Faire dormir un équipier dans le carré ?

Bonjour à tous,

Nous naviguons en couple avec 2 jeunes enfants, et je me pose la question d’accueillir un équipier... La décision est loin d'être arrêtée, car nous n'avons pas de besoin réel, juste une question de confort, car, avec 2 jeunes enfants il est parfois difficile d'être 2 à la manœuvre, et en général, c'est au moment où y a besoin :-p

Le hic, c'est que nous avons choisi d'avoir un bateau avec 2 cabines (+ grand coffre de cockpit et coin toilette), la conséquence, c'est que nos invités dorment dans le carré !
Comme a ce jour nous n'avons accueilli que des amis et de la famille, ce n'est pas un souci.

Personnellement quand j'étais en école de voile, carré ou cabine, tant que j'étais sur un bateau j'étais content, et à partir du moment où j'ai été chef de bord, je préférai largement le carré pour être opérationnel plus rapidement.... Mais le contexte ici est différent ! :famille:

Sachant que ce serait sur un rythme de nav. côtière tranquille, débutant accepté, est-ce que cela se fait, et est-ce acceptable pour un équipier de dormir pendant plusieurs semaines dans le carré ??

Merci pour vos retour d’expérience et avis ! :topla:

L'équipage
03 juil. 2013
03 juil. 2013
0

C'est surtout pour toi aussi, car plusieurs semaines !!! Mais tt est possible.

03 juil. 2013
5

Personnellement je fais l'inverse en général. Les invités dans les cabines, histoire qu'ils aient un peu d'intimité.

03 juil. 2013
6

En cas de manœuvre les gamins suivant l'age sont a l’intérieur, étonnamment ils comprennent très bien que c'est pas le moment, et la vie est belle sans avoir une tiers personne. Avis égoïste mais des moments en famille et seulement en famille sont de vrais bonheurs.

03 juil. 2013
0

Tu as raison, et c'est encore plus facile depuis que nous avons un plus grand bateau plus stable, et avec les manœuvres au cockpit, peut-être que je manque de recul....

03 juil. 2013
0

Pendant plusieurs semaines... si l'équipier en question ne devient pas rapidement un ami... à défaut de l'être déjà.
Bon, en croisière côtière on peut toujours débarquer pour prendre l'air ou prendre son sac.

Perso je préfère garder le carré pour moi, pour pouvoir être réactif... mais en couple la vision est différente.

6

Bonjour,
Nous naviguons également avec deux jeunes enfants, en mode croisière tranquille. Personnellement je n'ai jamais 'osé' convier un ami à nous accompagner lors de ces nav. À deux adultes pour deux enfants cela reste tout à fait gérable, pour peu que l'on adapte la nav aux humeurs du jour : meteo, humeur des enfants, fatigue éventuelle...
C'est un comportement facile à adopter pour les parents, mais je comprendrai aisément qu'une personne extérieure soit rapidement lassé par cette contrainte permanente. Je n'oserai pas imposer ce rythme à quelqu'un d'autre qu'un membre de la famille proche.
Dans le contexte particulier de la croisière nous avons appris que la seule méthode efficace est de ne pas trop contraindre les enfants. Ainsi tout le monde est dans de bonnes dispositions, et parfaitement obéissant.

03 juil. 2013
0

Une étoile

03 juil. 2013
0

Je pense que tu as raison... une étoile également !

03 juil. 2013
0

si la personne est au courant et accepte les contraintes.... ou est le problème ?

0

Évidemment... Avec des SI tout est possible.
Je ne prétend pas détenir LA solution, je veux juste partager notre méthode. Mais Il y a autant de méthode valables que de personnalités différentes.

03 juil. 2013
11

De mon point de vue, un bateau doit pouvoir se manœuvrer seul.
Si tu as besoin d'un équipier demande toi pour quelles manœuvres cet équipier serait nécessaire et corrige le bateau (manoeuvre ramenée au cockpit, enrouleur, winch supplémentaire...) de façon à ce que cet équipier devienne inutile.

Amener des amis à l'occasion c'est agréable mais devoir compter sur un équipier c'est vite invivable.

03 juil. 2013
0

Salut,
je pensais la même chose, bien qu'ayant des bateaux anciens sans enrouleur, ni renvoi au cockpit...mais l'age venu, je suis content d'avoir un équipier qui est devenu aussi un ami.... sinon c'est pénible d'avoir une tierce personne à bord (promiscuité, enfants, pb de couple etc....avec un quasi inconnu....) LECELTE

03 juil. 2013
0

Dagget, jcrois que ton bateau est trop grand ;) si tu veux échanger ....

Trêve de plaisanteries . De mon côté j'ai opté pour un 3 cabines pour ces mêmes raisons vue la taille de la famille. Néanmoins, je n'accueille pas d'équipier extérieur (au cercle tres proche) plus qu'une journée avec les enfants.
Je peux manœuvre seul mon bateau sans soucis et je ne me lance dans des nav que si je suis sur de pouvoir gérer moi même. D'où d'ailleurs mon hésitation pour la traversée corse.
Après , ça dépend de l'âge de tes enfants mais le carré c'est pas top pour un équipier adulte cause manque total d'intimité. J'ai vécu dans le carré jusqu'à 13/14 ans c'est supportable si les adultes font attention le soir.

03 juil. 201303 juil. 2013
0

On peut aussi naviguer tranquillement en mettant, à la mer, les enfants aux fers à fond de cale :mdr:

Trêve de plaisanterie, tout dépend de la taille et de la configuration du bateau, mais l'équipier étranger au réseau proche, devra avoir obligatoirement avoir un coin pour lui et son sac, même pour une croisière courte.

Le carré, ça va pour une ou deux nuits, pas plus ! Même pour des proches. Au delà, "grincherie assurée". :lavache:

Avec un carré central assez large, le pis aller serait de séparer longitudinalement le carré avec un rideau, et d'affecter la couchette de coursive libre et une partie ou la totalité des équipets à l'équipier de fortune, cela si la coursive subsistante vers le poste avant reste assez large (il faudra penser dans cette configuration aux mains courantes de roulis également, un rideau pour se rattraper c'est pas vraiment au top).
Mais cela ne restera qu'un pis aller quand même, pour ne pas dire une incorrection. :tesur:

03 juil. 2013
0

Plus précisément, pour donner un avis objectif, il faudrait déjà savoir de quel bateau (Type) il s'agit, afin de confronter les solutions que chacun pourrait proposer.
Bref un bon "brain storming" entre nous. :reflechi:

03 juil. 2013
0

j'ai connu aussi la "bannette chaude " dans les sous marins il y a longtemps , mais là on ne parle pas d'intimité , mais d'efficacité.....ET EST CE QUE TU ES PRET A PRETER ta cabine ....pas ta femme là il y a un problème de quart.....je rigole
LECELTE

03 juil. 201303 juil. 2013
0

@Bikeel Voir profil

03 juil. 2013
0

Dans quelques années c'est vous qui dormez dans le carré et eux dans les cabines avec leurs compagnes (compagnons)

03 juil. 201303 juil. 2013
0

L'idée consisterait à partager le poste avant en deux dans le sens de la longueur, avec une cloison amovible ajourée d'un passage suffisant, fermé par un rideau, qui séparerait la couchette double et le sol, qui a l'air large, ce qui créerait deux pseudos cabines avant.
Sans commencer à percer à tord et à travers, on se fera une maquette avec du carton triple ondulation, agrafé sur des liteaux en sapin 20x20 retaillés autant que faire se peut, assemblés entre eux avec des équerres d'ameublement, sans rien fixer à ce stade.
Cela uniquement, pour se rendre compte de l'espace subsistant de chaque côté, et de visualiser l'esthétique de l’œuvre. On pourra néanmoins fixer au bateau le bâti de la maquette avec des gommes amovibles, ou de la mousse double face pas trop adhésive, pour ne pas abîmer les boiseries.
Si le résultat semble concluant, on fabriquera d'après le gabarit obtenu, la cloison en dur en contreplaqué 5mm (qualité marine inutile, ça durera au moins jusqu'à ce que les enfants soient grands), elle sera fixée sur des liteaux de section appropriée, avec le moins possible de perçages sur les boiseries d'origine, pour pouvoir tout remettre en état d'origine quand l'équipier sera devenu superflu.
Il sera inutile de séparer jusqu'au panneau de pont, nous cherchons à obtenir un coin de repli pour l'équipier "nounou", pas une cabine de bosco ou de second capitaine. On séparera simplement le rideau de ce panneau à bâbord et à tribord.
Bâbord sera l'espace réservé à l'équipier "nounou", tribord pour les enfants qui dormiront dans des couchettes superposées, une couchette plus courte ou un hamac type civière devrait faire l'affaire pour la couchette supérieure, puisqu'ils sont encore petits, et que l'installation est provisoire.
L'entrée dans la cabine créée pour l'équipier se fera perpendiculairement au sens de marche du bateau, au besoin on démontera proprement la penderie bâbord (pour pouvoir la remonter ensuite), pour gagner de l'espace ou on la réduira pour un meuble moins imposant.
Pour l'éclairage, en dehors du panneau de pont, on mettra quelques appliques à LED autonome, alimentées par piles AA ou AAA rechargeables (les prix de ces équipements sont assez dérisoires maintenant en grandes surfaces).

Voila en gros l'idée, reste à trouver l'équipier :mdr:

03 juil. 201303 juil. 2013
0

J'ai pas le reflex de regarder les profils ! :oups:

03 juil. 2013
0

L'équipier au poste de vigie dans les huniers avec un duvet... Non mais!...

03 juil. 2013
1

Ben voila on y arrive à la solution, plus simple, sans duvet et il y a l'annexe aussi. En fait quand il dort il sert a rien, peux pas dormir sur la plage avec une tente?
Comme dit bikeel un bon "brain storming" cela fait avancer les choses.

03 juil. 2013
1

J'ai toujours navigué en couple avec mes 2 enfants, la plus jeune a fait sa première croisière d'été à l'age de 2 mois et demi et ils ont navigué avec nous jusqu'à l'age de 18 ans.
Je ne pense pas que d'embarquer un équipier pour plus de quelques jours soit une bonne idée, il sera toujours en marge du cocon familial, difficile à gérer lors des conflits inévitables entre les différents membres de la famille.
Cela ne sera agréable ni pour vous ni pour lui.
Et quelle satisfaction que la famille soit autonome pour naviguer sur son bateau.
Les enfants en grandissant deviennent très rapidement de bons équipiers car eux aussi connaissent très rapidement par coeur le bateau.
Lances toi et tu verras tout se passera bien, à condition d'adapter les navigations aux enfants.

03 juil. 2013
0

Je crois qu’il y a dans cette configuration une vraie épreuve pour l’équipier plus que pour l’équipage familial du bateau.
Je déconseillerai à un équipier de se lancer dans une telle aventure qui doit durer aussi longtemps.
Vivre en promiscuité dans des conditions ne permettant à aucun moment l’isolement et comme une pièce rapportée d’une famille forcément unie c’est pour lui courir des risques importants.
Quelque soit le niveau de gentillesse, de tolérance de cette famille, il lui faudra supporter les enfants autant que les parents. Il faudrait un miracle relationnel pour que cela fonctionne.

03 juil. 2013
0

et le hamac personne n'a parlé du hamac ???

03 juil. 2013
0

Bah! Dagget , tu as raison , il est préférable de te garder le carré pour etre plus réactif et tu case l'équipier avec Madame dans une cabine !!!Blague dans le coin , il est contraignant de ne pas disposer du carré ( attendre pour prendre le café ...)mais il est aussi contraignant d'imposer le rythme au pauvre équipier!!! En plus , malgré le caractère et le comportement
sympa , j'espère , des enfants , ton équipier risque fort d'en avoir rapidement ras le bol ...

04 juil. 2013
0

Trouve toi une bonne Philippine. A Hong Kong, un couple bien comme il faut en exploitait une qui dormait dans un placard sous l'évier.
Sérieusement et sans animosité si tu ne peux pas gérer tes enfants en croisière seulement avec ta femme, il y a un problème.

04 juil. 2013
0

en famille, personne d autres
comme d autres l ont dit, je ne parts pas si je ne peux manoeuvrer seul le bateau....

les faux amis...je ne les emmenes pas, les vrais amis, on partage la promiscuitée.... mais je reste maitre seul di boat.
certains amis veulent aider, ou naviguer, pas d e soucis, mais si je l estime necessaire je prends seul le controle du boat, c est comme ca, je suis chez moi... et si je navigue sur le boat d un ami, je suis a sa dispo pour aider..ou pas si il ne veut pas...a ce moment c est lui le chef et je me plie

04 juil. 2013
0

Bonjour, il est préférable à mon sens, une petite croisière tranquille au grès des envies des enfants, navigation raccourcie , le temps acceptable, inutile de leurs foutre la trouille, enfin des vacances cool . Embarquer un équipier ou des Amis trop longtemps reste problématique, surtout avec des enfants. Longtemps j'ai navigué avec des copains de boulot, des Amis, j'ai passé mon temps à aplanir des conflits, maintenant je préfère naviguer seul mai je pourrais naviguer aussi avec un marin amateur confirmé comme moi, J'accepte les conseils, les idées, mais je reste maitre à mon bord, pourvue qui soit cool, nous sommes en mer , du calme du calme et encore du calme. André

04 juil. 2013
0

Merci à tous pour vos réponses, et surtout à ceux qui m'ont fait des feedback sur leurs expériences de nav familiales.

Je vous rassure je peux manœuvrer seul mon bateau, et le bateau est bien équipé pour ça (sauf quand ces saletés de bosses de ris automatiques se coincent partout pour renvoyer la toile...)
La question se posait pour plus de confort. Mais finalement, comme l'ont évoqué certains, le "confort" gagné par un équipier pour certaines manœuvres ne vaut probablement pas l’inconfort que pourrait générer un équipier. Inconfort pour le coup qui serait réciproque, et plus générer par le rapport famille/équipier seul que l'aménagement du bateau.

Vivement les vacances !! :famille:

04 juil. 2013
0

Notre expérience personnel, c'est de s'adapter aux rythmes des enfants. Pour les longues étapes, nous naviguions de nuit ainsi nos fils trouvaient le temps moins long. Lors des étapes de jour jamais plus de 5 a 6 heures d'affilé et pas plus de force 5 lorsque nos fils étaient en bas âge.

Par ailleurs je n'ai jamais eprouv? la nécessité d'embarquer un équipier. Faut dire que c'était sur des voiliers nettement plus petit que le tien et d'un autre temps, un sing sing acier aménag? sommairement et un Dufour 31 bien plus confortable.

Mais quel plaisirs de naviguer avec toute sa petite famille et des souvenirs mémorables dans la musette.

Faut croire que nous avions trouv? la bonne formule car mes deux fils aiment toujours la voile et évoquent régulièrement ces moments passés ensemble.

04 juil. 2013
0

Daniel, en évoquant les bosses de ris, j'ai pensé a notre départ de Dieppe :jelaferme: :-D :mdr:

04 juil. 2013
0

je suis un peu de l'avis de certains , une nav en famille reste un moment privilégié .
pour ma part il faut adapter le programme en fonction des enfants et de la météo pour une bonne harmonie . Le fait d'avoir un équipier en plus peu apporter une certaine gêne ambiante mais encore une fois cela n'est que mon avis perso.
gwen

05 juil. 2013
1

bonjour

je confirme que c'est tout à fait possible. perso,a 26 ans je suis resté 3 mois sur le Dufour 38 d'une famille avec 1 enfant.

ma place place attribuée c'était la banette babord du carré. et hop un drap le soir après le repas, et c'était le paradis.

ca dépend surtout de comment on s'entend avec l'équipage/proprio, mais une couchette ca suffit largement, pas besoin d'une cabine.
faut dire c'était en thailande et malaisie, donc la vie se fait dehors.

aux glénans, serrés comme 8 sardines sur un maigre Sun Dance 36, j'avais aussi herité du carré. mais la, plus compliqué car partagé avec un équipier et en plus il fallait demonter/remonter la table le soir et pour le petit dej'

bref, pour dire le carré c'est presque une cabine comme une autre :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021