Faire les polaires de son bateau

Ayant l'intention de réaliser les polaires de mon bateau, après avoir chercher sans succès des "feuilles" à remplir sans succès ...

J'en ai fait et vous donne donc le lien au cas ou cela pourrait servir ;)

dl.free.fr[...]Dw0l5lf

L'équipage
30 mar. 2011
30 mar. 2011
0

super !
merci...

:-)

30 mar. 2011
0

Bien vu
merci ! :-)

30 mar. 2011
0

elle est belle, ta polaire. Merci pour le cadeau
elle est belle parce que vide. Mais remplie, je ne sais pas si ce sera aussi beau. Ca risque de ressembler à l'électrocardiogramme d'un agité

30 mar. 2011
0

Polaires 6N maxi
Bonjour,

Merci pour cette présentation. En comparant les 2 je me suis rendu compte que les polaires que je propose sont plus adaptée aux bateaux rapides.

Si la présentation en feuille pleine que je propose, je peux réduire l'échelle pour avoir un maximum vitesse à 10 N ou 5 N, car moi même interressé uniquement jusqu'à 15N, j'ai choisis 20N pour une présentation plus facile à interpréter au détriment de la "perte" de précision due aux 5N d'échelle "perdus".
Mais en regardant, il est vrai que pour un monocoque marchant entre 5 et 6 noeuds, les 20N créent un manque de précision (facilité de lecture) important ...

Voici donc une version 6 N maxi.

dl.free.fr[...]IfmcyHe

Si quelqu'un souhaite une version 10N possible de le faire rapidement ;)

30 mar. 2011
0

? ...
Cela ne marche pas, Shammane, pour au moins 2 raisons :

  • la polaire exprimée en vent relatif (puisque tu ne pourras pas faire la correction du vent apparent) n'a aucun sens ni utilité. Pour s'en convaincre, un bateau rapide comme un catamaran est presque constamment au près serré, même lorsqu'il navigue à 100° du vent réel.

Tu n'auras donc même pas un ordre de grandeur comme tu l'espères.

  • la marche du bateau est fonction de tant de paramètres (et notamment de ton habileté) que la polaire mesurée ne peut que se baser sur la statistique d'un grand nombre de mesures. Donc cela ne peut pas se faire avec une mesure ponctuelle.

Et puis, c'est tellement plus simple de le faire en enregistrant en continu les paramètres vitesse et vent ... Cependant il y a une raison de ne pas le faire en enregistrant: avoir une "centrale de nav" impossible à connecter à un PC.

30 mar. 2011
0

vent réel disponible
Si ton anémomètre donne le vent réel (angle et vitesse) , effectivement ta mesure à un sens.

Cela veut donc dire que tu as à bord un calculateur recevant les 4 paramètres de mesure : vitesse et angle (par rapport à la carène) du vent relatif mesuré, vitesse et angle de la carène par rapport au nord. Donc cela signifie que tu as en plus de la girouette un compas fluxgate branché sur ton calculateur.

Donc si tu as tout ça, tu as tout pour faire une mesure convenable en étant patient.

P.S. ce qui m'avait perturbé était ta phrase: "Passer du vent réel au vent apparent : il semble exister des petits logiciels qui font l’extrapolation, mais ne comprenant pas comment cela est possible je n'utilise pas. "

02 avr. 2011
0

le compas est-il utilse ? ...
La polaire qui serait définie en ne mesurant que le vent apparent (angle + vitesse) et la vitesse du bateau ne prendrait pas en compte la dérive latérale de la trajectoire dans le calcul de la polaire.

Au portant c'est négligeable. Au près cela peut faire un écart angulaire assez important sur un bateau "pointu" bien réglé ou bien sur un bateau "normal" en mer agitée : si on a un cap compas "bord sur bord" de 80°, mais un cap route fond "bord sur bord" de 90°, voire 100° en mer agitée, la polaire sera sensiblement différente et le VMG également.

Avec le calculateur et le GPS branché sur le PC, on aura la polaire intégrant la totalité du comportement du bateau, dérive latérale incluse.

30 mar. 2011
0

yes
je suis intéressé !
Merci à toi.

30 mar. 2011
0

Comment je vais faire
Maxsea ne m'aurait intéressé "que" pour son module "polaire", ne l'ayant pas, je vais faire en "empirique".

Comment remplir :
AMH :

Avant toute chose, vérifier que la girouette est bien étalonnée ...
Choisir un jour avec une valeur vent stable sans trop de rafales avec une mer correspondante (et non pas une mer d'huile [cas qui sera très rare dans la réalité]).
Puis reporter sur les graphiques les vitesse surface mesurée en fonction de l'angle du vent par rapport au bateau.
Un pilote fonctionnant en mode "vent" ou un régulateur (moins pratique) font l'affaire. L'avantage du pilote, une fois en mode vent, il suffit de choisir +10° à chaque fois pour effectuer la nouvelle mesure.

Les polaires "calculée" à la conception sont assez théoriques, et seront surtout des valeurs maximales difficilement atteignable (poids du bateau, qualité du barreur, houle, vague, etc ...).

Passer du vent réel au vent apparent : il semble exister des petits logiciels qui font l’extrapolation, mais ne comprenant pas comment cela est possible je n'utilise pas.

Ces graphiques empiriques ne donnant qu'un ordre de grandeur, et permettant de faire des choix en fonction de théories plus ou moins vérifiables ...

30 mar. 2011
0

Moins bien que en continu certes
J'aurais du préciser "en mesurant l'angle de vent réel par rapport au bateau".

J'ai bien conscience que la méthode que tu indique (enregistrement en continu) est bien plus "fiable" (et encore que comme dit, on n'obtient qu'une enveloppe de possibilités).

Mon bus NMEA véhicule les infos, je pourrais donc à priori branché le pc dessus et comme lu, utilisé l'hyper terminal (et encore que pas certain que présent dans win 7).

Mais mon idée étant d'obtenir un ordre de grandeur.
Je pensais me mettre a un cap vent, régler mes voiles jusqu'à obtenir la meilleure vitesse surface, puis noter cette valeur. Refaire cela tous les 10°.


"la polaire exprimée en vent relatif (puisque tu ne pourras pas faire la correction du vent apparent) n'a aucun sens ni utilité."

Je pensais que l'anémomètre m'indiquant soit le vent apparent soit le vent réel, il était fiable, aurais je commis une bévue à l’insu de mon plein grée ?


"la marche du bateau est fonction de tant de paramètres (et notamment de ton habileté)"

J'en ai conscience, et donc les polaires que j'envisageais avaient pour but de me dire "dans le meilleur des cas j'aurais ça, autant me baser sur moins bon pour me décider".


Je répète que je ne "conseils" pas "mon idée", ta méthodologie de l'enregistrement en continu est meilleur car beaucoup plus représentative de la réalité.
Je pense seulement et peut être à tord que pour "ma vision et mon utilisation" des polaires, ma méthode "devrait" me suffire.

02 avr. 2011
0

Tit question
Je n'arrive pas a saisir en quoi le compas magnétique interviens dans la mesure des polaires d'un bateau ???

30 mar. 2011
0

SVP, J'ai besoin d'une explication
J'ai lu que les polaires de vitesse étaient calculées par l'architecte naval à l'aide d'un logiciel informatique.
Comment faites-vous pour remplir ces diagrammes?

30 mar. 2011
0

j'ai essayé, j'ai obtenu une pomme de terre inexploitable
il faut déjà être 2, il faut une mer d'huile, il faut une zone dégagée des perturbations, il faut un bateau stable de route, il faut un bon régatier aux réglages, il faut prendre le cap au gps et non au compas, il faut...

je crois qu'il faudrait faire ça sur ordi qui enregistre tout, et après on fait le lissage et les extrapolations

30 mar. 2011
0

Vent réel
Bonjour,

Les polaires sont réalisées sur la base du vent réel. Comment faites vous pour passer du vent apparent au vent réel vous utilisez les formules de calcul après coup comme celle là : www.blueoceanconcept.com[...]er.html

30 mar. 201116 juin 2020
0

mesurer une vraie polaire
Il n'y a pas 36 moyens pour une vraie mesure de polaire. En effet, les conditions de barreur, de réglages, de mer et de vent ne sont presque jamais idéales.

Il faut un classique calculateur de bord qui indique vent réel, vent apparent, vitesse et cap, connecté à un PC. On enregistre sur le PC en permanence tous les points au cours d'une multitude d'heures de navigations réelles. Puis on sélectionne avec le PC tous les points dans une fourchette de vent réel (p.ex. entre 18 et 22 noeuds). Ces points sont reportés sur le graphique classique et on aura un nuage de points représentant toutes les navigations par 20 noeuds de vent. L'immense majorité de ces points ne seront pas représentatif de la performance optimale, par contre l'enveloppe de ces points représenteront les performances maximales atteintes de temps en temps par le bateau.

Un exemple est donné en image ci-joint, on voit le nuage de points et son enveloppe.

Voir aussi ce que j'écrivais (robert) ici :

www.hisse-et-oh.com[...]dex.php

30 mar. 2011
0

justement
je suis curieux de comparer les polaires "réelles" et "officielles" de mon sun shine avec celles que je vais réaliser de façon empirique.

En revanche il va quand même me falloir du temps !

30 mar. 2011
0

question d un neophyte @ popsea
est ce normal que ton enveloppe ( polaire?) revienne a 0 pour le vent arrière ( 180°) ou alors ne navigue tu jammais dans ces condition?

merci d'éclairer mon neurone.

Pierre

01 avr. 2011
0

Non....
porter une polaire par zéro° , c'est de rigueur !

30 mar. 2011
0

vent arrière
En examinant de près les points expérimentaux on voit qu'elle ne revient pas à zéro, mais à 6 noeuds environ à 178° (il n'y a aucun point à 180° exactement). Or cette enveloppe est mesurée pour un vent de 12 noeuds, donc 6 noeuds en plein vent arrière est tout à fait "normal".

Il faut noter que cette enveloppe est celle d'un "ultra-rapide", qui a servi à démontrer que le VMG en "descendant" au vent peut-être supérieure au vent réel : le vent réel est de 12 kn et le VMG maximum en vent arrière est de 15 kn environ pour une trajectoire à 140° du vent réel et une vitesse sur trajectoire de 18 à 20 kn.

01 avr. 2011
0

Une polaire à zéro
plein vent arrière, et souvent synonyme d'une mesure à quai... ou sur le platier.

:acheval:

01 avr. 2011
0

J'ai arrêté de me prendre la tête
avec les polaires, le jour où j'ai compris que je ne faisais jamais deux fois la même vitesse, ni à la barre, ni au pilote, mais que bon an, mal an, je faisais à peu près les mêmes moyennes, tantôt pleines voiles, tantôt sous ris, voire au moteur.

Et je navigue bien quand j'ai pas le nez collé à l'anémo.

En régate, les polaires, c'est les autres. De toutes façons, aucune prétention dans ce domaine. Juste le fun.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ecosse, convoyage en 2007

Souvenir d'été

  • 4.5 (175)

Ecosse, convoyage en 2007

novembre 2021