des voiles n'est pas une science, c'est un art :-) ) enfin il me faut trouver un vrai système avant de me laisser aller à la facilité.

PS c'est quand même plus ... fun .... de trouver une solution à des "petits" problèmes qu'à des vrais !!!

28 mar. 2006
0

28 degres du vent apparent mais quelle
dérive ? en fin de compte seul le VMG compte. c'est quoi comme quille sur ton etap ?

28 mar. 2006
0

fun fun fun
c'est un GTE (1,6m) et avec ce cap, la pov GV est completement hors jeu ;-) juste pour le fun ;-) et la VMG, j'ose pas la regarder ;-)

28 mar. 2006
0

Alors Brain Storming 3
j'attends toujours l'explication sur la dépression de l'extrados du 1/4 avant du génois et l'intérêt d'empêcher les filets d'air de passer vers l'extrados, d'autant plus que, bateau gîté le pont subit une dépression au vent.

Désolé, fallait pas promettre.

28 mar. 2006
0

euh ..
un conseil BS3, joue pas au physicien avec gilusbleu, sinon il va ressortir sa calculatrice laser et il va prouver ce qu'il veut ! (voir fil sur les ancres ou finalement on s'est rendu compte que ouah ! c'est compliqué de comprendre !)
;-)

28 mar. 2006
0

Il ne s'agit pas de coincer!
Mais d'échanger un point de vue.

Les échanges de point de vue sont très utiles dans la mesure ou on se pose des questions sur ce que l'on fait et que l'on cherche à en analyser l'incidence. A ce titre je peut te dire que cet été je mouille dans un coin comme Brezelec. Et de la haut, je vais regarder le comportement du bateau au mouillage pendant plusieurs minutes, chrono en main.

J'ai pas eu droit à un beau recueil comme ça. Tout se faisait sur les baleinières « Castor » et « Pollux » ou au tableau noir avec "le rayon vert" pour la sécurité quand les injecteurs fonctionnaient(pour ceux qui ont connu). Pour la doc c'était chacun pour soi.

Et comme je ne l'ai pas eu, parle nous de l'effet de pont.

Pj : j'ai retenu certaines leçons comme le tangon entre le mât et un point du pont, les blocages dans les taquets, les bouts sur les mousquetons etc...

28 mar. 200616 juin 2020
0

Tu sais La Capucine je les attends au virage mais pour me coincer
z'aurons du mal question voile pure et j'ai éventuellement les compétences du fiston si que j'sais pas. J'ai gardé de la réserve sous l'pied comme tout bon conducteur ! lol y m'reste quelques bouquins de mon BEES1er degré, etc ... sur l'aérodynamisme, l'hydrodynamique , théories certes mais mises en pratique un p'tit peu aussi , toute modestie mise à part . Alors le Gilus et Cie je les attend ! hi ! hi ! Voyez pas que j'vous provoque les gars ? un peu d'humour et de bonne humeur , siouplaît ! lol

28 mar. 2006
0

Je m'en tiendrai à la mise en garde de La Capucine
je n'ai pas envie de jouer à la guéguerre, je trouve ça fatiguant et le " coincer " ce n'est jamais qu'une boutade, je suis un mec sérieux mais je ne me prends pas au sérieux c'est ça que certains n'ont tjrs pas pigé, certains seulement ! lol

28 mar. 2006
0

Excuse Gilus mais ça part dans tous les sens les discussions
je ne vois plus où on parlait d'extrados etc ... Tu parles de l'effet de pont ? j'voulais te faire un crobar mais scanner à nouveau en rideau .

28 mar. 2006
0

Pour en revenir à l'effet de pont Gilus et les autres
Expliqué en gros pour répondre à ton impatience. Si ton genoa ne descend pas le plus possible, tu as , comment dire , des effets qui remontent par en dessous et qui viennent pertuber l'extrados, les écoulements de l'extrados, d'où un mauvais rendement de ton genoa. L'explication est succinte mais te convient-elle ?

29 mar. 2006
0

et un génois à ailettes
ça marcherait?

28 mar. 2006
0

je n'ai pas parlé de 1/4 avant du genoa, mauvaise lecture Gilus
dans mon intervention du 27/03 à 12H38 je parle de 2 ou 3 m2 perdus, relire SVP

28 mar. 2006
0

Gilus , j'laisse tomber ....
et comme ça un veau de plus sur l'eau ...

28 mar. 2006
0

Quel bidochon ce Gilus ! lol
j'te crois pas cap de te rendre ridicule à ce point là , de toute façon je t'enverrai au lof et là t'auras l'air malin avec tes 2 genoas et 2 tangons ! Arfff , pôvre Gibus ! t'es mort d'avance Gilus , on parie ? lol

28 mar. 2006
0

Moi ça me convient tout à fait.

Simplement, ou on optimise la position du génois pour tailler de la route en bénéficiant de cet effet (génois très bas), ou on privilégie le confort , la simplicité de passage, la moindre usure, la vision (avec une « perte » ou plutôt un moins bon rendement équivalent à une réduction de voilure de 2 ou 3 m2).

28 mar. 2006
0

Ecoute!
J'ai deux génois. Le vieux avec plein de mousquetons partout, tout frippé; le neuf pour enrouleur tout raide encore.
J'ai aussi deux tangons.

A ma première sortie je me mets vents arrière, voile en ciseau, les deux tangons grées et on verra qui arrive le premier de tribord ou de babord!

29 mar. 2006
0

2 génois à contre!
qui dit mieux!

28 mar. 2006
0

Hors course
Je ne fais pas la course.
Une voile c'est un profil, une aile.
Un genois coute cher et je ne vois pas
l'intérèt de détruire un profil, de raguer
sur les filière et de ne rien voire sur l'avant.
J'ai donc remonté le tambour d'enrouleur.
Le centre vélique est légèrement remonté
mais il suffit de réduire un peu plus tôt.
L'extrados étant en dépression et l'intrados
en surpression les filets d'air cherchent
à se rejoindre. A moins de fixer hermétiquement
la voile au pont il n'y a pas de solution
miracle à attendre pour un bateau.
Mème pour les avions le raccord fuselage aile
pose un problème aérodynamique (sauf aile volante). Il vaut mieux soigner le profil.

28 mar. 2006
0

cela à l'air la méthode simple !!
remonter le tambour.
uen question =&gt je suppose que tu as rajouté des lattes en inox ? Elles "travaillent" bien ? le montage n'est pas trop long ? Pas de tendance à se tordre quand on enoule le génois ??

28 mar. 2006
0

Oui mais plus près du pont c'est mielleur...
Sur les avions le raccord fuselage/aile pose des problèmes et on y travaille en adaptant la forme des Karman (voire la iaison aile-cellule sur un Airbus ou un Citation X ces formes très caractéristiques sont le fruit de nombreuses heures de calcul et d'essais).

Sur les avion toujours, un autre (en tous les autres) problème de pose : C'est le tourbillon marginal. Celui-ci est créé lorsque les flux intrados et extrados se retrouvent en bout de plume (schématiquement) et est à l'origine d'une part de la trainée induite (qui dit portance dit forcément trainée... induite).

Sur un avion on peut adopter (entre autres) la solution du Winglet (cette mini aile redressée posée en bout d'aile) et on maintien ainsi un niveau de performance correct en évitant un allongement excessif (sur une aile rectangulaire : l'allongement est égal au rapport de la longueur du rectangle (envergure) sur sa largeur (corde)) car plus l'alongement est important plus la finesse est importante (moins on produit de traînée en fabriquant de la portance) : Voi l'aile des planeurs...

Par contre sur un bateau, l'aile (la voile) ne touche pas le fuselage (coque) donc on se retrouve avec des tourbillons marginaux des deux côtés, si la voile est colée au pont, celui-ci se comporte comme un fence (barrière d'écoulement) ou un Winglet qui "redresse l'écoulement", du moins de ce côté et limite plus ou moins l'augmentation de la traînée, donc le rendement...

Grosso modo bien sûr... mais je serais bien curieux de voir un class america en souflerie ???

Bonne soirée à tous !

29 mar. 2006
0

Justement Mdm!!!
il me semble avoir déja vu des classe america avec des winglet de chaque coté le long de la bome, pour limitter la trainnée induite de la GV.

28 mar. 2006
0

De façon pratique

Il y a quelques années, pour des histoires de jauge IOR qui n'avaient
pas grand chose à voir avec la mécanique des fluides, la mode était
aux génois géants à fort recouvrement.

A supposer qu'il y ait eu des raisons aérodynamiques à ce choix,
celles-ci auraient été neutralisées par les traînées parasites créées
par les renforts sur la voile, ou les bourrelets sur les filières.

En fait, on disait qu'on fourrait les filières et les chandeliers,
et aussi les zobans car un génois très bordé rague dessus,
mais je crains que les mauvais esprits en abusent... ;-)

Outre le fait que ces génois traînaient et raguaient partout,
c'était dangereux pour la visi sous le vent.
La solution idéale eut été des chandeliers télescopiques manoeuvrés
par une télécommande, mais même chez Amel le coût les a effrayés! :-)

Pour ma part, je préférais un très grand yankee ayant des performances
comparables mais avec un guindant d'environ 50 cm de moins que l'étai,
permettant ainsi l'emploi d'une estrope ad hoc.
Avec l'avantage de voir devant et sur les côtés sous la bordure.
D'autres retrouvaient de la surface et un effet couloir en associant
un yankee et une trinquette de route.

Aujourd'hui, avec les enrouleurs, il me semblait que le problème
ne se posait guère plus, grâce à un ridoir adapté en hauteur.
Chez moi le tambour est pratiquement au niveau du balcon et no problem.
Quant aux course-croisière, on assiste à un ré-équilibrage GV/foc,
et en croisière le foc autovireur semble avoir un bel avenir.

Dernière précision: Les calculs, les simus sur ordi, et les essais
en soufflerie sont une chose... Mais leur limite est atteinte lorsqu'il
faut quantifier les effets des mouvements du bateau, par définition
imprévisibles, sur la pression s'exerçant sur les voiles.
Pourquoi croyez-vous donc que les gens de la coupe America recherchent
avant tout des plans d'eau prévisibles, avec un fetch limité, un peu
ventés mais calmes?

28 mar. 2006
0

la visi sous le vent ..
cela aussi est un critère à ne pas oublier, on n'est pas tout seul sur la mer

28 mar. 2006
0

Oui
Et quand on voit 2 phares, on peut faire un relevé!
Comme on va pas vite on a le temps! Et ça crie pas tribord!

Tien c'est vrai! Jai une fenètre sur mon moth!

28 mar. 2006
0

Ce coup ci je jette l'éponge ! Terminé !
en régate on est à touche touche et on se rentre rarement dedans , en croisière non vraiment c'est pas le problème. Evidemment si on passe son temps à picoler et qu'on regarde pas devant... PS: je ne m'adresse pas à toi , je généralise.

28 mar. 2006
0

Lattes longues
Le tambour remonté suppose des lattes inox longues ce qui ne pose pas de problème
sauf prix éventuel.
L'était doit ètre évidemment tendu
ET il doit y avoir une fixation à la CARDAN
au point d'attache à la coque.
Je suis vraiment étonné sur de nombreux
bateaux de voir des montages faisant
travailler les attaches en flexion latérale,
faute de cardan.C'est une économie très
contestable.

28 mar. 2006
0

L'effet de pont
En aérodyn. ça s'appelle un effet de plaque, si mes souvenirs sont bons. Et depuis la fin des années 80, les architectes sont moins dogmatiques quand à cet effet: le gain obtenu peut être annulé par une perte de temps aux manoeuvres ou une complexification de celles-ci.
Faut savoir ce qu'on veut, un max de rendement ou une une manoeuvre aisée.

28 mar. 2006
0

Une
étoile à Brainstorming pour m'avoir mis une étoile.

28 mar. 2006
0

Effet de plaque, Bravo Franz ! 10 étoiles à Franz
on en parlait un instant avec mon fiston ( voilier), perso les virements ne me posent pas de problèmes particuliers

28 mar. 2006
0

Purée ! ça va cartonner , hein Franz ? lol
ça va être chaud à la bouée ! lol

28 mar. 2006
0

grand genoa ou grande gv
je suis content que l'on aborde le sujet, j'ai un 30 pieds avec grand gegene (First 30) et un Santana 22 avec grande gv et petit genoa. J'ai fait du hauturier avec le First et ici depuis 6 mois du cotier /regates dans la baie. Le grand genoa me parait bien des que l'on est en mer. quand le vent monte j'aime bien prendre des petits ris plutot que des grands et me debarrasser de la gv des que cela souffle à 30 noeuds, le bateau est tres equilibre et ensuite il n'y a plus qu'à enrouler (pas parfait bien sur si il faut faire du pres serré mais ca le fait qd meme). Les problemes de visibilite n'en sont pas en haute mer. par contre en cotiere, le pied avec les viremnts rapides du santana ..
Il faut donc 2 bateaux, vu qu'ils ont 25 and pour un et 40 pour l'autre, achete une bouche de pain c'est ok. l'ete dernier on s'est regale dans les alizes portugais sous genoa tangonne sans gv avec fausses bastaques, sans risque d'empannages or on est tres pres du plein vent ar.

28 mar. 2006
0

Chouette! De l'eau!
On y arrive; Question:
Coupe de voile; peut on obtenir un creux convenable (creux du bas) et avoir un enrouleur?
Ou l'enrouleur ne nécessite t-il pas de porter la voile plus basse?
(Toutes questions de confort mises à part)
La, je me fais griller à la bouée. Tant pis je tente!

14 mai 2006
0

la (?) "ma" solution ;-)
après relu ce fil, essayé d'en retenir (voir d'en comprendre) le maximum, et avoir aussi été surpris que ce (petit) problème concernait pas mal da bateau, et AM(très)HA :
* tapoter les filières : pas terrible, et lent.
* virer à la vitesse de l'éclair = plus de mon age !
* suréleever le point d'amure : cela a mis la drisse en panique en tête de mat !!
* LA solution, ma mienne en tout cas, est venu du conseil de "soulever le genois" et pour cela j'ai pris .... la balancine du tangon
:pouce:
En pratique : deux boucles en tissu ont été cousus le long de la bordure du génois, suivi d'une patte d'oie en garcette de 3 mm, puis d'une retenue toujours en 3 mm, le tout mis sur le mousqueton de la balancine.
Nota-bene : trois trucs à ne pas rater 1/ mettre cela ENTRE les deux écoutes du génois, comme cela on peut virer sans blème, 2/ calculer la longueur pour que l'on puisse enrouler le genois sans problème, en ne roulant que de la garcette, sans la balancine 3/ cette balancine revient au cockpit.

En pratique =&gt après le virement de bord, on mouline le winch, et quand la bordure s'approche des filières, hop !! un p'tit coup de balancine et on soulève délicatement le génois au dessus des filières, avec la tension sur l'écoute, il prend sa place idéal raz le pont et peut être réglé pil poil.

En avant pour de nouvelles aventures ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (126)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021