essai de trimaran

bonjour
je suis tenté par un essai en navigation de trimaran transportable. région sud de la France.
N.C.

L'équipage
26 sept. 2014
26 sept. 2014
8

Ne fait surtout pas ça malheureux, tu ne reviendras pas aux monocoques après.

3

Si, si on y revient ensuite...pour naviguer :heu: :litjournal:

0

Non, non : sur l'eau. :litjournal:

30 sept. 201430 sept. 2014
2

J'ai retiré du DF le plaisir des accélérations, de la vitesse, de la puissance.

En revanche, je n'ai jamais éprouvé le moindre sentiment de sécurité à bord (au contraire), naviguer est épuisant (les mouvements sont violents et imprévisibles, les manœuvres demandent un investissement physique important, on est rapidement trempé jusqu'à l'os : j'ai dû acheter une combinaison sèche), c'est, en pratique, inhabitable et, en fait, la zone d'utilisabilité est tellement réduite que je n'ai jamais aussi peu navigué que sur ce bateau.

Sans connaitre ses motivations, je relève que le précédent propriétaire de mon DF est, lui aussi, retourné vers le mono...

Pour résumé, je dirais que, pour moi, le rapport entre tri et mono est le même qu'entre moto et voiture.

Seul, en été, en ligne droite, sur sol sec la moto c'est génial.
Dans tous les autres cas de figure c'est un problème.

Tout ce qui précède ne s'applique pas nécessairement aux catas que je ne connais pas.

30 sept. 2014
0

je confirme, rien de tel que des jolies courbes pour les enrouler à moto, en soignant la traj'. Mais encore faut-il que le revêtement (l'état de la mer) soit top ;-)

30 sept. 2014
0

Les Pulars ont des flotteurs très volumineux par rapport au D et au F.

30 sept. 2014
1

Je n'ai jamais éprouvé que le DF920 soit très physique; sans avoir de gros bras, et à 72 ans, je le pliais sans problème chaque fois que je rentrais au port; c'est un bateau à l'intérieur chaleureux et confortable, où il est facile de se relaxer.

30 sept. 2014
0

"Je vois à lire les autres réactions que je ne vais pas tarder à devoir m'excuser d'avoir donné mon avis à quelqu'un qui me l'a demandé"

Voilà une façon bien singulière de tourner les choses. Tu donnes ton avis; un autre donne un avis contraire, voilà tout.
Pas la peine de jouer l'embrouille.

30 sept. 2014
0

et bien moi je te remercie de ta reponse
elle est tres instructive et c est ce que tu ressentais
que ca plaise ou pas !!!!!!!!

30 sept. 2014
0

Je comprends que l'insécurité que tu ressentais était due aux efforts encaissés par l'engin, pas par la navigation elle même.

Les flotteurs de Dragonfly sont de taille parfaite dans l'esprit de ces bateaux, c'est à dire bateaux de croisière rapides, voire très rapides.

Lorsqu'on approche les 20 Kts de vent, on est à des vitesses de l'ordre de 12 Kts au près (45° du réel), 15 Kts à 60° du réel et plus en débridant encore. Alors rien de surprenant d'être parfois un peu mouillé. Mais avec une bonne capote, on se retrouve bien abrité.

A la fin de cette vidéo, sous sp et GV pleine, il y a 25 Kts de vent, vitesse entre 15 et 20 Kts et c'est vrai, ça mouille, mais quel plaisir!

30 sept. 2014
0

Ne t'excuses surtout pas, bien au contraire, avoir des avis partagés permet de d'enrichir le forum et nos connaissances.
Je reconnais que mes études de mécaniques ressortent parfois sur certains multicoques quand on entend craquer de partout (surtout si le bateau est en carbone ça amplifie les sons) on a l'impression que tout va casser, mais non ça tient.
Je n'ai pas assez navigué en DF pour donner mon avis, mais sur l'edelcat 26 (un cata), quand on voyez le bateau se tordre dans tous les sens, je n'ai pas toujours été rassuré. Je pensais que tu parlais de qualité nautique du bateau, et non structurel.

01 oct. 2014
0

ahhh... Il me manque la définition du "vrai" bateau, si elle existe.
je pense qu'elle est spécifique à chacun, selon ses attentes.

Car pour les chantiers qui construisent soient les monos de grande série - bien souvent décriés ici - soient les multis de toutes tailles de toutes formes, je suis sûr qu'ils ont l'impression de construire des vrais bateaux !

26 sept. 2014
0

sur le web?

30 sept. 2014
0

oui c est interressant car quand on voit ton profil nemo1 tu es passe par le dragonfly 920 et est retourne au mono
c est vrai le nonsuch comme alain dans le sud qui lui aussi revennait du multi
quelles motivations vous a pousse a retourner au mono
tres interressant que vous developpiez votre motivation et la differance de palisir de nav

30 sept. 2014
1

Le précédent proprio est passé au mono, pour cause de changement de programme (le Spitzberg en trimaran, pas facile...)
Mais il garde la nostalgie de magnifiques bords en tri : l'Aber-wrach les Scilly ou Roscoff-Audierne dans la journée, ça ne s'oublie pas!

30 sept. 2014
4

La comparaison moto voiture fonctionne bien en effet, sauf que beaucoup de motards (la plupart?) s'ennuient sur les lignes droites, et aiment plus que tout les routes sinueuses, en hiver comme en été.

Bien sûr, c'est bien plus agréable l'été ce qui est le cas pour toutes les activités d'extérieures ou presque.

30 sept. 2014
0

C'est bizarre car je sors plus avec mon trimaran que la plus part des monocoques du port.
Je comprends que l'on ne soit pas toujours rassuré avec un trimaran, mais de la à dire que l'on ne sort presque plus avec, je pense que c'est un peu exagéré.
En ce qui concerne l'habitabilité, c'est vrai que ce n'est pas le fort de ces bestiols.
Quand je veux comparer mon bateau à un monocoques, je le compare à un First260, prix et taille comparable. L'intérieur un peu plus petit sur le mien, performances bien supérieures. Niveau de sécurité à bord similaire, si le vent se lève, je suis plus vite arrivé au port et donc à l’abri avant le gros du coup de vent. J'ai pris plusieurs fois plus de 35nds avec mon F27, je n'ai jamais enfourné, et la dernière fois seul des monocoques de plus de 12m étaient en mer, les autres monocoques attendaient sagement au port que le vent se calme, nous étions en famille. Ma femme a trouvé le bateau super rassurant, et se sentait en sécurité à bord. Je n'ai pas allumé avec le bateau nous ne marchions qu'à 8-9nds.
J'ai passé le raz de Sein cet été dans des conditions assez moyenne (1H30 après l'étale avec coef110) grosse mer croisée 4bft. A aucun moment je ne me suis senti en difficulté.
En ce qui concerne les mouvements brusques, les Farrier avec leurs flotteurs taillés en V passage beaucoup mieux dans la mer. Il développent plus de surface mouillée, c'est donc moins performants, mais ils gagnent en confort avec un passage plus doux dans la mer.
Dernier point : il existe un minorité de plaisancier qui passant aux multicoques sont retournés au monocoques car ils ne se retrouvaient pas en confiance avec ce genre de bateau, mais la majorité des anciens du mono convertit au multi ne repasserait pour rien au monde au monocoque.

30 sept. 2014
0

moi j ai beaucoup navigue sur les pulsars et j ai jamais senti de sentiment d insecurite
les accelerations vitesse et compagnie pas de probleme
peut etre etions nous plus haut sur l eau avec des flotteurs plus gros que sur les dragonflys
j ai navigue pas mal et a part le fait que le bateau vat vite et que c est moins confort je n ai jamais resentie les impressions dont tu parles
peut etre qu en veillissant on prefere aller moins vite et se laisser berce par les vagues
les dragonflys sont peut etre plus physique
il faudrait demande a clairivoile ce qu il en pense!!!!

0

Ce n'est pas le repliage des bras qui est physique mais son inconfort et la puissance des écoutes dès qu'il y a un peu de vent.

Je vois à lire les autres réactions que je ne vais pas tarder à devoir m'excuser d'avoir donné mon avis à quelqu'un qui me l'a demandé.

Peut peut être que tangnard pourrait voir dans ce dernier paragraphe une explication au fait qu'il n'a que peu entendu parler de repentis.

Toujours pour tangnard, je ne parle pas du fait de me sentir en difficulté, je ne me suis effectivement jamais senti en plus en difficulté sur le DF que sur des vrais bateaux.

Je parle de sentiment de sécurité : être stable et à flot est un état passif pour un vrai bateau, sur un DF c'est le résultat du fonctionnement correct des mécanismes mis en place et, après avoir vu comment ils sont dimensionnés et le travail qui leur est demandé, je ne me sentais pas en sécurité.

Pour CE :
Les conducteurs de voiture préfèrent aussi les virages à forte vitesse, surtout quand c'est en compagnie de motards qui n'ont pas encore réalisé que les vitesses de passage en auto sont plus importantes mais ça, c'est une autre histoire. :mdr:

0

Quelle jolie formule!

Et à part ça tu en penses quoi? :mdr:

30 sept. 2014
0

Et ben, nous voilà avec deux Calimero...
Papy-boom et Tangnard ont donné leur point de vue. Ni plus ni moins.
En manque de polémique?

0

Entièrement d'accord sur le plaisir de ces bords rapides.
C'est vrai et c'est indiscutable.

Le souci, c'est que, en dehors de ces moments, les inconvénients, l'inconfort, dépassent, pour moi, les hypothétiques avantages.

01 oct. 201401 oct. 2014
0

Je vois mal ce que tu appelles qualité nautique.

Si il s'agit de la capacité d'aller d'un point quelconque vers un point quelconque, les qualités nautiques d'un DF sont du même ordre que celle d'un bateau normal.

Si il s'agit de la capacité de rejoindre ces deux points confortablement et agréablement, c'est très en deçà d'un bateau normal.

Si il s'agit de rejoindre ces deux points rapidement, c'est parfois vrai (entre grand largue et bon plein ou par mer plate) et parfois faux (entre près serré et bon plein et entre grand largue et vent arrière et encore plus par mer agitée).

Sur le plan structurel, c'est indiscutablement très en dessous d'un vrai bateau.

01 oct. 201401 oct. 2014
0

Cette définition est certainement spécifique à chacun, effectivement.

En ce qui me concerne : c'est un navire fiable en lequel j'ai confiance.

26 sept. 2014
0

Hello Norby. Jettes un oeil sur le site de la Trispeedcup. Prochaine étape, lac de Cazaux. On te fera les honneurs à notre bord.
+ d'infos par MP

26 sept. 2014
0

en effet si tu viens à Cazaux il y aura bien uneplace sur un bateau

26 sept. 2014
0

merci de votre accueil, mais je réside en rhône alpes...pas pratique pour vous rencontrer,j'ai tout de même navigué cette été sur le lac de Léon.
merci pour l'info du site.

26 sept. 2014
0

je suis d'ans l’Hérault si un essai sur Corsair F25 te convient ça doit pouvoir s'organiser

29 sept. 2014
0

salut Phi34
ok avec plaisir pour un tour en mer.
je devrait être ce week end à port camargues pour une sortie bateau en famille.
si tu es dans le coin on peut ce rencontrer.

30 sept. 2014
0

Salut Philippe,
Pas trop de dégâts vers la Tamarissière après cette "drachée" dantesque ?

30 sept. 201430 sept. 2014
0

Quand le refit de WINNIE sera terminé, je viendrais bien naviguer dans ton coin, pourquoi pas bord à bord avec ton F25 (à condition que tu choques "un peu" pour que je parvienne à te suivre ...:langue2: ) !
Il faut juste que je trouve une cale de mise à l'eau... Celles-ci voient, de jour en jour, leur nombre se réduire comme peau de chagrin autour du golf du Lion !!!! :-(
C'est tellement plus "intéressant" pour les municipalités de les détruire pour construire des immeubles à la place..... :heu:
Pour l'instant.... je pratique encore les cales de Frontignan et de Gruissan...

30 sept. 2014
0

Bonjour, pour Norby, peux tu me contacter au 06 80 17 18 75, et pour Winnie, la situation à la TAMA n'est pas catastrophique, (du moins à ma connaissance), car l'eau n'est pas montée très haut. De toute façon, ce n'est pas tant le niveau de l'eau qui pose problème (sauf dans des cas extrêmes), mais plutôt les arbres et grosses branches qui sont charriées par le fleuve dans ces cas là, et qui peuvent se prendre dans les amarres. Il faudrait qu'on se fasse quand même un tour par là bas....

30 sept. 2014
0

Il y en a une juste à côté de l'endroit où je suis (rive droite en dessous du grand pont sur l'Hérault). Par contre je ne sais pas si elle va rester publique car il est prévu un port à sec, d'après ce que j'ai entendu. Et il y en une autre un peu en aval, mais rive gauche où beaucoup viennent mettre à l'eau des petits bateaux ou des jets. Comme c'est sur le fleuve, c'est assez abrité, et on peut stationner pas trop loin.
Je ne comprends d'ailleurs pas cette dérive qui vise à supprimer ces cales, car c'était un bon moyen de favoriser une petite plaisance, qui ne nécessite pas de place à l'année.

30 sept. 2014
0

Bonsoir à tous,
Depuis que j'ai mon F27 je n'ai jamais eu de « mauvais » temps (chance ou prudence ?). En tout cas, jamais eu non plus d'impression d'insécurité. Il faut dire que j'ai deux alarmes : le flotteur sous le vent et ma coéquipière préférée : mon épouse qui sait dire quand il faut lever le pied.
Éric

01 oct. 2014
0

Pouvoir lever le pied; c'est ça la vraie sécurité. Et comme sur tous les bateaux, c'est possible en multi.

01 oct. 2014
1

Je reviens sur l'analogie voiture/moto, que je trouve très juste.
.
Comme en moto, le trimaran est plus excitant, les sensations incomparables, mais la technique de pilotage plus pointue ne pardonne pas les erreurs, et les difficultés arrivent plus vite (temps, état du "revêtement")
.
Comme en voiture, le mono permet d'amener toute la famille pour un long "trajet", dans le confort et la sécurité.
.
Bref, on admet que la voiture et la moto sont complémentaires, et rares sont les motards passionnés qui n'ont pas une berline pour la famille ou le boulot.
.
Et bien c'est pareil avec les bateaux : n'opposons pas Tri et Mono. On peut avoir les deux, ce qui est on cas. Le budget total du tri de raid et du brave biquille d'occasion est franchement raisonnable (le Tri sur sa remorque ne me coûte rien, ou presque)

01 oct. 2014
0

entre-autres... :jelaferme:

01 oct. 2014
0

Mon bateau est une perle, il marche dans les deux sens....

01 oct. 2014
2

alors la je trouve vraiment l equipage pas fun de nous griser car ca n a rien de mechant de parler simplement de femme et de maitresse
nous ne sommes vraiment pas allez loin et j y avais fait tres attention !!c est reste tres tres soft et intelligent!!!
c est quand meme assez courant dans la vie courante a moins que l equipage soit vraiment judeochretien a bloc
on est a l eglise ?
c etait ni limite ni foireux
moi je vous donne un carton rouge de ne pas nous laisse etre juste insinuatif

01 oct. 2014
0

Chérie ..???
Viens voir..... J'ai un truc à te faire lire ! :litjournal:
:star2: :cheri:

01 oct. 2014
0

Oups... J'aurais pô du ! :tesur:
.
.
:aurevoirdame: :aurevoirdame: :aurevoirdame:

01 oct. 2014
0

@Tribal
Ton bateau est un trimaran, il me semble...
Ton épouse vient souvent sur le site ?

01 oct. 2014
0

Je n'ai pas de goût particulier pour les mers croisées et grosses mais j'ai eu l'occasion de tester ou de voir divers DF à l'oeuvre dans des conditions musclees, et je suis surpris que ça tienne.
Par contre je suis tranquille jusqu'à 10kts, ça commence à éclabousser à 12kts et concentré à partir de 14kts. Ma femme est le plus souvent à la barre et moi à l'écoute de GV.
Il est clair que le DF920 est un bateau de couple.
Mais quel plaisir !

01 oct. 201401 oct. 2014
0

C'est effectivement au-dessus de 12/13 knds que ça commence à se gâter.

Je n'ai jamais atteint 25 mais dépassé 20 (avec sensiblement un vent de même vitesse).

C'est, hyper bandant...2heures sur la bonne allure avec la bonne mer.

Sur mon Nonsuch, moins rapide, quoique..., c'est tellement confort que je m'endort et, du coup, je fais beaucoup plus de chemin.

Le tout est de trancher entre aller vite peu de temps et arriver vite au confort ou aller moins vite plus longtemps et profiter du plaisir d'être bien...

J'ai choisi en connaissance de cause et le résultat de ce choix me convient. :litjournal:

01 oct. 2014
0

Moi qui attendais la suite du genre en multicoque quand ça va vite c'est très bruyant....quelle jouissance !!! :pouce:

01 oct. 2014
0

c est bien ce que nous disions cidessus dans la zone grise
je ne preceise pas plus car on vat encore me regriser !!!!!!

10 déc. 2014
0

@prospéro
il n'y auraiot pas une fôte dans le mot mer
j'aurais préféré mères
alain

10 déc. 2014
0

mer c'est comme Prospero, sans accent :-)

02 oct. 2014
0

Avez-vous déjà culé en multicoque ?
On y vient vite si on n'a pas poussé la barre à fond lors du changement de bord.

02 oct. 2014
0

Pffff... j'ai failli me laisser prendre et répondre sérieusement à ta question avant de comprendre "la perche tendue".
Ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est la "barre à fond". Tout le monde sait, en fait, qu'il ne faut pas exagérer l'angle de barre si l'on veut virer tout en gardant de la vitesse.

:-p

02 oct. 2014
0

C'est pourquoi il est conseillé d'avoir les flotteurs vides

02 oct. 2014
02 oct. 2014
1

oui, soyons sérieux :
la situation n'est pas aisée, car en culant trop vite, le multicoque risque de se remplir par derrière et asperger dans la descente.

0

Oui, en ce qui me concerne mais, en fait, c'est très rare et sans autre inconvénient que devoir relancer.

02 oct. 2014
0

:mdr:
relancer quoi ?

02 oct. 2014
0

il y a du grisage dans l air
plus les flotteurs sont gros et plus face a la vague ont risque de culer

02 oct. 201402 oct. 2014
0

Oui,
mais je vois des avantages sérieux, avec des flotteurs volumineux.
On peut plus facilement enfiler du gros matériel dedans.

02 oct. 2014
0

ca c est sur que la grosseur du flotteur est interressante mais l entre dans ce flotteur est plus un probleme car par toujours facile a realiser a la grandeur voulu et c est souvent le gouleau d etranglement qui limite les objets a rentre dedans

13 oct. 2014
0

pour revenir au sujet initial, je suis dans le même cas que norby, je serais très intéressé par un essai de tri côté languedoc roussillon, pas forcément sur tri transportable d'ailleurs, j'habite près de lyon mais la semaine prochaine je serai dans ma maison à banyuls/mer

14 oct. 2014
0

Je suis en rapport avec Norby pour faire un essai sur le Cap d'Agde, sur un F25, y a peut être moyen de se grouper,

philippe

14 oct. 2014
0

Un F25 avec coque en carbone qui plus est....
Groupez vous dessus les gars... S'il y a un peu de vent, ça va envoyer le pâté !!!

:coucou: :topla: :-D

14 oct. 2014
0

Je suis partant pour être avec vous pour un essai ,ce serait hyper sympa !

13 oct. 2014
0

ça m'intéresserait aussi de rencontrer et discuter avec quelqu'un qui aurait voyagé loin en tri

14 oct. 2014
0

Ce n'est pas très loin, mais tu peux voir ici :
sites.google.com[...]riheol/

14 oct. 2014
0

merci papy boom, je vais lire tout ça

14 oct. 201414 oct. 2014
16 oct. 2014
0

bonjour
parti à 17h de Caen arrivé à Aix en Provence à 10h le lendemain (environ 3h d'arrêt pendant le trajet) avec un Corsair 31 derrière un Pajero; maintenant je tracte avec un Cabstar pour plus de visibilité; il n'y a rien de difficile juste à rester concentré; pour la mise à l'eau comme pour la sortie compter une demie journée

14 oct. 201414 oct. 2014
0

Mais norby parle de trimaran transportable, non?
Ok, les df et les farriers sont, sur le papier, transportables. Mais c'est juste pour bon pour les sortir de l'eau avant l'hiver. Et chemin inverse.
Je me vois mal les mettre sur la route pour un we, ou meme pour les vacances. Ou alors, il faut qu'elles soient assez longues. Et puis faut le vehicule qui va avec.

J'ai eu deux tri transportables, un multi 23 et un weta (que j'ai toujours). Sensations de griseries, de vitesse, de legere insecurite egalement de temps en temps, de liberte,....effectivement, mais je reviens moi aussi vers du mono.

Un petit quillard mono, look classique, qui avance beaucoup moins vite, certes, mais qui avance bien quand meme, et surtout qui fait du cap (du vrai), qui tourne sur lui meme, qui se place exactement ou on veut, et qui a un look de bateau.

Qui dit transportable, dit transport, donc montage et demontage. Sur le weta, pas de soucis, mais sur le multi 23...mon dieu. Sur le mono, je n'ai que le mat a dresser. Tres rapide avec une chevre.

Et puis, moi (mais moins mon epouse), un voilier, faut que ça penche un minimum.

Les gouts et les couleurs,....

Donc, non nemo, tu n'es pas le seul à etre revenu du multi vers le mono.

Et toi norby, ben tu as raison. Les forums, c'est bien, mais la meilleure façon de se faire sa propre opinion, c'est l'essai. Et de longue durée si possible.

14 oct. 2014
2

Pas vu beaucoup de monos doubler un D920 E au près...Mais on n'est pas dans un transportable.

14 oct. 2014
0

Mon F27 est transportable et pourtant j'ai le souvenir d'un long bord de près entre Sauzon et Groix où nous avions rattrapé puis dépassé un monocoque sensiblement plus long que nous.
Par hasard, nous l'avons vu arriver sur la tonne dans le Port de Groix où nous étions amarrés. La conversation s'était engagée et il nous avait dit avoir été très surpris de constater que « les multi, ça marche bien au près ».
:heu:

14 oct. 2014
0

ni même un 920 touring! ;-)

14 oct. 201414 oct. 2014
0

Qui vous a dit qu'un tri allait moins vite au pres? Pas moi. Je parlais de cap. Maintenant, si vous connaissez un tri qui fait un aussi bon cap au pres qu'un couloir lesté, donnez son nom.
Pour le vmg, on est d'accord.
Mais, si on doit reprendre le comparo aux voitures, je prefere faire du 120 en caterham, que du 240 en porsche.
Il n'y a pas que la vitesse dans la vie.

14 oct. 2014
15 oct. 2014
0

LOL! toi aussi un J105!!! Juré, je n'avais pas vu ta vidéo avant de poster!

15 oct. 2014
0

@MLM35; On dirait bien que tu n'as jamais essayé!
Avec mon Freely, je faisais le même cap que n'importe quel mono. J'ai même dépassé au vent un J105 au près.Les mecs avaient pipé pensant pouvoir m'enfumer,j'ai joué le jeu. Ils ont fait une de ces têtes!
Par contre, effectivement mieux vaut abattre de 15degrés et doubler son VMG, mais ça peut être pratique pour passer une perche, on peut le faire!
Pour le plaisir de barre, (et j'ai barré pas mal de monocoques très affutés), aucun soucis, les sensations sont bien là! (j'en dirais pas autant des catas).
Le côté transportable, il fallait quand même une journée entière pour monter ou démonter, et presque 2 tonnes derriere la 21 Nevada, c'était quand même rock n"roll.
Mais moi aussi je suis revenu au mono, pour pouvoir aller plus loin, plus longtemps, avec plus de confort et de sérénité.

14 oct. 2014
0

Bonsoir
je tente l 'experience .
je suis a Sete.
j'ai un bagheera de 6 m, j'ai coupe la quille en laissant une arete de 10 cm .
Je complete avec 2 coques de hobie 15.
les bras de liaison sont a realiser avec des tubes alu telescopiques ( cf astus 20.x)
afin de rentrer dans l'emplacement mono du port.
j'ai un mono Dufour 24,
je pourrai comparer, je n'ai jamais navigue sur un tri.
si c'était possible, j'àimerais tester un tri avec un heonaute voisin de Sete.
je vous tiens au courant
orbes

14 oct. 2014
0

Bonsoir
je tente l 'experience .
je suis a Sete.
j'ai un bagheera de 6 m, j'ai coupe la quille en laissant une arete de 10 cm .
Je complete avec 2 coques de hobie 15.
les bras de liaison sont a realiser avec des tubes alu telescopiques ( cf astus 20.x)
afin de rentrer dans l'emplacement mono du port.
j'ai un mono Dufour 24,
je pourrai comparer, je n'ai jamais navigue sur un tri.
si c'était possible, j'àimerais tester un tri avec un heonaute voisin de Sete.
je vous tiens au courant
orbes

14 oct. 2014
0

Orbes, même lu deux fois, je ne suis pas sûr de comprendre ton message; ton bagheera est transformé en tri mais pour autant tu n'as jamais navigué en tri?

Si la transformation est en cours, un fil qui traite de cette mutation mais sur la base d'un Lanaverre 590 :
www.hisse-et-oh.com[...]0-euros

14 oct. 2014
0

C'est a la lecture de sites, dont Tricote que tu cites, et Winnie, Nautical trek,
qui m'ont donne l'envie de decouvrir le tri, et de me lancer dans la transformation du Bagheera en tri.
a plus.

14 oct. 2014
0

Orbes. Je veux voir ça !
Deux coques de Hobbie 15, c'est pas mal... Mais quitte à se lancer dans ce genre d'aventure, j'aurais tout de suite visé des flotteurs de 6 mètres de longueur !
.
La suite de cette discution en MP ? (si tu es à Sète, on est "presque" voisins !)
PHIL

14 oct. 2014
0

Winnie 2012 est une ancienne version !
Je suis en train de mettre la dernière main à Winnie 2015!
Jantes alu surbaissées, réhausse de la mézzanine, klaxon trois tons, et fauteuils recouverts en peau de tigresse !

:scie:

14 oct. 2014
0

Je viens de decouvrir le Winnie edition 2012. Le resultat est fantastique.
Le voir, serait mon grand plaisir et apprendre, de ta part, un moyen de progresser.
A bientot.
Orbes :pouce:

14 oct. 2014
0

J'ai eu plusieurs catamarans (4), j'ai chaviré avec un Iroquois, je ne me suis plus jamais senti en sécurité après, mais j'ai continué à en acheter et à en faire. J'ai eu plusieurs monocoque de toute taille (6), je ne me suis quasiment jamais senti inquiet, c'est vrai ca gite. J'ai un trimaran tout petit actuellement, un astus 20.1, mais à l'usage, je ne m'en sers pas beaucoup : trop petit pour faire de la croisière (je suis vieux et ma femme aime son confort), je n'en fait que pour des sorties de quelques heures. Par contre, je n'ai pas eu le sentiment d'insécurité du cata, je trouve que "ça" prévient beaucoup mieux, du moins les flotteurs submersibles. Je vais revenir au monocoque pour refaire de la croisière cotière. En fait, je leurs trouve à tous des avantages, mais question tranquillité d'esprit, le monocoque est supérieur, pour moi du moins.

14 oct. 201416 juin 2020
0

Le bagheera avant...

15 oct. 2014
0

bonjour antiheros
je suis sur Lyon,si tu vas dans le sud ce week end pour essayer le tri nous pourrions covoiturer? mon tel:06 03 34 59 40

15 oct. 2014
0

salut norby,
j'ai eu philippe au téléphone qui m'a dit que tu descendais ce samedi.
ça aurait été avec plaisir pour le covoiturage mais pour ma part je ne peux partir que dimanche, et je m'arrête un jour ou deux en provence avant de descendre sur banyuls. on a prévu de se voir avec philippe soit pendant la semaine prochaine soit samedi 25.
bonne nav,
Eric.

16 oct. 2014
0

salut antiheros
merci d'avoir répondu.
a bientôt
Norby

21 oct. 2014
0

J'ai essayé le trimaran de Phi 34, nous avons navigué à trois personnes, pendant 3 heures, j'ai adoré...
merci Philippe pour cette essai et bonjour à Patrice.
Norby

21 oct. 2014
0

Tu as vu, Norby ? L'intérieur de la coque centrale est tout noir (carbone oblige) !
:lavache:
A moins que Philippe ait peint l'intérieur depuis le jour où il l'a acheté (c'est personnellement ce que j'aurais moi-même fait, en tout cas...)
.
Bon ben... Te voilà piquousé à vie !
.
Tu n'as plus qu'à te chercher ton tri, maintenant ! :pouce:

21 oct. 2014
0

Hé oui, on t'avait pourtant prévenu! cf intervention de Tangnard, première réaction à ton fil........................

21 oct. 201421 oct. 2014
0

Relis aussi la seconde et tu ne pourras pas dire que tu n'auras pas été prévenu. :mdr:

La seconde n'est en aucun cas incompatible avec ce que tu as ressenti. :litjournal:

21 oct. 2014
2

tu as beau être prévenu....(merci) il faut se faire sa propre opinion.
elle est faite, je suis conquit par le coté fun et ludique du tri.

1

Ce côté est incontestable.
Si c'est THE critère : fonce. :pouce:

22 oct. 2014
0

Jusqu'à 8-9m c'est leur principale raison d'être, au dessus, ils ont en plus d'autres possibilités

22 oct. 2014
0

je suis passé du voilier de 12m 14t au cata a balestron
pour un problème de gîte à la noix qui empèchait l'amirale de venir a bord suite à une prothése de hanche .
mais avec l'inconfort du cata à partir du près bon plein elle a refusé de remettre les pieds dessus .comme perso je n'aime pas les camions je l'ai vendu et acheté un cat boat qui me tentait depuis plusieurs années ,j'ai d'ailleurs eu un mal fou à en trouver un en europe ....
c'est encore autre chose que le voilier marconi d'ailleurs nemo n'a pas l'air de regretter son achat ..
au moins avec je m'amuse avec tous les réglages possibles de la voile beaucoup plus complexe que sur un marconi .
je ne suis pas là pour parler du cat boat mais de latransition multi/mono .
si je naviguais dans des atolls à la gon je pense que j'aurais un cata ou un tri mais puir naviguer toute l'année en med
rien ne vaut un mono au niveau confort et sécurité .à fortiori en europe du nord genre bretagne .
alain

22 oct. 2014
0

"Europe du Nord genre Bretagne"
Ah, ces méditerranéens, pour eux, le nord commence à Avignon! :mdr:

22 oct. 2014
0

et oui, la france est coupée en deux : une partie se trouve en Europe septentrionale, une partie en Europe méridionale ;-)

23 oct. 2014
0

En Avignon on dit le nord commence à Valence (26) !

22 oct. 2014
0

Nan.... A Montpellier, le nord commence à Sommières sur le Vidourle !
Les gardois sont donc des nordistes pour les héraultais .
:reflechi:

23 oct. 2014
0

Ouais, etonnament, l'ete, on voit de plus en plus de sudiste en europe du nord, oups, en bretagne. Le rechauffement climatique peut etre?

23 oct. 2014
6

Le même réchauffement climatique voit déferler l'été dans nos contrées sudistes des hordes de gens qu'on appelle "affectueusement" des "criquets" ... tant ils dévorent avidement tout ce qu'on leur propose à manger en bord des plages : "Chouchous... Beignets..."
Ils sont très blancs de peau sous leurs vêtements. Vêtements qu'ils se dépêchent d'ôter pour devenir rouge écrevisse 24h chrono plus tard....("plus vite que La Redoute")
Les routes de la frange côtière du golfe du Lion , jusqu'en centre-ville chez moi, deviennent alors pendant cette période estivale impraticables parce que complètement encombrées par les équipages des dits criquets...
Aussi... Nous n'avons plus d'autre ressource que d'aller passer nos mois d'été "très au nord du Vidourle" pour y trouver le calme et une douce fraîcheur propres à passer des vacances reposantes.
.
Les sudistes amoureux de la mer font alors de la Bretagne une de leurs destinations de choix!
Et puis .... Cette étendue d'eau qui passe son temps à dépenser une énergie collossale pour s'éloigner loin de la côte , dans le seul but de revenir au bord une demi-journée plus tard....est toujours source d'étonnement pour nous!
.
Voir tous ces bateaux vautrés deux fois par jour, sur le flanc pour beaucoup, le ventre dans la vase...
A quoi bon avoir un bateau dans ces contrées si on ne peut pas en profiter quand on en a envie ?
(C'est un manque de liberté flagrant sur lequel nos gouvernants actuels, prompts à légiférer sur tout et n'importe quoi, devrait amha se pencher sans tarder).
.
Un bon pâté du mataf sur une grosse tranche de bara, accompagné d'un bon petit gwin, frais arrivé en camion citerne d'un négociant du bordelais (bordeaux coupé à 60% avec du corbières qui tache pour relever le degré d'alcool et augmenter les tonnages....) n'en faut pas plus pour contempler, heureux, un bon pull sur le dos et un ciré plié dans le sac, le granit rose au soleil couchant... assis sur les galets d'une plage déserte .

23 oct. 2014
2

tout ça c'est bien beau et poétique ,mais ou est le tri dans tout ça ??????
alain

23 oct. 2014
0

Heureusement que tu nous remets sur la bonne route, parce qu'en effet, on avait pas mal dérivé...

23 oct. 2014
0

Bahhh... Maintenant que Norby a pu faire un run sur le Farrier de Philippe, on peut considérer que ce fil a rempli son office, et que le sujet est clos..'.
Alors...après... Deux choses l'une:
-Soit on cadenasse ou on met à l'ancre le topic.
- Soit on tolère de le laisser évoluer en "mode taverne"...
.
N'en déplaise aux " intégristes du forum bien tenu".. La seconde possibilité n'est pas pour me déplaire.
Et qui sait... Un autre héonaute pourrait solliciter, dans quelques temps, sur ce même fil , la possibilité de faire à son tour un petit tour en trimaran ?
.
PHIL

29 nov. 201416 juin 2020
2

Content de voir que Tricote fait des émules...

Pour info, je suis en train de bosser sur la version 3, à savoir flotteurs de Nacra 17, et bras en composites. (pour info, j'ai toujours les 2 flotteurs de hobie cat 16 avec les bras inox. Si ça peut intéresser quelqu'un...)

Ce sera la dernière évolution, avant la construction totale d'un vrai trimaran. Au final, le concept est clairement valable, seul différence avec un vrai trimaran, la finesse de la coque centrale. Mais ce n'est sensible que dans une mer déjà bien formée.

29 nov. 2014
0

"seule différence avec un vrai trimaran, la finesse de la coque centrale. Mais ce n'est sensible que dans une mer déjà bien formée"

ça doit pas mal compter en terme de vitesse, non?

29 nov. 2014
0

Moi j aurai imaginé que c est dans le petit temps que la coque centrale doit être penalisante par rapport à celle d un tri

29 nov. 2014
0

Oui, ça joue pas mal dans le clapot en terme de vitesse et de confort, mais les entrées d'eau sont quand même très fine (pour un monocoque). Par contre, sur eau plate et dans le petit temps, il y a 2 avantages : une surface mouillée inférieure (coefficient prismatique plus important), et une capacité de chargement supérieure, sans enfoncer de trop le bateau (ça reste un trimaran, il faut savoir naviguer léger quand même)...
Et sous spi, ça part au surf très facilement.
Vu lors d'une sortie TriSpeedCup peu ventée en bretagne sud, Tricote avait les mêmes performances que Winnie, le Scarab de Louis et les Astus et autres Access. Bon, le F22 de Thierry, c'est une autre histoire...

Mais comme je l'ai déjà dit souvent, il faudrait dépenser 5 fois plus pour avoir la même taille de trimaran, avec juste une coque centrale plus adaptée. Ca fait cher la carène... ;)

29 nov. 2014
0

Faut voir....
.
Un petit trimaran de 6 mètres, sur mer plate sans trop de clapot, voit bien souvent sa vitesse maxi limitée à sa vitesse de carène... tant qu'il ne parviendra pas à s'en affranchir en décollant sa coque au planning....
Je n'apprendrai rien à personne ici en ajoutant que la vitesse de carène est en très grande partie proportionnelle à la longueur à la flottaison...
Un trimaran, au même titre qu'un autre canot, est bien obligé de déplacer un volume d'eau proportionnel à sa masse (1 dm3 d'eau par kilogramme de masse ...), soumis qu'il est aux bons soins de la poussée d'Archimède...
.
Si la coque centrale est dite "fine", ce que l'on traduirait par étroite à la flottaison, alors le volume déplacé ira se loger plus en profondeur sous la ligne de flottaison...
Vaut-il mieux, sur nos petits engins à trois patins, une oeuvre vive de coque centrale (volume immergé...) plate et large, ou étroite et profonde ( avec un redan élargissant la coque centrale , quelques dms au dessus de la ligne de flottaison, pour retrouver du volume habitable) ?
.
Même si la seconde hypothèse est celle la plus couramment mise en oeuvre dans les designs des tris, vaut-il mieux traîner un sillage large et peu profond, ou plutôt un sillage étroit en surface mais plus profond ? Au final, hors planning, on traîne un volume d'eau identique derrière la jupe, non ???
.
That is the question....
.
Qu'est-ce qu'un vrai trimaran ???
Winnie, après toutes ses moultes modifications, pourrait-il encore être qualifié de "vrai trimaran", dans la mesure où les oeuvres vives de sa coque centrale étaient dès le départ celles d'une coque de trimaran ?
Dans les faits, sa coque centrale, avant d'être celle d'un tri, était celle de la planche à voile océanique de Raphaëlla de Gouvello, raccourcie d'environ un mètre... ( une bonne façon, trouvée par l'architecte Guy Saillard, de faire gagner de l'argent à Virusboats en 2002 lors du design du Magnum 21... Le moule était déjà existant !)
.
Peut-être connaitrais-je, "un jour", les joies de dépasser passablement ma vitesse de carène, idéalement au portant, à l'aide d'un spi asymétrique digne de ce nom de taille maxi, gréé en tête de mât??
.
Pour l'instant, je me contente de 7 noeuds au bon plein/travers en configuration de chargement "rando" , pour 6 mètres à la flottaison... je suis déjà monté à 9 noeuds au bon plein dans un bon F4, en solo (peu chargé) et en tirant un peu dessus....
.
Est-ce qu'une carène de forme différente me permettrait d'aller plus vite dans les mêmes conditions ???
Bien malin qui pourrait le dire....
.
PHIL

30 nov. 2014
0

je suis surpris que tu ne passes pas les 9 nds... tu devrais aller bq plus vite. Cette histoire de vitesse de carène c 'est à l’origine pour les "mono" et quillard. Pour les tris on est largement au dessus il me semble

29 nov. 2014
0

Heureux de voir ce fil s'animer.
Pour rappel je suis au stade peinture du trimaran issu d'un bagheera et 2 flotteurs de hb 15.
Le bagheera est long de 6 m et le maitre bau est 1.80m et 20 m2 de voiles.
La longueur a la flottaison est de 4.73 m et la largeur max de flottaison est 1.40m, avec un lest de 250 kg sur un poids total de 610 kg. Donc sans le lest la surface mouillee se reduit meme si une partie est reconstituee par le poids des flotteurs.
Tous ces chiffres permettraient ils de speculer sur les qualites de glisse?
Chacun comprend que j'avance a tâtons dans ce chantier, à partir des lectures des contibutions du site et bien d'autres.
Quelques photos viendront bientot illustrer la transformation du mono.

Orbes

30 nov. 2014
0

Salut Orbes
.
Quel principe de bras repliables as-tu retenu pour tenir tes flotteurs de HC 15 sur ta coque de Bagheera ?
.
(P.S: Si tu as mis en oeuvre un système de repliage à tubes télescopiques, avec des tubes fixes traversant le cockpit, pense à les implanter le plus haut possible au dessus de l'eau, quitte à devoir intercaler des modules intercalaires pour abaisser les flotteurs sous les extrémités des bras. Sinon, ça va taper dans le clapot...)

PHIL

30 nov. 2014
0

Salut Phil
Pour des raisons diverses j'ai adopte les telescopiques. J'ai mis les tubes sur le cockpit a l'ar riere, et sur le pont a travers le rouf a l'avant. Ils sont cales et fixes par deux brides inox de 10 a chaque bouche de sortie avec reprise sur cloison structurelle verticale.
J'ai d'abord fait une sorte de brouillon,, et apres essai moteur et puis voiles, je ferai les corrections necessaires et enfin un fini cosmetique plus une nouvelle voilerie.
@+

30 nov. 2014
0

Les flotteurs de HC 15 doivent avoir une masse d'environ 45kg chacun...
Un peu d'arythmétique:
610 - 250 +( 2x 45 ) = 450 kg.
( On émet l'hypothèse que la masse de l'ajout du système de repliage des flotteurs est compensée par celle du voile de quille qu'on supprime ?)
Ça reste correct...
.
PHIL

30 nov. 2014
0

En effet.

30 nov. 201430 nov. 2014
0

Salutatous,

j'ai construit un "vrai" trimaran de 18 pieds (Trimaki, voir mon profil), avec une coque centrale volontairement large pour accepter la charge de deux gaillards partant en raid 10 jours.
Longueur flottaison 5,20 m, largeur flottaison 0,80 m. sections de carène très rondes, s’aplatissant à l'arrière.
.
C'est seulement au bout de quatre ans que j'ai pu comparer ses perfs avec un autre trimaran, l'Astus 20.2. proportionnellement plus long à la flottaison (5,90 m) avec des sections de carène en trapèze.
.
Bilan : Trimaki est beaucoup plus rapide par petit temps et eau plate, quelle que soit l'allure.
Le tendance s'inverse s'il y a du clapot ainsi que dans le brise.
.
Ca rejoint l'analyse de Tricote : même chargé, la surface mouillée de Trimaki reste faible, mais sa coque tape dans la brise en mouillant beaucoup.

30 nov. 2014
0

80 cm de largeur à la flottaison ce qui me paraît très raisonnable, contre 1.40m plus haut

Grosse différence!

30 nov. 2014
0

Bonjour
Guillemot et Tricote demontrent par l'experience les performances de carenes sur les petits tri.
Tres interessant pour les futurs constructeurs et utile pour choisir son bassin de navigation.
J'aurai donc le choix selon , entre la mer et l'etang de thau..
Je suis impatient de tester le "tribagheera".
@+

30 nov. 2014
0

Phil a raison, une carène est limitée en vitesse par sa longueur de flottaison, la longueur d'onde de la vague d'étrave générant une autre onde, vers l'arrière, qui "aspire" le tableau arrière. La forme du tableau arrière a donc alors une importance cruciale. La forme très évasée d'une coque centrale de tri est efficace, contrairement à un tableau arrière large et plat de chalutier...

Ensuite, le 2ème frein à l'avancement est la surface mouillée. Là, c'est clair qu'une forme ronde et large présente moins de frein qu'une coque fine et étroite. Sur eau plate, bien entendu.

Le choc des vagues freinera davantage une coque large qu'une coque fine.

Enfin, le planning est facilement accessible sur nos bateaux légers. Tricote a déjà volé à plus de 14 noeuds au portant, sous spi et il décolle vers environ 8 noeuds. Une coque fine décollera un peu plus tard.

Dernier point, une coque large accepte mieux le surpoids du matériel embarqué, car il s'enfonce moins.

Concernant le calcul du gain de poids, il faut aussi ajouter au poids des flotteurs, le poids des bras et des poutres, le poids des renforts structuraux, le poids d'une dérive (pivotante ou sabre), ...

Au final, sur Tricote, j'ai dégagé 130Kg de lest, mais j'en ai rajouté autant... Le bateau est dans ses lignes d'origines, sans que les flotteurs ne touchent l'eau (dièdre 7°).

Orbes, au plaisir de voir les premières photos du "tribagheera".
La longueur à la flottaison est faible, mais le maitre bau aussi. A voir en réel...

30 nov. 2014
0

A lire, tres instructif sur la notion d'energie dissipee ,et recuperee
www.jph-lamotte.fr[...]eme.htm
et petite satisfaction, le Bagheera aurait une bonne recuperation de l'energie absorbee par l'etrave.
@+

30 nov. 201430 nov. 2014
0

Pour compléter: la traînée de carène augmente d'abord légèrement avec la vitesse, puis fortement pour former un "mur du son" lorsqu'on arrive à une longueur d'onde du système de vague correspondant à la longueur du bateau (deuxième vague sur le tableau arrière, à une vitesse qui varie comme la racine carrée de la longueur de la coque - de mémoire vitesse limite en nœuds égale à peu près 2,4 fois racine carrée de la longueur en mètres) avant de diminuer une fois qu'on a franchi dette "bosse de traînée" (les bateaux à moteurs traînent moins une fois qu'ils ont déjaugé).
Par contre, la "bosse de traînée" est proportionnellement moins forte sur des coques fines et longues que sur des coques plates et larges.
D'où deux "stratégies":
- les catamarans et trimarans qui dépassent facilement leur vitesse "limite" mais ne planent pas
- les "plats à barbe" modernes, qui demandent plus d'énergie pour franchir la vitesse limite, mais ensuite planent facilement

Ensuite, il faut tenir compte de la surface mouillée par petit temps (l’optimum étant les coques de section semi circulaires, les "plats à barbe étant désavantagés)

Et, au delà de tout ce qui perturbe la théorie vue sur un plan d'eau lisse et sans vagues, et avec un vent parfaitement régulier....

04 déc. 201416 juin 2020
0

Bonsoir
Entre ponçage, peintures et orages le temps passe,
Quelques photos de tritiana.
A+
Orbes

04 déc. 2014
0

Content de voir que ça avance bien.
Bras en tubes d'alu ? Tu as prévu des martingales ?
Concernant la dépose du lest, j'avais préféré retourné la coque, pour stratifier à plat plutôt qu'en "plafond". J'ai tout fait à l'époxy, avec plusieurs couches de bibiais 600gr/m², par l'extérieur bateau à l'envers, puis par l'intérieur bateau à l'endroit. Vu que le bateau échoue souvent, j'ai préféré échantillonné largement.

Attention, en ce moment, il fait trop froid pour l'époxy en extérieur.

Concernant le plan anti-dérive, dérive sabre ou pivotante ? Dans la coque centrale ou dans les flotteurs ?

Bon courage, en attendant de nouvelles photos.

05 déc. 2014
0

Bonjour Tricote
En effet les bras sont Tubes alu, les tubes fixes ont un diametre de 100 mm et ep de 4 mm. Les bras entrants ont un diametre de 80mm et une epaisseur de 5 mm.
Il y a une martingale de l'etrave centrale qui remontent en pointe de proue des flotteurs. Le lest a ete tronçonne, j'ai laisse une bande de voile de quille afin de garder un peu d'antiderive; ce plan antiderive est complete par celui des flotteurs HB 15.
les photos montrent une carene centrale loin des preconisations habituelles. Le fond plat detonne, . Je conserve l'habitabilite cabine et cockpit.
De ce montage empirique, j'aurai dans le pire des cas les memes rendements mais a plat .
Apres les essais, j'en tirerai les correctifs.
A+
Orbes

05 déc. 2014
0

Salut orbes,

je ne suis pas sûr que les martingales visibles partant de l'étrave servent à quelque chose.
Tout du moins, elle ne retiendront pas les bras vers le bas.
Les droites d'actions des deux forces qui s'opposent (poussée de l'eau sur les flotteurs et câble) ne sont pas dans le même plan.
C'est donc mécaniquement inutile.
les bras vont se cintrer vers l'avant.

05 déc. 2014
0

Salut Guillemot
Les etraves des flotteurs sont en retrait de l'etrave centrale. La martingale sert a contenir les efforts d'avant vers l'arriere des flotteurs.
A plus
Orbes

05 déc. 2014
0

pardonne moi d'insister, mais telle quelles sont conçues, elles ne joueront pas non plus ce rôle, car ce système forme un quadrilatère articulé et il doit impérativement former un triangle.
autrement dit, les bras partiront vers l'arrière et les étraves des flotteurs seront tirés vers la coque centale.
je vais (enfin) être constructif et te conseille vivement d'accrocher tes câbles sur les bras coté flotteurs, de sorte de former un triangle.

07 déc. 2014
0

Salut
Je reviens sur l'efficacite de la martingale en quadrilatere. le haubannage d'un mât passe par une barre de fleche il y a donc un quadrilatere à 4 angles articules ce qui n'emp?che pas le maintien dudit mât . Qu'en penses-tu?
@+

07 déc. 2014
0

Enlève donc le bas hauban, tu auras ton quadrilatère ... et donne moi des nouvelles !!! :mdr:
Ce sont bien deux triangles, dont il s'agit : un sous la barre de flèche (bas hauban) et un au dessus (galhauban)

05 déc. 2014
0

Salut Orbes,
.
tu insères des tubes de diamètre extérieur 80 mm épaisseur 5 dans des tubes de diamètre intérieur 92 mm.
Tu n'as absolument pas besoin de martingales, vu la largeur dépliée assez modeste et le faible volume de tes flotteurs... À une condition:
Il te faut un bon ajustement avec un jeu entre tube fixe et tube coulissant de 1 mm sur le diamètre.
Pour cela, il faut réaliser des paliers.
Il n'est pas simple de trouver, en petite quantité, des ronds de polyamide, ertalon...dans ces diamètres pour usiner ces paliers au tour...( j'avais moi-même cherché pour le nouveau système de repliage de Winnie, sans succès).
.
Je te suggère donc de faire comme moi: les réaliser en composite fibre de verre-résine polyester ou époxy. C'est hyper costaud !
.
Marche à suivre:
Tu enroules une feuille de polyane (bâche plastique, sac poubelle spécial gravats...)autour du tube de 80, sur plusieurs tours, afin d'obtenir un diamètre extérieur très légèrement supérieur à 81 mm après l'avoir recouvert de scotch d'emballage.
Tu stratifies dessus du tissu de verre (bibiais 300g pour moi) par enroulement continu sur une longueur suffisante ( 800 mm de longueur te permettront de tronçonner ensuite 8 paliers de 100 mm de large), et d'un nombre de tours permettant d'obtenir un diamètre extérieur vers les 94-95 mm.
Il faut prendre de la marge...Avec le recouvrement du tissu au premier tour, l'enroulement obtenu ne sera pas parfaitement cylindrique, mais légèrement patatoïde.
D'où la nécessité de réaliser un diamètre extérieur plus élevé afin de le réajuster ensuite au tour pour l'ajuster pile poil au diamètre intérieur de tes tubes fixes.
.
C'est ce que j'ai fait pour Winnie, pour les tubes babord de diamètre 100 x 4 coulissant dans des tubes fixes de diamètre 123 x 4 ( diamètre intérieur 115).
Chaque tube de 100 est porté par 2 paliers de largeur 150mm, maintenus espacés à l'intérieur de l'extrémité du tube fixe pour obtenir une portée de 400 mm.
Il n'y a aucun jeu dans les liaisons après goupillage .
De plus, les bras sont ensuite " mis en tension" vers le haut par les haubans latéraux du mât-aile qui sont gréés à l'extrémité des tubes, via des pattes d'oie avec palans 4 brins.
.
Si tu ne vois pas bien comment le faire, ou si tu n'as pas le matos pour le faire (tour à métaux...), passe moi un MP.
Je peux "t'aider" pour tout ou partie . On est "presque" voisins...
.
PHIL

05 déc. 201405 déc. 2014
0

Je Plussoie PHIL, tant sur le caractère inutile des martingales, que sur la méthode à suivre pour faire des bagues.
je procède de la même manière, avec du film polyamide de déménageur (gros rouleaux qu'on trouve dans les magasins de brico)
Cette technique marche itout pour faire des fémelots de safran, ou récupérer de l'épaisseur perdue sur les aiguillots de safran inox (dans ce cas, comme il s'agit de regagner environ 1 mm, j'enroule du taffetas 80 g/m², super fin)

05 déc. 201405 déc. 2014
0

il faut en effet des paliers. car alu sur alu, cela marche mal et cela coincera vu la longueur à enfiler, il y a en effet toujours un tube qui n'est pas strictement droit.... On avait le cas sur les twist, des bouts de mats qui se coinçaient.
La méthode de winie pour les paliers marche bien. deux tours de polyanne suffisent. Au début j'utilisais du film alimentaire, mais il coince pour le démoulage. Du polyanne (bâche de peintre avec du scotch, et ensuite sur ta fibre du film alimentaire pour le serrer bien. aucun pb.

j'ai qd même un doute sur le plan anti dérive. LE fait de garder un bout du voile de quille sera t-il suffisant?

A contrario, cela permettra de bien protéger tes dessous... cela sera super efficace.

je n'ai pas tout lu.. ton safran? j'imagine que tu vas le rapporter sur le tb ar?

concernant les martingales... telles que réalisées elles en servent à rien. En faut il? pas certain que la réponse soit oui.. commence pas ne pas en mettre et tu verras bien si tes tubes bougent!!

SI t'es dans le sud, dépêche toi de le finir... on (winie et moi) cherchons un compagnon de jeu pour le mois d'Aout vers la côte espagnole) un trio en tri?

05 déc. 2014
0

je suis également d'accord concernant le plan antidérive, qui me semble très bof.
je pense qu'il serait préférable d'approfondir les plans antidérives des flotteurs, car ceux-ci, déjà fort peu efficaces sur un cata, le seront encore moins sur le trimaran, en raison de sa moindre vitesse et de la force de dérive bien supérieure.

Sur Trimaki, j'ai du approfondir les ailerons de flotteurs trois fois, pour obtenir un résultat acceptable.

05 déc. 2014
0

Non Louis.... Alu dans alu ? ou alu dans des paliers composites, c'est pareil en terme de coulissement et de facilité de dépliage et repliage.
J'ai les deux sur Winnie, vu que je replie les uns dans les autres 3 diamètres de tube différents !
Replié, chaque tube fixe diam. 123 ép. 4 porte un tube diam.114 ext. sur un bord ( alu dans alu), dans lequel vient rentrer un tube diam. 100. ( celui qui est porté par le tube fixe dans les paliers).
.
C'est comme pour tout coulissement dans ce bas monde... Il faut garder des surfaces propres et ne pas tenter de coulisser à sec !
.
Nico passait du gas-oil au pinceau sur les tubes alu de son Astus 22 (moyennement écolo comme lubrifiant?).
Jean-Marc Schwartz ne jurait que par l'huile de table végétale (premier prix...), et me l'avait fait essayer sur Winnie une des dernières fois qu'il est passé à la maison.
Là... Il faut carrément faire gaffe à ne pas pousser trop fort lors du repliage !
Ça coulisse tellement bien qu'il faut au contraire retenir le flotteur tout en le poussant pour qu'il ne se replie pas trop violemment !
.
Le souci... C'est que...une fois en mer, ce corps gras, quel qu'il soit, va accumuler les merdes, le sel... sur les tubes dépliés....
Lors du repliage du tri sur la cale, il faut bien les nettoyer ( au liquide vaisselle ?), les rincer, et repulvériser de l'huile avant repliage.
Et... zouic !

PHIL

05 déc. 2014
0

Concernant les ailerons des flotteurs de cata:
Je n'ai observé aucune amélioration de mon angle de remontée au près sur Winnie depuis que j'ai changé mes stabilisateurs de trottinette de Magnum 21 par les coques de Dart 20 !
J'ai vraiment l'impression que c'est la dérive pivotante de la coque centrale qui fait tout le boulot !!!
.
PHIL

05 déc. 2014
0

exact, c'est la raison pour laquelle, je vire les ailerons de flotteurs et je monte une grande dérive pivotante (elle est prête à poser avec son puits)

Concernant le lubrifiant, vous n'y êtes pas dutout : le beurre est le produit miracle. salé, bien entendu !
Il fait merveille sur mes manchons de bras adaptés au 1/10ème de mm (pour éviter tout jeu ou couinement désagréable)

05 déc. 2014
0

J'essaierai le beurre !
Heu... Le beurre malgache est p'têt plus gras que chez nous ???

05 déc. 2014
0

non Phil... là je reste "affirmatif".. pour que cela coulisse bien, il ne faut pas qu'il y ait une grande surface d'appui. SUr un palier tu as 10cm (environ) de longueur ou cela "frotte", donc c 'est minime.. si tu fais tube sur tube, neuf cela marche.. mais apres quelle galére!! entre le sable, les merde, le sel... il te faut en effet du "gras".. ou du produit lave vaisselle..
Sur le twist, il y a avait eu une modif avec des paliers et du coup c'était le jour après la nuit, beaucoup plus facile. Je crains que dans son montage avec si peu de jeu, notre ami ait vraiment du mal pour faire coulisser ses tubes. A chaque sortie de la TSC qd on voit les astus (je crois - ou magnum- je ne sais plus) avec les pb pour faire rentrer les tubes les uns dans les autres....

05 déc. 2014
0

Salut a tous
Merci pour vos conseils.
Ok pour la martingale, je la laisse car elle servira comme cable anti ecartement comme le fait un galhauban avec la tete d'un mat.

Concernant le glissement des tubes j' ai procede ainsi:
chaque bouche des 4 tubes fixes est garnie d'un tube alu refendu sur 40 cm sur 90 cm de course d'ou un ajustage plus précis; les surfaces en contact sont recouvertes de teflon pulverisé.(oú trouver du tissu adhesif enduit teflon , les grosses boites rechignent pour les petites quantites). Je tire ou pousse le flotteur
sans effort. -A tel point que je me suis retrouve au sol entrainé par un flotteur, et facilité par la coque centrale legerement gitee sur son ber.-

En effet le plan antiderive est tres approximatif. J'ai bien remarque, et retenu, les derives sous les flotteurs du Trimaki. La forme du plan antiderive du HC 15 peut être augmentee. Mettre un puit dans la coque est un gros travail, et envisageable en dernier recours.

J'ai haubanne de la tete de mat aux flotteurs avec une patte d'oie et un seul palan 6 brins avec point de tire commun a l'arriere du cockpit, en esperant que la souplesse due a la translation via ce palan commun ne soit nuisible.
Votre experience m' est utile et vos retours sont attendus.
a+

Orbes

05 déc. 2014
0

Excusez mon style redactionnel telegraphique. J'ai un clavier tablettre et de gros doigts.

Donc le Trimaki va recevoir un puit! Zut!
J'ai lu sur net une proposition de gouvernail d'etrave, qu'en pensez vous?(lduvaux.free.fr[...]aoc.htm ). Pas tres elegant mais est ce efficace?
@+

05 déc. 201405 déc. 2014
0

j'ai pas bien compris ton système de haubans. Comment associes-tu un palan six brins à deux pattes d'oie pour les galhaubans ?
.
Oui, malheureusement, Trimaki voit en ce moment même pousser une profonde dérive, qui va un peu ôter de son caractère passe partout.
Mais c'est que comme il navigue sur des distances de plus en plus longues, avec des traites qui vont bientôt atteindre 70 miles par jour (cote Ouest en 2015), il est indispensable qu'il remonte le mieux possible au vent.
La surface de voile est augmentée de 50 % et le volume des flotteurs doublé ...

05 déc. 2014
0

volume des flotteurs doublé...50% de toile en plus, et dérive profonde ?
.
ça va devenir un (hydr)avion de chasse, dis donc !

05 déc. 2014
0

Les haubans:
Chaque flotteur recoit une patte d'oie, un brin est fixe sur ferrure de la poutre av, l'autre brin est renvoye par une poulie sur ferrure poutre ar, les renvois tribord et babord sont tires sur un palan a 4 brins donc traction equivalente au repos.
Je constate une course a l'armement, Trimaki, Winnie, Tricote....
Comme disait Al " le savoir ne suffit pas, il faut aussi de l'imagination . "
Je l'ecrivais sur un autre fil, Tritiana est le brouillon, et a defaut de savoir j'ai un peu d'imagination

05 déc. 201405 déc. 2014
0

j'espère bien, qu'il va aller encore plus vite !
voila la dérive (verre carbone époxy, prête en enduire actuellement)
la coque est rallongée de 30 cm à l'arrière portant la longueur à 19 pieds.
le mat est reculé de 20 cm.

05 déc. 2014
0

Aucune hésitation sur le plan anti-dérive, seule la profonde dérive centrale est efficace. C'est son allongement qui donne sa performance (allongement, c'est le rapport profondeur/corde du profil).

Soit pivontante, plus difficile à réaliser, mais permet de s'escamoter en cas de choc.

Soit sabre, plus facile à réaliser, un peu plus performante car il n'y a pas de long trou créant des turbulences. La technique de stratification avec le polyane, par dessus la dérive, permet de fabriquer facilement un puits de dérive. C'est la solution que j'ai sur Tricote, et j'ai un sondeur avec alarme...

Je suis en train de terminer mes nouveaux bras en verre/epoxy, ça strate dur des couches et des couches de bi-biais 600gr/m²... La résine époxy se consomme à flot...

Bon courage à tous les bricoleurs sur 3 pattes...

05 déc. 201405 déc. 2014
0

Pas forcément convaincu sur l'intérêt d'un fort allongement.

Ce qui est vrai sur des bateaux très rapides, l'est beaucoup moins sur des bateaux censés évoluer dans des plages de vitesses plutôt faibles en particulier au près

05 déc. 2014
0

Une dérive profonde avec une corde faible a un encombrement moindre sur un petit tri qu'une dérive secteur.
Dans le premier cas, est le planquée sous le plancher du cockpit ; dans le deuxième, le puits est beaucoup plus haut et gène.

05 déc. 2014
0

en ce qui me concerne, uniquement, oui, car l'augmentation du tirant d'eau est un vrai soucis dans certains lagons, mais avec une dérive secteur, le cockpit était coupé en deux et inutilisable. Donc, pas le choix.

05 déc. 2014
0

Ah! Si c'est pour régler un souci d'encombrement, je comprends tout!

05 déc. 2014
0

Résine époxy en ce moment ?
J'en déduis, Fabien, que tu es un petit veinard disposant d'un garage chauffé ......
.
J'ai, moi aussi, de la strat époxy à finir.... Mais... Sur la coque centrale !
Les renforts internes du roof, réalisés en UD de carbone , au niveau du montant tribord de la porte ( partie du roof située juste en avant du pied de mât, sur laquelle l'épontille-réhausse du pied de mât viendra s'appuyer et pousser le tri...), je vais pouvoir les faire en refermant la cabine et en faisant souffler un petit chauffage électrique dedans...
Mais les renforts externes..... J'essaie d'imaginer comment tendre une bâche par dessus, portée sur des chevrons, scotchée hermétiquement à la cabane, recouverte d'une vieille couverture ? ( je vais griller le soufflant ?...)
.
Font ch.....ces déluges de flotte qui s'abattent sur l'Hérault et qui durent depuis des semaines et des semaines.... On n'en verra donc jamais la fin ?

05 déc. 2014
0

pour Guillemot, sur le scarab et sur d'autres, la dérive sabre n'est pas centrée, mais sur un coté du passage central, ce qui ne gène pas du tout

05 déc. 2014
0

Louis, je croyais que le Scarab 22 avait une dérive pivotante ?

En ce qui me concerne, le puits fait 30cm de long (corde de ma dérive sabre) et 65cm de haut, et débouche dans le cockpit, juste devant la descente, donc il ne gène absolument pas. C'est la forme du pont qui permet ça.

Mais j'ai 1m20 de tirant d'eau, faut faire gaffe avec les bancs de sable du bassin d'Arcachon.

Phil : je construits les bras de mon trimaran ... dans mon salon... Musique, bonne lumière, 20°C... Juste une bâche par terre, et 2 tréteaux sur lesquels j'ai posé les 4 bras de 1m25x14cm.
Je ponce dehors, quand même...

En dessous de 15°C, époxy impossible. J'ai juste fait une petite strat dehors, en construisant une petite boite en bois autour de la strat, avec un petit chauffage dedans et de l'isolant autour de la boite. Ca a bien marché. Résine, durcisseur, tissus, pots, pinceaux, ... Tout ça est stocké au chaud. Moi aussi, je rêve d'un garage chauffé...
Si j'en avais un, je construirais un trimaran sur plan... Je n'ai du temps libre qu'en hiver...

06 déc. 201416 juin 2020
0

Pour Louis 33 : une dérive secteur , même décentrée gênerait sur mon bateau, puisque je perdrais la moitié des coffres. je n'ai pas d'habitacle, mais de grands coffres sous les bancs de cockpit.
.
j'en profite pour vous montrer le système d'axe que j'ai réalisé.
Comme le puits est au 2/3 sous le plancher de cockpit, l'axe de dérive se trouve dessous, or cet espace est totalement fermé et rempli de mousse d'insubmersibilité.
j'ai donc réalisé un axe non traversant, fixé sur un U renversé en inox et stratifié.
.
l'axe et la dérive s'enfilent par le haut dans une rainure adaptée.
.
le couvercle du puits (qui dépasse de 10 cm du fond du cockpit) est en cours de finitions. Deux axes permettent de le fixer ou d'ouvrir en quelques instants et d'enlever la dérive par le haut.

06 déc. 2014
0

Good good. Ça prend forme

06 déc. 2014
0

Ton système est très semblable à celui du puits et de la dérive du Magnum 21.
Fiable, simple, efficace . Des solutions comme on les aime !
:pouce:

06 déc. 2014
0

Je ne savais pas, mais j'imaginais bien ne rien inventer !
Comme quoi, le solutions simples et fiables sont évidentes !!

06 déc. 2014
0

Celui du Magnum est plus costaud...
(Il faudrait que je fasse des photos qui valent mieux qu'un long discours...)
Je m'explique:
L'intérieur du puits comporte deux rainures verticales dans ses flancs internes comme le tien.
L'axe de la dérive, qui la traverse dans un alésage ajusté, est un gros rond de polyamide ( genre ertalon) dont le diamètre ( 40 ou 50 mm !) est ajusté à la largeur des rainures.
On descend la dérive dans le puits par le dessus comme la tienne.
On descend deux lardons en composite dans les rainures afin de bloquer l'axe au fond des rainures.
La plaque supérieure vissée empêche les lardons (et donc l'axe de la dérive) de remonter.

PHIL

07 déc. 2014
0

Plus costaud serait inutile.
Le puits sera stratifié en bas naturellement et au tiers supérieur au plancher de cockpit.
.
Le U qui retient l'axe inox de 10 mm (dans un rond de PVC plein de 30 mm), est lui même en inox 316 de 15 /10 de mm d'épaisseur, noyé dans une strat de 9 mm, pour s'ajuster à l'épaisseur de la nervure de puits.
.
Je viens de finir le moulage du couvercle, à même le puits. Il tient par deux boulons de 8 mm, dont les écrous sont noyés dans la strat du puits.
.
L'ensemble pèse un poids respectable, mais je vire les deux ailerons de flotteurs qui, constitués de CP marine stratifié et d'une cornière inox, pèsent un âne mort.

07 déc. 2014
0

Guillemot, j aime pas quand tu parles de ma femme comme ça....

07 déc. 201407 déc. 2014
0

Méa culpa
Alors on partage :
- le poids respectable, c'est la mienne
- l'âne mort, c'est la tienne (naturellement)
:mdr:

07 déc. 2014
0

Qu'est ce qu'il faut pô lire comme c.....ies !
Ta femme Ann est épaisse comme un moineau qui n'a pas faim .... :star2:

07 déc. 2014
0

@tricote... bien sûr, pivotante la dérive!! je voulais simplement indiquer que son logement n'est pas au centre mais décalé, ce qui libére le passage central!

07 déc. 2014
0

@guillemot: le puits de dérive fais au total 10cm de large. Les coffres que j'ai à tribord sont en effet plus étroit. mais cela n'est pas génant, j'ai d'une part assez de place, et ensuite faut qd même pas trop charger.

07 déc. 2014
0

à "tous"... je prends des congés en aout.. et j'aimerai bien refaire avec phil et d'autre ce trip vers l'espagne... autour du 15/08? qui qui viendrait?
car il faut que je m'organise pour planifier exactement mes congés, je dois jouer ente baptèmes, mariages...
donc les nouveaux tri, ceux qui seront justes finis à ces dates.. venez

08 déc. 2014
0

@ Louis 33. Si le Tritiana est operationnel, c'est ok pour moi.
A+

08 déc. 2014
0

ok. tu m'écris en mp pour les coordonnées et téléphone...

09 déc. 201416 juin 2020
0

Bonsoir a tous 
Le Tritiana a l'etrave tres elliptique ,étant un mono avant sa transformation 
Je voudrais savoir si greffer un nez à cette etrave est une bonne idee? 
La greffe serait faite avec le premier mètre avant d' un flotteur de cata de sport. 
Vos avis????????????? 
Orbes

09 déc. 2014
0

quel interet ????
aucun car tes lignes d eau ne sont pas fait pour
juste essayer de ressembler a un vrai tri dessine pour ca
la mode ne ferrat pas avancer plus vite ton bateau
par contre tu vas alourdir et rien apporter en perfo juste complique et rendre la chose moins homogene

09 déc. 2014
0

hum... Ce que j'ai apprécié dans le projet de Tricote, c'est la simplicité des moyens et le résultat obtenu. Ca ne sera pas le même chemin si tu veux que ton mono ressemble au final à un tri déssiné et construit comme tel.
Concernant la réalisation de la greffe, je ne peux pas donner mon avis; j'achète des bateaux tout fait ;-) Mais il faudra que àa soit à la fois solide et à la fois léger; pas simple

09 déc. 2014
0

Ce n'est l'aspect de forme mais l'utilite de forme qui m'interesse , en permettant d'allonger la longueur de flottaison de 4.73m a 5.73 et de mettre du volume a l'avant, selon moi.@+

09 déc. 2014
0

Pas idiot....

10 déc. 2014
0

déjà répondu...
mais tu as bq de volume à l'avant déjà du fait des formes de ta coque

10 déc. 2014
0

Modifier la carène en ajoutant de la longueur de flottaison n'est pas possible, car il te faudra aller très loin en arrière, jusqu'au maitre bau, pour obtenir une forme sans "cassure" dans les courbes.
Rajout de poids et temps passé, peu d'intérêt sur une coque comme la tienne, autant construire un trimaran de A à Z.

Peut être que le choix d'une coque avec une étrave aussi élancée n'est pas l'idéal. C'est clair que la flottaison est courte.

Il faut bien garder à l'esprit que cela reste du bricolage, comme sur Tricote, et qu'il faut rester dans des modifications raisonnées, en respectant un compromis entre l'importance des travaux et le résultat à obtenir. Petits travaux --> bon résultats, gros travaux --> résultats à peine meilleur, donc il faut placer le curseur au bon endroit.

Un Scarab 22, c'est 100 euros de plan (je viens de les acheter, juste pour avoir des plans de bras avec les échantillonages), et 10000 à 15000 euros en tout de construction, selon que l'on choisisse mousse de PVC ou contreplaqué. Etalé sur le temps de la construction, cela représente un budget annuel raisonnable.

Je te conseille de continuer ton projet, mais en restant dans des modifications modérées. Et là, le rapport travaux/plaisir sera positif.

11 déc. 2014
0

Merci a tous pour vos avis eclaires.
Je reste dans le raisonnable et le progressif.
A+

11 déc. 2014
0

[Mode pub on] A propos de raisonnable, tu conserves ton bateau à l'état de mono qui devient ainsi l'annexe du tri que je te vends à vil prix ? [Mode pub off]

11 déc. 2014
0

Fabien t'as acheté des plans du scarab??

11 déc. 2014
1

Oui, et je savais que tu les avais également, mais je suis partisan du principe "1 plan = 1 bateau". Et puis à peine plus de 100 euros, ça reste très raisonnable.

Je fabrique les nouveaux bras de liaison de Tricote sur le modèle de ceux du Scarab 22. Et si je trouve le temps de construire un grand garage chauffé, je construirais peut être une coque centrale.

Les plans de Kendrick sont pas mal, ils sont précis sur le processus de construction, en particulier l'échantillonage et l'orientation des fibres.

11 déc. 2014
0

"1 plan = 1 bateau"
Bel esprit. J'applaudis

11 déc. 201411 déc. 2014
0

Bravo ! Il faut que les archis qui conçoivent des plans en dehors de la grande diffusion des unités de série puissent vivre.
C'est le prix de la créativité et de la diversité.
.
Puisque tu as les plans du Scarab, peux-tu m'envoyer un scan des plans des flotteurs ? Je vais refaire les miens, donc je suis preneur.
:acheval:

11 déc. 2014
0

Quel horrible personnage ce guillemot ! :-( :langue2:

11 déc. 2014
0

Demande à Louis en MP !!!! :langue2:
:acheval:

11 déc. 2014
0

il me faut un scanner grandeur nature...
en effet les plans sont en taille 1 pour 1... ce qui n'est pas vraiment pratique. J'aurais préféré un ensemble cotes, mais à l'époque c'est taille réelle.
PEut être que maintenant il les fait autrement.. je ne sais pas.

11 déc. 2014
0

@Tribal
Horrible-horrible oui, mais tu le fréquentes dans une relation épistolaire passionnée qui frise la névrose obsessionnelle.
Une relation amoureuse exacerbée aux conséquences dangereuses, comme avec les détenus criminels.
je te pensais mentalement plus solide...

14 déc. 2014
2

Demain mise l'eau du Tritiana. meteo ok.
A suivre texte et photos...... :litjournal:

14 déc. 2014
0

On espère bien !!

15 déc. 201416 juin 2020
3

Salut à tutti !! Puisque ce fil part en sympathique dérive sur tris divers, laissez moi vous faire part de ma (très) grande joie = je viens de mettre à l'eau un exemplaire unique (mât rotatif, bras rétreints, jeu de voiles Pentex, etc ...) de FREELY Europe , acheté en Bretagne et venu jusque chez moi (La Réunion) par cargo . Ce bateau me fait rajeunir de 20 ans, j'y retrouve la complicité que j'avais avec mon Armagnac ...ya longtemps.
Il faut bien sûr apprendre quelques spécificités liées au trimaran , mais d'emblée les premiers bords ont été un pur régal, la vivacité n'est pas qu'une vue de l'esprit (900 kg, ça file ) !! J'aime le côté désuet mais terriblement efficace de ce plan Gilles Gahinet , un peu comme on peut aimer une vieille Porsche 911 modèle 1970 ... bref, pour revenir un peu sur le sujet, je suis persuadé qu'à condition d'avoir la place (port ou mouillage) , naviguer en trimaran redistribue sérieusement les cartes de la plaisance : ceux qui aiment le vrai plaisir de la Voile avec un grand V , ceux qui aiment naviguer sans se traîner mais sans se fatiguer non plus = le tri est pour vous :bravo:

15 déc. 2014
1

Et Bien !
Encore un gars écœuré par le trimaran au bout de quelques bords, qui va s'empresser de le mettre à vendre :heu:
Je connais un gars pas loin de chez toi qui peut t'en débarrasser pour pas cher :-D

15 déc. 2014
0

C'est fait.
Tatiana avec ses 2 flotteurs vogue.
Petit compte rendu...
Les flotteurs rentrent et sortent sans probleme, et plus facilement sur l'eau .
eau plate pas de vent.
depart au moteur, a fond je fais des zigs et des zags, ras, tres stable. Les flotteurs sont sur l'eau en meme temps, ils sont un peu fiers comme je le voulais , afin de diminuer la surface mouillee.
A la voile, c'est la petole. Je cherche les rides de surface. Devant Bouzigues l'eau est plus foncee. J'y vais au moteur, sur place enfin un peu d'air force 1 selon Beaufort et là les amis je coupe le moteur et Tritiana demarre vent dans le 90.
Ça fait bizarre, entre un voilier voguant à 4,5 N à plat, une pantoire en guise de barre d'ecoute, des reglages differents. Mais quel pied!
Apres le plaisir, la deception.
Il ne vire pas. Il abat un max. Dans le 90, je compense l'abatee avec 10 degre de barre, et pourtant il file.
A bonne allure j'essaie de remonter au pres, sauf qu'il me reste peu de barre.
Donc je vire au moteur et ça repart à partir du 90 jusqu'au vent arriere qu'il soutient bien dans la trajectoire because aileron devant le safran je presume et bon parallelisme des 3 coques.
Apres le test, il est evident que un plan antiderive efficace est absolument necessaire, d'une part parce qu'il n'y a de derive sur la coque centrale, et d'autre part les ailerons antiderives des flotteurs sont inefficaces et qu'etant fiers,les flotteurs, ils touchent l'eau en arriere des bras avants.
J'envisage de mettre une derive pivotant vers l'etrave, a l'extremite des bras avants. En effet la pose est faisable a l'eau, apres fabrication a l'atelier. Pour la derive coque centrale c' est plus hard et envisageable si echec de la solution precedente.
Vos avis et conseils sont bienvenus.
A+
Orbes

15 déc. 2014
0

" une dérive pivotant vers l'étrave, à l'extrémité des bras avant"
Comprends pas.... Un petit croquis, peut-être ?

15 déc. 2014
0

La derive montee sur un axe, l'axe etant un tube qui se loge dans le bras tubulaire avant tribord et babord. Elle seront alignees sur le mat. La dimension sera de 20cm de large et 100 cm de profondeur pour la partie immergee.
le pivotement de sortie se fera vers l'avant du bateau en tirant un bout, l'immersion de la derive se fera par gravite avec butee d'arret a la verticale.
Je suis nul en dessin.
a+

:-p

15 déc. 201416 juin 2020
1

Quelques photos de Tritiana.

15 déc. 2014
0

:pouce:

15 déc. 2014
0

Construction soignée, si j en crois la fixation des poutres sur les flotteurs. Mais pourquoi ce tube alu dans le sens longitudinal.
Côté plan anti-derive, le safran fait une sacrée surface. J avais pas percuté qu il etait suspendu. Donc tu penses a des dérives pivotantes externes sous la poutre avant? Et pourquoi pas le long des flotteurs a l extérieur?

Les gars, quand vous cherchez des flotteurs de cata, prenez les avec des puits de dérives. C est quand même plus simple ;-)

15 déc. 2014
0

Derives a l'exterieur des flotteurs bien sur.
Le gouvernail suspendu disparait et se retrouve a la place du moteur. L'aileron est supprime.

16 déc. 2014
0

Bonjour
Ce matin j'ai navigue avec Tritiana sur l'etang de thau. Les conditions meteo etaient
Vent 8 a 10 noeuds irregulier, avec petit clapot.
le voilier part a l'abatee , c'est une savonnette. ses rondeurs de carene deflecte dans le clapot, les flotteurs avec leur rondeur deflectent aussi , et ça arrose.
c'est pas des lames de couteaux, helas.
sinon il reagit tres vite aux variations de vitesse du vent.
2 eme phase: les correctifs.
retour a terre pour y recevoir les derives pivotantes assymetriques a l'exterieur des flotteurs pour y perdre le skeg et le gouvernail suspendu (le moteur situe sur le tableau arriere est aussi efficace dans les trajectoires).
donc nouveau gouvernail installe sur la chaise fixe du moteur hb.

Et le moteur??? Ou va t il ? Surprise. Un indice pour les curieux: utile a 100 pour cent.
a+
????

16 déc. 2014
0

J'avais réalisé une chaise constituée d'un bras assez long fixée à environ 1.20m du bras arrière de mon trimaran, et qui pouvait descendre. Si tu veux voir comme c'était conçu, tu vas dans le chantier rives sud à Sète, mon tri est la bas,

Philippe

16 déc. 2014
0

Bonjour, sans doute pas surprenant que le tri parte à l'abattée. Pas de dérive et gouvernail de grande surface déplacent déplacent le centre de carène trop en arrière par rapport au centre de voilure. Petite idée est de reprendre le profil d'un tri de même taille et de calculer l'écart entre les centres de carène et voilure. Ensuite essayer dans la mesure du possible de se rapprocher de cette valeur.
Pour le moteur peut être bricoler en provisoire une chaise en bois qui serait fixée sur le bras alu arrière.
Jacques

16 déc. 2014
0

un petit coup de tronçonneuse/défonceuse et désormais un HB en puits?

16 déc. 2014
0

@ tribal un petit tri avec un moteur en puits qui fait frein :non: :non:
Jacques

16 déc. 2014
0

te-te-te....
Sur les petits bateaux, donc petits HB, l'embase ne reste pas dans l'eau (pas besoin d'arbre long, donc qq kgs de gagnés) et le fond du puits est composée d'une trappe; l'impact sur la vitesse est à mon sens inférieur à un HB pesant sur l'extrémité.

16 déc. 2014
0

vue l'importante inclinaison du tableau, moi je le couperais verticalement à partir du pont, quitte à perdre 30 cm de longueur de flottaison. Pas bien rave, c'est pas un bateau de course.
.
De la sorte, il devient très facile de mettre un safran extérieur sur le tableau, et de mettre le moteur à coté, sans chaise, mais directement accroché au tableau, comme sur tous les petits tris.

16 déc. 2014
0

cela abat ... en regardant les photos, ton safran et le "support" font uen grande "dérive" très en arrière. donc il ne peut qu'abattre.

même si cela est plus délicat à réaliser, je ferai qd même une dérive pivotante dans la coque principale. Sur les floteurs tu es obligé d'en faire deux..grandes aussi.
sinon les "finitions" semblent biens!!

16 déc. 2014
0

En manoeuvrant j'ai pu constater que le moteur hb ( arrete) est aussi efficace que le gouvernail suspendu donc , etant un esprit simple, je vais utiliser ce moteur comme gouvernail en rapportant un safran galbé a l'indienne sur l'embase avec une lumiere pour l'helice. Une barre en alu sera solidarisee avec la poignee de transport... je pense que le rapport poids/encombrement sera < à l'efficacite.

svp qui peut me donner la surface du safran de son tri? Plusieurs reponses sont souhaitees afin d'etablir une surface approchante. Merci.

L'option puits dans le coqueron est envisagee si la premiere solution est impossible.

Les finitions sont rustiques mais de bon aloi

Demain je commence les derives assymetriques.

A+

16 déc. 2014
0

je ne suis pas à Lacanau, mais de mémoire mon safran fait quasi 70-80 cm sur 20-25 de large (en haut, bq moins en bas)
je pourrais mesurer apres NOel

16 déc. 2014
0

Si ton embase de HB est aussi "efficace" que ton safran, il y a une GROS- GROS problème.
.
c'est tout simplement impossible dans une configuration normale. La surface, l'épaisseur et la corde d'une embase de petit HB ne permettent pas de diriger un voilier.
.
je pense que si tu arrives à ce résultat paradoxal , c'est que ton bateau est tout simplement impossible à diriger , car il avance en crabe.
Tu le notes d'ailleurs dans ton premier commentaire, où tu dis devoir pousser la barre presque à fond, ce qui ne doit jamais être ne cas.
.
Donc, je te conseille de fabriquer des dérives, et tu constateras deux choses :
- ton safran dirigera très bien le bateau
- ton embase HB sera totalement inopérante à le faire.

19 déc. 2014
0

Salut a tous
Plus haut je mentionne que les formes AV de Tritiana deflechissent ( deflectent n'est pas admis au scrabbbbbble) la vague de clapot.
Je voudrais poser des deflecteurs pour limiter la douche a bord , auriez vous des avis a me donner?
Merci d'avance.
JPC

19 déc. 2014
0

on fait généralement un petit redan sur le bordé, au dessus de la flottaison.
Tu peux stratifier un CP de 5 cm de large, horizontalement, de l'étrave au bras de liaison avant.
J'imagine qu'au tiers de la hauteur du bordé (à partir de la flottaison), c'est pas mal.

19 déc. 2014
0

sinon remplacer les filets par du mesh si c'est par là que passe le jet de la douche

19 déc. 201416 juin 2020
0

Bonjour, déflecteurs triangulaires en mousse et stratifiés à la coque
Jacques

19 déc. 2014
0

Merci pour vos suggestions
A+

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

Après la pluie...

  • 4.5 (123)

En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

mars 2021