Fiches et procédures

Nous avons commandé notre catamaran et en attendant avec impatience sa livraison j'aurais aimé avancer sur le classeur des fiches et procédures en tout genre qu'il est parfois pénible de rédiger, mais que l'on est bien content de trouver quand une question se pose !
Plutôt que de les refaire dans mon coin, je me demandais si des fiches types existent déjà ?
Pour le matériel les fiches constructeurs sont un peu trop complètes.
De plus je cherche un format standard valable pour tous les sujets: accueil à bord, pépin de santé, démarrage du moteur, entretien du dessalator, ...
Il va sans dire que la première chose que je ferai est d’étiqueter tous les cables et tuyaux, mais il faut que j'attende d'avoir le bateau.
Ces fiches seront à modifier avec la maîtrise du bateau, mais j'aimerais avoir une base de départ.
Ce travail me permet de combler mon impatience et je suis comme cela certaine que je ne ferai pas l'impasse sur ce sujet qui sera pénible une fois à bord.
Merci si vous avez des exemples à me proposer.

L'équipage
18 juin 2017
18 juin 2017
1

Sujet interessant mais qui recouvre plusieurs chapitres:
Le Dossier Constructeur que chaque chantier doit (devrait) livrer. Il existe un standard qui est le minimum syndical. Cela couvre la securite, les reseaux (electriques, electronique, plomberie, gaz) et beaucoup de precautions destinees a couvrir legalement le chantier contre toute mauvaise utilisation du navire par le plaisancier.
Le Dossier Procedures d'utilisation du navire qui n'est pas obligatoire pour le chantier. Je ne connais qu'un seul chantier (AMEL) qui fasse cela serieusement et qui livre reellement ses voiliers avec un dossier constructeur complet y compris les procedures d'utilisation de chaque equipement et du greement.
Les chantiers de grande plaisance le font aussi certainement mais pour les voiliers de moins de 50' c'est souvent reduit a rien.
Le Dossier Maintenance qui peut etre limite a une feuille Excel bien fichue avec dates de revisions etc...
Le Dossier Vie a bord qui depend de chaque skipper. C'est surement une bonne idee de garder trace de ses experiences diverses dans les differents ports et pays sous forme de fiches mais aussi de pense-betes pour la medecine/pharmacie ou l'avitaillement en fonction du nombre de personnes a bord et de la duree de la traversee.
Une remarque: normalement les cables et tuyaux sont marquees par le chantier s'il est serieux...
Bon travail, ces dossiers permettent de reflechir a l'utilisation de son futur voilier et de ne pas tomber de l'arbre le jour ou il faut mettre les voiles.

1

Psss : c'est pas un arbre, c'est un "mât"... :mdr:

1

"j'aurais aimé avancer sur le classeur des fiches et procédures en tout genre qu'il est parfois pénible de rédiger, mais que l'on est bien content de trouver quand une question se pose ! "
:lavache:
Peur d'être alzheimer, ou inquiète chronique ?
En cas de problème, tu perdras du temps à chercher ta fiche, et avec le stress, tu pourrais même ne pas être en état de l'interpréter.
Il vaut mieux se former, plutôt que sortir naviguer avec une encyclopédie que tu ne consulteras que rarement. ;-)

18 juin 2017
3

@Ar Vag : la rédaction des procédures et la recherche des documents permet de se former sur son bateau et son matériel.

Et si c'est ta femme ou ton copain qui a besoin parce que toi, t'es malade ou à l'eau, ça peut servir aussi.

Je connais pas tous les câbles électriques de mon bateau et même si j'ai refait l'électricité, les plans me sont indispensables pour une recherche de panne rapide (circuit simple pourtant).
Et parfois rechercher une infos dans la notice constructeur, ça aide aussi pour un dépannage ou la maintenance.
Je précise je suis technicien de maintenance de formation avec plus de 10 ans de dépannage en itinérance sur la France, que je fais toute l'entretien à bord et donc connais bien mon bateau (surtout que je l'ai refait complétement), je me considère (surement à tord) comme formé et compétent.

Je suis pour ce genre de document à bord, et je complète le mien au fur et à mesure. Je le consulte rarement, mais quand j'en ai besoin, je suis content de le trouver.

18 juin 2017
0

@Ar Vag : tout à fait d'accord avec toi, rien de mieux que la pratique pour les manœuvres et la sécurité, mon support papier est principalement un mémoire technique.
On peut y trouver les vues éclatées de mon éolienne, de mon moteur, les références des pièces moteurs (chercher la référence de la bonne turbine moteur, c'est rigolo, mais deux fois, je ne vois pas l’intérêt)...
On trouve aussi les notices du pilote avec les différents paramètres....

Pour les procédures, comme j'embarque facilement des copains à bord, il y a quelques procédures que je trouve intéressantes en plus des explications. Même si j'explique un max, ils ne peuvent pas tout retenir :
- la notice des WC, quel vanne, dans quel ordre... j'ai pas forcément envie de réexpliquer sur place comment on tire la chasse d'eau quand la personne vient de faire la grosse commission

  • la VHF : ma femme relie la procédure que j'ai mis à disposition une fois par an, ça lui remet le truc en tête et ca rassure de savoir qu'elle là.

  • sur ma chaine de mouillage, j'ai des codes couleurs selon la longueur de chaine, un petit tableau plastifié dans le coffre à mouillage récapitule les correspondance.

  • mon tableau de sécurité, ca rappelle à tout le monde où se trouve le matériel, si besoin, mais je suis d'accord avec toi pour dire que pour l'extincteur, il vaut mieux que tout le monde sache où se trouve les 3 extincteurs sans réfléchir.

0

@ tangnard,

ton point de vue se défend. Pas de problème.

Le mien est différent : je pars du principe que j'ai un certain savoir, et un savoir certain, et qu'il ne me sera d'aucune utilité dans mon cercueil. Je préfère donc le partager et le transmettre.
Je pense que tu seras pleinement d'accord avec moi.
J'ai comme toi, refait intégralement mon embarcation, 42 mois à terre, mise à l'eau le 22/04.
Très régulièrement, je faisais venir ma compagne pour lui expliquer les travaux et la faire participer.
Elle sait maintenant faire de la strat, de l'époxy, de la peinture bi-composante, poser de l'anti-dérapant, je lui ai donner les base en électricité et elle sait où passent les câbles et autres tuyaux.
Concernant les manœuvres, elle les fait aussi bien que moi, après lui avoir appris (quitter ou arriver sur un CM à la voile, les accostages que je lui laisse quasi systématiquement faire, manœuvres d'homme à la mer que je lui fais faire 1 à 2 fois par an, tir de feux à main, etc)

Pédagogiquement, on apprend mieux en le faisant, plutôt qu'en le lisant.
Dans le stress, malade ou homme à la mer, pour reprendre tes exemples, la réaction d'un individu peut vite devenir irrationnelle... alors, le faire lire dans ses conditions me parait quelque peu utopique.
A l'inverse, des pratiques répétées induisent une forme d'apprentissage qui se transforme en "réflexe".
Je n'ai aucune appréhension de tomber à l'eau avec elle à la barre, et réciproquement.

Toi et moi avons 2 approches différentes, je ne dis pas que la mienne est forcément meilleure ;-)

18 juin 2017
0

Si il n'y avait que moi! Mais je ne navigue pas seule et c'est toujours mieux d'afficher la meilleure pratique ! Ça permet de moins s'engueuler et aux amis de participer avec moins d'appréhension.

18 juin 201716 juin 2020
3

Pour la VHF, j'ai fait ca pour laisser proche de la table à carte, au cas ou un débutant ait besoin d'utiliser la VHF.

Les deux premiers fichiers son identiques, il faut ouvrir le premier et le dernier.


0

Je ne navigue qu'en solo ou avec ma compagne.
Nous n'avons que rarement des passagers.
Les fois où c'est arrivé, je prends 1/2 heure à l'embarquement, pour expliquer les procédures d'urgence et l'emplacement des appareils ou matériels liés à ça.
Je vais à l'essentiel : utiliser la VHF et lancer un message de détresse, lancer la bouée Silzig et/ou la perche IOR, mouiller le bateau pour stopper son erre, affaler les voiles, démarrer le moteur.
Les autres notions tels que l'électricité, mécanique, ..., ne feraient que surcharger en information et serait inefficace.
Je préfère la pratique à la théorie.
Pour la VHF, n'importe quel néophyte est capable d'appuyer 5 secondes sur le bouton "Distress" à partir du moment où on lui a montré où il se trouve. pas besoin de rentrer dans des explications d'envoi de position en rentrant le N° MMSI d'un bateau ami...

18 juin 2017
0

@ar vag Je partage une partie de tes remarques, dans certaines occasions mieux vaut savoir quoi faire que de chercher à consulter une fiche. Mais pour le fonctionnement de certains matériels des fiches peuvent être utiles. Les bateaux sont devenus très techniques et donc pas toujours facile à gérer.

18 juin 201716 juin 2020
0

Ci joint mon plan de sécu qui se trouve dans le carré. J'ai juste virée les infos privées.

Précisions pour les pinoches, il y en a une de la bonne taille accrochée à chaque vanne ou passe coque, pas que sous la table à carte.

18 juin 2017
5

Je dois être un extra terrestre, c'est la première fois que j'entends parler de fiches de procédures sur un bateau de plaisance de particulier et depuis 30 ans que je navigue, je n'ai jamais vu personne en avoir fait sauf des petits trucs éparses ...

Cela dis c'est pas une mauvaise idée, mais bon, faut pas exagérer nos bateaux ne sont pas si compliqués que ça et en naviguant un peu on connais vite tout ce qu'il y a à bord. De toutes façons, il y a une forte probabilité qu'au premier soucis rencontrer à bord la solution ne soit pas dans tes fiches...

Bon courage tout de même.

18 juin 2017
1

Quand on lit le nombre de fils lies a ce que j'appelerais des procedures d'utilisation ou de maintenance du voilier, on peut penser que ce fil n'est pas inutile.
Sur un voilier d'une certaine taille qui genere des efforts considerables et qui peut vite casser s'il est mal utilise, il est plus qu'utile d'avoir reflechi pendant la phase construction a ces procedures d'utilisation et de maintenance.
Toute erreur coute cher en equipement et en main d'oeuvre pour rectifier le tir.
Une fois le voilier en operation tout cela rentre en memoire humaine qui n'est pas infaillible. Une memoire papier ou electronique permet de retrouver ses petits plus rapidement.
Je suis d'accord que la limite de l'utilite de tout ce travail se situe vers les 35'-40' quand la complexite et/ou l'inflation d'equipement a bord explose vite et quand la fragilite relative de ces bateaux augmente aussi brutalement.

18 juin 2017
0

Hello,

J'ai des fiches rapides à bord, je tâcherai de penser à les prendre la prochaine fois.

C'est des fiches 1/2 A4 en plastique avec un gros oeillet en plastique dans le coin qui abordent différents thèmes.
Je ne sais plus d'où elles viennent, peut être de la FFV.
Le seul pb c'est que c'est généraliste (mouillage...)
Il faut absolument en ajouter d'autre personnalisées en fonction du matériel du bateau.
- Lancer un appel ASN
- Régler le pilote sur un cap
- Larguer le radeau
- ...

Perso, pour ce qui est des fiches, celles dont j'ai besoin à bord sont uniquement à visée "sécurité".
Pour toutes les autres procédures moins pointues, nous connaissons tous suffisamment bien notre bateau pour nous passer de mémo.

@MAMA92:
Si tu étiquettes tout à bord, ne lésine pas sur la qualité des étiquettes. Prends des rubans qui tiennent aux UV.
J'avais une étiqueteuse pro, les étiquettes tiennent encore sur les bloqueurs après 6 ans au soleil.
Puis j'ai ai acheté une chez Casino à 30euro, une petite Dymo, en une saison les étiquettes sont roussies et illisibles.
DYMO est une bonne marque mais il ne faut pas prendre le 1er prix, on ne peut pas y mettre de rubans résistants.

Amicalement.
FX

18 juin 2017
0

Merci pour vos retours, en particulier merci à Tangnard pour ses fiches qui vont m'aider à démarrer, simples et en couleur.
Bien sûr cela ne remplace par la pratique, mais si tu n'arrives pas à exprimer clairement dans ta fiche ce qu'il faut faire c'est que tu n'es pas totalement capable de l'expliquer et le faire faire à un autre.
N'hésitez pas à m'envoyer d'autres exemples.

0

"Bien sûr cela ne remplace par la pratique, mais si tu n'arrives pas à exprimer clairement dans ta fiche ce qu'il faut faire c'est que tu n'es pas totalement capable de l'expliquer et le faire faire à un autre. "

Si la pédagogie ne se limitait qu'à ça... :-p

19 juin 2017
0

S'il n'y avait qu'une fiche ou procédure à avoir à bord et bien connue de tous les equipiers novices, ça serait à mon avis celle du MOB.

Mais bon, la procédure est tellement différente selon les circonstances que je ne crois pas qu'il soit possible d'en faire une suffisamment efficace, c'est à dire suffisamment succincte, Claire, facile à suivre même sous stress, ect, ect

Je n'y crois pas trop mais je me trompe peut être.

Une fois ou j'abordais le sujet avec ma skippette en revenant de l'avant du bateau apres une manoeuvre "délicate" je lui demandais " tu fais quoi si je tombe à l'eau ?
Après un bref moment de réflexion, la réponse fut " je t'interdit de tomber à l'eau"... au moins c'est clair! :-D

19 juin 2017
0

Faut pas dénigrer les bonnes volontés.
Moi j'ai une procedure sur les procédures de sécurité. Il me semble que là c'est important. Par exemple émettre un pan pan ou un mayday doit être noté pour que tous puissent en passer un.
Sur les avions de ligne ils ont des procédures pour tout. Cela ne les empêche pas de se planter sur la manoeuvre a effectuer. Faut donc être modeste.

19 juin 2017
0

Juste un petit correctif pour les fiches d'appel VHF pour Tangnard, pour le mayday il n'y a pas besoin de rajouter "appel à tous" après le mayday.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (61)

mars 2021