Faire ronronner régulièrement son moteur au port.......

Je fais touner mon moteur au moins tous les quinze jours pendant une vingtaine de minutes... mais je me pose la question : Dois-je embrayer ou débrayer??? Débrayé le moteur mettrait trop de temps à chauffer... embrayé j'use presse etoupe, je tire sur les amares etc.... Quel est le mieux?????

L'équipage
21 mar. 2004
21 mar. 2004
0

embraye par pitié!
Faire tourner un diesel a vide le detruit a petit feu, par glaçage de la cylindrée. Il faut le faire tourner a mi charge, c'est à dire embrayé a 60% de son régime nominal, tant pis pour les amarres!

21 mar. 2004
0

Glaçage des cylindres.....
...c'est en effet ce que mon homme m'a dit... n'empêche que j'ai la prétention d'être nulle sur le sujet mais de vouloir comprendre... si je débraye je peux toutefois mettre des gazs... et le moteur chauffera, non??

22 mar. 2004
0

Que devient l'antigel?

Voici une bonne question:faire tourner le moteur de temps à autre le lubrifie mais comment maintenir l'antigel.Pour ma part j'hiverne le moteur en aspirant dans un seau de l'antigel jusqu'à sa sortie par l'echappement mais je ne vais pas recommencer tous les 15 jours et le risque est grand de péter le carter en cas de gel.
Alors comment faire?

22 mar. 2004
0

le glaçage des cylindres résulte
de l'usure des stries croisées qui sont faites à l'origine par le fabricant ou par le remplisasgede ces stries par de la gomme

la gomme se fait quand le moteur reste très très longtemps sans tourner(plusieur années)

quelqu'un peut il me dire quelle action peut glacer les cylindres quand le moteur tourne à vide?

je vois pas .......

par contre mettre 60% de la puissance fatigue inutilement le moteur et les amarres et les taquets et le bateau et les voisins.. pour l'hivernage, si les choses sont faites correctement, il vaut bien mieux ne pas faire tournetle moteur et les choses correctes peuvent etre les suivantes:

mettre de l'huile neuve

mettre de l'antigel ou vidanger le circuit d'eau

boucher avec un chiffon gras le reniflard, la pipe d'échappement et celle d'admission

mettre les batteries en charge sur le bateau ou au chaud à la maison

pulvériser du WD40 ou similaire sur le moteur

mettre des sacs de produit déséchant dans la cale

et après ça, surtout, foutre la paix au moteur pendant tout l'hiver

22 mar. 2004
0

re et suite
si tu dois faire tourner régulièrement le moteur pour une raison particulière, tu peux le faire à vide sans dépasser 1200 t/mn si le moteur est sans turbo et en charge au dessus de 1500t/mn si tu as un turbo

en effet, le sous régime ou l'absence de charge encrasse le turbo et avec ces moteurs il vaut mieux ne pas les faire tourner pour rien..

avec certains anciens inverseurs, la lubrification n'est assurée que dans la position embrayée, mais il en doit pas en rester beaucoup en service....

pour info, les stries sont faites pour retenir l'huile et assurer le maintien du film d'huile qui permet le frottement lubrifié

amicalement

ps si tu veux en savoir plus, pas de pb

22 mar. 2004
0

ça alors!
sur un autre fil, est-ce toi jp, ou un autre, qui me disais que faire tourner sans charge autre que l'alternateur pour recharger les batteries au mouillage était trés néfaste , cause "glaçage" ??

il y a forcément une vérité , car une proposition et son inverse ne peuvent être vraies simultanément dirait descartes (:&gt)

vous remarquez que je n'utilise pas les smiley industriels tout préparés mais les smileys "a l'ancienne", qui ont moins de colorants (:&gt)

22 mar. 200416 juin 2020
0

Un gag !
Aprés chaque coup de vent d'hiver, ya plein de proprios qui se précipitent pour voir si les amarres ont bien tenus ect...
Et tout le monde en profite pour faire ronfler les diesels, embrayés ou pas, et moi je rigole:
En Med aprés un bon coup de SE l'eau est dégeulasse, pleine de debris qui vont lubrifier les rotors de pompe, nettoyer les recoins du circuit de refroidissement, ect...

22 mar. 2004
0

non , c'est pas moi

car je sais bien que le glaçage ne vient pas de là

amicalement

22 mar. 2004
0

ca m'etonne vos histoire de stries
ca m'etonne vos histoire de strie dans les cylindres, jmexplic:
1) Entre le cylindre et le piston ce qui fait 'etancheite ce sont les segments. (meme il y en a un qui s'apelle "racleur" dont le but est justement d'empecher 'lhuile du bas moteur (qui lubrifie sous pression la jupe du piston) de passer dans la calotte du piston avec les effets connus des segments HS: fumée, perte de compression et consommation d'huile importante.
2) Quand on rode le moteur on "ajuste" au mieux la surface du segment a celle du piston pour justement une etancheite la plus totale possible. 3) Quand a la "gomme" sensée boucher les "stries" j'aimerai bien savoir d'ou elle vient (d'un gommier?) et de quoi elle est faite,
Maintenant pour repondre a la question faire touner le moteur embrayé permet de faire fonctionner toute la chaine (moteur, inverseur, arbre etc) mais aussi de faire que le moteur travaille en charge avec des contraintes proches d'une utilisation normale (ce que j'imagine doit etre mieux pour la machine)

22 mar. 2004
0

pour Brindalu ( et les autres)
pour assurer la lubrification, il faut qu'il existe un film d'huile entre les deux surfaces en contact

les stries servent uniquement à retenir de l'huile à cet endroit et si tu regardes un cylindre neuf tu les vois bien nettement

ces stries ne participent pas du tout à l'étanchéité mais uniquement à la lubrification

avec l'usure elles disparaissent et le film d'huile se réduit et la lubrification est moins bonne et le moteur s'use plus vite

ce qu'on appelle de la gomme est en fait un résidu pâteux de décomposition du carburant fait avec les paraffines et autres composés lourds des carburants
si tu gardes de la très vieille essence dans un carbu tu verra bien cette "gomme" qui bouche les stries donc fait comme si le moteur était usé

cette gomme peut aussi coller les segments en fond de gorge et alors l'étanchéité n'est plus assurée et l'effet est exactement le meme qu'avec de l'usure ( remontée d'huile)

concernant le racleur, il n'est pas là pour racler l'huile mais l'excédent d'huile déposée sur la chemise ( ce qui dépasse des stries)

amicalement

22 mar. 2004
0

bon la ok jp
je n'aurais donc aucun remord a charger les batteries a 1000tm pendant le depart a la voile (:&gt)

22 mar. 2004
0

en fait le pb avec les moteurs diesels à pompe classique
c'est que le débit de pompe est linéaire alors que la demande en combustion ne l'est pas, en conséquence, tous ces moteurs sont souvent suralimentés à bas régime

donc il ne faut pas laisser tourner au ralenti trop longtemps mais un peu au dessus et 1200 t/mn est une valeur optimale (également recommandée pour les moteurs d'avion au parking)

amicalement

22 mar. 2004
0

re
pour déglacer un cylindre on passe à la main une meule à gros grains au diametre réglable qui va rayer le cylindre dans un mouvement rotatif descendant et remontant en croisant les traits

bye

on peut aussi le faire avec une toile émeri à gros grain et à la main

22 mar. 2004
0

pour JP
qu'estce qu'une pompe classique? est ce une pompe en ligne ou rotative? sachant qu'il ny a pas beaucoup d'injecteur pompe ni de common rail sur nos boat.
dans tous les cas une pompe à un debit variable et non lineaire , puique c'est la variation de la quantiten de GO dans les cylindres qui cree la regime du moteur, le debit devient lineaire au moment ou l'on n'actionne plus la manette des gaz.
Pour "deglacer les cylindres" il existe un systeme que l'on adapte a une perceuse et qui ecarte par la force centrifuge ,deux ou trois doigts munis de pierre a meuler
Dieselement votre

22 mar. 2004
0

repompon
la seule pompe qui a un debit presque fixe et une pression lineaire "environ 800gr." est la pompe d'alimentation qui amene le GO a la pompe d'injection et qui maintient une pression constante au niveau des pistons de la pompe d'injection

22 mar. 2004
0

une pompe classique est une pompe mécanique
par opposition au common rail et elle peut etre rotative ou en ligne ce qui ne change absolument rien

l'injecteur pompe peut aussi etre de type classique cad mécanique ou électronique

un débit peut etre variable ET linéaire car la loi de variation de débit peut avoir différentes courbes
si la courbe est une droite on dit que c'est linéaire et la pente de la droite donne le gradient de variation ( par exemple le débit de la pompe à eau est proportionnel à la vitesse de rotation et à la capacité nominale de la pompe, donc sa variation est linéaire)
si la courbe n'est pas une droite c'est un autre nom qui dépend de la géométrie de la courbe ( hyperbolique, parabolique,logarithmique etc...)

pour une pompe mécanique à chaque position de l"accélérateur correspond un débit linéaire et proportionnel à la course

dans les common rail, le débit peut etre différent pour une position donnée en fonction de la charge et d'autres parametres car ce qui est régulé c'est le temps d'injection (qui fait le débit) et non le débit directement

enfin , c'est ce que je pense.....

amicalement

22 mar. 200416 juin 2020
0

Pour michel
Ca pourrait être moi qui parlait de glaçage des cylindres.
C'est ce que je pensais vrai.
J'ai refait plusieurs moteur de bateau et/ou de voiture et on m'a toujours dit ça.
JP dit le contraire et j'attendais son intervention prévisible.
Perso, je ne sais plus vraiment. Tous les mécanos rencontrés au cours des voyages m'ont expliqué qu'il fallait une charge sur un diesel (et en général n'importe quel moteur)sinon la lubrification n'était pas optimum et blablabla.
JP a des arguments autrement plus argumentés. Rien à dire. Je continue néanmoins à faire tourner mon moteur embrayé à 1300/1500rpm. Je ne suis pas encore convaincu et comme je n'ai jamais eu le temps de constater un usure excessive des amarres ou du moteur ;-) , tant que ça marche comme ça... je continue.
En fait, je crois qu'avec les moteurs de conception modernes (depuis 1960/70) la question ne se pose plus vraiment. Reste le problème du turbo qui lui, c'est certain, a besoin d'une bonne lubrification et d'être en charge.
Bon, mais ch'uis pas mécano,et c'est pas parce que je sais lire les revues techniques (et même les comprendre des fois)et démonter un embiellage ou une culasse que je me permettrais de me prétendre com pétant. :-)

22 mar. 2004
0

juste pour dire
"pour une pompe mécanique à chaque position de l"accélérateur correspond un débit linéaire et proportionnel à la course"
certes le debit est lineaire pour une position donnee de l'accelerateur, mais la course du piston est constante et invariable car elle est mecaniquement dependante de l'arbre a cames de la pompe, le debit varie en tournant la cremaillere de la pompe ( par l'intermediare de l'accelerateur)qui fait tourner le piston decouvrant ainsi plus ou moins la lumiere d'admission de gasoil

22 mar. 2004
0

a roma,
c'est pas juste pour dire, c'est parfaitement exact

en fait sur un diesel "classique" il y a un seul réglage fait en atelier et qui ne varie pas en fonction de la charge du moteur alors que sur les moteurs modernes, l'électronique permet d'injecter suivant différentes lois en fonction de la charge...

mais de toute façon il n'est pas dangereux de faire tourner embrayé si ça fait plaisir

amicalement

23 mar. 2004
0

a JP
cela aura eu le merite de nous remettre dans le bain!et de fouiller nos souvenirs techniques
bonne nav a tous

23 mar. 2004
0

d'accord avec jp

La solution la plus raisonnable est d'hiverner correctement le moteur et de lui foutre la paix jusqu'au printemps.Par contre je suis pour l'antigel car entre autre il evite la fourmation de rouille.Et j'ajouterais que des moteurs plein d'eau de refroidissement ont peté par le gel alors bonjour les problemes.

23 mar. 2004
0

Oui mais...
Je ne souhaite pas hiverner car je veux pouvoir saisir toute oportunité de faire des ronds dans l'eau, quelque soit le mois de l'année si les circonstances météo s'y prêtent..
En tout cas merci pour vos contributions; ma décision est prise.. Je ferai tourner débrayé à environ 1200 tours...

23 mar. 2004
0

glaçage
les rayures sur la chemise permettent le maintien du film d'huile. Ces rayures se bouchent soit dans le temps à cause d'une huile chargée, soit à cause d'une mauvaise combustion dûe à un fonctionnement à bas régime à vide. Dans le cas d'injecteurs et de pompe à injection bien tarés, le problème ne se pose plus. Une mauvaise dilution est souvent liée à un glaçage, un rapide test de dilution pourra donc en dire long sur votre haut moteur.
Pour ceux qui veulent mettre un petit coup de fouet à leur batterie via leur alternateur, il est préférable de faire tourner un moteur tous les 2 mois à vide 5 mn à 1500 tr que juste embrayé.

23 mar. 2004
0

Pascal 11 et JP ont raison !
Je fait du bateau depuis 1970, j'en suis à mon 6ème et je n'ai jamais eu de pb moteur. Tous les mécanos que j'ai pu interroger m'on tjrs dit la même chose : faire tourner ou hiverner. Pascal 11 et JP ont ts les 2 raison.
Pendant 15 ans , sur mes 3 premiers je les hivernais et je n'avais jamais de pb. Mais c'était cher et de plus je ne pouvais m'en servir que 6 mois par an. Depuis, j'habite Marseille et fait du bateau dès qu'il fait beau, cad au moins 9 mois sur 12. Si je ne peux sortir je fais au moins tourner mon moteur 1/2 ts les 15 jours embrayé pour bien lubrifier tts les pièces y compris les joints et presse étoupe. Les pièces qui doivents être en mouvement doivent l'être le + souvent possible, sans quoi les joints sèchent et durcissent. Les pêcheurs n'ont jamais de pb c'est bien connu.
Donc soit on hiverne 4 à 6 mois par an, soit on sort le plus souvent possible.
Bonne nav.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

Souvenir d'été

  • 4.5 (102)

Une photo prise à Majorque dans les Baléares. Le mouillage se trouve juste sous le cap Formentor au nord de Majorque

novembre 2021