Essai First 325

Bonjour à tous, comme beaucoup, j'envisage le mètre en plus et m'intéresse de près au First 325. Après avoir parcouru tous les sujets de ce site. La ligne me plait beaucoup mais je m’interroge encore sur le lest court ou profond, moteur 18 ou 28 Cv. Je demeure à votre écoute et je recherche également un essai paru dans la presse sur voile et voiliers ou bateaux ou... Merci par avance. Bonne après midi.
Marc

L'équipage
01 juil. 2020
01 juil. 2020
0

Bonjour,
Juste un Article paru dans la revue "BATEAUX" n) 319 de Décembre 1984
Yann



01 juil. 2020
0

Merci Yann, la lecture me confirme que c'est un excellent bateau. Arrivé à la soixantaine, je ne veux pas me retrouver avec un équivalent mélody(au demeurant fort bon bateau). Je m'y suis fort amusé avec mais à 20 ans.
Il s'en trouve à des prix correct, mon choix s'oriente sur un lest profond et un moteur de 28Cv
Qu'en penses tu ? Tu as déjà navigué desssus.
Moi je ne connais que le first 32 d'un copain sur lequel j'ai navigué, excellent un peu plus petit.
Merci de ton aide, je ne trouvais rien sur internet
Marc


01 juil. 2020
0

Bonjour,
Pour le gabarit du bateau le 18 CV me semble suffisant, la puissance supplémentaire étant toujours bonne à prendre.
Par contre le First 325 reste un voilier de course croisière qui peut donner du plaisir de navigation à la voile, alors le PTE ça va vraiment lui rogner les ailes aux allures proches du vent.
Il faut d'ailleurs regarder avec prudence les avis publiés dans les essais qui annoncent que les performances restent proches entre les deux tirant d'eau.
Maintenant tout dépend de ce que tu attends de ton bateau.


01 juil. 2020
0

Bonjour Lepapé, nous naviguons en manche et chez nous :
- le vent arrière est assez rare, donc tirer des bords à 60° du vent de chaque bord ne figure pas à mon programme,
- Nous naviguons souvent sur les anglos, c'est vrai qu'à Chausey, 1.40 ça permet de mouiller plus près mais j'équiperais l'annexe d'un moteur et cela le fera.
Ce serait amusant de comparer les polaires des deux versions pour peu qu'elles soient vérifiées et non pas théoriques.
- nous savons attendre la bonne heure pour passer le Raz Blanchard de toute façon avec 5/6 noeuds de courant dans le nez, je ne suis pas persuadé que le 28 cv avancerais mieux
à bientôt
Marc


01 juil. 2020
0

Non, je n'ai jamais naviguer sur un 325, par contre si quelqu'un à des vielles revues "Voiles et Voiliers" il y a un comparatif dans le N° 192, ça permettrai de comparer par rapport a ses concurrents de l'époque.
Yann


0

Bonjour,
J’ai eu 12 ans un F345. Les prix aujourd’hui se tiennent. Si ce n’est pas un problème de place au port, opte pour le 345.
Excellent bateau. Très solide, échantillonnage conséquent. Je ne me suis jamais senti en insécurité. Et pourtant, j’ai quelquefois pris 35, 40 noeuds avec. Il mouille peu. Quand il tape, c’est que la mer est déjà bien creuse.
J’avais l’option Volvo 2003 28 cv. Pas de trop avec mer et vent de face.
C’était un 2 cabines. Celle de l’arrière est très confortable. Même 2 grands adultes y sont parfaitement à l’aise.
La version 3 cabines avec le cabinet de toilettes entre la cabine avant et le carré est une hérésie à mon avis.
Un conseil: que ce soit un 325 ou un 345, vise une unité en bon état, car les prix commencent à piquer dans ces tailles.
Bon choix,
Patrice


02 juil. 2020
0

Bonjour Yann et Ar-men, j'ai commandé sur internet le Voile et Voilier n°192, je vais essayer de le scanner pour vous le mettre à dispo. Oui le 345 est vraiment super mais à St Valery en caux, le passage de 10.5(325) à 11m(345) coute pratiquement 500 €, je préfère les conserver pour d'éventuelles investissement en pièces diverses. Pour l'état, je sais, j'ai acheté une épave de Jouet 920 que je n'arrive pas à terminer, il va falloir que je le brade avant d'acheter un F325 en bon état enfin j'espère. Bonne journée à tous


0

Re bonjour,
Le 325 que tu vises, 2 ou 3 cabines?
Les points à surveiller: osmose (ils en ont tous, mais plus ou moins accentuée), les bagues de safran, infiltration d’eau safran, boulons de quille, varangue arrière de la quille (si décollement, même léger, il y a eu talonnage), moteur (entretien, factures), voiles (année, matière, coupes), gréement dormants (année, état visuel)
Ces points, cruciaux sont très chers à remplacer et à examiner rigoureusement.
Moins cher mais toujours onéreux: cousinage, matelas, groupe froid, groupe d’eau, pompe électrique, à main.
Ligne de quai en bon état protégée par un 30 mA. Chargeur de batteries, batteries (factures,âge) plus de 5 ans: à remplacer.
L’électronique: si plus de 5 ans, elle est obsolète et ne rentre plus dans la négociation. sauf à du haut de gamme. Demander les factures et les notices d’emploi.
D’une manière générale, un vendeur sérieux est capable de te présenter un bateau propre partout avec le dossier complet de l’historique du bateau.
J’ai acheté l’année dernière mon 6 eme bateau. Je sais un peu de quoi je parle. N’hésite à joindre en mp si tu le souhaites.
Patrice


02 juil. 2020
0

Merci Armen,
J'utilise Sailgrib et j'ai consulté les polaires entre le 325 et le 325GTE, pour le pres, il me semble y avoir un écart d'approximativement 15° dans la pétole(jusqu'à 10 noeuds) et 10° au dessus. Je pensais qu'avec le PTE remonter à moins de 60° de chaque bord dans la pétole était illusoire. Ces polaires avec voiles bien réglées et récentes. Enfin des avis d'utilisateur de first 325 ou 345 serait les bien venus.
Armen, tu me parles de vérifier la varangue derrière la quille, c'est effectivement un excellent conseil mais sur les photos que j'ai reçu, il semble y avoir un contre-moule dans les fonds.
Bonne soirée à tous


02 juil. 2020
0

Je vise le 2 cabines, voici les polaires que j'ai récupéré, sont elles exactes?


0

Bonjour marcnogent,
Un GTE sera toujours meilleur qu’un PTE au près. Surtout quand l’état de la mer se dégrade.
J’ai regardé la photo des fonds. Ils sont très propres et ont été repeints. Il me semble que le contre moule ne va pas jusqu’à la coque. Il y a une sorte de bossage de par et d’autre des varangues. La moindre petite fissure doit t’alerter. Tu peux aussi sonder le bas avant de la quille avec un maillet en bois. Si le bruit n’est pas le même, c’est que la quille a été mastiquée.
Par contre, les boulons de quille sont noyés dans la résine, comme les miens l’étaient. À moins de sauter la résine, tu ne peux pas voir leur état.
Patrice


0

Bonjour marcnogent,
Où en es-tu dans ta réflexion/interrogations?
J’ai connu ça il y a un an et demi pour l’achat de mon bateau actuel. Pas toujours facile de se faire LA bonne idée.
Dans un premier temps, si tu peux te faire aider par un copain qui s’y connaît, c’est bien car il n’aura pas des étoiles dans les yeux.
Ensuite, si le bateau te semble sain, il faut aller plus loin avec un expert.
ATTENTION: beaucoup d’assurances n’acceptent QUE les rapports de leurs propres experts. Renseigne-toi avant. Ce serait ballot de devoir payer 2 expertises.
Tiens-moi au courant de tes investigations.
Bonne journée,
Patrice


06 juil. 2020
0

Bonsoir Patrice,
En fait, je pensais céder mon jouet 920 à un ami de ponton mais sa compagne l'a branché sur l'achat d'une maison. Donc, il me faut terminer sa rénovation avant de le vendre et de penser à plus grand. Je regarde entre les first 325 et le 32s5. Le 345 est intéressant mais trop coûteux au niveau du cout de l'anneau. Ces deux premiers bateaux semblent bien correspondre à mon programme croisière, Normandie, Bretagne, Angleterre. Je vais déjà commencé à en louer pour les essayer en alternant bricolage et essai de bateaux. Pour l'instant, il semble que ces bateaux soit plus nombreux sur la Méditerranée que sur la façade manche+atlantique ce qui permettrait d'economiser le transport routier pour remplacer une voile ou un bib. Je ne suis pas spécialement branché régate mais je n'apprecie guère de me faire gratter par un copain. J'attends encore l'essai du 325. Je le mettrais à dispo des réception. Bonne soirée
Marc


0

Bonsoir,
Tu as raison, il est plus raisonnable de finir ton Jouet et de le vendre avant de racheter un autre.
Ça me va bien de dire cela. J’ai fait exactement le contraire pour mes deux derniers bateaux.
Après, est-on raisonnable de vouloir acheter un bateau???
Bon courage.
Patrice


08 juil. 2020
0

Bonsoir Patrice, il y a deux jours, je parlais de terminer mon jouet avant de le revendre. Aujourd'hui sur coin coin, une annonce d'un first 325GTE a saint Malo a un prix abordable et me v'là reparti a rêver. Pour le ramener a saint Valéry en deux trois jours de mer c'est fait, avec une étape a dielette pour attendre le bon moment pour passer le raz Blanchard. Bonne soirée. j'ai reçu le comparatif de V&V, je le scanne et le mets a dispo. En résumé d'apres le journal feeling 1040(on joue pas dans le même budget)sun rise, first 325, Gibséa 96, sarabande.


0

Bonsoir,
Aie, aie, aie...
J’ai peur que tu viennes grossir mon club!
Après, il faut gérer la place de port. Car, à moins de les empiler...
Si tu comptes finir le Jouet, mets le au sec: plus facile pour faire les travaux, la coque sèche (bien pour l’osmose) et comme l’acheteur voudra voir les œuvres vives, c’est tout bon.
Bonne soirée,
Patrice


09 juil. 2020
0

Bonjour.
J'ai pas mal naviguer sur le First 325, qui était le bateau du comité d'établissement de ma boite, année 1985.
Très bonne qualité de fabrication, il était toujours très propre après 15 ans d'usage en collectivité.
Changement de moteur au bout d'une dizaine d'années, un Yanmar 2GM20 de 18cv, problème de culasse.
Quelques réparations diverses, mais rien de dramatique.
Coté agrément, c'était un PTE. Cap moyen, 60° de chaque coté du vent, pas facile de faire mieux avec un GSE.
Je m'étais dit à l'époque que si j'achetais un bateau, je prendrai un GTE. Bilan, j'ai un Sarabande 33 PTE, bateau qui ressemble beaucoup au 325, mais qui passe mieux le clapot court, mais toujours 60° du vent....
Si cela peut t'être utile, à ta dispo si tu veux d'autres renseignements.


Allures34:Le First 325 est un excellent voilier. C'est une version améliorée du First 32 : il est plus logeable et un peu plus rapide. C'est un voilier assez exigeant pour l'équipage, en raison de son grand génois (comme la plus part des voiliers de sa catégorie et de son âge); Il est solide et bien mieux construit que les Bénéteau de la génération suivante. Le problème de l'osmose est à considérer sérieusement (je pense que c'est son principal défaut). Autre bémol, le gréement avec des barres de flèche peu poussantes et un mat qui a tendance à onduler avec la houle. Ceci dit je n'ai jamais entendu parlé de mat cassé !
Sa ligne est superbe, une des mieux réussies pour un voilier habitable de cette taille. Il encaisse très bien le gros temps, on se sent vraiment en sécurité à condition d'être bien entretenu (surtout le gréement). Il existe aussi le First 330, qui provient du même moule mais avec une finition plus limitée (destiné à constituer une flotte d'entreprise). Attention à ne pas confondre.·le 15 juil. 16:13
24 août 2020
1

Bonjour,
Je suis l'heureux propriétaire d’un First 325 acheté en 2007 au chantier MOTTE MARINE à La Rochelle. Son prix était bien plus élevé que les autres unités disponibles, mais son état était remarquable avec en particulier un mat et son haubanage changé en 2000, suite à la casse du mat lors d’une manutention dans le chantier où il hivernait.
Le moteur en 18CH n’avait que 850 heures car les deux premiers propriétaires ne naviguaient pas beaucoup et le troisième, naviguait essentiellement sous voile.
Son jeu de voile (Mylar/Taffetas) était âgé de 3 ans, électronique NKE de dix ans, un état de propreté remarquable pour couronner le tout.
Le bateau est équipé d’un chauffe-eau qui ne fonctionne qu’en 220 volts, donc à quai. Vaigrage de la cabine arrière neufs. Armement hauturier, annexe et moteur neufs.
Bref… Un homme heureux…

Pour ce qui concerne le tirant d’eau, je ne me suis pas trop posé la question partant du principe qu’à coque égale, les performances d’un grand tirant d’eau au allures contre le vent, seront toujours meilleures qu’avec un tirant d’eau plus faible.
Évidement ; 40 à 50 cm de moins, c’est attirant… Mais je n’ai jamais été gêné sur les zones de navigations que je fréquente. Les seuils dans les ports de la manche, de notre côté ou de l’autre, peuvent poser des problèmes plus importants que les mouillages au raz de la plage, mais nous avons toujours réussis à nous adapter.

Depuis l’achat, il y a 13 ans, j’ai effectué pas mal de travaux dessus… C’est le problème des bateaux anciens même bien entretenus…
En 2010, mise en chantier pour décapage intégrale de la coque ou l’épaisseur de l’antifouling commençait à faire tache. A cette occasion, nous avons trouvé 5 « cloques » d’osmose situées au niveau de la vache à eau, sous la banquette tribord. Elles ont été traitées et aucune trace depuis.
J’ai profité de ce chantier pour faire sabler la quille qui avait pas mal de point de rouille. Séchage, karsher, Etc… pendant 4 mois…
Après de nombreuses couches d’antirouille et de ragréage, le résultat était nickel.
Hélas, dès l’année suivante il y a presque autant de point de rouille que je traite patiemment à chaque carénage. La solution est sans doute de déquillé mais je ne suis pas allé jusque là.
En 2012, réfection de la descente avec un vernissage général et réfection des marches de la descente qui commençaient à se délaminer.
En 2016, Remplacement des vannes de coque
En 2017, changement des lattes de teck du cockpit.
Il y a deux ans, changement des boulons de quille sans trop de problème. Peinture générale des fonds, vernissage des planchers, changement des tuyaux d’évacuations des eaux.
Cette année ; remplacement des vaigrages de la cabine avant.
L’hiver prochain, vaigrage des toilettes/salle d’eau.

Vous aurez sans doute remarqué que je suis particulièrement content de mon investissement même si le programme d’origine a quelque peu changé.

Initialement, je souhaité faire les régates locales et naviguer en croisière à la belle saison.

Du fait des difficultés à monter un équipage, n’étant pas assistante sociale ni organisateur de voyage, j’ai principalement régaté en solo/duo au niveau locale même si nous avons fait le Tresco trophé en 2012.

En 2015, j’ai eu quelques soucis de santé et j’ai donc renoncé à ces régates ou nous n’avons pas particulièrement brillé, mais toujours fini dans le 1er tiers des classements.

Les navigations sont donc maintenant, essentiellement en croisière à la journée ou en week end en Iroise et trois semaines l’été qui nous mène alternativement en Bretagne Sud/vendée ou en Manche vers les Anglo-normandes ou la Cornouailles britanniques.

Le First 325 est un bon marcheur à toutes les allures. Il est particulièrement agréable à faire marcher au prés ou sa sensibilité à la barre fait merveille. Au portant, il a tendance à être bon rouleur et je déconseille aux équipages peu expérimentés de tenter le spi (80m²) à plus de 25 nds de vent quand il y a de la mer… Les départs à l’abattée, c’est sympa en vidéo, mais pas très agréable à vivre…
Il est par contre, très sensible aux réglages et ne doit pas être sur toilé car la barre devient vraiment très dur, particulièrement aux allures prés du vent.
Pour simplifier les réductions de voilures, il est impératif si l’on veut faire du prés dés 20 Nds de vent, d’avoir un foc intermédiaire (solent) endrailler sur un étai volant. Le notre est en plus équipé d’un ris…

A l’intérieure, il a tout de suite plu à madame (et monsieur aussi…), mais on se marche vite sur les pieds si l’on navigue à plus de quatre.

Pour les points faible, étant adepte des mouillages, je regrette avec le poids des ans, de ne pas avoir une jupe « moderne » pour faciliter la mise en place du moteur de l’annexe mais aussi l’embarquement et le débarquement si le mouillage n’est pas très calme.

Le réservoir à gazole est un peu limite en autonomie avec ses 50 litres. Je ne suis pas très moteur, mais nous sommes revenus une fois des îles Scilly au moteur en l’absence totale de vent et l’aiguille de la jauge était sous le zéro à l’arrivée à l’Aber Wrac’h…
Toujours pour l’autonomie, 180 litres d’eau sont un peu limite lors des navigations à quatre…
Nous avons pallié ces manques en embarquant des réserves d’eau et de gazole en bidon (2x40 litres). Evidement, le comportement du bateau s’en ressent car l’on ne peu pas tout mettre au centre.

Pour finir, mon « mouton a cinq pattes » me convient toujours très bien même si je regarde toujours pour un peu plus grand.

J’attire cependant votre attention sur les travaux qu’engendre l’achat de bateaux « anciens ». Si vous faites faire les travaux du genre vaigrage cela vous coûtera très cher. Si vous faites vous même, ne comptez pas vos heures…
Il n’y a hélas, pas que les vaigrages… Les vieux moteurs demandent une attention particulière, les boiseries sont chronophage si on souhaite les garder impeccable, les cousins demanderont une réfection, Etc… Etc…
Après 13 années, je me pose toujours cette questions de l’ancien même si mon canot a un look que les plus récents non pas…

Vous pouvez voire la « bête » sur le lien suivant : www.marinetraffic.com[...]ADEN_II

Je tiens à disposition un document que j’ai intitulé « Historique » ou sont répertorié non seulement l’inventaire du bateau, mais aussi toute les côtes, références, modifications et améliorations faites depuis notre achat.
Je peu vous le transmettre même si je ne souhaite pas qu’il soit publié.
N'hésitez pas pour les questions :)

Cordialement
André


La Contrie:Très beau bateau, et très belles prises de vue.·le 24 août 21:19
24 août 2020
0

J'ai FIRST 345 PTE 2 cabines.
Je pense que le tirant d'eau dépend de la zone de navigation.
Pour ma part je navigue dans les pertuis charentais et j'ai fait le choix du petit tirant d' eau.
Côté moteur, j' ai un VOLVO 2003 (27cv) et à mon avis , le 18cv doit suffire pour le F325 .
Pour l'entretien, je suis d'accord avec Margodenn: un vieux bateau nécessite d'être toujours en maintenance/rénovation si on ne veut pas le voir très vite dépérir. En fait, dès que quelque chose lâche, il faut tout de suite réparer ou remplacer.
Bien entendu, il y a de l'osmose (un peu).
L'électronique est NKE d'origine je crois (1987) et elle commence à avoir quelques faiblesses.


Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer