feu à bord : retours d'expériences

Nous prenons tous (je pense ) des précautions pour ne pas faire cramer notre bateau . Il doit arriver malgré cela , forcement des incidents ou plus grave , des bateaux qui crament . J'aimerai lire vos expériences pour en tirer la "substantifique moêlle " comme disait "je sais plus qui " Ca , c'était la première question . La deuxième y est liée par l'esprit : Bien que j'ai deux extincteurs neufs dans mon bateau . Je n'ai pas jeté les vieux en me disant que si je ne peux pas éteindre l'incendie avec ces deux là ( l'un peut très bien ne pas fonctionner et pourquoi pas l'autre rendu innaccessible par l'incendie ) Hé bien je pourrais toujours essayer de me démerder avec les vieux . Je sais que les autorités n'aiment pas et même punissent cet état de fait . Mais là , n'est pas la question ! La question c'est : Ais je raison ? Ais je bien tout pris en compte ? Merci de votre participation

L'équipage
04 fév. 2014
04 fév. 2014
0

Bonjour,

Veuillez excuser mon ignorance , mais quelle est la différence entre cramer et brûler?

Merci

04 fév. 2014
0

Pas vraiment de différence, "cramer" c'est un occitanisme... :langue2:

04 fév. 2014
0

Les incendies en navigation sont extrêmement rares, par contre les feux de fritures sont fréquents.
Cela dit, cela est arrivé deux fois en trois ans:
août 2012 : Incendie - 1 rescapé - Quiberon La Teignouse - vent de nœuds - mer - voilier de 12 m ; Class 40 «Citron Pressé» - Sauvetage par un pécheur plaisancier - (Usage du canot de survie)

2012 : Incendie - 2 rescapés - 35 milles au sud du cap Béar- « Fleur de sel» 9 m - vent nœuds Mer de force , , visibilité : - Sauvetage par une vedette de sauvetage espagnole - Assistance de la S.N.S.M - (Usage du canot de survie)

04 fév. 2014
2

Voila au moins deux fois où l'utilisation d'un radeau de survie, qui a fonctionné en plus (!!!) et d'un extincteur (encore qu'il semble qu'il n'ait pas permis d'éteindre le feu!) s'est avérée utile!

Effectivement, je pense que le feu de friture ou de bananes flambées est le plus fréquent. Pour les bananes, je garde toujours à la main un grand couvercle qui me permet de contrôler la situation.
Sinon, d'une manière plus générale, pour les feux de cuisine, mieux vaut une couverture qu'un extincteur. Outre une meilleure efficacité, cela permet de consommer ensuite!

04 fév. 2014
1

Mieux vaut une couverture qu'un extincteur pour la cuisine.
De plus la couverture compte pour un extincteur et n'a pas de date de péremption.

04 fév. 2014
3

Je n’ai pas d’expérience de feu à bord, mais voici ma réflexion sur une partie du sujet.
.
Un extincteur est un équipement de sécurité. Comme tous équipements de sécurité il doit fonctionner quand tu en auras besoin ! Donc la question comment être sûre que tes vieux extincteurs fonctionnerons ?
.

Si tu n’as pas réussi à éteindre un début d’incendie avec les deux qui sont à bord, quand tu devras utiliser les autres ce n’est plus un début d’incendie qu’il faudra maitriser mais un véritable incendie avec du matériel qui peut être ne fonctionnera pas !!!
.

J’ai suivi il y très longtemps une formation ‘’lutte contre le feu’ ’Au début du stage le moniteur à fait un petit feu composer de palettes, cartons, bidon d’huiles… (oui je sais on ne fait plus comme ça).
La douzaine d’élève présent avaient à leur disposition tous les extincteurs disponibles de toutes catégories (une trentaine d’extincteurs).Malgré cela nous n’avons pas réussi à en venir à bout !
En fin de stage le moniteur a refait un feu trois fois plus gros que le premier, nous devions éteindre ce feu non plus ensemble avec plein d’extincteurs, mais chacun notre tour et avec un seul extincteur !!!
Résultat tout le monde à réussi le test !
.
Donc un extincteur c’est bien, savoir s’en servir correctement c’est mieux !
.
Voilà pour moi utilise tes vieux extincteurs à terre dans un endroit sécurisé pour te former sera j’en suis sûr plus bénéfique que de les trimballer au risque :

1) qu’il ne fonctionne pas !
2) de te faire prendre par la patrouille.

A+

Cordialement

04 fév. 2014
1

un petit stage sur le 'lucifer" ou "la salamandre" à toulon permet de mieux appréhender la chose
surtout quand dans le noir complet on doit maitriser des voies d'eau avec un feu d'hydrocarbures dans l'eau jusqu'à la taille et le carburant en flammes qui nage à la surface .
après on est vacciné ...
sans être marin pompier pour autant
alain

05 fév. 2014
0

"Lucifer" Querqueville, "Salamandre" Toulon, ça sent le vécu.
Ca me choque toujours lorsque je lis que l'on fait des fritures à la mer. J'espère que ce ne sont pas des frites. Même les vrais marins belges n'oseraient pas.
Ayant passé de nombreuses années sur les bateaux gris, je ne me souviens pas (ou ma mémoire me fait défaut) qu'il y ait eu des frites à la mer ; sur des bateaux autrement plus stables que les voiliers.
Quant aux extincteurs périmés, je ne vois pas pourquoi les pandores maritimes nous colleraient une prune dasn la mesure où nous avons notre dotation d'extincteurs conformes.

06 fév. 2014
0

On peut toujours faire des frites au four, avec pratiquement pas d'huile, et même les blanchir / précuire à l'eau avant (en plus elles sont moins grasses...) :langue2:

04 fév. 2014
0

All is lost:
1 incendie de radeau de survie = 1 vie sauvée

04 fév. 2014
0

Un conseil faire un essai, un extincteur 2 ks, c 2/3 s d'utilisation. Pour me répéter, mieux vaut un pulvérisateur lambda avec de l'eau chargée de produit à vauisselle.
Mais la dimension pshychologique/panique est à prendre en compte. Ne pas hésiter, suivant la taille du feu (au démarrage c souvent 'petit') à l'étouffer avec la main protéger (suivant la 'qualité' du feu), faire un stage ?

04 fév. 2014
0

vite un up, il est en compétition avec lui-même (donc moi aussi)...

04 fév. 2014
0

Sur LN un vrai navigateur qui écrivait des articles vraiment bien, avait aussi un côté poète. Une friture mal surveillée lui a fait couler son bateau. En effet la poèle s'est renversée et le feu s'est propagé jusqu'à faire fondre les vannes de coque!
Il y a un ou 2 ans un bateau a été incendié par une fusée de détresse (tirée inutilement le bateau n'étant pas en vrai danger), la femme ayant laché la fusée brulante.
Perso dans la boite à fusées il y a toujours un gant ignifugé.
Le feu se propage très vite dans un bateau
et au port aux bateaux voisins (plusieurs exemples catastrophiques).
J'ai déclenché facheusement un incendie en soudant une modif sur l'arrière de mon acier. La mousse ignifuge locale encore trop près s'est soudain enflammée.
(les mousses ignifuges ne le sont pas forcement vraiment et dégagent des vapeurs toxiques (tous les passagers d'un avion en flamme, bien posé étaient morts asphyxiés)
J'ai immédiatement vidé un extincteur à poudre et arrosé au jet d'eau. Cela a été efficace. Je regrette cette idiotie, faite sous l'énervement et le défaut de bonne préparation.
Sur mon boat de 11m il y a plusieurs extincteurs à poudre répartis dans la longueur, en gardant ceux dont le mano indique une pression OK. Il y a une couverture anti feu près de la gazinière. Tout bateau dispose aussi au moins d'un seau. Les feux d'hydrocarbure posent un problème particulier. Pour le gaz il suffit d'interrompre l'arrivée
mais butane et propane s'accumulent dans les fonds.
C'est la rapidité qui compte (cf 1 verre d'eau, puis 1 seau d'eau puis 1 tonne d'eau),

Historiquement le Normandie a été chaviré par les pompers de NY par ecès d'eau dans ls hauts.

05 fév. 2014
0

Une petite remarque: la couverture "anti-feu" ne doit pas être placée trop près de la gazinière, sous peine de ne pouvoir être utilisable du fait de la chaleur du foyer. Dans mon bateau, elle est fixée sur la paroi de la cabine, juste derrière la porte qui la sépare du coin "feu". Par ailleurs, il existerait des systèmes de "bombes à mousse" (non homologués comme extincteurs), que je n'ai jamais utilisés, permettant selon leur fabricant de lutter contre les feux de cuisine... Qui a l'habitude ce de type de matériel? (je n'ai pas retrouvé la référence)

06 fév. 2014
0

J'ai également un SaveBoat à poste, depuis...longtemps. Il est largement périmé et je ne connais évidemment pas son éventuelle efficacité !

05 fév. 2014
0

@Salangane2: tu penses sans doute au "Saveboat" de Plastimo. J'en ai un et je me dit que je m'en servirai en premier avant les extincteurs au cas ou, mais jamais eu besoin :-)
Certains l'ont expérimenté ?

www.pecheur.com[...]82.html

04 fév. 2014
0

J'ai eu 2 alertes vite résolues avant qu'il n'y ait de véritable départ de feu, les deux par court-circuits sur des réseaux pourtant dits "courants faibles".
Je crains beaucoup cela car je souffre d'anosmie et dans les deux cas ce sont mes équipiers qui ont perçu l'odeur de cramé alors que j'étais le nez dessus et ne sentais rien... Mais j'ai vu la fumée !
Sur mon bateau actuel tout le câblage électrique a été refait et j'y veille régulièrement. J'ai lu quelque part que le court-circuit était une cause fréquente d’incendie.
Si on doit utiliser un extincteur, celui à poudre détruit à peu près toute l'installation électrique donc à utiliser en connaissance de cause.

04 fév. 2014
0

shrubb, effectivemnt très surpris d'un court-circuit en sortie de panneau solaire

04 fév. 2014
0

Bjr,

hélas, il n 'y a pas que des problèmes de bananes....

j 'ai subi un départ de feu , au mouillage , la borne d'excitation de l 'alternateur volvo qui 's'est mise en cc ( c'est fréquent parait-il sur les alternateurs montés en série sur les moteurs volvo : ne la contrôler et resserrer qu 'avec des doigt légers ...), fumées , flammes ( 50 cm) qu' un 2 KG à poudre à fini par étouffer , non sans panique ..;
Résultat : 2 ans après on trouve encore de la poudre jusque dans la cabine avant .....
voir blog 2012 pour le récit "détaillé"

cberjaud.wordpress.com[...]t-2012/

Cdlt

04 fév. 2014
0

PS : j 'avais 3 extincteurs : 2kg à la table a carte, 1 Kg dans la descente, 1KG dans un coffre extérieur : cela restera ma disposition " classique" pour le futur .

04 fév. 2014
0

doublon

04 fév. 201404 fév. 2014
0

je remets ce que j'avais mis sur ce fil, à son démarrage, fil qui a subit un ennui technique qui l'a fait se dédoubler (et ce n'est pas de la faute de bidule34);
.
salutatous
les règles en cas d'incendie à bord sont claires, si tu n'as pas éteint l'incendie dans la minute qui suit le départ du feu (surtout dans un bateau plastique) en utilisant les 2 extincteurs du bord, il faut fissa abandonné le navire et en n'oubliant pas de jeter à la mer les éventuelles bouteilles de gaz présentes à bord;
tu n'as plus alors que 8 mn pour t'éloigner suffisamment du bateau;
(je passe sur les détails qui conduisent à cette conduite : fumées hyper toxiques, phénomène de blast, etc etc ... d'autres points que j'ai certainement oubliés)

04 fév. 2014
1

C'est ce qu'un participant à un stage Sécurité m'a rapporté aussi : une minute pour agir sur un bateau en plastique.

04 fév. 2014
0

j'ai eu une fois un petit risque: on naviguait capot (transparent) fermé, à un certain moment je sens une petite odeur de plastique brûlée, à travers le transparent je vois à l'intérieur de la fumée diffuse, mais on y voyait à travers.
Ils apprennent qu'il ne faut pas ouvrir mais il y avait ma fille de 2 ans dedans donc je suis rentré (il y avait aussi une amie de ma femme si elle brûlait beaucoup moins grave :mdr: :acheval: ). On était au moteur j'ai pensé à alternateur et compagnie mais non, il y avait une boîte plastique tombée avec un coup de gîte à coté des fourneaux qui avait pris feu à l'intérieur et brûlait avec une petite flamme cachée, éteinte avec un verre d'eau. J'ai la couverture antifeu mais bon en ce cas pas nécessaire.
Plus de peur que de mal, pas de risque mais bon la gamine qui hurle en se frottant les yeux "sha piiiick", pas top.

04 fév. 201404 fév. 2014
0


Un fil du 10 décembre 2013...
Le lien ne veut pas marcher, le fil est dans la section "recherche" et les contributions sont intéressantes...

04 fév. 201404 fév. 2014
0

J'ai eu un début de feu avec mon Kataté il y a quelques années.
J'appuyais un interminable bord de près au moteur lorsque j'ai entendu depuis le cockpit un bruit familier mais bien inhabituel dans mon bateau.
Un bruit franc de soudure à l'arc, mais de soudure à ce moment là, je n'en faisais pas...
En franchissant la descente, une odeur de "crâmé" m'a piqué le nez et... Cherchant "l'erreur", en localisant l'origine d'où venait le bruit, j'ai ouvert le capot/escalier de descente et là... Lumière aveuglante, fumée piquante, un arc électrique se produisait au niveau de l'arbre d'hélice.
Par pûr réflexe, j'ai plongé dans le logement moteur, et j'ai vu qu'un cable du démarreur était tombé et frottait sur l'arbre. L'isolant du cable a été percé par le frottement et l'arc s'était produit.
Je me souviens juste avoir eu deux doigts un peu brûlés car, dans ma précipitation, j'avais pris le cable à pleine main pour l'écarter de l'arbre.
Conclusion; Il est parfaitement possible de faire "crâmer" son bateau à cause d'un tout simple collier rylsan oublié !

04 fév. 2014
0

Dans les cours de secourisme des pompiers de paris on apprend qu'une simple serpillere pose sur une poele en feu eteint celui ci en qques secondes,tout simplement par manque d air j'en ai tjrs une au pied de la cuisine ,et au pire vs la mouillez et tout s arrete.

04 fév. 201404 fév. 2014
0

Un de mes amis avait mis dans son compartiment moteur une bouteille de Trichlorétylène. Il m'avait expliqué qu'il avait déja eu dans une autre circonstance l'occasion d'éteindre très rapidement un feu de carburant en versant sur celui-ci du Trichlo ! Ce produit se mélange très rapidement au carburant et le rend par ce fait incombustible, puisque le trichlo ne brûle pas ! ! !
Je me suis posé la question de connaitre la toxicité des vapeurs dégagées sur le moment par un tel mélange, mais il m'a dit; c'est un risque contre un autre...

06 fév. 201406 fév. 2014
0

Le trichlo, l'idée me parait pour le moins douteuse: extrait de l'article de wikipédia:

<<
Il irrite la peau et les muqueuses, et est un toxique pour le système nerveux central : inhalé à de fortes teneurs (au-delà de 3 000 ppm), il peut entraîner le coma voire la mort en quelques minutes. De nombreux cas de maladie professionnelle ont été rapportés à la suite d'une manipulation prolongée.

En présence de flamme ou a une température supérieure à 120 °C il peut se décomposer en trois gaz extrêmement toxiques :

monoxyde de carbone CO ;
chlorure d'hydrogène HCl ;
dichlore Cl2.

S'il est lui-même non combustible, en revanche, ses vapeurs peuvent être explosives si elles se mélangent avec l'air (elles sont plus lourdes que l'air).

04 fév. 2014
0

La serpillière, c l'amie du marin.

04 fév. 2014
0

heu... ce serait pas l'amie du druide ?

04 fév. 2014
1

2 petites expériences :

Une au port, bruleur a alcool dans la cuisine surement trop rempli sur le bateau voisin (nav en escadre j'étais gamin). tous le monde est sorti du bateau impossible d'atteindre l'extincteur dans le triangle avant. utilisation de l'extincteur a poudre d'un autre bateau.

Une autre qui aurait pu mal finir, en plein milieux de la mer tyrrhénienne le gars qui fait la cuisine déclenche un feu d'huile. utilisation de la couverture anti feu et des torchons de vaisselle encore bien humide.

Dans les 2 cas la rapidité d'intervention a fait que ça n'a pas dégénéré.

Dans le cas 1 bon les bruleur a alcool c'est vraiment de la merde, je trouve ça vraiment mal foutu et dangereux.

Dans le 2 eme cas, le mec on s'en méfiait un peu vu le nombre de connerie qu'il nous a fait, il avait été briffé sur les risques de feu d'huile dans la cuisine etc ... mais bon il y a des gars comme ça (un matin il s'est approché d'un bouée avec un flash pour voir ce que c'était, on a passé 30 min dans un filet ...).

04 fév. 2014
2

Bonsoir,
j'ai eu un incendie de cale moteur sur une corvette équipée d'un inbord essence, du à l'imprudence d'un mécanicien espagnol voulant me rendre service.
J'avais des extincteurs à l'intérieur (comme beaucoup de gens) mais quand on a des flammes de près d' 1m50 dans le cockpit, on ne peut les atteindre!
Ce jour-là, j'aurais mis Ushain Bolt minable pour aller chercher un gros extincteur sur un chalutier de l'autre coté du bassin.
Depuis, j'ai toujours un nombre impressionnant d'extincteurs, un peu partout à l'intérieur ET à l'extérieur, + couverture anti-feu.
Gorlann

04 fév. 2014
0

Bidule34, alors le druide est un bon marin...

05 fév. 2014
0

Ce n'est pas impossible puisque les racines du druide sont en Bretagne , mais je pense qu'il s'occupait plus des arbres que de la mer avec sa serpe hier

04 fév. 201404 fév. 2014
3

le triclo: produit hyper dangereux dans un espace clos: respirer ça un peu trop et vous êtes schooter à mort. J'ai testé. Oubliez vite cette connerie.

05 fév. 2014
0

Testé aussi ( involontaire ). J' ais du attendre 20mn que ça passe.

06 fév. 2014
0

C'est toujours en vente libre ?

05 fév. 2014
0

C'est comme ça que les dames se shootaient dans les pressing jusque dans les 80's.
C'était également utilisé pour décaféiné le café.
Alors un peu plus ou un peu moins.
De toute façon si vous le jetez sur le feu vous n'allez pas rester le sniffer ya mieux comme odeur.

05 fév. 2014
0

bonjour ,
sur le neptune 99 j'ai eu le feu dans le compartiment moteur sous la table du carré , c'est une cosse de démarreur desserée qui a fait des étincelles qui ont enflammé la mousse d'insonorisation imbibée de vapeurs d'huile . j'ai utilisé un seau d'eau mais j'avais l'extincteur à la main je ne l'ai pas utilisé pour ne pas tout pourrir avec la poudre
actuellement en plus des deux réglementaires ,j'ai un CO2
dans le coffre du cokpit
alain

05 fév. 2014
0

D'après ce que j'en sais, 70% des incendies à bord, seraient d'origine électrique. Sections de fils trop faibles et intensités trop fortes.
Une seule expérience d'incendie, une lampe à pétrole sur un Mousquetaire qui s'enflamme lors du remplissage par un copain. On était 5 dans le carré, la sortie est pas large, mais on est tous sortis en 3 secondes...en oubliant la lampe sur la table :-)
Il a fallut retourner dans le carré pour jeter la lampe à l'eau.

05 fév. 2014
0

trois débuts d'incendie à bord, deux d'origine électrique et un d'origine échappement pas refroidi.
C'est l'odeur qui alerte puis la fumée. Si on réagit vite, aucun problème grave

05 fév. 2014
0

Curieux : personne ne parle du dispositif d'extincteur fixe débitant du gaz Halon ou autre gaz inhibiteur en cale moteur.
C'est un dispositif obligatoire pour les assurances anglaises pour tout bateau avec moteur inboard de grande dimension disposant d'une cale machine.

05 fév. 2014
0

Désolé Daniellouis, les halons sont supprimés depuis le protocole de Montréal en 1987. Par contre d'autres gaz intéressants (FM200 par exemple) peuvent être utilisés, mais sont-ils disponibles en version plaisance ? et à quel coût ?

05 fév. 2014
0

"Se soucier de l'impact environnement sur un équipement dont on ne se sert jamais dépasse l'entendement"
C'est de l'humour ???
La survie ? pas besoin on s'en sert jamais ! Les extincteurs ? pas besoin on s'en sert jamais ! la bouée couronne ? pas besoin on s'en sert jamais ! ....... et on peut continuer encore longtemps

05 fév. 2014
0

OUI, et c'est bien pour ça qu'on peut en avoir un pour pas cher ! et il sont toujours aussi efficaces si on en a besoin.

Se soucier de l'impact environnement sur un équipement dont on ne se sert jamais dépasse l'entendement ; j'en avais un sur mon ancien bateau et je me sentais plus en sécurité ; c'est la seule question à se poser ...

quant à vouloir à tout prix un équipement certifié "plaisance" , ça fait sourire ; vouloir le payer plus cher, sans doute !

05 fév. 2014
2

Oui, tu peux continuer longtemps, sauf que tu as tout faux :

où est l'impact sur l'environnement d'une survie, d'une bouée couronne, et même des extincteurs traditionnels ....

En cas d'incendie, je doute que la question de l'impact sur l'environnement soit la question que l'on se pose en premier ....

05 fév. 2014
1

On ne nous dit pas tout !

05 fév. 2014
1

en cas de mise en route accidentelle avec le halon tout le monde est mort a bord même les puces et les cafards
alain

05 fév. 2014
0

quelle fable :

voir : ?

et il s'agit de la cale moteur, pas d'aller le respirer volontairement

05 fév. 201405 fév. 2014
0

Risque faible avec les halons 1211 et 1301 sans incendie, mais mieux vaut le Chanel N°5.
Par contre, lorsque les halons étaient mis en oeuvre sur un incndie, il y avait formation, entre autres, de gaz acides chlorhydriques, bromiques, fluorhydriques, ...
Quant aux cafards, il en faut d'autres pour les éradiquer. D'ailleurs nous les appelions "les amis du marin" faute de pouvoir s'en débarrasser.

05 fév. 2014
0

Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à ce fil mais ce sont les conclusions ultimes qui m'interessent . Quand "KAJ" me parle de 3 incendies , j'aimerai avoir des précisions sur le petit truc dans le système électrique qui est à l'origine de l'incendie . Les détails sont très importants car ce sont eux qui disent justement CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE et je voudrais profiter de votre expérience . Je crois que je ne suis pas seul à en profiter . J'ai déjà appris des trucs , comme la serpillière mouillée entr'autres . Merci encore

05 fév. 2014
0

si les connexions sont faites avec des dominos , il faut resserrer de temps en temps ,ça se desserre tout seul ces bêtes là , même aussi à la maison sur les disjoncteurs .
étamer toutes les extrèmités aussi avant sertissage ,mettre de la graisse silicone et gaine thermo par dessus
si un fil est noirci ,le changer complétement ,une gaine même légerement coupée ne se répare pas au scotch
on coupe complètment le fil on le dénude on le soude et on graisse avant de mettre de la gaine thermo .
attention aux points de ragage autour du moteur tout doit être sasi avec des colliers colson les durites de carburant aussi
déjà si on fait ça on dort tranquille
alain

05 fév. 2014
0

Un mauvais contact électrique correspond à une augmentation locale de la résistance qui va se traduire par une majoration de l'effet Joule (bette noire de l'élecricité), fonction de l'intensité circulante, et donc échauffement pouvant progressivement se majorer et aboutir à une fusion du support plastique puis incendie. Des soudures étamées peuvent mème passer en fusion et se désolidariser.
Le cuivre (rouge) bon conducteur s'oxyde en Cuo (noir)
avec des propriétés semi-conductrices (utilisées il y a très longtemps pour faire des redresseurs secs au mauvais rendement) et surtout avec une nette augmentation de la résistance de contact. L'alu s'oxyde aussi avec constitution d'une couche isolante. Les contacts s'oxydent donc, l'effet joule étant majoré nettement par un mauvais serrage et les vibrations provoquent ou majorent ce desserrage, parfois jusqu'à la déconnection ou la rupture du fil conducteur.
Cela peut s'associer à un arc électrique aggravant la situation ou pouvant allumer des vapeurs inflammables.
Tout cela peut avoir des conséquences catastrophiques souvent au final avec incendie.
On doit toujours chercher un bon cablage qui, réussi, a une très belle esthétique, avec des sections adéquates et des connecteurs de qualité dont l'efficacité doit ètre certaine
avec des serrages revus de temps en temps. Bien vérifier ce que l'on fait car il peut y avoir facilement des erreurs si l'accès visuel est médiocre. Aucun fil ne devrait pouvoir vibrer librement ou pouvoir venir en contact avec des éléments pouvant le détruire.
Les supports en stéatite ou équivalent doivent ètre utilisés à la place du plastique quand il y a des contacts très chauds (cf lampe à incandscence).

05 fév. 2014
0

sur un parcours de nuit avec un sélection (il a déjà longtemps), tout à coup : odeur de cramé provenant de dessous les planchers, ouverture rapide pour constater que des fils qui passaient là sont visiblement en train de fondre à toute vitesse !
pas le temps de réfléchir : tout couper (arracher !) tout de suite pour arrêter la propagation dans les endroits inaccessibles:
Ouf fin de l'alerte ...avant le début d'incendie . mais reste de la route dans le noir !
rendu le bateau en l'état sans avoir su s'il s'agissait d'un bricolage électrique sordide ou d'une installation chantier.

05 fév. 2014
0

Bravo pour cet enseignement qui, à coup sûr, servira aux autres navigateurs

05 fév. 2014
1

Vous vous souvenez de la guerre des Malouines ; les Anglais y ont perdu une frégate : HMS Sheffield ;
elle fût atteinte de plein fouet par un missile Exocet tiré par les Argentins, lequel missile a touché les cuisines et particulièrement la bassine à friture qui préparait malencontreusement à ce moment le fish and chips pour tout le bord.

C'est tout de même jouer de malchance ! mais le feu arrive là où on l'attend le moins...

Enseignement : ne jamais préparer du fish and chips à bord.

05 fév. 2014
0

Désolé d'apporter une précision contradictoire. Je ne sais pas si le cuistot préparait le fameux "fish & chips", mais ce que je sais de mes lectures de l'époque c'est que le pilote du Super-Étendard argentin a tiré son AM39 au dernier moment sur la frégate anglaise et l'engin n'aurait pas explosé.
C'est le propulseur (qui n'avait pas consommé son carburant) qui aurait provoqué l'incendie qui a détruit le navire.
La Marine Nationale en a tiré des enseignements très utiles pour améliorer le niveau de sécurité de ses navires. Par ailleurs, un grave incendie sur la frégate française Duguay-Trouin en 1983 qui faillit provoquer la perte de cette unité contribua considérablement à faire évoluer la sécurité préventive et l'organisation de la lutte sur les bâtiments de combat.
* J'ai eu l'occasion de voir les dégâts provoqués par un missile Exocet MM38 tiré par le PH Jeanne d'Arc sur la cible ex-escorteur Le Corse en 1975 (photo certainement visible sur le net). si l'AM 39 avait explosé, beaucoup de marins britanniques qui n'étaient pas au poste de combat auraient été tué, blessés et/ou blastés par l'explosion.

Ces précisions guerrières n'ont probablement pas leur place sur ce site, mais le sujet incendie sur navires de toutes sortes est passionnant (pour moi en tout cas) et nous pouvons en tirer quelques enseignements utiles pour nos modestes bateaux.

06 fév. 2014
0

En complément, il y a eu un gros problème avec la composition (semi-synthétique) des vètements et sous vètements des marins brulés . On a ensuite parait-il revu sérieusement le problème (retour au coton?)

07 fév. 2014
0

très sérieux comme enseignement : notre Marine Nationale n'a jamais de fish & chips au menu des équipages !

05 fév. 2014
0

Je réponds à bidule 34 et à ceux que ça peut intéresser.
Le premier départ d'incendie électrique à eu lieu sous le poste de radio. Un fil électrique qui alimentait une petite lampe pour éclairer un cadran s'était coincé sous le poste en acier. je suppose que l'âge, le choc des vagues et les vibrations aidant l'isolant s'est usé ou écrasé et le métal du fil a touché le métal du poste.
Méchante odeur et grosse fumée. J'ai tout bêtement coupé le courant puis surveillé extincteur à la main puis identifié l'origine et débranché le fil.

Deuxième incendie, pour une cause indéterminée mais que je soupçonne être l'âge du fil et les vibrations du moteur, un fil partant du répartiteur allant aux batteries s'est décroché et est tombé sur l'arbre d'hélice. Le fil s'est usé puis j'ai senti le caoutchouc brûlé, j'ai commencé par ouvrir la cale moteur car il y avait un soupçon de fumée, presque rien, en dessous c'était l'enfer, grandes étincelles au milieu d'un nuage noir comme dans les films d'épouvante. J'ai coupé le moteur, j'ai aussi coupé toutes les clés de batteries puis j'ai cherché et trouvé puis réparé.

Enfin un début d'incendie du à l'échappement. Dans un coup de Bora nous étions au moteur pour abréger le calvaire quand une bouteille d'eau s'est renversée sur la vanne d'eau de mer et son poids a fait fermer la vanne. On s'en est aperçu d'abord par l'odeur de brûlé puis par la fumée. L'échappement n'était plus refroidi et le tube de caoutchouc faisant la liaison entre le moteur et la cuve de barbotage avait commencé à fondre. Il a suffi de couper le moteur puis de trouver l'origine puis de ré ouvrir la vanne. Il a fallu renforcer le tuyau avec du grey tape en attendant de changer le tuyau.

J'ai eu le même incident l'an dernier dans le golfe du Morbihan suite à une mauvaise pompe à eau de mer montée par un pro pourtant mais là le tube n'a pas commencé à fumer juste à sentir et à devenir mou et visqueux.

Je signale si vous ne le savez pas déjà que c'est une grosse galère que de changer ce diable de tube de caoutchouc.

Je m'étonne d'ailleurs de ne pas avoir vu plus d'incidents de ce type en bateau.

06 fév. 2014
0

Merci KAJ. C'est typiquement le genre de propos qui m'interesse. Un fil coincé par de la ferraille peut provoquer un incendie , un collier absent d'un torron de fils , un objet qui tombe sur une manette de vanne ... Ect Certains accidents sont imprévisibles certes , ce n'est pas une raison pour qu'ils le restent !

05 fév. 2014
0

pas cramé dans un bateau mais une fois en bagnole: durite essence qui lâché: voiture détruite, une autre fois un congélo dans une maison: j'ai sauvé ma montre, mes clefs de voiture et mon caleçon, point. Le feu dans le noir, la fumée, au réveil, c'est inoubliable. Les flammes te font peur, tu ne penses qu'à sauver les tiens, tu gicles dehors, et après, bien après, tu dis "mince, j'aurais pu faire ça, j'avais le temps, j'ai pas pensé à ça, etc..."
Une solution, comme en aéro: apprendre des "actions vitales" avant, se les rabâcher encore et encore. Après, c'est trop tard.

05 fév. 2014
0

un autre récit ne revient à l'esprit:(dans un VV?)
Un navigateur en transit en Amérique du sud avais entrepris de refaire l'intérieur du boat, peintures, vernis etc... mais les vapeurs et émanations des solvants ont favorisé un violent départ de feu à la fin du chantier avec destruction du bateau
Donc prudence dans ce genre de chantier !
...
Corollaire important et préoccupant auquel on ne pense pas toujours : sévèrement blessé, ce navigateur s'est fait littéralement séquestrer (avec sa carte bleue), par une clinique locale en mal de volume d'affaire dans des soins couteux et inneficaces mettant en danger sa vie avec impossibilité d'obtenir un certificat pour rapatriement sanitaire en France

05 fév. 2014
0

@daniellouis
Tu aurais lu ça et tu aurais tout compris.

www.actu-environnement.com[...]on.php4

05 fév. 2014
1

Désolé, mais quand tu auras véritablement un feu, tu verras bien si l'environnement est ta priorité, ou si ta priorité c'est de sauver ta peau !

reviens nous voir quand tu auras eu cette expérience ; et pose bien la question à tous ceux qui ont eu des feux (ci-dessus) si ils ont pensé à l'environnement au moment d'éteindre...

8

Un incendie majeur sur un voilier en polyester fait sûrement plus de mal à l'environnement que le halon qui aurait pu l'éviter.

06 fév. 2014
0

D'ou l'intérêt de toujours protèger une application par un fusible correctement calibré sinon en cas de court circuit...

06 fév. 2014
1

Le problème n'est plus de s'inquiéter de la couche d'ozone : ces produits extincteurs ne sont plus ni fabriqués, ni en vente. :non:

07 fév. 2014
0

C'est vrai, mais on en trouve d'occase, d'autant moins cher qu'ils ne sont plus agréés pour l'industrie. Et s'agissant à bord d'un extincteur "en plus", personne ne peut vous le reprocher.

07 fév. 2014
0

Le poste de radio était bien protégé par un fusible 25 A mais la petite lampe était branchée sur le poste de radio donc le fusible était trop fort pour ça. J'aurais dû mettre un fusible spécial pour elle, mais qui aurait pu penser que ça pouvait créer un incendie le câble de cette petite loupiote de rien !

Quant au court circuit sur la sortie du répartiteur de batterie je n'ai pas vu de fusible, c'est sans doute une bonne idée mais un disjoncteur automatique serait sans doute mieux, je ne sais pas.

07 fév. 2014
0

Je pense que 25 A pour de la radio c'est déjà bien trop costaud . Alimenté en 12 V , ça represente 300 W ! Pour un poste de radio , ça souffle !Tu faisais boite de nuit ? J'aurai mis 5 a pour le poste et 2 ou 3 pour la lampe à la rigueur . Enfin , l'expérience prouve que les fusibles doivent être bien calculés sinon ils servent à rien ! la preuve ! Salut KAJ

07 fév. 2014
0

les fusibles :
mettre la bonne valeur en TD retardés en continu le courant monte très vite et s'il y a des chevaux derrière le fusible crame très vite même si il est surdimensionné
sur des batos j'ai trouvé des fusibles entourés de papier alu ,c'était du provisoire définitif .
alain

07 fév. 2014
0

Les extincteurs, on hésite a s'en servir parce que l'on sait ca va tout pourrir le bateau sur un début d'incendie. En plus c'est vide en 3 secondes. Alors achetez des aérosols de mousses extinctrices.

07 fév. 2014
0

Votre point de vue est respectable mais assez théorique.
En effet le feu provoque psychologiquement un forte réponse émotive pendant qu'il se développe et se propage très souvent à vitesse foudroyante et vraiment chaque seconde compte. Dans cette situation malheureusement réelle il y a 2 possibilités pratiques: Ou on cède à la panique et on fuit en courant ou on décide immédiatement d'affronter le problème et on utilise instantanément ce qui est à portée de main pendant qu'on imagine déjà l'étape suivante, jusqu'au pire. Pour l'avoir vécu je vous assure que le cerveau boosté par l'adrénaline gamberge vraiment vite et que les actions engagées sont presque réflexes. Raisons pour laquelle il vaut mieux avoir très proche des moyens d'extinction si possible à l'efficacité connue et agir dans la seconde. C'est comme pour un arrèt cardiaque. Les pompiers risquent d'arriver trop tard. Une action immédiate peut sauver la mise.

07 fév. 2014
0

si tu as un contrôle, ça m'étonnerait que lesdits aérosols soient assimilés aux extincteurs réglementaires

07 fév. 2014
0

les aérosols en plus de(s) extincteur(s) réglementaire(s) bien sur.

07 fév. 2014
0

Tant que t'as les réglementaires avec la bonne date de validité, pas de soucis.
Et pis t'es pas obligé de les montrer.

07 fév. 2014
0

Quelqu'un a-t'il une expérience des produits de ce type qui pourraient être installés dans la cale moteur?

www.fireknockout.com[...]/

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les enfants de la mer

Souvenir d'été

  • 4.5 (15)

Les enfants de la mer

novembre 2021