étai largable : questions

Bonsoir à tous,

Nous sommes actuellement dans le mat et le gréement, et nous voulons profiter pour poser un étai largable. Cet était nous servirait à gréer bien entendu le tourmentin, mais peut être aussi, nous aimerions envoyer les voiles à mousquetons qui sont encore en bon état (Foc 1 et 2 par exemple).

Il s'agit de mettre au moins la ferrure en tête de mât, et l'attache sur le pont. Le câble et le ridoir étant la partie plus onéreuse, cela pourrait venir dans un deuxième temps.

Après avoir lu moult messages, j'ai compris le principe.

En haut, il faut mettre la ferrure entre 30 et 80 cm sous la tête de mat.

Et en bas, il faut mettre une contreplaque et rattraper l'effort sur une partie solide du bateau (étrave souvent).

Cependant, cela ne dit pas que faire exactement.

Au niveau du pont, j'ai un peu d'espace entre la pièce qui tiens l'étai et la baille à mouillage. ça doit faire genre 15-20 cm (voir photo).

Pourriez vous me dire si mon idée est correcte :

  1. Je place l'attache du pont à l'endroit où il y a le carré vert sur la photo. Pour le renforcer, je mets une contreplaque en inox de 3mm d'épaisseur (ou 4 ??) sur et sous le pont et je rattrape l'effort sur l'étrave.

  2. En tête de mat, je pose la ferrure au plus haut : 30 cm ? 20 cm ?

Qu'en pensez vous ? Je me trompe ?

nolan76, un peu largué il faut le dire...

:-D

L'équipage
28 avr. 2008
28 avr. 2008
0

une photo
plus large SVP
n'as-tu pas une cloison entre la baille et la cabine avant sur laquelle tu pourrais fixer la cadène, cela aurait l'avantage de reculer le point d'amure du foc qui, quand il sera établi avec la GV arrisée, pourra garder le centre vélique à un niveau à peu près correct pour que le canot reste équilibré, pas trop mou!

28 avr. 200816 juin 2020
0

Une photo plus large
Mais dessous, je pensais qu'il fallait reprendre l'effort sur l'étrave. Hors en mettant en arrière de la baille à mouillage, on a la baille à mouillage en plein milieu.

01 mai 2008
0

Je viens de me faire poser...
un étai largable par des pro,pour pouvoir mettre une trinquette. En tête de mat ils ont mis la ferrure à environ 30CM sous l'attache de l'enrouleur de génois, ce qui permet d'éviter de rajouter des bastaques.
sur le pont l'attache de cadène articulée est reprise par une tige filetée inox qui est visée sur l'étrave .
Ils m'ont fait une ferrure qui se trouve au pied des haubans, calculée de façon que en position repos ou en position travail je n'ai plus à régler la tension c'est bon d'entrée le ridoir ayant été réglé une fois pour toute.

02 mai 2008
0

La cadène est...
a environ 30cm de l'attache de l'enrouleur, juste devant la baille à mouillage, ce qui nécessite de ramener et d'attacher les écoutes de génois le long de l'enrouleur. le bateau est un Océanis 423

28 juin 200916 juin 2020
0

suite photos
suite

28 juin 200916 juin 2020
0

suite
suite

28 juin 200916 juin 2020
0

Suite 6 et Fin
FIN sauf demandes complémentaires.
Joint la photo de l'attache qui est fixée sur un des bas haubans de babord et qui permet de fixer l'étai largable quand il n'est pas en place à l'avant. L'avantage c'est que le réglage de la tension d'étai est bon aussi bien sur l'avant qu'au repos sur le bas haubans

28 juin 2009
0

merci UGO
Quel est le nom de cette pièce en métal qui semble remplacer le ridoir ?

28 avr. 2008
0

et aussi
Je comprends pas pourquoi, le bateau serait + mou, si on mets l'étai trop en avant.

Je comprends le principe des forces qui appuient par rapport au centre vélique. Mais alors, avant les enrouleurs, les bateaux étaient mous ? puisque les voiles se mettaient à l'avant endraillées sur mousquetons ?

01 mai 2008
0

Sur le pont
elle est où la cadène, quelle distance par rapport à l'étai ?

28 juin 200916 juin 2020
0

Quelques photos à Suivre....
permettant de mieux voir le montage, à l'avant on voit bien la cadène qui est devant la baille à muillage, et positionnée à 36CM de l'attache de l'enrouleur de génois, avec contre plaque et reprise par un tire fort qui est attaché sur l'étrave par un boulon VOIR PHOTOS à suivre en tête de mat l'attachest à environ 25/ 30cm de l'attache de l'enrouleur ce qui évite les bastaques...

28 juin 200916 juin 2020
0

suite...
suite

28 juin 200916 juin 2020
0

Suite 5
Suite

28 juin 2009
0

je ne sais pas...
c'est un pièce qui a été fabriquée sur mesure par VEGA voile.

Actuellement au mouillage en baie de Calvi et rentrant sur Gruissan après 2 mois à faire le tour de la Sardaigne

28 avr. 2008
0

j'ai la même
configuration et une cadène plate boulonnée sur la cloison arrière de la baille avec une contre plaque du coté cabine, soit 30 cm sur 2cm dépassant de 3 cm du pont avec un trou permettant la fixation du ridoir pélican. la cadène sort en arrière du panneau de la baille par une lumière étanchée au sika. au repos, c'est un excellent piège à doigts de pieds!

28 avr. 2008
0

C'est ça
Fais juste attention que ton étai larguable est assez éloigné de l'enrouleur quand il est à poste (il ne faut pas que le génois enroulé frotte). Sur la photo cela donne l'impression d'être assez proche.
J'ai réalisé le mien sur mon brin de folie de la façon dont tu va procéder. J'en suis très satisfait, j'ai fait réaliser un solent avec une prise de ris et c'est vraiment sécurisant quand le vent monte.

Bon courage.

29 avr. 2008
0

et la contreplaque ?
du 3mm ou du 4mm ?

01 mai 2008
0

tetes de vis ?
sur un coup comme ça, je BOULONNE. Et la platine sert à répartir les efforts sur la plus grande surface possible. Comme ce sont des efforts de traction vers l'extérieur, je mets la platine dedans.

29 avr. 2008
0

contreplaque
j'ai du 4 mais je ne sais pas si c'est bien utile! du coté cabine ce sont des têtes de vis fraisées donc rien ne dépasse et du coté bache des écrous.
si la cloison est faible, tu peux la renforcer mais en général c'est un élément de rigidité structurelle assez costaud.
ça évite d'encombrer la bache avec une reprise sur l'étrave sans compter que ce n'est pas un coin particulièrement convivial pour aller bosser!

29 avr. 2008
0

contreplaque
je n'ai pas d'avis sur l'épaisseur, mais comme trop fort...
par contre je ne vois pas l'intéret d'une contre plaque sur le pont?

29 avr. 2008
0

J'ai vu ce montage
Ici :

first317.free.fr[...]pic.php

Et il m'a fait bon impression. Je pensais faire le même quasiment.

29 avr. 2008
0

effectivement
c'est beau,
mais je ne vois pas l'intéret mécanique de la plaque extérieure pr une cadène...

29 avr. 2008
0

Très sincèrement, je le sens pas
Il me semble au vu des photos que tu n'as pas assez de palce entre ton enrouleur et ta baille à mouillage.

Puisque le but est de récupérer ton foc n°1, tu le fais retailler en supprimant les mousquetons pour pouvoir l'endrailler sur la 2ème gorge de ton enrouleur.

AMHA

RV

30 avr. 2008
0

La contre plaque
doit être SOUS le pont,dans le triangle avant.

Chez WR, tu trouvera une cadène qui te permettra via un ridoir et 2 écrous oeuil de reprendre l'effort sur l'étrave, et dans le prolongement de l'étai. Avec un peu de chance, l'écrou du bas pourra se visser directement sur le dépassement d'une vis de fixation de la pièce d'étrave.
Avant de tout faire définitivement, j'ai fait un gabarit en vrai grandeur. (ma plaque, fait 8mm)
Il faut des doigts de fées et quelques prédispositions pour les contorsions....

30 avr. 2008
0

En régate,
si tu as un génois léger en mylar par exemple, et que le vent force, tu peux envoyer un génois lourd en laissant l'autre travailler.
Puis, bien sûr, qd le 2ème est en haut, tu affales le mylar. Donc, tu réduis au max le temps sans génois. Voilà pour les 2 gorges.

RV

30 avr. 2008
0

comment déterminer si il y a assez de place ?
IL faut que l'étai largable tendu ne touche pas le tambour de l'enrouleur ?

30 avr. 2008
0

2ème gorge
Ca, c'est un truc que je n'ai jamais compris : pourquoi une deuxième gorge ? On n'y a pas accès quand le gènois est enroulé me semble-t-il...

30 avr. 2008
0

Ah bon, d'accord !
Merci

30 avr. 200816 juin 2020
0

si c'est comme
il y a 2 cadènes identiques opposées pour transmettre les efforts sur la coque par le tendeur donc c'est par construction qu'il y a cette plaque de plus il ne faudrait pas qu'en vissant le tendeur ce soit la cadène qui rentre dans le pont

30 avr. 2008
0

zut je répondais à Eric
mais je me suis gouré de post

30 avr. 2008
0

Etai largable reculé
Ton canot est calculé pour naviguer avec tout dessus. Hypothèse : quand le vent monte, ton centre de dérive ne bouge pas. Comme tu prends desris dans la GV, le centre vélique de l'arrière se rapproche du mat. Comme tu prens des tours de rouleaux dans ton foc enrouleur (avant tu changeais de foc, mais c'est le même phénomène), le centre vélique de l'avant se rapproche de l'étai. Bref, les 2 centres véliques s'avancent, donc la résultante de chaque centre pondérée de la force qui est dessus s'avance aussi. Comme le entre de dérive ne bouge pas, le centre vélique global peut éventuellement passer devant, et faire pivoter ton canot vers des allures plus portantes, ce qui s'appelle un bateau mou.

Solutions : 1) tu achètes une GV suédoise, dont le centre vélique est cf avec toute la GV, puisque tu n'as pas grand chose sur le mat, vu la coupe de la voile
2) tu installes ton foc en recul, et si le CV arrière avance, le CV avant recule, donc, avec un peu de pot, l'équilibre est respecté. En tout cas, comme ton centre vélique avant recule, c'est moins pire que s'il restait devant ... En plus tu peux enverguer ton foc sans avoir à dégréer le génois, ce qui n'est pas désagréable, vu l'état supposé de la mer.
3) tu ne touches pas aux centres véliques, mais tu avances le centre de dérive. C'est prévu ! C'est ton brave architecte qui s'est débrouillé (selon forme de la carène) pour que quand tu te vautres avec une gite à 80° le centre de dérive avance. Merci Monsieur Archi !

Donc, quand tu bricoles, tu choisis en général la solusse n°2.

30 avr. 2008
0

Donc Ernest
Si j'ai bien compris, à l'origine mon bateau avec ses voiles à endrailler sur l'etai, est mou quand le vent monte. Puisqu'à l'origine on n'avait pas d'étai reculé, puisque pas d'enrouleur ?

01 mai 2008
0

yes
considère le bateau au départ comme un truc sur un axe (sa quille en fait). Tu considère pareil les voiles. Au départ, alignement du centre vélique et du centre de dérive (si tout va bien). En fait ton bateau est toujours + ou - ardent (ou mou, surtout si beaucoup de voiles à l'avant). Puis tu commences à réduire, ... puis tu tiens compte que ça gite, puis tu t'aperçois qu'en écoutant ta barre, tu sens où il faut réduire (devant ou derrière). Ouf ! Fin de la théorie.

Avec le foc à enrouleur, il a dû t'arriver comme à tout le monde (et moi en preums'), tu réduis à mort devant, car ça t'enquiquine de prendre des ris, et, surprise, le bateau devient TRES ardent ...

17 mai 2009
0

solution trés discutable
Désolé Ernest, le recul de l'étai n'est pas une bonne chose en dessous de la force de vent à laquelle le bateau peut encore prétendre faire du prés.
Au contraire, une voile d'avant adaptée à la force du vent, placée le plus prés de l'étrave possible, diminue le tangage et donne plus de puissance pour passer la vague.
Suite à ce constat (valable sur mon Sun Fizz), j'ai grée un petit foc de route en béton sur l'enrouleur, et j'envoie en plus un foc léger sur bot dehors pour le prés jusqu'au travers dans le petit temps.

Je devrais logiquement reculer mon étai largable pour le foc de tempête, mais un autre paramètre me fait penser que c'est une erreur. En effet, lorsqu'on est en fuite, la voile qui appuie le bateau est d'autant plus performante qu'elle est proche de l'étrave.

La raison de ces a-prioris est que nous ne pensons pas assez en dynamique (mouvement dans multiples dimmensions, gite, perte de cap liée aux vagues et au mouvements de surface...)

Pour conclure, il faut faire des essais comparatifs pour chaque bateau, les chantiers ou voiliers faisant des choix simplifiés pour des utilisateurs peu exigeants en majorité.
Le moins risqué est de commencer par mettre l'étai largable à l'étrave et déterminer son capelage en l'étarquant parrallèle à l'étai principal.
Si ça ne plait pas, se reprendre sur la cloison arrière de la baille à mouillage est capeler en parallèle pour un gréement à un étage de BDF, ou au second étage si existant (ou troisième si existant)
Le fait "d'aplatir" l'angle de l'étai par rapport au pont donne de la portance au foc, ce qui est très intéressant pour les bateaux légers au portant.
cordialement
Alex

30 avr. 2008
0

procure toi

un catalogue AD tu as un schema tres complet avec l'accastillage ad hoc.

josé

30 avr. 2008
0

Vectran
Parfois, on ne peut pas rentrer un ridoir ou un système réglable entre le pont et l'étrave. J'ai utilisé un transfilage vectran, que j'ai mis en tension avec un écrou à oeil fixée sur un boulon.

01 mai 2008
0

et dans le même domaine
j'ai lu qu'il fallait que le tourmentin ne soit pas fixé proche de la cadène mais un peu plus haut, afin, je crois , que les vagues ne le remplissent pas lorsqu'elles déferlent sur le pont.
Me confirmez vous cette info ?
Si oui, quelqu'un a-t-il une idée de la distance à respecter entre la cadène et le point d'amure du tourmentin, dans le cas d'un bateau de 7,60 m ?
Merci d'avance.
Maxime.

01 mai 2008
0

Oui
Bien que cela remonte un peu le centre vélique du tourmentin, ce qui n'est pas trop favorable pour la gite, il faut remonter le point d'amure pour qu'il ne se prenne pas les vagues -supposées très grosses, puisque force 8 à 10 du vent.

Pour ton bateau de 8m, je ne sais pas à quelle hauteur il faut le prévoir, je te suggère de demander à des copains qui ont la même taille de bateau.

RV

09 juil. 2008
0

à hauteur des filières
:-)

02 mai 2008
0

merci
Hervé pour l' info.

08 juil. 2008
0

Un peu de géométrie
Faut il que l'étai largable soit parfaitement parallèle à l'étai principale ?

08 juil. 2008
0

NON
c'est un choix.
si vous fixez le plus haut possible comme il est dit partout, il ne sera quasiment jamis parallèlle.
si vous le mettez en parallèlle, il sera environ à 1 mètre du sommet, ce qui ne gène personne, et cela permet sur certains bateaux de réutiliser un peu le génois déroulé tout en gardant encore la trinquette.
pour l'écoulement de l'air, il faut des étais parallèlles.
JJ

08 juil. 2008
0

donc
ça sert surtout pour utiliser des voiles en même temps du fait de l'écoulement de l'air.

Mais si c'est pas top top parrallèle mais presque, ça fait quand même son office avec un tourmentin.

08 juil. 2008
0

Attention plus on....
descend, il y a de forte chance d'être obligé de rajouter des bastaques, c'est en général cette raison qui fait que l'étai est très près du départ du génois et part donc en V, ce qui évite dans ce cas les bastaques

08 juil. 2008
0

oui oui
C'est bien pour cela que je pose la question. Je suis pas trop descendu sur la ferrure. Mais du coup pour avoir un étai parralèle, je suis assez près de l'enrouleur.

Donc, je vais avoir un V gentillet, mais un V quand même. Comme je ne suis pas expert, et que je n'ai pas encore lu le livre que conseille Batelier (gutelle je crois), je voulais juste m'assurer que c'était pas n'importe quoi.

09 juil. 200816 juin 2020
0

photo
salut à tous sur cette photo tu as une idée de l'emplacement de l'étai largable.
C'est l'étai qui supporte le grand pavois.
Environ 80 cm pour le mât et pontet derrière la baille de mouillage avec plaque et contre plaque, puis tirant repris sur le bas de la cloison de la baille de mouillage.
Je ne le retire jamais même s'il me gène parfois pour les virements de bords.

09 juil. 2008
0

bastaque ?
Salut pendruig, ton mat fait combien de haut ?

Car je crois qu'en dessous de 6% de la hauteur pour la fixation de la ferrure, il faut mettre des bastaques,.

09 juil. 2008
0

bien des palabres
pour le point de fixation de l'étai. 40 cm?,50,m?, 80 cm, 1 mètre ?
mais pas un seul n'a eu l'idée (je pense aux dit spécialistes bien sûr)de vérifier le comportement d'un mètre de mat au sommet ?
en parrallèlle sur la plupart de nos bateaux ce sera env 1 mètre ( en prenant votre bateau en exemple,tracez sur un papier deux lignes parallèlles distantes de 30 cM, et constatez)
pour ce qui est de la flexion de ce mètre de mat,
je doute (car je ne connais pas l'inertie de ces profils, donc je ne puis calculer) qu'il y ai la moindre flexion qui puisse conduire à quelques désordres.( pour ceux qui savent construire un diagramme de forces, tracez, et vous aurez je pense de bonne surprises)
JJ

10 juil. 2008
0

bastaque
bonjour, pas de bastaques, le mât fait environ 10 m mais c'est du costaud (ancien) avec une barre de flèche.

17 mai 2009
0

Bon où en suis je ?
Alors :

  • Le truc au mat est posé
  • La cadène de pont est posée avec contreplaque sous le pont

Reste :
- L'étai en lui même
- Et rattraper l'effort sur l'étrave

Donc 2 questions qui se ressemble :

  1. Puis je mettre une sorte d'anneau du côté intérieur, vissée à l'étrave. Et au lieu de mettre une sorte de tire fond comme ils vendent, où même une cadène, je mets du dynema de 6mm (comme sur les haubans de idec) et je serre.

  2. Puis je faire un etai textile en dynema avec un palan pour le tendre ?

Bref, questions dynema :-D

17 mai 2009
0

gréement textile cela semble pas mal.
Attention au dynema, il flue, c'est à dire qu'à la première mise sous tension il s'allonge (de 5% si ma mémoire est bonne)pour arriver à sa longueur définitive.
C'est important à savoir pour calculer la longueur de l'étai.
J'ai mis un cordage de chez Lancelin le Minos qui est un mélange de dynema et de vectran qui lui ne flue pas.
Pour mettre à l'intérieur de la baille à mouillage tu peut faire un transfilage en vectran de diamètre 3 mm cela tiendra.
Mais il faut protéger le transfilage des ragages ou des chocs avec l'ancre ou la chaine.

19 mai 2009
0

Transfilage :
tu passes et tu repasses ton bout dans les deux points à relier de façon à faire une attache solide. Tu termines par deux demi-clefs après avoir bien souqué.

19 mai 2009
0

ok
Donc, j'ai rattrapé un peu en lisant les réponse sur les étais textiles sur le forum. Je pense que je ne vais pas innover pour le moment. Un bout de cable, un ridoir, ça ira amplement.

Par contre, qu'est ce qu'un transfilage philou ?

18 mai 2009
0

étai textile !
et le ragage ? ? ?

sujet déjà abordé plusieurs fois .....

21 mai 2009
0

Bon la dernière question !
Ensuite promis, je hisse un tourmentin !

J'ai bien compris qu'il fallait mettre un ecrou à oeil à l'interieur vissé sur l'étrave pour reprendre l'effort. Mais dehors sur l'étrave ? Ca donne quoi, un boulon tout moche ?

Que faut il mettre pour que ce soit bien intégré à l'étrave ?

21 mai 2009
0

Boulon tout moche

Tu veux dire écrou tout moche ?

s'il y a une pièce inox de renfort côté ext de l'étrave, il ne fait pas tache. Ou alors, tu met un boulon à oeil

22 mai 2009
0

Tous les Antares ont un anneau sur l'étrave

pour la sortie d'eau.
Ca fait pas moche, ont est habitué.

21 mai 2009
0

Bien
Donc j'ai un oeil dehors sur l'étrave, et un oeil dedans ?

Je suis désolé, je suis long à la détente.

21 mai 2009
0

un pontet
ce n'est pas moche, et vous pouvez accrocher une sous barbe si cela vous dit.
JJ

21 mai 2009
0

une sous barbe ?
ça ne me dit rien, c'est pour un bout dehors ?

23 mai 2009
0

Mais diable, pourquoi
reprendre les efforts sur l'étrave ?
J'avoue que je m'interroge sur cette solution. Après tout, un taquet supporte des efforts particulièrement important et il n'a besoin que d'une contreplaque. Pour les winchs, c'est pareil. Reprenons l'exemple des taquets ou même de la bite d'amarrage. Lorsqu'il y a gros vent et que le bateau tire comme un salaud, la dite bite supporte des tensions énormes (mon bateau fait plus de 10 tonnes ...), pendant des heures, et des a-coups et autres rappels violents ... et très régulièrement, à longueur d'années ... et ça ne moufte pas ...
Imaginons maintenant un vent de force 10 au près avec la toile du temps ... (:-)) : est-ce que les forces en jeu sont tellement énormes que je vais arracher mon pont ? Je suis sceptique.

Mon voilier est un hood 38 de chez wauquiez. Sa réputation de construction solide n'est plus à faire. L'étai largable est d'origine, du temps où trop n'était pas trop, et il n'est pas repris sur l'étrave. Juste un oeil, une grosse contreplaque en inox sur le pont, simplement boulonné derrière la ferrure d'étrave. Le proprio avant moi était un véritable furieux, il a testé la bête dans une ambiance dantesque. Je peux vous promettre que ça n'a pas bougé.

Bref, j'attends qu'on me démontre l'importance de cette reprise sur l'étrave. Moi, je pense qu'un pont bien échantillonné et une robuste contreplaque suffisent.

Mais je suis prêt à entendre le contraire ...

Cordialement,
Olivier

23 mai 2009
0

Tu as déjà vu un étai, non repris sur étrave ?

C'est cette pièce inox qui enjolive l'étrave, et réparti l'effort de l'étai sur une plus grande surface de boulons. Les bateaux qui n'en n'ont pas ont tenu sans pendant 20 ans, mais commencent à avoir l'étave qui se soulève par la corosion des boulons.

Donc, l'étai largable subit les même efforts que l'étai principal. Le tourmentin est plus petit, mais le vent plus fort, donc la force égale.

Bien sûr, ça tient sans ça, mais ce serait dommage de perdre le tourmentin dans les moments les plus difficiles.

23 mai 2009
0

logique mécanique
1)ton étai tire perpendiculairement au pont à peu de choses prés, alors qu'un taquet subit un effort tangentiel au pont. Etai donne arrachement, taquet donne cisaillement; rien à voir.
2) lorsqu'un bateau est pendu par ses taquets, (ne rigolez pas j'en ai vu), l'effort est statique, correspondant environ à la masse du bateau (moins composante d'appuis sur le quai)
Lorsqu'un bateau tape dans une vague, le coup de fouet (controlé par le haubanage) du mat donne des pics de tension trés levés, et brutaux, contrairement à une traction statique. Comparez une poussée sur un objet et un coup de marteau. au bout d'un certain nombre de coups de marteaux, l'objet réagit, alors qu'il peut rester insensible à la poussée (même pression instantanée)
3) on s'en fiche de perdre un taquet, pas un mat.

C'est pourquoi il faut une reprise d'étai sur l'étrave.

Alex

23 mai 2009
0

tago
j'ai eu un hood 38 MKII
j'ai installé l'étai larguable à 50 cm de la tete de mat et le point d'ancrage bas sur la cloison de la cabine avant avec un équerre en inox de 4mm
sur laquelle j'ai mis une cadene articulée double
depuis le voilier a fait plus de 20000MN dont deux transats et la l'étai à travaillé avec dessus un genoa lourd tangonné,par contre j'ai ete obligé de faire sertir un cardan en haut j'ai eu des ruptures de brins du cable par manque de debattement ,tout le matos vient de ches ACCMO
je ne peux pas de faire de photos j'ai vendu le bato à regrets
alain

23 mai 200916 juin 2020
0

Là j'avoue :
"Lorsqu'un bateau tape dans une vague, le coup de fouet (controlé par le haubanage) du mat donne des pics de tension très levés, et brutaux, contrairement à une traction statique."

Cet argument d'Aroc, j'y avais pas pensé et il est vraiment pertinent.

Mais ... je le redis : mon voilier n'a pas de renfort à l'étrave. Mon prédécesseur n'utilisait quasiment que l'étai largable. Rien n'a bougé.

En fait, j'ai deux points d'ancrages pour l'étai largable :
- l'étai largable d'origine, celui que j'utilise par gros temps : il est situé juste derrière l'enrouleur (sur la photo, on voit une grosse pièce en inox que servait à bloquer l'ancre, l'œil est juste derrière). J'ai bien vérifié il n'y a pas de renfort. C'est juste un gros boulon ...

  • l'étai largable pour faire le "côtre", juste derrière le guindeau : sur la photo, c'est lui qui est à poste. Il est fixé par une contre-plaque en bois bloqué entre le dessous du guindeau et la cloison de la cabine avant. Aucune reprise des efforts sur cette cloison. Accessoirement, le pont en teck sert aussi de contreplaque ...

Alors, je me dis :

  • soit Wauquiez c'est des cons et il faut que je renforce tout ça fissa !

  • soit ils ont considéré que l'échantillonnage suffisait ...

Comme à priori, Wauquiez c'est pas des cons et c'est même leur boulot de fabriquer des bateaux ...
Perplexité, quand tu nous tiens ...

Olivier

Ps : je vais également vérifier si l'échantillonnage du polyester est le même à l'avant et juste derrière la baille à mouillage ...

24 mai 200916 juin 2020
0

une petite bidouille
qui m'a changé la vie sur le hood 38

24 mai 2009
0

C'est quoi ta bidouille ?
Tu as découvert comment faire des photos floues pour éviter de faire une mise au point ? :-p :oups:

23 mai 2009
0

perso
salut à tous, comme j'ai déjà eu l'occasion de l'expliquer, sur mon bateau j'ai repris l'effort des pontets par une plaque fixée sur le bas de la cloison de séparation de la baille de mouillage. Rien ne bouge, contrairement au premier essai (juste avec une contre plaque) qui m'a fait sentir le pont monter au fur et mesure que je tendais l'étai avec le ridoir.

24 mai 2009
0

et en plus
la survie rentre juste capot fermé et j'ai ajouté unechelle de bains telescopique
je sais je suis hors sujet mais c'est pas grave
alain :-)

24 mai 2009
0

Bien voilà
j'ai fait un trou dans l'étrave. J'ai mis un boulon qui traverse avec un rond dedans et un boulon en forme de boule devant. J'ai relié le tout au vectran en serrant très fort.

Maintenant, je passe au cable : Si j'ai bien compris, je dois le monter comme si il était au repos sur lle côté, et faire une sorte de longue estrope avec le ridoir pélican pour quand on doit aller le gréer ? Mettre une poulie en haut avec une drisse pour hisser, et un taquet coinceur en bas ?

Si j'ai tout bon, ça devrait être opérationnel d'ici la mi juin.

24 mai 2009
0

c'est bien
tu avances ...... et ensuite tut trouvges la voile qui va bien, tu l'endrailles, et tu attends qu'il y ait du vent pour te servir de se super montage qui en fin de compte sortira deux fois pas an .....
(mon ordi est parti en Tunisie .... hors sujet ..)

24 mai 2009
0

Cher Gilles
Pour la voile, j'ai toute la garde robe endraillé :
Genoi
Foc 1
Foc 2
tourmentin

Donc, j'ai du choix :D

Merci à tous pour votre aide sans laquelle, je n'avancerais pas, ou j'aurais fait un peu n'importe quoi.

25 mai 2009
0

Tu oublie que l'étai lagable doit être fixé aussi au mat.

tu vas faire comment ?

Parce que les pattes vendue exprès ne conviennent pas pour un mat ayant une glissière pour tangon qui monte jusqu'en haut. Je parle d'une glissière qui n'est pas rapportée, mais c'est le mat qui est monobloc, la glissière est simplement moulée tout le long du mat.

Donc il y a une autre solution.

25 juin 2009
0

Bon vous allez pas me croire
Je suis presque au bout de ce scorgneugneu d'étai largable. Ensuite, je pourrais vous en monter à la pelle chez vous.

Mais je ne comprends pas le montage au niveau du ridoir en bas. Comment on fait une estrope ? Faut il faire une estrope ?

(je suis définitivement très bête)

25 juin 2009
0

Ben moi c'est ta question...............
..........que je comprends pas.
Il te faudra trés certainement une estrope, comme elle sera pour ta voile je pense qu'il te la faudra en cable et solidaire de la voile.
Pi ça je comprends;
"Mais je ne comprends pas le montage au niveau du ridoir en bas."

25 juin 2009
0

Quoi quoi ???
....tu veux pas mettre un lien sur ce truc d'AD.....je vois pas la necessité d'une estrope pour ça............

25 juin 2009
0

Bon sang mais c'est bien sur !!!!!!
Ayé j'ai compris......
Ton estrope elle te sert a le ranger, mais comme a l'endroit ou tu vas le frapper (pour le ranger) la distance sera pas la méme il te faut une estrope qui ratrapera la différence de longueur pour éviter que ça glandouille ..........compris ?
le mien je le range a coté des bas hauban et j'ai une sorte d'estrope.........

25 juin 2009
0

Mais non......
a poste (donc soumis a des contraintes) tu dois avoir le montage de l'étai larguable mais quand tu ranges (donc sans le travail a fournir par le bazar) tu mets une estrope pour ratraper le delta de longueur............

25 juin 2009
0

Bien je regarde par exemple AD
sur le plan du montage de leur étai largable. Il y le câble qui part du haut du mat arrive au ridoir pélican, puis il y a une estrope du ridoir au pont.

Pour la voile, j'ai déjà un bout de cable fixer dessus.

25 juin 2009
0

J'ai le scan ni le catalogue
Mais voici ce qu'ils disent :

[i]"Conseils de PRO

? Pour utiliser des voiles légères ou de brise tout en laissant le génois enroulé à poste. L'étai se place 20 cm en paralléle de l'enrouleur en retrait de l'étai principal. Son ancrage sera situé entre 30 cm et 80 cm sous la tête de mât.

? La longueur de l'étai avec son ridoir largable, sera égale à la distance entre sa fixation en tête de mât et son ancrage sur une cadène de repos.

? Une estrope permettra de le mettre à poste sans changer de réglage."[/i]

25 juin 2009
0

Compris mais
là ou je vais le frapper pour le ranger, ça ne sera pas plus court que là ou je vais le mettre à poste ?

donc il faut une estrope pour le mettre à poste selon moi, enfin, j'ai pas la notion des distances.

25 juin 2009
0

j'ai
un étai largable sans estrope et ça fontionne bien .Un peu plus compliqué pour la place au repos mais on arrive à trouver sans trop de problème.

A bientôt
Patrick

25 juin 2009
0

mes excuses
Nolan a répondu à cette question

25 juin 2009
0

Pourrais tu m'expliquer ?
C'est justement là la question, le rangement :D

25 juin 2009
0

sur un gréement fractionné,
? Pour utiliser des voiles légères ou de brise tout en laissant le génois enroulé à poste. L'étai se place 20 cm en paralléle de l'enrouleur en retrait de l'étai principal. Son ancrage sera situé entre 30 cm et 80 cm sous la tête de mât.

c'est le point d'ancrage de l'étai de foc ou de l'enrouleur qui est la référence ?
Ou l'étai de trinquette doit-il être simplement // à celui du foc?

27 juin 2009
0

l'avantage de l'estrope
elle récupère le manque de longueur de l'étai qui est construit pour être au poste d'attente.
pour les mesures, il est souhaitable si vous utilisez un pélican qu'il soit presqu'à sa longueur maxi la longueur de l'estrope sera en recouvrant d'env 4 a 5 cm le crochet du ridoir.
maintenant pour les petits bateaux, au lieu de ridoir, un palan.
JJ

25 juin 2009
0

Estrope ou pas estrope?
Hello,

Je suis également en phase de terminer mon étai largable.

Dans mon cas, je ne mets pas d'estrope car le ridoir est assez long, donc la longueur du cable est assez courte pour venir se ranger le long des haubans avec un petit palan léger pour le maintenir en tension.

Après, la question du point d'amure de la voile, c'est autre chose, tu peux rajouter une petit cable (comme dit precedament) à poste sur la voile pour qu'elle passe au dessus des filières.

Donc besoin ou pas d'estrope, ça dépend des cas ...

enfin, c'est si j'ai bien compris ...

BOn yapluka monter à ce foutu mat (c'est haut!) pour y accrocher le cable et la drisse et je vérifirais tout ça en vrai.

A+,

25 juin 2009
0

Mais non !!! Rachid
C'est l'inverse, rangé au pied de mat, ou repris sur une cadene, ton étai, sans estrope "donc plus court... et pour etre mis sous tension, sur sa cadene renforcée, "c'est le point le plus loin", tu as besoin de l'estrope a ce moment... une variante consiste a metre le ridoir sur l'estrope, au point bas, avantage de ne pas l'avoir a mit hauteur quand ça chahute, de pouvoir le ranger a l'abris avec l'estrope, au prix du ridoir c'est pas un luxe!!...reste son, ancrage au repos que l'on peut reprendre avec un bout ou palan bout ou palan tout court...enfin, c'est juste une idée qui marche et testé.

25 juin 2009
0

Mais si (enfin je crois)
Enfin, je pense ranger l'étai au repos sans son ridoir, donc c'est le ridoir qui fait la fifference de longueur entre le point de repos et le point de travail ...

Pas sur que ce soit clair ...

25 juin 2009
0

Quoi qu'il en soit
Si j'ai besoin d'une estrope, je la fabrique comment ?

Parce que 2 norseman ça coute un bras, déjà que le reste est pas donné.

25 juin 2009
0

Oui mais tout de même
C'est pas donné Now. Je me demandais si c'est sorte de serre cable avec des vis pourraient faire l'affaire ou si c'est pas assez costaud.

25 juin 2009
0

Estrope
Un petit bout de cable (5 ou 6 mm de diam) plus deux sertissages chez un ship, ça doit pas être si cher que ça non?

27 juin 2009
0

un cable
et deux serre cables cuivre sertis +oeillet.
simple solide.
JJ

25 juin 2009
0

now
Je pense pas que tu vas compenser la différence de longueur avec ton seul ridoir, selon, le ridoir pour le reglage tu as entre 150 mm et 250 mm, il risque d'en manquer un bout....il existe des version, "long" mais alors "quid" du prix !!

25 juin 2009
0

Longeur de l'étai
Je pense que je me suis mal expliqué (pas facile à expliquer par écrit)

Le ridoir à une longueur total de 39 à 54cm (selon le réglage). Je l'ai réglé au milieux et j'ai mesurer mon cable avec le ridoir en place.

En fait, j'ai mis un cable que j'avais, mais trop long sur le mat et j'ai mesurer directement sur place. Une fois la marque faite sur le cable, je l'ai positionné le long du hauban et il arrive un peu au dessus de la fixation du hauban, donc il sera rangé la sans besoin d'estrope.

C'est peut être un coup de bol, ou alors j'ai loupé un truc ?

De toutes façons, je vais éssayer de mettre tout ça en place ce WE, donc je verrais bien si je me suis gouré et je ferais des photos pour Nolan.

A+,

25 juin 2009
0

Bon alors.............
Pour Nolan;
une solution (genre provisoire qui dure des années), mais si ton estrope te sert pour ranger l'étai donc contraintes faible, tu prends le cable, tu le mets dans un tuyau cuivre tu fais un boucle qui remet le bout libre dans le tuyau, tu mates le tuyau, tu brasse cette partie......ça tiens.

soluce deux t'atends lundi je te fais des tofs de mon montage ce we qui utilise du matos que j'ai essayé de décrire sans succés........

25 juin 2009
0

Bien vu que
je suis pris par le boulot tout ce week end, je ne risque pas de hisser de tourmetin.

j'attendrais une tof de ta part, et de revaudrais cela au Frioul autour d'un verre ou deux !

27 juin 2009
0

Ayé ...
Salut,

Ca y est, mon cable est en place et ...

... Il me faudra une estrope ! :-D

Je ne sais pas ce que j'ai foutu lors de la prise de mesure (en fait, j'avais mis un scotch pour repère et je crois qu'il a du bouger), toujours est il que après avoir fait couper le câble et sertir l'embout chape, j'ai fixé le câble en haut du mat (quelle galère...) et au moment de le mettre en place ... il en manque un bout :-(

Bon, je vais pas tout refaire, j'ai rajouté un petit ridoir que j'avais (qui ne servira pas au réglage) pour rallonger le tout.

Par contre, je confirme qu'il se range (avec l'ajout) le long d'un hauban sans problème (il faudra que je mette un mini palan pour le maintenir), donc si je ne m'étais pas gouré dans la mesure, pas besoin d'estrope. Je vais éssayer de faire une ou deux photos ce WE.

A+,

27 juin 2009
0

bravo now
moi ça fait 14 mois que je réfléchis, et toi pif pouf c'est fait !

27 juin 2009
0

Pif pouf ?
Heu, merci pour le bravo, mais mon installation de l'étai à démarré il y a plus d'un an ...

Lorsque j'avais fait changer mon gréement dormant, j'en avais profité pour faire poser la ferrure de tête de mat, mais comme le devis étai trop élevé à mon gout, cet hiver, pendans les travaux au sec, j'ai posé la cadène double sur le pont et j'ai commandé le solent.
Il y a 1 moi a peut près, j'ai trouvé un ridoir pélican à poignée d'occase sur STW, et enfin ce WE je pose le cable !

Tu vois, pas "pif pouf", mais une longue histoire :-D

Manque plus que les écoutes, mais pour cet été je vais me débrouiller avec ce que j'ai.

A+,

27 juin 2009
0

jonction
Bonjour, quelle pièce de jonction entre le cable de l'étai et le ridoir pour pouvoir installer ou desinstaller le ridoir rapidement et sans utiliser d'outillage? Merci.

27 juin 2009
0

jonction
Hello,

Pour le moment, j'ai mis un boulon inox sur lequel je vais mettre un écrou papillon pour le mettre à la main, mais ce n'est pas l'idéal.

Au port, ça va, mais je pense que par mer formée au moment de gréer tout ça, il faudra un truc plus simple, mais je n'ai pas encore trouvé quoi?

Peut être un axe avec la goupille intégrée au bout qui pivote quand on le rentre (je ne sais pas coment ça s'appelle)? ou un croc pélican comme sur le ridoir?

Si quelqu'un a un système pratique, il peut nous le décrire ici, je suis preneur de l'info.

27 juin 2009
0

A tout hazard ...
Si cela peut t'aider ... ?

www.blueoceanconcept.com[...]le.html

A+

28 juin 2009
0

Ridoir pélican à volant
chez Bernard, plus de 500€, prix public.

Autre exemple:
www.ship-marine.com[...]x1.html

C'est ce que j'utilise, j'en suis très satisfait.

RV

28 juin 200916 juin 2020
0

Ici, la partie haute
Je referai une photo aujourd'hui avec les détails.

RV

28 juin 2009
0

voir
Les catalogues des ship
les ridoirs utilisés possèdent en partie basse un mousqueton.
JJ

28 juin 2009
0

oui mais
Bonjour, je suis ok pour le ridoir,mais quelle pièce de jonction utilisez vous pour le raccorder sur le cable de l'etai. Avec la possibilite de l'enlever et de le remettre rapidement sans outillage ni etre obligé de mettre un axe avec goupille. Merci . Dominique

28 juin 2009
0

merci
pour les details. Dominique

28 juin 2009
0

Estrope = envoi du foc compliqué, trop haut.
Attention, avec ridoir + estrope, le foc à mousquetons ne descend pas au niveau du pont, mais restes 1 mètre plus haut.
A l' essai au port, sans vent, ça passes.
En mer avec 25 noeuds, ce n' est pas facile à envoyer, et encore moins à affaler à 40 noeuds. (Foc de brise de 25 m2 sur un Sun Fizz, étai largable amarré au repos sur le balcon inox de mat.)
Je vais refaire un étai plus long un de ces jours.

28 juin 2009
0

Estrope
Je ne comprends pas, le foc est chez moi sur le pont, je ne grée pas les 2 ou 3 1ers mousquetons, c'est tout.

Vraiment, je n'ai jamais eu le moindre problème quelle que soit la force du vent ou de la mer.

Ca dépend peut-être aussi de la taille du bateau et donc du solent (mon solent est à ris et là encore, pas de problème particulier).

En y réfléchissant, c'est le principe de base d'un tourmentin qui a une estrope intégrée.

RV

28 juin 2009
0

je me demande
comment tu as trouvé cela ?
t'as fait une usine à gaz ?
il n'y a pas de relation entre l'étais et le point d'amure de la voile.
"C'EST INDEPENDANT"
JJ

28 juin 2009
0

alors ?
nolan as tu pris ta décision et réalisé l'affaire ou es tu encore dans la réflexion ??

28 juin 2009
0

En fait
Je pensais aller au bateau ce dimanche, et faire selon mon plan :

Je monte au mat, j'accroche le dit cable, je redescend, je vois ou je peux le ranger, je le coupe, je mets un norsman à oeil, je vais à l'avant, je mets le ridoir sur la double cadène et je fais une estrope de la longueur qui manque. Avec le morceau de cable qui me reste et deux truc à vis + oeil tout simple.

Ainsi le ridoir ne sera pas trop haut, je pourrais gréer une ou deux voiles plus grande.

29 juin 200916 juin 2020
0

Estrope
Rien de compliqué, le point d'amure est sur le pont au même endroit que là où est fixée l'estrope.

RV

28 juin 2009
0

super !!
content que t'es la solution ;-)

29 juin 200916 juin 2020
0

Fixation de l'âmure et de l'estrope, détail
Une simple goupille ouvrante pour enlever l'estrope qd elle est désoladirisée de l'étai largable.

RV

29 juin 2009
0

d'après
tes photos, le ridoir est fixé en permanence sur l'etai volant. Tu enlève juste l'estrope pour le stocker en pied de mat? Merci pour tes photos

29 juin 2009
0

Affirmatif
En, fait, j'ai simplement raccourci l'étai volant qui se fixe comme à l'origine, mais au lieu d'être fixé sur le pont où j'ai une double fixation (une pour le solent ou le tourmentin et une à l'origine pour l'étai volant), il est fixé sur l'estrope. Elle a été fabriquée sur mesure par un spécialiste de gréement (sur mon idée).

RV

29 juin 2009
0

Nolan.........
Comme promis j'ai fait les photos de mon montage, mais UGO entre temps a mis des photos qui sont exactement le méme montage.......cela dit dit je peux mettre les miennes mais ça n'a aucun intéret........

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

Souvenir d'été

  • 4.5 (73)

punaise..!! c’est pas bien grand.. ilot de punaise au sud de Union island 🏝

novembre 2021