expérience: NE PAS empenneler avec la Kobra

bonjour

juste pour partager mon expérience, si ca sert a quelqu un (ou si y a d autres avis?). j ai voulu renforcer mon mouillage, en empennelant ma Kobra de 20kgs avec une Fobes de 20kgs. mauvaise idée... meme si bien indiqué que normallement on empenelle pas avec 2 types d ancre différentes (encore que les vieilles éditions des glénans n en parlent pas), je pensais pas avoir un effet contre-productif...

bref, les 2 fois ou j ai empennelé ma fobes sur le diamant de ma Kobra, j ai méchament dérapé, avec rafales a 35 noeuds (alors que la Kobra seule tient bien dans ces conditions). en plongeant, j ai vu que la Kobra ne plante tout simplement pas, car le poids du jas ne porte plus, tiré en arrière par la Fobes. je ne suis pas sur que ce soit le fait de 2 types d ancre différentes. probablement, il ne faut tout simplement PAS empenneler la Kobra.
j ai donc affarouché a la place, et ma petite Fobes de 15 kgs a tenu (tant mieux, car je commencais sérieusement a me rapprocher de la digue. bon, 100m de cablot, ca aide a faire tenir presque n importe quoi :-)

bon vent, en souhaitant que cette expérience vous soit utile

L'équipage
01 sept. 2011
01 sept. 2011
0

Affourché, cher ami. Affourché... :jelaferme:

01 sept. 2011
0

Merci de l'info.

C'est intéressant. La Kobra tient effectivement trés bien toute seule (j'en ai encore fait l'expérience cet été à Marcinaggio, 40 nd de mistral, 5 m de fond, 10 mètres de chaine, 7 m de pate d'oie, je n'étais pas tranquille mais rien n'a bougé). Et je pensais pour dormir mieux la prochaine fois en prendre une deuxième empennelée.

Avais tu une chaine entre les deux ancres ? Il n'est pas recommandé d'empennelée une ancre sur l'autre. Si tu mets une chaine entre les deux, tu permets à celle de tête de travailler normalement, l'autre ne servant que de poids pour que celle de tête tire bien parrallèlement au fond et ne se déterre pas.

Jacques

01 sept. 2011
0

Je te trouve gonflé de n'avoir mis que 10m de chaine par 40nd surtout à cause des rafales je sais que les fonds de Maccinagio tiennent très bien mais quand m^me.!!
J'aime bien dormir tranquille alors cette année à Maccinagio en Mai j'ai mis 30m dans 5m d'eau pour 30nd rafales à 40nd, en 2010 c'est monté à plus de 45nd presque tous les voiliers remontaient au loof sous les rafales, j'avais mis 40m dans 5m pas bougé, mais 3 voiliers ont dérapé. L'avantage de Maccinagio c'est quand général les vents sont des coup d'W et cela ne change pas pendant la nuit

01 sept. 201101 sept. 2011
0

En juin j'ai rencontré à Ventotène une famille Française qui quand il mouillait et que vent risquait de devenir important il mettait devant son ancre principale une petite ancre légère de 8kg suivi de 5m de chaine de 10 (voilier de 13m) Ilm'a dit n'avoir jamais dérapé.
Nous sommes restés coincés à Ventotène ensemble pendant 5j. Dans tous les cas pour moi la Méditerranée est beaucoup plus dangereuse pour mouiller que la Bretagne, car :
-1er rafales
-2ème souvent dans la nuit le bateau fait 180° et m^me 360° et c'est la ou l'on dérape!!

01 sept. 2011
0

Oui, c'est pour cela que je cherche une autre solution pour la prochaine fois.

Cela dit, ca fait 22 ans qu'Erendil a le même système de mouillage. Seule l'ancre a changé (CQR, puis Brittany, puis maintenant Kobra II). Je n'ai quasiment jamais dérapé alors que je passe, quand je navigue, ma vie au mouillage. Seule la Brittany m'a fait des soucis en fin de vie. L'axe s'est usé et elle ne plantait plus. Il fallait toujours plonger pour la planté.

Je mouille généralement dans moins de fonds (genre 1 ou 2 mètres). C'est pour ça que je n'ai pas fait plus long.

Là, j'étais coincé par les bouées qui protégent la plage.

La météo annoncait F5 en début de nuit, s'atténuant en 2ème partie. Nous avons eu 40 nd, d'abord en rafales, et ensuite établi, de 1 h à 3 h du matin... Si j'avais su ça, je me serais barré avant.

La plage de Marcinaggio n'est pas un bon endroit pour mouiller en cas de Mistral. T'es en sortie d'un vallon, et cela souffle beaucoup trop. Il y a une petite plage de l'autre coté du port qui apparait beaucoup mieux abritée, mais truffée de cailloux.

Je songe à m'équiper d'une deuxième Kobra II, celle là avec 20 m de chaine.

Pour les coups dur, je testerai la solution 1ère ancre, 10m de chaine, 2ème ancre pour plaquer la première, 20 m de chaine.

Jacques

03 sept. 2011
0

"2ème souvent dans la nuit le bateau fait 180° et m^me 360° et c'est la ou l'on dérape!! "

en bretagne il peut faire 180° toutes les six heures...

:-)

01 sept. 2011
0

Une ancre tenant par son accroche ou son enfouissage tout montage genant la liberté et l'équilibre de mouvement de sa partie active pour son positionnement ne peut qu'ètre nocif.Une action favorable supplémentaire ne peut logiquement s'appliquer que sur la chaine de lestage et de traction, cette action étant d'abord un lestage favorisant l'horizontalité de la chaine tirant l'ancre terminale.

01 sept. 2011
0

Comme Ugo, jacques je sais que ces ancres ( COBRA et autre SPADE ) sont géniales mais quand même !
10m + 7m de patte d'oie ! dans 5m d'eau...et 40 de mistral !!t'avais pas sommeil ????
t'aurais pu planter tes étraves sur la plage non ???:jelaferme: :-D

pour revenir au sujet, merci pour l'info en tout cas...
vrai qu'a être obligé de, je préfèrerai affourcher pour laisser chaque ancre travailler "à sa façon", voire même 2 lignes totalement indépendantes...lorsque c'est faisable !

01 sept. 2011
0

pour préciser: oui, j avais mis une chaine entre les 2 ancres, environ 10m...
et au total, 40m de chaine dans 6m de fond, plus les pattes d oie. la première fois que j ai dérapé, j ai cru que c etait a cause du "tourniquet": passe de SSW, à NNE et reviens à ESE... va comprendre :-) et avec a chaque fois de belle claques de rafales

mais la 2è fois, le vent était assez établi, des variations de 15° max. avant j'affourchais :-) directement sur la chaine principale, après ma première ancre. mais j ai voulu etre plus protocolaire en faisant un empennelage en bonne et due forme. résultat: je referais pas !!

je préfère largement prendre l annexe et aller mouiller une 2è ancre. le problème pour moi (en solo), c est de remonter le barzingue... fatiguant ;-)

01 sept. 2011
0

Il y longtemps la revue Bateaux avait procédé à des essais d'empennelage, avec des ancres plates (Britany ou FOB HP). Ils avaient observé une amélioration de la tenue, laquelle se rapprochait de celle d'une ancre de même type et de poids équivalent au total. D'autres bouquins disent grosso modo la même chose.
En revanche pour des ancres de technologie différentes (Soc et plate) ça ne marche pas, les principes d'accroche et de chasse étant différents ils se contrarient, l'un l'autre. C'est bien ce qu'à observé 100non.

Pour en venir à la Kobra, c'est une ancre qui tient très bien. J'ai l'habitude de mouiller toujours au moins 4 à 5 fois la profondeur + franc bord, avec un minimum de 25 m par tout petits fonds.(Ancre de 16 kg, chaîne de 10 mm)
Mais cette année je me suis retrouvé dans la baie de Paulilles, par des fonds supérieurs à 11 m, sans pouvoir mettre plus que 38 m de chaîne à l'eau. Malgré des rafales à plus de 30 nœuds de vent du sud, le mouillage n'a pas bougé.
Avec plus de longueur, quand c'est possible, on a donc une bonne marge de sécurité.

01 sept. 2011
0

La Kobra m'a aussi changé la vie, je n'ai dérapé qu'une fois , par 35 kn,dans la rade de Portoferraio ou les fonds sont de vase un peu dure; j'ai pris avec cette ancre l'habitude que je n'avais pas d'une brève mais vigoureuse marche arrière pour être sur de l'enfouir. Ensuite bien sur la longueur de chaine , dans un vent soutenu ou des rafales est primordiale. Il m'arrive d'empeneler mais JAMAIS sur le diamant de la première ancre comme j'ai cru comprendre que ça avait été le cas de la première intervention. J'ai un système qui ne m'a jamais fait défaut: maniller sur un maillon de la chaine principale à une distance supérieure à la profondeur d'eau ( pour ne pas tirer sur le guindeau le poids de 2 ancres)une deuxième ancre au bout d'une chaine de quelques mêtres à peine. Peut importe qu'elle soit différente , en l'occurence pour moi une brittany de 10 K pour une ancre principale Kobra de 16 K. Cela assure à la chaine de rester plus longtemps en contact avec le fonds et de moins tirer sur l'ancre principale

01 sept. 201101 sept. 2011
0

La revue V&V dans une série de tests l'an dernier conseillait de mettre la meilleur ancre (ici la Kobra donc) en bout de ligne, l'ancre en amont sur la ligne de mouillage empennelée servant plus de lest pour abaisser le point de tire qu'autre chose puisque décrochant très rapidement.

Si on en croit V&V tu aurais donc chasser sur un mouillage CQR lesté du poid de la Kobra et l'inverse aurait nettement mieux fonctionné.
Maintenant à titre personnel je n'y connais rien du tout en mouillage.

01 sept. 2011
0

Exactement, Moluva, cela correspond exactement ( en plus clairement exprimé) à mon intervention précedente et à ma pratique. On PEUT empenneler avec une Kobra !

01 sept. 201101 sept. 2011
0

J'ai plongé pour voir la kobra après la baston. elle était littéralement enterrée dans le sable. Il ne dépassait que la tige.

J'ai eu la frousse toute la nuit. J'ai vu la SNSM sortir du port vers 2 h du mat. Mon voisin partir en vrac vers 3 h. Du gros bordel derrière. A 3 h, après avoir vu mon voisin dérapper, j'ai démarré le moteur en le laissant tourner au point mort (ceux qui connaissent Erendil savent que la procédure de démarrage du HB n'est pas compatible avec une extrème urgence).

Je suis resté dehors toute la nuit à veiller. Dans mon idée, cela n'allait pas être l'ancre qui allait déraper, mais la manille "ancre-chaine" qui allait pétér. C'est couillon, mais j'avais plongé avant le coup de vent, et j'avais vu mon ancre déja un peu enterrée et j'avais remarqué cette manille en me disant que tout le bateau tenait sur elle et qu'elle apparaissait bien fragile à coté de la chaine et de l'ancre.

Je n'ai pas pu me rapprocher de la plage. Avant, il y a un gars qui fait la sécu qui vient de faire bouger (c'est complétement stupide d'ailleurs. La plage est couverte de posidonies dégueu en train de pourrir au soleil, elle est totalement déserte, et ils paient un mec pour faire dégager les plaisanciers. Ils feraient mieux de le payer à ratisser la plage). Pendant, ce n'était plus imaginable de bouger.

Je suis toujours trés attentif au choix de l'endroit où je mouille. Là, je me suis vraiment fait pièger. Le coup de vent a été bien supérieur à ce que disait la météo et le coin, que je ne connaissais pas avant, trés mal choisi. Un bon mouillage, ce n'est pas seulement un endroit où l'ancre tient, mais d'abord un endroit abrité.

Ce choix était d'autant plus con que je pense que la petite plage au sud était bien plus tranquille.

Jacques

01 sept. 201101 sept. 2011
0

Voici une lettre de Jean Louis GOLDSCHMID (Centre Nautique des Glénans) publiée dans le N° 114 de la revue Glénans (Aout 83)
‘L'empennelage est un moyen très sûr avec des ancres à jas et j'en ai fait personnellement l'expérience au temps où les bateaux des Glénans n'avaient que ce type d'ancres à bord.
Par contre. J’ai commencé un jour à avoir des doutes en voyant chasser des bateaux empennelés.
J'ai donc effectué une série de mesures de traction avec un bateau à moteur.
Presque tous les essais ont donné les mêmes résultats: il fallait 200 tours de moins pour faire chasser 2 ancres (CQR ou à bascule) empennelées qu'une seule de ces ancres.

J'ai donc vérifié ce qui se passait, avec de toutes petites ancre sur le maërl sec de la plage de Pen Maryse dans l'Archipel des Glénans, en tirant à la main.

Avec les CQR : premier problème, il n'y a pas de diamant (cela aurait dû être suffisant pour renoncer à empenneler), j'ai donc essayé la barre, l'anneau d'orîngage, le coude du soc.
Sur ces 3 points, l'effet est le même: l'articulation joue mal, le soc ne peut pas s'enfoncer.

Reste l'organeau mais ce n'est pas mieux. Presque à chaque fois la chaîne vient gêner le soc.

L'ensemble ne tient donc que sur l'ancre la plus éloignée.
Si celle-ci est plus petite, on tient donc moins bien qu'avec la grosse ancre mouillée seule.

De plus, je n’ai constaté qu’une ancre tient très mal dans le sillon d'une autre.

D'ailleurs, quand ça menace un tant soit peu, je mouille sur mon meilleur mouillage : la plus grosse ancre, les 8 m de chaîne et l'aussière.

Si le temps vient à se gâter, je remonte à long pic avant de remouiller en même temps 30 m d'aussière, l'autre ancre et 30 m de chaîne. Ainsi, je suis paré.

En effet, depuis que j'ai eu à le faire je déconseille, sauf pour exercice et pour sauver sa peau bien sûr, de porter un mouillage avec l'annexe.

S'il faut le faire et que c'est la chaîne qu'il faut porter, je ne reste pas relié au bateau.
Je fais le tas bien pensé pour mouiller normalement l'ancre.
Je la pose à 40 m au vent et j'étale la chaîne le mieux possible dans le lit du vent, puis, je me sers de la bosse de 30 ou mieux 50 m pour rejoindre le bord d'où je raidis le mouillage.

Avec les ancres à bascule: toujours le même problème de diamant et il n'y a en général rien qui puisse lui ressembler sauf quelquefois des anneaux d'oringage qui ne sont pas assez solides.

Pourtant, on obtient de temps en temps un résultat comparable à la résistance d'une seule ancre.

J'en ai donc conclu que je m'étais suffisamment empoisonné la vie à remonter des tas de ferraille inutiles pour renoncer définitivement à empenneler’

04 sept. 2011
0

A CergElabroz
La façon de mouiller que tu decris n'est elle pas celle appelée "en barbe",c'est à dire en fait deux mouillages de longueur inegale mouilles paralleles et revenant au nez du bateau.
Je te demande cette precision car je n'ai pas tres bien suivi ta manoeuvre.
De plus quand vous muouillez,et c'est pour tout le monde,assurez vous vos manilles ? la demande s'adresse surtout à ceux qui mouillent tres souvent car c'est une operation penible ,au montage et au demontage ,si on veut recuperer le fil cuivre ou inox pour les colson c'est foutu il en faut des stocks...bien sur quand il s'agit d'empenneler ,d'affourcher, de mettre en barbe,toutes solutions de mouillage heureusement exceptionnelles..

01 sept. 2011
0

Info intéressante, qui confirme effectivement le risque que la chaine de la première ancre vienne géner la tenue de la deuxième ancre fixée sur la chaine de la première.

Au final, la bonne solution serait donc l'affourchage ? Les quelques fois où je l'ai fait, j'ai toujours remarqué qu'il était impossible de faire travailler les deux ancres affourchées ensemble. Le bateau tire alternativement sur l'une et sur l'autre. Je ne sais pas si tu y gagnes en tenue. Par contre, si l'une dérape, l'autre est déja en place.

Jacques

01 sept. 2011
0

L'affourchage, c'est ce que je pratique, lorsque j'ai des craintes de dérapage du mouillage principal; j'utilise pour ça une Fortress FX 16, avec 3 m de chaîne et 40 m de câblot.
Comme toi Jacques j'ai vu que les lignes ne travaillaient pas ensembles, mais j'y gagne en tranquillité de l'esprit.

01 sept. 2011
0

Koala, Paulilles tu peux y aller les yeux fermés...
ça tient vraiment bien ( sauf au milieu de la baie ou c'est plutôt des galets mais sur des fonds à partir de 15 à 17 au dela de 17 t'es plus dans la baie !) et la tram peut monter on risque rien !!
et en plus il y a de la place.
2 points quand même:
- des grosses patates de rochers avec de nombreuses et larges failles, à l’aplomb du petit poteau métallique radio sous le bâtiment du sémaphore de béar, mais sur un fond de 15.
- 4 chevaux de frise datant de la guerre à 3/4 enterré et invisible de la surface dans 7/8m d'eau devant la plage du fourat...
dans les 2 cas si tu tombes ta pioche dedans... sur tu déraperas pas, mais tu repartiras pas non plus...j'ai testé !! :mdr:

gamin j'y a fait de nombreuses plongées "techniques" pour passer mon Niveau IV
je connais cette baie comme ma poche, et puis habitant banyuls... c'est pas loin ! ;-)

c'était la minute Pilote côtier... :whaou:

01 sept. 201101 sept. 2011
0

Merci de ces informations Olivier.

Je pratique, depuis quelques années fréquemment la baie de Paulilles, et maintenant que je suis un de tes voisins, cela ne fera qu'augmenter.

Cependant, jusqu'à maintenant je mouillais toujours dans la partie Nord, afin de me protéger de la Tramontane, dans des fonds de 7 à 9 m. Sans oringuer, sachant que c'est du sable, et après m'être fait voler la bouée de l'orin, l'an dernier.

Cet été, suite au vent fort du Sud qui levait de belles vagues, j'ai dû déménager pour aller dans la partie Sud, où il y a plus de fond. Quelques bateaux à moteur ont dérapé plusieurs fois, avant de se stabiliser.

En tous cas, que ce soit au Nord ou au Sud, j'ai vu que ça tenait bien.

0

j'ai jamais compris pourquoi s'embeter a mettre deux ancres alors qu'une seule tient bien !!!!!et bonjour la remontée avec tout ce mic mac ,je suis 90 jours par an au mouillage et j'empennelle jamais !par contre j'ai une ancre plus grosse que conseillée pour un bateau de 10m! :-)

01 sept. 2011
0

Bonsoir Pierre.
Quelle ancre et chaîne (poids...) ?

0

delta 16KG et 45 m de chaine de 10 ,et je vais acheter une kobra de 20kg au vu de ses performances !

01 sept. 201101 sept. 2011
0

A voir tes équipiers, sur les photos de ta fiche, et le poids qu'ils peuvent représenter, je comprends que tu ais un mouillage sur-dimensionné !!!

Le seul reproche que je fais à la Kobra, lors de la remontée du mouillage, est qu'elle se met à l'envers en arrivant au davier (soc vers l'avant), ce qui nécessite quelques coups de pied pour la faire pivoter dans le bon sens.
J'ai l'impression que la Delta, se place mieux ?

02 sept. 2011
0

Ce que tu dis est tristement vrai, autre solution pour qu'elle se présente bien, faire une petite marche avant avec la Kobra qui trempe juste dans l'eau pas plus,(d'abord ça la nettoie) quand elle s'est tournée à l'envers il suffit de la remonter, elle va faire demi-tour et se présenter à l'endroit. Mais parfois on rate son coup...

0

pareil pour la delta ,une fois sur deux je la retourne a la main ,bon c'est un moindre mal !

01 sept. 2011
0

j'avais une kobra 16 kg sur mon ancien océanis 11m, jamais dérapé.
Maintenant une spade de 25 kg et 50m de chaine, pareil que pierre 2 bébés équipiers ( 7mois et 3 ans ) à bord... j'ai pas envie d'avoir à improviser en pleine nuit... :famille:

02 sept. 2011
0

La Kobra peut ne pas accrocher sur fond de posidonies, je l'ai remarqué plusieurs fois, c'est là que la marche arrière aide bien mais il faut la place. Elle ne tient pas trop bien non plus sur vase molle, avons dérapé en baie de Siracuse par 11 m de fond avec 50 m. de chaîne de 10 et une vingtaine de mètres de câblot. Rafales à 60 noeuds sous orages, presque tout le monde a dérapé mais pas certains. je ne sais pas pourquoi. Quand elle lâche c'est comme avec les Britanies, c'est d'un seul coup, on le sait parce que le bateau se met en travers du vent à dériver comme un fou.

03 sept. 2011
0

ben, moi qui stress déjà dans les rafales à 40 noeuds. 60 noeuds !!!! je serais très inquiet de savoir si la chaine, les taquets ou les manilles encaisseraient. sans parler que illusoire d espérer se mettre bout au vent au moteur dans ces conditions. à 5 noeuds près, c est un ouragan !!

03 sept. 2011
0

Nous avons beaucoup stressé aussi, mais, malgré tout, le mouillage à la traîne retient un peu l'étrave et nous avons pu remonter l'ancre (guindeau 1000 W) tout en corrigeant petit à petit au moteur jusqu'à ce que l'étrave soit face au vent, après c'est gagné. Il faut dire que dans ce coin là les vagues n'ont pas le temps de monter sauf de SW. Nous avons peu ensuite (comme presque tout le monde) nous re mouiller mais dans 3 m d'eau sur un fond de sable vasard qui a très bien tenu. puis l'orage est parti, calme plat, C'est la Méditerranée ! ! !

02 sept. 2011
0

une solution alternative ... la gueuse 15 Kg à rajouter avec un bon noeud de chaise sur la chaine descendu a un metre du fond, ça reduit beaucoup les tensions de la chaine lors des raffales, un bon amortisseur et facile a mettre en place et a enlever .
manu

03 sept. 2011
0

J'ai croisé un voileux qui procédait un peu comme manu38, avec un bloc de béton coulé dans un bidon plastique avec une anse en fer prise dedans : aux dires du gars il n'a jamais dérapé, même dans des conditions extrêmes.il a un 32 pieds et son système devait peser 7 a 8 kilos.
En tous cas je suis rassuré de voir que je ne suis pas le seul à galérer avec ma cobra 16kg qui ne se met jamais dans le bon sens sur le davier (et pan dans l'etrave dans le clapot..)

04 sept. 2011
0

C'est toujours du mouillage....
Pour garder le bateau dans le vent quand le courant est traversier,j'avais vu une proposition qui sur le coup m'avait parue astucieuse....
Sur la chaine de mouillage, maniller une aussiere qui part vers l'AR du bateau,filer du mou dans le mouillage et raidir l'aussiere pour faire venir le bateau dans le vent.
Ca marche peut ete mais pas à tous les coups (essayé cet ete ,l'aussiere est passée sous la coque et meme en la remontant manu militari sur le bordé en souquant je n'ai reussi qu'a faire plonger le point annexe sur la chaine de mouillage...)la difference vent et courant peut etre pas assez forte pour depaler le bateau ou pas assez filé le mouillage ppal...??? peut etre à voir et revoir....

04 sept. 2011
0

A Poiraud a écrit il y a déjà qq temps LA bible sur le sujet : tout savoir sur le mouillage " ed loisirs nautiques, il fait un sort au fameux poids que l'on descend le long de la chaine!! celui qui a un peu de culture scientifique/math/physique appréciera les courbes de la dynamique d'un mouillage, et les implications pratiques seront évidentes.

Pour ma part : une ancre TROP grande , contrairement aux étasuniens qui ont deux ancres ... limites!, en grand voyage , bien sur , plusieurs mouillages différents et de taille supérieure à ce qui est conseillé : trop fort n'a jamais manqué .

Sécurité et dormir tranquillement. Salut BD

05 sept. 2011
0

A macinaggio, avec une delta de 16 kg et 40m de chaine, j'ai tenu dans les mêmes conditions que Erendil et en plongeant après j'ai pu voir que la delta était bien enfoncée dans le sable. J'avais dérapé d'une dizaine de mètres (vers le large) mais l'ancre était restée enfouie et n'a pas décroché. Par contre le bateau (gros fardage) tirait de sacrés bord, et je ne sais pas comment empécher ce phénomène.
Cet été à Fornells, avec un vent de même force, dans les posidoniés je n'ai pas arrêté de décrocher au point que j'ai dû finir la nuit à tourner en rond dans la rade jusqu'au matin. Je me suis demandé ce que je pouvais faire pour améliorer celà et j'en suis arrivé à ces conclusions :
- comme Pierre2 : une ancre de 20 ou 25 kg au lieu des 16 que j'ai actuellement.
- 70 mètres de chaine au lieu des 40 que j'ai actuellement.

J'ai pensé à l'empennelage, mais franchement dans ces coups de vent, si je décroche je ne m'imagine pas avoir à bidouiller le mouillage pour arriver à remonter les deux ancres alors que le bateau dérape, car même en appui au moteur tu n'arrives pas à le garder dans l'axe.
J'ai pensé aussi à rajouter du câblot mais j'ai un doute sur la solidité de la liaison et j'ai pas envie de perdre mon mouillage.

D'autre part la veille j'avais oringué alors que c'était calme plat, dans la nuit le bateau a tourné et la bouée est venue se coincer dans le gouvernail : résultat, je tirais l'ancre par l'arrière, inutile de dire que dans ce cas ça ne tient pas :-)

05 sept. 2011
0

Bonjour Rodrigue
Effectivement une ancre de 20 ou 25 kg, présentant plus de surface de contact avec le sol, permettra certainement d'améliorer la tenue.
En revanche trente mètres de chaîne de plus, rajoute quand même 70 kg de poids à l'étrave. Ton bateau peut-il les supporter ?

Pour Koala les 40 m, sont vraiment le maximum que je puisse me permettre, et j'ai quand même un tangage assez prononcé dans certaines conditions.

En ce qui concerne la liaison chaîne-câblot, tu as la fameuse épissure sur les maillons, qui résiste très bien semble-t-il.
www.hisse-et-oh.com[...]pissure

L'orin pris dans le gouvernail, j'ai connu ça, pas marrant quand il faut plonger au milieu de la nuit, pour le dégager!

A Fornells, côté Est, on peut trouver par petits fonds quelques zones de sable, pour mettre sa pioche.

Tu as également sur le site voisin, tout un article sur les ancres.

Amitiés

05 sept. 2011
0

Merci pour les conseils.
En effet à Fornells j'ai pu crocher le lendemain matin du côté Est, avec une meilleure tenue, mais dans la nuit il était impossible d'évaluer les distances entre les bateaux et de trouver une zone libre.
Pour l'épissure j'avais vu mais je reste sceptique... en tout cas pour la méditerranée.
Pour le poids il suffit que j'enlève ce qui sert à rien à l'avant :-) et je pense que ça devrait aller.

05 sept. 2011
0

J'avoue que pour l'épissure en question, je serre un peu les fesses, lorsque je rallonge le mouillage plus loin que la chaîne, mais ça tient bien.
En tous cas, je n'ai pas entendu parler ou lu, sur les quelques sites de bateaux que je consulte, de problème avec cette épissure.

En revanche pour rallonger la chaîne, il vaut mieux éviter le maillon rivé. Autre sujet de discussion acharnée.
Personellement, j'ai chaque fois (3 fois) remplacé la totalité de la longueur, ce qui fini par faire cher !!!
Amitié

05 sept. 2011
0

Fornells fin juin 2011, ancre delta 16kg, 50m de chaine de 8, j'ai dérapé comme un malade et ai traversé TOUTE la baie en pleine nuit, remouillé trois fois jusque ça tienne pas évident, vive le guindeau électrique

05 sept. 2011
0

Tu n'as pas eu de chance Pascal !
Une fois que ton ancre s'est engorgée d'algues, ce n'est pas évident de la nettoyer, la nuit.

Personnellement, je n'ai jamais dérapé à Fornells, que ce soit avec la CQR ou avec la Kobra. Mais je n'ai pas de souvenir de vents de plus de 35 nœuds.

Bien d'accord avec toi, vive le guindeau électrique.
Amitiés

05 sept. 2011
0

Paradoxalement, bien qu'ayant dérapé plusieurs fois avant de renoncer, j'avais très peu d'algues sur l'ancre, comme si, une fois décroché, l'ancre se posait sur les algue et glissait carrément dessus. Ca ne m'étonnerait pas vu la vitesse de déplacement du bateau une fois décroché. Sinon je confirme, du côté Estça tient nettement mieux.

20 mai 201220 mai 2012
0

Merci de ces très int?ressantes expériences, ici et sur d'autres fils. Étant amené à laisser mon bateau en zone cyclonique au mouillage, mon assurance exige de mouiller sur "3 ancres", sans autre précision. Ayant une Delta et une plate genre Britany j'aurais bien vu d'empenneler comme décrit sur les interventions précédentes, mais quid de la 3ème ? Empennelage à 3...?
Si quelqu'un a ce genre d'expérience...

20 mai 201220 mai 2012
0

Salut,

Tu peux faire une mouillage Bahameen avec tes 3 ancres.
C'est a dire disposer tes 3 lignes de mouillage en etoile sur le fond, avec un angle de 120 degres entre elles et une longueur de chaine maximale. Puis mettre une chaine de fort diametre avec emerillon qui va du centre de l'etoile au bateau. Mais je ferais pas confiance pour un ouragan...

Sinon ici a Cancun au Mexique j'ai vu des bateaux le cul dans la mangrove et avec 2 ancres affourchees a l'avant et deux ancres mouillees lateralement.

L'empennelage c'est nul. Mieux vaut remplacer l'ancre intermediaire par un poids mort (beton coule dans des bidons par exemple).

www.web4homes.com[...]ing.htm

20 mai 201220 mai 2012
0

bonjour,

j'ai connu le propriétaire d' un cata de 12 m qui pratiquait cela aux Baléares, pour stationnement de longue durée : une étoile mais disposant de trois ancres à vis, qu'il allait disposer en plongée (dans peu d'eau, environ 2,50 m)

20 mai 2012
0

Intéressant ce lien, mais il ajoute une gueuse au centre de l'étoile pour assurer le tout au fond et faire amortisseur. En tout cas il a tenu dans plus de 60 kt...

20 mai 2012
0

bjr,
lemouillage de fornells est bien connu pour ne pas tenir c'est un fond de vase de 30cm d'paisseur sur une dale rocheuse ,quand ça souffle on arrache la mote et on recrocheplus loin si on a la chance d'attraper une strate on est scellé au fond et la ça tient avec n'importe quoi .
alain

20 mai 201220 mai 2012
0

Hello,
Fornells, de toute façon est devenu une zone "interdite" au mouillage en été..bouées obligatoire pour tout le monde dommage !!
vivement de pouvoir prendre les vacances en septembre... :heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

Après la pluie...

  • 4.5 (191)

août 2017 de retour d’Ecosse vers Bangor

mars 2021