Étai largable: mode de fixation rapide et sûr, avec pélican ou palan, recherche de vos montages en photos si possible

Bonsoir, je suis en train d'installer mon étai larguable pour une voile de brise. Pour l'instant toutes ferrures faites, seule l'installation sur le pont et l'étrave restent à monter.
Je voudrais savoir selon les solutions que vous avez adopté, soit avec un système de crochet, ridoir pélican ou aussi, ridoir idem de type Svb, ou peut être aussi avec un palan classique dont on peut entendre que cela est moins solide ou usuel mais qui pourrait m'intéresser, comment sont fait vos montages.

Mais aussi quelle solution rapide, pour l'interface, de la position en mode étai non utilisé au repos sur une cadéne prés du mat (cadéne de bas hauban avant pour nous), vers la mise en action derrière l'enrouleur vous préconisez et avez expérimenté.-Surtout si vous avez des photos de ces montages ça serait sympa.-

Bref comment ne pas galèrer, dans la manipulation de l'étai, sans les palans cascades et retour au winch sur le roof avec voile dans le sac et écoute à poste.

L'équipage
20 sept. 2020
20 sept. 2020
0

1ère photo : à l'avant un pontet sur lequel venait se fixer une manille pour le bas de l'étai.
2ème photo : un gros plan du palan qui rigidifie le montage.

Il s'agit de mon précédent voilier, un Filo, 8,25 m de long.

Espérant que cela peut t'aider...


20 sept. 202020 sept. 2020
0

Oui tout à fait, OK pour la cadéne et les tirants on est à poste, juste à trouver le temps d'aller fixer l'ensemble et faire une petite strat.
J'ouvre l'idée du palan, à force d'être bloqué dans mon choix sur le pélican, et l'alternative m'intéresse car je n'aime pas les impasses. Merci pour tes photos.
Ça a l'avantage de passer du mode replié au mode prêt à envoyer simplement.
Ton Palan est juste souqué à la main ? Ça améne le soucis de la bonne tension vis à vis de l'enrouleur. Avec un repère ça doit le faire.


Scotland:Vue la démultiplication du palan, oui, c'était à la main... Tant que je pouvais "raisonnablement"... De toute façon, la ralingue du solent était, elle, souquée au winch !·le 21 sept. 08:47
20 sept. 202020 sept. 2020
0

Hello,

J'avais le système avec ridoir pélican sur mon précèdent bateau (29 pieds)
ça n'était pas pratique de crocheter le ridoir avec l'étai au bout quand il fallait passer sur le Solent.
Sur la plage avant, ça bougeait pas mal (forcement on fait pas ça pas temps calme), le ridoir est lourd, il faut une main pour le tenir (il a tendance à vouloir se barrer avec l'inertie), une autre pour se tenir sois même et une troisième main pour crocheter sur la cadène.

J'avais fini par laisser le ridoir pélican à poste sur la cadène et stocker uniquement l'étai au pied de mat, de cette façon c'était un peu plus facile car c'étai moins lourd et ballotait moins.
Le ridoir faisait un point de maintien pour se tenir d'une main et en même temps le maintenir pour crocheter l'étai de l'autre main.
J'avais bien sur un système de fixation rapide entre l'étai et le ridoir.

A mon avis, le système à palan est plus maniable, mais je n'en ai jamais eu, donc je ne peux pas vraiment comparer.

désolé, pas de photos sous la main, je regarderais si j'en trouve.


loupeis:Merci Harry, je pense aussi qu'il faut mieux n'avoir que l'étai, et surement idealement textile à amener pour la manoeuvre. En laissant a poste le système de crochetage. Idealement, n'avoir juste qu'à le clamper, sans revenir à chaque fois sur la tension serait un gros plus. ·le 21 sept. 21:22
20 sept. 202001 oct. 2020
0

J'ai un ridoir pélican wichard que je fixe, pour installer l'étai largable en position "navigation", sur une cadéne en arrière de la baille à mouillage (cadène, montée d'origine sur le dufour 40, reprise par en dessous sur la cloison).
En position "rangé", j'ai un œilleton vissé à l'extrémité avant du rail de gênois, sur lequel je viens amarrer le bas de l'étai largable. Il est environ 40cm en avant des cadènes de haubans pour éviter que l'étai largable ne cogne sur la barres de flèches quand il n'est pas utilisé. Pour compenser la différence de longueur entre la position "navigation" et la position "rangé", le ridoir pélican se trouve alors fixé, presque à plat pont, entre l'oeilleton et la cadène de hauban (ce serait sans doute plus clair avec une photo mais je n'en ai pas sous la main :-(

Edit: j'ai profité d'un passage au bateau pour prendre une photo:


Fransoi:J'ai ajouté la photo pour compléter.·le 01 oct. 11:15
loupeis:Merci Fransoi .·le 01 oct. 12:27
cowboy bebop :Salut Fransoi, tu es toujours rangé cul au ponton? J'ai jamais repéré ton bateau sur le ponton..... :-)·le 01 oct. 15:56
Fransoi:Tout dépend de la météo (je préfère avoir la descente à l'abri du vent) et de ma crainte de rater ma marche arrière si le vent n'est pas propice ;-) ·le 01 oct. 17:02
21 sept. 2020
0

Histoire de se mettre en situation, tout cela est bien concret, merci. Des photos si on peut dans le sujet car c'est sympa en technique, c'est bien beau d'avoir monté un enrouleur mais ce n'est pas tout.


21 sept. 202021 sept. 2020
1

Salut Christophe,
Je ne sais pas si ça pourra t’aider car j’ai un étai textile.
Voilà le système :
J’accroche le palan Dyneema/anneaux de friction et le point d’armure sur la cadène double installée d’origine devant ma baille à mouillage.
Un bout attaché autour du mât (en attendant mieux) passe dans l’anneau de friction et revient au winch du cockpit via une poulie plat pont, un réa, et un taquet. (Tout ça étant déjà installé quand j’ai acheté le bateau)
La tension se règle au winch.
Dans ton cas tu peux peut-être mettre un palan horizontal pour avoir le point d’amure le plus bas possible.


loupeis:Salut Gilles, je n'avais pas percuté pour ton idée de palan horizontal. Cela évitera alors d'avoir un retour vers le cockpit j'imagine, mais je ne vois pas exactement comment le configurer.·le 21 sept. 21:27
21 sept. 2020
0

J'utilise un ridoir Pélican, je stocke l'étai sur une cadène de bas hauban; pas de problème.
Une estrope rallonge la cadène de pont au crochet du Pélican.
Le systhème fonctionne bien mais je reproche au Pélican sa manoeuvre par vissage. Si j'avais connu avant, j'aurais choisi le principe à levier, plus simple et rapide.
jusqu'à présent, je n'ai connu aucune difficulté pour l'intaller. Bien sûr je le fais assis.
JJ


21 sept. 2020
0

Pour suivre car je suis très interessé par un étai largable le plus symple possible pour un 28'.


21 sept. 2020
1

Bonjour, étai largable textile et ridoir pélican pour nous.
La drisse de trinquette et l'étai largable sont stockés sur un pontet au repos.

La trinquette est à poste dans un sac anti UV et le ridoir pélican aussi.

On a enlevé les mousquettons qui étaient durs et ne permettait pas d'avoir le la trinquette plat pont rapidement à l'affalage. On a mis des boucles en textile avec âme dynema. C'est ainsi facile de passer la partie arrondie du ridoir et la goupille. On a marqué le ridoir pour que je sache jusqu'où visser.


Solent:C’est top ces mousquetons textiles 👏🏼·le 21 sept. 19:15
loupeis:Tres bon système ça, bravo.·le 21 sept. 21:23
yannbis:Bonjour, les mousquetons textiles, ce sont des boucles fixes ou des manilles textiles? C'est une super idée.·le 22 sept. 17:49
loupeis:Salut BS 13 quel apellation pour le dyneema ou spectra etc.. de ton étai, SK, ou autre ?·le 22 sept. 21:36
loupeis:yannbis, les fixation de BS 13 n'ont pas l'air de manilles. Cela semble plutot être des petits brélages.·le 22 sept. 21:39
loupeis:Le gros avantage que je vois a l'étai textile, est l'absence de choc avec les haut, merci ma peinture neuve vernie, les poid et inertie à manipuler, et évidement en statique même si on est pas sur des minis. C'est soft et costaud.·le 22 sept. 21:43
BS13:Le bout jaune utilisé est de L'Albatros 4mm mais d'autres peuvent faire l'affaire. Ce sont des boucles fixes et non des manilles textiles car on a pas besoin de les ouvrir si on veut enlever la trinquette (il suffit de passer les boucles hors du ridoir). Les noeuds sont de simples Zeppelin.·le 23 sept. 00:32
carrick matelotage:un peu comme le side car l'avantage du textile avec le poids du ridoir!!! de plus l'etai n'est pas surgainé, on y voit deja les trace d'usure du au ragage, montage a améliorer.·le 23 sept. 07:28
BS13:C'est vrai que c'est ragué...mais c'était comme ça à l'achat avec les mousquettons de l'ancien propriétaire. On a pas vu d'aggravation depuis qu'on a mis les boucles à la place.·le 23 sept. 22:32
BS13:Oups loupeis! J'avais pas vu que ta question du textile portait sur l'étai.. c'est du dynema de 10mm ( c'était sur le bateau à l'achat) pour bateau dehler 39.·le 23 sept. 22:37
21 sept. 2020
0

Merci à tous pour vos rèponses. Tout cela est fort intérressant.
Je poserai quelques question de détail.
Merci Gilles, ton montage est je pense ce qu'il y a de mieux, mais je n'ai aucun retour au cockpit, meme si j'envisage peut être de faire un ou deux renvois dans le futur. Ainsi je me penche plus sur les solutions gerable depuis la plage avant. Qui deviennent parfois des plages à vents. 😁


21 sept. 2020
1

Bonsoir, je ne comprend pas pourquoi vous vous emmerdez avec des système d'étai largable qui il faut régler à chaque utilisation, ce qui complique considérablement la donne.

De toute manière, l'étai largable a TOUJOURS la même tension, car trop tendu on flingue enrouleur et les sertissages de l'étai, et pas assez et la voile endraillee fait une flèche pas possible et bonjour me cap au près !

La solution hyper simple que j'ai adopté (elle n'est pas de moi puisque j'ai acheté l'ensemble d'occase): étai en monotoron et ridoir standard, mais dont la terminaison inférieure à chape a été remplacée pas une à croc pélican.

Au premier montage, j' ai ajusté la tension de telle sorte qu'elle soit maximale (pataras blindé) sans que ça donne une flèche à l'enrouleur.
J'ai alors bloqué les contre-ecrous du ridoir (ça fait des années et j'utilise beaucoup l'étai largable pour génois léger, foc n°1, foc n°2 et plus rarement tourmentin).

Pour gréer ou degreer l'étai largable, il suffit de préalablement bien molir le patara le temps de frapper ou larguer le croc pélican, et ça va tout seul, sans effort.

Au repos, je fais passer l'étai largable en arrière de la barre de flèche bâbord (ça pourrait aussi bien être la tribord), puis fait u' certain nombre de tour autour du galhauban et fini par frapper le croc pélican sur une cadence au pieds de mat, un bête sandow frappé entre le ridoir du galhauban et l'étai l'empêche de battre.

Comme l'étai largable est bien plus long que les galhaubans, avant, pendant que je deroulais les tours autour du galhauban, le ridoir arrivait a toucher le pont (pas bon pour la peinture).
L'astuce que j'ai trouvé pour palier à ça: dès que j'ai ouvert le croc, je fait une large boucle (40 à 50 cm de diamètre) avec l'étai et referme LR croc sur ce dernier, ainsi ça le raccourci considérablement et le ridoir ne peut plus cogner nul par pendant la manœuvre très simple et rapide.

C'est long à expliquer, mais dans la pratique, c'est vraiment simple et rapide.

Désolé mais je n'ai pas de photo sous la main, mais en ai déjà poster sur d'autres fils sur les gréements ou étai largable.

Gorlann


loupeis:Merci Gorlann c'est trés clair . ·le 22 sept. 08:27
22 sept. 2020
0

Salut Gorlann,

Bon, j'ai sans doute pas tout compris. En gros, tu vas à l'arrière pour mollir ton pataras (débloquer, et tourner le ridoir), puis tu vas à l'avant pour installer ton bas étai (donc, défaire les tours sur le bas hauban, et fixer l'étai à la cadène) et enfin tu retournes à l'arrière pour retendre ton pataras.

Sauf le respect dû à ton carnet de route, j'ai du mal à voir la simplification par rapport à un bas étai muni d'un palan, lequel permet de le raccourcir pour l'accrocher à la cadène de bas hauban ou hauban, ou de le rallonger pour le mettre en place à une cadène avant.

Ou bien ?


Now:Le réglage du ridoir ne suffit pas pour raccourcir l'etai et le ranger en pieds de mât. Il faut une estrope pour ça. En tous cas, c'était le cas sur mon bateau.·le 22 sept. 15:35
22 sept. 2020
0

sur un sunfizz, l'etai largable reste à poste fixe car équipé d'une trinquette sur enrouleur....

trop difficile à mettre en place qu'and ilfaut l'utiliser mais c'est super au vent arrière sans GV


Now:Du coup, ça n'est plus un étai largable mais un 2ème étai fixe. Tu est obligé de rouler pour virer de bord sous genoa? Ça limite le louvoyage, c'est pas trop pénalisant?·le 22 sept. 15:37
awa (ex PiR2Lune):pour virer de bord il faut rouler, faire passer l'écoute devant l'étai "largable" puis dérouler sur l'autre bord. Pour la croisière, on ne vire pas trop souvent de bord et c'est surtout du portant. Génois plein jusqu'à 20 noeuds puis trinquette et alors il n'y a plus de problème pour virer·le 22 sept. 17:01
22 sept. 202022 sept. 2020
0

Bonjour,
crochet pélican réglé une bonne fois pour toutes, stockage sur cadène de galhauban et mise à poste avec une estrope en câble inox avec un os de chien à une extrémité ( côté pélican ) et chape goupillée à l'autre qui se prend sur une des cadènes. L'autre servant à amurer la trinquette. Le ridoir avec l'os de chien pris sur la cadène de galhauban reste en place.


loupeis:Bonsoir, si je comprend bien , tu décoches ton pelican de la partie ridoir en dessous qui reste à poste sur ta cadéne de galhauban, en la dégageant par la lumière os de chien, et aprés tu la refixes à l'avant sur un système en cable installé en partie basse avec une chape et goupille, et qui a en partie haute un os de chien que tu repositionnes dans cette lumiére, tu refermes le pélican et c'est tout ?·le 22 sept. 21:32
Tangalo:Voilà, c'est simple, efficace. et c'est réglé une fois pour toutes. ·le 23 sept. 09:04
loupeis:Tu joues du patatras avant et après comme gorlann ou tu y vas direct d'un coup de pélican une fois croché celui ci sur le cable ?·le 23 sept. 15:10
Tangalo:J'y vais direct d'un coup de pélican. Comme tu peux le voir, la longueur du levier du pélican permet sans trop d'effort d'obtenir une tension du câble suffisante. Le pataras est utilisé normalement, selon les conditions de nav.·le 23 sept. 15:57
loupeis:OK. Je vois la longueur du pélican avec son grand bras de levier. Mais on ne le voit pas bien et je ne le connais pas. Ça me permet d'avancer dans ma quête de simplification. Que fais tu du système de rangement sur la cadéne quand tu passes, de l'un à l'autre ? ·le 23 sept. 21:35
Tangalo:Quand l'étai est opérationnel, j'attache le ridoir au galhauban avec un scratch pour le pas qu'il traîne sur le passavant, et quand l'étai est stocké, j'enlève l'estrope de la cadène et je la mets dans la table à cartes.·le 24 sept. 11:54
22 sept. 2020
0

Pour Now: tu avais le même bateau que moi, un Biloup 9. J'ai fait un bas étai largable que j'avais prévu de stocker sur une cadène de hauban, pour qu'il ne batte pas sur le mat. En comparant la distance à la cadène de hauban à la distance à la cadène de bas étai, il y avait 35 cm de différence. En coupant le bas étai de façon à ce que le palan soit presque "comprimé" en position stockage, il fallait que ce palan soit assez long pour qu'une fois "déployé", ce soit facile de frapper le mousqueton sur la cadène et permette de souquer légèrement le bas étai. Au final, le tourmentin se retrouve ainsi à environ 60 cm du pont, ce qui est parfait pour un tourmentin. Pour le mettre en place, je le décroche de la cadène de hauban, je le croche à la cadène de bas étai et je souque.

Mais il y a un mais. Plusieurs, même.

Le bas étai abime quand même le mat en position de stockage.
Il gêne beaucoup le passage du génois si on le laisse à poste.
Etant donné le gréement du Biloup sans bastaque et bas haubans dans l'axe des haubans, à peine tendu le bas étai, le cintrage du mat est excessif. Le plan Wrighton prévoyait un ancrage à peine au dessus des barres de flèche. Si on considère que les conditions dans lesquelles on utilise un tourmentin ne sont pas favorables à la marche au près, ce serait un enfer avec un biquille de cette génération.

Donc exit le bas étai, le tourmentin est seulement à l'inventaire et je fais en sorte de ne pas avoir à m'en servir. Si j'ai bien lu ce fil et d'autres sur le même sujet, je ne crois pas être le seul.

Si je gagne au loto, je prendrai un storm bag.


Now:Oui, j'avais le même bateau que toi et pas de tourmentin, juste un Solent arisable pour la brise. J'arrivais, à tirer des bords dans la brise, mais fallait pas être pressé les bord étaient un peu carrés, et c'était long pour rentrer à Toulon contre le Mistral même si j'avais optimisé au max ( avec mes connaissances de simple plaisancier) avec un bon jeux de voiles. Sur le Biloup 9 le bas étai ne sert à rien, je ne sais même pas pourquoi il était là. Mon étai largable étai capellé assez haut, parallèle à l'etai principal et pas très loin derriere.

Avec mon nouveau bateau, c'est le jour et la nuit, je ne redoute plus le Mistral pour rentrer chez moi c'est même amusant de tirer des bords au plus près!·le 22 sept. 16:50


22 sept. 2020
0

Bonjour Chti Lima,

Avant d'adopter ce montage, j'en avais essayé/utilisé d'autres, notamment avec palan.

Le système quevtu as installé était exactement celui que j'avais fait sur mon Loisir 7.30.
C'était effectivement plus rapide à mettre en place, mais dans la pratique, je lui trouvais deux gros défauts :
Le premier étant que lorsque l'étai largable ne viens pas jusqu'au pont, la voile ferlée dessus présente un fardage ET une prise énorme aux paquets de mer.
Le second étant que je ne trouve pas pratique, à 3h du matin, sous la pluie et dans la piaule de régler la tension de l'étai afin d'obtenir quelque chose d'idéal.

Avec mon système actuel, l'étai largable "à poste" a exactement la "même hauteur par rapport au pont" que sur un canote sans enrouleur, avec voiles sur mousquetons, et la voile peut y être ferlée à raz du pont, étant ainsi bien mieux protégée (la trinquette de mon Loisir avait été explosée par un paquet de mer alors qu'elle vêtait bien ferlée !)

Ensuite, que j'utilise mon génois sur enrouleur au près ou une autre voile sur l'étai largable, la tension est réglée au même niveau par le volant du pataras; avant de manœuvrer l'étai largable, je le détend toujours du même nombre de tour et le re-raidi immédiatement après, et cette opération s'effectue avec précision, sans avoir à réfléchir, à contrôler et à ajuster, et ce quelques soient les conditions et SANS avoir besoin de la moindre lumière ( pour le réglage).

Hugo (Ratafia1) était venu faire une sortie dans la brise sur mon canote, je pense qu'il pourra confirmer ce que je dis concernant ce type d'étai largable, qu'il m'a vu installer, utiliser et désinstaller en situation, pas au port.

Gorlann


22 sept. 2020
0

Bonsoir,
question de débutant, dans ta configuration gorlann29 il n'y a donc pas besoin de bastaques, c'est soit l'étai principal, soit l'étai largable qui prend les efforts.
Merci.
Angélus.


22 sept. 2020
0

Bon, bien tout ça, ça emulsionne, fini la journée je compulserais tout ça au calme. J'ai commandé un crochet pélican Svb.
Le plus gros, voir si je peux decapsuler mon bateau sur lequel je vais enfin pouvoir reprendre le boulot ce week end. Le mois de Septembre m'est passé sous le nez, restera Octobre et le reste, mais ça semble short pour partir encore cette année. A moins que...
On continuera d'étalonner les modifs du nouveau greement dans le coin, et je commence à mieux cerner le probléme.


22 sept. 202022 sept. 2020
0

Il existe aussi ce système. Un cliquet, qui semble simpe par certains côtés mais pas seulement simple. Je ne comprend pas à quoi sert le truc en photo 3 avec la sangle bleue.
www.cape-mustang.com[...]_1.html


Now:ça sert d'estrope non?

Et à priori, il y a un cliquet qui permet de mettre en tension avec une manivelle de winch (?)·le 23 sept. 15:44


loupeis:Peut étre que le trois s'enquille dans le 1 . Il a un guide peut pour l' etai textile. C'est un schmilblick.·le 23 sept. 16:01
xalyne:Il y a un guide explicatif bien fait et fort instructif : www.cape-mustang.com[...]5-t.pdf ·le 23 sept. 16:53
loupeis:Merci. C'est pas mal.·le 23 sept. 17:22
23 sept. 2020
0

j'instale en ce moment un etai largable sur mon bateau et je viens de trouver cela , je pense que c'est la solution simple rapide eficace et a un prix reduit

www.svb-marine.fr[...]an.html


loupeis:C'est intéressant de s'être positionné sur ce produit très technique en apparence, avec cette approche de prix très et bas sûrement perfectible. ·le 23 sept. 22:56
Now:Je vois pas le coté ridoir sur ce produit? je ne vois qu'un crochet, ça se règle comment?·le 23 sept. 23:08
loupeis:Il faut y adjoindre un ridoir.·le 24 sept. 07:53
Now:Ah oui, ok. Moi, pas bien réveillé! Ils appellent ça ridoir, mais le ridoir n'est pas fourni... 😊·le 24 sept. 10:40
24 sept. 2020
0

Après avoir installé un enrouleur sur mon bateau, j’avais étudié l’installation d’un étai largable, pour pouvoir utiliser les deux voiles d’avant que j’avais conservées : un foc à ris et bien sur le tourmentin.
Les systèmes à volant ou pélican ne me convenaient pas, il n’est pas aisé d’endrailler une voile d’avant dans la piaule en position à genou.
Je cherchais un moyen de ramener l’extrémité basse de l’étai au plus près du pont, comme du temps où on n’avait pas d’enrouleur. J’avais trouvé un palan 4 brins en matériau de friction et bout en dynema, très court, qui faisait bien le job.
L’autre pb étant le rangement de l’étai largable, au plus près du mat, j’avais trouvé la solution en fractionnant l’étai : la partie basse, de loin la plus longue, en cable d’acier, la partie haute en dynema. Pour ranger bien tendu le cable métallique le long du mat, j’ai une petite drisse, frappée sur l’extrémité haute du cable acier, qui permet de le remonter. Le problème du rangement est donc réglé. J’aurais pu adopter un étai entièrement en dynema, il aurait fallu que je change les coulisseaux en bronze de mes deux voiles par des coulisseaux en nylon, et de surcroît, je pense qu’il y aurait eu quand même un allongement sous tension.
Sinon, pour faciliter le transport de l’étai jusqu’à sa cadène, et son maintien, avant d’aller le crocher, j’ai un bout frappé à la base de l’étai, renvoyé au pied du mat par une poulie fixée à l’étrave. En effet, il n’est pas si aisé d’évoluer avec un étai à la main qui se balance, dans la piaule et au grès du roulis, du mât à sa cadène de destination.

Je me suis rendu compte, à mon corps défendant, que l’utilisation d’un tel système demande quelques précautions : comme le souligne bien justement Gorlann, il faut parvenir à une tension équivalente entre l’étai principal et l’étai largable, afin de ne pas flinguer l’enrouleur. En ne respectant pas ce point, j’ai moi-même réussi à désolidariser deux profilés de mon enrouleur. Depuis, j’ai un repère qui me permet d’avoir la bonne longueur au palan, et au final je joue sur le pataras pour obtenir le bon raidissement des deux étais.

En m’inspirant du système de Gorlann, je viens d’essayer de remplacer mon petit palan par une estrope correspondant à sa longueur après réglage. L’idée est séduisante, mais sur mon bateau, cela nécessite de tellement relâcher le pataras pour arriver à crocher l’étai largable que je m’inquiète à nouveau de l’intégrité de mon enrouleur pendant la manœuvre.

Je suis donc revenu, pour l'instant, à mon palan.

Jean


jeec:Je vais rajouter une estrope à mon palan de telle façon que le bon réglage sera obtenu quand le palan sera complétement souqué...·le 24 sept. 10:33
24 sept. 2020
0

Merci pour tes explications.
Comment je commence à entrevoir la chose, je suis sur les voiles la donc pas a fond encore sur me problème mais toites vos explications m'aident bien.
Un etai (normal) en Dyneema , qu'il faut que je trouve, bateau 8.5, 2,5 t, ou en classique inox d5, mais je préfèrerai du textile.
En bas accroché directement à mon pelican (à ce titre réactivité efficacité SVB incroyable). Sur le pont ammarré a ma cadéne le systeme de ridoir et d'estrope si necessaire, en cable et qui permet en partie haute du ridoir de crocheter le pelican au dessus du ridoir.
Au repos l'etai et le pelican rangé sur une cadéne et le bas du système soit démonté et rangé, soit a sa place sur le pont et calé.
Objectif, prendre l'etai, l'amener sur le ridoir pré reglé en jouant du pataras, ou pas si possible cela serait mieux, le clamper et voila.
Le coup de la bonne tension entre les deux est une autre partie aussi importante, a laquelle je vais tacher d'apporter une grande attention, pour ne pas ruiner mon enrouleur.


24 sept. 2020
1

Bonjour,
Installation de la trinquette sur mon Biloup 30 : ladesirade4.blogspot.com[...]rt.html
Cordialement
ALAIN


loupeis:Trés propre et simple. Trés bien.·le 24 sept. 11:35
24 sept. 2020
0

Comment faire alors pour s'assurer que le différentiel de tension entre l'étai et le bas étai reste en faveur de l'étai, pour ne pas détériorer l'enrouleur?

Si une manœuvre sur la tension de l'étai via le pataras est nécessaire à chaque mise en place du bas étai, même question que ci-dessus?

Si la tension du bas étai est assurée par la simple fermeture d'un crochet pélican, même question?

Et enfin, comment gérer tout ça selon que l'on fasse du près ou du portant dans des conditions nécessitant le port du tourmentin?

Je précise que je n'envisage pas l'usage d'un bas étai autre que pour un tourmentin puisque je n'ai pas de voile intermédiaire.


jeec:Evoluer petit à petit d’une situation où l’étai largable n’est visiblement pas assez raidi à une situation où il le sera correctement. Ne pas aller plus loin. Pendant cette évolution, il faut jouer à la fois sur les tensions du pataras et de l’étai largable.·le 24 sept. 11:21
24 sept. 2020
0

"Si la tension du bas étai est assurée par la simple fermeture d'un crochet pélican, même question?"
La question ne se pose pas, c'est comme si tu t'interrogeais à propos d'un gréement de cotre sur la tension des étais.


Chtit Luma:Certes, mais la chose est différente (je crois) selon qu'il s'agit d'un bas étai à poste en permanence ou d'un bas étai largable, sujet principal de ce fil. Sinon, pourquoi faire un crochet pélican?·le 24 sept. 12:02
Chtit Luma:Pardon, pour ce qui est du cotre, je voulais dire.·le 24 sept. 12:03
Tangalo:Pour moi, il n'y a pas de problème. Quand l'étai largable est à poste avec la tension correcte obtenue en fermant le pélican, l'étai dans l'enrouleur est bien tendu aussi. La fixation de l'étai largable est à environ 5cms au dessous de celle de l'étai de gênois, il m'a suffi de régler la tension de l'étai largable à peu près égale à celle de l'étai de gênois, et depuis, je n'y touche plus. J'ai déjà navigué avec le gênois et la trinquette ensemble, les deux bords d'attaque sont corrects.·le 24 sept. 18:11
24 sept. 2020
0

Bonjour,

Je vais profiter honteusement de ce fil pour caser une question (en rapport avec le sujet quand même!) J'espère que Loupeis ne m'en voudras pas, ça évitera d'ouvrir un nouveau fil pour une simple petite question.

Par choix, je n'ai pas d'étai largable sur mon bateau, je grée le Solent sur l'enrouleur quand les prévisions semble le rendre nécessaire, et si le vent n'est pas assez fort, je sort le geenaker.

Bon, au cas ou je changerais d'avis, j'ai une ferrure juste en arrière de l'enrouleur qui sert à gréer le bout dehors. Cette ferrure peut être facilement renforcée en mettant un tirant dessous dans la baille à mouillage. Evidemment si j'y mettais un étai largable, je devrait modifier le Solent mais ça n'est pas un soucis.

Seulement cette ferrure n'est pas parfaitement dans l'axe, elle est légèrement décalée sur un coté. Pour illustrer, je précise que j'ai un davier double avec d'un coté le passage de la chaine et de l'autre le passage pour le bout dehors, ce qui explique ce décalage (mais qui reste faible, quelques cm)

Ma question : Est ce que ça serait gênant de l'utiliser pour y gréer un étai largable qui ne serait donc pas parfaitement dans l'axe? Est ce que je verrais une différence d'un bord sur l'autre? ou est ce que ça serait transparent?

Votre avis.


jeec:A mon avis, ça ne devrait poser aucun problème.·le 24 sept. 15:07
loupeis:Le plus gros du travail a mon avis étant l'installation du tirant, se sa fixation sous le pont et de sa reprise sur l'etrave, quitte à se lancer je mettrai une cadéne dediée en bonne place. Ceci dit pour ta question si c'est un tout petit décalage en latéral, cela n'aura que peu d'incidence, tant que tu ne t'alignes pas au départ de l'America's contre Dennis Donner·le 24 sept. 15:59
Domde:Tout à fait d’accord le tirant doit être dans le prolongement de l’axe de l’etai largable normalement le tirant doit traverser le pont la force s’exerçant directement sur la pièce de l’étrave, un petit décalage par rapport à l’axe milieu du bateau ne devrait pas poser de problème . Dans le cas d’une fixation sur le pont c’est le pont qui va encaisser les variations de tension et c’est pas une bonne solution ·le 25 sept. 00:10
24 sept. 2020
0

A peine commandé, deja livré. SVB c'est du lourd, du serieux du top. Deuscth qualitat.
Première commande.


bil56:tu vas monter ça au bout de quel ridoir ?·le 24 sept. 16:55
loupeis:Un ridoir costaud mais qui le sera sûrement moins que le pelican j'en ai plein . J'ai pris le plus long pour avoir du levier. Tu crois que ce sera assez solide? 😂·le 24 sept. 17:08
loupeis:Plus sérieusement le reste du gréement est monté avec des ridoirs selden pour des axes de 9mm . Tous haubans et pataras en 5 mm, étai en 6. Je vais rester dans cette fourchette.·le 24 sept. 17:47
24 sept. 2020
1

Bonsoir
Si ça peut donner des idées, voici mon étai largable et son système d'accroche.
Il a deux position: devant la baille à mouillage pour le solent avec l'amure frappée sur la pièce triangulaire du bas, qui lorsque on étarque, avec la triangulation ne détend pas l’étai.
Et la position derrière la baille (photo) pour la trinquette, et le tourmentin qui alors se frappe sur le mousqueton du triangle supérieur.
En position repos, je remonte le pélican et frappe à l'aide d'un petit palan de dériveur à coté du balcon de mat
Le comportement du bateau est fantastique avec la voile du temps,par rapport à un génois roulé. Rien à voir.
Bonne soirée


loupeis:C'est du serieux , vraiment impeccable. J'ai commencé a naviguer avec un enrouleur sur le bateau seulement cette année. Bien qu'ayant monté un genois medium afin d'avoir un peu de marge et ne pas avoir un sac trop top, j'ai atteint sa limite, au pres avec environ 25 nds. Jusqu'à cette limite il est impeccable, mais je ne veux pas l'abimer. J'ai toute les voile de brises, et j'ai reculé le point de tire en bas de l'étai et un peu descendu sur le mat, mais sans avoir à bastaquer.
Je suis sur que ça va être un regal, et ça rappellera le bon vieux temps, d'aller faire le guignol à l'avant. Merci pour vos systémes.·le 24 sept. 19:41
24 sept. 202024 sept. 2020
1

Je crois qu'on a fait presque le tour, merci à toutes et tous pour les photos en technique vraiment instructives et toutes les explications. Je ferais un retour plus tard, c'est vraiment cool comme participations mais ne soyez pas pressé(e)s, c'est pas un teasing 🐬.


01 oct. 2020
0

Que pensez-vous des hooks de drisse qui permettent de garder l'étai largable sur le pont?


SCORSEAU:Bonsoir, le Hook est LA solution technique la plus sophistiquée et à ce titre ne souffre pas la médiocrité ; aussi les bons produits sont de prix dissuasifs , mais c 'est vraiment le top : mais cela ne dispense pas d'un système de palan en bas pour raidir l 'ensemble . Salutations cordiales .·le 12 oct. 15:03
01 oct. 2020
0

Bonjour l'installation de l'ensemble cadénes contre cadéne reprise d'étrave est terminée.
Ma reflexion évolue 😁. Je me demande si je ne vais pas commencer par une installation fixe afin d'en évaluer tous les inconvenients; gêne au virement, encombrement, réglages des tensions ect.
Mon etai secondaire est quand même bien dégagé de l'enrouleur ( cf photo ou l'on voit la drisse), et avantage, j'ai du câble, et ridoirs. Il me faudrait pour finir, au pire faire faire un sertissage de terminaison à peu de frais, ce qui va aussi dans le sens, car j'ai trouvé un bel etai textile, mais plus cher.. Et cela pourra ensuite évoluer vers le mode larguable si besoin. Je sens bien le coup comme ça pour l'instant. Et le fil reste le support cette solution.


01 oct. 2020
3

Bonjour,

pendant ma traversée retour d' Espagne en Bretagne d' il y a quelques jours, pendant laquelle j' ai utilisé mon étai largable 90 % du temps, j'ai trouvé un système moins contraignant que ce que j' avais décris plus haut:
je frappe désormais le croc pélican sur la cadène de mon étai de trinquette, soit exactement au milieu de la plage avant, un sandows frappé sur un des premiers échelons de mât le tire en arrière et vers le bas, et un autre sandows est frappé entre le bas-étai (partant des bdf jusque juste devant le rouf) permet de l' écarter suffisamment du mât et des bdf.

Dans cette position de repos, il ne gène absolument pas le passage de la trinquette au virement de bord et pour le mettre à poste, je n' ai plus qu' à décrocher deux sandows (environ 3 secondes) et ouvrir le croc pélican.

Çà marche encore bien mieux qu' avant, et j' invite sincèrement les Bretons "sceptiques" (clin d' oeil amical à Chti Luma) à venir faire une sortie dans la brise sur mon canote (les Bretons et les autres aussi bien-sûr!).

Je tacherais de faire prochainement des photos du "nouveau rangement" de l' étai-largable.

Gorlann


Héol II:Super idée, je vais la mettre en pratique Merci Gorlan 👍·le 02 oct. 14:46
01 oct. 2020
0

Si tu le gardes en fixe , à chaque passage de voile d'avant ça va bloquer. Astuce:
Tube pvc electrique fendu tout le long. Il va faciliter le passage en tournant.
Quand pas besoin, tu l'enlèves .


loupeis:Tube iro ? On en fait quoi ensuite ? Des pailles pour l'apero ?😂·le 01 oct. 17:01
loupeis:Mais merci du conseil !·le 01 oct. 17:01
01 oct. 2020
0

1.50 m étai 16 m
Pas compliqué à ranger n'importe où. Serflex ou anneau en bas pour qu'il ne s échappe pas.


loupeis:Tu mets juste en partie basse 1.50 ou 2 de tube iro fendu c'est ça ? ·le 01 oct. 18:07
01 oct. 2020
0

Il reste en bas. Exact.
Ça change tout.
Trop facile...


loupeis:Ok. On va voir . Je finirais bientot. Ce qui est bien avec cette idée c'est que si il nous prend l'envie de tirer un fil, on a deja le passage.·le 01 oct. 19:19
02 oct. 2020
0

quand on est sage on a une image
ALAIN


loupeis:A conserver dans la banque des infos. Merci.·le 02 oct. 14:07
02 oct. 202002 oct. 2020
0

j'avais envisagé ce kit à un moment, mais cela suppose de percer l'étrave, d'avoir la tige qui traverse la baille à mouillage avec le risque d'entrer en conflit avec l'ancre dans la baille. Sur un petit bateau, à mon avis, ce n'est pas la meilleure solution. De surcroît, la trinquette gagne à être amurée en arrière de la baille, on évite le dévent du gênois roulé sur le bord d'attaque de la trinquette et la bateau est mieux équilibré avec un plan de voilure plus ramassé.
En PJ le câble pour monter le pélican sur la cadène.


loupeis:J'ai été obligé de traverser la baille à mouillage. Mais assez en arrière pour espérer que cela n'occasionnera pas trop de gêne. Car c'est forcemment mieux sans , de plus elle ne s'ouvre pas par le dessus et a toujours parfaitement relaché la chaîne. Je n'ai pas de cloison à cet endroit, juste un contremoule largement ouvert qui y donne y acces direct, en dedans . La chaine passe dans un trou rond de 4cm à travers le pont Deux ridoirs joints font le tirant.·le 02 oct. 18:13
03 oct. 2020
0

En attendant son deuxième étai, le gars s'envole 😁.


Solent:Il est pimpant ton canote 👍·le 12 oct. 19:21
loupeis:Merci Gilles ! Oui pas mal pour une vielle carne. L'an prochain peinture roof coque, le pont a été fait, je me foutais un peu du reste mais faut pas abuser.😁·le 12 oct. 21:03

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer