Fiabilité des pilotes auto (hydrauliques)

Bonjour à tous,
En grand voyage, on ne peut pas emmener un double de toutes les pièces du bateau. Pour le pilote, l'idéal serait peut-être de prendre un calculateur, un compas électronique et un jeu de balais pour la pompe. Je serais intéressé à connaître vos pannes de pilote afin d'en faire un petit bilan. Je propose qu'on ne parle ici ni des pilotes de barre, ni des pilotes motorisés et encore moins des régulateurs d'allure.
Merci d'avance.

L'équipage
18 mars 2018
18 mars 2018
0

La plupart des pannes que j'ai rencontrées venaient de la corrosion ou d'un défaut d'étanchéité amenant condensation et faux-contacts sur le calculateur et le pupitre de commande. Des pannes de moteur électrique par contacts mal isolés victimes de corrosion. Des avaries par desserrage de la rotule d'articulation entre vérin hydraulique et bras de mèche de safran. Jamais de défaillance de pompe hydraulique à part de légères fuites d'huile car certains embouts sont difficiles à resserrer. Voilà, c'est à peu près tout ! :scie: :oups:
J'avais déjà à bord un second pilote partiel en pièces détachées (calculateur et pupitre) mais mon prochain bateau aura deux pilotes indépendants complets, installés et opérationnels... :coucou:

19 mars 2018
0

22000 milles de pilote sans panne. Par contre, les rotules entre le vérin et le secteur de barre s'usent rapidement. Un jeu de balais est à emporter en effet.

19 mars 201819 mars 2018
0

St 6002 Raymarine hydraulique , France Bresil Panama Torrés et Indonésie ,mes vérins étaient deja a bord a l achat du cata , j ai fait changer les joints a Tahiti . Installation du pilote faite par moi

19 mars 2018
0

Capteur d'angle de barre, ... et aérien.

19 mars 2018
0

Moi c'est le capteur d'angle de barre qui a eu un défaut. Et comme B&G avait changé de technologie sur ce capteur et que les nouveaux n'étaient pas compatibles, ça a été un peu compliqué de trouver quelque chose à l'autre bout du monde (Polynésie).

19 mars 2018
0

Une des principales officines d'électronique de bateaux à voile de la façade Atlantique constate, en effet, que la principal cause de problème provient des capteurs ; angle de barre et aérien (à cause des orages).
Les Figaro 2 ont tout en double, sans que cela soit imposé par la jauge.

19 mars 2018
0

bonjour pilote hydro Bg hydra avec verrin Ls depuis plus de 20 ans=ras mais en grande traversèe rien ne vaut un regulateur windpilot ou ancien Aries

19 mars 2018
0

Merci pour vos interventions. Juste une petite remarque : un pilote peut très bien fonctionner sans certains capteurs. Par exemple, mon B&G fonctionne très bien sans aérien, sans angle de barre et sans GPS. Si le mode vent n'est plus fonctionnel on utilise le mode cap et on poursuit sa route; ces capteurs ne sont pas vitaux contrairement à d'autres organes comme le calculateur et le compas.

19 mars 2018
0

Oui, tu peux perdre l'info vent, s'il te reste l'info compas, ou l'inverse.
Perds les 2...
Il y a une GROSSE différence de comportement / consommation entre un pilote qui SAIT l'angle de barre, et un qui l'ESTIME. Voir certains pilotes qui sont HS s'ils n'ont pas l'angle de barre

19 mars 2018
0

A ma connaissance, le capteur d'angle de barre n'a que deux fonctions : donner l'emplacement des butées au calculateur et indiquer l'angle de barre à l'écran. Personnellement, en débranchant l'angle de barre, je n'ai pas constaté de modifications dans le comportement du pilote. Mais je suis pas un spécialiste et je peux me tromper.

19 mars 2018
0

Dans tout système asservi en position il faut nécessairement une info de retour de l'action.
Ce système en boucle fermé, équivalent à un amplificateur avec contre réaction, peut osciller, raison pour laquelle il a besoin d'être amorti (cf réglages disponibles sur un PA). L'info de retour peut se faire de diverses façons, en tenant compte ou non de plusieurs infos: cap magnétique ou gyroscopique, accélérométrie complémentaire, direction vent, position vraie du gouvernail, intégration du courant moteur, et être utilisée en fonctions complémentaires (indication de position de barre, butées électriques).
Un retour est précis et fiable améliore le contrôle.
Le retour peut être mécanique, électromécanique.
Après le calculateur analogique qui donnait de bon résultats, mais qui par principe pouvait dériver, on utilise maintenant un calculateur numérique programmable, avec ses énormes possibilités d'adaptation et de réglages.
Dès lors le programme peut facilement choisir seulement les info de retour les plus pertinentes (transparent pour l'utilisateur).

21 mars 2018
2015-08-02 - Entre Canna  et Tobermory (Ecosse)

Phare du monde

  • 4.5 (86)

2015-08-02 - Entre Canna et Tobermory (Ecosse)

2022