étarquage Grande voile

Quand le vent monte vers 5-6 un creux se forme sur ma grande voile prés du mat au dessus de la bôme. Au delà le pb disparait car je prends un ris. J'ai essayé d'étarquer plus la drisse mais le phénoméne se produit toujours avec plus ou moins d'ampleur. C'est génant car un creux se forme alors que j'aimerais une voile bien plate. Avez vous une idée de ce qui se passe? élastissité de la drisse?(je viens de la changer)réglage du mat? Mon bateau est un first 30.

L'équipage
19 juin 2006
19 juin 2006
0

il doit bien
y avoir la possiblilité de reprendre de la bordure sur le first 30, ce qui te permetra d'applatir la voile.

je n'ai pas l'expérience du first 30, mais 5-6 me semble déjà la limite supérieure pour prendre un ris dans cette taille de bateau non?

on gagne très souvent à réduire un peu tôt (confort et usure) sans pour autant perdre en vitesse, en tout cas sur le mien

19 juin 2006
0

C'est normal
une GV "pleine" n'est pas taillée pour travailler à 5-6, mais en-dessous. Les ris sont placés de façon à rattraper ce creux en revanche.
Perso sur un BdM31, je prends 2 ris dès F5. Mais je crois que je suis moins lesté qu'un First 30. De toutes façons, à moins d'un clapot court de face qui demande de la puissance, tu ne perdra rien en vitesse à prendre un ris plus tôt. Plus de confort en prime...

19 juin 2006
0

Oui en général mais...
Le First 30 était (est ?) très réputé pour sa raideur à la toile et à l'époque on naviguait jusque force 5 avec tout dessus, c'est à dire génois lourd et sans ris, barre dans l'axe, un vrai bonheur dont il serait dommage de se priver !

Quelques pistes probablement déjà explorées :
- Grand voile défoncée (forcément, comme dit Gilou 29, à ce traitement là) : Prévoir un tissus plus lourd... Mais les conseilleurs ne sont pas les payeurs !
- Drisse trop élastique : je n'y crois pas car ce serait la 1° fois

Et puis à tout hasard une assez bonne solution : prévoir un cunningham - étarquage par le bas à l'aide d'un oeillet placé sur le guindant à quelques dizaines de cm du point d'amure - qui permet d'aplatir le bas de la voile mieux que la drisse du fait de l'absence de frictions sur le mat... Cela nécessite seulement l'ajout d'un pseudo oeillet de ris, une poulie de rappel en bas du mat et un bloqueur à came.

BMBV / LoIc

19 juin 2006
0

Cunningham
Tout à fait j'allais le proposer.
Il n'est pas indispensable de prévoir le renvoi au cockpit. Un montage simple peut se faire avec un bout passé dans les deux oeillets (le normal et le cunnigham). mais évidemment l faut aller en pied de mat.

MichelR

19 juin 2006
0

etarquage Grande Voile
merci pour vos contributions. j'avais oublié de préciser que la GV est neuve, et pour la prise de ris je le fais habituellement et c'est sans pb aprés plusieurs rafales à 30 noeuds mais mesuré à l'anémométre. Je vais voir pour faire placer un oeil de cunningham.

19 juin 2006
0

GV neuve
ça pourrait venir d'un problème de retrait excessif du point d'amure. Je m'explique le point d'amure de la GV est fixé sur une pièce qui est en retrait (en arrière) par rapport à la face arrière du mât.

Pour une GV neuve le voilier doit demander au préalable la valeur de ce retrait pour couper correctement cette partie de la voile. Mais c'est toujours une source de pb si c'est mal foutu (assez courant) ou si la mesure est mal prise.

Ton problème vient peut-être de là.

19 juin 2006
0

1er ris dans le role de cunigham?
si on garde la grand voile haute mais qu' on tend le premier ris, ca va tendre le guindant en tre le point de drisse et le premier ris au moins , non?
La partie du guindant sous le premier ris est dans une zone de deventement, turbulences etc?
Ca se fait?

20 juin 2006
0

Le 1er ris
est trop haut par rapport à un cunningham, et ne fera qu'accentuer le creux. Il faut donc placer un œillet à 20 ou 30 cm du point d'amure. Une petite bosse partant de la bôme, passant dans l'œillet, puis revenant au pied de mât suffit généralement. Cependant, il faut vérifier que le creux n'est pas simplement dû à une surtension de la voile bordée excessivement. Déporter le point d'ancrage (si il y a un rail d'écoute c'est facile) du palan plus au vent peut suffire à corriger ce défaut en soulageant la bordure.

20 juin 2006
0

Un ris de fond ...
... ça ne resoudrait pas le pb ?

20 juin 2006
0

asso des F 30
Jacques,
Voici le site de l' association
www.association-first30.org[...]/

Tu y trouveras plein de proprios de cette magnifique carene pour discuter de ton probleme, mais svp, ne dis pas que tu prends le premier ris à 30 noeuds de vent car personne ne te croiras ! Je pense que ton anemometre est optimiste.

tout dessus 20 noeuds apparents c'est deja pas mal, 25 noeuds apparents à la rigueur, en course avec equipage au rappel, chariot de gv completement choqué , donc GV qui ne sert plus à grand chose

A noter 2 rassemblements de First 30 prevus , un en breatgne et un en med
Amicalement
Jean

17 avr. 2008
0

JE CONFIRME
ai egalement un first 30 et on ne prend pas le 1er ris avnt 25 ou 30 noeuds de vent
je vois pas ou est le probleme
avons bloque l autre jours l anemo a 60 noeuds en rafale et le bateau se comportait comme avec 1 ris a 30 noeuds

20 juin 2006
0

Le 1er ris
est souvent un ris de fond comme dit Lulu, il permet de commencer à aplatir la GV en la réduisant un peu, du moins si le ris est bien calculé par le voilier.
Vachement beau ton vieux gréement Lulu, c'est quoi ? Un vieux thonier ?

20 juin 2006
0

Gilou
C'est un p'tit langoustier, replique assez fidèle construite dans la mouvance du revival de la fin des années 80.

17 avr. 2008
0

Réglages
A mon sens, et si je me mets à ta place: GV haute + 20 noeuds de vent, voilà ce que je ferai. Je devine que tu navigue au près.

1/ Si il y a surpuissance, déjà réduire devant, avant de réduire la GV.

2/ Reprendre de la drisse de GV. Pas trop: il ne doit pas y avoir de plis, lorsque la voile est en appui.

3/ Si on est on près, reprendre de la bordure à fond pour bien aplatir la GV. Ce point est capital au près.

4/ Si surpuissance toujours, reprendre du pataras pour bien ouvrir la chute et libérer de la puissance tout en affinant l'attaque des voiles d'avant, et en effaçant le creux de la GV.

Si ta GV continue à être trop creuse à ce stade, c'est qu'elle est coupée comme ça. Il n'y a alors rien d'autre à faire que de prendre un ris.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (64)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021