Feu de mouillage : alternative au feu en tête de mât ?

Bonjour,

J'équipe un voilier de 8,30m et mât de 9m sur lequel je cherche, pour plusieurs raisons, à installer le moins d'équipements possible en tête de mât.

Concernant le feu de mouillage, mon idée serait de suspendre, pendant les mouillages uniquement, une lampe autonome à une drisse (et aussi retenue par le bas !)

Selon vous :
- est-ce une solution pratique ?
- connaissez-vous un type de lampe que je pourrais utiliser ? (visibilité 360], autonomie, résistance à la pluie, au vent et aux chocs)
- est-ce compatible avec la réglementation ?

Merci d'avance !

L'équipage
29 avr. 2011
29 avr. 2011
0

bonjour, un feu de mouillage doit etre vsisble sur tout l'horizon à mini 2mn
chez compass ils ont une lampe automatique à lentille de fresnel qui convient parfaitement et qui correspond a la reglementation .
c'est une question de sécurité importante .
par nuit noire j'ai failli eperonner un voilier bleu marine de 15m à st jean, cap ferrat
qui etait sans feu parmi une flotte qui eux les avaient .
j'etais sur un voilier de 12tonnes meme à 2nds je serais passé au travers .
alain

29 avr. 2011
1

Merci. Je vais rechercher ça.

Je suis tout-à-fait d'accord avec toi. La priorité est d'être vu des bateaux à proximité immédiate.

C'est une autre raison pour laquelle je préfère les feux placés plutôt bas qu'en tête de mât : quand on est dans le mouillage, par nuit très noire ou à contre-jour de lumières de la côte, je trouve qu'on voit plus spontanément un feu allumé à 3m de l'eau qu'en tête de mât - à moins de naviguer la tête en l'air, ce qui n'est pas mon cas !

Si d'autres personnes ont d'autres idées, je rete intéressé.

29 avr. 2011
0

La hauteur du feu te permet de voir facilement sa distance. Effectivement, on voit mieux un feu à la hauteur de l'horizon, mais tu est incapables de savoir s'il est à 3 mètres ou à 200 mètres. S'il est en hauteur, tu vois tout de suite qu'il est proche.

Jacques

29 avr. 2011
2

Alternative

Je ne vois pas bien l'intérêt de signaler à 2 milles à la ronde qu'il y a un bateau au mouillage... surtout dans les coins isolés ! Cela peut attirer les mal intentionnés...
En revanche, il faut éclairer suffisamment son pont pour qu'un bateau arrivant dans ce mouillage puisse te repérer facilement. L'exemple sité par 60nora est probant, il me semble.
Moi j'ai une petite lampe à leds achetée dans un hard discount 3 F 6 sous, suspendue sous la bôme, elle éclaire très bien tout le pont blanc et ça suffit, pour se signaler par exemple au pêcheur local. L'hiver dernier, elle nous a duré plusieurs nuits avant de devoir changer les piles (rechargeables). On peut aussi mettre la bonne vieille lampe tempête à pétrole.
:-)

31 mar. 2016
0

@flora.
2 miles à 8 knt c'est 15 mn.
Si tu relâches un peu ton attention de nuit - le temps de faire une manoeuvre (j'ai pas un dit un café pour ne pas affoler - ahh début de veille etc ...).
15 mn ça passe très vite.
imagine que la portée d'un feu soit de seulement 800 m - le temps d'une grosse commission à 8 knts et tu es dedans.

31 mar. 2016
0

Tu m'espionne? ;-)
A propos du café... :alavotre: :-p :acheval:

01 avr. 2016
0

@Sailoturn22
Ben, justement, c'est c'est 15min ...
 
Normalement, les bateaux ne mouillent pas en pleine mer (il ne doit y avoir que moi que cette perspective ferait marrer), mais plutôt à quelques centièmes de miles de la côte, voir encore moins des hauts fonds.
 
J'oserais même dire que les mouillages étant d'ordinaire bien abrités, il n'y a pas beaucoup de trajectoires en ligne droite de plus de 2miles qui puisse atteindre le bateau sans se taper un truc avant (et en plus, ces trajectoires partent de la cote).
 
Du coup, le marin qui a l'habitude de se faire des cafés de 15minutes quand il va droit sur la côte, on peut supposer qu'il est échoué depuis longtemps et qu'il ne risque plus de percuter personne :p
 
Par contre, la lampe qui éclaire bien le pont, ca, c'est chouette ! Ca fait petite planète perdue au milieu de l'espace.

29 avr. 2011
1

Pour moi ce sont des feux sur le portique.

Deux lampes de jardin à allumage automatique (pas très puissantes), plus un feu classique, plus puissant, bien visible sur tout l'horizon.

Je n'arrive pas à télécharger la photo.

29 avr. 2011
1

attention ,en cas d'abordage de nuit si le feu n'est pas reglementaire l'abordeur peut prevenir son assurance qui ne jouera pas .
actuellement avec les led's on peut mettre un feu suffisament puissant qui consomme très peu à moins de jouer au contrebandier et de peindre son bato en noir .
alain

29 avr. 2011
1

Bien sûr.
Le RIPAM précise que le feu de mouillage doit être visible à 2 milles sur tout l'horizon. Peu importe qu'il soit à Led, à ampoule classique ou à l'huile de baleine...
Voir aussi ce fil:
www.hisse-et-oh.com[...]age-svp

Pour nous les deux lampes de jardin permettent de plus facilement repérer le bateau, parmi
les autres, lorsqu'on le rejoint la nuit.

Il faut aussi noter que dans beaucoup de mouillages au Baléares, une bonne moitié des bateaux n'allument pas leur feu de mouillage.

Toujours impossible de télécharger la photo.

29 avr. 2011
0

moi je fonctionne à l anglaise , pour le feu de mouillage , c est une lampe tempete envoyée sur la balancine de tangon , c est parfaitement visible , ça ne consomme pas d electricité , ça ne risque pas de tomber en panne et en avec un plein on tient 3 nuits !

pourquoi faire plus compliqué ?

29 avr. 2011
0

j ai deux balancines à bord , une pour la bome et une autre pour le tangon , donc pour etre precis il faut bien indiquer de laquelle on parle !
apres que ceux a qui le tangon fait peur continuent a bricoler des systemes batards si ça les amuse , c est pas mon probleme

:alavotre: :alavotre: :alavotre: :alavotre:

29 avr. 2011
0

Toi, dès que tu peux placer le mot "tangon" quelque part ;)

29 avr. 2011
0

la regle 30 alinea b) precise "...à l'endroit le plus visible..."
alinea c)"...en outre un navire au mouillage peut utiliser ses feux de travail..."
et curieusement alinea e) "les navires de longueur inferieure à 7 m,lorsqu'ils sont au mouillage ,ne sont pas tenus de montrer les feux ou la marque ..." peut etre parce qu'on peut plus facilement les couper en deux!?
Par ailleur je doute fort que les differents "feux" que l' on peut "voir" dans un mouillage soient visibles à 2 mn...
Pour notre part nous avons un feu aqua signal de la serie 55 dans lequel nous avons mis une led prevue à l'origine pour les feux lateraux mais visiblement surestimée pour un tel usage (censée fournir l'equivalent d'une 25w elle resemblait à une bougie ...) cela est assez bien visible ,mais je dois dire que je ne me suis jamais eliogné :aurevoirdame: à 2mn pour verifier :lavache:

29 avr. 2011
0

Pour ceux qui ne l'ont pas :

Règle 30
Navires au mouillage et navires échoués
a) Un navire au mouillage doit montrer à l’endroit le plus visible :
i) à l’avant, un feu blanc visible sur tout l’horizon ou une boule ;
ii) à l’arrière ou près de l’arrière, plus bas que le feu prescrit à l’alinéa i), un feu blanc visible sur
tout l’horizon.
b) Un navire au mouillage de longueur inférieure à 50 mètres peut montrer, à l’endroit le plus visible, un feu
blanc visible sur tout l’horizon, au lieu des feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle.
c) En outre, un navire au mouillage peut utiliser ses feux de travail disponibles ou des feux équivalents pour
illuminer ses ponts. Cette disposition est obligatoire pour les navires de longueur égale ou supérieure à 100 mètres.
d) Un navire échoué doit montrer les feux prescrits aux paragraphes a) ou b) de la présente règle et, de plus, à
l’endroit le plus visible :
i) deux feux rouges superposés visibles sur tout l’horizon ;
ii) trois boules superposées.
e) Les navires de longueur inférieure à 7 mètres, lorsqu’ils sont au mouillage, ne sont pas tenus de montrer les
feux ou la marque prescrits aux paragraphes a) et b) de la présente règle, sauf s’ils sont au mouillage dans un chenal
étroit, une voie d’accès ou un ancrage, à proximité de ces lieux, ou sur les routes habituellement fréquentées par
d’autres navires.
f) Les navires de longueur inférieure à 12 mètres, lorsqu’ils sont échoués, ne sont pas tenus de montrer les feux
ou marques prescrits aux alinéas i) et ii) du paragraphe d) de la présente règle.

29 avr. 2011
0

Même si pas légal, j'avais mis un feu clignotant led de pêcheur (pour signaler les filets) hissé à la place des pavillons, sous la première barre de flèche… 23€… des piles à changer au pire tous les 2 mois… interrupteur crépusculaire… étanche… se voit à au moins 2 milles. Les bornes de jardin… on ne les vois pas au delà de 1 mille, parfois même moins.
Ce style… chez mon ship… mais je n'en trouve pas du côté de la métropole… achat internet ?
french.alibaba.com[...]06.html

29 avr. 2011
0

Et alors Z, la pêche à été bonne ?
;-)

29 avr. 2011
0

à cette altitude, pas de risque ;-)
mais j'ai remarqué que ce système s'est répandu… que ce soit au Marin ou aux 3 Ilets… ça clignote de partout !!!

29 avr. 201129 avr. 2011
0

Même pas un poisson volant !? :pecheur:

29 avr. 2011
2

le feu clignotant est generalement un signal de detresse ,donc il doit attirer l'environnement .
je crois qu'en navigation il faut que tout le monde parle la meme langue autrement on ne se comprend pas ,je met le clignotant a gauche et je tourne a droite et je m'etonne que l'on me rentre dedans .
alain

29 avr. 2011
1

Tu m'as mis le doute… je viens de me relire le ripam… or il n'est pas précisé ni spécifié quoi que ce soit à propos des feux à éclat… que ce soit en détresse ou au mouillage… les seuls qui ont obligation de les mettre, ce sont les hydroglisseurs (très courants de nos jours ;-) )

Règle 30
Navires au mouillage et navires échoués
a) Un navire au mouillage doit montrer à l’endroit le plus visible :
i) à l’avant, un feu blanc visible sur tout l’horizon ou une boule ;
ii) à l’arrière ou près de l’arrière, plus bas que le feu prescrit à l’alinéa i), un feu blanc visible sur tout l’horizon.
b) Un navire au mouillage de longueur inférieure à 50 mètres peut montrer, à l’endroit le plus visible, un feu blanc visible sur tout l’horizon, au lieu des feux prescrits au paragraphe a) de la présente règle.

Par contre, pour la portée des feux de mât…

Règle 22
Portée lumineuse des feux
b) pour les navires de longueur égale ou supérieure à 12 mètres, mais inférieure à 50 mètres :
— feu de tête de mât : 5 milles ; si la longueur du navire est inférieure à 20 mètres : 3 milles — feu de côté : 2 milles — feu de poupe : 2 milles — feu de remorquage : 2 milles
— feu blanc, rouge, vert ou jaune visible sur tout l’horizon : 2 milles c) pour les navires de longueur inférieure à 12 mètres :
— feu de tête de mât : 2 milles — feu de côté : 1 mille — feu de poupe : 2 milles — feu de remorquage : 2 milles — feu blanc, rouge, vert ou jaune visible sur tout l’horizon : 2 milles
d) pour les navires ou objets remorqués qui sont partiellement submergés et difficiles à apercevoir : — feu blanc visible sur tout l’horizon : 3 milles.

29 avr. 2011
0

Pour avoir une lumière projetée ininterrompue sur 360°, la seule solution sur un voilier est la tête de mât.
Pour ma part , je viens de remplacer l'ampoule d'origine par une ampoule led qui éclaire en circulaire. Cà me semble impeccable.

29 avr. 2011
1

suite

Définitions

a) L’expression « feu de tête de mât » désigne un feu blanc placé au-dessus de l’axe longitudinal du navire, projetant une lumière ininterrompue sur tout le parcours d’un arc d’horizon de 225 degrés et disposé de manière à projeter cette lumière depuis l’avant jusqu’à 22,5 degrés sur l’arrière du travers de chaque bord.
b) L’expression « feu de côté » désigne un feu vert placé à tribord et un feu rouge placé à bâbord, projetant chacun une lumière ininterrompue sur tout le parcours d’un arc d’horizon de 112,5 degrés et disposés de manière à projeter cette lumière depuis l’avant jusqu’à 22,5 degrés sur l’arrière du travers de leur côté respectif. À bord des navires de longueur inférieure à 20 mètres, les feux de côté peuvent être combinés en un seul fanal placé dans l’axe longitudinal du navire.
c) L’expression « feu de poupe » désigne un feu blanc placé aussi près que possible de la poupe, projetant une lumière ininterrompue sur tout le parcours d’un arc d’horizon de 135 degrés et disposé de manière à projeter cette lumière sur un secteur de 67,5 degrés de chaque bord à partir de l’arrière.
d) L’expression « feu de remorquage » désigne un feu jaune ayant les mêmes caractéristiques que le feu de poupe défini au paragraphe c) de la présente règle.
e) L’expression « feu visible sur tout l’horizon » désigne un feu projetant une lumière ininterrompue sur un arc d’horizon de 360 degrés.
f) L’expression « feu à éclats » désigne un feu à éclats réguliers dont le rythme est de 120 éclats ou plus par minute.

30 avr. 2011
1

dans le materiel de sécurité individuelle ,bien que ce ne soit pas reglementaire, il est souhaitable que la nuit l'équipage sur le pont ai dans sa poche un feu a eclat .en cas de chute à la mer c'est visible a 5mn c'est multiplier par 100 les chances de repechage .
perso si je vois un feu a eclats blancs au large je vais voir ce que c'est .
alain

30 avr. 2011
1

Le feu clignotant est tres desagréable pour les voisins de mouillage. surtout avec les éclairages a eclats tres blancs à led. L'oeil ne s'accoutume pas a la pénombre et on y voit plus rien. Il faut vraiment etre parano pour utiliser ce genre de lampe et manquer singulierement de savoir vivre maritime. AMHA...
Je met cette pratique au meme rang qu'un groupe electrogene qui tourne toute la nuit au mouillage.

30 avr. 2011
0

Entièrement d'accord, d'autre part un feu clignotant ne peut pas être visible sur 360degres comme le demande le ripam.
Pour nora en mer un feu clignotant balise un danger -> attention de pas y aller trop pres.

01 mai 2011
0

pour hydra :
sur mon post j'ai bien mis "au large" ou bien j'ai oublié

alain

01 mai 2011
1

je pensais aux engin de peche et aux filets derivant.

01 mai 2011
1

Pour ma part j'ai mis le feu réglementaire en tête de mât et une lampe Davis suspendu à la bôme pour éclairer le pont.
www.davisnet.com[...]uct.asp

Le feu en tête de mât s'il est bien visible de loin, l'est moins lorsqu'on navigue de nuit au moteur pour chercher une place : on regarde devant et assez peu vers le haute. Ca m'est déjà arrivé de découvrir un bateau au mouillage en face de moi que je n'avais pas vu avant, pourtant son feu en tête de mât était bien allumé.

01 mai 201116 juin 2020
0

Voilà la photo de mes deux lampes de jardin et du feu de mouillage classique.

Comme le dit fblc, c'est important de bien voir le bateau au mouillage, sans avoir à lever le nez pour observer le feu de tête de mât, au risque de se payer une bouée de corps mort.

De plus c'est quand on est proche, qu'il faut bien voir les bateaux mouillés; à 2 milles de distance (portée du feu) les risques de les emboutir son faibles !

PS: Je ne peux pas faire d'autres photos, car je me suis fait voler le feu de mouillage (dans la cour du ship)

02 mai 2011
0

Le feu de mat,... ahhhhhh quelle affaire !!!!
Incroyable, le nombre de fois que j'ai bien pu râler sur les bateaux au mouillage que ne mettent pas de feu de mat ou tellement faible qu'il est impossible de les voir !!!
Mon point de vue : une lampe à led consomme très peu en énergie, coute bien plus cher mais est vite rentabilisée si on décompte les heures moteurs pour compenser la conso d'une ampoule traditionnelle,...
En tête de mat, non pas parce que c'est obligatoire mais simplement que lorsque l'on arrive dans un mouillage, on se fait vite une idée des bateaux qui y sont (du moins pour ceux qui on allumé leurs feux) et le fait d'être en tête de mat permet de mieux apprécier la distance et surtout de faire la différence avec les lampes du village ou de la côte.
D'accord pour une petite lampe à 3 sous d'un bricotruc mais uniquement pour différencier son bateau en retour d'annexe et le feu de mat en plus !!!
Le problème, c'est que ces lampes sont placées à hauteur d'homme, sur les chandeliers ou sur le portique et ne sont du coup, pas toujours visible pour un bateau qui arrive en sens opposé.
Dans les caraïbes en particulier, il est fréquent de faire une manœuvre d'évitement au dernier moment car le bateau bleu foncé n'était pas suffisamment visible.
Vos bateaux et vos vies vallent franchement plus cher qu'une ampoule à led, NON???
Pour les lampes à éclat, c'est vrai que c'est très visible, super pour reconnaître son bateau mais très agaçant pour le voisinage !!
Pour ceux que cela intéresse, je peux même retrouver un fil sur un petit boitier crépusculaire facilement montable qui permet d'économiser des ampères!!
Voila, ce n'est pas vraiment un coup de gueule, simplement une vision des choses plus sécuritaire tant pour l'arrivant (souvent fatigué de sa nav) que celui qui est ancré.

02 mai 2011
1

pour moi , le feu de mouillage doit etre assez bas .
je l'installe de maniere à éclairer le pont, ainsi on voit bien oû je suis .
jamais en tete de mat .
j'ai une cellule qui l'allume quand vient l'obscurité.

02 mai 2011
0

Comme toi, Roots

RV

02 mai 201102 mai 2011
0

feux de mât pour moi, mais surtout, 2 lampes solaires (comme celles de jardin), une à la proue + une à la poupe.
je suis d'accord avec ce qui est dit plus haut, à savoir: quand on arrive dans un mouillage et qu'il n'y a que des feux de mât, c'est pas forcément évident, il faut absolument envoyer quelques coups de phares pour bien localiser les unités.
les mats étant de hauteurs différentes, les ampoules de puissances différentes également, quand on arrive sur un mouillage fréquenté par nuit noire, on à vite tendance à s'y perdre un peu.
alors que les feux au ras de l'eau, c'est plus évident à prendre en compte, surtout si ils délimitent la coque dans son ensemble.
les dispositions prises par les textes de loi sont un minimum, et pas toujours adaptées car elles n'évoluent pas aussi rapidement que les changements sur le terrain, comme notamment la fréquentation des mouillages. il faut, il me semble, sortir un peu de ça et agrémenter les choses par réflexion personnelle pour prévenir un peu mieux les abordages intempestifs. (comme ça, on dort mieux quand on entend un bourrin qui se rapproche :tesur: )

30 mar. 2016
2

un feu
de mouillage
qui clignote
 
WHAT ?
 
 
un clignotement blanc continu, ça veut dire quoi en balisage maritime ?????
les gens sont inconscients

30 mar. 2016
1

une mini lampe tempête à LED sous la bôme qui balaye bien sur 360°et éclaire le pont pour visualiser l'éloignement du bateaux aux autres.
3 piles AAA par semaine...

30 mar. 2016
2

c'est super comme produit

mais pourquoi rendre disponible un mode clignotant ? c'est de l'incitation !
depuis quand les navires arborent des feux clignotants ?
sinon il faut contacter les phares et balises pour leur demander de rendre les phares fixes !
et que tout le monde se mette à avoir des feux de navires clignotants

et pas seulement en France, dans le monde entier...

déjà que les approches de port, c'est pas toujours facile avec les pharmacies et les feux de circulation

pas la peine d'en rajouter sur l'eau !!!

30 mar. 2016
0

le feu de mouillage est le minimum prévu par le ripam ,rien n'empêche d'éclairer le pont et même l'éclairage sous marin .les ferry ont leur feux réglementaires et bien d'autres dans le teintes permises
alain

30 mar. 2016
0

Et oui ceintures et bretelles peuvent coexister ! feu de tête de mât + éclairage de pont, c'est aussi une bonne solution pour ne pas passer à la baille !

31 mar. 2016
0

quand mon feu de mouillage ne fonctionne pas j'envoie sur une drisse tendue pour ne pas qu'elle secoue , une lampe à LED qui éclaire sur 360°Ca marche bien mais il faut bien ficeler pour qu'elle ne batte pas dans les vagues au risque de se débrancher, casser, tomber

31 mar. 2016
0

Ce sujet vient d'être l'objet d'une discussion argumentée dans yachting monthly. La conclusion fut de dire que la feu en tête de mât n'était pas la meilleure solution.
Celles que certains d'entre nous citent comme la lampe tempête, les lampes solaires de jardin, furent l'objet d'essais qui montrent leur apport en terme de visibilité du bateau qui les porte.
Pour ma part, j'utilise des spots solaires que je fixe sous la bôme pour éclairer le pont et le roof.
J'estime que mettre en lumière les super structures du bateau quand elles sont claires, constitue une solution pertinente, d'autant qu'elle permet aux bateaux arrivant dans le mouillage d'évaluer l'orientation du canot au mouillage. En plus, s'il faut vérifier le mouillage de nuit, c'est un éclairage suffisant, pour se déplacer sur le pont.
En complément, j'ai positionné des adhésifs réfléchissants sur le mât. J'ai essayé les bandes d'adhésifs fluorescents, malheureusement, la colle ne tient pas. Et la luminosité baisse en fin de nuit.
J'ai profité des fêtes de Noël pour acheter des guirlandes solaires avec 100 LED blanches. Au port, c'est bien visible. Je les hisse le long de la balancine de bôme, je retiens l'idée d'en hisser une autre guirlande à l'avant.
A vous lire

31 mar. 2016
0

Bien d'accord avec toi sauf pour.........
le sapin et les guirlandes de noël.... ;-) :-p :acheval:
Trop de lumière tue la vision nocturne, le bourrin qui arrive (moi peut être) voit et évite ton bateau; et coupe en deux ton voisin qui est invisible dans le "trou noir" même et surtout avec uniquement son feu de mat (trop haut et que l'on ne voit plus quand on est proche). :topla: :alavotre:

31 mar. 2016
1

Bonjour,
Depuis des années, ici et ailleurs, je déplore l'utilisation des lampes solaires de jardin, des lampes flash et même des feux en tête de mât!
Dans un mouillage surchargé, devant une côte illuminée de mille feux, comment ne pas risquer monter sur un bateau à la coque bleue marine dont le feu de mât est perché à 15 m de hauteur?!!!
Seuls les bateaux munis d'un fort éclairage (2 milles) au niveau de la bôme ou du portique sont systématiquement parfaitement identifiables.
Depuis 2 ans, j'ai encore amélioré la protection de ma barque par l'installation du feu de mouillage Super Nova de la NASA (30 leds) sur mon portique qui éclaire tout mon bateau de l'arrière à l'avant pour 0.1 à 0.2 Ah. Je vous assure que de nombreux plaisanciers sont venus aux renseignements...
Autre avantage non négligeable: amélioration très sensible de la sécurité dans des zones hasardeuses car les malfrats préfèrent s'aventurer sur des ponts et cockpits non éclairés.

01 avr. 2016
4

moi j'aime pas les mouillages pollués par des spots surpuissants d'une palanquée de gros bateaux de riches qui n'ont pas envie de se faire cambrioler ! on bronze même la nuit, moi j'aime profiter de la pâle lueur des étoiles et de ses reflets sur les vaguelettes
 
je fuis ces endroits pour d'autres où les amoureux du calme nocturne se contentent d'un feu blanc simple que l'on voit fort bien, notamment lorsqu'il est placé haut car cela permet d'estimer sa distance bien plus précisément
 
chacun son truc !

01 avr. 2016
2

Voilà une belle critique constructive et bien argumentée!

01 avr. 2016
0

j'ai juste un challenger scout, donc, pour les bateaux de riches ...., mais je me sens mieux avec l'éclairage de pont qui m'a déjà permis de décamper rapidement d'un endroit instable !

01 avr. 2016
0

Ce feu de mouillage (baladeuse) pourrait être une belle alternative pour ceux qui n'aime pas utiliser le feu situé en tête de mât.

On le vend comme feu de mouillage mais on précise que sa portée n'est que de 1 mille.

Pourtant, sur les bateaux d'une longueur de moins de 12 mètres les feux visibles sur tout l'horizon doivent avoir une portée de 2 milles.

01 avr. 2016
0

Désolé, le lien n'a pas fonctionné.
www.blyacht.com[...]ts.html

01 avr. 2016
2

je reconnais un peu de morgue (inutile) dans ma précédente réponse. je présente mes excuses à ceux que ça offense.

en revanche je me permets de persister :
je ne pense pas que ne pas apprécier d'être la victime de pollution lumineuse soit inconstructif
exemples :
si un voisin braquait des projecteurs clignotants contre mes volets j'irais lui rendre une petite visite pour lui exposer le problème que ça me pose

et j'ai souvent été tenté d'aller débrancher les lampadaires du port qui éclairent surtout le ciel.. une rangée de lampes solaires simples suffit largement à baliser un quai !

je navigue sans lumière blanche la nuit, juste un peu de rouge à la table à carte, acuité visuelle oblige
si je passe devant un bateau suréclairé en arrivant dans un mouillage je ne peux pas le regarder, sinon je ne verrai pas celui qui est derrière et qui, lui, arbore le minimum réglementaire.

ma tentative de constructivité
bastien

01 avr. 2016
0

comme je l'ai déjà dit :
feu de mât 2 nm + éclairage de pont( 23 °) situé au niveau 2/3 du mât d'environ 7 m, je ne pollue personne et au cas ou il faille sortir pour relever l'ancre ( je n'ai pas de guindeau ) je suis plus à l'aise.

01 avr. 2016
0

par contre , malgré que j'aime la catalogne et ses anchois, je suis contre les lamparos !

01 avr. 2016
0

comme j'ai horreur des filets non signalés par des bouées, mon couteau commence à rouiller !!!!

01 avr. 2016
1

Discussion récurrente sur H&O !

Sur les feux "exotiques", le RIPAM est très clair :

"PARTIE C : FEUX ET MARQUES
Règle 20
Champ d'application
a) …
b) Les règles concernant les feux doivent être observées du coucher au lever du soleil. Pendant cet intervalle, on ne doit montrer aucun autre feu pouvant être confondu avec les feux prescrits par les présentes règles et pouvant gêner la visibilité ou le caractère distinctif de ceux-ci ou pouvant empêcher d'exercer une veille satisfaisante.

1

J'allume les feux de route en tête de mât quand je suis au large, ceux du balcon AV quand je suis tout proche des côtes ou d'un port.
On pourrait très bien imaginer la même chose : un feu de mouillage en tête de mât pour les zones isolées, et un sur portique ou mâtereau pour les zones surpeuplées... les 2, conformes au RIPAM.
:reflechi:

01 avr. 2016
0

et même les deux en même temps, cf règle 30 - a)

2 feux de mouillage dont celui de l'avant placé plus haut que celui de l'arrière, obligatoire pour les navires de + de 50m, optionnel mais pas interdit pour les plus petits

on peut ajouter : il est autorisé d'éclairer le pont avec ce qu'on a sous la main, mais uniquement éclairage du pont donc vers le bas, pas à 360°, encore moins clignotant et multicolore.. :p

01 avr. 2016
0

blanc à led 23 ° ( 11.5 ° de chaque coté ) 30W c'est donc Ok ?

01 avr. 2016
0

Bon, je pense que nous nous sommes écarté du sujet, comme d'hab sur ce forum !
nbeaulat a eu sa réponse , vous pensez ?!
lol

01 avr. 2016
1

depuis avril 2011

on peut espérer qu'il est passé à autre chose ! :d

01 avr. 2016
0

En fait , tout le monde s'en fout !, la règle quelque soit la fixation :
en haut du mât. ou ailleurs c'est 2 mn de visi
le reste .... + ton confort,
être vu au mouillage en donnant le sens de son bateau, vert -rouge pas déranger les autres , ne pas les éblouir, nous ne sommes pas tous en Martinique !;

01 avr. 2016
0

Etre visible à 2 nm dans 3 m d'eau et une très petit baie me semble gère utile ,par contre avoir des feux même pas puissants (200m) a ras du pont pour que le pécheur qui cale ses filets a 3h du matin ou le zod du yach qui rentre bouré ne te rentre pas dedans me semble bien plus utile experience vécus par des amis,et le feux de tête de mat sur une côte remplis de lumière ???

01 avr. 2016
0

Qui va mouiller en forain dans 3 m d'eau et dans une baie étroite ? un fou !

4

Ou un breton...
il y a plein de coin comme ça par ici.

01 avr. 2016
0

nous sommes nombreux a mouiller dans les calanques avec 40 m de chaines et 50cm sous le safran a marée basse , le cul attaché au rocher ,ou encore avec 40m de chaine dans une baie plus grande que celle de st chanas profonde de 3m a Pétalas en Grèce ou Despotiko en mer Egée ,il m'ai même arrivé de croiser la route d'une trombe double , c'est vrai que je ne navigue plus gère du coté de Cannes connu pour ses vents insoutenables.Aller je rigole !!!

01 avr. 2016
0

ou un gus qui n'a pas peur de son ancre ! 40 m de chaine !

01 avr. 201601 avr. 2016
0

et tu n'as pas compris ce que je pense des pêcheurs ! du moins ceux qui ne balisent pas leur filets ! j'en ai connus moi aussi, j'étais sur le voilier, une crique étroite, du coté de Cannes, une renverse de vent, bonjour le départ !

01 avr. 2016
0

Je trouve que les lumiéres type flash light sont absoliument a proscrire comme feu de mouillage .ça peut induire de graves erreurs ,ça donne surtout une impression de sur sécurisation ,et ça n'apporte rien .Un truc de terrien .Et ça prend la tête en plus . amha

01 avr. 2016
3

Attention la reglementation proscrit les feux a eclat en tant que feux de mouillage. Le feu doit etre fixe et 360 degres. Il est par contre recommande de le mettre a hauteur raisonnable, le placer sur un portique arriete ou sur une perche fixee au balcon arriere est parfaitement visible pour un bateau en approche. De meme personellement je place au pieds de mes chandeliers un tour de ruban adhesif reflechissant : double usage 1 - cela me permet de reperer mon bateau parmis les autres dans le noir avec un simple balayage de lampe de poche depuis mon canote gonflable, 2 - cela permet d'etre beaucoup plus visible au mouillage car les bandes reflechissantes se voient de tres loin.

01 avr. 201616 juin 2020
0

Blanc, non clignotant, visible à plus de 2 Mn,.... mais j'ai un problème avec mes batteries, elles sont juste-juste....

02 avr. 2016
0

Probleme Batteries, sans doute trop de consommation : Remplacer les ampoules par des LED, bien moindre conso. Si ce n'est pas suffisant, il faudra prevoir un systeme de charge (Solaire si region s'y prete, ou eolienne, ou les deux bien sur ! :-) )

02 avr. 2016
0

le solaire pour alimenter le feu de mouillage c'est le mouvement perpétuel si le feu est bien placé ,mais ça ne fonctionne que la nuit ,non,???
alain

02 avr. 2016
0

Tdr un feu de mouillage avec une ampoule à filament à 15€ : 10W (fixe homologué plus de 2MN)
si tu mets une ampoule led, avec le même culot par exemple BA15D donc aucun bricolage, achetable 2€ sur internet, tu paieras plus cher de frais de ports, tu tombes à 2W

pas de mauvaise foi, la consommation n'a rien de rédhibitoire !
et de toute façon, c'est la LOI (internationale) en navigation, donc si tu avais une pile de 4,5V pour seule batterie à bord, donc ni frigo ni éclairage intérieur ni GPS etc. ; tu n'aurais qu'à installer une lampe tempête au pétrole, ou un feu à pile dont tu changes ou recharges les piles régulièrement.

ou bien tu ne mouilles pas la nuit, c'est aussi autorisé

02 avr. 2016
3

pourquoi chercher je ne sais quoi ?

  • a bord de nos bateaux nous devons avoir les règlements et les appliqués ...point

donc on lis la Regle 30 du Ripam et on l'applique ...

un feu blanc 360° à l'endroit le plus visible portée 2milles (regle 22)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Bol d'Or 2016

Après la pluie...

  • 4.5 (158)

Bol d'Or 2016

mars 2021