fabriquer des feux de route solaire ?

Bonjour,

Cet été, j'ai eu une panne de mes feux de routes (le vert et le rouge à l'avant, le blanc de poupe marchait impec !). Comme j'arrivais pas à trouver le problème, j'ai ressorti mes petits feux à pile.

Ce qui m'amène à une remarque et une question.

La remarque, c'est que les feux à piles sont pratiques mais vraiment faiblards. Pour être bien vu ... faut pas rêver ! Je me souviens les discussions sans fin sur l'homologation des feux à leds, le manque de puissance des feux de mouillage solaire etc. Mais alors, que dire de ces petits feux à pile ? qui sont pourtant homologués, non ?

Du coup, je me disais qu'il y avait peut-être moyen de bricoler des feux à partir de lampes solaires : il suffirait de les mettre dans des demi-boites (suis-je clair ?), avec un système d'accroche sur chaque hauban (ou même de chaque côté du portique). Le problème c'est pour la couleur rouge et verte. Suffit-il de peindre l'intérieur du cylindre transparent ? comment améliorer la visibilité (vous savez, genre lentille de fresnel)???

Est-ce qu'un habile bricoleur de ce forum a déjà réfléchi à ça ?

Cordialement,
Olivier

L'équipage
18 sept. 2010
18 sept. 2010
0

quitte
a bricoler qq chose qui sera pas homologué fait avec lampe led

18 sept. 2010
0

Mais
les feus a leds vendu dans le commerce ne sont pas homologués?
Par exemple : www.bigship.com[...]uillage

18 sept. 2010
0

autre exemple
j ai remplacé les miens par ceci cgi.ebay.fr[...]3844881 et il eclairent bcp plus que mes anciens... mais c vrai sur un voilier c peut etre pas les meilleurs

18 sept. 2010
0

Italie et US
ceux-la sont donc homologués en Italie (Rina) et aus US, mais pas en France :-D

18 sept. 2010
0

ce serait trop simple ...
l'homologation, quel que soit le domaine, est un process compliqué et coûteux pour le fabricant. Donc le fabricant ne va pas nécessairement demander une homologation pour un pays dans lequel il pense ne pas vendre beaucoup d'exemplaires.

En plus chaque pays se sert de l'homologation pour protéger son marché national en faisant traîner des demandes d'homologations. Par exemple certaines marques de survies ont été homologués longtemps partout sauf en France. Cela incite peu les fabricants à demander une homologation partout si le marché n'est pas important.

Donc si tu utilises en France un matériel non homologué en France, tu es en infraction, même s'il est homologué en Italie et aux US.

Parfois même l'homologation impose l'installation par un professionnel.

18 sept. 2010
0

a priori , non ...
En effet il est écrit :

"Conformes à la norme IMO/ COLREG-72."

Ce qui laisse à penser qu'il ne sont pas homologués, sinon il serait écrit "homologués" et non pas "conforme" ... tout est dans la nuance, comme d'hab' quand il s'agit de vendre ... à 250€ ... :tesur:

18 sept. 2010
18 sept. 2010
0

Pourquoi?
ils respectent l'angle, la portée et la couleur... ensuite a l utilisateur de les placer comme il faut pour etre homologués...Non?

18 sept. 2010
0

Il vaut mieux être bien vu avec un feu non homologué...
... que pas vu avec un feu homologué en panne !

Ceci dit, est-ce que les lampes de jardin solaires à leds seront suffisamment puissantes ?

J'en utilise deux en plus du feu de mouillage et j'ai constaté qu'elles ne sont pas visibles de bien loin. Alors avec des écrans colorés !

Mais peut-être ne parlons-nous pas des mêmes ?

18 sept. 2010
0

Oui
mais faut bien bricoler et respecter certaines normes pour la securité. Les angles de visibilité et d occultation ne sont pas laisser au hasards, par exemple des feux babords ou tribords bricolé qui eclairerai a 180 degré peuvent fausser un navire arrivant de l arriere.
Apres qu'ils soit plus puissants pourquoi pas...

18 sept. 2010
0

C'est une bonne idée
A développer sérieusement et pourquoi pas déposer un brevet a partir d'un boitier avec un mini panneau solair sur deux lentilles de Fresnel rouge / verte et leds...
Bon mais je laisse les ingénieurs-ingénieux- inventeurs poursuivre notre délirante idée, quoique!!!
Ah oui et quand il y aura pas ou plus de soleil!!! damned je retourne dans à la cuisine.

18 sept. 2010
0

pourquoi pas
Une ampoule de feu de nav correcte c'est de l'ordre de 8W. (environ 0,6A en 12v) . A l'équinoxe en orientation correcte il faut un panneau d'environ 8W donc 300x300 par feu.

Pour la batterie ce sera 12h à 0,6A soit environ 8AH, avec une fiabilité pour 365 charges décharge par an sauf un interrupteur particulier.

L'électronique qui va bien, petit chargeur mppt.... le tout dans un boîtier étanche, parce que à l'avant il y a quelques embruns.

Un truc fiable petit robuste et bon marché quoi! :-D

Nota : au pôle, il n'y a qu'une seule charge par an, est-ce meilleur pour la batterie? brrrr!

18 sept. 2010
0

C'est vrai que
dans mon esprit, je voyais la chose en secours ou même en appoint ... mais en creusant, après tout, pourquoi pas ? ce serait ça de moins sur les batteries.
Pour récapituler :
- puissance 8w (l'équivalent en led pour réduire la taille des panneaux solaires, c'est possible ?)
- un petit panneau solaire sur chaque (l'idéal serait d'avoir le même type de panneau que sur une lampe de jardin)
- le tout "enfermé" dans des demi-boites pour respecter l'orientation et ne pas induire en erreur les autres bateau (un peu sur le principe des jolis feux de route toplicht)
- un interrupteur (qui n'empêche pas la charge mais qui empêche l'allumage à la tombée de la nuit ... sinon, au mouillage, ça va devenir compliqué :-) )
- top du top, un système lentille de fresnel pour une meilleure orientation (voir fr.wikipedia.org[...]Fresnel )... évidemment pas à la portée d'un bricolo à 2 sous comme moi ;-)

Moi, je vais rester sur mon idée d'avoir des feux de route de secours de meilleure qualité que mes zinzins à pile, ça c'est à ma portée ! Je vais faire un tour du côté des lampes de jardin pour faire des tests.

0

feu de tête de mât
bonjour
si le bateau n'a que des feux de route au ninveau du balcon (donc probablement trois ampoules (rouge vert et poupe) il peut-être judicieux d'installer un feux de tête de mât à ampoule unique très visible en mer (attention toutefois au diamètre du fil)comme cela il y a toujours un secours.
En entrant au port préférez les feux de balcon, le feu de tête est parfois bien haut pour des bateaux proches les uns des autres.

cordialement

Hubert, de Cherbourg

0

réglementation
la réglementation n'oblige pas à mettre le feu de mouillage en tête de mât.
Mais comme il doit être visible sur tout l'horizon, c'est la place la plus courante.
Pour la marche au moteur, le feu de mouillage peut remplacer le feu de hune et le feu de poupe :en effet quand le feu de poupe devient invisible le feu de hune devient visible, on voit toujours un feu blanc (sous condition de longueur du bateau, je n'ai pas cela sous la main)

cordialement
Hubert, de Cherbourg

20 sept. 2010
0

la règle
a été faite pour les navires de commerce et pros de l'époque où peu de gens cabottaient et mouillaient dans tous les recoins
ex: Certaines bouées cardinales peuvent être contournées dans tous les sens par nos bateaux avec 4m d'eau sous la quille, ce qui devient impossible pour les gros...
Je crois que tout repose là dessus

Christian

21 sept. 2010
0

Attention
n feu à éclats sur un bateau sert à signaler qu'on est en détresse. Un gars s'est fait verbaliser pour ça à Sète

19 sept. 2010
0

solution simple mais éprouvée
Oui c'est vrai que c'est simple et sans histoire. J'ai deux ampoule : une qui éclaire un feu bicolore au balcon et une pour la poupe. Un feu de mouillage en tête de mât. Ah, et aussi un feu à mi-mât pour navigation moteur. Mon feu tête de mât est fatiguée, des fois il veut pas s'allumer ... c'est vrai que remplacer par un tricolore + feu de mouillage serait une solution simple. Du bricolage dans les airs en perspective !
Mais j'aime bien mon idée du "presque tout solaire" :famille:

19 sept. 2010
0

Feu de mouillage de secours
J'ai tjs à bord un feu à éclats à piles que j'utilise au mouillage en cas de panne du feu de tête de mât. Je le fixe à hauteur d'homme.

Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas bcp plus visible que le feu de tête de mât réglementaire de 10A. Quand on est au mouillage, il est important d'être vu à relativement courte distance et à hauteur d'homme, AMHA. C'est là où je ne comprends pas bien la réglementation.

RV

20 sept. 2010
0

Feux autonomes
Pour les plus fortunés, il y a des feux autonomes au catalogue seimi :
www.seimi.com[...]/
rechercher : Electricité &gt Feux de navigation autonomes &gt réf.FBC6V - pour la modique somme de 330,56 € HT l'unité + films de couleurs vert ou rouge + chargeur de batterie + batterie de rechange + kit fixation !!!!! Allez, pour 1500€ vous aurez quelque chose de correct !

Pour moi, ce sera "bricolo du dimanche" :-D

Chez LeroyM, il y a des lampes solaires de jardin à 20 leds soit 3 fois plus que sur les lampes solaires habituelles. A tester (j'attends les promos d'automne) mais ça va bientôt ressembler à un vrai feu de mouillage. Il faut un peu de place, le panneau solaire est sensiblement plus grand que la moyenne. Envisageable pour un feu de mouillage mais trop encombrant pour des feux de route.

J'ai également trouvé des lampes solaires qui s'allument et s'éteignent à la demande et qui pourraient servir de feux de routes en ajoutant un film vert/rouge à l'intérieur (+ une partie peinte en noir). Malheureusement, ça reste assez volumineux. Et qu'en est-il de la visibilité en mer ?

Pour savoir vraiment, faudrait que je me fasse un test sur ma rivière : un feu de mouillage classique, un feux de secours à pile et un bricolage solaire à led ... le premier qui a disparu à perdu, le second peut servir de secours s'il résiste presque autant que le dernier ...
En ce moment j'ai pas le temps, mais à suivre.

Bonne semaine à tous,
Olivier

20 sept. 2010
0

peine perdue ...
Si tu veux un feu Led avec une visibilité correcte à peu près conforme, il faudra au moins 3 watts de bonnes (!) Led par feu (les Led à 50-70 lm/watt). Si tu admets que la durée d'ensoleillement est à peu près égale à la durée d'allumage des feux, que le rendement de l'accu tampon et de tout le bazar est de 50%, il te faudra 6 watts de panneau par feu.

Donc pour chaque feu environ 6 dm² de panneau monocristallin de bonne qualité également (100W/m²), par exemple 20 x 30 cm de panneau par feu :lavache:

Sauf erreur, comme on dit ...

20 sept. 2010
0

retour sur terre ?
bassement terre à terre, je ne vois pas l'intérêt de tout ça : le bateau a des feux câblés en place, toute l'infrastructure pour les faire marcher existe ! autant dépenser l'argent pour que cette infrastructure soit en bon état il me semble ? ce sera plus fiable :reflechi:

Pour les progrès des panneaux, on a péniblement gagné 5% de rendement en 10 ans ... si tu as un siècle devant toi pour attendre que la technologie permette de faire les feux autonomes n'ayant besoin de que de 1 dm² de panneau.... :heu:

Tout ça n'empêche pas d'avoir un jeu de feux de secours à pile (rechargeable ou pas) très utiles en cas de pépin, bien entendu.

20 sept. 2010
0

oui évidemment
La technique de Robert nous ramène un peu sur terre, mais bon il y a de l'idée dans l'air et sans doute que les mini panneaux solaire vont progresser en performance et en miniaturisation.
En attendant si Cobra peux nous en dire un peu plus sur son expérience d'utilisation de son feux de tête de mat “Optolamp“
chez AD il le vende180€ mais il y a deux modèles , lequel as tu monté sur ton mat .
merci

20 sept. 201016 juin 2020
0

En tête de mat,

j'utilise ça, de toute façon, j'ai aussi des feux classique au niveau de la timonerie pour la route éventuelle au moteur...

pfffzzzz

20 sept. 2010
0

RIPAM, feux à LED et feux de secours
le RIPAM exige selon les longueurs de navires des distances de visibilité traduites en intensité lumineuse (~4,5cd pour moins de 12m). Et des secteurs de visibilité, horizontaux (toujours cités), mais aussi verticaux (pour que les feux restent visibles à la gîte).

En comprenant un peu la photométrie, en suivant ces règles, en tenant compte que les LED perdent 50% de leur flux lumineux avec le temps et avec un peu de soin, il me paraît possible de faire des feux répondant aux normes bien moins chers que ce qu'on nous vend.

Mais alimenter ça en solaire sur place, ça me paraît un peu complexe, même si on se limite à 1W de bonnes LED (je crois que j'avais calculé que c'était suffisant).

Quant aux "feux de secours" je ne vois pas comment les peuvent répondre à ces normes ! En tout cas ce n'est pas le cas des miens, même avec des piles neuves. S'ils portent la mention "de secours", ce n'est pas pour rien, ils ne respectent pas les normes d'intensité lumineuse mais permettent juste d'avoir les bonnes couleurs aux bons endroits. Quitte à respecter à moitié les règles, on peut les améliorer en remplaçant leurs ampoules à incandescence par des bonnes LED, ça prolongera nettement la durée de vie des piles tout en améliorant l'intensité lumineuse, avec un système autonome sans un complexe montage de panneaux solaires locaux.

20 sept. 2010
0

Visibilité à 12 m?
Toute la question est de savoir quelle est l'utilité de voir un feu de mouillage à 12m...

RV

20 sept. 2010
0

les feux à la douzaine...
Je parlais effectivement de l'intensité lumineuse demandée pour les bateaux de moins de 12 mètres, qui est d'environ 4,5cd soit une visibilité (supérieure au seuil défini) à une distance de 2 milles par une visibilité standard de 10 milles nautiques. Pour ceux que ça intéresse, c'est l'annexe 1 du RIPAM.

Mais ça m'étonnerait fort de voir un jour un inspecteur des douanes avec son photomètre à côté du bateau...

tilikum indique la faible visibilité sous les grains : récemment elle est passée de 20 milles à moins d'1 mille, de nuit, pendant 1/4 d'heure, à environ 2 milles de l'arrivée, à 6 noeuds, la coque sale, le liston dans l'eau, avec GV seule et 2 ris... Un bon grain après des heures de pétole. On est content quand ça s'arrête et qu'on revoit nos îles et le feu de la passe en face :-)

Je crois bien que personne ne pouvait voir mes feux (feux à piles ou feux de cargo, c'est pareil) et que la veille très active était plus utile. S'il y avait eu du monde sur l'eau, j'aurais dû retenir l'option "trompette" :-(

20 sept. 2010
0

12m ?
il s'agit des Candelas obligatoires sur les bateaux de moins de 12 mètres :-D

20 sept. 201016 juin 2020
0

Visibilité à 12 m?
Pourquoi :

_/)

21 sept. 2010
0

Option trompette
Oui:Les signaux sonores par visibilité réduite :
"A l'intérieur ou à proximité d'une zone à visibilité réduite, il faut réduire l'allure du navire, allumer les feux distinctifs, rester vigilant à l'écoute du moindre bruit, se tenir prêt à manoeuvrer et si nécessaire à casser l'erre du navire, et émettre les signaux sonores." Voir le code...

20 sept. 2010
0

et les jours nuageux ...
ben on ne naviguera pas la nuit avec des feux solaires ;-)

20 sept. 2010
0

Si je te suis ...
Effectivement, on peut toujours se contenter de mettre des leds à la place de l'ampoule des feux de secours ... mais vu la taille du boitier, tu vas mettre deux leds ...

Si je peux me permettre de reprendre mon raisonnement : j'ai une avarie de feux que je n'arrive pas à réparer tout de suite, il me reste une semaine de mer ; donc, je sors les feux de secours et là horreur, même moi à l'autre bout du bateau j'ai du mal à les voir ... alors imaginez un autre bateau !!! Ils sont vraiment riquiqui, une minuscule loupiote accrochée aux haubans. Donc je passe plusieurs nuits pas à l'aise parce que je sais qu'on ne me verras pas ...

Alors, quelle solution simple pour avoir des lampes de secours qui se voient ?

Je me disais, les lampes de jardin solaire sont pas chères et sont visibles. Le souci auquel j'avais pas pensé, c'est qu'elles ne seront pas chargés lorsque j'en aurais besoin (au moins la première nuit) :bravo: c'est ballot ! Donc, ça marche moyen.

Autre solution simple, la bonne vieille lampe à combustible. C'est finalement idéal mais cette vieille technologie ancestrale coûte un bras.

Il y a aussi les lampes de camping à pile, celles qui ont des grosses ampoules à économie d'énergie.

21 sept. 2010
0

Merci Alexis pour cette réponse ...
... toute simple et très utile ! Effectivement, un bon vieux fanal et c'est réglé à l'ancienne. Plus efficace que les feux de secours, moins utopiste que la théorie "faut pas tomber en panne", et pas cher !
Cordialement et
Bonne soirée à tous.
Olivier

20 sept. 2010
0

vous allez trop vite, je répondais à mica971
:-)

21 sept. 2010
0

feux de secours
En fait, le meilleurs moyen c'est encore de se débrouiller pour avoir une installation fiable ! Sinon, il faut tout en double ...

21 sept. 2010
0

feux à piles
certaines lampes solaires de jardin contiennent des accus tout à fait standard, qu'on peut remplacer par des piles si non chargés. Mais celles que j'ai vu étaient très faiblement lumineuses (juste de quoi éviter de se faire aborder à 5 noeuds au mouillage par nuit noire), pas d'être vu de loin en navigation par un bolide à 30 noeuds.

Je parlais de LED dans les feux de secours en pensant à ces lampes sensées remplacer les ampoules d'éclairage, qui comportent plusieurs LED CMS (miniatures) et une électronique. Mais je ne sais pas si ça existe avec les bons culots et les faibles tensions. Sinon, il faut manier finement le fer à souder et éventuellement prendre un peu du volume des piles. J'ai des lampes flash à LED et 3 piles qui font à peu près le même volume.

Les voiliers de moins de 7m peuvent se contenter d'un feu blanc pour éviter l'abordage et ceux à moteur de moins de 7m et moins de 7 noeuds en sont carrément dispensés ! En cas de panne, pour rester visible, on peut peut-être se contenter de ce qui est demandé aux plus petits...

Comme feu blanc de secours bien visible à 360°, j'utilise le feu à retournement, retourné, attaché sous la bôme. Ça suffit pour être vu mais ça éblouit ! Avec une lampe flash, on risque de vous porter assistance inutilement :-(

21 sept. 2010
0

le fanal à l'ancienne............
à pétrole , ça noircit le verre tout dépendant du vent.Ce qui est difficile à gérer quand on dort !!!
En général je suis hors normes because le matériel ne tient pas sur un voilier ( humidité sur feux de balcon avant p. ex.)
Donc halogene 10 w ( ?) sur tricolore en tete de mat avec une lentille blanche collée sur le capuchon . Feux de mouillage un peu au dessus du cockpit pour qu'il soit bien visible qui s'allume avec cellule photo électrique .
feu de pont ( antibrouillard de 50 w )bien pratique pour les manoeuvres la nuit et pour bien me signaler à un chalutier sous pilote .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (128)

novembre 2021