Etai largable entre l'étai et le bas étai

A l'heure de réviser mon mat (et de changer 2/3 trucs par du textile),
je m'intéresse à mes étai ...

Et je constate que le fabuleux étai largable que je n'ai évidement jamais utilisé se trouve entre l'étai (en tête) et le bas étai (secondes barres de flèches)
Plus exactement, il se retrouve juste dessous l'étai, bien plus proche de ce dernier que du bas étai ... (il est à 60cm sous l'étai, et 4m au dessus du bas étai)

Cet étai largable ne sert que pour des voiles à endrailler dessus. De telles voiles, je n'en ai qu'une : le tourmentin.

Mais bon, il aurait l'air con, ce tourmentin, à trainer entre l'étai et le bas étai...

J'ai l'impression que cet étai largable ne me sert à rien.

(et comme il ne sert à rien, j'aimerais bien le remplacer par du textile)

L'équipage
04 avr. 2021
04 avr. 2021
0

Bonsoir

Je suis en train de réfléchir à ce même point (sur un 8m "plastic classic") en-dessous d'un génois sur enrouleur.. que j'aimerais épargner à partir de 5-6 beaufort !

1 = Où placer le point d'amure ?
- juste en arrière de l'etai ?
Respecter l'équilibre originel
(mais la réduction simultanée de la GV avancera déjà le centre velique ? )
- comme une trinquette ?
(qui re-equilibrerait.. malgré les plans d'architecte ?)

2 = Etai largable en ?
- cable /sur ridoir pélican ? ou palan d'etarquage à plat-pont/
(problème de courbure du trop long, sinon estrope, mais qui va remonter les mousquetons pour endrailler)
- utiliser une drisse (en Dyneema)
/mais double pression sur le mat/
- > je m'oriente vers un Etai en dyneema (avec un palan d'etarquage à plat-pont)

3 = sécuriser le point d'amure
Le montage actuel est sur une patte reprise sur la cloison AR de la baille de mouillage (J=3,50m-1m)
/mais ne va pas jusqu'à la quille !? Il manque une vraie reprise...

4 = quelle surface/forme
- solent mince et haut ?
À) Réutiliser une drisse de foc
- trinquette-tourmentin ?
B) Obliation d'un point de drisse nouveau (et bas-hauban ou bastaque)
Quelles efficacité ?
+ penser au point de tire d'écoute selon le rail existant

PS je m'aperçois que j'ai zappé la réponse à la question posée :
- si la navigation est en zone/région protégée : on peut ignorer...
-comme je prévois d'être amené à devoir dépasser la plage d'usage du génois, même roulé (donc au-delà du cas d'urgence absolue nécessitant le tourmentin) : je souhaite équiper le bateau d'une voile d'avant de forte brise !

Ayant récemment navigué en parfait confort sous trinquette endraillée sur textile sur un pogo 10,50, je recommande cette solution.


voilic:Donc :Remplace par du textile et retrouve un plus petit foc endraillable ! ·le 04 avr. 2021 21:30
04 avr. 2021
0

Hola
Souvent l'étai largable est proche de l'étai pour éviter l'usage de bastaques.
Ton tourmentin ou une trinquette ,tu ne peux pas l'envoyer sur ton bas étai ?
Faudrait un point pour poser une poulie pour le hisser.


04 avr. 2021
1

Pourquoi vouloir remplacer un truc qui ne sert à rien ?
Personnellement j'aurais plutôt tendance à l'enlever.


voilic:Un 'truc' qui n'a jamais servi, mais faute de voile adaptée ?Ou par des conditions de navigation 'uniquement' clémentes ? ·le 04 avr. 2021 22:13
05 avr. 2021
0

Je ne peux pas envoyer le tourmentin sur le bas étai : l'étai comme le bas étai ont tous les deux un enrouleur.

Seul l'étai largable permet d'envoyer le tourmentin.
Du coup, son seul usage, c'est de pouvoir utiliser le tourmentin.

Je note qu'il est donc courant d'avoir un étai largable juste derrière l'étai ... Mais pour les autres, il sert à quoi ?
A envoyer une autre voile que le génois, mais de même taille que le génois ? Quel intérêt pour le commun des plaisanciers (en excluant donc le fin régatier, qui pourra de toute manière se passer totalement d'enrouleur pour n'avoir que des voiles à endrailler)


volubilis3:j'utilise mon étai largable pour envoyer un solent ou un petit foc quand mon génois est enroulé et trop de vent pour ce dernier. Cela améliore grandement la remontée au vent quand celui-ci est fort.·le 05 avr. 2021 09:37
bleuoizo:1 - Déjà, avoir la possibilité de gréer un tourmentin convenablement, même s'il ne t'as encore jamais servi, est une grande chance. Ce ne devrait d'ailleurs pas être une chance mais un truc obligatoire.2 - Un étai largable, correctement installé (comme le tien), permet comme l'indique Volubilis de gréer une autre voile bien plus adaptée à certaines conditions. Plus petite et plus plate que le génois, elle permet de continuer à faire un près correct, à un cap correct, à une vitesse correcte, avec une gite pas exagérée, et sans abimer un génois trop enroulé quand les conditions deviennent un peu toniques. Dit en d'autres termes, ça permet de continuer à faire route confortablement plutôt que de se faire souffrir soi et son bateau inutilement. Ça offre donc confort, sérénité, sécurité, et en bonus l'élargissement de ses options de navigation.C'est la raison pour laquelle à peu près tout plaisancier "commun", dès lors qu'il s'aventure un peu plus loin que son dimanche ensoleillé, est bien content d'avoir un étai largable. Ou s'il n'en a pas encore, aimerait bien en avoir un.Mais sinon, effectivement, il y en a qui traversent des océans avec un simple enrouleur et son génois rincé. Il est vrai que ça se fait très bien, tout du moins tant que tout se passe bien.·le 06 avr. 2021 11:41
05 avr. 2021
0

S'il ne vous sert à rien, enlevez le et éventuellement gardez le pour un successeur qui en verra l'utilité. Perso le génois est sur enrouleur. L'étai largable pour trinquette est maintenant fixe avec enrouleur de trinquette, en montage cotre définitif, et pour le pire qui n'arrivera jamais j'ai monté, au cas où, un étai largable en arrière pour endrailler le TMT.


06 avr. 2021
0

Bonjour,

ben moi, j' ai opté pour la totale: le beurre, l' argent du beurre et... le cul de la crémière!!!

J' ai sur l' étai principal un classique génois sur enrouleur, mais supprimé l' émérillon que j' ai remplacé par un genre de hook, ce qui me permet d' utiliser la drisse pour l' étai largable installé immédiatement en arrière de l' enrouleur.
Je l' utilise pour le génois léger, foc 1, foc 2 et tourmentin.

Ensuite, entre les 2/3 du mât et le milieu du pont avant, j' ai un étai de trinquette sur enmagasineur structurel, avec dessus une voile taillée avec un point d' écoute haut et fort grammage avec laquelle je peux faire du vrai près serré jusqu' à environ 40 nd de vent, mais j' utilise cette trinquette aussi énormément en complément du génois dans le petit temps/médium, et des focs dans la brise, ainsi que pour les manœuvres de mouillage.
Je peux sans problème remplacer en mer dans la piaule la trinquette par le tourmentin si je dois remonter au vent avec plus de 40 nd.

Comme pour cette trinquette j' ai supprimé les bas-haubans avant (et rajouté des bastaques), j' ai rajouté un bas-étai pour compenser la traction vers l' arrière des bas-haubans.

Ce qui me fait en tout 4 étais sur un 31 pieds, et tout ceci cohabite parfaitement et ne gêne nullement le génois au virements de bords.

Gorlann


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

Souvenir d'été

  • 4.5 (166)

Le Renard, cotre corsaire de St Malo, en 2005

novembre 2021