Fabrication des poulies Harken en carbone, joues moulées

Bonjour à tous,
je viens de tomber sur cette vidéo Harken assez intéressante montrant le processus de conception et réalisation des poulies V Blocks en titane / carbone.

Ce qui m'intéresse ici c'est le moulage des joues en carbone. Ils utilisent des plaques pré-imprégnées d'époxy qu'ils sortent du congélateur juste avant la découpe. Ils assemblent ces morceaux et les mettent ensuite dans des moules, le tout sous presse et font cuire pendant 10min selon leurs termes.

Certainement un procédé très classique dans l'industrie, mais dont je n'ai pas entendu parler auparavant.

Est-ce que quelqu'un a déjà réalisé des pièces suivant ce procédé ? En quoi consiste ce carbone pré-imprégné ? Faut-il quand même rajouter un durcisseur au moment de la mise sous presse ? J'imagine que le mélange est fait en amont pour que toutes les fibres soient bien imprégnées. 10 minutes me paraissent aussi très courtes pour que la pièce soit figée.

C'est peut-être une voie à envisager pour réaliser des pièces plus complexes et aller plus loin que la simple strat' sur moule.

Bonne journée !

L'équipage
25 avr. 2020
25 avr. 202025 avr. 2020
3

Le carbone pré-imprégné, ce sont des fibres de carbone (en général tissé, UD ou multiaxial) imprégnées avec de la résine époxy en usine. Les fibres sont "essorées" pour imiter la quantité de résine, et protégées de chaque côté pour éviter la contamination. L'ensemble est stocké au frais pour stopper la polymérisation de la résine.

Pour l'utilisation, il suffit de découper les pièces, de les empiler pour avoir l'échantillonnage voulu, de presser les fibres entre elles (moule mécanique, mise sous vide, autoclave, etc...) et de chauffer pour faire polymériser la résine.
C'est utilisé en aéronautique, en construction automobile (compétition et GT) et de manière générale quand on recherche la performance maximale.
www.gurit.com[...]repregs

25 avr. 202025 avr. 2020
0

On comprend mieux les prix pratiqués 😳 c’est du fait main.
Bon ça doit être le haut de gamme du haut de gamme.
Quand je vois le prix d’une poulie de pied de mât à 72€ j’imagine même pas le prix de ces poulies.

Pour la technique du pré imprégné j’ai déjà vu ça dans la fabrication des skis Salomon quand ils se sont lancé sur ce marché. Pas un seul pot de résine dans toute l’usine.
Leurs concurrents s’y sont tous mis en leur achetant le brevet.

26 avr. 2020
1

Merci pour ces précisions. C'est assez intéressant comme procédé. On voit ici quelqu'un le pratiquer dans son salon sans outils autres qu'une pompe à vide et un four. Ce n'est pas mis sous presse pour le coup, mais la résultat est vraiment propre, tout comme l'application.

Je me demande quand même si une simple mise sous vide permet de bien plaquer toutes les fibres entre les différentes couches de prepreg ?

Il y a une poulie V Block à 7550 euros au catalogue...

26 avr. 2020
0

Bonjour. Suffit d'essayer, un simple compresseur de frigo de récup, une valve de pneu dont on retire l'obus, quelques joints et voilà pour la partie sous vide, reste plus que la cuisson variable aux alentours de 120° pendant x temps. Le plus difficile, c'est de se procurer le préimprégné, la suite, c'est simple.

26 avr. 2020
0

120° ?
Je croyais qu'il ne fallait pas plus de 50 / 60° ?

26 avr. 2020
0

çà dépend si l'on est pressé ou pas et aussi des caractéristiques de la résine.

26 avr. 2020
0

Ça dépend des résines. Les résines de stratification standard ont des températures de cuisson plus basses.

26 avr. 2020
2

Une pompe à vide permet une dépression de presque un bar, soit 10 N /cm², ça fait vite des efforts importants et c'est très efficace.
Pour les petites pièces comme les joues de poulies, on obtient des pressions plus importantes avec une presse, mais il faut un moule complet.
S'il y a besoin d'une pression plus importante, on utilise un autoclave : un four qu'on peut mettre sous pression.
Quelques remarques sur la vidéo : au début il touche le tissu de carbone avec les doigts. A éviter car ça dépose du gras sur les fibres et donc le collage de la résine sera moins bon. Le pré imprégné est un peu overkill pour ce genre de pièce, mais ça permet de travailler proprement.

26 avr. 2020
1

Quand on recherche des caractéristiques "normales", la mise sous vide suffit.
En aéronautique ou pour dans les bateaux pour les mats, les foils etc..., on utilise une autoclave (température + pression). 7 bars de mémoire.
la température dépend de la résine qui dépend de la température de travail de la pièce.
La température de polymérisation doit être supérieure à la température de service.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (95)

mars 2021