Fait de mer pres des cotes

Bonjour

Nous souhaitons vous relater les fait suivant

Mardi 22 avril nous naviguions de jour de la martinique vers marie galante a 8 miles a l'est des cotes de la dominique  .nous nous sommes vu violemment arraisonné avec armes au poings par les gardes cotes de la dominique qui dans un premier nous demandais de payer un droit de passage .apres etres montés a bord en heurtant violemment notre navire malgré notres refus comote tenu de notre confinement qui ete de 3 semaines il nous ont menacer arme a la main afin de rejoindre portsmouth pour ont ne sait quelle motif.apres avoir prevenu le cross qui a derouter un hélicoptère de la sécurité civile pour prendre des clichés et etre mis en relation avec les autorités de la dominique .comme le trajet leurs a paru trop long en voilier(2a3 heures pour rejoindre le port)ils ont pris en photos nos papiers avec un petit potable non maîtrisé et rapidement visiter le bateau afin de donner une pseudo raison de leur visite .ils sont reparti en heurtant encore plus violemment notre bateau(trou dans le gel coat)
Cela ne donne pas une bonne image du pays et donne un sentiment d'insécurité en mer qui est deja bien élevé de nos jours

L'équipage
25 avr. 2020
25 avr. 2020
0

Bonjour, nous avons eu vent de ce regrettable événement sur le forum, j'ai même vu passer l'info sur le forum de plaisance espagnol.
Je crois ne pas m'avancer en disant que tout le monde a été scandalisé.
Personnellement je vous souhaite de vous remettre rapidement de cette agression et vous témoigne ma sympathie.

25 avr. 2020
0

Merci beaucoup

25 avr. 2020
0

moi aussi,de tous coeur avec vous..mauvaise limonade!!
ca fait froid dans le dos,bravo pour votre conduite ,décision et courage.

j’éviterai l’escale dorénavant.

25 avr. 202025 avr. 2020
0

Choquant.
Avec l’histoire récente du paquebot RCGS Resolute et les Venezuelans, on aurait bien intérêt à passer au delà de 12 milles des côtes étrangères pour le moment. À moins d’avoir un bulbe renforcé devant...

25 avr. 2020
0

Et ça sera réparable assez facilement d’après toi ?

25 avr. 2020
0

Bonsoir
Oui c’est réparable
Je vais faire une réparation de fortune (sans poncer jusqu’àla fibre) Je vais tartiner du gel coat pour faire pansement et pour éviter que l’eau rentre je m’en occuperais en métropole Et afin de verifier par l’intérieur ce qu’il en ait
Merci pour vos message de réconfort

25 avr. 2020
1

salut
désolé pour cette mauvaise aventure !
je ne sais pas ou vous allez mais perso en ce moment je passerai à au moins 30 milles des côtes de tous pays un peu "tendus" tels que par exemple amerique du sud, iles Venez, Dominique, Haiti-St Domingue, Cuba, etc..., en dehors de la ligne de sonde des 200m et AIS uniquement en mode réception, le monde est en folie il faut faire avec.
bonne continuation

26 avr. 2020
2

Ouais enfin faire Martinique - Marie Galante en passant à 30 milles de la Dominique (qui n’est pas une zone de guerre aux dernières nouvelles) faut aimer se faire mal quand même

26 avr. 2020
0

Oui situation traumatisante, le monde tourne vraiment mal

26 avr. 2020
0

Je ne mettrai pas la Dominique dans le même sac que Haïti ou Cuba.
La Dominique est une île au climat politique très stable et dans laquelle il n'y a quasiment aucune délinquance (j'y ai séjourné jusqu'à fin mars cette année).
Je pense que le confinement enflamme tous les esprits, même celui des gardes côte.

26 avr. 2020
1

Je ne comprend pas ta remarque pour ce qui est de Cuba.
Le climat politique y est très stable et c'est un des pays au monde où il y a le moins de violence.

27 avr. 2020
0

je plussoie avec Tournesol sur la sécurité à Cuba mais là n'est pas la question, en ce moment ce n'est pas une histoire de mettre certains pays dans le même"sac", c'est simplement que dans certains pays (même en France apparemment, non ???)les fonctionnaire sont à cran, et dans certains pays mal payés ou pas payés du tout, et que l'on peut faire de mauvaises rencontres en les croisant, y compris à Cuba, d'ou mon conseil de les éviter en passant un peu loin des côtes si on a rien à y faire, c'est déjà pas facile en ce moment, autant limiter les emmerdes.

1

Bonjour,
Pas facile à vivre ce genre d’événement traumatisant.
En ce qui concerne la réparation de la coque, tu parles de gel Coat. Je pense que tu voulais dire stratification. Le gel Coat n’est que la peinture de la coque. Il n’est en aucun cas structurel.
Bon courage pour les réparations et meilleures navigations paisibles.
Patrice

26 avr. 2020
1

Vraiment le genre de scénario qu'on n'aime pas subir. Désolé pour toi, et pour ton bateau.
Une question me vient à la lecture de ta mésaventure: quels sont les principes légaux entourant un bateau et le droit dont dispose le capitaine de celui ci d'en interdire l'accès?
Je ne parle pas de la légitimité qu'offre une arme à feu, celle là, je la connais bien, mais dans une situation un peu moins western, quelle est ma légitimité à refuser ne serait que la mise à couple d'un autre bateau?

26 avr. 2020
0

Je pense que la législation change avec le pays en question, et que dire des pays SANS législation sur le sujet ??
Je regrette comme beaucoup d'entre nous les temps ou nous pouvions mouiller sans être rackettés, ceux ou nous hissions le pavillon pour être controlés et ou nous quittions le bord par lassitude d'attendre les autorités, le temps ou les habitants de ce monde étaient pacifique à priori!!
En tout cas dans les eaux internationales le pitaine décide de plein droit à son bord..
Dans les autre pays, à moins d'avoir une " légitimité " d'un calibre plus gros ,? mais là... c'est plus sur nos boats quoi!!!

27 avr. 2020
0

Malheureusement quelque soit le pays lorsque tu tombe sur quelqu'un qui détient un peu de pouvoir et qui l'utilise de vil manière ça devient compliqué.

27 avr. 2020
0

Je confirme ce que dit Thierry, pas besoin d'aller à l'autre bout du monde pour être victime d'abus de pouvoir de la part de petits chefs locaux, même en Europe ça existe...

27 avr. 2020
2

Dans les eaux territoriales d'un pays, sa souveraineté s'applique et certaines administrations y ont tous les droits (monter à bord, fouiller, dérouter, faire sortir de l'eau et démonter même !)
C'est le cas aux US avec les Coast Guard, en Europe avec la douane...
Sachez d'ailleurs qu'outre les eaux territoriales (12 milles) la douane peut monter à bord et fouiller jusqu'à 24 milles (zone contiguë) et au grand large même dans les cas de recherche de stups, piraterie, traffic d'êtres humains...
(Il y a un article de droit international qui permet cela)
Les autres administrations (au moins en France, n'ont pas tous ces droits...)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (83)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021