Et les voiliers qui avancent par petit temps

Marre des Voiliers de gros temps, marre des Amel , HR et consorts. Marre de tous les fortiches des ratios qui te disent si tu peut naviguer ou pas , s'il va tenir le coup ??
Justement , le maître du gros temps voulait allonger le mat du Joshua.c'est dire...
Autrefois , petit temps, tu mettais un génois léger et t'avançais.
Maintenant , les voiliers cités plus haut sont des "pétroliers".
C'est quand même agréable de naviguer dans moins de 10 nds de vent et ne pas être incommodé par ce foutu moteur !
Quand la calmasse arrive , comment se dépêtrer de l'anticyclone que l'on a mal visé ???
Une fois , en Méditerranée , je voyais un A 35 bien avancer par petit temps. Son ou ses secrets ?? Je ne suis pas régatier mais j'aime les voiliers de croisiere vivants.
Quels sont ils ??

L'équipage
08 sept. 2021
08 sept. 202108 sept. 2021
0

..Ce sont souvent les mêmes qui sont bons dans le tout gros temps, c'est à dire les voiliers ou la réduction de la surface mouillée pour une longueur à la flottaison donnée a été optimisée. Donc on en revient aux bateaux à petit culs des années 70.
Ils ne savent pas planer donc tout a été fait pour les rendre rapide en-dessous de leur vitesse limite de coque --> réduction de la surface mouillée.
Les larges culs modernes sont super au portant dans la brise et le medium mais pas particulièrement fameux dans la pétole.
Voila, désolé...


Boutdebois:J'ajouterai qie la meilleure allure de pas mal de bateaux modernes se situe entre le camping car et la caravane.......Alors que tant de vrais voiliers des sixtyseventies croupissent sans trouver preneur.·le 09 sept. 22:50
08 sept. 2021
0

Sauf clapot infect venant d ailleurs à partir de 5 noeuds je fais de la route en laminaire, 4 noeuds environ

Avec bien sûr vc 17 carène impeccable bateau pas trop chargé et concentré sur les réglages

En turbulent 6 a 7 noeuds de vent


08 sept. 2021
0

C une joie d avancer par petit temps dans effort


Pierre3:He oui...glisser en silence en passant les bateaux récents avec étrave droite et hublots de coque et l'équipage qui vous regarde interloqué :-)·le 08 sept. 13:40
08 sept. 2021
0

La portance d'une aile étant proportionnelle à sa surface pour une force propulsive ou tractive voulue, à faible vitesse de vent il faut porter nettement plus de surface vélique. Reste à mettre en place et gérer. La portance d'une aile est une notion indépendante du mobile qui porte l'aile.


08 sept. 2021
7

Les trimarans sont aussi super bons. Légers.


romphaire:Un trimaran avec de super voiles de petit temps, je ne connais rien de plus efficace.·le 10 sept. 21:40
08 sept. 2021
0

il faut d'abord de très bonnes voiles bien réglées ...
./.


JeanLW:C mieux mais correctes ça suffit si au moins tissu pentex, pas luxe mais de déformé pas·le 08 sept. 14:36
08 sept. 202108 sept. 2021
3

AMHA, pour avancer dans le petit temps il y a deux fondamentaux.

1/ Une carène bien propre
2/ Un beau jeux de voiles.

C'est une évidence, j'enfonce une porte ouverte mais à regarder les plans d'eau, ça n'a pas l'air si évident pour tous.

J'ai bien retardé le moment ou je démarre le moteur grâce à un geenaker, qui fait environ 1,6 fois la surface du génoa, gréé sur un bout dehors et quasi en tête (j'ai un gréement fractionné)
C'est une super voile. Avec du recul j'aurais même pu/du la prendre plus grande, 2x la surface du génoa aurait été mieux. C'est une super voile, très facile d'utilisation sur emmagasineur et avec une plage d'utilisation assez large du près bon plein au largue.

Quel satisfaction de glisser doucement sur l'eau plate alors que quasi tous les autres bateaux autour sont au moteur...

[Edit] Je rajoute un troisième point fondamental, c'est une hélice repliable, important de ne pas freiner le bateau surtout par petit temps, la différence est notable par rapport à une hélice fixe.


MBI:J'ai un gréement 7/8 j'ai voulu mettre un gennaker j'ai demandé on fabrique en humain il m'a fortement déconseillé d'installer le point de drisse en tête·le 08 sept. 13:55
MBI:Oups😄 fabriquant du mât·le 08 sept. 13:56
Now:Mon gréement est plutôt 8 ou 9/10, je n'avais pas de drisse de spi/geenaker, juste une deuxième drisse de génoa qui sortait au même endroit. Avant d'acheter mon geenaker et de faire rajouter la sortie de drisse par le gréeur, j''ai contacté l'architecte qui m'a fourni le plan du greement avec la cote maxi pour la sortie de drisse et j'ai contacté également le fabricant du mat qui m'a confirmé cette cote. La sortie de drisse n'est pas en tête mais quand même bien au dessus de celle de la drisse de génoa.·le 08 sept. 14:01
08 sept. 2021
-1

Et oui je trouve ce critère de choix plus important
Se faire secouer n'a aucun intérêt.
Ce que j'aime c'est pouvoir faire de la voile qu'avec 6 knt de vent.
Glisser sur l'eau, vitesse de carène, peu de mer beau temps le kif.
J'ai bossé la météo pendant 15 ans justement pour éviter tous les merdiers pas pour m'y mettre.


lolapo:Ha , ha cachotier...Prochaine traversée , tu me routeras.·le 08 sept. 17:16
MBI:Pourquoi cachotier? traversée de quoi? ce truc chiant de l'atlantique dans les alizés naannn déjà sur un bateau c'est long et pas très palpitant mais alors derrière un ordi je vais m'endormir avant la vacation...·le 08 sept. 23:55
lolapo:Juste parceque j'avais noté tes facilité avec la météo. C'est pas mal aussi d'avoir le caractère " rebelle" de celui qui veut comprendre.Quelquefois , en transat , meme au niveau du Ca vert , le vent peut étre absent et tu es quelque peu désemparé par le calme plat , le cagnard et la houle. Nord , Sud ou tout droit ???·le 09 sept. 00:55
MBI:Je prend ça comme un compliment, surtout rebelle ...la météo suffit de se donner du mal pour apprendre·le 09 sept. 12:49
08 sept. 202108 sept. 2021
2

Dans l'ordre je mettrais du plus bon vers le moins bon dans le tout petit temps:

1/ multicoque léger (donc pas les cata/immeuble multiétages)
2/ voilier "de course" récent hyper léger avec surface mouillée modérée
3/ voiler "années 70" ou "leadmines" & équivalent (petit culs) bien optimisé (bonnes voiles etc.) avec passé "course" (First 30 Mauric, plan Doug Peterson, S&S etc.)
4/ voilier de course récent optimisé pour le portant (grande surface mouillée pour obtenir une coque hyper planante).
5/ monocoque de croisière de production récente (le truc bien large à l'arrière avec des aménagements en aglo bien lourds et entrées d'eau bien large à la flottaison pour cause étrave droite).


08 sept. 2021
4

Faire un tri et vider le bateau tous les 5 ans. J'ai remplis une benne.


08 sept. 2021
0

Avec la météo que l'on a eu cet été en Bretagne, je nuancerais le propos sur l'avantage des voiliers légers qui avancent bien dans le petit temps et qui permettent de naviguer plus souvent.

En effet, cette saison, j'aurais été mieux avec un Hallberg ou autre qu'avec mon django (très souvent 25 nds établis en fin de journée)...
En bref, on ne peut pas tout avoir.


voilic:J'ai ainsi 'adoré' mon petit Trident (pourtant réputé pour le petit temps..) et d'avoir disponible un solent sur mousquetons /surtout après la casse de l'enrouleur/·le 10 sept. 21:30
08 sept. 2021
0

En fait , opposer les voiliers entre eux sans determiner les critères de choix autre que la vitesse est une vision erronnée de ce sujet . Avec mon Super Maramu chargé à bloc ( 20 T au peson le bébé ) , j'ai souvenir d'avoir navigué direction Corse , avec 3 nds de vent réel à 1,9 nds de vitesse , cela me suffisait et à l'époque , je n'aurais pas sacrifié le confort et l'équipement du bateau pour aller plus vite . Avec le SF 37 , autre programme courses et croisières , en course on allégeait tout ce qui pouvez l'etre , et mis a part les phases de transition ou il fallait relancer le bateau , les A 35 ne nous mettaient pas des valises et pourtant on dormait a bord et on avait un frigo rempli de bonnes choses.
Depuis , les bateaux de régate ce sont radicalisés ( y'en a même qui volent , mais qu'y a t il de commun entre un JPK 10,80 et un Sun Fast 37 , le poids et l'optimisation pour une jauge définie .
Bref , faut pas mélanger les serviettes et les torchons surtout les Amel et les H&R et les JPK et autre Archambault .


lolapo:Un ami s'est offert , pour le confort un ancien Amel de 16 m.Nous etions justement à la pompe carburant. Son réservoir : plus de 500 l de fuel.·le 08 sept. 18:52
08 sept. 2021
5

Dans le petit temps, c'est le rapport surface de voile/surface mouillée qui est important, le déplacement importe moins.
Eviter les allures très abattues et privilégier celles qui augmentent la vitesse du vent apparent (tirer des bords we largue pour descendre au va)


lolapo:Aurais tu une idée des ratios à cibler.Merci·le 09 sept. 14:19
gray:ça dépend des bateaux, un coup d'œil aux polaires donne l'info·le 09 sept. 14:30
08 sept. 202108 sept. 2021
-1

Je me souviens quand je venais d'acheter mon bateau on avait fait le trophée SNSM (régate - Rallye côtier sur 4 jours).

Dans l'étape Porquerolles/Le Lavandou par très (très) petit temps on avait pris un bon départ grâce à la très bonne connaissance du plan d'eau d'un de mes équipier (Alain/Fritz the Cat) on avit réussi à chopper une toute petite risée, tous les bateaux encalminés sur la ligne, on c'était extirpés à peut être 1nd, en choisissant le bon coté.

On était 3 ou 4 bateaux à réussir à avancer puis on a vu un A35 qui c'est irrémédiablement envolé. On aurait dit qu'il était tracté par je ne sais quoi alors que nous on restait quasi scotchés sur l'eau!
Cet A35 était une fusée par très petit temps, sans doute aussi bien aidé par un équipage affuté (alors que nous étions des touristes)

L'A35 avait fini loin devant tout le monde et nous, ainsi que pas mal d'autres, on à eu bien du mal à arriver dans les temps, un nombre incalculable de bateau nous ayant doublés après notre bon départ, avec un finish au coude à coude avec un Wauqiez de 40 pieds qui paraissait flambant neuf... un très non souvenir de nav par petit temps.

ça me fait penser que je referais bien cette régate.


08 sept. 2021
1

L'A 35 n'est pas seulement rapide par petit temps, s'il a l'équipage compétent.

Accessoirement, je pense qu'un Sélection de 35 ans est plus rapide qu'un A 35 par petit temps.


Now:Oui d'ailleurs si je me souvient bien il était devant tout le monde dans la brise aussi, mais bon c'était un bateau préparé avec un équipage affûté on ne peut comparer avec des touristes qui viennent pour s'amuser sur un bateau fraîchement acquis et avec tout le barda de croisière ·le 08 sept. 18:57
viking35:Non, à équipage égal, du fait de son manque de raideurà la toile, un Sélection est moins rapide que la plupart de ses concurrents similaires même anciens. Et cela dès 15/20 nds de vent réel. ·le 08 sept. 21:43
csb:Je ne comprends pas très bien, on parle de tout petit temps. Dans ce cas précis la raideur à la toile n'est pas vraiment un sujet·le 09 sept. 12:00
viking35:Je parle de moins de 10 / 15 nds de vent. Le Sélection est inférieur à partir du moment où le lest rentre en action.·le 09 sept. 12:04
lolapo:Ce n'est pas un A 35 tuné qui est parti pour TDM solo mais récupéré par la marine NZ car coque perçée par le mat suite à un.chavirage ??? ·le 09 sept. 16:09
viking35:En effet, l'A 35 bi-safran de A.Delors. Le mat posé sur la quille à ouvert le pont.·le 09 sept. 17:26
lolapo:Aie !!! Je pensais à une avarie de mat après chavirage. Mea culpa.Le skipper à l'expérience de plusieurs minis.·le 10 sept. 01:04
viking35:Bien sûr, c'est lors du chavirage que le pont s'est ouvert. ·le 10 sept. 07:49
08 sept. 2021
0

Certains voiliers de croisière bien dessinés marchent bien dans le petit temps!


shakers:6,7 nœuds fond pour 7.1 de vent c'est bien ça ? tu avais le courant avec toi ou alors je vais revoir ma copie :-) A priori voilier de croisière récent ·le 08 sept. 16:21
barilau:BSPD: vitesse sur l’eauSOG: vitesse sur le fond·le 08 sept. 16:32
lolapo:L'archi = élément clé.Quel voilier navigue aussi bien ??·le 08 sept. 18:55
barilau:Jüdel-Vrolik, architectes d’Alinghi😉·le 08 sept. 19:44
Virgule:un ac75 ça va quand même gravement plus vite. sur les bords de près ils sont 2 fois la vitesse du vent réel, sur les bords de portant à plus de 3 fois.·le 08 sept. 19:55
lolapo:On parle croisiere ou au moins de pouvoir utiliser en croisiere. Je dirais meme en croisiere hauturiere.Le hasard fait que j'ai vu un A 35.C'est plutôt régates mais il avait vraiment.distancé le peloton. Le judel , quelle taille ?Faut tirer les vers du nez ???·le 08 sept. 20:01
JeanLW:At Barliau on pourrait savoir de quel bateau il s agit ? Merci ·le 08 sept. 20:32
barilau:Hanse 430e·le 08 sept. 20:39
viking35:6, 8 noeuds, est la vitesse cible de notre Sun Odyssey 40 de 22 ans. 7 nds quand les conditions sont trés favorables. ·le 08 sept. 21:46
lolapo:Voilà un canote croisière sur lequel on peut oublier le moteur 👍👍·le 09 sept. 00:59
lolapo:10 t , 110 m2 au pres.La couchette avant est mise en travers . Rigolo à border les draps .·le 09 sept. 16:19
azzura:j ai un hanse 375 en charge je suis proche des 9tonnes et depuis que j ai mon génaker de 63m2 soit au total 107M2 avec la gv j utilise le moteur quelorsque le vent est inferieur a 5nds . au50degré apparent je suis proche de la la vitesse du vent ..... je vais dans le sens de barilau les plans judel vrolik sont merveilleux avec un bon jeu de voile·le 09 sept. 20:27
08 sept. 202108 sept. 2021
1

Les catamarans legers en cp epoxy de Wharram semblent bons dans le petit temps, et encaissent bien dans le gros temps aussi


08 sept. 2021
0

Une copine naviguait sur un Farr 38. Construit NZ .Elle aimait bien ses performances.
Il doit y avoir l'équivalent europeen en croisiere .
J'ai vu des voiliers lourds mais propres et bien toilés bien avancer par petit temps.


08 sept. 2021
0

Bonjour
Avec mon Bavaria 36, jusqu'au vent de travers, voire un peu plus, j'avance à 3ou4 nœuds avec 5 ou 6 nœuds de vent réel.
À moins je devente


08 sept. 2021
2

Sur le Léman, on doit assez souvent se contenter de peu l'été. Avec mon First 20, il y a 4 conditions pour que je puisse avancer un tantinet à partir de 3/4 noeuds:
une carène nickel
un geenaker
être travers / bon plein
et surtout pas de vagues, ce qui est compliqué l'été car beau temps et pas de vent c'est le combo pour les embarcations à moteurs de tout type (sauf jet ski car interdits) qui hachent le plan d'eau!
Si ces conditions sont réunies, c'est le pied car je suis en général à une vitesse équivalente à une petite moitié du vent apparent soit 2 kts pour 5 kts de vent apparent, 3 pour 8 et jusqu'à 5/6 pour 10/12 kts. Au delà, je roule le geenaker qui m'amène beaucoup de gite et pas plus de vitesse que mon petit génois. A partir de 20 kts, j'entre pour moi dans le gros temps! J'ai déjà 2 ris et un mouchoir devant et le bateau est sur les portières!
La notion de petit temps et de gros temps est donc très relative. Elle dépend du bateau, du skipper, de l'équipage et de la mer.
Pour moi, ce fil est plus intéressant que celui concernant le gros temps. Quand il y a du gros temps, je reste au bistrot! Pas fou!


08 sept. 2021
-1

Intéressant les concepts des Suisses car beaucoup de compets par petit temps. Mon voilier Swiss design 4 m au pont et 3 a la flotaison pour 12m.
Je me demandais si c'était un standard du lac Leman ???


lolapo:Oublié . Reservoir fuel = 60 l.·le 08 sept. 20:02
christophe74:Beaucoup de Surprises et des fins régatiers dans le petit temps. Il y a des fois où ça brafougne sévère quand même sur le Léman cf le fameux bol d'or 2019!voilesetvoiliers.ouest-france.fr[...]2344afa ·le 08 sept. 23:31
1

Je me souviens d'une longue arrivée sur Port Tudy, grosse pétole. Les 2 class america Areva s'entrainaient là, viraient et avançaient comme des libellules.


08 sept. 2021
1

Le voilier a bien sur son importance dans le petit temps mais le jeu de voiles aussi. J'ai un oceanis 351 qui est lourd et il lui faut du vent avec son grand génois pour avancer. Depuis que j'ai investi dans une GV triradiale en dxc et surtout dans un code D j'économise mon moteur et j'ai augmenté mes moyennes. Je le garde jusqu'à 15 noeuds de vent et au delà le génois prend le relai


08 sept. 2021
0

Et surtout dans 'e petit temps/pétole : réussir à avoir un peu de vitesse, et surtout ne pas s'arrêter; car alors impossible de redémarrer par abandon du vent apparent (vent réel + vent vitesse). 😭
Et le pire dans ces conditions: les vagues en particulier les artificielles 🤬


08 sept. 2021
0

Avec un karaté NV 1978, gv full batten, et genois tri radial neuf, pas de problème, pas de moteur sauf quand je suis pressé ou ecluse. 5 knots de vent, 2,5 à 3 knots sur l'eau, sauf clapot ou houle traître. Au près, à 40degres du vent. Au portant 3,5 knots à 140degres.


09 sept. 2021
0

Je résiste pas, désolé 🙈😬

C’est plutôt 8 noeuds de vent peut être 10 et 6 noeuds au près serré mais avec 5 ou 6 noeuds ça avancerait déjà bien


09 sept. 2021
2

J adore le petit temps…


pierreyves:Oui, les tris sont géniaux dans le petit temps. En plus, il ne faut pas hésiter à envoyer le spi ou un genaker selon l'allure dès que possible. L'espace sur les trampolines est super pour profiter du bateau, se mettre à l'ombre ou au soleil ou optimiser l'assiette et la gîte du bateau. Bref, même si on est pressés, il devient très vite inutile de mettre le moteur dès que le vent se lève un peu.·le 09 sept. 13:50
romphaire:Et le code 0.·le 10 sept. 21:44
09 sept. 2021
-1

Ce sont des bateaux qui n'ont pas 10 jours d'autonomie en eau, 60 heures au moteur, 1 semaine en bière et autres vivres, plusieurs caisses de pinard, de la vaisselle pour 8, une cocotte minute, une gamelle pour cuire les crustacés, le barbecue , un coffret à douille de camion, le nécessaire pour réparer un petit dommage à la coque, quelques kilos de manilles et autre quincaillerie de pont, quelques dizaines de mètres d'aussière, une ou deux ancres en plus de celle à poste, 60 mètres de chaine ...
Je ne vais pas très vite sous 10 nds vent, je m'en fous j'ai le temps j'ai des vivres et du gasoil, et par ailleurs je ne suis pas effrayé à l'idée de contrarier mon moteur.


tuperware:C'est exact et c'est un point de vue totalement pertinent. Je suis actuellement dans un raisonnement différent. Je ne veux pas de 60h de moteur car je veux un canot qui bateau avance par petit temps, un voilier plus grand plus long mais qui a l’intérieur d'un plus petit, privilégier des élancements, de bonnes voiles même en dacron, un carène propre, la chasse au poids sans se prendre la tête, le cubi à la place de bouteilles, des mouillages plus légers avec des nouvelles ancres pour les mouillages secondaires, des manilles textiles moins cher fabriquées au besoin, du matos qui demande moins d’outillages, un tri des affaires superflues, des arceaux et des prises au vent moindre, une sorte de décroissance. Cette démarche est très intéressante, presque un jeu.·le 09 sept. 15:03
brufan:Red Sky, tu as oublié- une survie lourde 10 personnes- une annexe 2,8 m + son moteur de 6 ch- 100 m de chaine de 10 + une ancre de 25 kg et un guindeau qui en fait autant + une batterie de 50 kg pour le guindeau- un deuxième mouillage moitié moins lourd (quand même !)- un portique arrière en inox diam 50 our l'annexe et 400 wc de panneau solaire (+ éolienne et radar tant qu'à faire)- une paire de stand up paddle et deux vélos (électriques)- Un foc de brise, un solent et un tourmentin (parce qu'on ne sait jamais)... mais qui moisissent dans leurs sacs- un énorme moteur pour rentrer à l'heure pour l'apéro contre le Mistralet, cerise sur le gateau, une lourde hélice tripale fixe en bronze...·le 09 sept. 16:18
red sky:c'est tout à fait ça.·le 09 sept. 17:46
romphaire:Des vivres et du gasoil. Quelles sont ces odeurs nauséabondes ?·le 10 sept. 21:47
09 sept. 2021
0

Tout a été dit.Quelquesoit le bateau il faut etre fin sur les réglages de voile et la conduite du bateau pour ne pas casser sans cesse la vitesse obtenue.Sur les petits bateaux légers,s'avancer et ne pas bouger sans arret.


09 sept. 2021
-2

Le top la voille Volvo


09 sept. 2021
0

Dans l'idée , lorsque l'on navigue plutôt longues distances , même si son voilier est assez véloce ds les 15 -20 nds de vent , il y aura toujours les phases intermédiaires ou les bonnes performances vont tomber. En exemple , un déplacement moyen lourd marchera bien au bon.plein jusqu'au largue .plus bas, la vitesse va s'asseoir. Et quand le vent va passer aux alentours de 10 nds les moyennes vont vraiment diminuer.
Je pense que les anciens gréements utilisaient des routes avec vents constant. Les cruisers, avec d'autres styles de voiliers vont un peu partout sur les mer du globe et c'est intéressant de pouvoir avancer en dessous de 10 nds de vent sans démarrer le moteur.
Étre bloqué par un anticyclone peut devenir terrible et si l'antifouling est vieux , même propre , les salissures vont étre de la partie.
La vitesse plongera et la pompe à carburant en sera d'autant éloignée! Ya plus qu'à plonger et gratter par 3000m de fond.


09 sept. 202109 sept. 2021
0

Une petite séquence de cet été où on devait être proche de la vitesse du vent (7.7nds en apparent à 45°, 4.2nds au Speedo pessimiste):

Les seuls à la voile, tous les autres en risée diesel. On a fait nos 20 miles en un temps tout à fait correct (moins de 5h)

L'avantage des bateaux de petits temps, c une consommation de gazole dérisoire (moins de 10l de carburant pour 3-4 semaines de nav comme chaque été)

Le bateau est un suspens 84. En général tout les bateaux de régates menés correctement marchent bien dans le petit temps en croisière: des anciens comme class 8, selection, jod nous ont donnés du fil à retordre... sans doute aussi les récents mais pas eu l'occasion de s'y confronter en croisière (en régate oui mais c une autre histoire) Surpris aussi une fois par la vélocité d'un RM de 10m flambant neuf qui paraissait très pato et glissait finalement très bien (mieux que nous ! A moins qu'il n'ait mis son moteur sans qu'on l'ait vu?...)


09 sept. 2021
0

Le H-Boat, magique par petit temps et sécurisant quand le vent monte
Yann


10 sept. 2021
-1

Un petit voilier avance bien par petit temps car surface de voiles avantageuse et souvent peu chargé .
Lorsque l'on pars en croisière , c'est une autre histoire...


lolapo:Vous faussez quelque peu le débat.Ce n'est pas vraiment un probleme vu les jolies photos et témoignages.Rappelez vous , Paul , sur sont petit challenger grimpait à 140 m. par jour. Trop bien 👍.Mais , au niveau du sujet , je pensais plus à des voiliers avec " moteur diesel " qui traversent et servent de maison aventurière.En opposition avec les pétroliers " hauturiers " .·le 10 sept. 03:15
10 sept. 2021
2

De toutes façons on ne va réinventer la roue.Un bateau de croisière moyen,c'est plus que médiocre par petit temps.D'ou l'intérêt pour ces croiseurs d'avoir des voiles correctes et un bateau plutôt propre.


10 sept. 202110 sept. 2021
0

Avec mon "pétrolier" de 35 ans, pas loin des 9 T dont 2,5 de plomb dans la quille, pour 36'' de long, les seuls honneurs que nous ayons accroché en régate l'ont été par petit temps sur des parcours plutôt portant. Les régatiers sont devant, mais sauvent difficilement leur rating. Les rares croiseurs plus récents qui n'abandonnent pas, derrière.


10 sept. 2021
0

Tant que ca ne cule pas, ça me va.
De toutes facons pas de moteur sur mon petit goemonier, les avirons sans démater (ca pourrait se faire mais c'est quand meme bien prenant), pas moyen et la godille je fais pas des milles.
Donc tant que ça cule pas, c'est bonnard. Et si ça cule, on mouille ...


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (94)

Les caprices du ciel

mars 2021