feux rouge et vert superposés voilier

Je n'ai trouvé que très peu d'informations sur la possibilité de montrer, sur un voilier faisant route à la voile, un feu rouge 360° surmontant un feu vert 360°. Ces feux tout horizon n'étant allumés qu'en plus des feux de côté et poupe se trouvant au niveau "du pont".
Cela augmenterait mes chances d'être vu lors de mes navigations côtières nocturnes.
Est-ce que quelqu'un aurait installé de tels feux, sans casser la tirelire ?

L'équipage
20 jan. 2018
20 jan. 2018
0

Il y a une règle à ce sujet dans le Colreg.

20 jan. 2018
1

tout dépend d'ou vient le bateau qui te croise , si tu es le long d'une cote et que le bateau vient du large si la cote est très illuminé il ne verras que tes feux babord et tribord.
dans le cas contraire ton bateau sera bien visible sur un fond noir,
je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire.
face a une cote habitée c'est le binz il y a des lumières partout et c'est difficile de savoir dans quel sens est le bateau devant toi.
c'est aussi le cas avec les pécheurs qui sont éclairés comme des arbres de noel, souvent je vois leur direction qu'en étant assez proche. :alavotre: :goodbye:

20 jan. 2018
0

les feux vert et rouge en haut du mat avec un angle de 360° sont precisé par la regle 25

20 jan. 201820 jan. 2018
0

Le feu dont tu parles n'est obligatoire que sur les voiliers de plus de 20 mètres (de mémoire) mais je n'ai rien trouvé qui l'interdise sur un bateau plus petit.

20 jan. 2018
0

c'est le contraire , et ce n'est pas obligatoire c'est une option

20 jan. 2018
0

moi en tête de mât j'opterais pour le feu de mouillage (obligatoire) et un tricolore
comme ça en naviguant à proximité de la côte, du port ou du mouillage :
feu de côtés sur les balcons + feu de tête de mât si au moteur
feux de côtés + feu de poupe si à la voile
et en mer feu tricolore en tête de mât, visible de loin et moins d'ampoules allumées
si le tricolore ou les feux de côtés tombent en panne, ils remplissent la même fonction et tu restes identifiable
mettre le rouge sur vert en tête de mât ça veut dire renoncer au tricolore je suppose ?
par ailleurs comme on en voit très peu (je n'en ai jamais croisé), je parie ma chemise que beaucoup de plaisanciers ou de pêcheurs ne connaitront pas la signification de tes feux
ça peut être un avantage si ça crée une vigilance accrue ?

20 jan. 2018
0

Un des avantages est d'avoir des feux en haut du mât et des feux à hauteur du regard habituel ce qui est utile dans les eaux resserrées.
Et l'observateur s'il voit tous les feux, il sera certain d'avoir affaire à un voilier.

20 jan. 2018
0

J'ai eu l'occasion de croiser en côtier, dans une zône où il y avait beaucoup d'autres illuminations règlementaires ou non et des pêcheurs en activité, un voilier avec ses feux règlementaires de route près du pont et en haut du mât.
J'avoue avoir été un peu surpris car ce double affichage n'est pas fréquent. Depuis je sais que cela existe. Tout signal qui entraine une ambiguité de lecture est potentiellement dangereux. Quand on voit de nuit surgir rouge+vert ensembles on est vite réveillé, si on somnolait un peu !!!!!

20 jan. 2018
0

En effet, il ne faut pas avoir un tricolore en même temps que les rouge vert superposés. Il est nécessaire de mettre des led en raison de la conso. électrique.
Je ne trouve pas dans les offres commerciales des feux superposables ou déjà fabriqués montés en rouge vert superposés avec en plus le feu de mouillage.
C'est vrai que ça commence à faire haut et je ne parle pas du prix.

20 jan. 2018
8

je ne vois pas l'utilité de tels feux
si on veut se comprendre il faut parler le même langage
et là ce n'est pas le cas ...
il faut respecter les règles de navigation ,ce n'est pas de la poésie
c'est cartésien .
si tu te fais aborder ne viens pas te plaindre et ton assureur sera content il n'aura pas à t'indemniser
epicetou

20 jan. 201816 juin 2020
0

Les feux rouge et vert sur 360° sur un voilier je n'en ai vu qu'une ou deux fois toujours arborés par des "Grands Voiliers" dont "Eagle" le grand voilier des CoastGuards américains que j'ai croisé en mer du Nord.

20 jan. 2018
2

L'idée de feux rouge vert superposés réservés à des voiliers en route n'a pas l'air de faire l'unanimité et pourtant c'est réglementaire et utile.

20 jan. 2018
0

"Ripam - Règle 25 : Navires à voile faisant route et navires à l'aviron
a) Un navire à voile qui fait route doit montrer :
i) des feux de côté ;
ii) un feu de poupe.
b)A bord d'un navire à voile de longueur inférieure à 20 mètres, les feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle peuvent être réunis en un seul fanal placé au sommet ou à la partie supérieure du mât, à l'endroit le plus visible.
c) En plus des feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle, un navire à voile faisant route peut montrer, au sommet ou à la partie supérieure du mât, à l'endroit où ils sont le plus apparents, des feux superposés visibles sur tout l'horizon, le feu supérieur étant rouge et le feu inférieur vert. Toutefois, ces feux ne doivent pas être montrés en même temps que le fanal autorisé par le paragraphe b) de la présente règle."
de là à dire que c'est utile sur un petit voilier, je ne m'aventurerais pas...

20 jan. 2018
0

C'est une question de point de vue.
Je vais me rabattre sur le fanal tricolore mais uniquement pour le prix. Je ne pourrai pas avoir le fanal en haut du mât en même temps que les feux à hauteur du pont. 150€ les deux feux je suis contre.

20 jan. 2018
0

réglementairement tu ne peux pas te passer des feux de côté sur le balcon ou à hauteur intermédiaire, tu es au courant sûrement

21 jan. 2018
2

Si tu n'as qu'un tricolore en tête de mât, tu ne peux pas être en règle quand tu navigues au moteur, car alors il te faut montrer un feu blanc à la poupe, des deux de côté et un feu de hune blanc sur l'avant placé au minimum 1m au dessus des deux de côté.
On peut aussi choisir de ne pas s'embarrasser du feu de hune et de faire comme si on était tout le temps à la voile, ou montrer le feu de hune au-dessous des deux de côté, mais c'est"est explicitement contrevenir au texte du RIPAM.

4

b)A bord d'un navire à voile de longueur inférieure à 20 mètres, les feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle peuvent être réunis en un seul fanal placé au sommet ou à la partie supérieure du mât, à l'endroit le plus visible.

les feux de côtés peuvent être réunis en un seul fanal placé en haut du mât pour un bateau de moins de 20 m et remplacent alors les feux de côté.

pour des raisons de visibilité en "eaux reserrées" je garde mes feux de balcon mais réglementairement je pourrais n'avoir que le feu tricolore en tête (mais on ne doit pas utiliser le feu tricolore et les feux de balcon en même temps.

et au moteur on ne peut normalement pas utiliser le feu tricolore car le le de hune propre au moteur doit être au-dessus des feux rouge et verts.

20 jan. 2018
0

Bonjour

Je me souviens d'une belle peur car le voilier qui me suivait avec feux rouge et vert 360° et pas de feux de cotés
Bin franchement tu ne cherches pas forcement en l'air.
Surtout quand il est relativement prés de toi.
Je rejoint Fritz il existe un langage....

Le Moko

20 jan. 2018
0

Forcément c'est inquiétant, mais il aurait du avoir ses feux de côté allumés. Il avait peut-être vu ton feu de poupe, ou pas sans quoi ...

21 jan. 201821 jan. 2018
1

Je ne suis pas d'accord avec Hubert de Cherbourg car les feux en haut du mât rouge et vert superposés peuvent être montrés en même temps que les feux de côté et le feu de poupe, c'est une option. Les rouge vert superposés ne peuvent pas être montrés sans les les feux de côté et poupe.
Ces feux superposés ne remplacent pas un fanal tricolore en haut du mât.
Ces feux superposés ne peuvent pas être montrés en même temps qu'un fanal tricolore.
Moi je trouve tout cela logique.
C'est dommage que l'on ne trouve pas de modèles faciles à installer.
Sur la planche n°3 des Feux et marques des navires, que tout plaisancier peut consulter dans son cockpit ou à proximité, on voit bien que le rouge vert superposés apporte un plus en visibilité.
Je pense qu'il serait souhaitable que ces feux superposés redeviennent à la mode cela améliorerait un peu la sécurité. Une veille attentive nous aidera dans ce domaine de la sécurité surtout quand les voiliers à foils deviendront plus nombreux. " chaud devant "

21 jan. 2018
10

Chaque fois que l'on parle des feux de nav, je suis abasourdi par par la majorité des interventions. A la grosse louche je dirais que 40% des posts sont dans le cadre du Ripam ou Colreg, et 60% croient, pensent, estiment des solutions fantaisistes.

Honnêtement ça m'énerve. Est-ce que les navigants ne pourraient pas lire et connaître le "code de la route de la mer"!

Un forum c'est fait pour aider et donner des conseils, mais pas pour apprendre le Ripam. Chacun devrait le faire de son côté il me semble.

23 jan. 2018
1

@Micmarin,
si cela ne concernait que les feux ;-)

21 jan. 2018
0

Je corrige mon dernier post pour retirer " je ne suis pas d'accord avec Hubert de Cherbourg ", J'avais mal lu. Désolé

Bonnes navigations à tous diurnes et nocturnes

0

ouf !
tu l'as échappé belle !
bonnes nav à toi aussi !

:pouce:

21 jan. 2018
7

L'intérêt des règles du RIPAM est qu'elles suppriment tout risque d'ambigüité.
Le feu tricolore en tête de mât permet d'identifier clairement le bord du voilier rencontré, et remplace les feux de côté, avec l'avantage d'être visible de loin sans être masqué périodiquement par la houle ou un génois. En revanche, dans des eaux resserrées et du trafic proche (exemple abords d'un port), mieux vaut allumer les feux de balcon qui sont à hauteur d'yeux des bateaux proches.
Au moteur ou voile ET moteur, ce sont les feux de balcon plus le feu de hune qui permettent d'identifier que le bateau n'est pas ou plus un voilier pour l'application des règles de privilège de route, ainsi que la route de ce bateau par rapport à celle de l'observateur.
Quant aux rouge et vert superposés, je ne les ai jamais rencontrés mais ils doivent être associés aux feux de balcon, faute de quoi, on ne peut déceler la route du bateau rencontré par la vue du vert OU du rouge.
J'espère que cette approche de la logique des feux complètera la lecture du texte du RIPAM.

23 jan. 2018
0

Bonjour ecumeur

Oui tu as raison et le vrai problème c 'est l' utilisation de feux rouge et vert 360° et là bon courage pour voir le bord.

Le Moko

23 jan. 2018
0

Oui oui mais je fais aussi référence au fils de départ, ok je suis pas limpide...

Le Moko

23 jan. 2018
0

Mais écumeur a bien écrit que les feux superposés rouge et vert devaient être associés (si allumés s'entend) en association avec les feux de routes prescrits pour un voilier.

21 jan. 2018
0

dans les années 2000 j'ai failli m'encadrer un voilier de plus de 15m bleu marine par le travers avec le hood .
devant golfe juan au mouillage sans feux du tout
j'étais à 2 ou 3 nds un petit coup de phare m'a sauvé la mise de justesse ,j'ai réveillé l'équipage qui dormait sur le pont et c'est mis à hurler quand ils m'ont vu arriver .
donc respectez les feux prescrits et vous dormirez tranquilles .
alain

22 jan. 2018
0

en dehors du fait de promouvoir l'installation des transpondeurs AIS sur les voiliers, qui améliorent largement leur visibilité pour nous depuis les gros bateaux,
j'ai tjs été étonné que seuls les voiliers de plus de 20m doivent porter la combinaison rouge-vert en tète de mat,
car dans la logique du Ripam, les feux permettent en général de reconnaitre le type de navire par ses feux,
c'est le cas pour un rouge-vert sur 360°,
mais c'est bcp moins clair qd on apperçoit juste une des couleurs d'un feu tricolore en tète de mat,

je vais d'ailleurs installer la combinaison sur le "nouveau" ... (qui ne fait pas 20m)

1

si tu ne vois qu'un seul feu soit vert soit rouge, c'est un voilier.

un bateau à moteur aurait aussi un feu de hune visible sur le même secteur.

par contre vu de l'arrièrere in ne voit qu'un feu blanc autant pour le voilier que pour le bateau à moteur.
mais comme le navire rattrapant doit s'écarter du navire qu'il rattrape ... pas d'importance
même un voilier qui rattrape un navire à moteur doit s'écarter

22 jan. 2018
1

C'est pourtant simple et les règles du RIPAM sont évidentes. Je ne sais pas pourquoi certains cherchent à créer leurs propres combinaisons de feux qui ne peuvent que créer des confusions. Nous avons encore de la chance d'avoir échappé aux feux scintillants, et autres gyrophares!
Soit dit en passant, le gyrophare bleu des canots de la SNSM et des vedettes de la gendarmerie maritime n'ont pas l'honneur de figurer dans le RIPAM.

23 jan. 2018
0

vert sur vert, tout est clair, rouge sur rouge, rien ne bouge.

23 jan. 2018
5

le feu de poupe fait 120° donc quand on est par le travers on voit soit le rouge ou le vert et une partie du blanc et comme le bato se déplace on peut déterminer sa route ..tant que l'on ne voit pas le rouge et le vert en même temps on ne risque rien .
il est dommageable que l'on soit obligé de rappeler ces règles de base à des gens qui naviguent .
un bon compas de relèvement (oui ça existe ) permet même de savoir s'il y a un risque de collision ou pas
alain :oups: :lavache:

23 jan. 2018
0

non Hubert on ne peut pas être heurté par un autre bateau en ne voyant qu'un seul de ses feux, mais on peut le heurter volontairement ou pas, mais ce sera de ta faute...

0

à moins que celui dont tu vois le vert et le rouge ne voit aussi tes feus rouge et vert

0

(tant pis pour les mouches !)

la dérive du courant devrait être la même pour les deux bateaux, donc n'évite pas la collision dans ce cas de figure.

:mdr:

23 jan. 2018
0

il y a "ou"dans la phrase
sur les cargos en plus des feux latéraux deux feux blancs celui de l'étrave

plus bas que celui du du centre permettent sans erreur possible, avec les feux de nav de connaitre sa direction .
mais je ne vais pas énumérer tous les textes concernant les feux .il en a 5 pages au moins avec les illustrations .
mon examinateur s'amusait bien avec ses craies de couleur sur le tableau
noir à nous demander ce que l'on voyait .
mais ça c'était au siècle dernier ,depuis j'en ai oublié un peu beaucoup
mais j'ai gardé l'essentiel .
la culture c'est ce qui reste quand on a tout oublié.........
alain :lavache:

23 jan. 2018
0

pas si ça se maintient .....
alain

23 jan. 2018
0

sauf si l'autre bateau voit aussi tes feux vert et rouge !!

2

tant que l'on ne voit pas le rouge et le vert en même temps on ne risque rien .

tu m'étonne ...

on peut parfaitement heurter un bateau en ne voyant que son feu vert et lui n'aura vu que mon feu rouge

les collisions ne se font pas que face à face.

et normalement le feu de poupe ne recouvre pas le secteur des feux rouge et vert (même si en pratique cela arrive)

une remarque : les navires d moins de 12 m navigant au moteur peuvent combiner en un seul feu visible sur tout l'horizon le feu de hune et le feu de poupe par ex si le feu de poupe est grillé on peut réglementairement s'en tirer en allumant le feu de mouillage sans allumer le feu de hune.
je pense à cela car j'ai failli emboutir un voilier au moteur devant moi dont le feu de poupe était grillé

2

je ne comprend pas ce que tu veux dire.

trace deux routes convergentes : un bateau voit le feu rouge l'autre le feu vert et cela peut se terminer en collision si aucun ne change de route

quant à savoir si c'est de ma faute, c'est comme dans toute collision, et ici le navire venant sur tribord est privilégié mais il peut avoir une part de responsabilité s'il n'a rien fait pour éviter la collision.

donc ne voir qu'un feu n'est pas une garantie de sécurité.

0

pour l'utilisation du compas de relèvement je suis complètement d'accord car :
- avec l'AIS on a un relèvement précis sur la carte mais ... avec nos récepteurs "bas de gamme" il n'est pas rare qu'un navire proche ne soit reçu qu'avec des intervalles de une à plusieurs minutes, du coup le navire n'est pas du tout là où l'AIS le place sur la carte.

  • avec le radar, les embardées rendent difficile l'appréhension de l'évolution du gisement

pour ma part je suis satisfait de l'amélioration obtenue en couplant le radr au gps : on navigue nord en haut et le gisement devient de fait un relèvement et est beaucoup plus stable

23 jan. 2018
0

En plus par habitude avec la houle l'alternance de la vision des feux te fais dire que tu es sur un "petit bateau"
Mais bon certain aime les sapins de noël.

Le Moko

23 jan. 2018
0

Là Fritz, pour une fois tu te plantes.

D'abord normalement on ne voit pas rouge/vert ET blanc en même temps, et quand tu vois rouge et vert en même temps, à cet instant précis, le bateau vient droit sur toi, et donc si tu fais route il passera derrière toi.

23 jan. 2018
0

Oui, j'ai fais simple pour ne pas développer tous les cas de figures! Ce cas-là se présente quand tu vois vert et rouge en même temps et droit devant... Et ne parlons pas de dérive vent et ou courant! ;-)

23 jan. 2018
0

J'y ai pensé en l'écrivant! :mdr:

22 jan. 201822 jan. 2018
0

C’est comme ceux qui, au mouillage, croient intelligent d’allumer un scintillant au prétexte d’etre mieux visibles (!)

23 jan. 2018
0

Salut,
ce sujet tombe à point nommé puisque je suis en train de refaire toute l’électricité d'un vieux Rush.
Il est équipé d'un tricolore en haut mais rien en "bas" alors comme je suis pas un expert et que je n'ai pas l'intention d'inventer une signalisation loufoque j'ai repris le code et j'ai compris simplement que pour ce type de voilier il faut:
- un feu tricolore en tête de mât pour route à la voile (plus économique que 3 feux séparés)
- l’éclairage classique au moteur c'est à dire le rouge et le vert devant + le blanc derrière + le feu blanc à mi-mat (hune)

Du coup sur mon tableau, j'ai fait simple, j'ai:
- un bouton pour les feux de route à la voile (1 feu)
- un bouton pour les feux de route au moteur (4 feux)

J'ai bon ?

Pour finir, j'ai beaucoup regardé d'autres bateaux sur les ports et sur le chantier où est stationné mon Rush et j'ai été très étonné de voir le nombre de voiliers non équipés de feux de balcon AV et de poupe.
J'en déduis que pour la plupart ils n'ont que le tricolore en haut, point barre. Ça correspond à la configuration du Rush avant restauration.

Alors ? Beaucoup plaisanciers ne sont pas d'équerre avec la signalisation ? Y-a-t-il un gros malentendu sur la signalisation ? Des nouvelles réglementations qui ne sont pas appliquées ? Je n'ai rien trouvé de tout ça sur le net.

0

en effet pas mal de voiliers sont vendus sans le feux de hune, sans doute ne font-ils jamais de moteur la nuit ?

2

oui, mais ils sont vendus de jour !

:mdr: :mdr: :mdr:

23 jan. 2018
0

Et pourtant ils ont toutes les certifications et autres homologations...

23 jan. 2018
0

Hélas, non, tu n'as pas bon!
Il te faut trois contacteurs : un pour les feux de balcon, un pour le feu de hune et un pour le tricolore en tête de mât.
Pour des raisons de visibilité, à la voile et en pleine mer pour faire simple, tu utilise le tricolore qui présente en outre l'avantage d'économiser l'électricité.
Lorsque tu navigues à la voile en eaux resserrées ou avec un fort trafic (type approche de port ou chenal), tu utilise les feux de balcon qui sont à hauteur d'oeil des autres plaisanciers car dans ce contexte, le barreur ne regarde pas forcément en l'air!
Lorsque tu navigues au moteur ou à la voile ET au moteur, tu allumes les feux de balcon ET le feu de hune.
Une petite modification en vue!

23 jan. 2018
0

@persil pas fané.
Le contacteur pour balcon OU tête de mât est en fait un inverseur. OK, à condition de ne pas allumer le feu de hune en même temps que la tête de mât.
Quant au commentaire du Moko sur le problème posé lorsque l'ampoule d'un feu en tête de mât grille, il est tout àn fait recevable, mais si cela se produit, on peut continuer sa route avec les feux de balcon... en attendant la réparation, puisque dans tous les cas, on doit avoir des feux de balcon.

1

"Lorsque tu navigues au moteur ou à la voile ET au moteur, tu allumes les feux de balcon ET le feu de hune.

ou si moins de douze mètres, feux vert et rouge et feu de mouillage (sans le feu de poupe) au moteur bien sur; pas à la voile où il ne doit pas y avoir de feu blanc vers l'avant.

23 jan. 2018
0

Je n'ai que 2 contacteurs :
- 1 qui sélectionne Balcon OU tête de mât
- 1 pour feu de hune.

23 jan. 2018
0

Même si je l'ai pensé très très fort c'est Padre qui exprime le dépannage de l'ampoule.
Perso au moins il y a de truc sur le mat au mieux je me porte,
marin certainement un peu..... Alpiniste pas franchement.....

Le Moko

23 jan. 2018
0

oui, c'est un V/V. L'intérêt est de ne pas pouvoir allumer les 2 en même temps...
et de n'avoir que 2 "boutons"
(plus le switch fusible du tableau électrique, bien sûr, qui autorise ou pas l'alimentation).

2 séries de feux = ceinture et bretelles. J'aime.

23 jan. 2018
0

Non d'origine le rush feu sur le balcon et pas de feu tricolore en hauteur
Pour les économies "j'imagine d’énergie" juste remplacer les lampes par des leds.

Le Moko

23 jan. 2018
0

Oui je pense que de base tous les bateaux de cette âge et même après n'ont pas de feu tricolore en tête de mât mais plutôt sur les balcons.

Sur mon Rush je n'ai plus ces feux, ils n'y étaient pas à l'achat du bateau, seulement le feu en tête de mat (qui doit d’ailleurs ne faire qu'un avec le feu de mouillage comme on peut voir dans les catalogues)

Ce qui signifie que le bateau a été déséquipé des feux de balcon et ne naviguait qu'avec l'unique feu tricolore, (tout là haut :-p). Et ça, j'ai pu le remarqué sur bon nombre de bateaux. C'est simple sur le terrain de gardiennage où est stationné le Rush, aucun voilier n'a de feux sur leurs balcons.

Ce qui veut dire qu'un grand nombre ne suit pas la réglementation niveau signalisation (sauf ils ne font jamais route au moteur de nuit mais est ce une excuse pour ne pas être équipé ?

Voilà voilà :heu:

23 jan. 2018
0

beaucoup de plaisanciers ne respectent pas les règles des feux, c'est certain.
tant qu'il ne causent pas d'accident, ils n'ont en général pas de problème..
.
ôur les commandes des feux, comme écumeur, je préfère commander l'allumage de chaque feu avec un interrupteur. Je trouve ça plus versatile et surtout plus logique.
Plutôt que d'avoir des configurations rigides qui correspondent à un usage (voile / moteur / mouillage)
1 inter pour le feu de tête de mât qui sert au mouillage et au moteur (hune et poupe combinés)
1 inter pour les feux de balcon
1 inter pour le feu de poupe (à la voile)
si tu choisis d'installer un tricolore tu dois rajouter 1 inter
sauf si tu décides de supprimer le feu de poupe (possible avec un tricolore), mais alors tu n'a plus la possibilité d'utiliser tes feux de balcons + poupe quand tu es à la voile, ce que beaucoup trouvent rassurant quand on navigue près de la côte en eaux rapprochées. Par exemple dans les chenaux d'accès à la rade de Lorient.
Voilà pour bien faire il te faut 4 inter au lieu de 3 dans l'autre configuration, et au moins quand tu mets tes feux tu choisis ce que tu fais en connaissance de la réglementation et des conditions du moments, tu n'appliques pas une recette préétablie sans forcément comprendre ce qui se passe à l'extérieur (vu plusieurs fois chez des plaisanciers pourtant expérimentés)

23 jan. 2018
0

Autonome et télécommandé:
www.ledconcept.fr[...]77.html

23 jan. 2018
0

Avez vous un exemple de feux rouge et vert superposés
en boutique ?
De loin, rouge et vert deviendra jaune... :heu:

23 jan. 201816 juin 2020
0

Le lien donné par NINO 84 nous propose certaines fonctions non règlementaires.

23 jan. 201823 jan. 2018
0

Juste une précision je crois qu'émettre le code morse en blanc en cas de demande d'assistance (mayday) est réglementaire.
pour ma part malgré les fonctions non réglementaires (ne pas utiliser en mer !), je trouve le principe très intéressant, je n'avais jamais vu ce type de feu.
Quelqu'un a-t-il déjà utilisé ? Est-ce que c'est fiable, est-ce que la batterie tient bien tout la nuit pour le feu de mouillage ?
SI ça pouvait éviter un câble dans le mât, ça serait génial.

23 jan. 2018
1

Les feux en tête de mat, ça a tendance a me faire bien rire: s'il faut intervenir dessus, il va falloir monter en tête de mat. Dans le balcon on internient dessus en nav. Et c'est pas vraiment la peine de dire que les leds tiennent longtemps, j'en ai une qui a pété en seulement quelques heures d'utilisation (soudure dessoudée).
Le RIPAM doit être appliqué par tous et de la même façon. Pour ceux qui soit à PSL, allez faire un tour au port municipal le soir, il y a en a un qui a des feux scintillants partout sur son voilier: sur le portique, sur le bacon avant, un melange de guirlandes de noel et de projecteur de jardin. OK on va le voir de nuit mais on va bien se demander ce que c'est car tout ceci étant sur detecteur d'obscurité, ça marche toute la nuit donc qu'on le trouve au port au mouillage ou en nav c'est pareil, on pensera croiser le traineau du pere noël !
Moi ça me sidère, sur une voiture, il ne viendrai à personne l'idée de mettre des clignotants vert pour etre mieux vu, en me c'est pareil on suit les règles pour soi et pour les autres.

23 jan. 2018
0

Pas sûr, combien j'en vois avec des veilleuses bleues ou vertes sur leurs bagnoles et sans parler des néons de toutes les couleurs qu'on installait sur les dessous de caisse ou encore les loupiottes sur les gicleurs de lave glace.
Ça se voit moins maintenant mais il y a 15 ans c'était fréquent et ça existe encore aujourd'hui. Autre exemple, il y a certains poids lourds qui sont plus décorés que la Tour Eiffel en période de Noël.

Le tuning fait des ravages dans tous les domaines...

Et tout ce qui fait de la lumière, en général ça attire le beauf.

23 jan. 2018
0

Rouge sur rouge rien ne bouge
Vert sur vert tout est clair

23 jan. 2018
2

erreur de ma part le feu de poupe fait 135°
j'ai parlé du compas de relèvement (pour ceux qui savent)qui permet de savoir si on fait une route de collision ,donc si l'on ne voit que un des feux de coté on peut le relever et savoir de suite ..
sans employer les arcs capables ....
alain

23 jan. 2018
0

Je remets une couche...
Sur mon bateau je n'ai pas de feu de tête de mât pour une raison simple... le mât est pivotant. Je ne connaissais pas cette possibilité d'avoir vert et rouge superposes en tête de mât, cela m’intéresse sur le plan théorique - mais m'effraie un peu car semble-t'il peu connu donc sujet a confusion...

23 jan. 201823 jan. 2018
1

peut connu par qui ? ..je suppose que tout ceux qui naviguent la nuit ouvre le livre des marques de nuit (obligatoire à bord) sur la table à carte ...

et à mon sens il n'y a pas a connaître ou non ;on verifie sur la documentation ! surtout que l'on a bien le temps vu la vitesse des bateaux

23 jan. 2018
0

C'est pas que c'est pas connu . C 'est pas réglementaire.

Le Moko

23 jan. 201823 jan. 2018
1

Je partage l'énervement de Micmarin plus haut...
Ce genre de question ne devrait même pas être posée tellement la réponse est simple et à la portée de quiconque sait lire, et j'ajoute que le problème est identique pour les règles de route (de priorité) puisqu'il suffit d'ouvrir n'importe quel almanach nautique pour avoir une réponse claire, précise et incontestable, ce qui n'est pas le cas de toutes les réponses apportées sur un forum.
Dans ce domaine il ne devrait pas y avoir de débat ni d'interprétation, il y a simplement une règle facile à comprendre et indiquée en toute lettre.
C'est un peu comme si je demandais sur un forum la signification d'un panneau routier alors qu'il suffit de consulter le code de la route.
M'enfin...

23 jan. 2018
0

Parfaitement légal : www2.developpement-durable.gouv.fr[...]reg.pdf

règle 25 page 15

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (114)

L'eau de l'Aude là

mars 2021