Fiabilité batteries Optima

Bonjour

Ce matin odeur bizarre dans le bateau.
L’indicateur du parc batterie numéro 3 indique 18A de charge alors que hier soir il était en floating a 2A.

J’ouvre le coffre des batteries qui se trouve dans la soute AV et mes 2 Optima bleues de 75ah sont gonflées et brûlantes. (Servent a alimenter le guindeau et propulseur). Elles avaient 18 mois et heureusement toujours sous garantie.

Je possède un chargeur de batteries TECSUP hitec 110-240V.50/60Hz/12v.60Amps, trois sorties que j’ai vérifié et qui fonctionne très bien.

J’hésite a racheter des Optimas. J’ai lu plusieurs forums mais je n’ai pas réussi a me décider.
Le magasin AD me confirme que leur centrale n’a jamais eu de retour de ces batteries.

Avant les Optimas, il y avait 4 batteries Delphi calcium de 105ah que j’ai changé au bout de 9 ans.

Si des utilisateurs d’optima marine souhaitent me faire partager leur expérience, je suis preneur.
Je suis aussi intéressé par des avis d’utilisateurs d’autres marques de batterie.

merci pour votre aide

Joel

L'équipage
14 oct. 2010
14 oct. 2010
0

Salut
Acombien de volts etait ton floating? et ce matin?

14 oct. 2010
0

Floating
le floating etait a 13,60V environ

14 oct. 2010
0

Fiabilité batteries Optima
Ces batteries sont bien adaptées à cet usage (guindeau/propulseur), j'en ai installé à bord de plusieurs bateaux et n'ai jamais eu de soucis.

Le fait que les deux batteries présentent les mêmes symptômes me ferais parier pour un dysfonctionnent du chargeur, même s'il semble fonctionner correctement : une panne intermittente de la régulation n'est en effet pas impossible !

Par contre, si le chargeur est réglé pour des PbCa, soit environ 15 volts, je pense que c'est trop pour une Optima qui n'est pas cyclée vu son usage...

_/)

14 oct. 2010
0

réglage ?
Je suppose que le chargeur a des possibilité de réglages en fonction de la technologie des batteries ? Si le réglage est mal choisi ça peut se terminer ainsi ...

14 oct. 2010
0

Une pensée
Tu as eu de la chance de pas mettre le feu a ton bateau... comme quoi ca va vite un accident...

14 oct. 2010
0

J'ai eu le même incident
avec les PbCa de mon moteur : en arrivant un soir au bateau, odeur d'acide, les deux batteries qui n'étaient pourtant pas en charge étaient brûlantes et je les ai débarquées en serrant les miches...

Mais elles avaient onze ans... et probablement en court-circuit interne.

_/)

14 oct. 2010
0

Des possibilités :
[i]Le simple fait que statistiquement 2 batteries se mettent en cours circuit en même temps me parait très peu probable me fait aussi pencher pour un problème de régulation... [/i]

C'est en effet la possibilité la plus probable, mais il y en a d'autres :

  • Dans le cas de deux batteries 12 volts en série chargées normalement à 28 volts, si un élément se met en court-circuit on aura une batterie de 22 volts chargée à 28 volts, ce qui serait équivalent à une charge sous 30 volts...

  • Dans le cas de deux batteries 12 volts en parallèle, avec un élément en court-circuit pour l'une d'elle, on aura 2 volts de trop... soit l'équivalent d'une charge à 16 volts au lieu de 14... et là ça va suffisamment chauffer pour faire bouillir même la bonne batterie restante par simple contact physique entre les deux.

_/)

18 oct. 2010
0

J'ai eu un problème similaire
...avec deux batteries "gel" en parallèle. L'origine de la "panne" (une des deux batteries bouillait de manière audible) était la cosse du câble de liaison de la deuxième batterie (celle qui n'était pas connectée directement au chargeur) légèrement desserrée.
J'ai dû changer les deux batteries, plus la batterie moteur qui était accolée et qui avait bien chauffé aussi.

14 oct. 2010
0

oups ... !
il est également dit "mes 2 Optima bleues de 75ah sont gonflées"

Si elles sont gonflées toutes les deux, elles sont certainement mortes les deux :reflechi:

15 oct. 2010
0

solution 3
Robert
J'opterai pour ta solution 3,
je pense que la seconde batterie qui grace à sa resistance a limité le courant de charge.... serai peut être encore en état ....

Mais j'ai essayé de la brancher seule sur le circuit de charge et elle demande 9A en floating alors qu'elle devrai être pleine...
la laisser refroidir avant de faire les test? Je ne sais pas.. De toutes façon je les ai retourné au magasin

14 oct. 2010
0

retour
j'ai 2 victron gel de 100Ah chacune pour mon parc service.
le chargeur est bien entendu réglé pour une charge sur gel.
depuis 10 mois pas de soucis...

Le simple fait que statistiquement 2 batteries se mettent en cours circuit en même temps me parait très peu probable me fait aussi pencher pour un problème de régulation...
:-|

14 oct. 2010
0

D'accord avec toi Tlikum
Je pense que c'est la raison de la deterioration de la seconde batteries car elles etaient en parallele et l'une plus chaude que l'autre.
Pour info il etait difficile de tenir l'ecrou avec les doigts.

19 oct. 2010
0

Perte de tension
J'ai déserré les cosses avec une clée, je ne me suis pas appercu de mauvais serrage. Mais je vérifierai bien au prochain remontage.

Ce parc de batterie récent avait tendance a perdre de la tension dans le temps.
La ou les autres batteries vieilles de 10 ans avaient toujours 0,5v de plus apres une période de 1 mois au repos.
Je pense qu'il y avait un probleme.
J'ai lu sur internet quelques mécontentements au sujet des Optimas.

Donc je n'ai toujours pas pris ma décision de les remplacer par des Optimas.

merci pour ton témoignage
:-)

14 oct. 2010
0

Un doute subsiste ?
"L’indicateur du parc batterie numéro 3 indique 18A de charge "(ndlr: sous 13.6V)

La batterie ayant ayant un élément en CC n'aurait donc "accepté" que 18A, ce qui est peu. A priori trop peu pour que cela fusille la batterie en parallèle, puisque le courant demandé par celle en CC était inférieur à ce que le chargeur peut fournir, ce qui protège la batterie encore intacte.

Ou alors il y aurait eu deux étapes :

1° CC d'un élément dans l'une batterie, celle-ci accepte alors les 40A du chargeur PLUS un courant énorme et durable provenant de la batterie intacte.

2° après destruction importante de celle en CC, l'acceptance diminue considérablement et se réduit finalement à 18A.

3° Alors, question : la batterie intacte ayant fourni le courant énorme durant un moment est peut-être encore intacte, et seulement chauffée par la proximité de celle détruite dans le même bac ? La question n'est pas sans fondement, les batteries que j'ai achetées récemment acceptent sans broncher un courant égal à 2 fois leur capacité jusqu'à "vidange" totale, soit 200A pour les batteries de 100Ah ici présentes.

Plausible ?

14 oct. 2010
0

Optima
Mon chargeur est programmable sur plomb, plomb calcium normal, plomb calcium vide et gel. Je le règle sur gel par sécurité car ces batteries sont fragiles à la surcharge.

En fait lorsque l'incident s'est produit, le chargeur était en floating à 13,60v environ.
Mais le parc Optima avait 18A de charge en floating alors que les autres parcs avaient 1A de charge.

J'ai échangé les sorties sur le chargeur et les valeurs étaient identiques. Ce qui disculpe le chargeur.

Je viens de remplacer les Optima par 2 vieilles batteries plomb calcium et cela fonctionne très bien. Floating 1A.

Je pense qu’une batterie Optima était défectueuse et a provoquer la perte de la seconde.

Mon bateau possède 4 parcs de batteries.
- Parc moteur et Groupe électrogène : 2 plomb calcium de 105ah (age 10 ans)
- Parc servitude : 3 batteries gel de 105 AH (age 10 ans)
- Parc communications navigation : 3 batteries gel de 105AH (age 10 ans)
- Parc guindeau propulseur pilote : 2 Optima 75 AH (age 18mois)

Jusqu'à aujourd’hui tout a bien fonctionné. J’envisage de changer progressivement mes parcs batterie. J’avais commencé par des Optima pour les tester.

Et il est vrai que celaaurai pu provoquer un incendie a bord.

Si personne ne me donne de contre-indication pour les Optima, je pense que je vais en remettre.

J'ai aussi pense au Victron mais plus pour de la servitude standard. Victron a l'air d'etre de qualite

14 oct. 2010
0

merci Tili'
pour ce cours d'électricité appliqué !!
:-D
pour Iemanja
10 batteries à bord !! rien que ça !! tu fais une collection !!!
les victron paraissent plus chères, en effet chez les ship.

je les ai trouvé dans un réseau d'installateurs de panneau solaire pour les installations privées, pas très loin de chez moi.

PS: tarif fin de l'année dernière: 217€ HT pièce pour les 100Ah et 267€ pour les 130. :-D

15 oct. 201016 juin 2020
0

Conso BD50F
8,5 Ah, ou 8,5 A ?

Si c'est 8,5 A, c'est beaucoup : ça dépasse en effet l'intensité considérée comme normale à la vitesse maximum et demande un ventilo supplémentaire rien que pour l'unité électronique... (-&gt 7 A)

_/)

15 oct. 2010
0

la pompe à eau ?
8.5A c'est beaucoup, j'ai également un BD50, cela tourne plutôt autour de 6A.

Comment est monté la pompe à eau ? quel modèle ? alimenté sous quelle tension ? par quelle régulation de tension ?

La consommation de la pompe peut passer de 2A à 0.5A selon la réponse aux 4 questions ci-dessus. Cela pourrait expliquer peut-être les 8.5A.

15 oct. 2010
0

Pompe à eau
En fait, pour bien faire, pour alimenter la pompe il faut acheter un petit convertisseur DC-DC à découpage (rendement élevé de 90%, coût 50€ en gros) chutant 12V vers 5V (ou 12V vers 6V), et la consommation de la pompe (prévue pour 24V et alimentée sous 5v) va chuter et tomber à 0.5A avec un débit d'eau largement suffisant. On gagne ainsi 1 à 1.5A si ma mémoire est bonne.

images.refrigeration-marine.com[...]age.php

15 oct. 2010
0

Pompe à eau
utilisée par les groupes Frigoboat, c/c extrait d'un de mes articles :

[i]Détail concernant les pompes : généralement, les fabricants mettent leurs propres étiquettes mentionnant leur marque, et indiquant "12 volts". Si l’on retire délicatement cette étiquette, pour dévoiler celle du fabricant de la pompe, on trouvera la plupart du temps la mention 24 volts. Les groupes les plus récents sont équipés de pompes Flojet 12 volts "de circulation". Là, c’est le fabricant de la pompe qui a mis l’étiquette, mais en fait il s’agit bien d’un moteur 24 volts ! Toutes ces pompes sont dérivées des modèles prévus à l’origine comme groupes d’eau sous pression, elles sont simplement dépourvues de pressostats. Donc attention si vous avez besoin de remplacer votre pompe, et que vous l’achetez ailleurs que chez le fabricant du groupe…

...

La pompe que je préconise, la Flojet 24 volts 12 l/m, est utilisée par plusieurs fabricants de groupes frigorifiques, de différentes manières :

Cette pompe, en version 12 volts consomme environ 6 ampères en circuit ouvert. En version 24 volts alimentée en 24 volts, environ 3 ampères. En version 24 volts alimentée en 12 volts, environ 1,5 ampères. En version 24 volts alimentée en 5 volts, environ 0,5 ampères.

Si l’on utilise un régulateur 5 volts pour alimenter la pompe, l’intensité sera toujours de 0,5 ampères. Plus ennuyeux, le moteur va manquer de couple.

Si l’on utilise un convertisseur à découpage, d’un bien meilleur rendement mais beaucoup plus cher, on pourra toujours mesurer 0,5 ampères à la pompe, mais la consommation réelle mesurée à l’entrée du convertisseur ne sera que de 0,2 ampères pour une installation 12 volts, et de 0,1 ampères pour une installation 24 volts. Le couple du moteur sera celui correspondant à la tension d’alimentation du convertisseur.

Ce type de pompe, à sa tension nominale, tourne à 2200 t/m et est très bruyante. A mi-tension à 1100 t/m, c’est plus raisonnable, mais la nuit surtout on l’entend quand même. A 5 volts, elle ne tourne plus qu’à 400 t/m, et devient pratiquement inaudible. (vitesses mesurées sur le moteur d’une pompe Flojet 24 volts 12 l/m)[/i]

_/)

15 oct. 2010
0

Convertisseur
Robert doit avoir les bonnes références dans ses archives... ;-)

_/)

16 oct. 2010
0

Constat :
J'ai juste constaté qu'avec un régulateur 5 volt je ne pouvais pas faire monter l'eau à plus de 2 mètres sans caler le moteur, tandis qu'avec le convertisseur 5 volts je pouvais la faire monter de 10 mètres sans réduction du débit, soit entre 2 et 3 litres/minute. Le choix du test à 10 mètres est dû au fait que j'avais un tuyau de 10 mètres sous la main à ce moment là... ;-)

En pratique, en fermant la sortie pompe elle s'arrête normalement au pressostat à 2,8 bars, ce qui fait bien plus que les 10 mètres de colonne d'eau, non ?

Toujours en pratique, il y a peu de contre-pression puisqu'il s'agit d'un circuit ouvert et que la hauteur maximum même pour un grand catamaran ne dépasse jamais 3 mètres. Le reste est la perte de charge suivant la longueur du tuyau de 12 mm intérieur que j'utilise : jusqu'à 20 mètres dans certains bateaux avec plusieurs groupes froid aux condenseurs en série... dont les tubes cupronickel de 12,7 mm ont un diamètre intérieur de 9 mm sur 60 cm de long. Il est évident que l'intensité monterait si l'on bridait ou fermait la sortie, mais ce ne serait que par accident...

[i]Évidemment, en réduisant la vitesse, le débit sera plus faible et les performances d'échange thermiques aussi. Donc le rendement du groupe froid sera moins bon. Tout est question de compromis et d'équilibre.[/i]

Ben non : pour les puissances frigorifiques que j'utilise, il est avéré que l'échange thermique est meilleur avec un débit de 2/3 litres/minute qu'avec le double de ce débit ! J'ai dû apprendre pourquoi à l'époque très lointaine de l'école mais j'ai oublié... :heu:

_/)

16 oct. 2010
0

? ...
C'est une pompe volumétrique, et en pratique la pression qu'elle peut développer est limitée par l'étanchéité des clapets avant d'être limitée par le couple du moteur. Vérifié plusieurs fois en pratique, suite à l'obligation de changer les clapets car la pression ne montait plus suffisamment.

Pour le débit, j'ai constaté qu'à 2 litres minutes l'élévation de température de l'eau à la sortie est presque imperceptible "à la main".

A 5-6volts d'alimentation pour une pompe 24V, le débit mesuré est encore 2 ou 3 fois plus important que celui minimal exigé par la documentation du compresseur.

En pratique, c'est pas la peine de s'inquiéter de tout ça, on est largement au dessus des minimas requis.

15 oct. 2010
0

Réglage réfrigérant
[i]pression du liquide réfrigérant (j'ai vu une société à La Rochelle qui remplissait des compresseurs avec un ampèremètre de branché et arrêtait le remplissage en fonction d'une conso minimum. Je n'étais pas d'accord avec cette solution)[/i]

En pratique, l'intensité absorbée par le compresseur varie en fonction de deux températures, celle du condenseur et celle de l'évaporateur, et de la vitesse programmée, ce qui est visible dans le tableau que je montre plus haut. Les intensités indiquées concerne un groupe refroidi air statique, elles sont bien moindres avec un refroidissement à eau.

Un frigoriste mesure trois choses lors d'une charge en réfrigérant : les pressions, les températures et en effet l'intensité, mais surtout pour être certain de ne pas dépasser le maximum autorisé.

Avec de la pratique, un bon technicien est capable de réaliser une charge de réfrigérant au gramme près en ne se servant que de son doigt et de son oreille... ;-)

_/)

15 oct. 2010
0

convertisseur
Boitiers scellés de chez Traco DC-DC converter.

www.tracopower.com[...].0.html

www.tracopower.com[...].0.html

Ou pour les bons bricoleurs (mais à peine moins cher qu'un Traco scellé) : www.conrad.fr[...]920_FAS

15 oct. 2010
0

Victron
Salut Ficelle

Quel modèle de Victron a tu acheté car il y a 2 modèles sur leur site ?

Pour mes 10 batteries, si je retire celle du moteur il en reste 8.
Mon frigo BD50 consomme 8,5Ah
Le moteur électrique du pilote ancienne génération (30 ans) est plus gourmand que les plus récents
La BLU avec son convertisseur 12/12V est très gourmande 5A en réception
Le radar un ancien Raythéon 40XX a écran cathodique est très gourmand
.............
J'essaie de réduire mes conso au fure et a mesure mais aujourd'hui toute cette installation me permet de tenir 2 jours maxi en mer si je ne mets pas de chauffage en marche.

J'ai déjà supprimé 5 batteries sur Iemanja.
Le groupe qui avait sa batterie démarre sur le parc moteur, feu de nav a led, intérieur aussi, PC nav basse consommation, pile à combustible.....

;-)

15 oct. 2010
0

Correction
Désolé, c'est 8,5A de consommation.

C'est un frigoboat avec refroidissement à eau de mer que j'avais acheté en 2007 sur ton conseil.
J'en suis très satisfait.

J'avais préféré un BD50 plus gourmand en valeur instantannée, mais il fait du froid très rapidement et tourne mois longtemps.
La mise en route est à 9A et si il tourne longtemps, il peu descendre jusqu'à 7,5A

15 oct. 2010
0

Pompe à eau
En fait c'est juste une pompe à eau 24V montée sur un relais commandé par le thermostat en même temps que le compresseur.

Le modèle je ne m'en souviens plus mais j'irai voir demain.

C'est vrai je n'ai jamais mesuré la conso de cette pompe. je le ferai aussi demain.

Mais je crois que la consommation varie aussi en fonction de :
- régime compresseur
- pression du liquide réfrigérant (j'ai vu une société à La Rochelle qui remplissait des compresseurs avec un ampèremètre de branché et arrêtait le remplissage en fonction d'une conso minimum. Je n'étais pas d'accord avec cette solution)

15 oct. 2010
0

Convertisseur ou transformateur
Convertisseur ou transformateur, je pense que tu veux dire transformateur ?

Je vérifie ma consommation demain et si elle est importante, je vais faire comme toi..

Merci :-)

15 oct. 2010
0

Convertisseur
Ok explication complète et précise. J'adore.

Je vais rechercher ce petit convertisseur

Merci

16 oct. 2010
0

petit point de désacord
(ou désaccord sur terminologie.)

[i]Si l’on utilise un régulateur 5 volts pour alimenter la pompe, l’intensité sera toujours de 0,5 ampères. Plus ennuyeux, le moteur va manquer de couple. [/i]

De ce que j'en ai compris, le moteur est un moteur défini pour X tours minutes sous 24V. (X inconnu)

En réduisant la tension on va réduire la vitesse du moteur donc celle de la pompe. Or les pertes de charge du circuit d'eau sont vraisemblablement proportionnelles au carré du débit.
Donc la contre pression que subit la pompe va diminuer dans le rapport du carré de la vitesse de rotation soit approximativement le carré de la tension.

Or cette contre pression est fournie par le couple moteur, c'est à dire le courant consommé par le moteur.

Et cela va aller très vite car la puissance tension x courant (ou débit x pression) sera dans le rapport du cube de la tension

Si le moteur à besoin de couple, il prendra les ampères.

Évidemment, en réduisant la vitesse, le débit sera plus faible et les performances d'échange thermiques aussi. Donc le rendement du groupe froid sera moins bon. Tout est question de compromis et d'équilibre.

Le moteur ne manquera pas de couple. Il travaillera à puissance réduite.

Et si la pompe se ramasse un chiffon qui bloque le rotor, il n'y a aucune raison pour que le moteur n'assure pas un bon couple dans la limite de la tension vis a vis de sa résistance d'induit.

15 oct. 2010
0

Oups...
"concerne"... lire "concernent"... :oups:

_/)

15 oct. 2010
0

Expérience
Je suis d'accord avec toi.

Mais cette personne de La Rochelle que je cite précédemment venait juste de s'installer et adaptait ses remplissages en fonction de la demande de consommation Amp du client. C'est pour cela que je n'était pas d'accord.

Quelle marque de convertisseur installes-tu stp.
Je regarde sur le web et il y a pas mal de modèles.
merci

15 oct. 2010
0

Merci
Pour le lien
:-)

14 oct. 2010
0

j'ai une Optima
depuis 4 ans uniquement pour le propulseur , aucun problemes a ce jour .

Mais une question a tous ???
quelle est d'apres vous la bonne manipulation a faire quand on decouvre une ou des batteries avec gonflements /odeurs de brulé /temperature elevé .

quand je lis que Tilikum avait la trouille en les deplaçant , je m'inquiete .
que faire si cela arrive ???
quelles precautions ???

Maurice.

15 oct. 2010
0

batteries en surchauffe
Salut Maurice

Je pense que en cas de problème avec une batterie, la première chose à faire est de l'isoler du circuit et la laisser refroidir.

15 oct. 2010
0

LA DISTANCE
y a t'il entre le chargeur et les batteries qui sont à l'etrave ,es-ce que c'est le meme chargeur qui alimente le service et le moteur?
j'ai eu ce cas sur un ovni 455 ,j'ai monté un petit chargeur dedié aux batteries du propulseur
qui est alimenté soit par le groupe soit par le quai et plus de problemes
alain

15 oct. 2010
0

Petit chargeur dédié
C'est en effet la meilleure solution... ;-)

_/)

15 oct. 2010
0

Distance
Il y a 11m de cable de très grosse section entre les batteries d'étrave et le chargeur.

De toutes façon, je suis obligé de laisser ce câble car lorsque je manoeuvre le guindeau ou le propulseur, je laisse fonctionner le moteur.

Le moteur a son propre alternateur de 65A pour ses 2 Batteries.

Il y a un autre alternateur servitude de 160A avec une régulation Mastervolt intégrant la phase de floating dont la tension de référence eux être sélectionnée sur le parc de mon choix.
Cet alternateur allimente les 3 autes parcs de batterie.

15 oct. 2010
0

Pas pour moi
Sur Iemanja les batteries du propulseur et guindeau allimentent le pilote et les équipements ST60 en croisère.

Quel dommage de se priver d'une ressource d'énergie disponible quand on sait que le prochain mouillage ne sera que dans plusieurs jours.

Pour cette raison ce parc allimente des consommateurs permanent.

Je sais cela peu paraître compliqué, mais chaque parc peu aussi allimenter les instruments d'un autre parc au choix en cas de problème d'allimentation.

Il est évident qu'au port ou au mouillage on utilise pas le pilote d'ou la combinaison des choix

Le parc N°2 est dédié aux communications et systèmes de navigations qui fonctionnent en permanence.

Le parc N°1 aux servitudes courantes.

;-)

15 oct. 2010
0

En pratique,
vu que le guindeau et le propulseur ne sont sollicités que moteur en marche, la batterie dédiée est donc chargée au fur et à mesure de la consommation par le moteur.

Les charger en plus par le quai ou le GE est donc inutile sauf en secours, surtout avec des Optima qui ont une auto-décharge extrêmement faible.

Amha ! ;-)

_/)

15 oct. 2010
0

Que de complications on peut lire là !
Jusqu'à quatre parcs de batteries, pas moins !

revenons à plus pratique et plus efficace :

1 / une batterie de capacité modeste, disons 75 Ah, pour démarrer le moteur , et qui ne sert qu'à celà

2/ toutes les autres batteries sur un seul parc, en parallèle (pourvu qu'elles soient de même type et même âge) , car pour bien alimenter vos servitudes, on doit présenter la capacité maxi : disons mini 350 Ah si vous avez un guindeau et un propulseur

Vous pourrez ainsi remonter une ancre avec un 1000W pendant 2 mn, ou engager le propulseur pour 15-30 s (1200W) sans avoir à démarrer le moteur, et tout en gardant une capacité de charge suffisante que vous compléterez à la prochaine charge ; de mêm vous pourrez naviguer des heures avec carto et PA.

3/ commutée à la batterie de service, via une diode sur le + , une 'petite' batterie étanche type moto, située proche de votre radio et de votre GPS , chargée de vous alimenter tout cela en cas de panne totale du parc service (la diode sert simplement à ne pas décharger cette petite batterie en cas d'avarie électrique). Vous disposerez toujours de 15-20 mn d'émission radio.

4/ Bien entendu, tout ceci raccordé aussi bien à votre alternateur par un répartiteur électronique évolué qui maintient en charge les deux parcs à 100 % , en non à 80 % comme la plupart des chargeurs-répartiteurs (voir SEATRONIC ou MASTERVOLT) ; idem pour la répartition d'un chargeur 220 V quand vous êtes au quai : charge à 100 % et floating (marques idem ou même équipement combiné)

5/ enfin, si vous naviguez ou vous vous posez souvent loin des pontons, un panneau solaire et une éolienne, avec là aussi un répartiteur qui alimente les deux parcs ; ça vous évitera 2 h de moteur par jour pour uniquement recharger.

6/ en plus (la ceinture et les bretelles !) des câbles de jonction batterie du commerce auto, pour coupler vos deux parcs et démarrer le moteur en cas de dèche complète !

Alors tout ça n'est pas gratos, mais qui veut la fin (et la sécurité) veut les moyens.

16 oct. 2010
0

Explication à Daniellouis
1/ 75AH ou 105AH pour le moteur, cela me prend un module d'emplacement batterie; donc je préfère le remplire. La seconde batterie moteur peu être isolée. Ce parc peu aussi servir de secour car il a son système de charge indépendant de celui des servitudes.

2/ 1 seul parc ne m'intéresse pas car en cas de problème avec une batterie, on peu perdre l'ensemble du parc.
Mes besoins énergétiques journaliers sont de 800AH à 1000AH de batterie ou 250AH à 300AH de consommable
- Conso jour : blu.25A, PCnav.50A, PCcommunications/meteo.12A, Frigo.70A, radar.25A, Pilote.50A, éclairage.10A, convertisseur.15A, chauffage.50A, VHF1, VHF2, GPS1, GPS2, ensemble st60, ais, navtex, homme à la mer, pompe à eau, radio.cd .....
Mes batteries ont 10ans et donc n'ont plus leur capacité d'origine.
Ce système multi parc me permet de conserver les batteries plus longtemps sans prendre de risques car tous les parc sont intercommutables en cas de panne de l'un d'entre eux.

3: avec mon système secour, en cas de panne totale, je dispose de plus de 48H de communication.

4: - En mer la recharge se fait à l'aide du groupe électrogène (conso moins d'un litre de gasoil par heure).+ eau chaude
- Si la vitesse du bateau est supérieure à 4 noeuds nous mettons un hydrogénérateur.
- Au mouillage nous mettons l'éolienne.
- Nous disposons aussi d'un panneau solaire amovible de 90W.
- Si la consommation du bateau est trop importante, nous activons la pile à combustible.
- ET si j'ai besoin d'une très grosse recharge batterie, l'alternateur servitude de 160A reste disponible.

5/ je suis toujours loin des pontons.

6/ J'ai des cables de démarrage automobile à bord.

17 oct. 2010
0

oui mais
Aucune de mes batteries n'est en fond de cale.

Elles sont toutes au dessus des planchers mais il est vrai que si l'eau arrive déja a ce niveau je peux avoir des pb d'allimentation.

Sauf les 2 batteries du propulseur et du guindeau dont les cables sont en hauteur et passent a mi hauteur des cabines.

La petite batterie secour pour la communication est une bonne idée.
:-)

17 oct. 2010
0

Bon raisonnement
Je possede 4 gestionnaires de batteries.

En fait les parc sont équilibrés et se vident pratiquement tous dans le meme delai.

Le partage des consommable a été équilibré.

Et ton raisonnement est bon.
;-)

16 oct. 2010
0

J'accepte toutes ces explications
tout en maintenant que 4 parcs de batteries est superfétatoire ; mais à chacun son opinion

mais j'attire ton attention sur le point 3 que tu développe :

toutes des batteries sont dans les fonds, j'imagine ; en cas de voie d'eau, les batteries sont atteintes en premier et deviennent inopérantes.

J'ai attiré l'attention sur l'incorporation d'une batterie annexe de communication, située à l'immédiate proximité des postes de com : c'est cette batterie-là qui te permettra de disposer encore de com quand tout ira mal

Ce montage n'est pas original ; il est même obligatoire dans la mar mar

De la même façon , on peut se poser la question du cheminement des câbles électriques en soute sur la plupart des bateaux, trés vulnérables aux voies d'eau et à l'humidité. Ces câbles seraient bien mieux dans des conduits passant dans les plafonds

16 oct. 2010
0

fractionnement du parc
Le fractionnement du parc a un inconvénient objectif : si on ne met pas sur chaque batterie un gestionnaire de batterie, chaque batterie court un risque de décharge profonde plus élevé que si elles étaient toutes reliées en parallèle, obtenant ainsi une grosse capacité.

On gère donc deux risques opposée:

1°- fractionner le parc servitude pour pallier à une hypothétique panne d'une batterie mais risquer la décharge profonde pour l'une d'entre elles.

2°- avoir un seul gros parc servitude avec un gestionnaire pour éviter la décharge profonde, mais en cas de panne ne pas avoir de batterie de rechange (à par celle du moteur bien entendu).

Pour ma part, je suis convaincu que le risque du cas 1° et supérieur à celui du cas 2° si on a un parc de qualité avec un gestionnaire de batterie.

Mais on peut penser le contraire.

15 oct. 2010
0

une petite mesure de tension
quand les batteries qui sont à l'avant sont alimentées par un chargeur situé à l'arriere
il est interessant de mesurer la tension au depart et à l'arrivée et c'est la que le chargeur automatique se trompe et surcharge les batteries la plus eloignées .
alain

16 oct. 2010
0

10 années de fonctionnement
C'est une bonne idée, je vérifierai demain la différence de tension entre le source et les batteries.

Mais les 4 delphi calcium de 105AH que j'ai remplacé par 2 optima de 75AH fonctionnaient très bien depuis 10 années dans ces conditions sans aucun problème.

16 oct. 2010
0

Raconte!
tu leur a fais quoi a ces batteries?? Assassin! ;-)

16 oct. 2010
0

Histoire de fou
Y'a vraiment des c##s quand meme, voler des fusibles....

17 oct. 2010
0

Incroyable mais
Cela veut dite que les pbca ne sont pas si mauvaises que cela...... :-)

18 oct. 2010
0

duree de vie des batterie
2 mois de survie pour une pbca on es d'accord que ce n'ai pas normal.
Les miennes ont 10 ans.

Si tu achetes une pbca et que 2 mois plus tard elle est hs, le vendeur te la rembourse et ce n'est pas son interet.

Donc si tu as une batterie qui n'a tenu que 2 mois, c'est qu'il y a eu un probleme.... ou que j'ai rate un episode de la conversation.....

;-)

19 oct. 2010
0

Choix de batterie
Je suis plus sympas avec mes batteries...

Et donc tu conseillerai des batteries type gel traditionnelle...
...ou Optima ?

Sinon acheter des batteries premier prix étanches et les changer plus souvent?...

:-|

20 oct. 2010
0

de quoi reflechir
Merci Tilikum pour ce lien tres interessant.

:-D

17 oct. 2010
0

Utilisation batterie
Je ne connais pas la capacité de mes batteries apres 10ans, mais je l'estime a 90%.

  • Une batterie à l'avant dédiée au guindeau et au propulseur... et rien d'autre ! Pourquoi ne pas utiliser cette energie disponible en navigation ?

:heu:

18 oct. 2010
0

Gestionnaire
OK mes gestionnaires de batteries ne me donne pas le rendement.

Je vais faire le test que Robert explique ci-dessus afin de verifier la capacite des batteries.

:-p

19 oct. 2010
0

gestionnaires
Je ne suis pas au bateau, mais j'irai voir les marques en fin de semaine.
j'ai 3 marques différentes dont un waeco.
Mais ils me donnent tous le tension, la consommation instantannée et totale de chaque parc.

:-)

23 oct. 2010
0

Modele gestionnaire
J'ai 2 mobitronic controller Waeco
J'ai 1 Link 10
Et 1 sans marque juste inscrit: cruising equipment CO Seatle WA
Je dois avoir les doc quelque part mais ou....

23 oct. 2010
0

P.S. pour le Link 10
Le manuel d'origine n'existant qu'en anglais, j'avais écrit une traduction des fonctions élémentaires il y a quelques années, c/c :

[i]Réglages de base du Link 10 : - 01-03-2007 13:37 -

Tout d'abord, si l'appareil a déjà été programmé (occasion) il vaut mieux repartir à zéro, donc des réglages d'usine et effacer l'historique :

Appuyer sur "SET" 5 secondes, les Ah sont remis à zéro, et apparaît "ALL", rester appuyé cinq secondes de plus, toutes les données retournent aux réglages d'usine et l'historique est effacé.

Premier réglage, la capacité en Ah de la batterie : appuyer sur "SET" trois secondes, apparaît "SEL", appuyer sur "SEL", la led "V" est allumée, appuyer encore une fois la led "A" s'allume, appuyer encore une fois et la led "Ah" est allumée, avec le chiffre "200". En appuyant sur "SET" on augmente la capacité au pas de 20 Ah jusqu'à 2000 Ah, puis ça repart à zéro. En restant appuyé en continu ça va très vite…

Si on ne touche à rien durant dix secondes, la nouvelle donnée est enregistrée.

Si la batterie est de 12 volts les paramètres de charge d'usine conviennent pour la plupart des cas, on laisse les réglages d'origine (13,2 volts et 2%). Si la batterie est en 24 volts il faudra programmer 26,4 volts. (Position "V")

Juste après "Ah" il y a "t" qui est le "time remaining" le nombre d'heures et minutes d'autonomie avec l'intensité en cours, mais cette fonction est un peu gadget, et peut être remplacée par la fonction "pourcentage" de charge, bien plus ergonomique à l'usage : on relance la procédure setup par "SET" et on choisi la led allumée "t" par "SEL", et avec "SET" on choisi "04P". On aura "100P" à l'affichage et en déchargeant on verra 99P, 98P etc.

On va ensuite directement à "F2" qui règle le "sleep mode" réglé d'usine sur "ON" pour afficher les données dix minutes avant de s'éteindre. Il est préférable de le régler sur "AU" (automatique) ainsi les données sont affichées uniquement et automatiquement s'il circule un courant de plus d'un ampère, ce qui évite d'être obligé d'appuyer sur les boutons chaque fois que l'on veut lire une donnée ( destruction de la membrane couvrant les boutons en un an…)

Reste à régler "F9" sur 50% (usine = 100%), ainsi les leds colorées au dessus de l'afficheur vont réagir au pas de 10% au lieu de 20%, et lorsqu'on arrivera à la led rouge clignotante la batterie sera déchargée de 50% au lieu d'être vide, l'affichage "t" (réglé sur "04P) indiquera les 100% de 50% de la capacité, autrement dit à zéro % il restera 50% dans la batterie.

Ces réglages de base sont suffisant dans 99% des cas, et il vaut mieux de bons réglages basiques qu'une programmation mal faite qui rendrait l'appareil très inexact.

Par la suite, suivant les compétences de chacun il sera toujours temps d'affiner.

Pour finir, s'il y a des enfants turbulents à bord ou des clients en location, on peut activer la fonction "LOCK" en la programment sur "ON" par le setup.
[/i]

_/)

18 oct. 2010
0

Test
OK merci pour l'info, je vais faire le test
:-)

18 oct. 2010
0

je pense
Robert qu'il manque une donnée a ton explication, c'est le courant débité pour atteindre 11,5V à 0% de charge restante. D'après les courbes le courant est de C/20 (capacité du parc en Ah divisé par 20)

18 oct. 2010
0

Bonjour Robert,
Avec mes 3 PbCa en //, si j'arrive à 50% de décharge - 12.10-12.20 V, j'arrête tous mes consommateurs et me refuse à descendre plus.
Alors, aller à 11.5 pour "savoir", je préfère ne rien en connaître!... Trop peur d'achever mes bidons brutalement!

16 oct. 2010
0

10 années de fonctionnement ?
Et à quelle capacité réelle mesurée après ces dix ans ? :tesur:

C'est bien trop compliqué et c'est prise de tête garantie !

Idéalement pour ce bateau en particulier qui entre dans une catégorie banale :

  • Une batterie pour le moteur et le GE.

  • Une batterie à l'avant dédiée au guindeau et au propulseur... [u]et rien d'autre[/u] !

  • Une batterie servitude pour tout le reste, surveillée par un moniteur de batterie de qualité.

Ce schéma est largement validé par l'expérience, la simplicité étant la garantie d'un fonctionnement gérable par n'importe qui... ! ;-)

Le choix des batteries est un autre sujet, et celui des PbCa est très discutable... :heu:

Je viens de terminer un test certes un peu brutal de batteries Freedom (PbCa) que j'espérais faire durer un an, arrêté au bout de deux mois pour cause de décès prématuré des-dites batteries ! :langue2:

_/)

16 oct. 2010
0

Je plaide coupable,
mais demande les circonstances atténuantes...

J'ai un client qui voulait agrandir son parc de 500 à 800 Ah, et il avait des Freedom PbCa quasiment neuves, de moins d'un mois.

J'ai donc débarqué le parc d'origine et installé le nouveau avec des batteries à plaques positives tubulaires.

Des cinq PbCa j"en ai gardé une pour remplacer celle de mon moteur diesel, fait cadeau de deux à un copain fauché et installé les deux dernières dans mon annexe pour alimenter son moteur électrique 24 volts 1 KW.

J'avais donc un parc de 24 volts 100 Ah gratuit, un chargeur de 12 A réglé d'usine à 28,8 volts ce qui est faible pour des PbCa mais ce chargeur est étanche, noyé dans la résine et du coup impossible à régler...

J'ai bien sûr installé un moniteur de batterie (BMV600) pour surveiller le système, et pris soin de ne jamais décharger la batterie à moins de 50%, ce qui me donnais 45 minutes d'autonomie moteur à fond, soit 40 A, et je les ai rarement cyclées si bas, puisque systématiquement branché à quai entre chaque utilisation de l'annexe.

Cela a bien fonctionné durant un mois, la batterie étant à environ 23 volts sous 40 A pour remonter à 25 volts moteur à l'arrêt.

Le mois suivant a vu la batterie faiblir de plus en plus rapidement et à la fin je n'avais plus que 10% d'autonomie et une tension de moins de 20 volts moteur en marche.

Direction poubelle pour les PbCa, remplacées par deux batteries à plaques positives tubulaires de 100 Ah il y a six mois, le choix étant validé par le fait que j'ai la même batterie dans la petite annexe qui a un moteur électrique 12 volts 500 watts, soit 40 A, et que cette batterie est impeccable après 3 ans d'utilisation ! :-)

Avant-hier, test involontaire : à la fin de la journée je débranche le chargeur du quai, et jette un œil sur le moniteur de batterie... la batterie était à 10% ! Le chargeur était froid et n'avait donc pas fonctionne ! :-(

Il était tard, je rentre au bateau en regardant le moniteur : 23 volts pour 40 A comme d'habitude et j'arrive avec 5% d'autonomie affichée. Je me branche sur le convertisseur du bord pour 2 heures de vitamines, et le lendemain, de retour à quai je cherche la panne : pas de jus à la prise, un débile avait volé les fusibles ! :lavache:

_/)

16 oct. 2010
0

Mais que vous êtes mauvaise langue !!!
C'est surement un voisin de ponton qui a fait fondre les fusibles par une fausse manoeuvre et qui, par respect pour ses voisins, a pri les fusibles pour aller acheter les mêmes chez le ship du coin, en les lui montrant.
Pas de chance Tili, vous êtes arrivé avant son retour.

17 oct. 2010
0

?
[i]Cela veut dite que les pbca ne sont pas si mauvaises que cela...... :-)[/i]

Cela dépend du point de vue, mais en ce qui me concerne, deux mois de survie me semble peu satisfaisant... :tesur:

_/)

18 oct. 2010
0

durée de vie des batteries
Le test que j'ai fait était un test volontairement destructif avec des batteries qui ne m'ont rien coûté, partant du principe que :

  • La tension de charge n'était pas correcte : 28,8 volts au lieu de minimum 30 volts, mais qui correspond à la tension standard de la plupart des chargeurs du plaisancier lambda.

  • Et j'ai utilisé des intensités certes largement en dessous des prétentions du fabricant mais manifestement trop élevées... en tout cas beaucoup plus élevées que celles pratiquées, toujours par le plaisancier lambda.

J'espérais prouver que ce traitement ne permettrait pas une survie de ce type de batterie supérieure à un an, je n'ai pas été déçu ! ;-)

Il ne m'est pas venu une seconde à l'idée de demander une garantie ! :-D

J'ai bien aimé le commentaire d'un électricien de marine américain réputé qui disait que ces batteries ne sont bonnes qu'à alimenter des onduleurs en étant en floating dans une pièce climatisée... ! :langue2:

_/)

19 oct. 2010
0

Choix de batterie
Il y a au moins deux choses instructives à lire :

En ce qui me concerne, étant en climat tropical je ne conseille jamais les batteries à électrolyte gélifiée, car elles n'aiment pas la chaleur... et ne supportent pas la moindre surtension accidentelle.

_/)

17 oct. 2010
0

?
[i]Je possede 4 gestionnaires de batteries.
............
[b]Je ne connais pas la capacité de mes batteries apres 10ans, mais je l'estime a 90%.[/b] [/i]

Ces deux affirmations m'étonnent :

  • Un bon (vrai) gestionnaire de batterie est en effet capable d'afficher le rendement de la batterie avec précision en temps réel...

  • Une batterie de dix ans d'âge ne peut en aucun cas avoir 90% de capacité... ce serait pour le moins miraculeux, et je ne crois pas aux miracles ! :heu:

_/)

18 oct. 2010
0

Gestionnaire
sans vouloir être indiscret, juste pour faire avancer le sujet : quelle est la marque et le type des gestionnaires de batteries en place ?

Je pense connaitre à peu près tout ce qui existe sur le marché depuis pas mal d'années... dont les caractéristiques et la fiabilité des mesures affichées ! ;-)

_/)

23 oct. 2010
0

Modele gestionnaire
Les mobitronic waeco ne sont que des compteurs/décompteurs d'Ah plutôt approximatifs... et complètement obsolètes.

Par contre, le Link 10, fabriqué à l'origine par Heart Interface, commercialisé un temps par Mastervolt en Europe et finalement racheté par Xantrex est [/i] un excellent moniteur de batterie, dont les algorithmes ont été gardés pour les derniers modèles du marché comme le BMV600 de Victron ou le E-expert Pro de TBS.

Chez TBS qui fabrique et commercialise le E-expert Pro sous d'autres références chez Xantrex (américain) et Studer (suisse), il existe le E-expert [u]Lite[/u]... que ne ne conseille pas : c'est une régression technologique qui n'arrive pas à la cheville du vénérable Link 10 !

_/)

24 oct. 2010
0

Parametrage
Merci pour les parametrages de link 10.
Je ne connaissais pas la fonction mise en marche automatique ni celle du pourcentage restant.

:-) :-D

17 oct. 2010
0

10 ans d'âge
C'est facile de mesurer leur capacité résiduelle : on utilise la batterie jusqu'à ce que la tension soit de l'ordre de 11.5V et on lit la consommation sur le gestionnaire pour la comparer à la capacité théorique. 90% serait inespéré :heu:

19 oct. 2010
0

idem
En fait moi aussi, je voulais faire ce test et je me suis arreté a 12,1v, ce qui me donnerai une capacité de 75% pour des batteries de 10ans.
:-)

18 oct. 2010
0

je ne sais pas
si ça les arrange de les descendre a 11.5v
surtout des pbca
alain

18 oct. 2010
0

Tension
Pour info , les batteries spirales comme les optima ont une tension de 10,5 v à 90% de décharge.

J'en ai 2 dans mon 31.7
Normalement c'est une des caractéristiques de ces batteries de pouvoir etre dechargée profondement sans les fusiller.

18 oct. 2010
0

Décharge profonde
Il n'y a aucun risque de détériorer une batterie en la déchargeant profondément pour test, à condition de la recharger sans tarder, en pratique dans un délai de 48 heures pour les plus mauvaises.

Certaines batteries de qualité peuvent supporter d'être déchargées à zéro volts et d'y rester jusqu'à un mois sans séquelles.

_/)

18 oct. 2010
0

O volt ???
Pour moi il y a risque d'inversion de polarité ?
non ?

18 oct. 2010
0

Merci
Mr Tilikum pour cette précision.
Je ferai donc un jour le test quand je serai amarré au ponton...

24 oct. 2010
0

Choix de batteries
Donc si je comprend bien :
- Les batteries gel ne supportent pas la chaleur ni les surcharges.
- le Pbca ne fonctionnent qu'en chambre climatisee.
- Les AGM sont pratiquement toutes Pbca...
- Les batteries de traction sont fragiles au choc
- Les batteries de demarrage ne sont pas faites pour ca...
.................
- Les Optimas, je ne leur fais plus confiance....

Sachant que tous les magasins nautiques ont les memes categories de batterie (1er prix, Pbca, Pbca AGM, Gel et Optima)

Il ne reste que les batteries Pb ouvertes de servitude....??????
:-|

24 oct. 2010
0

"Les batteries de traction sont fragiles au choc"
Heuuu .... pourquoi ?

Les batteries de traction sont faites pour des servitudes industrielles, et dans cet environnement elles sont souvent soumises à rude épreuve.

Pour quelqu'un qui habite en permanence sur le bateau, les "ouvertes" à "plaque tubulaires positives" sont bien adaptées, très durables ... et pas très chères (1.5€ environ par Ah en 12V), car ce sont des batteries pour usage industrielles.

www.hisse-et-oh.com[...]cle.php

24 oct. 2010
0

contrôleur de batteries Battman
qu'en penser?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (141)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021