Excès de vitesse dans le Trieux

Je le sais pourtant bien, à moins de 300 m du rivage la vitesse est limitée à 5 nœuds. Je râle assez souvent contre ces bateaux à moteurs qui passent trop vite et font des vagues…Pourtant, ce samedi là, alors que je pilote le Cap Camarat de mon ami pour retourner de Lézardrieux, où nous venions de remorquer le dragon en prévision des régates du lendemain, et pour être à temps à Loguivy pour le briefing, j’ai poussé la manette des gaz un peu trop loin.

Pas de chance, nous croisons un semi-rigide de la gendarmerie maritime qui fait demi tour et nous prend en chasse. OUPS !
Je ralentis !
« Vous savez quelle est la vitesse maximum autorisée ? »
Je lève la main avec 5 doigts écartés.
« Vous savez à quelle vitesse vous étiez ? »
Je fais non de la tête.
« 18 nœuds ! Veuillez nous suivre ! »

Penaud, je suis ! Je n’ai même pas mon permis sur moi !

Le gendarme, très courtois, sort son petit carnet et note les circonstances de l’infraction : plan d’eau dégagé (pas de risque inconsidéré)… il m’explique qu’ils venaient d’intercepter la grosse vedette que nous avions croisée aussi, à 27 nœuds, et que nous voyant passer manifestement déjaugés il ne pouvait pas ne pas m’intercepter aussi. Il me dit de présenter mon permis à la gendarmerie ou de lui en adresser une copie par courriel avant une dizaine de jour et nous laisse repartir.

Un bon mois plus tard je reçois un courrier recommandé des Affaires Maritimes de St Brieuc. Je suis convoqué pour un entretien, là aussi très courtois en compréhensif, à l’issu duquel je laisserai mon permis pour 45 jours de suspension.
Je recevrais ensuite une autre convocation au tribunal de St Brieuc… et là je devrais laisser 100 € en timbres fiscaux !

Voilà. Je voulais narrer ce petit épisode de ma vie nautique, faire acte de contrition, pour l’exemple.
Soyez prudents sur l’eau…

Guillaume.

L'équipage
19 mar. 2013
19 mar. 2013
0

Hé bé, quand le voileux prend les manettes de gaz, ça déménage...
Je ne t'imaginais pas comme ça, Guillaume ;-)

19 mar. 2013
0

Doit y avoir un truc dans l'air,
c'est la période repentance sur HEO…
www.hisse-et-oh.com[...]a-culpa

19 mar. 2013
1

Un effet dû au nouveau Pape ?
J'avais l'idée de ce post depuis le début, mais il fallait attendre un peu que ça décante. Le fil mea-culpa m'a décidé que l'heure était venue.

19 mar. 2013
0

ben Guillaume , tu t'en sors super bien, en effet de 5 nds a 18nds c'est pas mal tout de meme! et c'est louable a toi de ns en faire part merci! et a nous tous d'en tirer des leçons positives, de façon a bien cohabiter/ voileux, moteurs, canoes et autres embarcations a+ jc

19 mar. 2013
0

il m'est arrivé une fois la même mésaventure entre Vieux Port et les Minimes à La Rochelle. (une des très rare fois où j'étais à bord d'un bateau à moteur).

Devant mon étonnement (j'étais assez loin du rivage), la GM m'a dit que la bande était comptée à partir du 0 des cartes (c'est à dire au plus bas de l'estran) !!

Alors que la mer étant haute, j'en étais loin ... :policier:

19 mar. 2013
5

Cette définition de la bande des 300 m me paraissant bizarre, je suis allé à la pêche pour retrouver le texte officiel.
Il s'agit de l'arrêté N° 2012-092 du Préfet Maritime de l'Atlantique qui précise dans son article 2:
" La bande littorale des 300 mètres s'entend à compter de la limite des eaux à l'instant considéré, limite évoluant selon la marée, sur l'ensemble du littoral naturel ou artificiel (digues, jetées...) ainsi qu'autour des îles, îlots, roches ou bancs de sable
émergés."
www.premar-atlantique.gouv.fr[...]092.pdf
L'information donnée par la GM était donc erronée !
:non:

19 mar. 2013
0

merci de cette info.

Alors effectivement, les pandores nautiques m'ont menti. Soit par ignorance, soit sciemment.

19 mar. 2013
0

Merci Steredenn ! Voilà une information précise issue de la réglementation avec un lien vers la source.
Bravo, car cela n'est pas toujours le cas ...
Un post à valeur ajoutée qui fait avancer !

19 mar. 2013
0

Ce qui est rigolo, c'est que le courant est très souvent de plus de 5 noeuds dans le Trieux.
Toute embarcation, même un pédalo, pourrait donc être verbalisée....comme dans le Blanchard (le long des côtes) !

19 mar. 2013
0

Wow, ça je ne savais pas... Merci Emma pour cette importante précision, surtout dans ces coins-là.

19 mar. 2013
0

Bonjour,
le problème des rivière tel que le Trieux, c'est quand on va dans le sens du courant. si on veut respecter la limitation de vitesse faut mettre en marche arrière.
bon surtout pour nos voiliers où nous devons avoir une vitesse surface suffisante pour être manœuvrant.
mais au fait, la limitation est pour la vitesse surface ou sur fond?
Cdt

19 mar. 2013
0

à priori si la limitation de vitesse est pour prévenir les abordages/collisions, il me semble que la vitesse surface devrait seule être considérée...

19 mar. 2013
0

A priori c'est la vitesse surface si on est dans le sens du courant et la vitesse fond si on est à contre courant.
Je crois que c'est comme ça en eau intérieur, la limite étant souvent 10 km/h...
(à 18 nœuds, j'étais de toute façon en excès...)

19 mar. 201319 mar. 2013
0

en lisant jc22, je pense... le vrai problème serait il :
la mauvaise foi, c'est en surface ou dans le fond !
Tenez moi au courant..

:langue2:

19 mar. 2013
0

Je connais certains trimarans qui dépassent allègrement 5 noeuds, et même couramment 10, voire 15 noeuds. Doivent-il se mettre au bas ris pour remonter le Trieux?

19 mar. 2013
0

Dans le fil du fil :

escales.wordpress.com[...]-voile/

Alors là, ça dépasse les bornes. Pour une fois, le coup de génie ne vient pas de France mais de Grande-Bretagne. Les ronds de cuir de sa Gracieuse Majesté ont inventé le délit d’excès de vitesse pour les voiliers, aux abords des côtes. En d’autres mots, une version maritime des redoutables radars pour bagnoles. L’info vient de Voiles et Voiliers où F. de Fommervault fait part de sa mésaventure : flashé à 17,1 nœuds par le Phare de Sainte-Catherine au sud de l’Ile de Wight. Photographié et sanctionné… Car, dans les eaux britanniques, il est interdit sous peine d’une amende de 1 000 £, de dépasser la vitesse de 10 nœuds à moins d’un mille de la terre ! Faut le savoir. Cerise sur le bateau, le voilier (un First 40) était en course, et participait à la Kerners’s Cup, en novembre dernier. Il aurait dû ralentir ?
Finalement, le skipper a pu éviter l’amende (petit cafouillage du radar AIS), mais n’a pas échappé aux remontrances des fonctionnaires…
Sur son petit nuage, Chichester doit sourire de consternation.

Cyrano

19 mar. 2013
0

Question bête: comment ils ont fait pour mesurer précisément ta vitesse sur l'eau? radar??

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (177)

Les caprices du ciel

mars 2021